Vous êtes sur la page 1sur 27

SPECIFICATION RAFFINAGE

*******

SG RM ENG 001

REGLE POUR L’ETABLISSEMENT


DES PLANS DE CIRCULATION DES FLUIDES (PCF)

00 14/11/03 Diffusion officielle


Rev. Date Notes

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 1/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

SOMMAIRE

Préambule 4
1. Objet 5
2. Documents de référence – Réglementation 5
2.1 REGLE DE PRIORITE 6
2.2 DEROGATION 6

3. Généralités 6
4. Définitions 7
4.1 TERMINOLOGIE 7
4.2 PLANS DE CIRCULATION DES FLUIDES 7
4.3 DIFFERENTS TYPES DE PCF 7
4.3.1 Unités de fabrication 7
4.3.2 Installations de services généraux et d’off-sites pétroliers 8

5. Format des PCF 10


5.1 GENERALITES 10

6. Réalisation des dessins 10


6.1 LOGICIEL 10
6.2 FICHIERS 10
6.3 BIBLIOTHEQUE 10
6.4 NOM DU FICHIER INFORMATIQUE 10
6.5 REPARTITION DES PLANS/COUCHES 11

7. Présentation des PCF 11


7.1 REPARTITION DES ZONES D’ECRITURE 11
7.2 IMPLANTATION DES EQUIPEMENTS SUR LE PCF 12

8. Symbolisation à utiliser pour les PCF 12


8.1 PRINCIPES 12
8.2 SYMBOLISATION DES EQUIPEMENTS 12
8.3 SYMBOLISATION DES TUYAUTERIES – ACCESSOIRES DE TUYAUTERIE – CALORIFUGE 13
8.3.1 Tuyauteries 13
8.3.2 Accessoires de tuyauterie 14
8.3.3 Calorifuge – Traçage 14
8.4 SYMBOLISATION DES INSTRUMENTS 15
8.4.1 Symbolisation 15
8.4.2 Dispositions complémentaires 15

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 2/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

9. Repérage et désignation 15
9.1 REPERAGE DES EQUIPEMENTS 15
9.1.1 Dispositions 15
9.1.2 Code de repérage 16
9.1.3 Codification 16
9.1.4 Caractéristiques techniques 16
9.2 REPERAGE DES TUYAUTERIES 19
9.2.1 Système de repérage 19
9.2.2 Définition des symboles 20
9.2.3 Découpage des tuyauteries 21
9.3 REPERAGE DES INSTRUMENTS 22

10. Révision des PCF 22


11. Renseignements à fournir par TOTAL ou à soumettre à son approbation 23
11.1 A FOURNIR PAR TOTAL 23
11.2 A SOUMETTRE A L’APPROBATION EXPLICITE DE TOTAL 23

12. Fourniture des supports informatiques 23


APPENDICE A Répartition des couches 24
APPENDICE B Origine de la spécification 27

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 3/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Préambule
Lorsque la spécification est applicable à leur contrat, les Sociétés d'Ingénieries et Bureaux
d'Etudes sont tenus de vérifier systématiquement que les réglementations en vigueur
n’imposent pas des mesures plus contraignantes notamment en matière de SECURITE,
QUALITE et de respect de l'ENVIRONNEMENT. Dans ces cas, ils doivent proposer par écrit à
l’Entité désignée des solutions conformes à la réglementation.
Pour être applicable, cette spécification doit être mentionnée dans un contrat dans lequel une
Entité du Groupe TOTAL agit en qualité de Maître d’Ouvrage, de Maître d’Ouvrage Délégué ou
de prestataire de services lui-même lié au Maître d’Ouvrage par un contrat d’assistance.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 4/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

REGLE POUR L’ETABLISSEMENT


DES PLANS DE CIRCULATION DES FLUIDES (PCF)

1. Objet
La présente spécification générale a pour objet de préciser les règles qui doivent être
appliquées pour l’établissement des plans de circulation des fluides.
Ces plans sont réalisés à l'aide d'un système informatique impérativement avec le logiciel
AUTOCAD sous WINDOWS (dernière version).
Cette spécification ne s'applique pas à la création des schémas d'exploitation et de
maintenance (propre à chaque site).
Les schémas de procédés sont fournis par le Bailleur de licence lorsque le procédé concerné
fait l'objet de licence.
Les schémas de procédé peuvent être réalisés par d'autres. Dans ce cas, les schémas de
procédés reprennent en général les données de base fournies par le Bailleur de licence
correspondant.

2. Documents de référence – Réglementation


Sauf indications contraires mentionnées dans les conditions particulières contractuelles, tous les
documents cités en référence, ainsi que les additifs, sont applicables dans leur dernière révision.
Normes
Référence Titre
NF EN ISO 3952 Schémas cinématiques – Symboles graphiques – Parties 1 à 4
Documents professionnels
Référence Titre
Non applicable
Réglementation
Référence Titre
Application locale
Codes
Référence Titre
Non applicable
Spécifications
Référence Titre
SG RM ANA 001 Spécification pour définir – étudier – installer et mettre en service des
systèmes analyseurs en ligne sur procédé
SG RM INS 104 Principe des représentations graphiques de l’instrumentation sur PCF
SG RM INS 105 Liste instruments - Repérage

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 5/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

SG RM PVA 101 Classes de tuyauterie raffinage


Autres documents
Référence Titre
Plan TEC 25310 Bibliothèque des symboles équipements, instruments et accessoires de
tuyauterie pour l’établissement des plans de circulation des fluides (PCF)

2.1 Règle de priorité


L’objet de cette spécification doit satisfaire, dans l'ordre décroissant de priorité, aux exigences :
- de la réglementation locale, lorsqu'elle est applicable,
- de la spécification particulière à un projet, lorsqu'elle existe,
- de cette spécification,
- des codes, spécifications et normes auxquels se réfère cette spécification.
En cas d’exigences contradictoires entre le code de construction choisi et ces autres codes,
normes et standards s’ils sont imposés par un contrat particulier, l’exigence la plus
contraignante doit être satisfaite.

