Vous êtes sur la page 1sur 25

BULLETI N DE PAI E PAIE DE JANVIER 2018

EMPLOYEUR:
Nom:
Adresse:
CP et Ville :
Numéro APE:
Numéro SIRET:
URSSAF:

Date début d'ancienneté :


Entrée : 1/1/2017
Sortie :

Heures payées : 151.67


Mode de Règlement : Chèque

Payé Le : 1/31/2018
Conv. Coll.:
PMSS 3,311.00 €

RUBRIQUES
0002 Salaire mensuel
1982 Heures suppl 25 % mens
3060 Déduction départ
3210 Absence congés payés
3210.1 Congés payés du ----- au -----
3900 Déductions heures suppl 25 % Fillon
4270 Indemnité congés payés
4300 Indemnité compens. congés payés

COTISATIONS
DIVERS
5900 Déduc. Patronale H.Supp. (=<20Sal)
SANTE
Sécurité sociale - Maladie Maternité Invalidité Décès
Complémentaire Incapacité Invalidité décès
Complémentaire Incapacité Invalidité décès
Complémentaire Santé
ACCIDENTS DU TRAVAIL - MALADIES PROFESSIONNELLES
Accidents du Travail - Maladies Professionnelles
RETRAITE
Sécurité Sociale plafonnée
Sécurité sociale déplafonnée
Complémentaire Tranche 1
Complémentaire Tranche 2
FAMILLE - SECURITE SOCIALE
Famille - Sécurité Sociale
ASSURANCE CHÔMAGE
Chômage
AUTRES CONTRIBUTIONS DUES PAR L'EMPLOYEUR
Autres contributions dues par l'employeur
Autres contributions dues par l'employeur
CSG NON IMPOSABLES À L'IMPÔT SUR LE REVENU
CSG non imposable à l'impôt sur le revenu
CSG non imposable à l'impôt sur le revenu - régul
CSG/CRDS IMPOSABLES À L'IMPÔT SUR LE REVENU
CSG/CRDS imposable à l'impôt sur le revenu
CSG/CRDS imposable à l'impôt sur le revenu - régul
TOTAL DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS
NET IMPOSABLE 1,672.63
8004 Indemnité transport public

Cumul imposable
1,672.63
Allègement de cotisations
0

Pour plus d'informations sur le bulletin clarifié: https://www.service-public.fr


DANS VOTRE INTERET ET POUR VOUS AIDER A FAIRE VALOIR VOS DROITS, CONSERVER C
SALARIE
Matricule :
N° s.s. :
Emploi :
Qualif. :
Niveau :
Coeff. :
Indice :
Nom:
Adresse:
CP et Ville :

rensigner les cases en rouge

QUANTITE CHARGES SALARIALES CHARGES PATRONALES


TAUX A DEDUIRE A PAYER TAUX MONTANT
151,67 13.85 2,100.00
17.31 -
13.85 -

17.31 -
-

10,0000 -
- 2,100.00
BASE TOTAL BRUT 2,100.00

2,100.00 13,0000 273.00


2,100.00 0,4900 10.29 0,6000 #VALUE!
2,100.00 0,4900 10.29 0,6000 #VALUE!
2,100.00 0,5400 11.34 0,5400 #VALUE!

2,100.00 1,0000 #VALUE!

2,100.00 6,9000 144.90 8,5500 #VALUE!


2,100.00 0,4000 8.40 1,9000 #VALUE!
2,100.00 3,9000 81.90 5,8500 #VALUE!
- 9,0000 - 13,4500 #VALUE!

2,100.00 5,2500 #VALUE!


2,100.00 0,9500 19.95 4,2000 #VALUE!

2,100.00 0,1000 #VALUE!


2,100.00 0,3160 #VALUE!

