Vous êtes sur la page 1sur 5

Agriculture

Les ingrédients qui composent l’aliment volaille


Mots clés : volaille, poules, poulet de chair, aliment, ingrédients, feed mill

L’aliment pour volaille est un assemblage d’ingrédients. Pour obtenir un aliment peu coûteux, rentable et bien
équilibré, il faut estimer la valeur nutritionnelle de chaque matière première et faire la distinction entre les
aliments disponibles localement ou qu’il faut importer. Les efforts doivent se concentrer sur le maïs, disponible
partout et à prix accessible.

Auteur(s) : Alain Huart et collaborateurs

Date de publication : 2004

Catégorie(s) : Élevage et pêche

Province(s) : K
 inshasa • Bandundu • Équateur • Province Orientale • Nord-Kivu • Sud-Kivu •
Maniema • Katanga • Kasaï-Oriental • Kasaï-Occidental • Bas-Congo

Partenaire(s) : Centre agronomique et Vétérinaire tropical de Kinshasa

Nombre de pages : 5

Identification : F-EP-A5-5

Les céréales, les issues de céréales, le manioc, les sources de protéines d’origine végétale, les matières premières d’origine
animale ou minérale… Tous les composants de l’aliment volaille sont ici présentés.

L’aliment pour volaille est un assemblage volaille, parce que disponible partout et à un de ses populations. Au Katanga le maïs est
d’ingrédients. La première difficulté consiste prix accessible, surtout à l’intérieur du pays. importé d’Afrique Australe ; à Matadi 400.000
à bien estimer la valeur nutritionnelle de En raison du coût de transport, le prix du maïs tonnes (riz – blé – farine) sont importées
chaque matière première. Il convient de bien à Kinshasa est plus élevé mais la reprise de la chaque année.
connaître la composition de certains ingré- circulation fluviale avec le Nord du pays après
dients locaux car les tables « occidentales » 5 années de fermeture due à la guerre devrait Outre le maïs, les autres ingrédients locaux
s’avèrent parfois non-adaptées au contexte faire baisser ces charges. disponibles à un prix raisonnable sont le son
africain. Par ailleurs, la formulation a pour et le tourteau palmiste : cependant, la teneur
but d’élaborer le mélange qui correspond Le prix du maïs présente aussi d’importantes élevée en fibres de ces ingrédients ne permet
aux qualités requises mais au moindre coût variations saisonnières, notamment en raison pas de les incorporer à plus de 5 – 10 % dans
possible. L’éleveur a donc le choix soit de de la quasi absence d’infrastructures de stoc- la ration. Mais leur utilisation permet tout
s’approvisionner en aliment industriel com- kage adéquates (silo) et des conditions sou- de même de faire baisser le coût de l’ali-
mercial, en principe bien équilibré ; soit pour vent inadéquates permettant l’attaque rapide ment. La difficulté majeure se situe donc dans
minimiser les coûts, il procède lui-même à un par les nuisibles (charançons). Certes, toutes l’apport en protéines car le tourteau palmiste
mélange artisanal. Certes, il peut disposer les actions qui seront menées auprès des pro- est relativement pauvre en protéines et les
ainsi d’aliment moins coûteux, mais aussi, ducteurs de maïs (intrants, semences...) pour autres tourteaux (coton – arachide) sont peu
s’il est mal équilibré, nettement moins per- leur permettre d’augmenter leur production produits au Congo.
formant et rentable. et leur rendement auront une action béné-
fique sur le prix final de l’aliment volaille. La graine de soja peut être utilisée mais elle
Il est donc essentiel pour la fabrication des est coûteuse et de plus nécessite un traite-
aliments à la ferme, de disposer de la gamme À ce titre et puisqu’il s’agit de privilégier les ment thermique délicat. C’est donc vers le
complète des ingrédients nécessaires, ce qui ingrédients locaux afin de favoriser la produc- tourteau de soja importé que l’on se tourne
est loin d’être évident. Il est en effet néces- tion nationale, et d’offrir plus de débouchés habituellement au Congo et c’est l’ingrédient
saire de distinguer d’une part les ingrédients aux agriculteurs congolais, il est nécessaire de à haute teneur en protéines le plus utilisé
disponibles localement, d’autre part, ceux qui concentrer les efforts sur le maïs, qui, nous dans les rations pour volaille.
doivent être importés. En effet, en raison du le répétons, représente environ la moitié de
faible développement des agro-industries, l’aliment destiné au poulet de chair mais aussi Enfin il faudra veiller à l’apport en minéraux,
la panoplie des ingrédients, surtout ceux qui à la poule pondeuse, aux autres volailles ainsi vitamines et oligo-éléments ainsi que nous
sont riches en protéines, est plutôt faible au qu’au porc. N’oublions pas non plus que la l’avons vu : le recours à un prémix complet
Congo. On retiendra cependant que le maïs République Démocratique du Congo est large- du commerce est pratiquement incontour-
constitue toujours la base des aliments pour ment déficitaire en céréales, pour la nutrition nable. Pour terminer, il y a ce qu’on appelle

