Vous êtes sur la page 1sur 33

LES PREPARATIONS CANALAIRES :

CLASSIFICATIONS

Cours, M1

Odontologie Conservatrice -
Endodontie

1
Introduction

La préparation canalaire = phase la plus


importante du TE.
Objectif principal : élimination aussi
complète que possible du contenu
organique et éventuellement du contenu
minéral pathologique du système
canalaire en vue de son obturation.

2
Introduction

Différentes techniques sont proposées


pour la réalisation de la préparation
canalaire. Il apparaît donc opportun
de déterminer une classification pour
assoir les indications de ces
différentes techniques.

3
Introduction

Intérêt de ce cours
Objectif général : présenter les
différentes techniques de
préparation canalaire au plan de la
taxonomie (classification)

4
Introduction

Objectifs spécifiques :
1- Enumérer les 3 grandes techniques
de préparation canalaire
2- Décrire leurs caractères
différentiels

5
Introduction

Plan
Introduction
I- Techniques manuelles
II- Techniques mixtes
III- Techniques mécanisées
Conclusion

6
Manuelles Mixtes Mécanisées
Sans MEF Avec MEF Non Acoustiq Sans Avec
préalable du préalable du acoustiq alternance alternanc
corps du corps du canal e
canal
Strict + foret de Flari Crown- ASA, P So- Ultra Giromatic, Canal
manu Gates ng T down Séq no sono Endolift, Finder
- elle pressurle Simult, - res Union
ss T CM res Broach, Rot
cont,
Réciprocité
A S A Sans TA Syst
l a l alter P syne
t n te n rgéti
e s r ance q
r al n US
n t a
er n
a n ce
n a
n 7
c c
e e
I- Techniques manuelles
Reposent sur l’instrumentation manuelle
Différents modes d’intervention
A- Sans MEF préalable du corps du canal
1- Strictement manuelle
a- Avec alternance d’instrument
Au moins 2 types d’instruments :
- lime K : action sécante, laisse des
débris
- lime H : évacue les débris

8
• Alternance lime K / lime H de Goldman
• Technique de l’école dentaire du Texas

β- Sans alternance d’instrument


• Prép manuelle à l’Unifile de Burns
• Techniq de Roane (1985) : concept des
forces équilibrées (lime Flex R = lime K à
bout mousse et à section triangulaire)

9
Unifile

Lime K

10
2- T. Faisant intervenir des forets
de Gates
Le foret intervient seulement pour
adapter l’entrée canalaire, pas d’action de
préparation
a- Avec alternance d’instrument
• Prép canal. sérielle de Schilder (1974)
Lime K, broches + forets de Gates

broche 11
β- Sans alternance d’instrument
• T. du " step back". Lime K + Gates
Progression en douceur de l’instrument le
plus fin jusqu’à ce qu’il coince puis n° >,
… en remontant d’1 mm à chaque fois.
Les instruments de gros diamètres restent
à distance de l’apex et permettent aux +
petits d’atteindre l’apex.

12
Figure : Foret de Gates

Figure : Broche endodontique

13
B- Avec MEF préalable du corps du
canal
Aménager la portion coronaire pour
faciliter le passage des instruments.
On passe des instruments les plus gros
aux plus fins.
- Flaring technique de
Montgomery (1985)
Lime K + foret PEESO
14
- Crown down pressureless technic
(Morgan, 1984) : pénétration douce de la
CR vers l’apex (sans pression)
Reprise par Laurichesse (1986).
But : éviter de perturber l’équilibre des
germes anaérobies et aérobies, d’être
traumatisant pour prévenir le flare up.
Lime K + foret de Gates, crown
down
15
Forets Peeso ou Largo

- Mise en forme préalable du 1/3 CR du


canal (LEEB, 1983)
16
II- Techniques mixtes
assistées mécaniquement
A- Non acoustiques
1- Ampliation Séquentielle Assistée (Ecole
Française d’Endodontie)
MMC + MME + Rispi (+ DYNATRAK, + HELIGIRO,
HELIFILE, UNIFILE, FLEXOFILE, K-FLEX) Rispi

17
Unifile
Rispi

Dynatrak

Flexofile

K-Flex
18
Suppression des interférences des 2/3 CR
au Rispi pour permettre le passage aisé au
1/3 apical au moyen des instruments
manuels.
2- Préparation Séquentielle
Simultanée 3- Technique du canal
Master
19
B- Acoustique
1- Sonores
Véhicule le long de l’instrumentation
des ondes acoustiques capables
d’élargir par des phénomènes de
microéclatements des tissus durs.
- TAP (Laurichesse, 1986)
MMC + MME + Shapers (limes à
barbelure)
20
2- Ultrasonores (Cunnigham et Martin)
- Système synergétique
ultrasonore Vulgarisation de l’usage
des US Permet de créer au sein des cx
Rd par l’intermédiaire d’unelime
vibratoire, une dynamique
circulatoire qui aura pour
avantages :
21
- De réaliser une élévation
thermique qui va potentialiser
l’effet bactéricide du ClONa
- De réaliser un phénomène de
cavitation : création de bulles
microscopiques qui vont grossir
jusqu’à rupture de leur résistance,
22
engendrer un appel liquide dans le
vide entrainant une action
identique à une brasse qui viendra
râper les parois. Ainsi, les canaux
accessoires, secondaires pv être
atteints par la cavitation avec une
meilleure désinfection.
23
III- Techniques mécanisées
A- Sans alternance d’instruments
- Prép mécanisée au Giromatic et lime H
(Lehman, 1982)
- Prép mécanisée à l’Endolift de Kerr +
lime K (Lehman, 1982)
- Prép mécanisée à l’Union Broach + lime
K (Lehman, 1982)
- Prép méca à l’excalibur
- Rotation continue /Réciprocité
24
B- Avec alternance d’instruments
- Prép mécanisée au Canal Finder
H (Levi, 1984)
- Prép de Mc Spadden + limes en
NiTi

25
Avantages et inconvénients
Techniques manuelles
- Perception tactile
- Mais longs et fastidieux pour les canaux
courbes
Techniques mixtes
Associent les avantages des 2 techniques en
essayant d’en réduire leurs inconvénients
- Perception tactile
- Facilitation de l’instrumentation
- Mais nb important d’instruments
- Nécessité d’apprentissage 26
Techniques mécanisées
- Rapidité de l’intervention
Même dans les canaux étroits,
courbes. Mais, nécessité
d’apprentissage.

27
28