Vous êtes sur la page 1sur 23

Sujet de thèse 6

Analyse phytochimique, activité biologique et évaluation de la toxicité des


extraits de Desmidorchis acutangula et Adenium obesum

Contexte de la recherche :
La Mauritanie est un pays du sahel où plus de 80% de la population vivent de l’agriculture et
de l’élevage. Ainsi, L'intoxication du bétail, par ingestion de plantes toxiques présentes dans les
pâturages, constitue un problème sérieux. Elle est périodiquement évoquée par les éleveurs et
mentionnée dans les rapports des services de l'élevage. En effet, l’étude de ces plantes s’avère très
intéressante; elle va permettre de proposer les mesures de prophylaxie, les précautions et
éventuellement les traitements à suivre dans les cas d’intoxication des animaux par ces plantes.
Bien que certaines substances soient toxiques, leur utilisation thérapeutique dans des faibles
doses contrôlées est à la base de l’industrie pharmaceutique. L’étude de l’activité biologique de ces
substances s’avère la pratique la plus courante au laboratoire afin de mettre en évidence leur
pouvoir antibiotique.
Ce projet vise à établir un profil phytochimique complet des différents phytoconstituants de deux
plantes toxiques : Desmidorchis acutangula et Adenium obesum. Notre approche consiste à
caractériser les métabolites secondaires présents dans ces deux espèces et par la suite évaluer leur
toxicité et éventuellement leur activité biologique.
A cette fin, dans un premier temps, nous allons procéder à définir la composition chimique des
différents extraits chez les deux plantes. Par la suite, les extraits obtenus seront administrés à des
souries. Le suivi du comportement physiologique et l’analyse de leur état de santé vont permettre
d’identification du type de la toxicité de ces substances. Nous finirons, ce travail, par l’étude de
l’activité biologique des extraits sur des souches bactériennes et fongiques.

Verrous scientifiques
Trois axes de recherche seront développés:
Axe 1 : le profil phytochimique
L’étude de la composition chimique des plantes de deux espèces permettra l’identification des
différents métabolites secondaires constitutifs.
Axe 2 : identification des métabolites toxiques
La mise en évidence, in vivo, des potentialités toxiques des extraits en utilisant des protocoles et des
méthodes d’analyses appropriés.
Axe 3 : Evaluation de l’activité biologique :
L’évaluation du pouvoir biologique et éventuellement antioxydant permettra la valorisation de ses
substances naturelles pour des fins thérapeutiques.

Programme de recherche
Année Programme
ère
1 année Revue documentaire, initiation et finalisation du protocole de recherche
Etude du profil phytochimique de deux espèces.
ème
2 année Elaboration du protocole de l’étude de la toxicité des extraits
Préparation des extraits
Préparation des animaux de laboratoire
Administration des extraits
Analyse du comportement physiologique
Identification des substances toxiques
(Article 1 : deux premières parties)
ème
3 année Evaluation de l’activité biologique
Exploiter les données de la composition chimique des extraits pour :
- L’étude de l’activité biologique
- Evaluation du pouvoir antioxydant
(Article 2)
Mots clés : Mauritanie, Plantes toxiques, Caractérisation phytochimique, activité biologique, pouvoir
antioxydant

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants :
Ahmedou Vadel : Professeur Directeur
Ousmane WAGUE : Maitre de conférences Co-encadreur
Brahim Elemine : Maitre de conférences Co-encadreur
Correspondant : Ahmedou Vadel:
Telephone: 43486537 / 47368520
E-mail : ahmedouvadelfst@gmail.com / ahmedou.vadel@yahoo.fr

Sujet de thèse 7
L'utilisation des plantes médicinales en médecine traditionnelle en
Mauritanie: Caractérisation phytochmique et évaluation socioéconomique

Contexte de la recherche
Les plantes médicinales peuvent être définies comme des plantes dont une partie ou des parties ont
un effet médicinal sur l'homme. Elles se distinguent par la présence de substances actives qui ont un
effet physiologique sur les êtres vivants. Elles ont une grande valeur économique qui ne cesse
d’augmenter sous l’effet des demandes locales et étrangères (usage traditionnel, source importante
dans l'industrie pharmaceutique). Cette évolution traduit la tendance mondiale de l’utilisation de
tout ce qui est naturel, en particulier dans les pays développés.
En Afrique, l’utilisation des plantes médicinales dans la santé (préventive et curative) est très
ancienne et représente, en même temps, un art, une science et une industrie. Selon l’OMS cette
médecine« se rapporte aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui
impliquent l’usage à des fins médicales de plantes, de parties d’animaux et de minéraux, de thérapies
spirituelles, de techniques et d’exercices manuels – séparément ou en association – pour soigner,
diagnostiquer et prévenir les maladies ou préserver la santé ».Le développement de cette médecine
non conventionnelle (alternative) dans le temps peut être attribué, entre autres, à son accessibilité,
son abordabilité et sa proximité des populations locales. Elle profite également des échecs subis par
la médecine conventionnelle.
En Mauritanie, à l’instar des pays de l’Afrique de l’ouest, ces pratiques sont très développées et
contribuent "à la couverture sanitaire" dans un contexte caractérisé par la pauvreté de la population,
les potentialités médicinales des plantes et la faiblesse du système sanitaire conventionnelle et sa
mauvaise répartition sur le territoire national. Le système s’articule autour des médecins
traditionnels (guérisseurs) qui appartiennent, dans la plupart des cas, à des familles spécialisées,
connues au niveau national (EhelMeqhari, EhelEwva, EhelOudja,….). Cette spécialisation basée sur
l’héritage a permis de documenter l’évolution de ces pratiques, normaliser certains protocoles
thérapeutiques et inventorier les plantes médicinales disponibles selon leurs caractéristiques et leur
usage.
Ce travail de recherche vise à évaluer les aspects socioéconomiques de l’utilisation des plantes
médicinales dans la médecine traditionnelle en Mauritanie.
A cette fin, nous allons adopter une démarche méthodologique binaire : inventorier les plantes
médicinales à partir des bases de données d'herboristes traditionnels et administrer une enquête
pour identifier le profil des patients et estimer les coûts des protocoles. Des techniques avancées
d’analyse des coûts seront utilisées.

Verrous scientifiques
Trois axes de recherche seront développés:
Axe 1 : Inventaire des plantes médicinales en Mauritanie
La valorisation des plantes médicinales nécessite d’abord la connaissance parfaite de ces plantes,
caractérisation phytochimique et les savoirs traditionnels liés à leur utilisation
Axe 2 : Cadre organisationnel et institutionnel de la médecine traditionnelle
Cet axe analyse le « marché » des soins : analyser la structure de l’offre (guérisseurs, herbier,
services), et identifier le profil des patients qui fréquentent les services de la médecine traditionnelle
Axe 3 : Evaluation économique : estimer les coûts par protocole et déterminer les dépenses
annuelles de la médecine traditionnelle.