2.2 Dérogation
Toute dérogation aux prescriptions de la présente spécification peut être proposée par
l'Entrepreneur général ou la Société d'Ingénierie ou le Constructeur ou l'Entrepreneur, s'il
l'estime avantageuse pour réduire le coût et/ou le délai d'exécution, pour autant qu’elle ne mette
pas en cause la sécurité du personnel, la fiabilité en service, l'économie du Projet concerné, et
les exigences de la réglementation (lorsqu'elle est applicable).
Elle doit être présentée à l’Entité agissant en qualité de Maître d’Ouvrage, Maître d’Ouvrage
Délégué ou de prestataire de services lié au Maître d’Ouvrage par un contrat d’assistance, en
variante avec les justifications nécessaires et recevoir l'accord écrit de l’Entité.

3. Généralités
Les plans de circulation des fluides (PCF) constituent une source d'information sur le procédé
et les équipements d'une unité ou d'une installation de services généraux. Ils sont utilisés
comme base d'étude de construction et de conduite de ces installations. La présentation de ces
plans et leur contenu doivent permettre de comprendre les dispositions prévues pour la
construction et d'identifier l'ensemble des dispositifs spéciaux dont elle dispose (ou disposera)
pour exploiter cette unité particulière. A ce titre, les PCF constituent le document de base des
manuels opératoires des installations et engagent la responsabilité juridique de la conception
vis à vis de TOTAL et des tiers éventuels.
Au stade de l'étude et de la construction, les PCF définissent les équipements, les tuyauteries
et leurs accessoires, et l'instrumentation qui doivent être installés. En cours d'étude, les PCF
sont des documents qui doivent évoluer et se compléter progressivement.
La consultation des PCF fournit rapidement des renseignements concernant les équipements,
les tuyauteries et leurs accessoires, et l'instrumentation. Les PCF constituent des documents
de synthèse. Ils servent de base aux différentes études de dangers et de risques et doivent être
tenus à jour.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 6/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

4. Définitions
4.1 Terminologie
Fabricant :
Personne physique ou morale qui assume la responsabilité de la conception et de la réalisation
d’un ensemble complexe conformément à la réglementation en vigueur et aux clauses
contractuelles.
Bailleur de licence :
Personne physique ou morale qui assume la responsabilité des performances du procédé d’un
ensemble complexe et fournit les informations nécessaires à la réalisation de cet ensemble, du
fait des conditions particulières de ce procédé.
Société d’ingénierie :
Personne physique ou morale qui effectue les études et prestations d’ingénierie, objet de la
présente spécification.
La Société d’Ingénierie peut être aussi le Fabricant.

4.2 Plans de circulation des fluides


Ce type de document a différentes appellations dans l'industrie pétrolière internationale. Les 4
désignations suivantes sont équivalentes :
- Plan de Circulation des Fluides : P.C.F.
- Piping and Instrumentation Diagram : P. & I.D
- Piping Instruments Diagram : P.I.D.
- Mechanical Flow Diagram : M.F.D.
La désignation retenue est PCF Sauf dérogation particulière, cette désignation doit figurer dans
le cartouche du plan.

4.3 Différents types de PCF


Trois types de PCF peuvent être envisagés pour une unité de fabrication ou une installation des
services généraux et d'off-sites pétroliers.

4.3.1 Unités de fabrication


Les documents relatifs à une unité de fabrication importante comprennent une combinaison des
trois types de PCF qui suivent :

4.3.1.1 PCF procédé


Les PCF procédé doivent représenter les équipements, les tuyauteries et leurs accessoires,
ainsi que l'instrumentation liés directement au procédé. Les lignes utilités ne doivent pas être
représentées sur ces plans, sauf celles liées au procédé (eaux de procédé, air de régénération,
vapeur de chasse, vapeur de stripping, etc.)
La disposition des équipements doit être choisie en fonction du déroulement logique du
procédé, sans respecter leurs implantations géographiques.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 7/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

4.3.1.2 PCF utilités


Les PCF utilités doivent définir la distribution des utilités : eau, vapeur combustible, etc. vers
des équipements qui doivent être représentés suivant leurs implantations géographiques. Le
Fabricant ou la Société d'Ingénierie doit représenter sur ces plans les collecteurs, sous-
collecteurs et branches de distribution des divers fluides.
L'instrumentation et les équipements particuliers à chacune des distributions doivent figurer sur
ces PCF.
Chaque système d'utilités doit faire l 'objet d'un plan séparé ou d'une partie de plan.

4.3.1.3 PCF machines ou équipements particuliers


Lorsqu'une unité comporte des machines tournantes ou des équipements particuliers
importants, un ou plusieurs P.C.F. doivent être établis pour représenter et définir tous les
éléments et toutes les tuyauteries auxiliaires de ces machines et équipements et
l'instrumentation associée.
Exemples :
- Compresseur de gaz et sa machine d'entraînement. Le PCF machine doit faire apparaître
dans ce cas l'ensemble des tuyauteries des circuits d'huile de régulation, d'huile de
graissage, d'huile d'étanchéité, les pompes auxiliaires, les dispositifs de filtration et de
refroidissement. etc. En ce qui concerne l'instrumentation, le PCF machine doit mettre en
évidence les instruments locaux, les instruments regroupés sur un tableau local et les
instruments en salle de contrôle,
- Four,
- Vannes à glissière à commande hydraulique ou pneumatique,
- Electrofiltre.
Les PCF machines doivent reprendre en général les documents du constructeur, de manière à
établir un document de synthèse présentant les circuits particuliers sous la même forme
symbolique que le reste de l'unité.
Un document constructeur n'est admis en tant que PCF que s'il est représenté sous la même
symbolique et les mêmes repérages que le reste de l'unité.

