Vous êtes sur la page 1sur 6

3.

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

3.1 GENERALITES
Le présent devis descriptif se rapporte à la construction de quatre (04) salles de classe en ciment
dont deux (02) à Mboyo et deux (02) au nouveau lycée de Mboumba.
Le présent devis descriptif ne précise que les dispositions générales adoptées ainsi que la nature
des matériaux et les spécifications techniques particulières. D’une façon générale, en ce qui
concerne la qualité des matériaux, leur mise en œuvre, le mode d’exécution des travaux, il y a lieu
de se rapporter aux documents techniques suivants dont les dispositions sont à appliquer sauf
dérogations dûment précisées :
- documents techniques unifiés
- normes en vigueur au Sénégal
- notices techniques des fabricants

3.1.1 Nature et consistance des travaux


L’ensemble des travaux sera exécuté en entreprise générale en deux lots de deux (02) salles
de classe. Il comprend : 
- les travaux préliminaires pour l’installation du chantier ;
- terrassement et implantation ;
- les fondations ossatures en béton armé (chaînage – semelles – poteaux) ;
- la maçonnerie, les enduits et dallage au sol ;
- la menuiserie – la charpente en bois et le toit;
- la peinture ;
- le gros nettoyage et l’enlèvement des gravats ;

3.1.2 Etendue du contrat


La mise en œuvre sera exécutée selon les règles de l’art ; l’entrepreneur conservera toutefois
la possibilité de proposer des solutions moins onéreuses pour la réalisation des ouvrages.
Dans tous les cas l’agrément du maître d’œuvre devra être obtenu et le processus de
réalisation devra rester conforme aux normes et règles en vigueur au Sénégal.

3.1.3 Vérifications - Responsabilités


Avant tout début d’exécution, l’entrepreneur devra procéder à la vérification des côtes de
tous les plans et devis qui lui seront soumis. Il signalera en temps utile aux bénéficiaires
toutes les erreurs ou omission. L’entrepreneur sera responsable des erreurs ainsi que les
modifications qu’entraînerait l’oubli de cette clause.
Pour tous les travaux exécutés, l’entrepreneur sera entièrement responsable des accidents,
dommages, ou préjudice quelconque causés à une tierce personne.
3.2DESCRIPTION DES TRAVAUX

3.2.1 Terrassements

Les fouilles pour l'ensemble des fondations seront descendues jusqu'au bon sol (sol homogène
et ferme sinon dur, la profondeur minimum des fouilles en puits sera de 60 cm et pour les
tranchées 50 cm, à partir du terrain naturel. Les fouilles en puits reçoivent les semelles isolées
et les tranchées de 0.4m de large reçoivent les murs de soubassement ou semelles filantes.

Après exécution des ouvrages de fondations, les fouilles seront remblayées par du sable des
fouilles avec arrosage éventuel et compactage soigné.

3.2.2 Fondation
o Béton de propreté 
Tous les ouvrages en fondations reposeront sur un béton de propreté de 5 cm d'épaisseur,
dosé à 150 kg/m3 de béton.
o Semelles 
Les fondations seront en semelles isolées et seront en béton armé dosé à 350kg/m3 de béton
(1 sac de ciment pour 2 brouettes de gravier et 1 brouette de sable).
o Mur de Soubassement- longrine 
Les murs de soubassement seront à un minimum de 2 rangées d’agglos pleines de 15x20x40.
Ces murs en agglos pleins dosés à 300 kg/m3 de sable seront chaînés par des longrines de
15x25 cas du muret (cf. plans de fondation).
o Dallage au sol 
Il comprend d’abord un remblai en sable d’apport bien arrosée et damée par couche de 10cm.
Les matériaux d'apport utilisés en remblai devront être homogènes et ne contenir ni
d'éléments purement argileux, ni d'éléments rocheux d'un volume supérieur à 1 dm3, ni
gravats d'aucune sorte, ni détritus, ni déchets organiques. L’exécution d’une couche de 10.cm
de béton bien dressé sur treillis soudé de maille carré 20x20. Le dallage au sol recevra le
carrelage au sol.