Programme de recherche
Année Programme
ère
1 année Revue documentaire, finalisation du protocole de recherche
Réaliser l’inventaire des plantes médicinales avec les savoirs traditionnels
connexes (Article 1)
ème
2 année Elaboration du protocole de l’enquête
Questionnaire sur Sphinx
Administration de l’enquête
Analyse de données sur SPSS
Caractérisation phytochimique des plantes les plus utilisées dans la
pharmacopée mauritanienne
Identification du profil des patients (Article 2)
ème
3 année Analyse des techniques relatives à l’estimation des coûts
Exploiter les données économiques de l’enquêtes
Dégager le coût par protocole et par plante
Dégager les dépenses de ménages sur les soins au niveau de la médecine
traditionnelle
(Article 3)
Mots clés : Plantes médicinales, Médecine traditionnelle, Evaluation socioéconomique, Mauritanie,
Caractérisation phytochimique

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants :
Ahmedou Vadel : Professeur Directeur
Ousmane WAGUE : Maitre de conférences Co-encadreur
Abdellahi El Vally: Maitre de conférences Co-encadreur
Saad Bouh REGAD : Maitre de conférences Co-encadreur

Correspondant : Ahmedou Vadel:


Telephone : 43486537 / 47368520
E-mail : ahmedouvadelfst@gmail.com / ahmedou.vadel@yahoo.fr

Sujet de thèse 8
Collecte, tri, caractérisation et sélection assistée par des marqueurs
d’écotypes des cultures traditionnelles (maïs, sorgho et niébé) de la vallée du
fleuve Sénégal

Contexte de la recherche
Au niveau de la vallée du fleuve Sénégal, zone d’agriculture par excellence pour les deux pays
riverains (Sénégal et Mauritanie), l’agriculture était jadis dominée par la culture de décrue du sorgho
et du niébé au niveau de la partie inondable et du petit mil au niveau des dunes de bordure de cette
zone. Après les années de sècheresse, nous avons assisté à une profonde modification du système
agricole dominé désormais par l’irrigation et l’introduction de la riziculture au détriment des
spéculations dites traditionnelles.
Les paysans ont ainsi, pendant plusieurs générations, utilisé des écotypes locaux, qui pouvaient
donner un rendement certes peu élevé, mais sécuritaire.
Quelle est la nature et la performance de ces écotypes ? Comment les valoriser pour en faire une
base de sélection génétique créative de nouvelles variétés adaptées localement et performantes en
matière de rendement ? Ce sujet de thèse tente de répondre à ces questions, en utilisant un
protocole de recherche permettant d’étudier ces variétés pour mieux les connaitre en se basant, non
seulement sur le suivi de certains critères agro morphologiques, mais aussi par l’utilisation de
nouveaux outils comme la sélection assistée par des marqueurs moléculaires.
L’expérience et les moyens des laboratoires du CNRADA en Mauritanie, du CNRA de BAMBEY et du
CERAAS de Thiès au Sénégal seront pleinement utilisés dans le cadre d’une collaboration presque
finalisée et des missions de mobilité entre les chercheurs et étudiants de ces institutions.
Verrous scientifiques
Développer les verrous scientifiques qui seront abordés durant la thèse.
- Missions ou expédition de collecte du matériel ;
- Processus de tri sur la base des critères d’IPIGRI,
- Caractérisation sur la base des caractères agro morphologiques ; génétiques
- Confirmation par utilisation des techniques de phénotypage / génotypage à l’aide de certains
marqueurs moléculaires pour étudier la diversité du materiel

Programme de recherche
Développer ici le chronogramme de travail durant les trois années de la thèse
- Etape I d’expérimentations préliminaires (six mois) et du choix d’un dispositif expérimental,
- Etape II ( Mise en place du protocole expérimental ; collecte des premiers résultats et
préparation et soumission d’un article (un ans et six mois) ;
- Etape III expériences de consolidation (six mois)
- Dernière étape (finalisation et rédaction).
Mots clés : les mots clé de la recherche
Ecotype de maïs, du sorgho, sélection assistée; critères, d’IPIGRI; génotypage

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant trois
années.

Encadrants : Dr: Dieng Hamidou; Ahmedou Vadel; Elhadj Faye (ISFAR) de Thies Sénégal et
Madame Codou du CERAAS de Thiès (Sénégal)
Encadrants :
Dieng Hamidou : Professeur Directeur
Ousmane WAGUE : Maitre de conférences Co-encadreur
Ahmedou Vadel: Professeur Co-encadreur
Elh adj Faye : Maitre de conférences Co-encadreur
Madame Codou : Maitre de conférences Co-encadreur

Correspondant :
Adresse du correspondant de la thèse qui peut être contacté pour avoir plus d’informations sur le
sujet de thèse : Dieng Hamidou
Telephone : 46 44 33 47
E-mail : dihamidou@yahoo.fr

Sujet de thèse 11
Le statut en vitamine A et en fer des enfants de 12 à 59 mois et des femmes
de 15 à 49 ans en Mauritanie

Contexte de la recherche
Les carences en micronutriments constituent un problème majeur de santé publique notamment
dans les pays en développement. Ces carences sont associées à des conséquences physiologiques
négatives sur le potentiel humain et économique. De nos jours, à travers le monde, plus de 2
milliards d’individus souffrent d’un déficit en vitamines et en minéraux. Les carences en
micronutriments affectent tous les groupes d’âge mais les jeunes enfants et les femmes en âge de
reproduction sont les plus à risque. Les carences les plus fréquentes sont essentiellement celles en
vitamine A, en fer, en iode et en zinc. Toutefois, d’autres carences comme celles en vitamine B12, en
acide folique et en riboflavine coexistent très souvent même si très peu de travaux ont été conduits
dans ce domaine.
En Mauritanie, la carence en fer reste l’un des troubles nutritionnels les plus fréquents et bien que
son ampleur au niveau national reste totalement méconnue, une étude de prévalence réalisée au
Gorgol chez des femmes en âge de procréer (14-49 ans) indiquait une prévalence de 69% en 2003.
La dernière enquête Smart de juillet 2012 a montré une prévalence de l’anémie de 71,6% chez les
enfants de 6-59 mois et 54,2% chez les femmes de 15-49 ans.
La carence en vitamine A est le principal facteur de morbidité et de mortalité chez les enfants de
moins de cinq ans. Peu de données existe sur la carence en vitamine A en Mauritanie. Néanmoins, il
est reconnu que la carence en vitamine A y est un sérieux problème de santé publique. Par ailleurs,
selon les données du Ministère de la Santé, la prévalence de la carence en vitamine A chez les
enfants âgés de moins de 5 ans est de l’ordre de 2,5 à 2,7% en moyenne, avec des pics pouvant varier
de 4% en Adrar à 10% dans le Hodh El Gharbi, allant jusqu’à 25% à Nouadhibou. La situation actuelle
des carences en micronutriments, préjudiciable à la santé des populations et au développement
socio-économique du pays a amené le Gouvernement Mauritanie à s’investir dans la stratégie
d’enrichissement des aliments de grande consommation en vitamines et en minéraux.
Le contexte de la Mauritanie en matière de fortification est l’établissement des normes pour la
fortification de l’huile de l’huile en vitamine A et de la farine de blé tendre en fer, vitamine B9, zinc et
vitamine B12, la mise en place de l’alliance pour la fortification des aliments. Malgré l’existence d’un
décret rendant obligation cette fortification, la réalité sur le terrain n’est pas.
Ainsi la réalisation de cette étude même si elle n’est plus basale permet d’avoir une situation de
référence pour l’évaluation du programme de fortification et des données d’envergure nationale sur
le statut en micronutriments des populations mauritaniennes en vue de la prise de décision
concernant les politiques de nutrition en général et de lutte contre les carences en micronutriments
en particulier et mettre en évidence à travers une corrélation entre ces carences et la situation
socioéconomique du pays.
Verrous scientifiques
Les objectifs spécifiques de l’étude seront :
 Déterminer le statut en fer et en vitamine A des femmes en âge de reproduction (15 - 49 ans)
et des enfants de 12-59 mois.
 Déterminer le statut inflammatoire des femmes en âge de reproduction (15 - 49 ans) et des
enfants de 12 à 59 mois.
 Identifier les déterminants socio-économiques qui influencent le statut en fer et en vitamine
A des groupes cibles (femmes 15-49 ans, enfants 12-59 mois).
 Identifier les déterminants alimentaires qui sont associés au statut en fer et en vitamine A
des groupes cibles (femmes 15-49 ans, enfants 12-59 mois).
 Déterminer les niveaux de connaissance des micronutriments (vitamines et minéraux)
 Déterminer l’impact socioéconomique de la non prise en charge de ces carences au niveau
national