4.3.2 Installations de services généraux et d’off-sites pétroliers


Les documents relatifs à des installations de service généraux et d'off-sites pétroliers peuvent
se concevoir comme une combinaison des trois types de P.C.F. définis pour les unités de
fabrication.

4.3.2.1 PCF procédé


Les PCF procédé doivent représenter les équipements, les tuyauteries et leurs accessoires,
ainsi que l'instrumentation, liés directement au processus de base des installations de services
généraux et d'off-sites pétroliers, par exemple :
- mélangeuse d'essences ou de gazoles,
- préparation de combustible liquide,
- préparation de combustible gazeux,
- traitement de l'eau brute,
- préparation d'eau pour chaudière,

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 8/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

- production de vapeur haute pression,


- génération d'électricité par turbo alternateurs, (1)
- génération d'électricité par turbine à gaz, (1)
- etc.
(1) D'une façon générale, les mesures et commandes relatives à l'appareillage de production,
de transformation et de transport de l'énergie électrique ne sont pas représentées sur les
PCF.
La représentation d'installations importantes donne lieu à l'établissement de plusieurs PCF,
dont soumise à l'accord explicite de TOTAL.
Exemples :
- Traitement de l'eau brute par deux chaînes de déminéralisation en parallèle :
• PCF chaîne 1,
• PCF chaîne 2,
• PCF réactifs de régénération,
- Chaudière :
• PCF eau - vapeur,
• PCF air - fumées,
• PCF combustibles.

4.3.2.2 PCF utilités


Les PCF utilités doivent définir la distribution d'utilités : eau, vapeur, combustibles. etc. aux
équipements liés au processus de base des installations de services généraux.

4.3.2.3 PCF machines ou équipements particuliers


Lorsqu'une installation de services généraux comporte des machines tournantes importantes,
un ou plusieurs PCF machines avec instrumentation associée doivent être réalisés (comme
pour les unités).
Exemples :
- compresseur d'air et sa machine d'entraînement,
- turbo alternateur : trois PCF doivent être émis :
• un PCF vapeur représentant tous les circuits vapeur liés à la machine, y compris les
détentes statiques éventuelles de bipassage de la machine,
• un PCF huile représentant tous les circuits d'huile de régulation et de graissage, les
pompes auxiliaires, les dispositifs de filtration et de refroidissement, etc.
• un PCF mécanique représentant tous les organes de surveillance mécanique
(température paliers, détection de vibration) et les organes de virage.
- turbine à gaz : dito turbo-alternateur,
- pompes alimentaires et leurs machines d'entraînement : dans le cas d'une turbo-pompe, les
circuits d'huile de la turbine doivent être représentés, ainsi que les circuits de réfrigération,
- pompes nourricières : dito pompes alimentaires,
- ventilateurs de soufflage ou tirage : dito pompes alimentaires.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 9/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

5. Format des PCF


5.1 Généralités
Les plans originaux réalisés par le Fabricant ou la Société d'Ingénierie doivent respecter sauf
dérogation explicite de TOTAL, les formats suivants :
Format :
- A0 840 x 1188 mm (de préférence) surface = 1 m2,
- A1 594 x 840 mm surface = 0,5 m2.
Les fonds de plan à utiliser sont les suivants :
- A0 CDR-SA∅.DWG
- A1 CDR-SA1.DWG
Tous les documents émis seront exploitables en format A3 en respectant les polices de
caractères.

6. Réalisation des dessins


6.1 Logiciel
Tous les documents seront établis à l’aide exclusive du logiciel AUTOCAD d’AUTODESK
(dernière version sur le marché).
Il ne sera pas autorisé d’utiliser des logiciels complémentaires permettant des facilités
d’exécution internes à l’ingénierie et qui pourraient compromettre la mémoire informatique du
document émis.

6.2 Fichiers
Les documents émis porteront toujours une racine ".dwg". Aucun logiciel de transposition ne
sera autorisé ni fourni en pièce annexe.

6.3 Bibliothèque
Elle a été réalisée sous la "version 12 d’AUTOCAD" et adaptée sous AUTOCAD 2000. Elle est
compatible avec les versions d’aujourd’hui. (voir plan TOTAL France TEC 25310 sous
CD Rom.
Certains blocs (régulation, repères des lignes et équipements) sont associés à des attributs lors
de l’insertion de ces blocs, il convient de répondre aux questions posées à l’écran.
La société d’ingénierie ne doit en aucun cas, modifier le contenu du CD Rom de référence et
l’utiliser pour des besoins autres que TOTAL.

6.4 Nom du fichier informatique


Le nom des fichiers informatiques de dessin est identique au numéro de schéma.
Le dessin doit comporter un repère numérique TOTAL.TEC celui ci sera donné à l’entrepreneur
général ou la société d’ingénierie.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 10/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

6.5 Répartition des plans/couches


Pour les schémas de procédé, la répartition des tracés et des textes sur les différentes couches
d’AUTOCAD doit respecter les règles définies dans l’Appendice A – Tableau 1
Pour les plans de circulation des fluides (PCF) procédés, la répartition des tracés et des textes
sur les différentes couches d’AUTOCAD doit respecter les règles définies dans l’Appendice A –
Tableau 2.
Pour les plans de circulation des fluides (PCF) utilités, la répartition des tracés et des textes sur
les différentes couches d’AUTOCAD doit respecter les règles définies dans l’Appendice A –
Tableau 3.

7. Présentation des PCF


Les principes généraux qui suivent, relatifs à la bonne exécution des PCF, doivent être respectés.

