Vous êtes sur la page 1sur 8

Citronnier 4 saisons en pot

Rempotage du citronnier en pot


Le rempotage du citronnier est une action à réaliser dans l’idéal tous les 3
ans pour aérer la terre et permettre à la plante de s’alimenter correctement.
Évitez de choisir de trop gros volumes et augmentez très progressivement la
taille du bac, en effet le citronnier est connu pour sa tendance à d’abord
coloniser sa surface de terre avant de se mettre à fleurir. Lorsque le citronnier
sera trop volumineux pour être changé de bac, vous devrez vous contenter
d’un surfaçage annuel : ôtez la surface supérieure du substrat en veillant à ne
pas abimer les radicelles et remplacez le substrat par de la matière
organique, compost et fumier par exemple. À moins que vous n’ayez anticipé
en prévoyant un bac en bois, dont les parois démontables permettent le
remplacement de la plus grande partie du substrat. Il vous suffit de gratter
pour ôter le terreau, de tous les côtés, puis de remplacer les parois et de
remplacer par un bon terreau enrichi en compost et en fumier.

L’entretien, du rempotage à la taille, permet d’améliorer la récolte de


citrons tout en évitant l’apparition de maladies.

Le citronnier en pot ne peut pas puiser dans le sol les éléments


nutritifs dont il a besoin. C’est donc dans le pot et la terre que vous
allez lui apporter qu’il va puiser ses réserves et sa nourriture.

Le rempotage est important   :

 Il s’effectue au printemps, tous les 2 à 3 ans environ.


 Choisissez un terreau de qualité spécial agrumes ou plantation.
 Assurez vous que le fond du pot est bien percée
 Posez au fond du trou un lit de petits cailloux ou de billes
d’argile afin d’assurer un excellent drainage.
LE TERRO  

En conclusion, le terreau est un mélange industriel destiné à vos plantes, qui


sert à bien les nourrir tandis que le compost est un mélange de déchets
Le terreau est un type particulier de sol meuble, très riche en humus et organiques qui agit principalement sur la qualité de votre sol.
composé d’un fort pourcentage de tourbe. Le terreau est un mélange de
diverses matières organiques et minérales, on y retrouve souvent : de l’argile, C’est en combinant ces deux produits que vous obtiendrez à coup sûr de belles
des écorces compostées, du sable, un amendement et de la tourbe. plantes : par exemple, pour un bon traitement de vos rosiers, épandez du
compost sous les arbustes et donnez-leur de l’engrais spécial pour que vos
fleurs s’épanouissent!
LE COMPOSTE
ENGRAIS NATUREL
Le compost, quant à lui, résulte de la décomposition d’un mélange de déchets
verts et bruns provenant du jardin et de la maison (épluchures, bouquets fanés, Les engrais naturels ne contiennent pas de molécules chimiquement élaborées
légumes trop mûrs). Le recyclage de ces déchets organiques permet en industrie. Ils permettent de fertiliser le sol sans impacts néfastes sur
l’obtention d’une matière riche pour toutes les cultures du jardin. l'environnement et sans risques de brûlures pour nos plantes tout en gardant
une efficacité réelle. Apprenons à mieux les connaître …
En effet, lorsque ces déchets entrent en contact avec l’eau et l’oxygène, ils
Les 7 Meilleurs Engrais à Faire Soi-même Pour le Jardin.
vont fermenter, pour un compost prêt en environ 5 à 9 mois. La composition
du compost est toujours différente et ne tient qu’à ce que vous y mettez 1. Marc de café Le marc café est un engrais naturel qui non seulement
dedans ! Moins nutritif que l’engrais, il reste incontournable au jardin. ajoute de l'azote à un sol pauvre, mais augmente également l'acidité du sol. ...
2. Peau de banane. ...
Comme vous l’aurez peut-être deviné, il existe une différence d’utilisation 3. Sel d'Epsom. ...
entre le terreau et le compost, ce qui est directement lié à leur différente
composition. 4. Coquilles d'oeufs. ...
5. Infusion de gazon coupé ...
Ainsi, le terreau est un véritable support de culture : il est possible de cultiver 6. Infusion de compost organique. ...
un grand nombre de végétaux, même les semis et les jeunes plants. Il existe 7. Eau de cuisson.
donc une multitude de terreaux selon leur application : le terreau de semis est
conseillé pour éviter les maladies, le terreau « terre de bruyère » est adapté
aux sols acides, etc. Les engrais riches en azote