2,063.25 6,8000 140.30


6,8000 -

2,063.25 2,9000 59.83


2,9000 -
487.21 #VALUE!
-
70.00 0,5000 35.00
Net payé en euros Total versé par l'employeur
1,647.79 3,015.03

Congés 16/17 17/18


acquis 18 10
pris 3 0
restants 15 10
ervice-public.fr
E VALOIR VOS DROITS, CONSERVER CE BULLETIN DE PAIE SANS LIMITATION DE DUREE
Taux de cotisations
Les employeurs
Les taux de cotisations de droit commun
L’assurance chômage et l’AGS
Le Fnal
Les contributions de retraites chapeaux
Les cotisations patronales au titre de la pénibilité
Les taux réduits
Particulier employeur
Les professions libérales
Les praticiens et auxiliaires médicaux

Les taux de cotisations de droit


commun
Montants au 1er janvier 2018
Sur la totalité de la rémunération
Risques Employeur
Assurance maladie *, maternité, invalidité,
décès et contribution solidarité autonomie (CSA) 13,30 %
Assurance vieillesse 1,90 %
Allocations familiales ** 3,45 %
Contribution au dialogue social 0,016 %
Accidents du travail Le taux accident du travail vous est notifié par la Carsat
CSG imposable  
CSG non imposable  

 
Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)
Fnal (20 salariés et +) 0,50 %
Fnal (moins de 20 salariés)  
Versement transport Taux VT
Contribution assurance chômage 4,05 %
Cotisations AGS *** 0,15 %
Forfait social **** 20 %
(a) abattement limité à 4 plafonds annuels de la Sécurité
sociale, soit 158 928 € en 2018
* Dans les départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et
Moselle, le taux de la cotisation salariale maladie
supplémentaire est fixé à 1,50 %.

**  Pour les employeurs éligibles à la réduction générale, le taux de la cotisation patronale « allocations familiales » est fixé à 3
Dans les autres cas, le taux de la cotisation allocations
familiales reste fixé à 5,25 %.

*** Le taux de la cotisation patronale AGS est de 0,03 % pour le personnel intérimaire des entreprises de travail temporaire.
**** Le taux de forfait social est fixé à 8 % notamment
pour :
les contributions des employeurs destinées au
financement des prestations complémentaires de
prévoyance versées au bénéfice de leurs salariés,
anciens salariés et de leurs ayants droit (entreprise de
11 salariés et plus) ;
les sommes affectées à la réserve spéciale de
participation au sein des sociétés coopératives et
participatives.
Dans la limite du plafond
Salarié Employeur Salarié

     
0,40 % 8,55 % 6,90 %
     
     
ar la Carsat
2,40 %
6,80 %
Sur 98,25 % du salaire
0,50 % brut(a)
     
  0,10 %  
     
0,95 %
  Dans la limite de 4 plafonds
     
La lettre P désigne le plafond de sécurité sociale.

Aux prélèvements mentionnés dans le tableau


s'ajoutent, le cas échéant, la complémentaire santé, le
versement de transport,  le forfait social (pour certaines
sommes exclues de l'assiette des cotisations de sécurité
sociale dont, dans les entreprises d'au moins 11
salariés, les cotisations patronales de prévoyance) et la
contribution supplémentaire à l'apprentissage.
Taux global
%

