Vous êtes sur la page 1sur 3

Document generated on 06/10/2020 2:58 p.m.

Les Cahiers de droit

Sade utopiste. - Sexualité, pouvoir et Etat dans le roman


« Aline et Valcour », par Pierre FAVRE, Textes et recherches de
la faculté de Droit et des Sciences économiques de Paris, Série
« Science politique », no 12, Presses Universitaires de France,
1967, pp. VIII, 105.
Jean-K. Samson

Volume 10, Number 1, 1969

URI: https://id.erudit.org/iderudit/1004587ar
DOI: https://doi.org/10.7202/1004587ar

See table of contents

Publisher(s)
Faculté de droit de l’Université Laval

ISSN
0007-974X (print)
1918-8218 (digital)

Explore this journal

Cite this review


Samson, J.-K. (1969). Review of [Sade utopiste. - Sexualité, pouvoir et Etat dans le
roman « Aline et Valcour », par Pierre FAVRE, Textes et recherches de la faculté
de Droit et des Sciences économiques de Paris, Série « Science politique », no
12, Presses Universitaires de France, 1967, pp. VIII, 105.] Les Cahiers de droit, 10
(1), 242–243. https://doi.org/10.7202/1004587ar

Tous droits réservés © Université Laval, 1969 This document is protected by copyright law. Use of the services of Érudit
(including reproduction) is subject to its terms and conditions, which can be
viewed online.
https://apropos.erudit.org/en/users/policy-on-use/

This article is disseminated and preserved by Érudit.


Érudit is a non-profit inter-university consortium of the Université de Montréal,
Université Laval, and the Université du Québec à Montréal. Its mission is to
promote and disseminate research.
https://www.erudit.org/en/
242 Les Cahiers de Droit (1969) 10 C. deD.

Surely this is the lesson taught us « divin » marquis en se demandant


by the chaos of the Europe which si la pensée politique peut « y trou-
formed a backdrop for Reflections. ver des enseignements » (p. 7). Il
Surely, as Prof. Barker states, "It analyse les deux E t a t s rêvés par
is vain to think of the expansion of Sade, «deux utopies, l'une, féroce,
a generous national life except in située à Butua autour d'un anthro-
the shelter and under the protection pophage, l'autre faisant de Tamoé
of an organized system of interna- une île merveilleuse » (p. 6).
tional peace." (420). Du Royaume de Butua, on apprend
Prof. Barker has written a stimu- que les institutions y sont «axées
lating, if challenging book. It might sur l'existence de phénomènes aigus
be argued t h a t the approach is a t de Pouvoir» (p. 11), u n «Pouvoir
times too theoretical. Yet this book exercé avec une violence sadique,
must be read in the light of the time effrayante et systématique» (p. 13),
of its writing and as it was intended u n Pouvoir réalisé dans u n absolu-
— a kind of rambling dissertation tisme sexuel dont la gratuité appa-
on the government of men. It is not raît «propre au marquis ». E t l'au-
unprofitable to occasionally make an teur s'attache à en décrire le rôle :
abstraction of this very pragmatic l'école en est une « de soumission à
sphere of human activity and ponder la hiérarchie politique » (p. 18), la
awhile basic principles entailed. As famille « u n défoulement compensa-
a result, we bring back to our day- toire permettant aux citoyens mâles
to-day legalistic and technical has- de supporter le despotisme gouver-
sling a certain perspective which nemental » (p. 21) ; l'asservissement
de la femme y est porté à des con-
can only be beneficial. The message séquences qui mettent en jeu la pé-
is perspective and perspective is al- rennité même de la nation. Cet exa-
ways a valuable message. Since the men porte l'auteur à conclure que
days of Periclean Athens democratic «les maîtres de Butua sont donc
man has walked a tightrope over simultanément des libertins et des
the chasm of totalitarianism on one gouvernants, m a i s . . . des gouver-
side, chaos on the other and if he nants d é f e c t u e u x . . . et des libertins
is not to stumble he must bear al- quelque peu simplistes» (p. 35).
ways in mind the principles which
maintain his balance. Such is the Pour sa part, l'île de Tamoé y ap-
contribution of Prof. Barker's work. paraît comme le contre-pied de Bu-
Peter W. HUTCHINS, tua ; c'est l'utopie de la contre-utopie
que serait Butua. Les habitants y
sont bienheureux ; ils «joignent la
plénitude physique totale à une in-
Sade utopiste. - Sexualité, pouvoir et tégrité morale sans défaut» (p. 40).
Etat dans le roman « Aline et Val- Après une brève description de ses
cour», par Pierre FAVRE. Textes institutions et de ses mœurs, l'auteur
et recherches de la faculté de Droit montre qu'il y règne «la prédomi-
et des Sciences économiques de nance . . . de la contrainte sur la li-
Paris. Série «Science politique », b e r t é » et indique les motifs pour
n" 12. Presses Universitaires de
France, 1967, pp. VIII, 105. lesquels «cette contrainte n'est pas
présente aux habitants de l'île et
« P a r l e r de Sade, citer ses livres comment l'étatisme peut engendrer
dégage une odeur de soufre » (p. le patriotisme» (p. 58). Le roi, u n
vîi). Un retour des événements veut despote éclairé à la recherche du seul
qu'au Québec, si l'on ne parle ou ne bonheur de ses sujets, tend à l'éga-
cite ses livres qu'avec circonspection, lité des conditions de ses sujets dans
le but de supprimer tout sentiment
on les lise tout de même grâce à leur d'envie, de convoitise ou d'ambition.
présentation en format de poche. E n conclusion toutefois, l'auteur
Pierre Favre, dans cet o u v r a g e dresse un «constat d'échec» (p. 95).
présenté au Diplôme d'Études Su- Il décèle l'incohérence du système,
périeures de Sciences politiques, se dû surtout au fait que son étude ne
veut l'écho de la «résonance politi- résulte que pour une faible part d'u-
que » du roman Aline et Talcour du ne enquête sincère.
Chronique bibliographique 243

