Vous êtes sur la page 1sur 44

Calcul des pertes de pression

et dimensionnement des
conduits de ventilation

Applications résidentielles

Christophe Delmotte, ir
Laboratoire Qualité de l’Air et Ventilation
CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

A-t-on besoin d’un professionnel


pour installer un système de ventilation?

Ne suffit-il pas de
connecter ensemble
tous les accessoires
pour obtenir les débits
d’air souhaités dans
chaque local?
Faut-il vraiment
faire des calculs pour
que ça fonctionne
correctement?

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 2

1
Que se passe-t-il dans un
système de ventilation mécanique?

Un ventilateur force l’air


à se mouvoir dans des conduits
 On a besoin d’un ventilateur car les conduits
résistent au passage de l’air (pertes de pression)

L’air suit de préférence le conduit


qui oppose le moins de résistance
 Si on veut plus d’air d’un côté,
il faut réduire la résistance de ce côté

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 3

Est-ce que les dimensions des


conduits ont vraiment de l’importance?

Les grands diamètres coûtent cher


et prennent beaucoup de place
Les petits diamètres opposent
plus de résistance au passage de l’air
 Et cela nécessite des ventilateurs plus puissants

Il faut trouver un bon compromis


 On a besoin de méthodes de dimensionnement
 On a besoin de professionnels pour les appliquer

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 4

2
Calcul des pertes de pression

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 5

Pertes de pression linéaires

Sont provoquées par la viscosité de l’air


 Frottement des molécules
entre elles et le long des parois

Elles prennent naissance lorsqu’il y a


mouvement de l’air et ont lieu sur
toute la longueur des conduits

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 6

3
Formule de Darcy-Weisbach

Perte de pression linéaire


dans le cas d’un conduit circulaire

  (lambda): coefficient de frottement de Darcy [-]


 L : longueur du conduit [m]
 D : diamètre intérieur du conduit [m]
 (rho): masse volumique de l’air [kg/m³]
 v : vitesse moyenne de l’air [m/s]

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 7

Coefficient de frottement de Darcy

Dépend du régime d’écoulement

Nombre de Reynolds
 v : vitesse moyenne de l’écoulement [m/s]
 D : diamètre intérieur du conduit [m]
  (nu): viscosité cinématique [m²/s]

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 8

4
Exemple de calcul
du nombre de Reynolds

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 9

Caractéristiques de l’air

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 10

5
Coefficient de frottement de Darcy

En régime d’écoulement laminaire,


 est indépendant de la rugosité du conduit

 Formule de Poisseuille

 La perte de pression est


proportionnelle à la vitesse de l’air

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 11

Coefficient de frottement de Darcy

En régime d’écoulement turbulent,


 dépend du nombre de Reynolds et
de la rugosité relative (/D) du conduit
 Équation de Colebrook-White

  : coefficient de frottement de Darcy [-]


  (epsilon): rugosité absolue de la paroi interne
du conduit [m]
 D : diamètre intérieur du conduit [m]
 Re : nombre de Reynolds [-]
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 12

6
Rugosité absolue

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 13

Coefficient de frottement de Darcy

Équation de Colebrook-White
 Pas de solution analytique
 Résolution par itération

Formule de Swamee-Jain
 Bonne approximation
 Résolution directe

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 14

7
Diagramme de Moody

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 15

Formules approchées

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 16

8
Nomogrammes

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 17

Règles à calculer

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 18

9
Conduits flexibles

La rugosité absolue est généralement donnée


pour leur configuration complètement étirée
(notée « FS » de l’anglais « Fully Streched »)
Il est utile de la corriger en fonction du taux de
compression

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 19

Conduits flexibles

Taux de compression rc

Facteur de correction

Coefficient de correction acor égal à 21 pour les


diamètres de 75 à 500 mm

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 20

10
Pertes de pression singulières

Se produisent quand il y a perturbation de


l’écoulement normal, décollement des parois et
formation de tourbillons aux endroits où il y a
changement de section ou de direction ou en
présence d’obstacles (rétrécissements,
évasements, coudes, clapets, etc.)
La sortie de l’air d’un conduit vers un grand
espace engendre également une perte de
pression singulière