7.1 Répartition des zones d’écriture


- en bas et à droite : le cartouche principal TOTAL France, selon modèle, surmonté du
cartouche du Fabricant ou de la Société d'Ingénierie (à soumettre à l'approbation explicite
TOTAL France, modifications/adaptations du cartouche TOTAL France non autorisées),
- en haut et à droite : la légende des symboles et abréviations (ceci pour le premier PCF de
l'installation ou de la partie d'installation). Si l'implantation de cette légende n'est pas
possible, le Fabricant ou la Société d'Ingénierie doit émettre un PCF particulier. L'émission
d'un PCF particulier est systématique dans le cadre d'un contrat d'ingénierie important.
- Sur chaque PCF, aucun dessin ne doit figurer :
• entre le haut du cartouche principal et le bas de la légende des symboles et abréviations.
Cet espace est réservé aux notes générales et particulières, listes d'équipements
répertoriés sur le PCF, les symboles des fluides utilisés, le cartouche du fournisseur
dans le cas d'un PCF machine (s'il y a lieu), etc.
• dans les deux bandes de 6,5 cm de hauteur situées en bas et en haut du PCF (si
nécessaire).
Ces espaces sont réservés pour inscrire les caractéristiques des équipements (voir
paragraphe 9.1.4).
La hauteur des écritures doit être de :
- 5 mm pour le cartouche principal,
- 5 mm pour les repères d'équipements,
- 2,5 mm pour toutes les autres écritures.
La police utilisée est : SIMPLEX

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 11/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

7.2 Implantation des équipements sur le PCF


Les équipements sur PCF procédé doivent être disposés suivant l'ordre logique du procédé et
non suivant leurs implantations géographiques. Les positions respectives de deux équipements
en élévation ne doivent être représentées que si ces positions affectent le procédé (exemple
cas d'écoulement gravitaire). Toutefois, l'élévation de la ligne de tangence du fond inférieur à
chaque colonne ou ballon vertical, par rapport au sol, doit être indiquée, ainsi que l'élévation de
la génératrice inférieure pour un ballon horizontal.
Lorsque plusieurs équipements doivent figurer sur un PCF, les machines doivent être
regroupées dans le tiers inférieur du plan et alignées sur une même horizontale. Les
aéroréfrigérants doivent être placés dans la moitié supérieure, ainsi que les colonnes. ballons,
échangeurs, etc.
S'il est prévu d'ajouter dans le futur un ou des équipements supplémentaires, ces équipements
doivent être représentés en pointillés sur le PCF. Toutefois, ces équipements doivent être
représentés sans leurs auxiliaires tels que l'instrumentation. Le Fabricant ou la Société
d'Ingénierie doit ménager un espace suffisant pour pouvoir compléter le plan ultérieurement.

8. Symbolisation à utiliser pour les PCF


8.1 Principes
L'utilisation la plus large possible des symboles, est recommandée pour donner sous forme
graphique des renseignements technologiques sur le matériel. A ce titre, on distingue les trois
notions suivantes :
- symboles généraux (pour mémoire) : ils définissent d'une façon générale un équipement
sans renseigner sur la technologie proprement dite de l'équipement,
- symboles particuliers : ils définissent un équipement avec une indication de la réalisation
technologique.
Exemple : un symbole particulier pour une pompe définit son type : centrifuge,
volumétrique, à engrenage,
- représentation simplifiée : pour certains appareils plus compliqués, l'Entrepreneur
général ou la Société d'Ingénierie doit utiliser une figuration simple respectant les formes et
les dispositions particulières internes ou externes.
Les symboles généraux ne doivent être utilisés que pour les schémas de procédé.
Les symboles particuliers et les représentations simplifiées doivent être utilisés pour les PCF.

8.2 Symbolisation des équipements


- La symbolisation des équipements doit être conforme, sauf dérogation explicite de TOTAL
France au § 6.3 de la présente spécification. La création de symboles supplémentaires ou
la modification de symboles existants doit faire l'objet d'un accord écrit de TOTAL avant
toute mise en oeuvre.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 12/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

- Toutes les tubulures sont dessinées dans leur position relative et, doivent être en accord
avec les schémas de procédé ou les plans guides de chaudronnerie.
A l'intérieur des équipements, seuls les plateaux ou garnissages internes doivent être
représentés. En particulier, les plateaux et garnissages internes doivent être numérotés de
bas en haut à partir de la partie inférieure de l'équipement.
Le calorifuge des appareils doit être symbolisé.
- Les auxiliaires des équipements comme turbines, soufflantes, compresseurs, etc. ne
doivent pas être représentés sur les PCF procédé, mais sur les PCF machines.
- Il est recommandé d'utiliser une taille de symbolisation proportionnelle à l'importance de
l'équipement à représenter (en particulier, pour les ballons, colonnes, fours et
compresseurs).
- Un équipement ne doit figurer qu'une seule fois sur les PCF. Lorsque, pour un équipement
important, il y a un PCF machine particulier, cet équipement doit être représenté par son
symbole général sur le PCF procédé (où un encart en pointillé indique l'existence d'un PCF
machine particulier) et par son symbole particulier (ou par une représentation simplifiée qui
tient compte de la conception technologique de la machine) sur le PCF machine.

