Vous êtes sur la page 1sur 3

CANCER GASTRIQUE

Cancer de l’estomac :

- 2ème cause de mortalité par cancer dans le monde


- 90% adénocarcinome, 5% lymphome
- Touche 2 fois plus l’homme que la femme
- Max de fréquence 40-50 ans
- Survie < 5ans

Pathogénie :

- facteurs favorisants :
 HP provoquerait une gastrite atrophique à l’origine du cancer de l’estomac
 Sel, nitrate et nitrosamine
 Alcool et tabac
 Facteurs génétiques

- facteurs protecteurs : Les fruits, légumes, antiacides

Maladies prédisposantes :

- Lésions précancéreuses :
 Gastrite atrophique 
 Dysplasies : de bas grade (surveillance endoscopique), haut grade (gastréctomie)
 Métaplasies intestinales (présence de cellules caliciformes)
 EBO, ulcère de Barrett : prédisposant au cancer du cardia
- Conditions précancéreuses :
 Ulcère gastrique
 Sujets gastréctomisés depuis plus de 15ans
 Polype adénomateux sur gastrite atrophique
 Maladie de Biermer
 Maladie de Menetrier (gastrite hypertrophique)

Anapath

- Localisations:
 Antrale 60%
 Petite courbure verticale 20%
 Grande courbure et cardia 20%

Les cancers superficiels : (classification japonaise)

- Type1 : exophytique (polype cancérisé)


- Type2 : cancer muco-érosif
 2a : cancer superficiel en saillie
 2B : cancer plan
 2c : cancer ulcéré
- Type3 : ulcéro-cancer
Classifications TNM

- T1 : chorion muqueux + sous muqueuse


- T2 : musculeuse
- T 3 : franchissement de la séreuse
- T4 : structures voisines
- N1 : 1 à 6 ADP régionales métastatiques
- N2 : 7 à 15 ADP régionales métastatiques
- N3 : plus de 15 ADP régionales métastatiques

0 TIS N0 M0
1a T1 N0 M0
1b T1 N1 M0
T2 N0 M0
2 T1 N2 M0
T2 N1 M0
T3 N0 M0
3a T2 N2 M0
T3 N1 M0
T4 N0 M0
3b T3 N2 M0
T4 N1 M0
4 T4 N2 M0
Tout T Tout N M+

Extensions

- Locorégionale : R ! L’extension au niveau du foie se fait surtout vers le lobe gauche
- Lymphatique : cancer lymphophile
- hématogène : foie, poumons, surrénales, thyroïde, peau, tumeurs de Krukenberg (ovaires), colon, rectum

Clinique :

- douleurs épigastrique + amaigrissement


- autres : dyspepsie, vomissements, dysphagie, anémie, hémorragies
- rare : Tm de Krukunberg,
- syndrome paranéoplasique : acanthosis nigricans, neuropathie périphérique, fièvre isolée, phlébite récidivante

Para-clinique :

- Endoscopie gastrique avec biopsie : diagnostic de certitude


- TOGD : formes superficielle
- Echo-endoscopie : examen le plus précis pour le bilan d’extension pré-thérapeutique
- Marqueurs tumoraux : pour le suive postopératoire CA19-9, ACE
Formes cliniques :

- Cancer superficiel : bon pronostic


- Linite plastique :
 adénocarcinome à cellules indépendantes en bague à chaton
 forme infiltrante typique, touche toute les tuniques de l’estomac sans bouleverser l’architecture de la
paroi gastrique
 diagnostic par biopsies profondes
 cancer très lymphophile rapidement évolutif de très mauvais pronostic
- lymphome gastrique : de meilleur pronostic que l’adénocarcinome

Traitement :

Chirurgie + Curage ganglionnaire 

- gastréctomie totale :
 cancer du corps de l’estomac
 1/3 proximal de l’estomac
 Linite plastique
- Gestréctomie partielle : pour l’estomac distal

Indications :

Tumeurs resécables T1, T2, N0, M0  chirurgie


Tumeurs resécables T3, N+, M0  Chirurgie
Radio-chimiothérapie postopératoire si ADP < 15 ou sujet jeune
Tumeurs non resécables M0, patients Radio-chimiothérapie suivie si réponse de chirurgie
opérables
Tumeurs resécables, patients non opérables Radio-chimiothérapie
Résections incomplètes Radio-chimiothérapie
Métastases Chimiothérapie (5FU, ECF) ou chirurgie curative si métastases
résécables sans risque majeurs

TM bénignes de l’estomac

- Adénome gastrique (lésion précancéreuse)


- rares
- Ages 40-50ans
- Clinique : douleurs épigastrique + amaigrissement
- Diagnostic : endoscopie haute + biopsies
- Traitement : résection endoscopique