Régimes
I. URSSAF
Assurance maladie (maladie, maternité, invalidité, décès) (1) 13
Solidarité autonomie 0.3
Allocations familiales 3,45 ou 5,25
Assurance vieillesse déplafonnée 2.3
Fnal (au moins 20 salariés) 0.5
Contribution au dialogue social 0.016selon
Taux variable
Accidents du travail l'entreprise
CSG déductible 6.8
CSG non déductible 2.4
CRDS 0.5
Assurance vieillesse plafonnée   15.45
Fnal (moins de 20 salariés) 0.1
Chômage (3) (4) 5
AGS (5) 0.15
II. Retraites complémentaires
Arrco TA (6) 7.75
Assurance décès obligatoire 1.5
AGFF TA 2
Agirc TB (6) (7) 20.55
AGFF TB 2.2
Apec 0.06
Agirc TC (6) 20.55
Cadres AGFF TC 2.2
  CET 0.35
Arrco T1 (6) 7.75
AGFF T1 2
Arrco T2 (6) 20.25
Non-cadres AGFF T2 2.2
III. Taxes et participations
Taxe sur les salaires (8) 4.25
Construction (au moins 20 salariés) 0.45
Apprentissage (9) 0.68
Formation continue (au moins 11 salariés)(10) 1
Formation continue (moins de 11 salariés)(10) 0.55
(1) En Alsace-Moselle, une cotisation salariale maladie
est due au taux de  de 1,50% . Pour les non-résidents
une cotisation salariale maladie est due au taux de 6,45
% (CSS art. L 131-9 et D 242-3).
(2) L’assiette de la déduction forfaitaire pour frais
professionnels est limitée à 4 plafonds annuels de
sécurité sociale. Cette déduction ne s’applique pas à
certaines sommes qui ne sont pas à proprement parler
du salaire.
(3) La contribution patronale chômage est portée à 4,55
% pour les CDD d’usage d’au plus 3 mois.
Pour les intermittents du spectacle, une contribution
additionnelle est due afin de financer le régime
spécifique à cette profession.

(4) La contribution salariale chômage sera supprimée à


compter du 1er octobre 2018.

(5) Les entreprises de travail temporaire sont soumises


pour le personnel intérimaire à un taux de cotisation
AGS spécifique de 0,03%.

(6) Taux tenant compte du pourcentage d'appel de 125


%.

(7) Pour les cadres dont la tranche B est faible ou nulle,


des cotisations sont dues à l'Agirc au titre de la GMP.

(8) Non exigible dans la mesure où l'employeur est


assujetti à la TVA. Des taux majorés s'appliquent au-
delà de seuils revalorisés annuellement.

(9) En Alsace-Moselle, le taux de la taxe


d'apprentissage est de 0,44 % (au lieu de 0,68 %).

(10) Taux spécial de 1,30 % pour les entreprises de


travail temporaire d'au moins 11 salariés. Participations
spécifiques de 1 % sur la rémunération des salariés
sous contrat à durée déterminée et de 2,10 % sur la
rémunération des intermittents du spectacle quel que
soit l'effectif.
Les entreprises du BTP sont redevables d'une cotisation
spécifique déductible de la contribution de droit commun
dont le taux est fixé à :

- 0,15 % pour les entreprises d'au moins 11 salariés ;


- 0,30 % pour celles de moins de 11 salariés relevant du
seul secteur du bâtiment ;
- 0,15 % pour celles de moins de 11 salariés relevant du
seul secteur des travaux publics.
Répartition
Employeur Salarié
% % Assiette

13  
0.3  
3,45 ou 5,25  
1.9 0.4
0.5  
ux variable selon 0.016  
ntreprise   Totalité du salaire
  6.8 Salaire total après déduction de 1.75 % pour frais
  2.4 professionnels (2)
  0.5  
8.55 6.9
0.1   Salaire limité à 1 P
4.05 0.95
0.15   Salaire limité à 4 P

4.65 3.1
1.5  
1.2 0.8 Salaire limité à 1 P
12.75 7.8
1.3 0.9 Salaire entre 1 P et 4 P
0.036 0.024
Répartition variable selon Salaire limité à 4 P
les entreprises Salaire entre 4 P et 8 P
1.3 0.9  
0.22 0.13 Salaire limité à 8 P
4.65 3.1
1.2 0.8 Salaire limité à 1 P
12.15 8.1
1.3 0.9 Salaire entre 1 P et 3 P

4.25
0.45
0.68
1
0.55

  Totalité du salaire
csg et crds

Sur 98,25 % du salaire brut(a)

CSG imposable 2,40 %

CSG non
6,80 %
imposable

Sur 98,25 % du
salaire brut(a)

0,50 %
Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)

Déduction pour frais p


Pour le calcul de la CSG-CRDS
pmss 2018 3311
ta = 1 pmss 3311 La CSG et la CRDS sont donc
tb = 3 pmss 9933
tc = 4 pmss 13244 Cet abattement est applicable à

t 1 = 1pmss 3311 Cet abattement n’est pas applic


t2 = 2pmss 6622
Certains revenus ne bénéficien

L’assurance vieillesse constitue le régime de retraite de base des salariés.

