Vous êtes sur la page 1sur 39

TD 2

Exercice 1
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé Théorie des jeux (L3)
Correction

Exercice 3
Énoncé
Correction
TD 2
Exercice 4
Énoncé
Correction Université du Maine, France
Exercice 5
Énoncé
Correction Download: http://www.univ-lemans.fr/~kzhao
Ex. 1
TD 2
1). Donnez la définition d’un sous jeu d’un jeu sous forme extensive et définissez
Exercice 1
ensuite un équilibre de Nash parfaits en sous-jeux.
Énoncé 2). Enoncez la proposition de Kuhn (1953) d’existence d’équilibres de Nash
Correction parfaits en sous-jeux.
Exercice 2 3). Déterminez les équilibres de Nash et les équilibres de Nash parfaits en
Énoncé sous-jeux du jeu sous forme extensive suivant (dans le cas des équilibres parfaits
Correction
en sous-jeux, les joueurs sont susceptibles d’utiliser des stratégies
Exercice 3 comportementales).
Énoncé
Correction

Exercice 4 1
Énoncé
Correction

Exercice 5 L R
Énoncé
Correction
2 2

l r a b
1 1
(0,4)
A B C D C D

(5,2) (1,6) (6,6) (0,0) (0,0) (6,6)


TD 2
Correction
Exercice 1
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3 1). Un sous-jeu d’un jeu sous forme extensive G est un jeu sous forme extensive
Énoncé
de noeud initial x appartenant à G dont l’ensemble des noeuds non initiaux est le
Correction
sous-ensemble des successeurs de x dans G .
Exercice 4
Énoncé
Correction Un équilibre de Nash parfait en sous-jeux (ENPSJ) est un profil de stratégie tel
Exercice 5 que pour chaque sous-jeu le profil de stratégie induit est un équilibre de Nash de
Énoncé ce sous-jeu.
Correction
TD 2
Correction
Exercice 1
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3 1). Un sous-jeu d’un jeu sous forme extensive G est un jeu sous forme extensive
Énoncé
de noeud initial x appartenant à G dont l’ensemble des noeuds non initiaux est le
Correction
sous-ensemble des successeurs de x dans G .
Exercice 4
Énoncé
Correction Un équilibre de Nash parfait en sous-jeux (ENPSJ) est un profil de stratégie tel
Exercice 5 que pour chaque sous-jeu le profil de stratégie induit est un équilibre de Nash de
Énoncé ce sous-jeu.
Correction

2). Tout jeu fini à information parfaite possède au moins un ENPSJ en stratégies
pures.
TD 2 3).
Exercice 1
Énoncé Joueur 2
Correction
la lb ra rb
Exercice 2
Énoncé
Correction LA 5,2 5,2 0,4 0,4
Exercice 3
Énoncé
Correction
Joueur 1 LB 1,6 1,6 0,4 0,4
Exercice 4
Énoncé
RC 6,6 0,0 6,6 0,0
Correction

Exercice 5
RD 0,0 6,6 0,0 6,6
Énoncé
Correction
TD 2 3).
Exercice 1
Énoncé Joueur 2
Correction
la lb ra rb
Exercice 2
Énoncé
Correction LA 5,2 5,2 0,4 0,4
Exercice 3
Énoncé
Correction
Joueur 1 LB 1,6 1,6 0,4 0,4
Exercice 4
Énoncé
RC 6,6 0,0 6,6 0,0
Correction

Exercice 5
RD 0,0 6,6 0,0 6,6
Énoncé
Correction

Il y a 4 équilibres Nash en stratégies pures : (RC , la), (RD, lb), (RC , ra) et
(RD, rb).
TD 2 3).
Exercice 1
Énoncé Joueur 2
Correction
la lb ra rb
Exercice 2
Énoncé
Correction LA 5,2 5,2 0,4 0,4
Exercice 3
Énoncé
Correction
Joueur 1 LB 1,6 1,6 0,4 0,4
Exercice 4
Énoncé
RC 6,6 0,0 6,6 0,0
Correction

Exercice 5
RD 0,0 6,6 0,0 6,6
Énoncé
Correction

Il y a 4 équilibres Nash en stratégies pures : (RC , la), (RD, lb), (RC , ra) et
(RD, rb).

Les équilibres parfaits en sous-jeux sont (RC , ra) et (RD, rd). (Backward
Induction)
TD 2

Exercice 1
Ex. 2
Énoncé Soit le jeu séquentiel à deux joueurs (E et I ) suivant
Correction

Exercice 2 E0
Énoncé
A B
Correction

Exercice 3 I1 I2
Énoncé C D G H
Correction

Exercice 4 E1 E2
Énoncé
Correction
E F E F I J I J
Exercice 5
Énoncé
Correction
(1,1) (0,2) (2,0) (0,0) (0,0) (2,0) (0,2) (2,2)

1). Précisez l’ensemble de strsatégies de chaque joueur.