De son côté, le compost n’est pas utilisé pour cultiver les végétaux mais est
ajouté en surface pour améliorer et enrichir la terre de votre jardin en micro-
organismes, en minéraux et en humus. Contrairement au terreau, le compost
est plus un amendement et un fertilisant qu’un support de culture, qui permet
de redynamiser la vie et la biodiversité au jardin.
Le tourteau de ricin est un engrais bio assez méconnu. Obtenu après le
traitement des graines de ricin servant à produire de l'huile, cet engrais
d'origine 100% végétale est à la fois riche en matières organiques et
en oligoéléments. Son action est progressive et il possède en outre des
propriétés répulsives et insecticides. Très concentré, 10 kg de cet engrais
apporte au sol autant d'azote que 180 kg de fumier !
ENGRAIS ARGUMES
Le sang séché quant à lui, est un engrais à action rapide. Il est utilisé pour
les racines emprisonnées ne permettent pas d’aller chercher les nutriments qui
donner un coup de fouet en départ de végétation. Naturel, ce sang est 100% s’épuisent plus rapidement. L’apport d’engrais devra donc être régulier et constant,
d'origine animale. Il favorise la croissance des plantes, est idéal sur les notamment pendant la saison de fructification.
pelouses et peut être utilisé dans les massifs de vivaces ou au potager. La dose
préconisée est d'environ 1 kg pour 10 m². Types d'engrais

Les engrais mixtes Les engrais sont classés selon la norme NPK, en référence aux éléments nutritionnels qu’ils
contiennent. N pour Azote, P pour Phosphore et K pour Potassium.
La corne broyée, est un engrais à libération lente qui agit progressivement et
de manière plus durable que la corne torréfiée.  l’azote profite aux feuilles, plus denses et renforcées ;
 le phosphore a un impact direct sur l’enracinement et le système racinaire ;
Enfoui dans la terre au pieds des végétaux, il suffira de seulement 50 g/m² de  le potassium est utile pour la floraison  et maturation de fruits.
ce produit pour nourrir les plantes de massifs ou de 150 g aux pieds des arbres
et des arbustes. Apport en azote
Le guano est issu de l'accumulation au fil des années des fientes d'oiseaux L’azote est de loin l’élément essentiel à la croissance et à la productivité des
marins et parfois même de chauve-souris (plus rare). agrumes, car il agit directement sur les feuilles et les jeunes pousses vouées à devenir
des rameux porteurs de fruits.
Riche en azote et en phosphore, c'est un engrais complet qui apporte
nutriments et oligoéléments aux plantes. Très fort, il faut savoir le doser : une
Sa carence se manifeste par une chute de fleurs, mais peut être corrigée très
poignée/m² est largement suffisante. C'est un engrais "coup de fouet" très rapidement par un apport d’engrais azoté.
rapide et puissant.
La vinasse de betterave est encore peu employée, pourtant elle constitue un Bon à savoir : les engrais pour plantes méditerranéennes mentionnent également la
apport de potassium très important et contient un peu d'azote. Elle est idéale possibilité d’être utilisés pour les agrumes. En effet les deux utilisations ne sont pas
incompatibles, mais préférez tout de même un engrais "spécial agrumes", souvent
pour stimuler la croissance des cucurbitacées au potager ou pour assurer une
enrichi en potassium, au contraire d’un "engrais plantes méditerranéennes" supérieur
belle floraison aux plantes d'ornement. en azote.
La poudre d'os marine est issue du broyage d’arêtes de poisson. Elle
contient du phosphore et de l’azote qui stimulent la croissance des racines, des
Apport en phosphore
parties aériennes et favorise la floraison. Elle augmente aussi la résistance des
plantes au froid et aux maladies. Un sac d'1,5 Kg de poudre d'os permettra Le phosphore est indispensable au bon développement des agrumes, mais son apport
de fertiliser 10 à 15 m². doit être modéré, car sa carence est assez rare.
Celle-ci se manifeste surtout sur par une nécrose partielle des feuilles sur les sujets À noter : dans le cas d’un rempotage, un engrais en granule à incorporer à la terre de
les plus âgés. plantation est recommandé.