8.3 Symbolisation des tuyauteries – Accessoires de tuyauterie – Calorifuge

8.3.1 Tuyauteries
La représentation doit être conforme à la répartition des couches jointe en Appendice A.
La représentation des lignes double-enveloppe et des lignes tracées doit être une combinaison
entre les trois épaisseurs de traits préconisées.
L'écartement normal entre les lignes doit être de 12 mm, l'écartement minimal de 6 mm.
Croisement des lignes :
- les lignes principales ou secondaires verticales doivent être interrompues en cas de
croisement avec les lignes principales ou secondaires horizontales,
- pas de raccordement en croix, sauf s'il existe réellement.
Les lignes entrant et sortant d'une unité doivent être raccordées sur un rectangle en trait fort.
Ce rectangle est affecté d'une flèche cerclée indiquant l'entrée ou la sortie du fluide et est
positionné en haut ou en bas du PCF.
Le Fabricant ou la Société d'Ingénierie doit regrouper et faire coïncider les lignes passant d'un
plan au plan suivant dans l'ordre de numérotation, uniquement dans le cas de continuation
directe sur un autre plan de la même unité, en utilisant les échelles de raccordement situées à
droite et à gauche de chaque plan.
Cette disposition doit permettre de placer les PCF bout à bout pour en faire un examen
d'ensemble. Cette règle ne s'applique pas aux PCF utilités et machines.
Les lignes utilités, sur un équipement de PCF procédé, doivent être raccordées sur des carrés
de 8 x 8 mm à l'intérieur desquels figure le symbole du fluide considéré.
Le Fabricant ou la Société d'Ingénierie doit indiquer le sens d'écoulement du fluide sur chaque
ligne au moyen de flèches (en limiter le nombre, et essayer de les aligner au maximum).
Le Fabricant ou la Société d'Ingénierie doit indiquer le type de calorifuge sur les lignes sans en
préciser l'épaisseur.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 13/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Le type de calorifugeage est défini à l'aide des symboles suivants :


- CC - Conservation de la chaleur,
- CF - Conservation du froid,
- PP - Protection du personnel.
- PG - Protection contre le gel.
Cette indication doit être portée à côté du repère de ligne bien qu'elle n'en fasse pas partie.
Les réductions en lignes (concentriques ou excentriques) doivent être représentées.
Les purges et évents des équipements principaux doivent être indiqués ainsi que leur point
d'aboutissement.
Les purges et évents des tuyauteries ne doivent pas être indiqués sur les PCF qui ne tiennent
pas compte des élévations sauf cas particulier (tubes en U, purges et évents nécessités par
une raison de procédé, purges en aval de clapets, etc.).

8.3.2 Accessoires de tuyauterie


Toute la robinetterie et tous les accessoires de tuyauterie doivent être représentés sur le PCF
(robinets de tout type, détendeur - déverseurs, soupapes de sécurité, purgeurs. clapets, filtres).
Ce matériel ne doit pas être repéré sur le PCF à l'exception des organes participant à la
régulation, des instruments locaux, des soupapes de sécurité et des purgeurs de diamètre
supérieur au diamètre nominal 40.
Lorsqu'un arrangement de tuyauterie et robinetterie se répète souvent, le dispositif peut être
remplacé par un symbole :
- exemple 1 : un équipement de prise d'échantillon peut être remplacé par le symbole PE,
- exemple 2 : un ensemble composé d'un purgeur, de son filtre. et de la robinetterie
associée peut être remplacé par le symbole ST.
Les connexions sur les équipements doivent être définies par leurs diamètres (exemple : DN
80). La classe éventuelle de la bride doit être indiquée lorsqu'elle est d'une classe différente de
la classe de la ligne.
Sauf cas particulier, le diamètre d'un robinet ou d'une vanne ne doit pas être indiqué : le robinet
ou la vanne est supposé être de la dimension de la ligne sur laquelle il est implanté. Cette règle
ne doit pas s'appliquer aux vannes de régulation (voir § 9.3).
Les soupapes de sécurité doivent être définies par leur repère et les renseignements suivants :
diamètre entrée, diamètre sortie, classes des brides (si elles sont différentes des classes de
tuyauteries) et la pression de tarage en kPa eff.
Les obturateurs réversibles doivent être représentés accompagnés d'un carré 8 x 8 mm,
permettant leur numérotation ultérieure.
Les indications "CSO" Cadenassée en Service Ouverte, "CSF" Cadenassée en Service Fermée
et dispositifs Interlock doivent être reportés au plus près des équipements concernés.

8.3.3 Calorifuge – Traçage


Les informations concernant le calorifuge proprement dit (épaisseur) ne doivent pas apparaître
sur les PCF sauf cas particuliers. Les épaisseurs de calorifuge doivent figurer dans la liste des
tuyauteries.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 14/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Les informations concernant le traçage doivent être reportées sur le PCF sous la forme
suivante (sauf dérogation explicite de TOTAL) :
- les lignes tracées doivent être doublées par un trait à tirets.
- le type de traçage ne doit être défini que si l'installation comporte plusieurs types de
traçage. Dans ce cas, il doit être défini à l 'aide des symboles suivants :
• T.V. traçage à la vapeur.
• T.E. traçage électrique,
• T.L. traçage à l'eau ou autre liquide.
Cette indication doit être portée à côté du repère de ligne bien qu'elle n'en fasse pas partie.

8.4 Symbolisation des instruments

8.4.1 Symbolisation
La symbolisation des instruments sur les PCF et la représentation des chaînes d'automatismes
(régulation alarmes et sécurités) doit être conforme à la spécification SG RM INS 104 et ses
annexes.

8.4.2 Dispositions complémentaires


La robinetterie primaire installée sur les lignes instruments à fluide non circulant ne doit pas être
représentée (prises en bout mort des transmetteurs de pression, pression différentielle, etc.).
Par contre, cette robinetterie doit être représentée et dimensionnée pour les lignes instruments
à fluide circulant (transmetteurs de niveau à flotteur, à plongeur etc.).
Les colonnes d'équilibre recevant plusieurs appareils de mesure de niveau doivent être
représentées sur le PCF avec leur robinetterie.