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 21

Pertes de pression singulières

 pj : perte de pression singulière [Pa]


  (zêta): coefficient de perte de pression
singulière de l’élément considéré [-]
 (rho): masse volumique [kg/m³]
 v: vitesse moyenne [m/s]

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 22

11
Principe de détermination de 
Norme de référence: NBN CR 14378 (2002)

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 23

Principe de détermination de 

Détermination expérimentale
Très grand nombre de familles d’accessoires
 Coudes, tés, élargissements, clapets, bouches...

Très grand nombre de variantes dans une


même famille

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 24

12
Variabilité des données expérimentales

 Evolution des méthodes de mesure ?


 Géométrie et matériau différents ?
 Dimensions et débit différents ?

Il faut considérer les résultats


des calculs avec prudence
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 25

Exemples de valeurs 

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 26

13
Exemples de valeurs 

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 27

Combinaison d’accessoires

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 28

14
Ouvrages de référence

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 29

Ouvrages de référence

Ashrae Duct Fitting Database (CD-Rom)

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 30

15
Information donnée par les fabricants

 Probablement plus fiable que des valeurs 


générales mais pas vraiment adapté au calcul
automatisé
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 31

Bouches d’air

Principal élément de réglage du


débit en application résidentielle
La perte de pression dépend du modèle
et de l’état d’ouverture de la bouche

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 32

16
Bouches de ventilation

Perte de pression maximale


limitée par des critères acoustiques

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 33

Perte de pression cumulée

La perte de pression cumulée d’un


conduit d’air est égale à la somme
 des pertes de pression linéaires pf
dans les longueurs droites
 et des pertes de pression singulières pj au droit
des éléments particuliers le long d’un même trajet

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 34

17
Perte de pression cumulée - Exemple

L
Débit = 150 m³/h

2m

2m E F 1m G H 1m
D J
1m
C I
Atténuateur Ventilateur
de son
A B

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 35

Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 36

18
Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 37

Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 38

19
Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 39

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 40

20
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 41

Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 42

21
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 43

15
Perte de charge en Pa
131

10

160

Débit en m³/h
0
0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 44

22
Perte de pression cumulée - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 45

Conduits rectangulaires ou oblongs

La formule de la perte de pression linéaire


s’applique à des conduits circulaires

Comment effectuer le calcul avec des conduits


rectangulaires ou oblongs?

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 46

23
Diamètre hydraulique

On peut utiliser la formule générale à condition


de faire appel au diamètre hydraulique

 Dh : diamètre hydraulique du conduit [m]


 Ac : aire du conduit [m²]
 P : périmètre du conduit [m]

 Conduit rectangulaire

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 47

Diamètre hydraulique

Le diamètre hydraulique d’un conduit de forme


quelconque correspond au diamètre d’un
conduit circulaire fictif engendrant la même
perte de pression linéique, pour une même
vitesse d’air et une même rugosité absolue
(matériau identique)

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 48

24
Diamètre hydraulique - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 49

Diamètre hydraulique - Exemple

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 50

25
Diamètre équivalent

Comment calculer le diamètre d’un conduit


circulaire réel qui engendrerait la même perte
de charge répartie, pour un même débit d’air et
une rugosité absolue identique?
 Le diamètre hydraulique n’est pas utilisable car il
est défini pour une même vitesse d’air

Utilisation du diamètre équivalent

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 51

Diamètre équivalent

Formulation générale

 De : diamètre équivalent du conduit [m]


 Ac : aire du conduit [m²]
 P : périmètre du conduit [m]

Conduit rectangulaire de côtés a et b

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 52

26
Dimensionnement des conduits

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 53

Dimensionnement des conduits

Détermination la section des conduits et des


accessoires et sélection des organes
d’équilibrage en vue d’obtenir les débits d’air
souhaités dans les différentes branches du
réseau
Recherche d’un compromis entre la section des
conduits et l’énergie nécessaire au déplacement
de l’air

