Vous êtes sur la page 1sur 9

TC - 02/11/09 Page 1 sur 9

CARACTERISATION DES SURFACES


0B

1. Introduction
1B

Dans le cadre de l’étude du comportement d’une poutre soumise à une sollicitation


de traction-compression ou de cisaillement simple, la caractérisation des sections
droite de la poutre par sa surface suffit.
Pour étudier les sollicitations de torsion et de flexion il est nécessaire de définir
d’autres caractéristiques.

2. Moment statique d’une surface par rapport à un axe de


2B

son plan.
1- Définition

Ms(O, x ) = ∫∫s y . dS Ms(O, y ) = ∫∫s x . dS


2- Calcul de Ms avec les coordonnées du centre de surface

Centre de surface : ∫∫
OG = ( s OM . dS) / S

 S . OG = ∫∫s x . dS .x + ∫∫s y . dS . y

 S . OG = Ms(O, y ). x + Ms(O, x ) . y

On en déduit donc :

Ms(O, x ) = S . yG et Ms(O, y ) = S . xG

 Le moment statique d’une surface / 1 axe passant par G = 0

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 2 sur 9

3. Moments quadratiques
3B

1- par rapport à un axe de son plan

Définition :

Théorème de Huygens (géomètre et astronome hollandais, 1629-1695)

Exercice : faire la démonstration

2- par rapport à un point de son plan

Remarque 1 : ρ2 = x2 + y2 , donc Io = ∫∫s (x2 + y2) dS = ∫∫s x .dS + ∫∫s y .dS


2 2

Soit : Io = I(O, x ) + I(O, y )

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 3 sur 9

Remarque 2 : Théorème de Huygens


9B

IO = IG + d2 . S

Exercice : faire la démonstration

4. Moments produits
4B

1- Définition :

2- Cas particulier :

Si les axes sont orthogonaux et


que l’un des 2 est axe de
symétrie de S, on obtient alors :

3- Propriété :

Les repères (O, x , y ) et ( G , x1 , y1)


sont tels que :

x1 = x et y1 = y

On peut donc écrire :

OM = OG + GM
D’où x = xG + x1 et y = yG + y1

Donc I(O, x , y ) = ∫∫s (x G


+ x1).(yG + y1).dS

En développant, on obtient :

I(O, x , y ) = I(G, x , y ) + S. xG . yG

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 4 sur 9

Si l’un des axes (G , x ) ou (G , y ) est axe de symétrie, alors I(G, x , y ) = 0 .

On peut donc calculer directement le moment produit I(O, x , y ) par :

I(O, x , y ) = S. xG . yG

5. Changement de direction des axes


5B

(x,X)=ϕ

I(O, x ), I(O, y ) et I(O, x , y ) sont


connus.
On veut déterminer
I(O, X ), I(O, Y ) et I(O, X , Y )

Par définition :

Relations de changement de base :

Donc :

D’où :

X = x cos ϕ + y sin ϕ et Y = y cos ϕ - x sin ϕ


ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc
TC - 02/11/09 Page 5 sur 9

Le moment quadratique I(O, X ) s’écrit donc :

Avec sin(2ϕ) = 2 sinϕ . cosϕ, on obtient :

Et avec cos(2ϕ) = cos2ϕ - sin2ϕ = 1 – 2 sin2ϕ = 2 cos2ϕ - 1, soit :

cos2ϕ = (1 + cos(2ϕ)) / 2 et sin2ϕ = (1 - cos(2ϕ)) / 2

on obtient :

(1)
De la même façon on obtient :

(2)
Et,

(3)

6. Axes principaux et axes centraux


6B

Les valeurs mini et MAXI sont obtenues pour :

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 6 sur 9

A partir de la relation (1) on obtient donc :

Soit :

En dérivant I(O, Y ) par rapport à ϕ , on obtient la même relation

Il y a 2 angles ϕ1 et (ϕ1 + Π/2) solutions de cette équation. Il existe donc 2 axes (O, X )
et (O , Y ) passant par O pour lesquels le moment quadratique de (S) est minimal pour
l’un et maximal pour l’autre.

Ces 2 axes passant par O sont appelés AXES PRINCIPAUX en O de (S).


Les axes principaux au centre G de (S) sont appelés AXES CENTRAUX.

Remarque :

Si ( O , X) et ( O , Y ) sont axes principaux, les 2 relations suivantes sont vraies :

= sin(2ϕ) / cos(2ϕ) (1)

(2)

(1) permet d’exprimer sin(2ϕ) que l’on introduit dans (2), on obtient alors :

I(O, X , Y ) = 0

Réciproquement, si le moment produit I(O, X , Y ) = 0,


alors les axes (O , X ) et ( O , Y ) sont axes principaux

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 7 sur 9

7. Moments quadratiques mini et MAXI


7B

Les 2 relations suivantes :

Permettent d’exprimer I(O, X ) en fonction de I(O, x ) et I(O, y ) :

Permettent d’obtenir :

Soit : (3)

Cos2(2ϕ) + sin2(2ϕ) = 1  Cos2(2ϕ) + Cos2(2ϕ) . Tan2(2ϕ) = 1


10B

D’où :

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 8 sur 9

En reportant chacune des 2 valeurs de cos(2ϕ) dans l’expression (3) on obtient l’expression
des moments quadratiques MAXI et mini :

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc


TC - 02/11/09 Page 9 sur 9

8. Détermination graphique de Imax et Imin :


8B cercle de Mohr

Donc Imax = OD et Imin = OC

Orientation du repère principal :

L’utilisation du cercle de Mohr permet de retrouver les


relations liants les moments quadratiques quelconques avec
les moments quadratiques des directions principales.

ENSIL RDM : Caractérisation des surfaces fichier : 4_caract_surf2009.doc