Ecocongo • 1
Agriculture

les ingrédients non-conventionnels tels que aflatoxines et autres toxines fongiques peut pas dépasser 0,3 %. Si le sorgho est faible en
termites, chenilles, escargots... que l’on avoir lieu, rendant même parfois les céréales tanins, il peut remplacer une partie du maïs
trouve au village et aussi des produits végé- impropres à la consommation par des volailles. – jusqu’à 10 à 20 % de la formule selon l’âge
taux intéressants tel le leucaena. des oiseaux.
Certains additifs à base d’aluminosilicates
Le Centre Agronomique et Vétérinaire permettent de neutraliser les toxines fon- 1.4. Les mils
Tropical de Kinshasa ‘CAVTK’ avec la Faculté giques. Cependant avec les doses élevées
Universitaire des Sciences Agronomique de rencontrées sous ces climats, leur efficacité Il s’agit de plusieurs céréales cultivées en
Gembloux est occupé à traiter et analyser est très limitée. Ces contaminations fongiques Afrique pour l’alimentation humaine parti-
tous ces ingrédients tels qu’on les trouve importantes entraînent des chutes de perfor- culièrement en zones sub-sahariennes, en
dans les fermes visitées ; les résultats de ces mances consécutives à des dégénérescences raison de leur grande résistance à la séche-
recherches seront publiés prochainement hépatiques, et induisent un risque de toxicité resse. La valeur nutritionnelle des mils est
dans « Troupeaux » en vue d’une utilisation pour le consommateur puisque des résidus intéressante. Légèrement moins énergétique
pratique. peuvent être retrouvés dans les produits ani- qu’un maïs, il représente en revanche une
maux. Pour diminuer ces contaminations fon- teneur généralement plus élevée en protéines
giques, il faut conseiller aux producteurs des et acides aminés. Plus riches en matière
méthodes rationnelles de séchage et stockage grasse que le maïs, les mils ont une teneur
1. Les céréales du maïs et surtout éviter le contact prolongé intéressante en acides gras insaturés (supé-
des grains avec le sol. Ces remarques sont rieure à 50 % de la matière grasse). Dans les
1.1. Le maïs d’ailleurs valables pour une part importante régions où ils sont produits, les mils peuvent
des matières premières que nous abordons constituer la principale source d’énergie pour
C’est la matière première la plus importante par la suite. Il sera donc simplement men- l’alimentation des volailles. La compétition
en volume en zones chaudes comme sous tionné leur susceptibilité à la contamination directe avec l’alimentation humaine donne
les autres climats et la principale source fongique. toutefois à ces céréales une valeur marchande
d’énergie en alimentation des volailles. Le assez élevée, notamment en période de sou-
maïs est riche en hydrates de carbone (ami- 1.2. Les brisures de riz dure alimentaire. Le plus souvent, les mils ne
don) donc en énergie et très appétant pour rentrent en formulation que dans les périodes
les volailles. Par rapport aux besoins nutri- Le riz, dans les pays où il est cultivé, est trop de prix modérés.
tionnels, il est relativement carencé en pro- cher pour être utilisé directement en alimen-
téines et en acides aminés comme la lysine tation animale, sauf circonstances exception-
et le tryptophane, raison pour laquelle il est nelles. Il s’agit de grains de riz cassés qui
naturellement associé à des matières riches sont triés après le polissage. C’est donc une 2. Les issues de céréales
en protéines (tourteaux oléagineux, farines matière première de grande valeur énergé-
animales). Il est bien complémenté par le tique mais pauvre en protéine. Après broyage, 2.1. Le son de blé
tourteau de soja. elle entre largement dans l’alimentation des
volailles, à condition de rééquilibrer la for- Il s’agit des sous-produits de meunerie dis-
Le maïs jaune est le plus courant. Il contient mule en protéines et acides aminés. Les bri- ponibles à Kinshasa et au Bas-Congo. Ils sont
une quantité importante de pigments caroté- sures de riz ne contiennent pas de pigments traditionnellement utilisés en alimentation
noïdes. Ces pigments permettent d’augmen- caroténoïdes, il faut en tenir compte en for- animale. Il est constitué de particules fines
ter la coloration de la peau des poulets de mulation. de pellicules de grains de blé, séparées au
souches dites « jaunes.»En Afrique, on ren- moment de la production de la farine pani-
contre fréquemment du maïs blanc. Sa valeur 1.3. Le Sorgho fiable. Il contient également des particules de
nutritionnelle équivaut à celle du maïs jaune, germes de blé. C’est un produit volumineux,
mais il ne contient pas de pigments caroté- Le sorgho est une céréale secondaire fré- plus riche en protéines que le blé entier, riche
noïdes et n’est donc d’aucun secours pour la quemment rencontrée en Afrique. La teneur en phosphore, en vitamines du complexe B et
coloration de la peau des poulets. Il doit dans en énergie reste élevée même si elle est en en manganèse.
ce cas et si on souhaite cette coloration être deçà de celle du maïs. Certaines variétés
complémenté par des pigments de synthèse de sorgho comportent une teneur élevée en Cependant, sa teneur élevée en cellulose
ou d’origine végétale. C’est d’ailleurs égale- tanins. Ces tanins ont deux inconvénients : limite ses possibilités d’incorporation dans
ment le cas des régimes qui sont formulés sur les aliments pour volailles à 10 % pour des
la base d’une céréale (ou source d’énergie) • ils augmentent l’amertume de l’aliment, oiseaux en croissance et à 15 % maximum chez
autre que le maïs jaune. Quelle que soit la provoquant chez les volailles une diminution les adultes. Dans les pays les plus démunis
production, il n’y a pas de limite à l’incorpo- de la consommation ; en matières premières, ces maxima peuvent
ration du maïs dans une formule, s’il est de être augmentés à 15 et 20 % respectivement
bonne qualité. • ils diminuent la digestibilité des nutriments à condition toutefois qu’il soit de bonne qua-
de l’aliment, en particulier des protéines. lité et que son taux d’acidité sulfurique soit
En Afrique, il importe de prêter la plus au maximum de 0,20 (mesure effectuée en
grande attention à la qualité de conservation Il est possible de contrôler la teneur en laboratoire).
des grains. Selon les conditions de séchage tanins d’un sorgho. Pour être utilisable en
et de stockage, une forte contamination en alimentation animale, cette teneur ne doit

