Vous êtes sur la page 1sur 8

Questions de révision

1. Quels les changements survenus dans l’environnement économique


expliquent l’apparition de nouveaux instruments financiers ?

2. Comment l’IASB définit-il un actif financier ?

3. Quels sont les critères à analyser lors du classement initial d’un actif
financier ?

4. À quelle valeur comptabilise-t-on initialement un actif financier dans les


cas les plus fréquents où le prix de transaction correspond à la juste
valeur ?

5. Comment détermine-t-on le coût amorti d’un actif financier ?

6. Que représente le taux d’intérêt effectif ?

7. Comment comptabilise-t-on les produits financiers sur les actifs évalués


À la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global ?

8. À quel moment une entreprise comptabilise-t-elle dans son résultat net


les variations de la juste valeur de ses actifs financiers À la juste valeur
par le biais du résultat net ?

9. Lorsqu’une entreprise procède à un reclassement d’actifs financiers, à


quelle date doit-elle refléter ce changement dans ses livres comptables
?

10. Lorsqu’un actif financier est sorti de la classe Au coût amorti pour être
transféré dans la classe À la juste valeur par le biais du résultat net, et
que la juste valeur excède le coût, comment doit-on comptabiliser cet
excédent ?

Exercices_sur_les_instruments_financiers
11. Dans quelle section de l’état de la situation financière une entreprise
doit-elle divulguer un billet à payer à un actionnaire sans modalité de
remboursement ?

12. Dans quelle section de l’état de l situation financière une entreprise doit-
elle divulguer des obligations convertibles en actions ordinaires ?

13. En quoi consiste la compensation ?

14. Qu’est-ce-que le risque de marché ?

15. Lorsqu’une entreprise détient des actifs financiers, à quels risques


s’expose-t-elle ?

16. Lorsqu’une entreprise assume des passifs financiers, à quels risques


s’expose-t-elle ?

17. Lorsqu’une entreprise émet des titres de capitaux propres, à quels risques
s’expose-t-elle ?

18. L’IASB oblige les entreprises à présenter une foule d’informations


concernant leurs instruments financiers. Pourquoi ?

19. Lorsqu’une entreprise reclasse un instrument financier, pourquoi doit-elle


fournir des informations additionnelles aux utilisateurs des états financiers
?

20. Pour les actifs financiers et les passifs financiers comptabilisés Au coût
amorti, l’entreprise doit présenter leur juste valeur. En quoi cette
information est-elle utile aux utilisateurs des états financiers ?

Exercices_sur_les_instruments_financiers
Exercices

Exercice 1 : Les instruments financiers que couvre l’IFRS 9


Pour chacune des opérations suivantes, expliquez si l’opération génère un
instrument financier au sens où l’IFRS 9 le définit. Expliquez chacune de vos
réponses. Au besoin, traitez les deux volets de l’opération, c’est-à-dire ce que
l’entreprise reçoit et ce qu’elle cède.
a) Établissements Tapsoba et Frères vend au comptant des marchandises
à Entreprise Koné. Le montant de la vente s’élève à 750 000 FCFA.
b) Établissements Tapsoba et Frères vend à crédit des marchandises à
Entreprise Koné. Le montant de la vente s’élève à 750 000 FCFA.
c) Établissements Tapsoba et Frères vend au comptant un contrat de
service d’une durée de un an. Ce contrant assure le remplacement de
toute pièce défectueuse des marchandises vendues à Entreprise Koné.
d) Le 17 septembre 2000, Établissements Tapsoba et Frères acquiert un
immeuble et signe tous les documents devant notaire. L’entreprise
obtient le titre de propriété en contrepartie d’un débours de 250 000 000
FCFA.
e) Le 20 février 2002, Établissements Tapsoba et Frères dépose sa
déclaration d’impôt dûment signée pour l’exercice terminé le 31
décembre 2001. Selon cette déclaration, la société devra verser un
montant de 18 000 000 FCFA au fisc.
f) Au cours de l’exercice 2001, Établissements Tapsoba et Frères a mis sur
pied un régime complémentaire de retraite. Elle s’engage à verser une
rente de 2% du salaire moyen par année de service à tous ses employés
lorsque ceux-ci prendront leur retraite, soit dès qu’ils auront 60 ans.
g) Établissements Tapsoba et Frères a emprunté 50 000 000 FCFA de son
unique actionnaire. Les modalités de remboursement sont très souples,
Établissements Tapsoba et Frères ne payant aucun intérêt et pouvant
rembourser les 50 000 000 FCFA uniquement lorsqu’elle disposera de
suffisamment de trésorerie. Au moment de l’opération, Établissements
Tapsoba et Frères et son actionnaire n’ont signé aucun document, mais

Exercices_sur_les_instruments_financiers
il est clair que l’entreprise remboursera l’emprunt d’ici 24 mois. Sa
rentabilité passée justifie cette prévision.

