Vous êtes sur la page 1sur 10

PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

Sommaire
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE...................................................................... 2

1. CONTEXT GENERALE................................................................................................... 2

2. ZONE D’ETUDE.............................................................................................................. 2

2.1. Dimensionner la poutre de roulement (supportant le pont roulant).......................... 2

b) Vérifier la poutre à l’ELU (le calcul du détail dans l’annexe)..................................... 5

c) Vérifier la poutre vis-à-vis du déversement (le calcul du détail dans l’annexe).......6

2.2. Dimensionner un poteau d’un portique courant...................................................... 6

a) Dimensionnement du poteau à l’ELU....................................................................... 6

b) Vérification du flambement de poteau...................................................................... 7

2.3. Méthodes d’exécution................................................................................................ 8

Page 1 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE


1. CONTEXT GENERALE
Le travail de ce projet concerne la construction d’un bâtiment de pompage pour
abriter les équipements de pompage, les armoires de commande et tous les
équipements du surpresseur.
Ensuite, nous allons étudier deux les éléments principaux ceux sont la poutre de
roulement qui est surmonté par un pont de roulant et le poteau courant du bâtiment.
Tous les deux éléments seront dimensionnés en métallique. De plus, nous allons
proposer un phasage de mise en place des équipements au sein du bâtiment, et
comprendre la cinématique de réalisation de l’ouvrage.
Pour le calcul, nous utiliserons Excel et le logiciel SCIA Engineering pour le calcul
et la vérification des résultats.

2. ZONE D’ETUDE
2.1. Dimensionner la poutre de roulement (supportant le
pont roulant)
a) Pré-dimensionner la poutre à l’ELS.
En générale, à l’Etat Limite de Service, la vérification se fait sur la flèche due aux
charges extérieures selon l’Eurocode 3 :
D’après l’Eurocode, nous devons prendre une flèche limite dlim = L/500 = 7,66 mm
avec L = 3,83 m(à cause du pont roulant).

Page 2 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

De plus, la flèche de calcul sera donnée à l’aide du logiciel SCIA en changeant un


par un le profilé de la poutre.

 Les charges qui s’exercent sur la poutre sont :


Charge permanente G Charge d’exploitation Q
1. Poids propre de la poutre : q 1. Le charge d’objet P2 = 20 kN
2. Poids propre du pont roulant
de chaque point P1 = 2kN
P = P1 + P2 = 22 kN

Le calcul fait sur le logiciel (à l’ELS) nous permet d’obtenir le tableau suivant :

NB : Wtotal = Wmax +Wmin

Nous pouvons donc pré-dimensionner avec le profilé IPE180.

Le calcul des efforts internes et du déplacement de IPE180 est exprimé de la


manière suivante :
Page 3 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

 Le diagramme du moment fléchissant :

 Le diagramme de l’effort tranchant :

 Le déplacement de la poutre selon la direction (oz) :

Page 4 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

b) Vérifier la poutre à l’ELU (le calcul du détail dans l’annexe)


A l’ELU aussi, nous avons déterminé les efforts internes grâce au logiciel SCIA. Nous
avons obtenu :
 Le moment fléchissant de calcul : My,Ed = 25.63 kN.m
 L’effort tranchant de calcul : Vy,Ed = 50,60 kN.
 Le diagramme du moment flechissant :

 Le diagramme de l’effort tranchant :

1. Pour la classification de la section : fy = 235 MPa, ε = 1, on a :


- La classe des Ames : classe 1
- La classe des semelles : classe 1
On en déduit alors que la section de la poutre est de classe 1. Par
conséquence, nous avons que le moment de résistance est également le
moment de plastique.

Page 5 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

1. Le moment de résistance (moment plastique) de la section :


MC,Rd = wpl.fy = 39,1 kN
2. La résistance plastique au cisaillement de la section :
Vpl,Rd = Avz.fy/ sqrt(3).gM0 = 152,637 kN
On a vu que :
Vy,Ed = 50,60 kN < 0,5.Vpl,Rd = 76,32 kN et
My,Ed = 25,63 kN.m < MC,Rd = 39,1 kN.m, Il est donc vérifié.

c) Vérifier la poutre vis-à-vis du déversement (le calcul du détail dans


l’annexe).
Le déversement des pièces fléchies, qui est due à la torsion et au gauchissement,
est le second phénomène d’instabilité élastique après le flambement. Pour éviter ce
risque, il faut théoriquement que le moment de calcul M y,Ed soit inférieur au moment
ultime de déversement :
fy
M y , E d <   ⏟ X LT . β w . w P l , y .
γM1
M o m e n t  u l t i m e  d e  d é v er s s e m en t

Avec :
- X LT =0,79

- β w =1 (Pour la classe 1 et 2)

- wPl, =166,4 . 10 3   m m 3
y

- f y =235   M P a et γ M 1=1
Le moment ultime de déversement, égale 30,89 kN.m, est supérieur au moment
de calcul My,Ed. Donc c’est vérifié !