9. Repérage et désignation
9.1 Repérage des équipements

9.1.1 Dispositions
Le repère d'un équipement doit être disposé sur le PCF soit au-dessus pour les équipements
implantés dans la partie supérieure du plan, soit au-dessous pour les équipements implantés
dans la partie inférieure du plan soit à droite au plus près de l'équipement.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 15/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

9.1.2 Code de repérage


Le code de repérage pour les unités de fabrication du matériel doit être, sauf dérogation
explicite de TOTAL, le suivant :
Lettre de Equipements Entraînements
code unités Installations générales
A Aéroréfrigérant
B Ballon, réservoir cyl. vert. liés au procédé ou produits
chimiques
C Colonne Torche
D Cheminée Diesel
E Echangeurs
F Four Chaudière
G Alternateur
J Ejecteur
K Compresseur/Ventilateur
M Agitateur Moteur électrique
P Pompe
R Réacteur/Régénérateur
S Filtre/Cyclone/Centrifugeuse
T Turbine
TG Turbine à gaz ou
turbine sur fumées
V Pont roulant
Y Silencieux

La machine d'entraînement doit être repérée par la lettre de code de la machine entraînée
suivie par sa propre lettre de code. Exemple : PM1 : moteur électrique d'entraînement de la
pompe P1.
Les code de repérage des réservoirs et pomperie est laissé à l’appréciation des établissements.
Tout additif à cette liste ou toute modification de cette liste doit être soumis à l'accord explicite
de TOTAL.

9.1.3 Codification
La codification des équipements est définie explicitement par TOTAL pour chaque projet.

9.1.4 Caractéristiques techniques


Les caractéristiques techniques principales des équipements doivent être reportées sur le PCF
comme indiqué au paragraphe 7.1.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 16/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Les informations suivantes doivent être données par le Fabricant ou la Société d'Ingénierie (en
général les informations relatives au fonctionnement normal de l'appareil) :
POMPES N° Unité - repère pompe
Service Pompe alimentaire
Type -
Débit de calcul m3/h (ou t/h - densité)
Pression différentielle kPa
Pression d'aspiration KPa
Température de pompage °C
NPSH requis/disponible mètres
Puissance installée kW

ECHANGEURS N° Unité - repère échangeur


Service Echang.brut/résidu froid
Type/Dimensions -∅xL
Pression de service tube/calandre kPa eff.
Pression de calcul tube/calandre kPa eff.
Temp.service entrée/sortie calandre °C
Temp.service entrée/sortie tube °C
Matériau de construction (calandres/tubes)
Surface par appareil m2
Chaleur échangée kW (kcal/h)

BALLONS/COLONNES/REACTEURS/SECHEURS N° Unité - repère ballon


Service Dessaleur
Dimensions ∅ x L mm
Capacité m3
Pression service/calcul kPa eff
Température service/calcul °C
Quantité catalyseur kg

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 17/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

COMPRESSEURS N° Unité - repère compresseur


Service Recyclage
Type Alternatif
Débit de calcul (conditions d'aspiration) m3/h et PM (ou t/h-densité)
Température aspiration/refoulement kPa abs.
Température aspiration/refoulement °C
Puissance installée kW

TURBINES N° Unité - repère turbine


Service Pompes alimentaires
Puissance normale kW
Débit vapeur t/h
Pression admission normale kPa eff.
Pression échappement normale kPa eff/ Pa abs.
Vitesse de rotation normale tr/min

RESERVOIRS DE STOCKAGE N° Unité - repère réservoir


Service Pétrole brut
Dimensions ∅ x h mm
Capacité m3
Température de service °C
Réchauffeur Huile - eau - vapeur
Surface d'échange réchauffeur m2

FOURS N° Unité - repère du four


Service Reforming
Type -
Chaleur absorbée kW (thermie/h)
Température entrée/sortie °C
Pression entrée/sortie kPa eff.
Pression de calcul kPa eff.
Rendement sur PCI %

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 18/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

AEROREFRIGERANTS N° Unité - repère aéroréfr.


Service Réfrigérant de tête
Type -
Pression de service tube kPa eff.
Pression de calcul kPa eff.
Température service entrée/sortie tube °C
Surface nue et ailetée m2
Chaleur échangée kW (kcal/h)

9.2 Repérage des tuyauteries

9.2.1 Système de repérage


- Le système de repérage utilisé pour les PCF doit être soumis par la Société d’Ingénierie ou
le Fabricant à l'accord explicite de TOTAL.
Le système de repérage doit permettre. pour chaque tuyauterie, son identification dans
l'ordre suivant :
• diamètre nominal de la tuyauterie, en mm,
• service (fluide),
• la section d'unité ou d'installation (s'il y a lieu),
• numéro d'ordre,
• la classe de tuyauterie.
(exemple : 80-P-(500)12-BI)
Lorsque les repères de classes de tuyauteries utilisés par le Fabricant ou la Société d'Ingénierie
sont différents de ceux définis par la spécification SG RM PVA 101 "Classes de tuyauterie
raffinage", la correspondance entre les deux repères doit être explicitement mentionnée dans le
document définissant la liste des classes de tuyauteries.
Les principes généraux suivants doivent être respectés :
- toutes les tuyauteries figurant sur un PCF doivent porter un numéro de ligne,
- une tuyauterie donnée ne change jamais de service tout au long de son tracé,
- un numéro de tuyauterie annulé en cours d'étude ne doit jamais être réutilisé,
- si en cours d'étude, une tuyauterie change de diamètre ou de classe tout en restant sur un
service identique, son numéro doit être conservé. Si par contre, elle change de service, son
numéro doit être changé.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 19/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

