Vous êtes sur la page 1sur 1

Pourquoi la Thymine de l'ADN est remplacée par

l'Uracile dans l'ARN (messager ou autre) ?


Pourquoi la thymine et non pas la cytosine, l'adénine ou la guanine
Et pourquoi en uracile et non pas en autre molécule ?

E n réalité c’est l’inverse qui s’est produit au cours de l’évolution, c’est l’uracile qui
a été remplacée par la thymine dans l’ADN.
Pour comprendre pourquoi l’ARN contient de l’uracile et non de la thymine il faut
remonter à l’origine de la vie.
Le génome des premières cellules était constitué d’ARN, l’ADN n’existait pas encore.
Celui-ci a été inventé par les virus au cours d’une longue évolution qui s’étend sur
plusieurs milliards d’années. Les virus à ADN avaient un avantage évolutif sur les
cellules à ARN : la stabilité. Il faut savoir que dans l’ARN l’uracile peut être un
véritable uracile ou être un uracile résultant d’une mutation de la cytosine par
désamination. Si un uracile se trouve dans une molécule d’ADN, une enzyme de
réparation repère cet uracile et la reconverti en cytosine. Dans une molécule d’ARN il
est impossible de distinguer l’une ou l’autre uracile et constitue une possibilité
d’apparition de mutations. L’avantage évolutif de l’ADN avec une thymine est donc
d’assurer une meilleure stabilité de la molécule vis-à-vis des mutations ceci allant de
pair avec des enzymes de réparation. Dans un ARN messager un ARN de transfert
ou encore un micro ARN, la stabilité est moins importante. Statistiquement, la
probabilité que la même mutation apparaisse majoritairement au niveau du même
nucléotide est négligeable. Une mutation sur ces ARN ne posera pas de problème
majeur.
C’est donc cette stabilité que donne la thymine qui a constitué un avantage évolutif
en faveur de la thymine au sein de l’ADN. Par la suite, certains virus à ADN ont
inventé les transcriptases inverses. Ils ont pu ainsi réaliser une transcription inverse
de l’ARN génomique des cellules qu’ils parasitaient et leur fournir dès lors un
génome à ADN et non plus à ARN.
Quant à la raison pour laquelle la thymine ne peut pas être remplacer par de la
cytosine de l’adénine ou de la guanine dans l’ADN, la réponse est double. Si la
thymine pouvait être remplacée par l’une des trois autres bases azotées il n’y aurait
tout simplement aucune possibilité de conserver une information génétique
cohérente et la vie n’existerait pas. La stabilité de l’information génétique au sein de
la molécule d’ADN résulte du fait que la thymine forme deux liaisons hydrogène avec
l’adénine et que la cytosine forme trois liaisons hydrogène avec la guanine. Cette
complémentarité des bases interdit qu’une thymine puisse être remplacée par une
guanine ou une cytosine (sauf en présence d'agents mutagènes). Elle pourrait
éventuellement l’être par une adénine. Ce mésappariement adénine-adénine forme
une structure qui n'entraîne pas de déformation importante de la double hélice
d'ADN. Ce type de mutation est observé dans certaines cellules cancéreuses.