Programme de recherche
La première année sera consacrée à une recherche documentaire et faire un état des lieux de la
problématique au niveau national, régional et international. En outre, les outis de collecte de
l’information seront élaboré et la stratégie de collecte er des analyses des échantillons élaborés
aussi.
La deuxième année sera consacrée à la mise en œuvre du protocole aussi bien le questionnaires que
la pises d’échantillons pour les analyses de laboratoires. Enfin une analyse des résultats sera aussi
réalisée.
La troisième année sera consacrée à l’affinement des données s’il y a besoin de complément
d’information et de la finalisation de l’analyse des données et aussi à la rédaction de la thèse en vue
d’une soutenance dans les délais.

Mots clés : micronutriment, vitamine A, fer, carence, ferritine, Retinol Binding Protein (RBP), C-
Reactive Protein (CRP), femmes en age de procérer, enfants de 12 à 59 mois.

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8
mois dans l’année) et pendant trois années.
Encadrants :
Mohamed Vall Kébir : Professeur Directeur
Abdallahi El Vally : Maitre de conférences Co-encadreur
Ousmane WAGUE : Maitre de conférences Co-encadreur
Yacouba Sidi DIAGANA : Maitre de conférences Co-encadreur

Correspondant : Yacouba Sidi Diagana :


Telephone : 46412702
e-mail : dyacouba11@gmail.com
Sujet de thèse 15
Impacts sanitaires et socioéconomiques de la pandémie Covid 19 en
Mauritanie

Contexte de la recherche
La recherche sur le Covid 19 intervient dans un contexte mondial marqué par une faillite du système
sanitaire mondial et une récession économique d’une haute ampleur. Tous les Etats ont payé les frais
de cette pandémie. Mais ce sont les Etats les moins avancés qui subissent encore les conséquences
néfastes de cette maladie et ceci pour une longue durée.
Au sortir de cette pandémie, un certain nombre de zones d’ombres méritent d’être explicitées par
une étude scientifique et académique. D’ores-déjà les interrogations suivantes devraient être
soulevées.
 Comment la pandémie du Covid 2019 est entrée en Mauritanie ?
 Combien de victimes de cette maladie ont été comptabilisées ?
 Combien de victimes collatérales de cette pandémie ont été enregistrées ?
 Comment la contamination s’est propagée ?
 Quelles sont les premières mesures entreprises ?
 Quels sont les types de contamination ?
 Quel a été leur impact sanitaire, social et économique sur les victimes et leur entourage ?
 Comment les victimes guéries et leur entourage ont géré le moment de la pandémie et la
période d’après ?
 Quel a été le vrai impact de la pandémie sur les populations vulnérables, et moins
vulnérables ?
 Quel est le vrai choc subi par l’économie nationale à travers ses différentes chaines de
secteur et secteurs porteurs ?
 Quelles leçons faut-il tirer en matière de faiblesses du système de la santé ?
 Quel est le coût de la lutte contre la pandémie COVID 19 ?
 Quels investissements nécessite le secteur de la santé pour faire face à de telles pandémies ?

Pour apporter des réponses scientifiques à cette question, un travail d’investigation et une enquête
très pointue devraient être menés sur le terrain. Cette enquête doit toucher un profil de personnes
concernées directement ou indirectement par la pandémie. L’enquête doit se baser sur un
échantillon comportant les autorités sanitaires, le personnel des établissements hospitaliers, les
victimes guéries, les agents impliqués dans la sensibilisation, le personnel des services logistiques, les
acteurs économiques, les sympathisants de la société civile…
Un autre travail d’investigation clinique doit être entrepris à travers le laboratoire pour l’analyse
« clinique » des sujets victimes et ceux guéris, les types de contamination, le profil des personnes
contaminées, leur itinéraire, l’itinéraire des contaminations, le type d’immunité, etc.
Verrous scientifiques
Ce travail est à cheval entre l’anthropologie de la santé, la sociologie de la santé, la médecine, la
biologie, la démographie et l’économie. Il s’appuie sur l’anthropologie de la santé pour comprendre
les contaminations ou les contagions communautaires à travers un réseau de relations sociales. Il
s’inspire par ailleurs de la sociologie de la santé pour mener des enquêtes qualitative et quantitative
et évaluer statistiquement la pandémie et son rayon social ainsi que le système de relations
favorisant la contamination, l’austérité au confinement, etc. La médecine permet décrypter les
types, la nature des contaminations, les traitements à utiliser ou utilisés…, l’immunité, la
température….
La démographie permet de saisir la corrélation entre cette maladie et la croissance démographique,
tandis que l’économie évaluera à des degrés précis le coût engendré par cette maladie
Programme de recherche
Durant la première année, le travail du chercheur sera axé sur la revue documentaire. Il procédera à
la collecte de l’information documentaire basée sur l’analyse de contenu des rapports de santé, les
dossiers de presse, entre autres. Il procédera à la confection des outils d’enquête et à l’élaboration
de l’échantillonnage. Si le temps le permet, il mènera la première partie des enquêtes de terrain
durant la première année.
La deuxième année sera consacrée à étaler l’enquête sur d’autres profils de l’échantillon
notamment le personnel des établissements hospitaliers, les victimes guéries, les agents impliqués
services logistiques, les acteurs économiques, les sympathisants de la société civile…Durant cette
année, le travail d’investigation clinique doit être entrepris en laboratoire….
La troisiéme année sera celle de synthèse entre les données de terrain et de laboratoire ainsi qu’une
enquête complémentaire si cela l’exige.
Mots clés : les mots clé de la recherche
Pandémie Covid 19, contamination, contagion communautaire, impact sanitaire- distanciation
sociale, victimes guéris
En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants : Les grades, nom et fonction du ou des directeur(s) de thèse