Géré par la Cnav (caisse nationale d’assurance vieillesse), ce régime est financé par une cotisation d’assurance

sur la fraction de la rémunération inférieure ou égale au plafond de la Sécurité sociale,


sur la rémunération totale.

Une part de la cotisation est à la charge des employeurs. L’autre est à la charge des salariés.

Cette cotisation est déclarée à l’aide du code type de personnel 100 (régime général) dont elle constitue un élém

Découvrez les taux en vigueur dans notre rubrique taux et barèmes.


La base de calcul
La base de calcul des contributions d’assurance chômage et de la cotisation AGS est identique à celle des cotis

les contributions d’assurance chômage et la cotisation AGS ne sont pas dues sur les rémunérations dépassa
les assiettes forfaitaires ne sont pas applicables sauf pour les apprentis et les dockers,
la déduction forfaitaire spécifique de 30 % pour frais professionnels, dont bénéficient les journalistes en mati

Les cotisations chômage et contributions AGS sont dues sur les rémunérations des personnes de 65 ans et plu

La base retenue pour la contribution chômage et AGS est celle des rémunérations réelles (alors qu’elle est forfa

les personnels employés à titre accessoire ou temporaire par des associations et autres, de vacances ou de
les personnels d’encadrement des centres de vacances et de loisirs,
les formateurs occasionnels,
les vendeurs à domicile à temps choisi,
les porteurs de presse,
les personnels exerçant une activité pour le compte d’une personne morale à objet sportif, d’une association

Les déductions forfaitaires spécifiques pour frais professionnels s’appliquent, sauf celles des journalistes.
Déduction pour frais professionnels
Pour le calcul de la CSG-CRDS, un abattement pour frais professionnels de 1,75 % est applicable.

La CSG et la CRDS sont donc calculées sur 98,25 % des revenus entrant dans le champ de l’abattement, notamment les salaires et p

Cet abattement est applicable à la fraction de la rémunération qui ne dépasse pas 4 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale. Au-d

Cet abattement n’est pas applicable lorsque les cotisations sont calculées sur des bases forfaitaires.

Certains revenus ne bénéficient pas de l’abattement de CSG-CRDS.

par une cotisation d’assurance vieillesse calculée pour partie  :

e des salariés.

néral) dont elle constitue un élément.


GS est identique à celle des cotisations de Sécurité sociale, sous quelques réserves :

s sur les rémunérations dépassant 4 fois le plafond de la Sécurité sociale,

néficient les journalistes en matière de Sécurité sociale, n’est pas appliquée pour le calcul des contributions d’assurance chômage et de

des personnes de 65 ans et plus versées après le 1er juillet 2014.

ns réelles (alors qu’elle est forfaitaire concernant les cotisations de Sécurité sociale) pour :

ns et autres, de vacances ou de loisirs,

à objet sportif, d’une association de jeunesse ou d’éducation populaire.

uf celles des journalistes.


ent, notamment les salaires et primes attachées aux salaires ou les allocations de chômage.

nuel de la Sécurité sociale. Au-delà, la CSG et la CRDS sont calculées sur 100 % de la rémunération.
ions d’assurance chômage et des cotisations AGS.
SALAIRE DU AU

