Vous êtes sur la page 1sur 18

Sommaire

Sommaire 1

Table des figures 2

Table des figures 2

INTRODUCTION 3

1 Signification des termes liés à la mise en place de conducteurs sur une ligne
de transport d’électricité 4

2 La mise en place des câbles aériens 7


2.1 Le Déroulage des câbles conducteurs et des câbles de garde . . . . . . . . . . . . 7
2.1.1 Accessoires de déroulage des câbles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
2.1.2 Les différents procédés de déroulage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
2.1.2.1 Le déroulage sous tension mécanique. . . . . . . . . . . . . . . . 10
2.2 Ancrage des câbles et raccordement des tronçons . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
2.3 Réglage des câbles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
2.4 Mise sur pince des câbles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

3 Mise en place des câbles souterrains 15

CONCLUSION 17

Référence bibliographique 18

1
Table des figures

1.1 Canton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
1.2 Portée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
1.3 Poste dérouleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
1.4 Poste tracteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
1.5 Flèche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
1.6 Sous canton de réglage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
1.7 Proection aérienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

2.1 Cablette de déroulage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7


2.2 Chausette de déroulage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
2.3 Poulie de déroulage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
2.4 Touret et porte-touret . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
2.5 Treuil de déroulage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
2.6 Serre câble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
2.7 Déroulage sous faible tension mécanique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
2.8 Déroulage sous tension mécanique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
2.9 Déroulage par hélicoptère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
2.10 Raccord de câble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
2.11 Pince d’ancrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
2.12 Mise sur pince sur terrain plat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
2.13 Mise sur pince des conducteurs en montagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

3.1 Tirage des câbles dans une baie de jonction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15


3.2 Réalisation des jonctions dans les chambres de jonction . . . . . . . . . . . . . . 16

2
INTRODUCTION

Le transport et la distribution de l’énergie produite, se fait par le biais des câbles élec-
triques. La construction des lignes électriques suit plusieurs étapes. De l’étude d’implantation
à l’ouverture du chantier, on passe à la mise en place des câbles qui est une phase plus délicate.
Cette dernière est l’objet de notre travail.
Dans un premier temps, nous allons parler de la mise en place des câbles aériens tout
en abordant le déroulage, L’ancrage, le réglage et la mise sur pince des câbles. Ensuite nous
aborderons la mise en place des câbles souterrains.

3
Signification des termes liés à la mise en place de
1
conducteurs sur une ligne de transport
d’électricité

v Canton : Suite de portées comprises entre deux supports d’ancrage [1].

Figure 1.1 – Canton

v Portée :Portion de ligne aérienne comprise entre deux supports consécutifs.

Figure 1.2 – Portée

v Section de déroulage : Ensemble des portées le long desquelles s’effectue le déroulage


d’un conducteur[1].
v Poste dérouleur : Extrémité de la section de ligne à dérouler et où se trouvent les
tourets et, en déroulage sous tension, la freineuse [1].

4
CHAPITRE 1. SIGNIFICATION DES TERMES LIÉS À LA MISE EN PLACE
DE CONDUCTEURS SUR UNE LIGNE DE TRANSPORT D’ÉLECTRICITÉ

Figure 1.3 – Poste dérouleur

v Poste tracteur : Extrémité de la section de ligne où se trouve le treuil de déroulage.

Figure 1.4 – Poste tracteur

v Manchonnage : Opération consistant à comprimer les manchons sur les conducteurs et


les câbles de garde, notamment au moment du déroulage.
v Flèche : Distance maximale verticale, dans une portée, entre un conducteur et la droite
joignant ses points d’accrochage sur les supports[1].

Figure 1.5 – Flèche

v Sous canton de reglage : Subdivision d’un canton le long de laquelle s’effectue le réglage
d’un conducteur où d’un câble de garde.

5
CHAPITRE 1. SIGNIFICATION DES TERMES LIÉS À LA MISE EN PLACE
DE CONDUCTEURS SUR UNE LIGNE DE TRANSPORT D’ÉLECTRICITÉ

Figure 1.6 – Sous canton de réglage

v Portée de réglage : Portée, généralement longue du sous-canton, où l’on règle la tension


du conducteur en réglant la flèche.
v Mise sur pince : Opération qui consiste à mettre un conducteur en place, dans la pince
de suspension.
v Protection aérienne : Dispositif installé entre les supports d’une ligne aérienne en
construction et servant à maintenir les conducteurs à une hauteur suffisante du sol pour
éviter qu’il ne s’endommage[1].

Figure 1.7 – Proection aérienne

v Hauban : Le hauban est une barre ou un câble en traction pure servant à maintenir la
forme ou la position d’une poutre.