9.2.2 Définition des symboles


Les symboles qui définissent les fluides ou services pour une tuyauterie sont, sauf dérogation
explicite de TOTAL, les suivants :
- AC : Air de combustion,
- AI : Air instrument,
- AS : Air service.
- CB : Condensats de vapeur BP,
- CH : Condensats de vapeur HP,
- CM : Condensats de vapeur MP,
- CP : Condensats pollués.
- CV : Condensats sous Vide,
- EB : Eau brute,
- EC : Eau chaude (aller et retour).
- ED : Eau déminéralisée avant dégazeur,
- EE : Eaux de chaudière dégazée,
- EG : Eaux non huileuses,
- EH : Eaux huileuses,
- EI : Eau incendie,
- EP : Eau potable,
- ER : Eau de refroidissement (aller et retour),
- ES : Eau de service,
- ET : Eau traitée,
- EW : Eau de procédé polluée,
- FG : Gaz combustible,
- FO : Combustible liquide,
- GA : Azote,
- GH : Hydrogène (considéré comme 'utilités"),
- GI : Gaz inerte,
- HE : Huile d'étanchéité,
- HL : Huile de lubrification,
- HR : Huile de régulation,
- HO : Boucle d'huile chaude (aller et retour),
- P : Produits pétroliers (hydrocarbures),
- PR : Purges récupérées (hydrocarbures),
- PZ : Purges récupérées (produits chimiques),
- SA : Torche acide,

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 20/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

- SB : Torche non acide,


- SL : Slops légers,
- SN : Slops lourds,
- VB : Vapeur basse pression,
- VH : Vapeur haute pression,
- VM : Vapeur moyenne pression,
- VR : Vapeur très basse pression,
- VS : Vapeur de stripping (ou stripage),
- Z : Produits chimiques.

9.2.3 Découpage des tuyauteries


Le repérage des tuyauteries doit être organisé en utilisant les principes de bases suivants :
- Une tuyauterie est une liaison complète entre 2 équipements ou entre un équipement et
une tuyauterie ou entre deux tuyauteries,
- Si une tuyauterie se raccorde sur un équipement par plusieurs tubulures, l'ensemble des
tubulures fait partie de la même tuyauterie.
- Le collecteur de refoulement de 2 ou plusieurs pompes en parallèle constitue une
tuyauterie. La tuyauterie de raccordement entre refoulement d'une pompe et le collecteur
porte le même numéro de tuyauterie que le collecteur,
- De même les aspirations de pompes fonctionnant en parallèle constituent une seule
tuyauterie avec le collecteur commun d'aspiration,
- Plus généralement, si un collecteur se raccorde sur plusieurs équipements identiques
fonctionnant en parallèle, le collecteur commun et les tuyauteries de raccordement
constituent une seule tuyauterie,
- Une liaison entre limite d'unité et un équipement de l'unité constitue une tuyauterie,
- Un barillet de distribution doit porter le même numéro de ligne que le collecteur qui
l'alimente. Les sous collecteurs doivent porter chacun un numéro particulier,
- Les tuyauteries d'entrée et de sortie d'une soupape doivent avoir un numéro de tuyauterie
différent,
- S'il y a plusieurs soupapes en parallèle, il y a en général un seul numéro tuyauterie,
- Un collecteur d'utilité constitue une seule tuyauterie sur tout son tracé. Un sous-collecteur
desservant une zone constitue une tuyauterie,
- Les branches alimentant en utilités un équipement constituent des tuyauteries. En ce qui
concerne l'eau de refroidissement circulant en circuit fermé, la branche aller et la branche
retour d'alimentation d'un équipement constituent 2 tuyauteries distinctes portant chacune
un numéro particulier;
- Les tuyauteries sortant d'un PCF doivent être numérotées dans le PCF. dans lequel elles
prennent origine (dans le sens de circulation du fluide) et doivent conserver leur numéro
jusqu'au premier équipement du PCF suivant,

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 21/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

- Les tuyauteries sortant d'une unité ou d'une installation de services généraux doivent être
numérotées dans l'unité ou l'installation de services généraux dans laquelle elles prennent
origine (dans le sens de circulation du fluide),et doivent conserver leur numéro jusqu'à la
limite de batterie de(s) l'unité(s) ou de(s) installation(s) de services généraux qu'elles
alimentent.
Les tuyauteries qui entrent dans une unité ou une installation de services généraux doivent
être numérotées à partir du repère de l'unité qu'elles alimentent.
- Les collecteurs d'utilités doivent être numérotés dans les installations de services généraux.
Par contre, les piquages desservant les équipements d'une unité de procédé doivent être
numérotés dans l'unité de procédé correspondante (le numéro de tuyauterie du piquage
change au droit du collecteur d'utilités).
- Lorsqu’une vanne de régulation est suivie d'un robinet-vanne de sectionnement aval, il ne
doit pas y avoir de changement de classe entre la vanne de régulation et le robinet-vanne
de sectionnement. La ligne entre vanne de régulation et sectionnement doit porter le même
numéro qu'en amont.
Le changement de classe doit s'effectuer sauf cas particulier (1) à la bride de la tuyauterie
située en aval du robinet-vanne de sectionnement aval (et de celle située en aval du robinet
de bipasse s'il existe). La bride doit être de la série des brides des robinets amont, mais elle
doit être du même matériau que la tuyauterie aval.
Le changement de classe doit être repéré par deux flèches opposées à la limite du
changement de classe (avec indications des deux classes).
(1) Un changement de classe peut intervenir au niveau de ta vanne de réputation (cas
d'une détente avec vaporisation du fluide, et surrefroidissement nécessitant un
changement de matériau de tuyauterie).

9.3 Repérage des instruments


Le repérage des instruments doit être conforme à la spécification SG RM INS 105 et ses annexes.
Le principe de codification des instruments est défini par TOTAL dans le cadre de chaque projet.

10. Révision des PCF


Chaque plan de circulation des fluides révisé doit être accompagné de la liste de toutes les
modifications objet de la révision du plan. De plus, ces modifications doivent être entourées
d'un trait fin sur le PCF (l'indice de révision doit être porté en regard des modifications ainsi
mises en évidence).

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 22/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

11. Renseignements à fournir par TOTAL ou à soumettre à son


approbation
11.1 A fournir par TOTAL
- le code de repérage des équipements,
- le code de repérage des instruments.

