Vous êtes sur la page 1sur 19

Management des Systèmes d’Information

Transformation digitale
(Cloud Computing, Open
source, BYOD)
SOMMAIRE
Transformation digitale
1. Cloud Computing
2. Open Source
3. Bring Your Own Device (BYOD)
Préambule
Constat
• Les couts informatiques (humain et financier)
représentent une part importante du budget d’une
entreprise.
• En réponse à cette problématique est apparu le « Cloud
Computing » :
– Externalisation de l’informatique (logiciel et/ou matériel).
– Utilisation de la puissance de serveurs répartis dans le monde
entier.
– Cette délocalisation est facilitée par internet.
Préambule
Tendance actuelle
• installer sur chaque poste le ou les logiciels nécessaires
(cout de licence).
• documents créés par les utilisateurs sont souvent
sauvegardés en local (préjudiciable en cas de panne).
• documents sont parfois sauvegardés sur un serveur
centralisé mais ces documents sont difficilement
accessibles en dehors du réseau d’entreprise.
• Le réseau d’entreprise doit constamment être mis à jour
par l’administrateur (patchs, nouvelles versions,
antivirus…).
Définition
Le cloud computing (Informatique en nuage)
Le Cloud Computing désigne une infrastructure
informatique dans laquelle les données et les
logiciels sont conservés et traités à distance
dans le data center du fournisseur
d’informatique ou dans des centres
interconnectés par le biais d’un réseau tel que
Internet.
Définition
Le cloud computing (Informatique en nuage)
• Les utilisateurs ne sont plus propriétaires des
serveurs informatiques.
• Ils accèdent de manière évolutive à des services en
ligne sans avoir à gérer l’infrastructure sous-
jacente souvent complexe (seul un navigateur web
est nécessaire).
• Les applications et les données se trouvent dans
un nuage composé d’un certain nombre de
serveurs distants interconnectés au moyen d’une
excellente bande passante
Typologie
• Cloud Public
– Un Cloud public repose sur le modèle standard de Cloud
computing, dans lequel un fournisseur de services rend des
ressources, telles que des applications et du stockage, accessibles
au grand public via Internet. Les services de Cloud public peuvent
être gratuits ou facturés à l'utilisation.
• Cloud Privé
– Un Cloud privé est un type d'informatique de Cloud qui offre des
avantages similaires à un Cloud public mais via une architecture
propriétaire.
• Cloud Hybride
– Utilisation combinée des deux autres types
Typologie
3 Modèles fondamentaux
• SaaS : Software as a Service
• Paas : Platform as a Service
• IaaS : Infrastructure as a Service
Software as a Service

SaaS (Software as a Service) renvoie à un modèle de logiciel


commercialisé non pas sous la forme d'un produit (licence),
que le client installerait, mais en tant qu'application
accessible à distance comme un service, par le biais
d'Internet et du Web.

SaaS est un modèle qui s’appuie sur les technologies liées aux
« Web Services », à l’Architecture Orientée Services (SOA), à Ajax…

Le Saas s’inscrit dans la famille des logiciels managés ou hébergés.


Software as a Service

ODOO, Microsoft Dynamics CRM on line (Gestion Relation Client).


Réduction des risques et des coûts liés à l’implémentation d’un système CRM

Outils bureautiques : Google documents, Google Agenda, Google Talk…


Gestion de projets : Asana, Basecamp, Trello
Stockage : Apple Icloud, Google Drive, Microsoft One Drive
Platform as a Service

Le terme PaaS fait suite à l'acronyme SaaS (Software as a service). Sur le


même principe, PaaS propose à l'utilisateur (en plus d'un service d'utilisation
de logiciel à distance), d'avoir accès à une véritable plate-forme de
développement (langage de programmation, outils de développements,
modules). L'utilisateur bénéficie donc d'un environnement de
développement managé, hébergé, maintenu par un prestataire, basé
sur une infrastructure externe à son entreprise.

Force.Com (SalesForce), Titan (Microsoft Dynamics CRM) (Gestion Relation


Client).
Google App Engine (Développer un site web dynamique)
Intuit (Comptabilité)

Autres acteurs :

Amazon (Mise à disposition de son infrastructure), Heroku (Ruby), 10Gen (OpenSource),


BungeeLabs, Aptana Cloud (Apache, Php, MySql, Ajax), CogHead (Partenariat avec Oracle, Flex,
BPM), Qrimp, Morph Labs (Java, PostGreSql), Longiump (CRM, Java, MySql).
Infrastructure as a Service

Alors que la plupart des entreprises possèdent leur propre infrastructure


informatique (serveurs, routeurs…), une tendance émerge peu à peu :
IaaS (Infrastructure as a Service).

L’objectif de IaaS consiste à désengager l’entreprise de toute


infrastructure informatique : il s’agit de dématérialiser la salle
informatique « on the Cloud » afin de réduire les coûts de
fonctionnement (électricité, climatisation, achat de serveurs,…).

Alors que PaaS proposait des plateformes de développement mutualisées,


IaaS propose des plateformes de production mutualisées.

L’offre IaaS existe auprès de quelques grandes sociétés, seules à


posséder des centres de traitements informatiques (DataCenter) dans le
monde entier : Microsoft, IBM, Amazon, Google.
Infrastructure as a Service

Microsoft

Azure : Virtualisation du système, des outils de développement et des


applications.

IBM

Blue Cloud – Système Open source (Red Hat Entreprise Linux) +


applications (Websphere, DB2…).

Amazon

S3 : Offre un stockage illimité


Elastic Compute Cloud (EC2) : Images serveur
Fonctionnement
Qui maintient quoi
Avantages/Inconvenients
Avantages
• Services évolutifs et support des montées de
charges : Elasticité du nuage
• Fiabilité des services : Infrastructures
performantes possédant des solutions efficaces de
tolérance aux pannes
Avantages/Inconvénients
Inconvénients
• La sécurisation de l'accès aux applications et
données : Risque d‘usurpation d’identité ou de
violations de confidentialité
• Les entreprises perdent la maîtrise de
l'implantation de leurs données ainsi que du cycle
de vie des applications
• Le client d'un service de cloud computing devient
dépendant de la qualité du réseau internet pour
accéder à ce service
Open Source
Définition
• open-source , logiciel dont le code source est
consultable gratuitement. Ex : OpenOffice, Ubuntu
• Généralement l’utilisation est gratuite mais peu
induire des couts (hébergement web)
• S’oppose aux logiciels propriétaires. Ex : Office,
Windows
• L’utilisation de logiciel open-source dans une
organisation permet de réduire les coûts.
BYOD
Définition
• La tendance du Bring Your Own Device (Apportez votre
propre matériel) consiste à encourager les salariés à
utiliser leurs propres ordinateur ou smartphone pour
accéder au système d’information de l’organisation.
• Avantages
– Réduction des couts d’investissement
– Le salarié est plus à l’aise sur son propre ordinateur
• Inconvénients
– Hétérogénéité du matériel
– Sécurité des données sur le matériel apporté
Avez-vous des questions?