2 • Ecocongo
Agriculture

2.2. Le son de riz contenir des toxines fongiques, notamment Si le tourteau utilisé contient du Gossypol rési-
des aflatoxines. En revanche un bon séchage duel on peut le neutraliser grâce à l’emploi
C’est le sous-produit du polissage du riz. Il est ne permettra pas l’apparition de moisissures de Sulfate de fer (2 ppm de fer/l ppm de
disponible pratiquement dans tous les pays et assurera la bonne élimination des toxines Gossypol). Pour limiter les risques, on incor-
chauds. Il est essentiellement constitué du présentes dans la racine fraîche. porera en continu un peu de tourteau de
péricarpe du grain de riz. La balle préalable- coton dans les aliments volailles plutôt que
ment enlevée et très riche en cellulose (40- de vouloir introduire une forte proportion aux
42 %) et en silice, n’est pas utilisable en ali- 4. L
 es sources de protéines moments de difficultés d’approvisionnement
mentation des volailles. Elle peut cependant d’origine végétale en autres tourteaux.
entrer en faible proportion dan le son de riz
industriel, et en plus grande proportion dans 4.3. Le tourteau d’arachide
le son de riz issu de petites décortiqueries. 4.1. Le tourteau de soja
La valeur énergitique (et donc économique) Sous-produit de l’extraction de l’huile d’ara-
des sons les plus riches en balle est largement Matière première à teneur élevée en protéine chide, ce tourteau a une composition voisine
diminuée. de bonne qualité, le tourteau de soja est qua- de celle du tourteau de coton, bien que la
siment incontournable en fabrication d’ali- teneur en acides aminés majeurs soit plus
Le son de riz contient également de petites ments pour volaille. C’est la première source faible.
quantités de germes, ce qui a pour effet de lysine en aliment du bétail. Sa teneur en
d’augmenter sa teneur en matière grasse. acides aminés soufrés reste cependant rela- Le tourteau d’arachide peut parfois être
C’est donc une matière première riche en tivement faible. Il faut le compléter avec des contaminé par des aflatoxines. Pour être
matière grasse très oxydable. L’oxydation est apports spécifiques de ces acides aminés. utilisable en volaille, le tourteau d’arachide
d’autant plus rapide que le produit est stocké Sous-produit de la fabrication de l’huile de ne devra pas contenir plus de 100 mg d’afla-
en conditions chaudes et humides. On peut en soja, il est plus ou moins riche en protéines et toxines par tonne et encore dans ce cas on
revanche la ralentir en utilisant des antioxy- matières grasses selon le procédé d’extraction devra limiter son incorporation à 4-5% de la
dants, si on a la possibilité de les mélanger utilisé. Il faut donc bien vérifier la teneur en formule. La valeur du tourteau d’arachide
intimement au son. Par ailleurs le son de protéines du tourteau utilisé. dépend largement du process technologique
riz est une matière équilibrée en protéines, employé : degré de décorticage et méthode
riche en minéraux (phosphore) et en vitamines Le tourteau de soja doit subir avant son d’extraction d’huile (pression ou solvant). On
B1, PP et E. Cette matière première est une utilisation en alimentation des animaux un trouve toute une gradation dans ces procédés