Encadrants / Directeurs de thèse
Dr El Bara, FM
Wagué Ousmane, FLSH
Ali Mohamed Salem Boukhary, FST
Saad Bouh Regaard, FSJE

Correspondant : Dr Abdallah Med Baba EL Vally


Telephone : 46 48 83 87
E-mail : abvally@yahoo.fr

Sujet de thèse 16
Prévalence et intensité des infections bilharziennes chez les enfants en âge
scolaire (6 à 15 ans) dans la zone du Lac de Kankoussa
Contexte de la recherche

La schistosomiase ou bilharziose est une maladie parasitaire due à la présence de vers plats
(schistosoma) logées dans les vaisseaux sanguins. La transmission urinaire ou fécale faisant intervenir
des hôtes intermédiaires (mollusques d'eau douce).
Au moins 206,5 millions de personnes avaient besoin d’un traitement en 2016 dont 92% sont en
Afrique..
Cinq espèces du genre Schistosoma réparties en trois groupes (haematobium, mansoni et
japonicum) ont une importance médicale dont deux Schistosoma haematobium et Schistosoma
mansoni, ont été signalées en Mauritanie.
S. haematobium et S. mansoni sont les agents de la bilharziose urinaire et intestinale,
respectivement.
La bilharziose touche les individus de tous âges mais les enfants en âge scolaire (6-12 ans) restent la
catégorie la plus vulnérable à l’infection due à certaines habitudes de jeu propres à leurs âges tels
que la natation ou la pêche dans des eaux infestées.

Verrous scientifiques
Peu d'études ont été réalisées sur les bilharzioses en Mauritanie. Une enquête effectuée chez 1 259
écoliers dans six localités réparties le long de la rive droite du fleuve Sénégal a montré un indice
parasitaire (IP) moyen de S. haematobium de l’ordre de 29,0, 25,9 et 34,3 % respectivement chez les
écoliers de la basse, moyenne et haute vallée (Ouldabdallalhi, 2010). La présence de S. mansoni n’a
été notée que chez les enfants de la basse vallée où un IP moyen de 21,5 % a été noté.
Les prospections malacologiques effectuées au niveau des points d’eau de chaque site ont mis en
évidence la présence de Bulinus pfeifferi, B. truncatus, B. forskalii, B. umbilicatus, B. globosus, et B.
senegalensis. Cette étude a par ailleurs confirmé le rôle de B. senegalensis et B. globosus dans la
transmission de S. haematobium.
La transmission est saisonnière ou pérennes en fonction de la présence des mares permanentes ou
temporaires.
Une autre étude dans la même zone réalisée chez 1215 enfants, après plusieurs traitements de
masse à la praziquantel 600 mg a montré que la forme urinaire de la maladie demeure toujours un
problème de santé publique dans le bassin du fleuve Sénégal avec des prévalences de 57,4% dans le
Delta, 32,5% dans la Vallée et 25,1% dans le Haut bassin. La prévalence de la forme intestinale, une
prévalence de 21,8 % a été observée dans le Delta du fleuve.
Au vu de l’analyse sur l’état de la recherche sur la Bilharziose en Mauritanie, il ressort que ces études
sont surtout focalisées dans la vallée du fleuve Sénégal. Sa prévalence dans le reste de la Mauritanie
notamment dans les zones situées en bordure des lacs, barrages et dans les oasis reste méconnue.
Les questions de recherche que nous nous posons sont les suivantes :
 la bilharziose existe-elle ailleurs que dans le bassin du fleuve Sénégal ?
 quelle est sa morbidité et son niveau d’endémicité?
 Quelle(s) est (sont) le(s) espèces(s) responsable(s) ?
 quelle sont les facteurs biotiques et abiotiques qui contribuent à sa transmission ?
 quel est l’état des connaissances, les attitudes et pratiques des populations concernées par
rapport à cette maladie ?
Programme de recherche
Activité Année 1 Année 2 Année 3
Bibliographie x
Préparation des x
fiches
d’enquêtes
Prélèvement et x x
analyse des
échantillons
Enquête socio- x x
démographique
Interprétation x x
et analyse de
l’enquête socio-
démographique
Rédaction de x x
mémoire et
soutenance

Mots clés : Bilharziose, Shistosoma spp. Mauritanie, zone humide, Kankoussa, barrage, oasis
En pratique :
 Début de la thèse : Octobre 2020
 Financement de la thèse : allocation de recherche au doctorant d’un montant de 4000 MRU
par mois pendant 3 ans
 Consommable pour les enquêtes de terrain (deux sorties de un mois chacune): voiture,
carburants, fiches d’enquêtes, subsistance, consommable et réactifs pour le diagnostic, papier
buvards, … etc (montant en cours de préparation)

Encadrants :
Dr El Valli Abdallahi, FM
Cheiklh Baba Ahmed Salem, FST
Ali Mohamed Salem Boukhary, FST

Correspondant : Dr Abdallah Med Baba EL Vally


Telephone : 46 48 83 87
E-mail : abvally@yahoo.fr

Références :
Ouldabdallahi et al. Épidémiologie des bilharzioses humaines en Mauritanie. L’exemple de la rive
droite du fleuve Sénégal. Bull. Soc. Path. Exot. 2010 ;103 :317–322.
Abdallahi et al. Evaluation de la prévalence des bilharzioses auprès des enfants de 5 à 14 ans après
plusieurs années de traitement de masse dans le bassin du fleuve Sénégal. Santé Publique.
2016;28 :535-540
Sujet de thèse 5
« Développement et caractérisation des bioadsorbants à partir des résidus
naturels ligno-cellulosiques-Exemple des tiges et noyaux de dattes des
Wilayas d’Adrar et de Tagant en Mauritanie »