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 54

27
Dimensionnement des conduits

Grande section
 Pertes de pression réduites (économie d’énergie)
 Vitesse réduite (limitation du bruit)

Petite section
 Coût du matériel réduit
 Encombrement réduit

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 55

Méthodes de dimensionnement

 Section constante
 Vitesse constante
 Réduction de vitesse
 Pertes de pression linéiques constantes
 Regain statique (méthode de conservation de la
pression statique ; uniquement d’application pour
les réseaux de pulsion)
 Méthode des 30% (simplification de la méthode
du regain statique)
 Méthode T (méthode d’optimisation qui vise à
minimaliser les coûts d’installation et de
fonctionnement)

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 56

28
Méthode de la réduction de vitesse

Consiste, après avoir choisi la vitesse au départ


du groupe, à la réduire graduellement, mais
sans suivre une règle précise, jusqu’aux
tronçons terminaux

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 57

Méthode de la réduction de vitesse

Choix de la vitesse
 Dépend de la zone concernée
 Tient compte de la limitation
des nuisances acoustiques

Le choix de la vitesse fixe le diamètre

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 58

29
Sections de conduits disponibles

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 59

Équilibrage des différentes branches

Règle de base
 La variation de pression totale est identique (« en
équilibre ») le long de chaque trajet, c’est-à-dire
entre le ventilateur et chacune des extrémités du
réseau considéré

 Pour qu’un réseau soit en équilibre, il faut que


chaque trajet présente la même perte de pression

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 60

30
Équilibrage des différentes branches

Répartition du débit qui entraîne une même


perte de charge (34 Pa) dans les deux branches

Pour un débit identique (125 m³/h) on aurait 41


et 30 Pa
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 61

Équilibrage des différentes branches

Après la sélection des diamètres:


Calcul des pertes de pression
pour chaque branche
Équilibrage des branches
 Ajout d’organes de réglage (bouches réglables)
 Modification de certains diamètres
 Modification de certains accessoires

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 62

31
Application pratique

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 63

Choix du diamètre des conduits

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 64

32
Calcul des pertes de pression

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 65

Équilibrage des différentes branches

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 66

33
Équilibrage au moyen d’une bouche d’air

48

5
56

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 67

Méthode des pertes de


pression linéiques constantes

Le principe de cette méthode est


de dimensionner les conduits pour
une perte de pression linéique constante
La perte de pression linéique
est choisie librement
 Une règle de bonne pratique pour les systèmes de
ventilation résidentielle est de choisir une perte
de pression linéique entre 0.7 Pa/m et 1 Pa/m

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 68

34
Lorsque les bouches de ventilation choisies ne
permettent pas d’équilibrer le réseau ou lorsque
l’on souhaite améliorer l’équilibre initial du
réseau, trois solutions sont possibles
 Revoir le dimensionnement des branches les plus
résistantes (en augmentant le diamètre de
certains de leurs tronçons) voire remettre en
question le tracé du réseau (cette première
solution est toujours recommandée dans un souci
d’économie d’énergie)
 Sélectionner des bouches moins résistantes pour
les trajets les plus résistants
 Revoir le dimensionnement des branches les
moins résistantes (en diminuant le diamètre de
certains de leurs tronçons sans jamais dépasser
la vitesse maximale) ou y ajouter des dispositifs
de réglage (perte de pression complémentaire)
23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 69

Détermination du diamètre des conduits

Utilisation des nomogrammes


Formules approchées
 conduits aérauliques circulaires en acier à joint
spiral ( = 0.09 mm)