BULLETIN DE PAIE
EMPLOYEUR: SALARIE:
Nom: Nom et Prénom: Entrée
Adresse: Adresse: Sortie
CP et Ville : Numéro SS: AUTRES
Numéro APE: Convention collective: …
Numéro SIRET: Emploi: …
URSSAF: Coefficient:

TAUX HORAIRE
Salaire de 151.67 10.00 € Plafond SS :

HS à 25%
HS à 50%
SALAIRE BRUT

POUR CALCULER LA REDUCTION FILLON http://www.declaration.urssaf.fr/calcul/


S
N'OUBLIEZ PAS QUE L'URSSAF A MIS A DISPOSITION LE SERVICE TESE QUI PERMET D'AVOIR LE FICHES DE PAIE D
http://www.letese.urssaf.fr/tesewebinfo/cms/index.html

bulletinspaie.com vous remercie


OIR LE FICHES DE PAIE DIRECTEMENT SAISIE SUR L'URSSAF
A titre d’exemple, pour le mois d’octobre pris isolément et sur la base du Smic égal à 9 €, la réforme conduirait, pour un salari

Rémunération = 1 500 + (1 500/151,67 x 125 % x 2 x 7) = 1 500 + (12,36 x 14) = 1 673,04 €.

Smic retenu pour le calcul du coefficient de réduction = 9 x (151,67 + 14) = 1 491,03 €.

Coefficient de réduction = 0,26/0,6 x [(1,6 x 1 491,03/1 673,04) – 1] = 0,1846.

Réduction = 1 673,04 x 0,1846= 308,84 €.

Aujourd’hui, ce même salarié ouvre droit au mois d’octobre à la réduction suivante :

Smic retenu pour le calcul du coefficient de réduction = 9 x 151,67 = 1 365,03 €.

Coefficient de réduction = 0,26/0,6 x [(1,6 x 1 365,03/1 500) – 1] = 0,1976.

Réduction = 1 673,04 x 0,1976 = 330,59 €.

Source: Éditions Francis Lefebvre


éforme conduirait, pour un salarié percevant une rémunération de 1 500 € dans une entreprise pratiquant la durée légale du travail et ayant
durée légale du travail et ayant travaillé 42 heures au cours de deux semaines du mois, à l’application de la réduction suivante :
a réduction suivante :
Les Tranches de salaire : TA, TB, TC, TD
Les tranches de salaire sont une partie d’un salaire délimitée par un plancher et un plafond. Ces tranches de salaires sont u

L’indice utilisé est le PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) ou PMSS(Plafond Mensuel de la Sé


En 2018, le PASS est fixé à 39 732 € et le PMSS à 3 311 €, soit une hausse de 1,28% par rapport à
Rappel des indices précédents :
PMSS 2017 : 3269 euros soit une hausse de 1,58% par rapport à 2016
PMSS 2016 : 3218 euros soit une hausse de 1,51% par rapport à 2015
PMSS 2015 : 3170 euros soit une hausse de 1,31% par rapport à 2014
PMSS 2014 : 3129 euros soit une hausse de 1,39% par rapport à 2013
PMSS 2013 : 3086 euros soit une hausse de 1,81% par rapport à 2012

Le salaire est divisé en quatre tranches : TA, TB, TC, TD.


La Tranche A (TA) correspond a la part de salaire mensuel inférieur ou égale au PMSS,
La TB correspond a la part de salaire mensuel située entre le PMSS et 4 fois le PMSS,
soit entre 3 311 € et 13 244 €
La TC correspond a la part de salaire mensuel située entre 4 fois et 8 fois le PMSS,
soit entre 13 244 € et 26 488 €
La TD correspond a la part de salaire mensuel supérieure à 8 fois le PMSS,
soit au-delà de 26 488 €
t utilisées comme assiette de calcul pour les assurances complémentaires santé ainsi que pour les contrats de prévoyance et de retrait

Sécurité Sociale).

S, soit jusqu’à 3 311 € pour l’année 2018


de prévoyance et de retraite collective.