Vous êtes sur la page 1sur 25

Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

PROJET D’hydraulique routière

Rédigé par : Sous la coordination de :

TOURE Myriam Bel Mr. KABORE Ibrahim

YOUGANG NGAMEGNI Cyrille Ingénieur des Travaux Publics de l’Etat

ZONGO Larissa Aude

Année académique 2010-2011

L3D-GC Page 1
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Etude d’un ouvrage hydraulique du type dalot

Application

L3D-GC Page 2
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Introduction

Les ouvrages de franchissement sont des ouvrages qui permettent de traverser un cours d’eau, un canal .

Entre autre nous avons les buses ;les dalots…

La mise en oeuvre de l’un ou l’autre dépend de plusieurs facteurs à savoir : les contraintes économiques,
techniques de mise en œuvre propres à chaque type ouvrage et hydrauliques.

On distingue Trois types de dimensionnement dont : Hydraulique ;géométrique et béton armé

Dans le cadre de notre projet d’étude nous nous intéresserons au dimensionnement béton armé d’un dalot.

Enfin notre rapport se présentera sur cinq parties essentielles a savoir :

- Les données du projet,


- Les hypothèses de calculs,
- Calcul des dimensions des différents ouvrages,
- Evaluation : des sollicitations à l’intérieur de la structure avec le système de charge Bt et les,
sections minimales d’armature,
- Elaboration du planning des travaux.

L3D-GC Page 3
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

1-Données du problème

TYPE Nombre L(m) l(m) H(m) h(m) T(m) e(m) a(m) b(m) c(m)

A 99 4.10 3.50 3.60 3.00 3.30


B 22 2.25 1.75 2.25 1.75 1.75
C 86 4.10 3.50 3.10 2.50 3.30
D 38 4.35 3.50 3.10 2.50 3.30
E 16 3.60 3.00 3.10 2.50 2.80
F 55 3.10 2.00 2.60 2.00 2.30
Total 316

2-Hypothèses de calcul

- BAEL 91
- FASCICULES 61 ET 62 TITRE II
- Charges routières : les charges routières de type Bt sont applicables sur l'ouvrage.

L3D-GC Page 4
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

- II- Matériaux
Béton
- Dosage : 350 kg /m3 de CPA
- Résistances caractéristiques
- En compression : fc28 = 25 MPa
- En traction : ft28 = 2,10 MPa
- Cg = 25mm
- Etat limite de service (ELS)
- Contrainte admissible σblim = 0,6 fc28 = 15,00 MPa
- Facteur d’équivalence n = 15

Acier

- Acier haute adhérence (HA), classe Fe 400


- Type 1, _ = 1,6 = ‫ ח‬1,15
- Nuance fe = 400 MPa
- Etat limite de service (ELS)
- Fissuration préjudiciable
- Contrainte admissible σs = min {2/3 fe; 110√ η x ft 28}
- σs = 202 MPa

Sol de fondation

- densité des terres γ=20 KN/m³ C=0 et Φ=30°


- coefficient de poussée Ka=0,33

3-Calcul des dimensions des différents ouvrages

3.1-Détermination des dimensions e, a, b et c

Tableau3.1 : Dimensions des différents éléments*

L3D-GC Page 5
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

TYPE Nombre L(m) l(m) H(m) h(m) T(m) e(m) a(m) b(m) c(m)

A 99 4.10 3.50 3.60 3.00 3.30 30 30 20 40


B 22 2.25 1.75 2.25 1.75 1.75 25 20 10 25
C 86 4.10 3.50 3.10 2.50 3.30 30 25 20 40
D 38 4.35 3.50 3.10 2.50 3.30 30 25 20 40
E 16 3.60 3.00 3.10 2.50 2.80 30 25 20 40
F 55 3.10 2.00 2.60 2.00 2.30 30 25 20 40
Total 316

Notre dalot est constitué par des éléments préfabriqués de 3.00 m de longueur, liaisonnés par du béton, Coulé
en place et assurant ainsi la stabilité de l’ensemble.