Formules détaillées
 Calcul itératif

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 70

35
Calcul du diamètre au moyen des
formules détaillées

Pour effectuer ce calcul on


peut suivre les étapes suivantes
 Fixer un diamètre a priori
 Calculer la vitesse de l’air compte tenu du débit
 Calculer le nombre de Reynolds
 Calculer la rugosité relative du conduit
 Calculer le coefficient de frottement de Darcy
 Calculer la perte de pression linéique
 Modifier le diamètre en procédant par itérations
de façon à ce que la perte de pression linéique
soit aussi proche que possible de la valeur choisie

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 71

Application pratique

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 72

36
Équilibrage des différentes branches

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 73

Option pour cette méthode

 Application d’un critère de vitesse maximale de


l’air en plus du critère des pertes de pression
linéiques

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 74

37
Équilibrage des différentes branches

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 75

Courbe caractéristique
d’un réseau aéraulique

Les pertes de pression linéaires et singulières


sont approximativement proportionnelles au
carré de la vitesse de l’air
 Et donc aussi au carré du débit d’air

 p : perte de pression (cumulée) [Pa]


 k : constante propre au réseau aéraulique
considéré [Pa / (m³/s)²]
 qv : débit d’air [m³/s]

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 76

38
Courbe caractéristique
d’un réseau aéraulique

23/10/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 77

39
Mesure des débits d’air et
réglage des bouches de ventilation

Christophe Delmotte, ir
Laboratoire Qualité de l’Air et Ventilation
CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Mesure et réglage sont indispensables

Les systèmes de
ventilation ne se
règlent pas tout seuls
Pas de réglage
possible sans mesure

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 2

1
Mesure au niveau des bouches d’air

Anémomètre avec
cône de mesure
Bouches d’extraction
 Mesure fiable en général
sauf bouches très fermées

Bouches de pulsion
 Mesure globalement
peu fiable

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 3

Mesure au niveau des bouches d’air

Appareil à compensation
de pression sans grille
stabilisatrice
 Compensation de la perte de
pression avec un ventilateur
intégré à l’appareil
 Mesure fiable en général
sauf avec des bouches
très fermées

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 4

2
Mesure au niveau des bouches d’air

Appareil à compensation
de pression avec grille
stabilisatrice
 Compensation de la perte de
pression avec un ventilateur
intégré à l’appareil
 Mesure fiable dans
la plupart des cas

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 5

Mesure en conduit rigide

Type de sonde
 Sonde thermique
 Anémomètre
 Tube de Pitot

Longueur droite
suffisante nécessaire
Calcul nécessaire
Mesure fiable dans
la plupart des cas
 Respect des règles de base

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 6

3
Pensez à la mesure lors de la conception

La mesure peut être rendue


très difficile par un mauvais
placement des bouches

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 7

Pour plus d’information

Mesurer les débits de ventilation mécanique


 www.cstc.be CSTC-Contact 2012/3

Guide des bonnes pratiques des mesures


de débit d’air sur site pour les installations
de ventilation
 www.cetiat.fr

NBN EN 12599 : 2000 Ventilation des bâtiments


- Procédures d'essai et méthodes de mesure
pour la réception des installations de ventilation
et de climatisation installées (+AC:2002)
 www.nbn.be

12/2012 Centre Scientifique et Technique de la Construction 8

4
L La mesure des débits de ventilation mécanique permet de régler l’installation, mais aussi de démontrer la conformité des
débits réellement atteints. Malheureusement, certains instruments de mesure sur le marché ne sont pas suffisamment
fiables. Cet article fait le point sur les méthodes de mesure des débits de ventilation mécanique dans les applications de
type résidentiel.

✍✍ S. Caillou, dr. ir., chef de projet, labora-


toire Qualité de l’air et ventilation, CSTC

Article rédigé dans le cadre du projet


OPTIVENT, financé par l’IWT.

POURQUOI MESURER LES DÉBITS ?