Apport en potassium La fertilisation


L’agrume, arbre fruitier par excellence, a des besoins importants en potassium. Celui-ci a un
impact direct sur la taille des fruits et leur qualité gustative. Apportez de l’engrais spécial agrumes, riche en azote, au citronnier en pleine
terre en tout début d’été. La fertilisation mensuelle du citronnier en pot
Bon à savoir : un juste apport de potassium influe également sur le taux de vitamine C des continue tout l’été, et vous pourrez remplacer l’engrais azoté par un engrais
fruits. PK (plus riche en phosphore et potassium et moins en azote) pour favoriser la
fructification.
Quand apporter de l’engrais aux agrumes ?
L’idéal est d’apporter à la terre de plantation une dose d’engrais à action lente afin que les
nutriments nourrissent la plante tout au long de la floraison et de la fructification et
garantissent, au repos de la végétation, un rééquilibrage des besoins de la plante.

Pour accroître et anticiper la maturation des fruits en fin de saison, un engrais coup de fouet
peut être envisagé.

Un agrume peut être rempoté dans un conteneur plus grand tous les 2 ans. Profitez de cette
occasion pour apporter à la plante une dose d’engrais à action lente.

Bon à savoir : les engrais vendus dans le commerce stipulent sur les étiquettes la fréquence
des apports nécessaires. Ainsi, il existe des engrais agrumes spécifiques à action « coup de
fouet » immédiat et des engrais à action prolongée.

Engrais pour agrumes : sous forme liquide ou solide ?


Les engrais pour agrumes se présentent sous 3 formes : liquide, soluble dans l’eau, en
granules.

Quelques précisions :

 Les trois formes d’engrais présentent les mêmes qualités nutritionnelles mais se
distinguent par la méthode d’application.
 L’engrais liquide ou soluble est à diluer dans l’eau d’arrosage. Il peut être préconisé
pour les plantes cultivées en pot.
 L’engrais en granules est à épandre au pied de l’arbre après griffage de la terre de
surface.
Réduisez les arrosages mais ceux-ci ne seront jamais stoppés. Poursuivez les
apports fertilisants en amenant de la matière organique compostée au pied
du citronnier en terre et déshydratée pour le citronnier en pot.

ARROSAGE DU CITRONIER Entretien en hiver


Même en hiver, le citronnier ne doit pas manquer d’eau. N’arrosez
Comment arroser le citronnier en été ? En pleine terre, lorsqu'il fait sec, toutefois pas en excès, pour autant la terre doit rester fraîche, pour que les
vous lui offrirez 3 arrosages copieux par semaine, plusieurs dizaines de fruits puissent grossir. Un apport toutes les 2 semaines est généralement
litres chaque fois (jusqu’à une centaine pour les plus gros sujets). Un jeune conseillé.
citronnier en terre sera arrosé plus abondamment car ses racines ne sont pas
encore assez profondes pour aller chercher l’eau disponible en profondeur.
Récolte
Un citronnier en pot sera arrosé tous les 2 jours, mais veillez à ce qu’il n’y
ait jamais d’eau stagnante dans la soucoupe. Il est d’ailleurs préférable de la Récoltez les citrons mûrs : ils sont bien jaunes et se détachent facilement. Ils
supprimer. Une douche quotidienne est également bienvenue dans les périodes peuvent cependant attendre plusieurs semaines sur l’arbuste. La récolte d’un
les plus chaudes. citronnier des 4 saisons (la plupart des citronniers sont de ce type) se produit
en majorité entre octobre et novembre, puis entre mars et avril. N’hésitez
Le citronnier et ses cousins agrumes ont une méthode très visible pour surtout pas à cueillir les citrons lorsqu’ils sont mûrs, ne pas le faire ralentit le
montrer qu’ils ont soif : leurs feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et pendent. développement des suivants.
Sans apport, elles finissent par jaunir et tomber.