4– Evaluation des sollicitations à l’intérieur de la structure, sections minimales d’armatures

4.1- Calcul des sollicitations à l’intérieur de la structure avec le système de charges Bt et des sections minimales
d’aciers

Fig4.1 : coupe transversale dalot du type A

L3D-GC Page 6
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Description de l’ouvrage

Partie du dalle radier voile Largeur Hauteur Longueur Porté du


dalot roulable des totale du tablier
piedroits tablier
Epaisseur 0.30 0.30 0.30 7.00 3.00 4.10 4.10
en cm

4.2Calcul
Calcul des charges permanentes

Les charges permanentes seront évaluées pour 1 mètre de largeur du dalot.


dalot

Soient e1, e2, e3, les épaisseurs respectives du tablier, radier et des piédroits ; Lt la portée du tablier et I1,
I2 moment d’inertie des structures horizontales et verticales.

     


 
Avec I1 = = 2,5. 1010 mm4 et I2 = = 2,5. 1010 mm4

Nous prenons E = 1 (avec E constante, module d’élasticité)

K1 = caractérise la rigidité des barres horizontales = 2*E*I1/L = 2*I1/L


K2 = caractérise la rigidité des barres verticales = 2*E*I2/H = 2*I2/H
     , .


K1 = = = 1, 22. 107 N/mm

     , .
 
K2 = = = 1, 39. 107 N/mm

Fig4.2. : Schéma statique

L3D-GC Page 7
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Charge permanente sur le tablier

P1 = 0,3 x 1 x 25 = 7,5 KN/ml

Charge permanente sur le radier

P2 = P1 + 2H x ep x 25 / (l + ep) = 7, 5 + 2 x 3 x 0, 3 x 25 / (3, 80 + 0, 3) = 18, 47 KN/ml

Calcul de la poussée Pt du remblai sur un piédroit

Pt1 = ɣ. h. ka = 20 x 0, 33 x 3, 60 = 23, 76 KN/m2

Les charges permanentes sur l'ouvrage se représentent donc comme suit :

Fig4.3 Répartition des charges

Méthode de calcul
Plusieurs méthodes existent pour la détermination ses moments d’encastrement à savoir la
méthode des 4 moments, et la méthode de rotation.

Calcul des moments d’encastrement par la méthode de rotation


Désignons par :

L3D-GC Page 8
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Mi.j = moment statique appliqué au nœud i par la barre ij


ai = rotation du nœud i
Mi.j = k*(2*ai+aj) +mi.j, k = k1 ou k2
En considérant pour l'ouvrage, une bande de largeur b =1 m :
I1 = b*h3/12
I2 = b*h3/12
L'équilibre du nœud 1 s'écrit :
M1.2 + M1.4 = 0
==> k1*(2*a1+a2) + m1.2 + k2*(2*a1+a4) + m1.4 = 0
==> 2*(k1+k2)*a1 + k1*a2 + k2*a4 = -(m1.2 + m1.4)
En écrivant l'équilibre de tous les nœuds, nous obtenons 4 équations à 4 inconnues (a1, a2, a3, a4)

 ,  ,
m1 2 = 
= 
= -10,50

m2 1 = - m1 2 = 10,50

  ,  ,
m3 4 = - m4 3 = 
= 
= 25,88

Pt 0 = 0

 ,  ,
m4 1 = - (Pt1 - Pt 0) x  = 
= 15,396

 ,  ,
m14 = (Pt1 - Pt 0) x  = 
= 10,264

Nœud 1 - (m12 + m14) = b1 ; b1 = - (-10, 5 + 10,264) = 0,236

Nœud 2 - (m21 + m23) = b2 ; b2 = - (10, 5 + 10, 24) = - 20, 74

Nœud 3 - (m32 + m34) = b3 ; b3 = - (-15,396 + 25, 88) = - 10, 48

Nœud 4 - (m43 + m41) = b4 ; b4 = - (-25, 88 + 15,396) = 41, 27

Equilibre au nœud 1

M12 + M14 = 0

K1 (2a1 + a2) + m12 + K2 (2a1 + a4) + m14 = 0

L3D-GC Page 9
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

2 (K1 + K2) a1 + K1a2 + K2a4 + m12 + m14 = 0

Equilibre au nœud 2

M21 + M23 = 0

K1 (2a2 + a1) + m21 + K2 (2a2 + a3) + m23 = 0

2 (K1 + K2) a2 + K1a1 + K2a3 + m21 + m23 = 0

Equilibre au nœud 3

M32 + M34 = 0

K2 (2a3 + a2) + m32 + K1 (2a3 + a4) + m34 = 0

2 (K1 + K2) a3 + K2a2 + K1a4 + m32 + m34 = 0

Equilibre au nœud 4

M43 + M41 = 0

K1 (2a4 + a3) + m43 + K2 (2a4 + a1) + m41 = 0

2 (K1 + K2) a1+ K1a2 + K2a4 = 0,236

Ainsi on le système :