1. contexte scientifique
La croissance démographique rapide, l’augmentation de la consommation d’eau par l’agriculture,
l’industrie et les municipalités, ont mis à rude épreuve les ressources mondiales en eau douce. Ce qui
place le problème d’accès à l’eau parmi les huit Objectifs du Millénaire pour le Développement
(OMD). D’où certains pays font recours d’une part à des procédés de potabilisation de l’eau de mer
et d’autre part à l’épuration des eaux usées pour une réutilisation agricole ou industrielle afin
d’économiser l’eau douce.
La dépollution des eaux usées est donc un des grands défis planétaire à relever, pour éviter la
dégradation des équilibres écologiques et répondre aux besoins humains en eau douce. Donc la mise
en œuvre de procédés de traitement des effluents vise à réduire leur charge polluante à un niveau
jugé acceptable pour le milieu récepteur.
La Mauritanie accuse un retard énorme dans ce domaine, dû en grande partie au manque de moyens
techniques et matériels. En effet, les procédés mis en œuvre dans les installations conventionnelles
sont généralement coûteux et consistent-en des méthodes mécaniques, biologiques, ou physico-
chimiques, telles que l'adsorption et la coagulation-précipitation, ou des procédés d'oxydation.
Ainsi, au cours des récentes décennies, la recherche de matériaux adsorbants bon marché, ayant une
efficacité comparable à celle des charbons actifs commerciaux a constitué un important thème de
recherche des matériaux de différentes sources végétales.
C’est dans ce contexte que s’inscrit ce sujet de thèse dont le but est de préparer des bioadsorbants à
base de tiges et de noyaux de dattes des Wilayas d’Adrar et de Tagant en Mauritanie en vue de la
dépollution des eaux. Ce sujet présente un double aspect environnemental, d’une part une
valorisation de sous produits naturels en l’occurrence des tiges et les noyaux de dattes, et d’autre
part, les études de l’efficacité adsorbante des bioadsorbants issus de ces tiges et de ces noyaux. Car
la finalité c’est d’obtenir des bioadsorbants présentant de grandes capacités d’adsorption et pouvant
adsorber un nombre varié de polluants contenus dans l’eau.
Cette thèse de doctorat de recherche dont le principe repose surtout sur des considérations
purement environnementales et économiques, une fois réalisée, nous permettra :
 Obtention d’une compétence d’élaboration des bioadsorbants;
 Amélioration de la filière de traitement des eaux usées en mettant en place un traitement
complémentaire;
 Obtention des effluents exempts de polluants, ce qui impliquerait un respect de normes de
rejet des effluents dans les milieux récepteurs (océan atlantique, fleuve Sénégal, une
réutilisation pour une agriculture maraichère urbaine, …).
 L’amélioration du cadre de vie des populations, surtout dans le domaine de la santé publique et
de l’hygiène environnementale ;
 Valorisation des résultats obtenus par des publications académiques ainsi que par des
publications destinés aux professionnels de la gestion de l’eau sur les procédés de piégeage des
polluants par les bioadsorbants à base de tiges et noyaux de dattes.

2. Verrous scientifiques
Les verrous scientifiques associés à ce sujet de thèse sont :
- La Préparation et la caractérisation des bioadsorbants locaux innovants et originaires des Wilayas
d’Adrar et de Tagant en Mauritanie capables de dépolluer les eaux ;
-Optimisation des conditions opératoires (masses de bioadsorbants, pH, salinité, Température,
granulométrie, …) ;
-Les études cinétiques avec utilisation des modèles cinétiques tels que le modèle de pseudo premier,
le modèle pseudo second ordre, le modèle d’Elovitch, …) pour décrire les mécanismes de rétention
des polluants étudiés par les bioadsorbants ;
-Les isothermes d'adsorption. La modélisation mathématique avec utilisation des modèles à deux
paramètres (L Langmuir, Freundlich, Temkin, Jovanovic, …) et à trois paramètres (Sips, Redlich-
Peterson, Toth, Holl-Kirch, …) pour décrire les données expérimentales de rétention des polluants.

3. Programme de recherche
Chronogramme des activités de recherche durant trois années universitaires
(2020-2023)
 Octobre 2020 – Septembre 2021: 1ére Année d’inscription
Travaux de terrain en Mauritanie,
-Bibliographique ;
-Formations liées à l’école doctorale ;
-Préparation et caractérisation physicochimique des bioadsorbants;
-Etudes de rétention des polluants organiques et inorganiques par des bioadsorbants;
-Séjour au laboratoire à l’étranger au cours de la première année universitaire pour la caractérisation
et d’autres études complémentaires ;
-Exploitation des résultats obtenus pour la première publication dans un journal indexé dans Scopus
et impacté.

 Octobre 2021 -Septembre 2022 : 2éme Année d’inscription


-Formations liées à l’école doctorale ;
-Poursuite des travaux en Mauritanie : complément des travaux sur les études de rétention des
polluants organiques et inorganiques et poursuite de l’exploitation des résultats obtenus pour des
publications scientifiques ;
-Séjour au laboratoire à l’étranger au cours de la deuxième année universitaire pour la
caractérisation et d’autres études complémentaires liées aux études de dépollutions ;
- Exploitation des résultats obtenus pour une deuxième publication dans un journal indexé dans
Scopus et haut facteur d’impact ;
-Participation aux 3émes Journées Scientifiques de la Société Chimique de Mauritanie par une
communication.
 Octobre 2022 -Septembre 2023 : 3éme Année d’inscription
-Participation aux manifestations Scientifiques internationales ou régionales ;
-Poursuite de l’exploitation des résultats en vue de la finalisation et rédaction de la thèse ;
-Correction finale de la thèse, son dépôt et la préparation de sa soutenance.
L’ensemble de ces travaux se fera sous la direction du Professeur Mohamed Kankou……

Mots clés : Adsorption, cinétique, isothermes, dattes, Wilaya, Mauritanie.

Encadrants : Les grades, nom et fonction du ou des directeur(s) de thèse


Professeur Mohamed Sid’Ahmed Kankou, Département de Chimie, Faculté des Sciences et
Techniques de Nouakchott, Université de Nouakchott Al Aasriya.
Co-encadrant : Housseinou Mbothie ChiMat/CHIMIE / FST (proposition)

Correspondant : Mohamed Sid'Ahmed Kankou


Telephone : 43 48 65 39
E-mail : skankoumohamed@gmail.com

Sujet de thèse 10
Impact socio-sanitaires de la mobilité humaine et l’urbanisation rapide sur
l’évolution des habitudes alimentaires et nutritionnelles en Mauritanie.

Contexte de la recherche
Depuis les années 60, la Mauritanie a connu un cycle de sécheresses. Conséquences de la
dégradation climatique qui s’accélère à une vitesse de croisière, la Mauritanie a connu une
urbanisation massive qui a vu la population des villes augmenter de façon fulgurante. La proportion
des nomades et des ruraux qui était estimée à environ 80% de la population totale a fortement
baissé. L'enquête démographique de 1965 avait estimé que plus de 75% de la population étaient
des nomades. Mais à la fin des années soixante, une vague de désertification et de sécheresse a
poussé la population à s’installer dans les centres urbains, ce qui a radicalement transformé le mode
de vie des populations nomades en particulier et rurales en général. Ces nomades qui représentaient
plus de 12% selon le recensement de 1988 ne représentent actuellement que moins de 2 % de la
population totale selon le recensement de 2013.
Autres temps, autres mœurs. Avec la forte sédentarisation, les vieilles habitudes alimentaires ont
laissé la place à la consommation des nouveaux mets et modes culinaires qui auront inéluctablement
un impact direct sur la santé de la population urbaine. Ainsi, un certain nombre d’interrogations ne
cessent d’être soulevées aujourd’hui et que nous pouvons décliner comme suit :
 Comment se présente le profil sociodémographique de la population urbaine ?
 Quels sont les modes culinaires les plus dominants ?
 Quels sont les types d’aliments les plus consommées, les fréquences de préparation, les
ingrédients de base de ces mets, les modes de préparation ?
 Quelles sont les techniques de préparation, les formes de combustibles de cuisson… ?
 Quelles sont les caractéristiques des ménages (ethnie, zones agro-écologiques, zone de
moyen d’existence) ainsi que de la saisonnalité des ces consommations et les facteurs qui
influencent ces changements ?
 Quelle est la quantité de calories que les ménages tirent de leur alimentation à partir de la
conversion des dépenses en quantité de calories sur la base de ces données secondaires ?
 Quelles sont les sources de ces nourritures et la saisonnalité des sources
d’approvisionnement. ?
 Quelles sont les utilisations que les ménages font des aliments reçus au titre de l’assistance
alimentaire (consommation humaine ou animale, revente) ?
 Quels sont les facteurs de répartition des préparations alimentaires à l’intérieur du ménage,
les groupes privilégiés (et les privilèges dont ils disposent - par exemple les enfants en bas
âge, le chef de ménage, les femmes enceintes et allaitantes, les générateurs de revenus-) ?
 Quels sont les facteurs pouvant favoriser la diversification alimentaire par l’introduction de
nouveaux groupes d’aliments et de nouvelles préparations culinaires ?
Cette recherche exigera une enquête de terrain et un travail en laboratoire. Dans un premier
temps, l’enquête ciblera un échantillon de population urbaine et visera à déterminer son profil
sociodémographique. Ensuite, elle permettra de faire décrypter les habitudes alimentaires en
insistant sur leur transformation. Par ailleurs, le travail en laboratoire permettra d’analyser les
composantes des différents mets, leur apport nutritif et impacts sur la santé des populations..