2). Donnez la forme normale de ce jeu.
3). Déterminez les équilibres de Nash de ce jeu.
4). Déterminez les sous-jeux de ce jeu et leurs équilibres de Nash.
5). Déterminez les équilibres parfaits en sous-jeux de ce jeu.
TD 2
Correction
Exercice 1
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3 1). Nous avons deux joueurs : I = {E , I }. Une stratégie d’un joueur doit préciser
Énoncé une action pour chacune de ses ensembles d’information. Une stratégie de E doit
Correction donc préciser une action pour E0 , une pour E1 et une pour E2 . Pour I , nous
Exercice 4 devons connaı̂tre une action pour I1 et une pour I2 :
Énoncé
Correction

Exercice 5
SE = {(A, E , I ), (B, E , I ), (A, F , I ), (B, F , I ),
Énoncé
Correction (A, E , J), (B, E , J), (A, F , J), (B, F , J)}

SI = {(C , G ), (C , H), (D, G ), (D, H)}


TD 2
2). Pour construire la forme normale, nous allons mettre les stratégies de E en
ligne de manière à respecter l’ordre des gains dans l’arbre et nos conventions sur
Exercice 1
Énoncé
la forme normale.
Correction

Exercice 2 (C,G) (C,H) (D,G) (D,H)


Énoncé
Correction
(A,E,I) 1,1 1,1 2,0 2,0
(B,E,I) 0,0 0,2 0,0 0,2
Exercice 3
(A,F,I) 0,2 0,2 0,0 0,0
Énoncé
Correction (B,F,I) 0,0 0,2 0,0 0,2
Exercice 4
(A,E,J) 1,1 1,1 2,0 2,0
Énoncé (B,E,J) 2,0 2,2 2,0 2,2
Correction
(A,F,J) 0,2 0,2 0,0 0,0
Exercice 5
Énoncé
(B,F,J) 2,0 2,2 2,0 2,2
Correction
TD 2
2). Pour construire la forme normale, nous allons mettre les stratégies de E en
ligne de manière à respecter l’ordre des gains dans l’arbre et nos conventions sur
Exercice 1
Énoncé
la forme normale.
Correction

Exercice 2 (C,G) (C,H) (D,G) (D,H)


Énoncé
Correction
(A,E,I) 1,1 1,1 2,0 2,0
(B,E,I) 0,0 0,2 0,0 0,2
Exercice 3
(A,F,I) 0,2 0,2 0,0 0,0
Énoncé
Correction (B,F,I) 0,0 0,2 0,0 0,2
Exercice 4
(A,E,J) 1,1 1,1 2,0 2,0
Énoncé (B,E,J) 2,0 2,2 2,0 2,2
Correction
(A,F,J) 0,2 0,2 0,0 0,0
Exercice 5
Énoncé
(B,F,J) 2,0 2,2 2,0 2,2
Correction

3). Tous les profils de stratégies qui donnent les gains (2, 2) sont des équilibres de
Nash :

 
EN = { (B, E , J), (C , H) , (B, E , J), (D, H) ,
 
(B, F , J), (C , H) , (B, F , J), (D, H) }
TD 2 4). Il existe deux sous-jeux propres de ce jeu. Un qui commence en I1 et l’autre
commençant en I2 . On peut présenter en forme normale pour déterminer leur
Exercice 1 équilibre de Nash.
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé I I
Correction C D G H
Exercice 3
Énoncé E (1,1) (2,0) I (0,0) (0,2)
Correction E E
Exercice 4 F (0,2) (0,0) J (2,0) (2,2)
Énoncé
Correction

Exercice 5 Sous-jeu en I1 Sous-jeu en I2


Énoncé
Correction EN={(E,C)} EN={(J,H)}

On peut aussi remarquer que dans chaque sous-jeu il existe une stratégie
strictement dominante pour E : la stratégie E dans le sous-jeu I1 et la stratégie J
dans le sous-jeu I2 . Ces stratégies font bien partie des équilibres de Nash.
TD 2 4). Il existe deux sous-jeux propres de ce jeu. Un qui commence en I1 et l’autre
commençant en I2 . On peut présenter en forme normale pour déterminer leur
Exercice 1 équilibre de Nash.
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé I I
Correction C D G H
Exercice 3
Énoncé E (1,1) (2,0) I (0,0) (0,2)
Correction E E
Exercice 4 F (0,2) (0,0) J (2,0) (2,2)
Énoncé
Correction