L’arrosage est d’autant plus important qu’en pot le citronnier se


dessèche beaucoup plus vite que s’il était en terre.
l’été, un arrosage fréquent est nécessaire alors qu’en hiver, il convient
de réduire le nombre des arrosages.

 Il faut arroser dès que le sol est sec, sans inonder le pot.
 Évitez toute source de chaleur comme la proximité d’un
radiateur, car cela pourrait assécher votre arbre.

En période de croissance, ajoutez de l’engrais spécial agrumes tous les


15 jours environ afin d’améliorer la fructification.

Entretien en automne
TAILLE DU CITRONIER
Tailler le citronnier se réalise en effectuant plusieurs petits pincements au cours de
la saison végétative, printemps et été (entre mars et juillet dans l’idéal). Le citronnier
est en effet un arbuste vigoureux, dont les jeunes pousses se développent très vite.
Vous ne pourrez cependant les rabattre que lorsqu’elles seront déjà bien développées,
les feuilles deviennent alors dures et d'un vert plus sombre. Vous taillerez les pousses
qui déséquilibrent la silhouette de votre citronnier, vous pourrez également supprimer
des branches mal orientées, qui partent vers l’intérieur de la ramure, qui sont en
surnombre. Les jeunes rameaux sont rabattus au-dessus de la 4ème ou 5ème feuille.
L’objectif est d’obtenir un arbuste de forme arrondie. C’est sur le bois de l’année que
le citronnier fructifie, donc vous pourrez supprimer également les branches qui ont
déjà fructifié mais faites attention à ne pas tailler votre citronnier de manière trop
importante.

Réduisez alors chaque nouvelle pousse de la moitié environ en prenant soin


de couper juste au dessus d’une feuille.

 Vous permettrez ainsi également à votre arbre de conserver une belle


forme compact.
 Il se peut que vous ayez à intervenir plusieurs fois dans l’année.

Supprimez le bois mort au fur et à mesure et aérez éventuellement


l’intérieur de l’arbre pour lui redonner de la lumière.
taille infectés au sol. Bien désinfecter les outils de taille et les plaies de
MALADIE ET RAVAGEURS DU taille. Le greffage des arbres attaqués avec des cultivars ou des espèces
CITRON résistants est aussi une méthode pour sauver les arbres atteints.
 Si vos feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et jaunissent cela est dû
a un surplus d’eau ou à l’inverse un manque d’eau.
 vos feuillent blanchissent, il s’agit d’un manque d’engrais, les
agrumes sont très demandeurs, il faut les nourrir tous les mois avec un
engrais riche en oligo-éléments
 Les feuilles tombent ou noircissent c’est un gros coup de froid
 Les feuilles collent c’est qu’elles sont attaquées par des cochenilles
(voir ci-dessous)
 Les citrons tombent, c’est normal, le citronnier régule sa production,
50 à 80% des citrons peuvent tomber. Laissez faire la nature, ne les
éclaircissez pas.
 Les citrons pourrissent, il s’agit de la moniliose (pourriture du fruit),
un traitement à la bouillie bordelaise peut-être efficace
 La cochenille : insecte piqueur et suceur, est un redoutable prédateur
du citronnier, qui exsude le trop-plein de sève élaborée, très sucrée.
Cela attire les fourmis qui s’en « régalent » et en font une ample
récolte. Les symptômes sont des feuilles qui collent, de la “mousse
blanche” comme du savon, la chute des feuilles et pire : le
dépérissement général de la plante. Pulvériserez le feuillage (et
particulièrement le dessous) avec de l’alcool ou de savon noir, ou en
cas d’invasion trop importante un insecticide bio adapté. Bien surveiller
le plant dans les jours et semaines à suivre le traitement.

Plus grave :

 Le Mal Secco : c’est la plus grave des maladies fongiques du


citronnier, qui pénètre dans la plante au niveau des blessures. On
observe tout d’abord une chlorose des feuilles et des pousses puis un
dépérissement des brindilles et des branches. Les feuilles desséchées
tombent ensuite. Les brindilles et branches infestées présentes des
zones gris plomb à gris cendré. Sur ces zones apparaissent des petits
points noirs.
Dès la manifestation des premiers symptômes, tailler les rameaux
atteints (voir la branche entière) et les brûler. Ne pas laisser de bois de