5,22a1 + 1,22a2 + 1,39a4 = 0,236



5,22a2 + 1,22a1 + 1,39a3 = −20,74*
5,22a3 + 1,39a2 + 1,22a4 = −10,48
5,22a4 + 1,22a3 + 1,39a1 = 41,27

Après résolution du système, on a :

a1 = 2,014.10-7 a2 = 0, 1607.10-7

a3 = - 2, 9211.10-7 a4 = - 3, 6320.10-7

Mij = K (2ai + aj) + mij

M12 = K1 (2a1 + a2) + m12 = 1, 22.107 (2 x 2, 014.10-7) – 10, 50 = 1, 22 x 2 x 2,014 – 10, 5

L3D-GC Page 10
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

M12 = -5, 59 KN.m/ml

M23 = K2 (2a2 + a3) + m23 = 1, 39 (2 x 0, 1607 – 2, 9211) + 10,264

M23 =6, 65 KN.m/ml

M34 = K1 (2a3+ a3) + m34 = 1, 22 (-2 x 2, 9211 + 3, 6320) + 25, 88

M34 =23,184 KN.m/ml

M41= K2 (2a4+ a1) + m41 = 1, 39 (2 x 3, 6320 + 2,014) - 15,396

M41 = - 2, 50 KN.m/ml

Les moments isostatiques


 ,  ,
Tablier Mot = = = 15,76 KN.m/ml
 


 ,  ,
Radier Mor = 
=

= 38,81KN.m/ml

+  ,  ,


Piédroit Mop = 
= 
= 19,25KN.m/ml

Les moments isostatiques au milieu des travaux du tablier, radier et piédroits sont :
Tablier : M0t = P1*L²/8 = 15,76 KN.m/ml
Radier : M0r = -P2*L²/8 = -38,81KN.m/ml
Piédroit : M0p = Pt0*H²/8+ (Pt1-Pt0)*H²/16 = 19,25KN.m/ml
Les moments maximaux en travées et sur appuis sont donc :
Tablier de chaque travée :
Magt = M12 = -5, 59 KN.m/ml
Radier
Magr = M34 = 23,184 KN.m/ml l
Piédroits
Maip = M41 = - 2,50 KN.m/ml

L3D-GC Page 11
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

4-3. Calcul des sollicitations à l’intérieur de la structure avec le système de charges Bt


 Les charges du système B sont frappées de majorations dynamiques et le coefficient de
majoration

 applicable aux trois systèmes Bc , Bt, Br est le même pour chaque élément d'ouvrage. Le
coefficient de majoration dynamique relatif à un tel élément est déterminé par la formule :

Fig4.4 : coupe longitudinale un seul tandem

Fig4.5: Coupe longitudinale et vue en plan sur deux essieux tandem

L3D-GC Page 12
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

L’ouvrage étant de classe 1 alors le coefficient bt vaut 1.20

La position du de pression de la résultante des efforts dus aux roues du camion tandem (Bt) est donné par :

∑ <=. := <(0.5 + 2.5 + 3.5 + 4.5)


:= = = 3.0
∑ <= 4∗?

L’excentricité (e)est donné par : e=3.00-3.00=0.00m

Nous disposerons les essieux tandem de façon à produire successivement les moments maximum en travée, puis
les réactions maximales sur les appuis.