3.2.3Elévation 
o Maçonnerie 
Pour les différents travaux nécessitant l’emploi de mortier de ciment, le dosage en ciment
pourra être ajusté par le Maître d’œuvre en fonction de la qualité et de la nature des sables
employés.
Les mortiers pour les joints seront dosés à 300 kg/m3. Les sables utilisés pour la confection
des agglos seront de bonne qualité. Toutes les maçonneries recevront soit un enduit taloché
au mortier de ciment dosé à 350 kg/m3 avec une épaisseur de 1,5 cm ou bien un enduit
tyrolien après enduit lisse balayé.
Les maçonneries seront exécutées en agglos de ciment creux de 15x20x40 suivant les
prescriptions données ci-après. Tous les agglos seront dosées à 300 kg ciment par m3 de
sable (1 sac de ciment pour 3 brouettes de sable) et seront arrosés matin et soir pendant sept
jours avant utilisation. Les agglos seront sous abri pendant leur période de séchage si la zone
est aride. Les joints de la maçonnerie seront soigneusement façonnés et croisés.
Les mortiers seront fabriqués mécaniquement ou manuellement, à proximité des lieux des
travaux dans les qualités strictement nécessaires à leur emploi immédiat, compte tenu des
conditions atmosphériques et de la température.
Pour les mélanges exécutés à sec, sur aire préalablement régularisée au mortier, la quantité de
sable employée pour chaque gâchée, sera, en principe, correspondante à un nombre entier de
sacs de ciment.
Dans ce mélange ainsi obtenu sera ensuite formé un bassin dans lequel sera versée la quantité
d’eau nécessaire à obtenir la consistance et la plasticité de mortier requise selon les différents
emplois.
o Eléments en béton armé 
Toute la structure porteuse des ouvrages (poteaux, chaînages et linteaux, poutres, semelles)
sera réalisée en B.A, dosé à 350 kg de CPA/m3.
L'entrepreneur devra veiller à la composition des bétons pour que les résistances attendues
soient atteintes pour chaque type de béton.
Les bétons devant être utilisés dans les fondations, poteaux, chaînages, etc.…. en respectant
les règles de coulage, de vibrage. L'enrobage des aciers doit être respecté ainsi que leurs
recouvrements qui doivent être conformes aux règles de B.A.E.L.
Les dispositions des armatures seront particulièrement soignées de manière qu'elles occupent
leur emplacement prévu pendant la mise en œuvre du béton et qu'elles ne restent pas
apparentes après le coffrage.
Les coffrages devront avoir exactement, en chaque point, les positions et orientations prévues
de manière à réaliser avec précision les formes des ouvrages. S'il s'agit de coffrage en bois,
ceux-ci seront soigneusement rabotés intérieurement. Ils seront suffisamment étanchés afin
d'éviter les pertes de laitance.
Le béton de forme aura 10 cm d'épaisseur, dosé à 300 kg de CPA/m3 et reposera sur un
remblai en sable d'apport damé.
- Les poteaux en béton armé, dosé à 350 Kg / m3 seront du 15x15 ;
- les linteaux et chaînages en béton armé, dosé à 350 Kg / m3 seront du 15x15 ou 15 x 20;
L’enrobage de tous les bétons armés mis en œuvre sera d’au moins 2.5 cm.

3.2.4Menuiserie 
Elle comprend principalement :
- la porte d’entrée en deux battants de dimension 250cm x 200 cm. Elle sera en métal
adapté d’épaisseur minimum ……20…mm ;
- la charpente en chevrons (8x8) en fraké recevra un traitement au xylophène avant la
couche de peinture à eau.

3.2.5Enduit
- Enduit lisse: il comprend trois couches : le gobetis ou couche d’accrochage, le corps de
l’enduit et la couche de finition lissée. L’enduit taloché et lissé est dosé à 400kg de
ciment/m3 de sable avec une épaisseur de 15 mm ;
- Enduit tyrolien: il comprend d’abord une couche d’enduit lisse avec piquetage pour
accrochage de la couche de tyrolien et un enduit tyrolien au mortier de ciment. IL sera
exécuté à l’extérieur des murs identifiés par le maître d’œuvre.

3.2.6 Charpente- couverture

La couverture sera en tôle de bradage de bonne qualité posée sur une charpente en chevrons
en fraké de 8 x 8.

2.2.7Peinture
Les murs intérieurs recevront deux couches de peinture type gylatex après préparation correcte
des surfaces à peindre avec grattage, brossage et rebouchage des fissures.
La maçonnerie extérieure sera enduite à la tyrolienne avec du ciment CPA 32.5.

3.3 SPECIFICATIONS DES MATERIAUX ET AGREGATS

3.3.1 Généralités

Toutes les prescriptions prévues au présent Cahier des Prescriptions Techniques et aux plans
devront être respectées tant en ce qui concerne le choix des matériaux que le mode de
construction.
Les soumissionnaires reconnaissent s'être rendus exactement compte des travaux à exécuter, de
leur importance et de leur nature. Ils devront vérifier soigneusement tous les détails techniques
et les côtes et s'assurer de leur concordance sur les différents plans. En cas de doute, ils
aviseront immédiatement le maître d'ouvrage ou maître d’œuvre, faute de quoi, ils seront tenus
responsables des erreurs qui pourraient se produire et des conséquences de toute nature qu'elles
entraîneraient.