source d’énergie métabolisable bon marché. traitement thermique destiné à détruire cer- depuis l’extraction artisanale sur une presse
Elle peut être incorporée jusqu’à 10-15 % des tains facteurs anti-nutritionnels qu’il contient manuelle jusqu’à des industries d’extraction
formules selon les âges des oiseaux. naturellement en grande quantité (facteurs gigantesques. Ces dernières produisent un
antitrypsiques). Le tourteau de soja importé tourteau plus homogène en composition et
au Congo a forcément subi ce traitement et plus stable mais largement moins énergé-
en conséquence, il n’y a pas de restriction à tique. Notons que le CDI Bwamanda compte
3. Le manioc son utilisation. reprendre prochainement la production
d’huile d’arachide et donc de tourteaux.
Le manioc est essentiellement produit pour 4.2. Le tourteau de coton
l’alimentation humaine. Cependant on peut 4.4. Le tourteau palmiste
en trouver des quantités disponibles pour Également sous-produit d’huilerie, le tour-
l’alimentation animale. Il contient une subs- teau de coton est une excellente source de Cette matière présente une faible teneur en
tance toxique (acide hydrocyanique) qu’il faut protéine. Il est très utilisé en Afrique mais protéines et une forte proportion de fibres.
limiter notamment par chauffage (pelletage). peu disponible au Congo. Sa teneur en acides Toutefois, ce tourteau est souvent disponible
aminés soufrés (méthionine et cystine) est en quantité chez les producteurs d’huile de
Très pauvre en protéines et acides aminés, un peu supérieure à celle du soja, mais sa palme, notamment au Congo. Souvent très
il est par contre riche en amidon et en éner- teneur en lysine est plus faible. Il peut conte- peu valorisé, ce tourteau peut donc être uti-
gie métabolisable. S’il est de bonne qualité, nir une toxine dénommée Gossypol qui nuit à lisé à de faibles teneurs dans les aliments pour
il peut remplacer 20 à 30% au maximum de son utilisation en alimentation des volailles animaux, pour diversifier la composition des
maïs dans les aliments granulés pour volaille. (ralentissement de croissance, décoloration aliments et abaisser le coût des matières. Le
Chez les jeunes oiseaux, la farine issue d’un des jaunes d’œufs...). tourteau palmiste disponible au Congo dose
broyage fin de manioc peut provoquer des col- 15 % des matières azotées digestibles mais
lages de bec. Il faut donc faire bien attention Aujourd’hui, des variétés à faible teneur en 28 % de fibres.
à la forme d’utilisation du manioc. La granula- Gossypol ont été sélectionnées. Elles permet-
tion offre un avantage indéniable dans ce cas. traient une utilisation en substitution com- 4.5. Le grain de soja
plète du tourteau de soja sur le plan tech-
La qualité du manioc tient surtout aux condi- nique. Malheureusement ces variétés moins Excellente source de protéines, comme
tions de séchage des racines, réalisées de performantes au plan agronomique sont peu le tourteau de soja, les graines de soja
manière plus ou moins artisanale. S’il est fréquentes et, sauf contractualisation de la contiennent l’huile et sont donc plus riches en
insuffisamment séché avant stockage ou production, il est très difficile de s’en pro- énergie. Elles contiennent de grandes quan-
séché trop lentement à même le sol, il peut curer. tités de facteurs antinutritionnels (facteurs