Verrous scientifiques
Ce sujet abordera un certain nombre de sous thématiques ;
1. Le volet sociodémographique permet de restituer l’évolution, les transformations
socioéconomiques des populations et leur installation massive en milieu urbain ;
2. Le volet culturel et structurel vise à décrypter l’ensemble des traditions culinaires résultats
des mœurs et des traditions sociales qui varient d’une communauté à une autre et
l’évolution des habitudes alimentaires ;
3. Le volet sécurité alimentaire qui permet de comprendre l’accès aux sources alimentaires,
leur disponibilité en permanence ainsi que leur distribution ;
Le volet nutritionnel aide à comprendre la composition des aliments, leurs apports nutritionnels en
quantités et en qualité. Il permet aussi de mesurer leur impact sur la santé. Programme de
recherche
Le travail qui sera étalé sur 3ans sera en autant de phases
La première année consistera à la revue documentaire, la conception des outils, la collecte des
données sociodémographiques sur les populations urbaines et rurales par l’enquête. L’objectif étant
de comprendre leur mode de vie et habitude alimentaire…
La deuxième année permettra d’effectuer un travail en laboratoire pour comprendre les
composantes des mets et les apports nutritifs des mets autrefois consommés.
La troisième phase sera consacrée à une analyse des données de terrain et de laboratoire pour en
dégager les corrélations, entre mobilité humaine, habitudes alimentaires, apports nutritifs et leurs
impacts sur la santé. Des missions complémentaires peuvent être envisagées et ce en plus de la
rédaction du rapport durant cette dernière phase.
Mots clés :
Habitudes alimentaires, mobilité, urbanisation- santé- consommation, mets- nomades- ruraux

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants : Les grades, nom et fonction du ou des directeur(s) de thèse


Encadrant O Wagué – MGFT
Encadrant Y Diagana– EBIOMESN (Biologie)
Encadrant El Vally SP (Médecine)

Adresse du correspondant de la thèse qui peut être contacté pour avoir plus d’informations sur le
sujet de thèse
Ousmane WAGUE
Telephone : 44 45 53 36
E-mail : wousmane@yahoo.fr

Sujet de thèse 14 :
Disponibilité, Pollutions de l’eau et impact sur la santé humaine

Contexte de la recherche
La question de la disponibilité de l’eau est ancienne remonte à plusieurs décennies. Elle est
devenue perceptible et préoccupante depuis plus d’un demi-siècle avec notamment les sécheresses
chroniques enregistrées en Mauritanie. Dans certaines régions, l’accès à l’eau constitue la première
préoccupation des habitants. Dans d’autres, malgré les faibles ressources, la pollution est en train de
devenir une problématique qui ne cesse d’entraver la consommation de l’eau. De nos jours, il est
devenu impérieux de mener un travail de recherche qui lève un coin du voile sur ces questions. Un
certain nombre d’interrogations méritent d’être soulevées et peuvent être déclinées comme suit ;
 Qu’en est-il du niveau de disponibilité de l’eau suivant les différentes régions ?
 Quelles sont les régions les plus exposées à l’épuisement des ressources hydriques ?
 Quel système de gestion serait adapté à la bonne gestion des ressources hydrauliques ?
 N’existe-t-il pas des zones exposées à la pollution (anthropiques et/ou naturelles) de leurs
maigres ressources hydriques ?
 Quelles politiques faut-il promouvoir pour conserver la qualité des ressources hydrauliques ?
 Quel est l’impact de la dégradation de la qualité de l’eau sur la santé des populations qui y
sont exposées ?
 Quels types de maladies peuvent découler de la dégradation de la qualité de l’eau ?
 Quelle politique de prévention sanitaire faut-il mettre en place pour atténuer l‘impact
négatif de l’eau polluée sur l’environnement et les populations ?
Pour mener à bien cette recherche, un travail de recherche de terrain serait fondamentalement
nécessaire. D’abord, une revue documentaire doit être entreprise pour éclairer et guider les
travaux empiriques. Il permettra de faire la classification des zones hydriques et de sites selon la
disponibilité des ressources hydriques. De ce fait, plusieurs missions de terrain seraient
nécessaires. Elles doivent procéder à :
1. Une enquête de terrain pour comprendre la perception des populations par rapport à la
qualité et ses répercutions et à la disponibilité de l’eau ;
2. Une mission pour cartographier la disponibilité de l’eau ;
3. Une mission pour évaluer les zones à risque et les populations les plus exposées à ces
risques,
4. Une mission pour décrypter les maladies qui peuvent en découler
Les résultats de ces travaux de terrain seront analysés pour constituer l’ossature de la thèse.

Verrous scientifiques
Le travail sera à la croisée de la multidisciplinarité. Il nécessite une capitalisation des connaissances
géographiques sociologiques, économiques, chimiques, biologiques et médicales pour avoir des
données fiables. En effet, il nécessite une collecte des données hydrologiques (eaux superficielles) et
hydrogéologiques (eaux souterraines) sur les ressources et physico-chimiques et bactériologiques sur
la qualité des eaux et aussi des données sociodémographiques et géographiques sur les populations
des zones à risques hydriques d’un coté. La recherche nécessite de l’autre un travail de terrain et
d’analyse en laboratoire (biologique, physico-chimique et médical) pour déterminer la corrélation
entre la qualité des ressources et la santé humaine dans les différentes zones de l’étude.
Programme de recherche
Le travail qui sera étalé sur 3ans mérite trois phases
La première phase consistera à la revue documentaire, la conception des outils, la collecte des
données sociodémographiques sur les zones concernées par l’enquête. Elle se rapportera aussi à
l’identification des zones à risque à travers la détermination des ressources disponibles et de leurs
caractéristiques (quantité, qualité et facteurs de pollution).
La deuxième phase sera étalée (axée) sur l’examen des données d’enquêtes de terrain et l’exécution
des missions de terrain à travers le prélèvement des échantillons sur (pour la détermination de) la
qualité physico-chimique, mais surtout bactériologique des eaux, ainsi que sur les maladies
fréquentes des régions étudiées.
La troisième phase sera consacrée à une analyse des données (résultats) pour en dégager les traits
saillants et les corrélations, l’exécution des missions complémentaires et la rédaction du rapport de
thèse.
Mots clés :
Disponibilité, perception, potentiels hydriques, qualité de l’eau, impact…maladies, risques..