1.2. Dimensionner un poteau d’un portique courant


a) Dimensionnement du poteau à l’ELU
Nous allons dimensionner le poteau le plus sollicité (donc le poteau gauche) dans le
cas le plus défavorable (donc avec le vent long pan). En se référant à l’énoncé du
projet de la mécanique des structures, nous pouvons recenser les charges
suivantes :

 Charges permanentes (G) :


o Poids propre de la toiture : 0,5 kN/m2

Page 6 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

o Poids propre des fermettes : 1kN/fermette


o Poids propre de la dalle supérieure : 25kN/m3
 G=41,87 kN/m
 Neige normale (S) : 2,3 kN/m
 Vent long pan (cas le plus défavorable) : 4 kN/m
Dimensionnement à l’ELU : 1,35G + 1,5Q. En considérant uniquement les charges
verticales, on obtient : NELU = NEd = 179,64 kN.

Supposons maintenant que notre poteau est une barre bi-articulée. Calculons l’effort
théorique critique de flambement d’Euler N Cr tel que NELU inférieur ou égale au NCr.

Selon le calcul (le calcul du détail dans l’annexe), nous obtiendrons la valeur du
moment d’inertie critique Imin = 39,87 cm4.
Alors, on choit le profilé IPE140

a) Vérification du flambement de
poteau

Certes cette condition au-dessous n’est pas


suffisante pour vérifier le flambement, mais
elle va nous donner une valeur du moment
quadratique I qu’on devra vérifier si elle
respecte aussi les autres conditions. Si non,
on devra augmenter à l’aide d’un Excel la
valeur de I jusqu’à satisfaire toutes les
conditions situées dans l’organigramme de calcul ci-contre.
Pour simplifier le calcul, nous avons utilisé le tableau Excel qui nous donne le
résultat comme ci-dessous :

Données Paramètre du calcul Intensité


lfy (m) 4,600 lamda y 80,139
lfz (m) 4,600 lamda z 278,788
iy (m) 0,057 lamda 278,788
iz (m) 0,017 lamda 1 93,900
fy 235000000,000 lamda barre 2,969
h (mm) 140,000 alpha 0,340
b (mm) 73,000 fi 5,378
h/b 1,918 xi 0,101
Page 7 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

tf (mm) 6,900 Nbrd (kN) 39,077


aire (m2) 0,002

Selon le tableau au-dessus, le profilé IPE140 ne satisfait pas le phénomène de


flambement (car Nb,Rd = 39,077 kN).
Pour la suite nous avons essayé plusieurs profilés avec un tableau Excel jusqu’à
satisfaire toutes les conditions de non flambement (le tableau Excel dans l’annexe).

Profilés Nb,Rd [kN] NELU [kN]


IPE200 119,5 179,64
IPE220 168,07 179,64
IPE240 226,96 179,64

Donc, on prendra le profilé IPE240 car il vérifie toutes les conditions du flambement.

1.2. Méthodes d’exécution


Ce rapport de méthode va servir à guider la mise en place des canalisations, des
pompes et du pont roulant dans le bâtiment. L’installation de ces éléments doit
prendre en compte l’avancement des travaux de réalisation de l’ouvrage (génie civil,
remblais, éléments d’exploitation, …).

Nous allons présenter la méthode d’exécution dans un ordre chronologique.

1. Etat initial :

Considérons que les fondations du bâtiment (radier, sous-sol en béton armé et les
emplacements accueillants les canalisations et les pompe) sont déjà présentes.

2. Remblais contre ouvrage :

Les matériaux doivent être également méthodiquement compactés en maitrisant la


teneur en eau, comme pour un remblai courant : si la fouille est suffisamment large
(2,00m environ), conformément au GTR ; si la fouille est étroite, conformément aux
prescriptions du guide « remblayage des tranchées ». Le type de compacteur doit
être compatible avec les zones d’évolution : respect des ouvrages (murs, complexes
de drainage, etc…), épaisseur des couches, etc …

3. Canalisations et pompes :

Page 8 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

Les pompes et les canalisations de niveau R-1 seront descendues à leur


emplacement avant le coulage de la dalle, en pièces détachées.

Problèmes possibles :

Les pompes et canalisations peuvent gêner la pose d’étais pour soutenir les
armatures pour le coulage de la dalle. Si le coulage de la dalle se passe mal (la dalle
chute lors du coulage), les pompes et canalisations sont perdues. C’est un cas
extrême mais on peut remédier à cela en utilisant une prédalle plutôt que du coulage.

En ce qui concerne la mise en place des voiles avec la passage des canalisations, la
canalisation sera placée avant le coulage du mur.

4. Pont Roulant :

Méthode de mise en place :

Le pont roulant sera livré par camion (dimensions) et sera déposé à son
emplacement avant l’installation des éléments du niveau supérieur (toiture, dalle,
fermette).

Explications :

Solution 1 : Une autre solution est d’installer le pont roulant avant les éléments de
toiture, avec utilisation

Problèmes possibles : efforts sur le remblai pouvant être trop important et impacter la
structure ; intempéries à prendre en compte si on laisse le bâtiment sans toiture.

Solution 2 : Une première solution aurait été de compléter l’ensemble de la structure
et installer le pont roulant de l’intérieur.

Problèmes :

Faire entrer un camion lourd et encombrant dans le bâtiment est problématique. Il


pourrait endommager la structure du bâtiment et les éléments d’exploitation
(canalisations, pompes). L’installation du pont à l’aide d’un bras de levage est difficile
voire impossible en raison d’un espace trop restreint au-dessus du niveau du pont.
Une solution à cette contrainte est de positionner le pont roulant en pièces
détachées.

Page 9 of 10
PROJET DE CONSTRUCTION METALLIQUE

Page 10 of 10

Vous aimerez peut-être aussi