3.3.2 Origine et qualité 

Les matériaux nécessaires à la réalisation des travaux ne pourront être utilisés qu’après
agrément par le Maître d’œuvre. Tous les matériaux et fournitures utilisés pour les travaux
seront neufs, sans trace d’usure, de première qualité et de la meilleure fabrication. Tous les
travaux de façonnage et d’assemblage relatifs aux fournitures devront être exécutés selon les
règles de l’art. Les bois de coffrage pourront être réutilisés s’ils ne présentent pas de défaut
pouvant nuire à la bonne exécution de l’ouvrage.
Le Maître d’œuvre pourra interdire l’emploi de matériaux jugés par lui inadéquats au moment
de la livraison, même si leur origine a été fixée ou agréée par lui, sans que l’entrepreneur ne
puisse en faire un motif de réclamation. Dans la mesure du possible, l’entrepreneur fournira au
Maître d’œuvre pour agrément, les origines et les marques des matériaux, matières et produits
devant intervenir dans les ouvrages.

3.3.3 Agréments pour mortiers et bétons


Les agréments pour mortier et béton devront satisfaire aux caractéristiques suivantes :
o Sable
Le sable pour béton et mortiers doit être propre, exempt d’argile, débarrassé par lavage de
tous détritus et poussières. Ses caractéristiques sont les suivantes :
- Granulométrie comprise entre 0.2 et 5 mm (Fin 0.2-0.6 ; moyen 0.6-2 mm ; grossier 2-5
mm) ;
- Exempt de toute terre, matière organique, limon et argile ;
- Les sables sont stockés sur des aires nettoyées et drainées ;
- A défaut de sables convenant, le sable retenu sera sous réserve de test, après études des
essais de compression de béton ;
o Gravillons
Les agrégats pierreux pour la confection des bétons armés seront des graviers calcaires,
silexites ou basaltes de dimension progressive allant de 5 à 15 mm. Ils devront être denses,
propres, exempts de gangues fragiles ou terreuses purgées de débris végétaux.
Les installations de criblages, lavage, s’il y a lieu, devront être soumises à l’agrément du
Maître d’œuvre. La dimension maximale des agrégats est de :
Pour le béton de propreté : 15 mm (gravillon) ;
- Pour le béton armé : 15 mm (gravillon) ;
o Ciments et adjuvants
D’une façon générale, le ciment est utilisé pour les bétons et mortier sera de type
PORTLAND, CHF210/235.
Le ciment sera stocké dans un endroit sec et bien protégé de l’humidité, sans contact direct
avec le sol. L’approvisionnement se fera de façon à garantir la marche continue du chantier
pendant au moins un mois.
Chaque livraison sera entreposée séparément dans le ou les locaux couverts et comportera de
façon claire l’indication de la date d’arrivée sur le site. A tout moment, l’entrepreneur sera
tenu de fournir l’état du stock, sa provenance et la date d’approvisionnement.
Les sacs de ciment seront utilisés suivant leur ordre chronologique d’arrivée sur le site. En
aucun cas, l’entrepreneur ne pourra utiliser du ciment entreposé depuis plus de trois (3) mois.
Avant toute utilisation du ciment, des essais normaux de réception seront effectués exempt de
prise : ni chaud ni froid.
L’utilisation d’un adjuvant tel que les accélérateurs de prise ou pour l’étanchéité nécessite
obligatoirement l’agrément préalable du maître d’œuvre.
o Eaux de gâchage
Les eaux employées pour le gâchage et la cure des bétons et mortiers devront recevoir
l’agrément du maître d’œuvre. L’eau devra être propre, douce, sans impureté et ne devra
contenir aucune substance préjudiciable pour bétons et mortiers (pas agressive).
o Acier à béton
Les aciers à béton seront d’un type et de catégorie agréés par le Maître d’œuvre. Ce sont :
- Des barres à haute adhérence de type « TOR »Fe 400 ou Fe 500 ;
- Des fils de ligature en fils souple ou acier doux recuit (0.5 à 1 mm) ;
Les armatures seront exemptes de fentes, criques, stries, soufflures et autres défauts
préjudiciables à leur résistance. Les aciers seront également exempts de graisse ou de rouille
en plaque. Ils seront façonnés à froid.
Les armatures seront entreposées par diamètre de façon à éviter tout mélange de diamètres
différents.
L’aire de stockage sera propre et aménagée de telle façon que les barres ne soient pas en
contact direct avec le sol.
o Coffrage
Les bois utilisés pour les coffrages seront secs (moins de 15% d’humidité), sains, exempts de
fentes et cassures. Ils ne seront ni gauches ni voilés et leurs arêtes seront vives et rectilignes.
Les coffrages seront rigides, indéformables et parfaitement étanches. Ils seront réalisés de
telle sorte que le décoffrage des murs puisse s’effectuer avant celui des fonds de poutres.
Pour les bétons restant bruts après le décoffrage, les bois seront blanchis et arrosés ou huilés
avant bétonnage.
Les angles vifs des coffrages de poteaux, poutres, etc. seront renforcés au moyen de linteaux
de 2 à 5 cm de largeur, cloués dans le coffrage.

Vous aimerez peut-être aussi