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.
Encadrants : Les grades, nom et fonction du ou des directeur(s) de thèse
Encadrant: Bakary Mahamet Semega ChiMat/CHIMIE / FST
Co-encadrant ; Ousmane WAGUE MGFT
Co-encadrant Elvally EBIOMESN (Biologie) – SP (Médecine)
Adresse du correspondant de la thèse qui peut être contacté pour avoir plus d’informations sur le
sujet de thèse
Ousmane WAGUE
Telephone : 44 45 53 36
E-mail : wousmane@yahoo.fr

Liste d’attente

Sujet de thèse 4
«Elimination des métaux lourds des eaux usées contaminées à l’aide d’argiles
mauritaniennes»

Contexte de la recherche
Les rejets aqueux provenant de diverses activités de l’industrie chimique, peuvent contenir des
métaux lourds qui sont des polluants non biodégradables et toxiques. Ces ions contenus dans les
eaux de rejets sont les polluants les plus communs dans l’industrie chimique. La présence de ces
métaux lourds constitue un problème environnemental sérieux, mais aussi un problème de santé
humaine, en raison de leur tendance à s'accumuler dans l'organisme vivant (plant, animaux et être
humain) et par là, à trouver leur chemin dans le corps humain provoquant diverses maladies. En
effet, dans certaines conditions physico-chimiques, des métaux lourds (Cd(II), Pb(II), Ni(II), Co(II),
Cu(II)) deviennent solubles et contaminent des sources d’eau naturelles et leur environnement. Ils
peuvent ainsi être à l’ origine de graves maladies : Cd(II) Insuffisance pulmonaire, lésions osseuses,
hypertension ; Co(II) Système respiratoire, reins, tube digestif, dermatologie et sensibilité ; Cu(II)
vomissement, nausées, douleurs abdominales ; Pb(II) anémie, rein, foie, system nerveux,
hypertension artérielle ; Ni(II) Système respiratoire, bronchite chronique, altération du système
pulmonaire. En raison de leur toxicité, l’élimination de ces métaux lourds devient un impératif pour
la protection de l’environnement et de la sante des êtres vivants. Certaines techniques sont déjà
utilisées pour éliminer ces métaux des eaux : Osmose inverse, Précipitations chimiques, échanges
ioniques, extraction par des solvants, etc.…. Toutefois l’adsorption reste la méthode la plus utilisée
pour éliminer les métaux lourds des solutions (charbon actif. Zéolites, boues d’épuration, silices…).
Des études récentes montrent que les minéraux argileux naturels sont très utilisés pour l’élimination
de ces mentaux lourds par échange ionique ou par adsorption. Cependant des traitements physico-
chimiques tel que l’activation acide, peuvent être apportes à ces argiles pour améliorer leur capacité
d’extraction.

Verrous scientifiques
Ce travail, rentre dans le cadre de la valorisation des argiles mauritaniennes et de leur utilisation
pour le traitement de polluants. Il sera question d’évaluer les capacités d’adsorption de certains
métaux lourds par une argile mauritanienne naturelle et traitée par activation acide. Les isothermes
d’adsorption seront établies. L’effet du pH sera observé pour chaque type de métal, établir une
corrélation en rapport avec le diagramme E-pH. Etablir les mécanismes d’adsorption en utilisant les
isothermes de Langmuir et de Freundlich. Une corrélation avec la microstructure de l’argile sera
effectuée par des observations en MEB et MET.
Programme de recherche
Ce travail sera divisé en plusieurs parties :
La première partie concerne la purification de l’argile mauritanienne brute par le chlorure de sodium,
pour obtenir une argile pure et sodique. Cette purification sera suivie d’une caractérisation physico-
chimique par diffraction des rayons-X sur poudre et sur lame orientée, Spectroscopie infrarouge,
l’analyse thermique différentielle et thermogravimétrie, mesure de la capacité d’échange cationique
et de la surface spécifique totale et l’analyse chimique des éléments majeurs. Cette caractérisation a
pour but d’établir la composition exacte de l’argile en question.
La deuxième partie de cette étude concerne d’abord l’étude de la cinétique d’adsorption des métaux
considères par l’argile en fonction du temps. Les effets de la fraction d’argile ainsi de que celui de la
concentration de métal, seront observés. L’étude thermodynamique sera également effectue.
L’effet du pH sur l’adsorption de chacun des métaux sera étudié, pour établir un diagramme mettant
en évidence les relations entre les quantités adsorbées et les conditions de précipitation (E-pH) de
chaque métal. Des mesures de zetametrie seront effectuées en fonction de la valeur du pH.
La troisième partie consiste à apporter des traitements à l’argile, sur la base des résultats obtenus
dans la deuxième partie, pour permettre d’optimiser l’extraction des métaux considérés. Des
observations de microscopie électronique à balayage et à transmission vont permettre sans doute
d’établir une bonne corrélation entre la micro-organisation des particules d’argiles et le
comportement macroscopique quant aux mécanismes d’adsorption considérés. Les résultats de cette
troisième partie permettront d’établir un modèle, compares avec des modèles existants, afin de
mieux comprendre les mécanismes mises en jeu au cours de l’adsorption.

Mots clés : Argile, argile-activée, métaux lourds, cinétique d’adsorption, isotherme d’adsorption

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants :
Ousseynou M’bodj : Maitre de conférence Co-encadreur
Aliou Barry Professeur Directeur
Mohamed ould Kankou Professeur Co-Directeur

Correspondant : Ousseynou M’bodj :


Telephone : 46533070
e-mail : azou_m@yahoo.com
Sujet de thèse 1
Synthèse, caractérisation et activité biologique des complexes de cations
métalliques avec les phosphoramidates

Contexte de la recherche
Ce travail concerne la synthèse de nouveaux complexes de cations métalliques avec des
phosphoramidates de types ROP(O)(NR`2)2 et (RO)2P(O)NR`2. Il sera réalisé en trois étapes. La
première étape sera la préparation de phosphoramidates diversement substitués qui seront
identifiés par les techniques spectroscopiques usuelles telle que la RMN et IR. Dans la deuxième
étape, nous utiliserons ces phosphoramidates comme ligands pour la synthèse d`une nouvelle série
de complexes avec différents cations métalliques. Ces complexes seront caractérisés par RMN
multinucléaire, IR, diffraction par rayons-X et analyse élémentaire. La dernière étape de ce travail
concernera l`évaluation de l`activité antimicrobienne des phosphoramidates synthétisés et leurs
complexes correspondants ainsi que l`étude de l`effet de différents substituents du phosphore sur
l`activité biologique de composés synthétisés.