Fig4.6: Coupe transversale du dalot avec le chargement Bt

Tableau 4.1.Les moments d’encastrements

Moments Pour Mmax Pour Rmax


m1.2 -26.0826 -20.1142
m2.1 33.3410 12.9152
m3.4 -10.4144 -10.4144
m4.3 10.4144 10.4144

L3D-GC Page 13
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Tableau 4.2 : coefficients du second membre du système d’équations

Coefficients Pour Mmax Pour Rmax


b1= -(m1.2+m1.4) 26.0826 20.1142
b2= -(m2.1+m2.3) -33.3410 -12.9152
b3= - (m3.2+m3.4) 10.4144 10.4144
b4= -(m4.1+m4.3) -10.4144 -10.4144

La résolution du système d’équations obtenue donne :

Tableau 4.3 : Coefficients du second membre

Coefficients Pour Mmax Pour Rmax


a1 6.1273 4.4978
a1 0.5347 -0.0753
a1 1.1505 1.4873
a1 -3.8314 -3.1688
Nous déduisons les moments

Tableau 4.4 moments d’encastrement

Moments Pour MMax Pour Rmax


M1.2 -17.5482 -12.1390
M1.4 17.5483 12.1390
M2.1 28.7841 12.991
M2.3 -17.648 -7.6871
M3.2 -4.0441 -1.5203
M3.4 -11.3229 -12.3931
M4.3 3.1990 -3.8331
M4.1 -3.1986 -3.8330

Tableau 4.5 : récapitulatif des moments max

PourM Max Pour Rmax


Tablier : Mot 46.4 21.6
Radier : Mor -15.622 -15.622

L3D-GC Page 14
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Piédroit : Mop 0 0
Les moments maximaux en travées et sur appuis sont donc :
Tablier
Mt -17.5482 -12.1390
Réaction sur appui 53.6501
Radier
Mr 3.1990 3.83.31
Réaction sur appui -13.7221
Piédroit
Mp 4.0441
Les efforts de compressions à prendre en compte sont
Piédroit extrême Pext = 67.3722 KN/ml

Récapitulatif des Sollicitations et calculs des sections d’armatures

En récapitulatif, les sollicitations maximales se résument comme suit

Tableau 4.6 sollicitations retenues avant combinaison

Partie d’ouvrage Sollicitations KN/ml et KN/ml Charges Permanentes G Système Bt


Tablier Moment fléchissent -6.36 -17.55
Radier Moment fléchissant -14.35 -28.78
Inférieur -11.03 -3.20
Piédroit Moment fléchissant Supérieur -6.36 -17.55
Milieu -2.89 -10.37
Effort normal 36.20 67.37
La combinaison utilisé dans le cas de l’étude de note projet est :

C : 1.35G + 1.6δBtG+1.2δBt

Les sollicitations retenues sont les plus grandes du tableau suivant :

Tableau 4.7 : Sollicitations retenues

Partie Sollicitations Chargement Bt Maximum


d’ouvrage KN/ml ELU ELS ELU ELS
Tablier Moment fléchissant -45.09 -33.74 -45.09 -33.74

L3D-GC Page 15
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Radier Moment fléchissant 21.54 16.02 49.22 36.78


Inférieur -21.54 -16.03 -49.22 -36.78
Piédroit Moment fléchissant Supérieur -45.09 -33.74 -45.09 -33.74
Milieu -25.48 -19.08 -38.24 -2864
Effort normal 189.01 141.30 213.79 159.89

Calcul des sections d’acier minimum

L’ensemble des résultats sont données dans le tableau ci-dessous.

Tableau 4.8 : Récapitulatif des sections d’acier minimum

Partie d’ouvrage Sollicitations KN.m/ml et KN/ml Section de béton Sections d’acier (cm2)
ELU ELS b h Théorique Choix
Tablier Moment fléchissant -45.09 -33.74 100 30 4.9 4 T14 e 20
Radier Moment fléchissant 49.22 36.78 100 30 5.4 4T14 e15
Inférieur -49.22 -36.78 100 30
Piédroit Moment Supérieur -45.09 -33.74 100 30
fléchissant Milieu -38.24 -28.64 100 30 10.4 7T12 e15
Effort normal 213.79 159.89 100 30

L3D-GC Page 16
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

ELABORATION DU PLANNING DES TRAVAUX


5-Elaboration du planning des travaux

L’objectif final est d’aboutir à la planification de l’ensemble des travaux à savoir :

