Vous êtes sur la page 1sur 3

Une prostituée peut-elle devenir une bonne mère ?

Ce que les jeunes


pensent .

La prostitution est l'un des sujets les plus abordés depuis plusieurs siècles. Ce métier qu'on considère
comme étant "le plus vieux métier" dans le monde ne cesse de grandir malgré les différents boycotages
subis. Voilà pourquoi à l'occasion de la fête des mères , des jeunes ont décidé d'en parler mais dans un
contexte lié à la journée , d'un sujet-question vraiment intéressant et qui interpelle beaucoup de
personnes : Est-ce qu'une prostituée peut devenir une bonne mère ? 5
Panélistes pour débattre le sujet , un public au rendez-vous , en voici quelques extraits du débat.

On commençait avec le modérateur qui retraçait l'histoire de la prostitution où elle a commencé depuis
l'antiquité . À ce moment-là , on l'appelait "Prostitution Sacrée" car les femmes couchaient avec les
dieux pour sauver leur peuple. Arrivé au 15ème siècle , on commença à bannir la prostitution des
métiers, dès lors elle devient une activité isolée et bannie de la société.

Après cette courte historicité de la prostitution , l'un des Panélistes , Codio Donaldson, présentait son
discours où il parle de l'importance des mères dans le monde et plus précisément dans la vie familiale.
Charmé par son texte assez flatteur , le public prête une attention très soutenue jusqu'à la fin du
discours.

Enfin , c'était l'heure d'ouvrir le débat. Petite musique en background , suspens, tout était prêt à
exploser . La partie pour représentée par Zamarlie , Shenaylove et Garcite allait faire face à la bande
contre de Donaldson et Starson.

Zamarlie debutait ses argumentations avec cette fameuse question: "Certaines prostituées n'ont pas
le courage de se regarder dans un miroir après des actes sexuels, pourquoi et pourquoi font-
elles autant de sacrifices?" . Ses arguments décrivent la souffrance que subissent les prostituées pour
élever leurs enfants . Pour elle , c'est l'amour pour leurs progénitures qui les pousse à choisir ce métier,
donc une telle acte devrait être prise en compte et ça ne suffit pas à dire qu'une prostituée ne peut pas
être une bonne mère au contraire elle peut être meilleure qu'une autre mère quelconque.

Confiant, Donaldson choisit de riposter aux arguments de Zamarlie . Il commençait à parler du statut
social des gens dans la société . Pour lui , une prostituée étant écartée des gens honnêtes de la société,
ne peut en aucun cas être une bonne mère car son métier ne lui procure aucun respect et de ce fait elle
n'est et ne peut être une modèle pour ses enfants .Il enchaîne avec cette phrase : " Une femme qui
vend son corps comme moyen de gagner sa vie est considérée comme une immorale et un
manque de respect pour ses enfants , c'est une erreur de la nature , un accident biologique."
Il termina son discours en rappelant que ses gens qu'on appelle "prostituée" pourraient être des
vendeurs de charbon , des ménagères, mais elles ont fait ce choix volontairement c'est pourquoi on ne
peut pas les considérer comme des bonnes mères.
Débat très tendu , on croyait qu'il aurait un adoucissement pourtant c'est l'heure où Shenaylove vient
d'augmenter le rythme avec ses arguments frappants . Elle commençait à definir le thème "Mère de
famille" comme étant quelqu'un qui cherche à faire le bonheur de ses enfants sans se soucier d'elle-
même. Pour elle , la prostitution étant une pratique consistant à livrer son corps pour de l'argent ne
peut , à elle seule , rayer une femme de la liste des bonnes mères car elle ne choisit ce métier que pour
faire le bonheur de ses enfants . Son amour est tellement grand pour eux qu'elle choisit d'être bannie
par la société justement pour que ses enfants aient une place dans la société, une place qu'elle même
n'a pas eu. Elle finit ses argumentations en citant : " le rôle primordial de la bonne mère est
d'encadrer sa progéniture et puisque rien ne peut empêcher à une prostituée de prendre soin
de ses enfants donc elle peut devenir une bonne mère comme n'importe quelle femme."

C'était chaud ! Répliques partout ! Les deux parties n'acceptaient pas de laisser passer aucun
malentendu. Dernier representant de la partie contre, Starson misait son discours sur le déshonneur de
la prostitution. Il affirmait qu'être prostitué est déjà un manque de respect pour la société, la famille. Un
mari ne sera jamais fier de dire que sa femme est ou était une prostituée . Il avance que la majorité des
prostituées n'arrivent pas à avoir une relation stable , aucun homme ne les fréquente à cause de ce
métier déshonorant. Starson conclut en disant que : " Jamais , une prostituée ne peut faire une
bonne mère car le mode de vie qu'elle mène ne sera pas compatible avec celle de ses enfants
ni de son mari ni de sa famille."

Choquée, Garcite décide de lâcher sa dernière bombe pour la partie pour. Elle commençait en exposant
la vie dure que mène ses femmes pour leurs familles . N'est-ce pas par amour qu'elles font ça ? L'amour
devrait être au premier plan pour être une bonne mère. Les prostituées s'oublient , s'humilient pour
sauver leurs familles de la misère , de la pauvreté. Qu'est-ce qui est plus grand que ça ? Pour elle , ces
sacrifices , ces abnégations , ce dépassement de soi ne devraient pas être pris à la légère par la société
et pour toutes ses raisons énumérées , une prostituée est capable de devenir milles et milles fois une
bonne mère .

Fin de discussion entre les Panélistes, le public était invité à participer au débat. Plusieurs interventions
fructueuses ont été faites sur le sujet . La plupart des participants ôptaient pour la partie défendant les
prostituées. Ils avancent la thèse qu'un métier ne peut empêcher à une personne d'être une bonne
personne et plus précisément à une femme prostituée d'être une bonne mère car tout ce qui compte
c'est le sentiment d'affection , d'attachement et d'amour . Certains affirment même qu'une femme
exerçant une bonne profession ne signifie pas pour autant qu'elle est une bonne mère donc si c'est ainsi
rien ne peut contredire le fait qu'une prostituée ne peut être une bonne mère. En somme , l'essentiel
des interventions du public était qu'il ne faut pas confondre la famille et la profession . En aucun cas , la
pratique de la prostitution ne peut contraindre à une femme d'être une bonne mère au foyer .

Enfin , c'était un débat très intéressant et très ouvert . Tout le monde intervenait avec déférence tout en
respectant les opinions des autres. Malheureusement l'heure faisait la guerre et beaucoup de
personnes n'ont pas pu intervenir .
L'équipe organisatrice remercie les panélistes et le public pour avoir répondu présent à ce débat et
souhaite déjà la bienvenue à tout le monde pour une prochaine édition.

Jefthé ALEXIS