Mesurer les débits de
ventilation mécanique
et d’extraction. Le tableau ci-dessous donne La méthode de l’anémomètre à hélice asso­
une vue d’ensemble de ces méthodes ainsi cié à un cône est très répandue, mais peut être
La mesure des débits de ventilation méca- qu’un certain nombre de critères permettant à l’origine d’erreurs très importantes dans cer-
nique constitue une étape capitale de la mise d’en apprécier au mieux les avantages et les taines conditions (3).
en service d’une installation de ventilation. inconvénients.
En effet, cette mesure est nécessaire pour le L’utilisation d’une petite sonde dans un
réglage de l’installation, c.-à-d. le réglage du Il en ressort ainsi qu’un appareil à compen­ conduit (fil chaud ou anémomètre de petite
ventilateur et des bouches de pulsion ou d’ex- sation de pression muni d’une grille stabi­ dimension) est envisageable, mais moins pra-
traction d’air dans les différents locaux et ce, lisatrice offre d’excellents résultats, tant au tique (4). Cette méthode peut également être
pour atteindre le bon débit au bon endroit ! niveau de la fiabilité de la mesure que de la appliquée, à certaines conditions, au niveau
facilité d’utilisation (1). Cette grille est un des bouches de pulsion et d’extraction. Le cas
La mesure des débits permet également de élément capital permettant de stabiliser le flux échéant, on utilise un tronçon de conduit sup-
gagner de précieux points E dans le cadre de d’air et de donner de bons résultats même si le plémentaire (d’une longueur de 1 m, p. ex.)
la réglementation PEB (résidentiel unique- flux est perturbé (flux asymétrique avec, par que l’on connecte au réseau à la place de la
ment). On peut ainsi gagner entre deux et cinq exemple, une bouche dite à secteur propre, une bouche. La bouche est ensuite replacée à
points, selon le type de système, lorsque l’on vitesse d’air localement très élevée, …). Le l’autre extrémité de ce tronçon de conduit. Les
peut démontrer que les débits sont correcte- ventilateur intégré à cet instrument de mesure conditions d’application et les limites de cette
ment réglés. permet, quant à lui, de compenser la perte de méthode sont expliquées plus en détails dans
pression crée par l’instrument. la version intégrale de cet article. n

CHOISIR LE BON INSTRUMENT DE MESURE Certaines variantes de cette méthode, avec


compensation de pression, mais sans grille
Il existe plusieurs méthodes de mesure des stabilisatrice, fournissent de moins bons ré- www.cstc.be
débits. Une multitude d’instruments sont ac- sultats dans certaines conditions (2), en par- Les Dossiers du CSTC 2012/3.12
tuellement disponibles pour chacune d’elle. ticulier lorsque la bouche de pulsion ou d’ex-
La version intégrale de cet article sera
Une campagne d’essais a été réalisée au traction est anormalement fermée ou lorsque
prochainement disponible sur notre site
CSTC afin d’évaluer les principales méthodes le flux au niveau de la bouche de pulsion est Internet.
de mesure au niveau des bouches de pulsion asymétrique.

Vue d’ensemble et efficacité des principales méthodes de mesure au niveau des bouches

Extraction Pulsion
CT Chauffage et climatisation

Bouche Bouche à flux


Méthode de Bouche à flux Bouche à flux Prix Facilité
suffisamment symétrique
mesure Bouche très symétrique + asymétrique indicatif [€] d’utilisation
ouverte + ins- suffisamment
fermée instrument non ou bouche très
trument centré ouverte + ins-
centré fermée
ou non trument centré
Compensation 2500 à Facile et
1
avec grille ✓ ✓ ✓ ✓ ✓ 3500 rapide
Compensation 2500 à Facile et
2
sans grille ✓ ✗ ✓ ✓ ✗ 3500 rapide
Anémomètre Facile et
3
avec cône ✓ ✗ ✓ ✗ ✗ < 1000
rapide
Moins
Petite sonde pratique :
4
en conduit ✓ ✓ ✓ Sans objet ✓ < 1000
calcul
requis
Légende
✓ : mesure fiable dans la plupart des cas.
✗ : résultat incorrect ou mesure instable.

14 | CSTC-Contact 2012/3