Exercice 5 Sous-jeu en I1 Sous-jeu en I2


Énoncé
Correction EN={(E,C)} EN={(J,H)}

On peut aussi remarquer que dans chaque sous-jeu il existe une stratégie
strictement dominante pour E : la stratégie E dans le sous-jeu I1 et la stratégie J
dans le sous-jeu I2 . Ces stratégies font bien partie des équilibres de Nash.
5). Les équilibres Nash parfaits en sous-jeux (EPSJ) est donc

EPSJ = { (B, E , J), (C , H) }
Ex. 3
TD 2
Amandine et Benoı̂t sont à un anniversaire et discutent le partage d’un gâteau de
Exercice 1
taille 1. Un partage du gâteau est donc un couple (x, y ) où x est la part revenant
Énoncé à Amandine et y la part revenant à Benoı̂t, avec 0 6 x 6 1, 0 6 y 6 1, et
Correction x + y = 1. Le jeu se déroule de la manière suivante. Amandine commence par
Exercice 2 proposer un partage (x1 , y1 ). Benoı̂t décide alors d’accepter ou refuser ce partage.
Énoncé S’il accepte, le gâteau est partagé comme proposé et le jeu est terminé. S’il
Correction
refuse, il propose à son tour un partage (x2 , y2 ). Amandine décide alors d’accepter
Exercice 3 ou refuser ce partage. Si elle accepte, le gâteau est partagé comme proposé et le
Énoncé
Correction
jeu est terminé. Si elle refuse, les autres invités ayant entre-temps mangé la
moitié du gâteau. Benoı̂t et Amandine se partageront la moitié restante et
Exercice 4
obtiendront donc chacun un quart du gâteau, le jeu se termine alors là. Benoı̂t est
Énoncé
Correction de nature impatiente et applique un taux d’actualisation δ, tel que 0 < δ < 1, si
Exercice 5
le jeu se poursuit jusqu’à ce qu’il propose un partage. En d’autre termes, il est
Énoncé indifférent entre consommer une part δx du gâteau tout de suite et consommer
Correction une part plus grosse x mais plus tard lors du prochain partage. Armandine, elle,
est patiente et n’applique pas de taux d’actualisation. Le but de l’exercice est de
déterminer l’équilibre parfait en sous-jeux de ce jeu.
1). Représentez ce jeu sous forme extensive.
2). Déterminez la décision optimale d’Armandine si Benoı̂t propose un partage.
3). Déterminez la proposition optimale de Benoı̂t s’il est amené à proposer un
partage.
4). Déterminez la décision optimale de Benoı̂t quand Amandine propose un
partage.
5). Déterminez la proposition optimale d’Amandine et les gains d’Amandine et
Benoı̂t à l’équilibre.
6). Comment varient les gains des deux amis si Benoı̂t devient plus impatient ?
TD 2
Correction
Exercice 1 • Benoı̂t −→ Joueur 1 : u1 = y avec 0 6 y 6 1, SB = {A, R}
Énoncé • Amandine −→ Joueur 2 : u2 = x avec 0 6 x 6 1, SA = {A, R}
Correction
• x + y = 1 ; ∃ taux d’actualisation δ (pour Benoı̂t)
Exercice 2
Énoncé
Correction
1).
Exercice 3 Amandine
Énoncé
Correction

Exercice 4 (x1, y1)


Énoncé
Correction

Exercice 5 Benoît
Énoncé
Correction
A R

(x1, y1) Amandine

A R

(x2, δy2) (1/4, δ/4)


2). Pour Amandine
TD 2
• Si x2 > 14 , alors Amandine choisit ”Accepter” ⇒ UAmandine = x2
• Si x2 < 14 , alors Amandine choisit ”Refuser” ⇒ UAmandine = 14
Exercice 1 • Si x2 = 14 , alors Amandine est indifférent entre ”Accepter” et ”Refuser”
Énoncé
Correction

Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3
Énoncé
Correction

Exercice 4
Énoncé
Correction

Exercice 5
Énoncé
Correction
2). Pour Amandine
TD 2
• Si x2 > 14 , alors Amandine choisit ”Accepter” ⇒ UAmandine = x2
• Si x2 < 14 , alors Amandine choisit ”Refuser” ⇒ UAmandine = 14
Exercice 1 • Si x2 = 14 , alors Amandine est indifférent entre ”Accepter” et ”Refuser”
Énoncé
Correction 3).
Exercice 2 • Si δy2 > δ
4
⇒ y2 > 14 . Donc Benoı̂t a intérêt que Amandine accèpete.
Énoncé
Correction
• Si δy2 < δ
4
⇒ y2 < 14 . Donc Benoı̂t a intérêt que Amandine refuse.
Exercice 3 • Si δy2 = δ
4
⇒ y2 = 14 . Donc Benoı̂t est indifférent du choix d’Amandine.
Énoncé
Supposons Amandine accèpte la proposition de Benoı̂t, on a x2 > 14 . Sachant que
Correction
x + y = 1, on a y2 < 34 =⇒ ( 14 , δ 34 ).
Exercice 4
Énoncé
Correction