6
La mise en place des câbles aériens
2
2.1 Le Déroulage des câbles conducteurs et des câbles
de garde
Le déroulage est l’ opération consistant à mettre un conducteur ou un câble de garde en
place en le faisant passer, par une traction, du touret ou il doit être fixé.

2.1.1 Accessoires de déroulage des câbles


v Cablette de déroulage : C’est un câble qui est raccordé à l’extrémité du câble à dérouler
par le biais d’une chaussette de tirage.

Figure 2.1 – Cablette de déroulage

v chaussette de tirage : Ce sont des accessoires qui permettent de raccorder l’extrémité


d’un câble à dérouler à la cablette de déroulage.

7
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Figure 2.2 – Chausette de déroulage

v Poulie de déroulage : Suspendues aux supports, qui doivent être dimensionnées pour
éviter l’écrasement du câble et dont la gorge doit être suffisamment profonde pour que le
câble ne s’échappe pas.

Figure 2.3 – Poulie de déroulage

v Touret : Dispositif qui supporte les cablettes de tirage


v porte touret : Conçus pour le levage d’un touret et pour son freinage lors des opérations
de déroulage de câbles conducteurs et des câbles de garde[2].

8
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Figure 2.4 – Touret et porte-touret

v Le treuil de déroulage : Le treuil de tirage de cable est un outil indispensable pour


tirer des longueurs importantes de câbles rapidement et en toute sécurité. Installé sur une
remorque, ce modèle de treuil répond évidemment à toutes les normes et contraintes des
administrations et câbleries[2].

Figure 2.5 – Treuil de déroulage

v les serres-câbles ou grenouilles : utilisés en simple ou en double attaché qui assurent


les reprises de tensions sur les câbles conducteurs lors de leurs ancrages sur pylône ou de
leur réglage.

9
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Figure 2.6 – Serre câble

2.1.2 Les différents procédés de déroulage


Il existe plusieurs méthodes pour le déroulage des câbles. On choisit l’une ou l’autre des
méthodes en fonction des caractéristiques du terrain et des moyens mécaniques mises en œuvre.
Pour le déroulage on utilise soit un treuil moteur, soit l’hélicoptère. Au cours de l’opération de
déroulage des câbles par la méthode des treuils il peut y avoir des blessures des fils des câbles
en cas de contacts avec le sol.

2.1.2.1 Le déroulage sous tension mécanique.


Le déroulage sous tension mécanique est une technique de passage des câbles qui a pour but
de maintenir ceux-ci au -dessus de tous les obstacles rencontrés.
On utilise cette technique soit pour remplacer un câble ancien ou pour remplacer un câble
sur un ouvrage neuf.
Dans le premier cas, on se sert du câble ancien pour tirer le neuf.
Dans le deuxième cas on déroule une cablette primaire qui sera utilisé pour tirer le câble neuf.
le déroulage se déroule de deux façons possibles
— déroulage d’une cablette par hélicoptère
— Déroulage par méthode traditionnelle tirageausol d’une cablette primaire.
v Déroulage sous faible tension mécanique
Dans ce procédé, il n’est pas nécessaire d’aménager une piste continue pour le déroulage de la
cablette. Celle-ci peut flotter sur le sol puisqu’elle craint beaucoup moins des dégradations que
les câbles conducteurs et de garde. L’opération de tirage commence dès que l’extrémité de la
cablette a été raccordée à la chaussette de tirage montée à l’extrémité libre du câble conducteur
à dérouler [3].

10
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Figure 2.7 – Déroulage sous faible tension mécanique

v Déroulage sous forte tension mécanique


Ce procédé nécessite l’emploi d’une freineuse à installer au poste de déroulage entre le touret
et le premier support. La freineuse permet de tendre, à la puissance désirée, le câble conduc-
teur entrainé par la câblette. Indépendamment du fait que le conducteur ne flotte pas sur le
sol et ne risque pas d’être blessé au contact avec des obstacles, le déroulage sous tension pré-
sente l’avantage de faciliter l’opération du relevage des conducteurs ; Il constitue, en somme un
préréglage[3].

Figure 2.8 – Déroulage sous tension mécanique

v Déroulage par hélicoptère


Le principe du déroulage est similaire. La « cablette », un petit câble de textile, est réceptionnée
en hauteur par l’équipe ligne, puis est disposée le long des pylônes à l’aide de l’engin volant et
d’une « freineuse » qui maintient la tension mécanique du lien. Ensuite, avec un treuil, le filin
de textile en entraîne un autre plus épais, qui guide à son tour un câble d’acier et qui, de fil en
aiguille, tracte le câble de garde définitif [4].

11
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Ces opérations héliportées permettent un déroulage des câbles à une vitesse moyenne de 5
km/h (au lieu de 2 à 3km/h sans hélicoptère) ; 25 km de câbles peuvent être déroulés chaque
jour.