Ecocongo • 3
Agriculture

anti-trypsiques) qui doivent être détruits par réglementations draconiennes sont désormais 6. L
 es matières premières
un traitement thermique (toastage ou extru- mises en place dans les pays occidentaux à la minérales
sion). Ce toastage peut se faire de manière suite de divers accidents survenus dans les
artisanale sur « makala » mais la qualité du dernières années. Il est cependant bon de rap-
traitement restera inégale avec destruction peler que des farines de viandes de bonne Essentiellement sources de minéraux majeurs,
d’une partie des protéines. Le recours au qualité sanitaire peuvent être très utiles dans calcium et phosphore, il s’agit du phosphate
processus industriel est de loin préférable. l’alimentation des volailles. bicalcique (importé en Afrique) dont la com-
Elles permettent d’incorporer de plus grandes position est relativement stable d’un pays à
quantités de matières grasses dans les ali- 5.3. Les termites l’autre et du carbonate de calcium (calcaire)
ments haute énergie. plus variable dans sa teneur en calcium. Dans
Les termites sont utilisées comme source de certains pays d’Afrique, ce dernier peut être
protéines dans certaines régions. Quelques remplacé par des coquillages broyés à compo-
5. Les matières premières espèces de termites seulement sont comes- sition comparable en calcium. Les phosphates
d’origine animale tibles, en particulier les termites xylophages naturels qui peuvent être parfois proposés
de la classe des ouvrières. Les termites humi- ont une faible digestibilité du phosphore et
vores sont à éviter. La forme des termitières contiennent de fortes teneurs en fluor. Ils ne
5.1. La farine de poisson ainsi que la morphologie des termites per- sont donc pas préconisés en temps normal.
mettent de les différencier. La quantité de
Source de protéine avec un niveau d’énergie termites distribuées varie entre 50 et 100
métabolisable relativement élevé, la farine grammes par jour, ce qui fournit à l’animal
de poisson est une matière première essen- une dizaine à une vingtaine de grammes de 7. Divers
tielle en alimentation animale dans les pays protéines quotidiennes. Il faut éviter les
chauds. Des différences importantes de com- rations à plus de 80% de termites, même en 7.1. Drèches de brasserie
position en matières grasses et en protéines période de démarrage des poussins.
sont observées selon l’origine des poissons À l’état humide, au sortir de la brasserie, la
(farine de déchets de poisson ou de crustacés, drèche constitue un aliment volumineux, peu
farine de poisson entiers, etc...) et le degré TECHNIQUES DE CAPTURE énergétique. Elle ne fait pas partie de façon
de dégraissage de la farine. Les farines de DES TERMITES courante des aliments commerciaux pour
poisson sont d’ailleurs classifiées selon leur volaille. Cependant on a établi que sèche, elle
teneur approximative en protéines (« 55 », Remplir un pot en terre de bouse de donne d’excellents résultats pour les poulets
« 60 », « 65 », ...) et le caractère gras ou non vache ou de tiges de graminées fine- jusqu’à 20 % de la ration.
du produit. Son taux d’incorporation peut ment hachées, puis arroser le contenu
atteindre 10 à 15 % de la formule si la qualité et retourner le pot aux abords d’une ter- 7.2. Mélasse de canne