• La détermination des besoins en main d’œuvre


• l’organisation journalière type du dalot du type A
• l’organisation de la préfabrication
• la planification générale de l’ensemble des travaux

5.1-Crédits d’heures


Désignation phase sous-phases Unité Quantité T.U Crédit Heure
Béton de propreté épaisseur 10cm (débord
10cm)
0.10

4.30
4.30=L+ (2x0.10)
Soit : (4.30x0.10x12.00)

@
12.38
5.16 2.40

L3D-GC Page 17
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Béton pour radier épaisseur 0.30

2.90
Soit :(2.90x0.30x12.00)

@ 10.440 0.90 9.40


Pose de la préfabrication

Pose des piédroits 2x4

U 8 1.50 12.00

L3D-GC Page 18
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Pose des traverses

1x4

U 4 0.70 2.80

L3D-GC Page 19
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Longrine en béton coulées en places


Béton

Soit : 2x (12x0.40x0.30)

@
Coffrage (extérieur +1 about) + décoffrage
2.88 2.80 8.064

Soit : 2x [(12.00x0.30) + (0.30x0.40)]

@ 7.44 1.00 7.44

Armatures radier + longrines

Radier (40kg/@ ) Kg 417.600 0.015 6.264

Longrines (60kg/@ ) kg 172.800 0.015 2.592

Crédit d’heures global pour la réalisation du dalot 61.304

EFFECTIF DE MAIN D’ŒUVRE

NB : nous optons pour une journée de travail une longueur de 12.00 ml de dalot soit pour une journée de 8.00h
effective.

L3D-GC Page 20
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

EFFECTIF DE MAIN D'OEUVRE


L’effectif dépend du crédit d’heures total, de l’horaire journalier et de la durée ou délai

Nombre dG ouvriers =
Temps total de main d’oeuvre en heure
Heures de travail XDurée retenue en jourpar jour de travail

61.304
Concernant le dalot: type A Nombre moyen d’ouvriers = = 7.663 soit 8 ouvriers
8x1

Pour obtenir un bon rendement dans le travail, nous allons composés des équipes de 3 ou 4 ouvriers.

L3D-GC Page 21
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

5.2-Planning des travaux

A partir des résultats précédents, et du phasage schématique ci-dessous nous proposerons une organisation journalière tout en justifiant nos choix

Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5


Crédit Béton 9.40h Béton 8.06h
D’heures 12.38h 12.00h Aciers 6.26h 2.80h Coffrage 7.44h
Aciers 2.59h
Nombre 3 3 Béton 2 2 Béton 4
D’ouvriers Aciers 3 Coffrage 3
Aciers 3
Durée 4.13h 4h Béton 4.7h 1.40h Béton 2.02h
De la tâche Aciers 2.08h Coffrage 2.48h
Aciers 0.86h

L3D-GC Page 22
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

Organisation d’une journée de travail Dalot Type A

Désignation des phases 1 2 3 4 0. 5 6 7 8


5

3 ouvriers 4.13h
Phase 1 Béton de propreté

3 ouvriers 3ouvriers 4h
Phase 2 Pose piédroits

2ouvriers 2ouvriers 3h
Phase 3 Radier

-Béton

2ouvriers 2h
-Aciers 3ouvriers 2h

2ouvriers
Phase 4 Pose traverse

4ouvriers 1.5h
Phase5 Longrine

-coffrage 2ouvriers 1.5h

L3D-GC Page 23
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

-Aciers

-Béton

8 Ouvriers 8 Ouvriers

L3D-GC Page 24
Projet d’hydraulique routière : étude d’un dalot

CONCLUSION

En conclusion, nous dirons que l’étude de ce projet nous à été bénéfique non seulement sur le plan
technique mais aussi sur l’organisation d’un travail, également il nous à permis de comprendre
l’importance des charges routières dans le dimensionnement des ouvrages de franchissement
notamment les dalots et l’importance d’une bonne planification pour l’exécution des projets.

Sur ce projet, nous avons eu une expérience de ce que peut être le métier de l’ingénieur, notamment
dans le domaine du Génie Civil.

Ce projet complète donc notre formation en ouvrage d’art en ajoutant à nos connaissances théoriques
une expérience organisationnelle et opérationnelle sur le terrain.

L3D-GC Page 25