Exercice 5
Énoncé
Correction
2). Pour Amandine
TD 2
• Si x2 > 14 , alors Amandine choisit ”Accepter” ⇒ UAmandine = x2
• Si x2 < 14 , alors Amandine choisit ”Refuser” ⇒ UAmandine = 14
Exercice 1 • Si x2 = 14 , alors Amandine est indifférent entre ”Accepter” et ”Refuser”
Énoncé
Correction 3).
Exercice 2 • Si δy2 > δ
4
⇒ y2 > 14 . Donc Benoı̂t a intérêt que Amandine accèpete.
Énoncé
Correction
• Si δy2 < δ
4
⇒ y2 < 14 . Donc Benoı̂t a intérêt que Amandine refuse.
Exercice 3 • Si δy2 = δ
4
⇒ y2 = 14 . Donc Benoı̂t est indifférent du choix d’Amandine.
Énoncé
Supposons Amandine accèpte la proposition de Benoı̂t, on a x2 > 14 . Sachant que
Correction
x + y = 1, on a y2 < 34 =⇒ ( 14 , δ 34 ).
Exercice 4
Énoncé Ce jeu extinsive se réduit à
Correction
Amandine
Exercice 5
Énoncé
Correction
(x1, y1)

Benoît

A R

(x1, y1) (1/4, δ3/4 )


4).
TD 2
> 43 δ ⇒ Benoı̂t accèpte

 Si y1
Exercice 1
Si y1 < 34 δ ⇒ Benoı̂t refuse
Si y1 = 34 δ ⇒ Benoı̂t est indifférent

Énoncé
Correction
> 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t accèpte

 Si x1
Exercice 2 Si x1 < 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t refuse
Énoncé
Si x1 = 14 ⇒ Amandine est indifférente

Correction

Exercice 3
Énoncé
Correction

Exercice 4
Énoncé
Correction

Exercice 5
Énoncé
Correction
4).
TD 2
> 43 δ ⇒ Benoı̂t accèpte

 Si y1
Exercice 1
Si y1 < 34 δ ⇒ Benoı̂t refuse
Si y1 = 34 δ ⇒ Benoı̂t est indifférent

Énoncé
Correction
> 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t accèpte

 Si x1
Exercice 2 Si x1 < 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t refuse
Énoncé
Si x1 = 14 ⇒ Amandine est indifférente

Correction

Exercice 3
5).
 x1 > 14

Énoncé
Correction
• y > 43 δ =⇒ y1 ∈ ] 34 δ, 43 [
Exercice 4  1
Énoncé
x1 + y1 = 1
 x1 < 14
Correction

Exercice 5 • y < 43 δ =⇒ impossible  ∈ ]
y1  , 3 δ[
3  
(∵ 0 6 δ 6 1)
Énoncé  1 4 4
Correction x1 + y1 = 1

=⇒ la proposition optimale d’Amandine est (1 − 43 δ, 43 δ)


4).
TD 2
> 43 δ ⇒ Benoı̂t accèpte

 Si y1
Exercice 1
Si y1 < 34 δ ⇒ Benoı̂t refuse
Si y1 = 34 δ ⇒ Benoı̂t est indifférent

Énoncé
Correction
> 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t accèpte

 Si x1
Exercice 2 Si x1 < 14 ⇒ Amandine a intérêt que Benoı̂t refuse
Énoncé
Si x1 = 14 ⇒ Amandine est indifférente

Correction

Exercice 3
5).
 x1 > 14

Énoncé
Correction
• y > 43 δ =⇒ y1 ∈ ] 34 δ, 43 [
Exercice 4  1
Énoncé
x1 + y1 = 1
 x1 < 14
Correction

Exercice 5 • y < 43 δ =⇒ impossible  ∈ ]
y1  , 3 δ[
3  
(∵ 0 6 δ 6 1)
Énoncé  1 4 4
Correction x1 + y1 = 1

=⇒ la proposition optimale d’Amandine est (1 − 43 δ, 43 δ)


6). si δ tend vers 1,
3 3
lim δ=
δ→1 4 4
si δ tend vers 0,
3
lim δ=0
δ→0 4
donc, si Benoı̂t devient plus impatient, x % et y &.
TD 2