Verrous scientifiques
- Préparation de divers phosphoramidates ayant des propriétés complexantes et pouvant
avoir des activités biologiques intéressantes.
- Synthèse et caractérisation des nouveaux complexes métalliques avec ces
phosphoramidates.
- Evaluation des activités biologiques des différents composés synthétisés et étude de leur
relation structure-activité.

Programme de recherche
Durant les trois années de thèse prévues, la chronologie de travail suivra le même enchainement
mentionné ci-dessus selon :
- La première année sera consacrée à une étude bibliographique sur le sujet, la préparation de
phosphoramidates diversement substitués et leur caractérisation.
- Au cours de la deuxième année, ces phosphoramidates seront utilisés comme ligands pour la
synthèse d`une nouvelle série de complexes avec différents cations métalliques. Ces
complexes seront caractérisés par les différentes techniques analytiques.
- La troisième année de cette thèse concernera l`évaluation de l`activité biologique des
phosphoramidates synthétisés et leurs complexes correspondants ainsi que l`étude de l`effet
de différents substituents du phosphore sur l`activité biologique de composés synthétisés.

Mots clés : Phosphoramide, complexe métallique, activité biologique, RMN multinucléaire.

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.
Encadrants :
Dr Med Abderrahmane Sanhoury Prof. Aliou H. Barry
Maitre Assistant Habilité Professeur Habilité
Enseignant Chercheur, Unité de Recherche
en Chimie de Matériaux, Département de Chimie,
FST, UNA , Nouakchott, Mauritanie.

Sujet de thèse 9
Introduction du palmier dattier dans le système agricole de la vallée du fleuve
Sénégal par la production des vitro-plants obtenus par embryogénèse
somatique

Contexte de la recherche
Le palmier dattier est par excellence une plante dont les fruits sont hautement appréciés par les
populations mauritaniennes surtout en période de ramadan. La Mauritanie ne cultive pas d’autres
fruitiers et le palmier dattier peut être une alternative aux manguiers aux ban bananiers et aux
citronniers pour ne citer que ces plantes qui ne se retrouvent en Mauritanie que de manière timide.
La plantation efficace et à grande échelle du palmier dattier dépend de la disponibilité des rejets qui
sont rares et le plus souvent non disponibles. L’induction des cals embryogéniques, la maitrise des
aspects de la régénération des embryons somatiques, l’acclimatation des jeunes plantules, la
sélection des meilleurs vitro-plants sont autant d’aspects pluridisciplinaires qui seront réalisés par
des équipes transversales chacune selon sa compétence. Il faut noter, également, que l’introduction
du palmier dattier au niveau de la vallée requiert des études approfondies sur son comportement
dans le contexte pédoclimatique de la vallée couplée avec la sélection des meilleures variétés
compatible aux conditions pédoclimatiques de cette partie de la Mauritanie.
Verrous scientifiques
Développer les verrous scientifiques qui seront abordés durant la thèse.
- Choix des arbres d’élites donneurs d’explants ;
- Recherche de la meilleure composition des milieux de culture d’induction ; de régénération et
d’acclimatation ;
- Définir les critères de sélection d’explants ; de cals et de plantules ;
- Le processus de régénération et d’acclimatation,
- Le suivi d’implantation in situ ;
- Le suivi de comportement avec comparaison avec certaines formes performantes

Programme de recherche
Développer ici le chronogramme de travail durant les trois années de la thèse
- Etape I Expérimentations préliminaires (six mois) et du choix d’un dispositif expérimental,
- Etape II Mise en place du protocole expérimental ; collecte des premiers résultats et
préparation et soumission d’un article (un ans et six mois) ;
- Etape III experience de consolidation (six mois)
- Dernière étape (finalisation et redaction).
Mots clés : les mots clé de la recherche
Rejets, palmier dattier, embryons somatiques; régénération; vitro-plants;
Vallée du fleuve sénégal

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants :
Dr: Dieng Hamidou, Dr. Ali, et Dr. Michel Bernard Diatta de l’université de Bambey
(Sénégal ).

Correspondant : Dieng Hamidou


Telephone : 46 44 33 47
E-mail : dihamidou@yahoo.fr

Sujet de thèse 2
Complexes de métaux de transition avec les triorganophosphates : Synthèse,
caractérisation, propriétés optiques et application dans la détection de
métaux lourds toxiques dans l’environnement

Contexte de la recherche
Les travaux de recherche de cette thèse concernent la synthèse de nouveaux complexes de métaux
de transition avec des triorganophosphates de types symétriques (RO) 3P(O) et asymétriques
ROP(O)(OR`)2. Ils seront réalisés en trois étapes. La première étape sera la préparation de deux types
de phosphates qui seront identifiés par les techniques spectroscopiques usuelles telle que la RMN et
IR. Dans la deuxième étape, nous utiliserons ces phosphates comme ligands pour la synthèse d`une
nouvelle série de complexes avec différents métaux de transition. Ces complexes seront caractérisés
par RMN multinucléaire, IR, diffraction par rayons-X et analyse élémentaire. La dernière étape de ce
travail concernera l`étude de propriétés optiques de ces complexes et leur application comme
capteurs sélectifs pour la détection de métaux toxiques dans l’environnement tel que le mercure, le
cadmium, etc.

Verrous scientifiques
- Préparation de deux types de phosphates ayant des propriétés complexantes et pouvant
avoir des propriétés optiques intéressantes.
- Synthèse et caractérisation des nouveaux complexes de métaux de transition avec ces
phosphates.
- Etude des propriétés optiques des différents composés synthétisés et leur application
comme capteurs pour la détection des métaux toxiques dans l`environnement.

Programme de recherche
Durant les trois années de thèse prévues, la chronologie de travail suivra le même enchainement
mentionné ci-dessus selon :
- La première année sera consacrée à une étude bibliographique sur le sujet, la préparation de
deux types de triorganophosphates et leur caractérisation.
- Au cours de la deuxième année, ces phosphates seront utilisés comme ligands pour la
synthèse d`une nouvelle série de complexes avec différents métaux de transition. Ces
complexes seront caractérisés par les différentes techniques analytiques.
- La troisième année de cette thèse concernera l`étude de propriétés optiques des phosphates
synthétisés et leurs complexes correspondants ainsi que l`application de ces composés
comme capteurs sélectifs aux métaux toxiques.

Mots clés : Phosphate, complexe métallique, propriété optique, RMN multinucléaire, UV-Vis.

En pratique :
 Début de la thèse : octobre 2020.
 Financement de la thèse : 4 000 MRU par mois (durant 8 mois dans l’année) et pendant
trois années.

Encadrants :
Dr Med Abderrahmane Sanhoury Prof. Aliou H. Barry
Maitre Assistant Habilité Professeur Habilité
Enseignant Chercheur, Unité de Recherche
en Chimie de Matériaux, Département de Chimie,
FST, UNA , Nouakchott, Mauritanie.

Correspondant : Mohamed Abderrahmane Sanhoury


Telephone : 49 25 82 20
E-mail : senhourry@yahoo.com