Exercices_sur_les_instruments_financiers
Exercice 2 : La substance des instruments financiers
Quelles est la substance de chacun des titres suivants ? Expliquez chacune de
vos réponses.
a) Un montant à recevoir d’un client. La valeur comptable et la juste valeur
du compte s’élèvent à 1 000 000 FCFA.
b) Une dette de 1 000 000 FCFA, remboursable en marchandises le 12
novembre 2001.
c) Un placement en actions de 22 500 000 FCA. La juste valeur au 31
décembre 2000 n’est plus de 20 000 000 FCFA. Toutefois, la direction
prévoit qu’elle augmentera au cours des mois à venir, c’est-à-dire bien
avant qu’elle ait l’intention de se départir des actions classées À la juste
valeur par le biais des autres éléments du résultat global.
d) Un terrain détenu à titre de placement. Ce terrain, acquis pour
25 000 000 FCFA en 2008, vaut déjà beaucoup plus. Au cours de
l’exercice, le propriétaire d’un terrain adjacent, dont les dimensions sont
identiques, a obtenu 33 000 000 FCFA lors de la vente du terrain.
e) Des actions émises lors de la constitution d’une entreprise pour une
contrepartie totale de 75 000 000 FCFA. Les actions participantes.
f) Des actions émises lors de la constitution d’une entreprise pour une
contrepartie totale de 75 000 000 FCFA. Ces actions sont rachetables au
gré du détenteur.
g) Des actions émises lors de la constitution d’une entreprise pour une
contrepartie totale de 75 000 000 FCFA. Ces actions donnent droit à un
dividende cumulatif de 5% par année.
h) Des actions rachetables au gré du détenteur, à condition qu’un
événement futur se réalise, dans l’hypothèse où la probabilité de cet
événement est extrêmement faible.
i) Un stock de marchandises destinées à la vente. L’entreprise a payé ces
marchandises 10 000 000 FCFA ; pour les remplacer, le 31 décembre
2000, elle devrait payer 10 500 000 FCFA. Elle les vendra probablement
15 000 000 FCFA.

Exercices_sur_les_instruments_financiers
j) Un stock de fournitures de bureau ayant coûté 4 000 000 FCFA et dont la
juste valeur est sensiblement identique au coût.

Exercice 3 : L’émission de titres composés lorsque le taux d’intérêt effectif


excède le taux contractuel
Le 1er janvier 2000, la société Établissement Tapsoba et Frères émet 100 000
obligations, d’une valeur nominale 10 000 FCFA, portant intérêt au taux
contractuel de 6% par année. Les intérêts sont versés annuellement le 31
décembre. Ces obligations viennent à échéance dans 10 ans et sont
convertibles en actions ordinaires au gré du détenteur. Le taux d’intérêt effectif
pour des obligations semblables est de 7%, alors qu’il s’élève à 9% pour des
obligations semblables en tout point, mais non assorties d’un privilège de
conversion.
Voici les valeurs actualisées des débours futurs selon divers taux
d’actualisation :
Taux d’actualisation Valeur actualisée
6% 1 000 000 000 FCFA
7% 929 763 900 FCFA
9% 807 470 500 FCFA

Travail à faire :
a) Enregistrez l’écriture de journal requise dans les livres de la société
Entreprise Koné le 1er janvier 2000, en tenant pour acquis que la société
classe les obligations comme étant subséquemment évaluées Au coût
amorti.
b) Enregistrez l’écriture de régularisation requise au 31 décembre 2000,
date de clôture de l’exercice financier.

Exercices_sur_les_instruments_financiers
Exercice 4 : L’émission de titres composés
Le 1er février 2000, la société Établissement Tapsoba et Frères a émis 10 000
obligations d’une valeur nominale de 10 000 FCFA chacune portant intérêt au
taux contractuel de 10% par année. Ces obligations viennent à échéance
dans sept ans et sont convertibles en actions ordinaires au gré du détenteur.
La société les classe comme étant évaluées ultérieurement au coût amorti. La
société Établissement Tapsoba et Frères vous remet les renseignements
complémentaires suivants :
Juste valeur de la composante s’apparentant à un passif 95 000 000 FCFA
Juste valeur de la composante s’apparentant au privilège de 14 500 000 FCFA
conversion
Produit de l’émission 105 000 000

Travail à faire :
a) Quel est le principe le plus important qui guide la présentation des passifs
et des capitaux propres dans les états financiers ?
b) Enregistrez l’écriture de journal requise le 1er février 2000 dans les livres de
Établissement Tapsoba et Frères.
c) Le 1er novembre 2001, les détenteurs décident de convertir leurs
obligations, dont la valeur comptable dans les livres de Établissement
Tapsoba et Frères s’élèvent à 92 290 000 FCFA au moment de la
conversion. Enregistrez l’écriture de journal requise le 1er novembre 2001
dans les livres de Établissement Tapsoba et Frères.
d) Tenez pour acquis que Établissement Tapsoba et Frères fait un arrêté
intermédiaire le 31 août. Le 31 août 2001, la société prévoyait que les
détenteurs des obligations exerceraient leur privilège de conversion le
1er novembre (opération décrite en c) ci-dessus). Expliquez en quoi cette
information disponible le 31 août 2001 influe sur les états financiers
préparés à cette date.

Exercices_sur_les_instruments_financiers
Exercice 5 : Le classement et l’évaluation des instruments financiers
La société Établissement Tapsoba et Frères vous remet la liste suivante de
certains de ses actifs et passifs financiers :
1. Caisse ;
2. Clients ;
3. Placements en actions détenus à des fins de transaction (ces titres se
négocient sur un marché actif) ;
4. Placements en actions (si possible, la société préférerait ne pas
comptabiliser les variations en résultat net) ;
5. Placements en obligations gérés de façon à encaisser tous les flux de
trésorerie contractuels jusqu’à l’échéance ;
6. Fournisseurs ;
7. Obligations à payer dont le produit de l’émission a été utilisé pour
financer un actif évalué à la juste valeur.

Travail à faire :
Sachant que la société prépare ses états financiers selon les IFRS,
a) Indiquez le classement possible pour chaque instrument financier.
b) Expliquez très succinctement les règles comptables applicables à
chaque classe abordée dans la réponse que vous avez donnée en a).
c) Pourquoi doit-on faire un test de dépréciation sur un actif financier Au
coût amorti alors que n’en comptabilise pas les augmentations de valeur
?

Exercices_sur_les_instruments_financiers