Exercice 1
Énoncé
Ex. 4
Correction On considère 2 firmes produisant des bien différenciés. Il y a initialement une
Exercice 2 seule firme présente sur le marché, l’insider, qui produit sans coût fixe et à coût
Énoncé marginal constant. La seconde firme est une entrante potentielle, l’outsider. La
Correction
demande (inverse) qui s’adresse à la firme i, i = 1, 2, sur le marché est donnée
Exercice 3 par la fonction linéaire pi = 1 − qi − γqj , i 6= j, où qi est la quantité produite par
Énoncé
Correction
la firme i. γ représente le degré de différentiation des produits. On a 0 < γ < 1.
Lorsque γ tend vers 0, les deux biens produits sont fortement différenciés, lorque
Exercice 4
Énoncé
γ tend vers 1, ils sont fortement substituables.
Correction

Exercice 5 A la première étape du jeu, l’outsider décide ou non d’entrer sur le marché. Si elle
Énoncé entre, elle paye alors un forfait F pour intégrer le marché et produit ensuite à
Correction
coût marginal constant. Dans une deuxième étape, l’insider observe le choix de
l’outsider et choisit la quantité de biens qui’il produit, l’outsider observe cette
quantité et décide à son tour, dans une troisième étape, de la quantité de biens
écoulée. Les profits de la firme insider, disons la firme 1 sans perte de génénralité,
sont donnée par πi = p1 q1 − cq1 . Les profits de l’entrant (la firme 2) s’écrivent
π2 = p2 q2 − (cq2 + F ). c étant le coût marginal, supposé identique pour chaque
firme et tel que c < 1. Si la firme 2 reste en dehors du marché elle obtient 0.
TD 2

Exercice 1
Énoncé
Correction

Exercice 2
Ex. 4 (suite)
Énoncé
Correction 1). Représentez ce jeu sous forme extensive.
Exercice 3 2). Déterminez l’équilibre de Nash parfait en sous-jeux de ce jeu. Pour quelles
Énoncé
Correction
valeurs des paramètres l’entrée de la firme 2 est-elle dissuadée à l’équilibre ?
Exercice 4 3). Supposons à présent que si la firme 2 entre sur le marché, la concurrence se
Énoncé fasse en prix. Déterminez et commentez le nouvel équilibre de Nash parfait en
Correction
sous-jeux.
Exercice 5
Énoncé 4). Reprenez la question (3) lorsque les firmes se font concurrence à la Cournot.
Correction
5). Reprenez la question (3) lorsque les firmes se font concurrence à la Bertrand.
6). Discutez, sur la base des questions précédentes, de l’efficacité comparative des
différents modes de concurrence abordés.
TD 2
Correction
Exercice 1 1).
Énoncé
Correction

Exercice 2 Outsider
Énoncé
Correction

Exercice 3 N E
Énoncé
Correction
(0, π1) Insider
Exercice 4
Énoncé
B
Correction q1
Exercice 5
Énoncé Outsider
Correction

q2

avec ( π’2, π’1)


A
π1 = (1 − q1 )q1 − cq1
π10 = (1 − q1 − γq2 )q1 − cq1
π20 = (1 − q2 − γq1 )q2 − cq2 − F
TD 2
2).
Exercice 1
Énoncé
• si π20 > 0 ⇔ (1 − q2 − γq1 )q2 − cq2 − F > 0 =⇒ ENPS = A∗
π20 < 0 ⇒ q2 − q22 − cq2 − F < γq1 q2
Correction

• si π20 < 0 =⇒ ENPS = B ∗
Exercice 2 π10 > 0 ⇒ q1 − q12 − cq1 > γq1 q2
Énoncé
Correction =⇒ q2 − q22 − cq2 − F < γq1 q2 6 q1 − q12 − cq1
Exercice 3 Si la quantité produite par l’outsider (q2 ) procure profit (π20 > 0) dans le cas où
Énoncé
Correction
les 2 biens sont parfaitement différenciables, donc ce profit est inférieur au celui
de l’insider =⇒ l’entreprise décide de ne pas entrer sur le marché.
Exercice 4
Énoncé
Correction

Exercice 5
Énoncé
Correction
TD 2
2).
Exercice 1
Énoncé
• si π20 > 0 ⇔ (1 − q2 − γq1 )q2 − cq2 − F > 0 =⇒ ENPS = A∗
π20 < 0 ⇒ q2 − q22 − cq2 − F < γq1 q2
Correction