11.2 A soumettre à l’approbation explicite de TOTAL


- la liste des PCF mis en oeuvre,
- les cartouches,
- la symbolisation des équipements particuliers (éventuellement),
- la symbolisation des accessoires de tuyauteries (éventuellement),
- le système de repérage des tuyauteries.

12. Fourniture des supports informatiques


En fin d’affaire, la société d’ingénierie ou le fabricant doivent fournir à TOTAL France les
documents ainsi réalisés en 2 exemplaires "papier" format A1 et A3 et disquette 3"½ ou CD Rom
correctement identifiés.
La fourniture de ces documents et fichiers informatiques vient en complément de la fourniture
habituelle des plans émis pendant le déroulement de l’affaire, conformément à la règle
DRE A 120.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 23/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

APPENDICE A
Répartition des couches

Tableau 1
Elaboration des schémas de procédé

Epaisseur
Nom N° de Couleur à
plume Désignation du contenu d’une couche
couche couleur l’écran
(mm)
D1 1 Rouge 0,3 Symboles des conditions de marche
D2 2 Jaune 0,3 Equipement sur circuit secondaire
D3 3 Vert 0,5 Circuit secondaire
D4 4 Cyan 0,5 Equipements sur circuit principal
D5 5 Bleu 0,3 Symboles des régulations
D6 6 Magenta 0,8 Circuit principal
P5 5 Bleu 0,3 Liaisons des régulations
P7 7 Blanc 0,3 Pointillés des internes
T1 1 Rouge 0,3 Conditions de marche
T4 4 Cyan 0,4 Texte sur circuit principal
T5 5 Bleu 0,3 Repères des appareils de régulation et textes
T7 7 Blanc 0,3 Textes non définis ci-dessus
X7 7 Blanc 0,3 Axes

Nota : Les noms des couches constituant les éléments du cartouche de l’Entrepreneur général
ou de la Société d’Ingénierie doivent être distincts de ceux mentionnés dans le tableau
ci-dessus.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 24/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Tableau 2
Elaboration des PCF procédés

Epaisseur
Nom N° de Couleur à
plume Désignation du contenu d’une couche
couche couleur l’écran
(mm)
D2 2 Jaune 0,3 Equipement sur circuits secondaires
Circuits secondaires
D3 3 Vert 0,5
(équipements de secours, reflux, rebouillage)
D4 4 Cyan 0,5 Equipements sur circuit principal
D5 5 Bleu 0,3 Symboles des régulations
D6 6 Magenta 0,8 Circuits principaux
Circuits utilités, équipements, purges, évents,
D7 7 Blanc 0,3
robinetterie, vannes automatiques
P1 1 Rouge 0,3 Pointillés des appareils tracés (tous circuits)
P2 2 Jaune 0,3 Pointillés équipement secondaire
P3 3 Vert 0,5 Pointillés des circuits secondaires
P4 4 Cyan 0,5 Pointillés équipements sur circuit principal
P5 5 Bleu 0,3 Liaisons des régulations
P6 6 Magenta 0,8 Pointillés des circuits principaux
P7 7 Blanc 0,3 Pointillés des circuits d’utilités
T2 2 Jaune 0,3 Texte équipements et circuits secondaires
T4 4 Cyan 0,4 Texte équipements et circuits principaux
T5 5 Bleu 0,3 Repères des appareils de régulation et textes
T7 7 Blanc 0,3 Textes non définis ci-dessus
X7 7 Blanc 0,3 Traits d’axe

Nota : Les noms des couches constituant les éléments du cartouche de l’Entrepreneur général
ou de la Société d’Ingénierie doivent être distincts de ceux mentionnés dans le tableau
ci-dessus.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 25/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

Tableau 3
Elaboration des PCF utilités

Epaisseur
Nom N° de Couleur à
plume Désignation du contenu d’une couche
couche couleur l’écran
(mm)
D4 4 Cyan 0,5 Contours des équipements
D5 5 Bleu 0,3 Symboles des régulations
Circuits utilités, purges, évents, robinetterie,
D7 7 Blanc 0,3
vannes automatiques
P1 1 Rouge 0,3 Pointillés des lignes et appareils tracés
P4 4 Cyan 0,5 Pointillés des équipements
P5 5 Bleu 0,3 Liaisons des régulations
P7 7 Blanc 0,3 Pointillés des circuits d’utilités
T2 2 Jaune 0,3 Repères des équipements
T5 5 Bleu 0,3 Repères des appareils de régulation et textes
T7 7 Blanc 0,3 Textes dans le dessin
X7 7 Blanc 0,3 Traits d’axe

Nota : Les noms des couches constituant les éléments du cartouche de l’Entrepreneur général
ou de la Société d’Ingénierie doivent être distincts de ceux mentionnés dans le tableau
ci-dessus.

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 26/27
TOTAL Spécification Générale Date: 11/03
SG RM ENG 001 Rev.: 00

APPENDICE B
Origine de la spécification

Emission du document à partir des spécifications TOTAL, FINA et ELF suivantes :

TOTAL
- DRE A 5 – Révision 0 de mai 1989
"ETABLISSEMENT A L’AIDE D’UN SYSTEME INFORMATIQUE DE PLANS, SCHEMAS ET DOCUMENTS
ASSOSCIES AUTRES QUE CEUX CONCERNANT L’ELECTRICITE"

- DRE A 100 – Révision 1 d’août 1989


"REGLES D’ETABLISSEMENT DES PLANS DE CIRCULATION DES FLUIDES (PCF)"

Ce document est la propriété de TOTAL France. Il ne pourra être copié ni divulgué sans l’autorisation écrite d’une société du Groupe.
S.CORNALI SG RM ENG 001 00 11.03 Page 27/27