Pierre Favre dresse enfin le bilan : gée. E n fait, un lent processus de


si l'on peut « dégager de l'œuvre du transformation des institutions pri-
marquis une réelle idéologie politi- vées était déjà entamé.
que, son axe passera nécessairement L'évolution des choses s'inscrivit
là où se résout le conflit fondamental d'abord dans l'ordre social et écono-
entre l'individu et l ' E t a t . . . » (p. 97). mique, puis, aux transformations
Cette conclusion, comme l'argumen- politiques et de droit public allaient
tation générale, est amenée avec u n progressivement succéder les trans-
souci de logique et de précision. Mais formations du droit privé. Les sour-
avec J. de Soto (p. viii) on peut op- ces juridiques allaient s'enrichir des
poser à l'auteur de n'avoir pas su initiatives impériales (les constitu-
rétablir le lien entre cette œuvre tions) et des opinions des juristes
politique et les autres du siècle des officiels. L a période en question cons-
Lumières auquel elle appartient de titue un laboratoire idéal d'histoire
toute évidence. Il n'en reste pas dynamique du droit privé. Certaines
moins qu'il a su extraire et expliquer institutions sont à peine fixées que
une bonne part de la pensée politique d'autres tombent déjà en désuétude.
de Sade : tel était son but.
P a r son ouvrage sur le droit des
Jean-K. SAMSON. personnes, monsieur Alan Watson
nous convainc bien de ces faits. E t
l'ouvrage est d'autant plus apprécia-
ble que l'histoire des institutions
The Law of Persons in t h e Later privées de la période, dont l'intérêt
Roman Republic, par Alan WATSON. a été souligné, est relativement mal
Oxford University Press, 1967, 270 connue p a r rapport à l'histoire des
pages, $12.50. institutions des haut et bas-empires.
Les derniers siècles de la républi- Situation due, en bonne partie, à
que, à Rome, ou, plus précisément, l'état des sources proprement juri-
les deux derniers siècles précédant diques de la période. Devant surmon-
l'avènement du Christ, situent vrai- ter cet obstacle, l'auteur n'a fait
ment révolution du droit privé à un qu'ajouter à l'intérêt de son travail.
confluent. Le droit romain dit ar- U a puisé à fond dans les sources
chaïque, tel qu'élaboré par les siècles non juridiques de l'histoire de la
antérieurs (la coutume), par les as- période et il a fourni de ce fait un
semblées du peuple (les lois), par éclairage nouveau aux institutions
l'action du sénat les (sénatus-con- privées de la période comme a u x
sultes) et l'intervention des magis- sources elles-mêmes.
trats (les édits), atteignait son apo- H e n r i BRUN.

Liste des livres reçus


Aspects actuels du droit des marques Droit nucléaire européen, Paris, Les
dans le Marché commun, par Louis Presses Universitaires de France,
VAN BUNNEN, Bruxelles, Centre uni- 1968.
versitaire de droit comparé, 1967, Essai s u r les donations p a r contrat
690 pp., 1.200F B . de mariage, * p a r Roger COMTOIS,
Cases on private International Law, Montréal, Le recueil de droit et
de jurisprudence, 1968, 229 pp.,
par J. H. C. MORRIS, Fourth edition, $8.00.
Oxford University Press, 1968, 531
pp., $9.75. La Cour suprême et la constitution, *
par Jacques BROSSARD, Montréal,
Contemporary problems of public law Les Presse de l'université de Mont-
in Canada, édité par O. E. LANG, réal, faculté de droit — Institut
Toronto, Toronto University Press, de recherche en droit public, 1968,
1968, 171 pp., $5.95. 427 pp., $5.85.