• si π20 < 0 =⇒ ENPS = B ∗
Exercice 2 π10 > 0 ⇒ q1 − q12 − cq1 > γq1 q2
Énoncé
Correction =⇒ q2 − q22 − cq2 − F < γq1 q2 6 q1 − q12 − cq1
Exercice 3 Si la quantité produite par l’outsider (q2 ) procure profit (π20 > 0) dans le cas où
Énoncé
Correction
les 2 biens sont parfaitement différenciables, donc ce profit est inférieur au celui
de l’insider =⇒ l’entreprise décide de ne pas entrer sur le marché.
Exercice 4
Énoncé  
Correction p1 = 1 − q1 − γq2 q1 = 1 − p1 − γq2
3). ⇔
Exercice 5 p2 = 1 − q2 − γq1 q2 = 1 − p2 − γq1
Énoncé 
Correction
q1 = 1 − p1 − γ(1 − p2 − γq1 )
=⇒
q2 = 1 − p2 − γ(1 − p1 − γq2 )
1 p1 γp2
(
q1 = 1+γ
− 1−γ 2
+ 1−γ 2
=⇒ 1 p2 γp1
q2 = 1+γ
− 1−γ 2
+ 1−γ 2

• si π20 > 0, l’entreprise choisit ”E ”


• si π20 < 0, elle choisit ”N”
4). Cournot
TD 2
π10 = (1 − q1 − γq2 )q1 − cq1


Exercice 1
π20 = (1 − q2 − γq1 )q2 − cq2 − F
Énoncé
∂π10

Correction ( 1−c

∂q1
=0 q1∗ = 2+γ
Exercice 2 CPO : ∂π20
⇒ 1−c
Énoncé  =0 q2∗ = 2+γ
Correction
∂q2

Exercice 3 (1−c)(1+γ)
Énoncé p1∗ = p2∗ = 1 − 2+γ
Correction

Exercice 4 ( 1−c 2
π1∗ = = q12

Énoncé 2+γ 
⇒ 1−c 2
Correction π2∗ = 2+γ
− F = q22 − F
Exercice 5 √
Énoncé • si qC∗ > F (⇔ π20 > 0), ENPS = A∗
Correction √
• si qC∗ < F (⇔ π20 < 0), ENPS = B ∗
4). Cournot
TD 2
π10 = (1 − q1 − γq2 )q1 − cq1


Exercice 1
π20 = (1 − q2 − γq1 )q2 − cq2 − F
Énoncé
∂π10

Correction ( 1−c

∂q1
=0 q1∗ = 2+γ
Exercice 2 CPO : ∂π20
⇒ 1−c
Énoncé  =0 q2∗ = 2+γ
Correction
∂q2

Exercice 3 (1−c)(1+γ)
Énoncé p1∗ = p2∗ = 1 − 2+γ
Correction

Exercice 4 ( 1−c 2
π1∗ = = q12

Énoncé 2+γ 
⇒ 1−c 2
Correction π2∗ = 2+γ
− F = q22 − F
Exercice 5 √
Énoncé • si qC∗ > F (⇔ π20 > 0), ENPS = A∗
Correction √
• si qC∗ < F (⇔ π20 < 0), ENPS = B ∗
5). Bertrand

1 p1 γp2
π10 = (p1 − c)( 1+γ
(
− 1−γ 2
+ 1−γ 2
)
0 1 p2 γp1
π2 = (p2 − c)( 1+γ − 1−γ 2
+ 1−γ 2 ) −F

∂π10


∂p1
=0
CPO : ∂π20

∂p2
=0
Les équilibres :
TD 2
1−c
qB∗ = q1∗ = q2∗ = (2−γ)(1−γ)
Exercice 1
Énoncé
Correction c+(1−γ)
pB∗ = p1∗ = p2∗ = 2−γ
Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3
Énoncé  c + (1 − γ) 1−c
π2∗
 
Correction = −c −F
2−γ (2 − γ)(1 − γ)
Exercice 4
Énoncé = (1 − γ)2 (qB∗ )2 − F
Correction

Exercice 5 √
Énoncé
Correction
• si qB∗ > F
1−γ
, ENPS = A∗

• si qB∗ < F
1−γ
, ENPS = B ∗
Les équilibres :
TD 2
1−c
qB∗ = q1∗ = q2∗ = (2−γ)(1−γ)
Exercice 1
Énoncé
Correction c+(1−γ)
pB∗ = p1∗ = p2∗ = 2−γ
Exercice 2
Énoncé
Correction

Exercice 3
Énoncé  c + (1 − γ) 1−c
π2∗
 
Correction = −c −F
2−γ (2 − γ)(1 − γ)
Exercice 4
Énoncé = (1 − γ)2 (qB∗ )2 − F
Correction