est bonne. Attention toutefois au goût de pois- mitière dont on aura sondé une entrée.
son que peut prendre la viande de volailles Protéger le pot retourné contre le soleil Disponible à la compagnie Sucrière de Kwilu-
avec des farines de poisson très grasses et avec de la paille. Les termites attirées par Ngongo, l’utilisation de la mélasse à haute
dans le cas d’incorporation à des taux très les éléments en décomposition se rendent dose rend les fientes plus humides et diminue
élevés. Un aliment de finition à teneur moins dans le récipient retourné et le piège est la conversion alimentaire. Utilisée à des doses
forte en poisson doit être envisagé. vérifié une fois par jour. Il suffit ensuite raisonnables (moins de 5 %), elle améliore
de démouler le contenu contenant les ter- l’appétabilité de l’aliment et agglomère les
5.2. Les farines de viande et os mites et de les distribuer aux animaux. plus fines particules.
D’autres sources de protéines, comme les
Elles ont des compositions très variables selon larves de mouches ou encore les vers de 7.3. Sous-produits de laiterie
les producteurs et les process technologiques. terre, peuvent être utilisées. Le rythme
Sources de protéines et de minéraux (calcium de distribution des aliments doit respecter Ce lait a une valeur alimentaire élevée et
et phosphore), elles ont en général un prix la physiologie alimentaire des animaux, et contient presque tous les éléments nutri-
d’intérêt qui leur permet une incorporation parallèlement celui de la disponibilité de tifs nécessaires aux animaux. Compte tenu
aisée dans les formules. Les sous-produits la main-d’œuvre familiale. Les aliments des quantités consommées à Kinshasa et des
d’abattoirs de volailles en particulier sont sont ainsi distribués tôt le matin dans les reventes à bon prix de stocks périmés et
disponibles essentiellement en Amérique du mangeoires, dès l’ouverture du poulailler. salis, il est possible de les incorporer dans
Sud et peuvent être des sources de protéines Une deuxième distribution est effectuée les rations pour poulet à raison de 2 à 5 % de
compétitives, entrant jusqu’au taux de 4 à 5% en fin d’après-midi, avant la tombée de l’aliment.
dans les formules. la nuit, ce qui correspond à la rentrée des
Attention : Ces matières premières d’origine animaux au poulailler.
animale peu utilisées au Congo sont plus fra-
giles à la conservation notamment en zones
chaudes. L’incorporation d’un antioxydant
par le fabricant peut être un bon moyen
d’améliorer leur qualité. Néanmoins leur
durée de stockage devra être réduite. Des

4 • Ecocongo
Agriculture

8. Les additifs Le paramètre essentiel à contrôler est la


qualité des prémix : respect des dates de
On trouve dans la plupart des pays les princi- péremption, emballages fermés et conditions
paux additifs nécessaires à la fabrication des de stockage adéquates.
aliments (vitamines oligo-éléments, antioxy-
dants, pigments de synthèse ou naturels,
anti-coccidioses, acides aminés...). Ils sont
en général importés soit sous forme de pré-
mix soit d’ingrédients destinés à la fabrication
locale de prémix.

Composition des matières premières utilisées en Afrique

Source : GUYOMARC’H NUTRITION ANIMALE.

Ecocongo • 5