Figure 2.9 – Déroulage par hélicoptère

2.2 Ancrage des câbles et raccordement des tronçons


Dans la figure 2.8 par exemple, lorsque les portées des pylônes 1-2-3-4 du 1er tronçon sont
déroulées, le touret est transporté entre les pylônes 4 et 5, et le câble est alors ancré provi-
soirement au sol. Cet ancrage au sol est exécuté au moyen d’un serre-câble ou grenouille qui
assure la préhension du câble avec un hauban ancré au sol à l’aide de crayons ou d’un dispositif
adapté à la consistance du terrain (plots en béton). Lorsque le touret suivant est dévidé, le
nouveau câble est également ancré provisoirement au sol entre les pylônes 4 et 5. On raccorde
les extrémités des deux câbles avec un manchon de jonction

Figure 2.10 – Raccord de câble

12
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

2.3 Réglage des câbles


Cette phase de la construction des lignes aériennes a pour but de donner aux câbles (conduc-
teurs et de terre) une tension correspondante. La tension se déduit grâce aux flèches au niveau
de chaque portée. La mesure des flèches se fait avec un tachéomètre ou un appareil optique
analogue. Les opérations de mise sous tension et réglage seront conduites avec la plus grande
attention de façon à ne jamais surcharger les supports. Le réglage des conducteurs sera basé sur
la température ambiante, diminuée de 15˚C.L’entreprise devra être munie d’un thermomètre
de précision, sur lequel elle aura enroulé un brin du conducteur.

2.4 Mise sur pince des câbles


La mise sur pince des câbles consiste à fixer les câbles sur les chaines d’isolateur tout en
remplaçant les poulies au niveau des consoles par les pinces. Au cour de cette opération on
s’efforce de maintenir les chaines d’isolateurs verticales pour les portés de faibles dénivellations.
Par contre dans une zone montagneuse on observe des portées avec de grandes dénivellations.
Les câbles sont ancrés à l’aide d’une pince du type à coincement conique.

Figure 2.11 – Pince d’ancrage

Le maintien du neutre porteur dans les pinces d’ancrage s’effectue par coincement à l’aide
de fourrures en matière isolante. En alignement, les câbles seront placés dans les pinces de
suspension. Les poulies seront accrochées, soit au crochet de la pince de suspension, soit à l’aide
d’un dispositif de fixation de poulies directement au support, à hauteur du crochet pour faciliter
la mise en place de la pince de suspension. Après la mise sur pinces, les chaînes d’isolateurs ne
devront présenter aucune inclinaison anormale dans le sens de la ligne. Ici, la principale difficulté
est de maintenir les chaînes d’isolateurs verticales. Les paramètres à prendre en considération
lors de cette opération sont la tension horizontale H et la tension dans le câble T. Pour les
zones n’ayant pas de grandes dénivellations, ces deux tensions sont à peu près identiques.

13
CHAPITRE 2. LA MISE EN PLACE DES CÂBLES AÉRIENS

Figure 2.12 – Mise sur pince sur terrain plat

Figure 2.13 – Mise sur pince des conducteurs en montagne

14
Mise en place des câbles souterrains
3
Le déroulage des câbles souterrains se fait de la même manière avec le treuil au niveau de
lignes aériennes. Cependant rappelons qu’avant la mise en place des câbles il faut suivre ces
différentes étapes à savoir :
v La mise en place des conduits dans la tranchée
v Bétonnage de la canalisation
v Remblayage de la tranche
v La mise en place des chambres de jonction Enfin on passe à la jonction des câbles (après
leur déroulage) dans les chambres de jonction.

Figure 3.1 – Tirage des câbles dans une baie de jonction

15
CHAPITRE 3. MISE EN PLACE DES CÂBLES SOUTERRAINS

Figure 3.2 – Réalisation des jonctions dans les chambres de jonction

16
CONCLUSION

La construction des ligne de transport de l’énergie électrique nécessiter des travaux bien
structuré. Au nombre de ces travaux , nous avons la mise en place des câbles Elle se fait en
trois grandes étape à savoir : le déroulage des câbles conducteurs et des câbles de garde ; leurs
réglage et enfin leurs mise sur pinces.

17
Référence bibliographique

[1] Transport-Module n˚ 20 : Pose et dépose de conducteurs Résumé de théorie et guide de


travaux pratique, Mme ELKORNO Naima (CDC électrique) & IMOUZAZ AHMED (ISIC).

[2] https://www.paviotequipement.fr/treuil-tirage-cable.html consulté le 12/11/2019


à 21h 16min.

[3] Ligne aérienne : Construction. Robert de FORGES de PARNY & Jean-Pierre LE-
VEQUE.

[4] https://lemag.rte-et-vous.com/drone-et-helico-en-duo-pour-realiser-un-deroulage
consulté le 13/11/2019 à 07h 10min

18