Exercice 5 √
Énoncé
Correction
• si qB∗ > F
1−γ
, ENPS = A∗

• si qB∗ < F
1−γ
, ENPS = B ∗

6). Comparaison (Cournot et Bertrand)



qC∗ > F pour ENPS = A∗


F
qB∗ > pour ENPS = A∗
1−γ
TD 2

Exercice 1
Ex. 5
Énoncé Soit le marché d’un bien homogène produit par deux firmes. La demande inverse
Correction de marché est donnée par p = 100 − Q et les fonctions de coûts des deux firmes
Exercice 2 sont Ci (qi ) = 2qi , i = 1, 2.
Énoncé
Correction
1). Déterminez l’équilibre de cette industrie si chaque firme choisit son niveau de
Exercice 3 production au début de la période, sans communication avec son concurrent.
Énoncé
Correction
2). Même question si les firmes coopèrent de manière à maximiser le profit joint
Exercice 4
(considérez le cas où les firmes partagent de manière égalitaire les quantité et le
Énoncé
Correction profit du cartel).
Exercice 5
Énoncé
3). Quel sera l’équilibre de ce marché s’il n’a lieu que 10 fois, avec chaque firme
Correction actualisant ses revenus avec le facteur d’actualisation common δ ?

4). Quel sera l’équilibre du marché s’il le marché peut continuer sans fin, sachant
que si une firme dévie de sa stratégie de coopération, son concurrent jouera
non-coopératif jusqu’à la fin des temps. Sous quelles conditions la solution
coopérative peut émerger comme un équilibre ?

5). Même question s’il faut à la firme seulement une période pour convaincre son
concurrent qu’elle ne déviera plus de la stratége coopérative.
TD 2
Correction
Exercice 1
Énoncé
Correction 1). Duopole de Cournot : chaque firme cherche à maximiser son profit individuel
Exercice 2
Énoncé πi = (100 − (q1 + q2 ) − 2)qi avec i = 1, 2
Correction

Exercice 3 qj
∂πi
Énoncé ∂qi
= 0 ⇒ qi∗ (qj ) = 49 − 2
Correction

Exercice 4
Énoncé
qi∗ (qj ) est la fonction de meilleure réponse de la firme i. Nous devons donc avoir
Correction (qiC , qjC ) à EN, avec qiC = qjC = 32.67
Exercice 5 Les profits de Cournot des firmes sont symétriques :
Énoncé
Correction
2 × 98 98 98
πiC = (98 − ) = ( )2 = 1067.1
3 3 3
TD 2
Correction
Exercice 1
Énoncé
Correction 1). Duopole de Cournot : chaque firme cherche à maximiser son profit individuel
Exercice 2
Énoncé πi = (100 − (q1 + q2 ) − 2)qi avec i = 1, 2
Correction

Exercice 3 qj
∂πi
Énoncé ∂qi
= 0 ⇒ qi∗ (qj ) = 49 − 2
Correction

Exercice 4
Énoncé
qi∗ (qj ) est la fonction de meilleure réponse de la firme i. Nous devons donc avoir
Correction (qiC , qjC ) à EN, avec qiC = qjC = 32.67
Exercice 5 Les profits de Cournot des firmes sont symétriques :
Énoncé
Correction
2 × 98 98 98
πiC = (98 − ) = ( )2 = 1067.1
3 3 3

2). Cartel : les firmes maximisent ensemble le profit joint

max[98 − (q1 + q2 )](q1 + q2 )


q1 ,q2

mais nous ne pouvons traiter séparément q1 et q2 . Posons Q = q1 + q2 . Le


problème du cartel est alors celui d’un monopole.
max(98 − Q)Q
TD 2 Q

Exercice 1 ∂π
Énoncé ∂Q
= 98 − 2Q = 0
Correction
98
Exercice 2 ⇒ QK = 2
= 49
Énoncé
QK
Correction ⇒ qiK = 2
= 24.5
Exercice 3
Énoncé
Les profits du cartel et des firmes sont alors donnés par
Correction

Exercice 4 πik = (qik )2 = 1200.5 > πiC


Énoncé
Correction

Exercice 5
Énoncé
Correction
max(98 − Q)Q
TD 2 Q

Exercice 1 ∂π
Énoncé ∂Q
= 98 − 2Q = 0
Correction
98
Exercice 2 ⇒ QK = 2
= 49
Énoncé
QK
Correction ⇒ qiK = 2
= 24.5
Exercice 3
Énoncé
Les profits du cartel et des firmes sont alors donnés par
Correction

Exercice 4 πik = (qik )2 = 1200.5 > πiC


Énoncé
Correction 3). Si la firme j produit qjk = 24.5, le profit de la firme i devient
Exercice 5
Énoncé πi (qi , qjk ) = (98 − qi − 24.5)qi
Correction

et ce profit est maximal si la firme i produit sa meilleure réponse à qjk .

qiD = qi∗ (qjk ) = 36.75 > qik

La firme i augmente alors son profit à

πiD πi qi∗ (qjk ), qjk



=
= 1350.56 > πik
TD 2
Si le problème de la formation du cartel se pose uniquement sur 10 périodes alors
Exercice 1
à la dernière période la firme i sera tentée de produire qiD de manière à
Énoncé
Correction augmenter son profit puisqu’elle n’a rien à attendre de la stratégie coopérative.
Exercice 2
Puisque cela est vrai pour les deux firmes, elles vont toutes les deux jouer leur
Énoncé meilleure réponse, ce qui va conduire, à l’équilibre, à la solution de Cournot pour
Correction cette période. Or, à la période 9, les firmes vont anticiper cela et en déduire que
Exercice 3 la stratégie coopérative ne peut de toute façon pas conduire à la solution de
Énoncé cartel à la dernière période. Il ne leur reste plus qu’à jouer leur meilleure réponse.
Correction
De proche en proche, l’équilibre de Cournot va s’imposer alors à chacune des
Exercice 4 périodes, jusqu’à la période initiale du jeu. Nous allons donc observer une
Énoncé
Correction
répétition pendant 10 périodes de l’équilibre de Cournot. Nous sommes bien face
à jeu de type Dilemme du prisonnier.
Exercice 5
Énoncé
Correction
TD 2
Si le problème de la formation du cartel se pose uniquement sur 10 périodes alors
Exercice 1
à la dernière période la firme i sera tentée de produire qiD de manière à
Énoncé
Correction augmenter son profit puisqu’elle n’a rien à attendre de la stratégie coopérative.
Exercice 2
Puisque cela est vrai pour les deux firmes, elles vont toutes les deux jouer leur
Énoncé meilleure réponse, ce qui va conduire, à l’équilibre, à la solution de Cournot pour
Correction cette période. Or, à la période 9, les firmes vont anticiper cela et en déduire que
Exercice 3 la stratégie coopérative ne peut de toute façon pas conduire à la solution de
Énoncé cartel à la dernière période. Il ne leur reste plus qu’à jouer leur meilleure réponse.
Correction
De proche en proche, l’équilibre de Cournot va s’imposer alors à chacune des
Exercice 4 périodes, jusqu’à la période initiale du jeu. Nous allons donc observer une
Énoncé
Correction
répétition pendant 10 périodes de l’équilibre de Cournot. Nous sommes bien face
à jeu de type Dilemme du prisonnier.
Exercice 5
Énoncé
Correction 4). Trigger Strategy : dès qu’une firme arrête de coopérer (en jouant sa meilleure
réponse), cela déclenche l’utilisation, par son concurrent, de sa meilleure réponse
jusqu’à la fin des temps.
Si le joueur i joue qi∗ (qjk ) à une période T , il pourra augmenter ses profits à πiD à
cette période mais il réduira alors ses profits de πik à πiC à partir de la période
T + 1. Nous devons alors comparer les flux de gains avec qi (T ) = qi∗ (qjk ) et avec
qi (T ) = qik pour déterminer sa stratégie optimal :
TD 2

Exercice 1 • si qi (T ) = qik , ∀T , il obtiendra le flux de profit actualisé


Énoncé
Correction
T
X −1 ∞
X
Exercice 2 Πki = δ t πik + δ T πik + δ t πik
Énoncé
t=0 t=T +1
Correction

Exercice 3
Énoncé • qi (T ) = qi∗ ()qjk
Correction

Exercice 4 T −1 ∞
X X
Énoncé
Correction
ΠD
i = δ t πik + δ T πiD + δ t πiC
t=0 t=T +1
Exercice 5
Énoncé
Correction La firme i ne déviera pas de la solution du cartel si Πki > ΠD
i

δ
(π k − πiC ) > πik − πiD
1−δ i

⇒ δ > 0.529
Sous cette condition seulement, le cartel sera stable dans le temps avec les
stratégies qu’on considère.
TD 2
5). Dans ce cas, après sa déviation en période T , la firme i peut convaincre son
Exercice 1
concurrent à revenir au cartel si elle accepte de produire qi = qik en période
Énoncé
Correction T + 1, tandis que son concurrent, en anticipant la non-coopération, produira
Exercice 2
qj∗ (qik ). Le profit de la firme i en T + 1 sera alors
Énoncé
Correction
πiB = 34 πik
Exercice 3
Énoncé Le flux de gains de la firme i qui dévie de la solution de cartel en T sera
Correction

Exercice 4 T −1 ∞
Énoncé
X X
Correction ΠD
i = δ t πik + δ T πiD + δ T +1 πiB + δ t πik
t=0 t=T +2
Exercice 5
Énoncé
Correction La firme ne déviera pas de la solution du cartel dans ce cas si

πiD − πik 1
δ> =
πik − πiB 2

Nous observons que la condition sur la stabilité du cartel se relâche du fait que
l’effort de convaincre l’autre à revenir à la coopération coûte cher à la firme (du
fait de la faiblesse de πiB )

Vous aimerez peut-être aussi