Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre V : Physiologie rénale

L’appareil Urinaire comprend: les deux reins,


les deux uretères, la vessie et le canal urètre.
Ces structures sont chargées de l’élaboration et
de l’élimination des urines.

I/ les reins
Les reins assurent deux fonctions importantes :

1
L’excrétion des déchets métaboliques de
l’organisme
La régulation du volume et de la
composition du liquide extracellulaire (LEC)
En effet, la composition du liquide corporel n’est
pas déterminée uniquement par ce qui entre
par la bouche, mais aussi par ce que les reins
gardent.
A/ Structure et fonction des reins
Le rein est un organe pair. Les reins sont fixés à
la région sous lombaire par le péritoine (feuillet
très mince).
Chaque rein est irrigué par une artère rénale
issue directement de l’aorte. Le sang est évacué
du rein par la veine rénale qui se jette
directement dans la veine cave inférieure.
1) Structure du rein
a) Structure anatomique
2
Chez la plupart des animaux domestiques et
chez l’homme, le rein a la forme de haricot, chez
le cheval, il a plutô t la forme d’un cœur et chez
les bovins, le rein est constitué de plusieurs
lobes qui est la persistance de la lobulation
fœtale.

Figure 1 : Coupe transversale d’un rein

3
Fig : reins de bovin
b) La structure histologique
L’unité fonctionnelle de l’émonctoire
(Ouverture artificielle ou naturelle destinée à
évacuer les humeurs) rénal est le néphron. Le
nombre de néphron varie considérablement
avec l’espèce, tandis que ce nombre est
relativement constant chez les individus d’une
même espèce.
4
Tableau1 : Nombre approximatif de néphrons
dans un rein chez quelques espèces
Espèces Nombre de
néphrons/rein
Bovin 4. 000 000
Porc 1.250 000
Chien 45 000
Chat 190 000
Homme 1.000 000

Chaque néphron comporte une série de


segments à structure et à fonction différente,
logée dans des sections distinctes du
parenchyme rénal, entourés de tissus
conjonctifs peu abondants mais très
vascularisés.
Le glomérule de Malpighi, les tubes contournés I
et II sont localisés dans la zone corticale, tandis
5
que l’anse de HENLE et le tube collecteur se
trouvent dans la zone médullaire.

6
Figure 2 : Schéma d’un néphron
α) Le glomérule rénal ou glomérule de
malpighi
Il est formé à partir d’un réseau artériel et d’une
capsule du tube urinaire appelée Capsule de
Bowman.

7
Figure 3 : Glomérule rénal
β) Le tube urinaire
Faisant suite au glomérule de Malpighi, on
distingue :
Le segment proximal du tube contourné I
L’anse de HENLE constitué de deux
branches : Ascendante et descendante
Le segment distant ou tube contourné II
Le tube collecteur ou tube de BELLINI

2/ la filtration glomérulaire

8
La filtration glomérulaire se produit au niveau
de l’endothélium des capillaires glomérulaires.
Il se forme ainsi dans la capsule de
Bowmannune urine glomérulaire ou filtrat
glomérulaire ayant la même osmolarité que le
plasma sanguin et dont la composition diffère
de celle du plasma seulement par l’absence de
protéines.
La formation de l’urine glomérulaire dépend de
la pression de filtration effective qui résulte de
3 facteurs :
a) La pression sanguine ou pression
glomérulaire ou pression hydrostatique
PS = PG= PH
b) La pression capsulaire due à l’urine
filtrée
c) La pression oncotique : c’est la pression
osmotique déterminée par les substances
9
sanguines de poids moléculaire élevé et qui
ne peuvent filtrer
Pf = P sang – (Pcap + P oncotique)
Pf = pression de filtration (mm Hg)
Schéma de la filtration glomérulaire
3/ La réabsorption tubulaire
Dans le néphron, l’urine primitive
(glomérulaire) va subir une réabsorption. Le
filtrat glomérulaire dont la composition ne
diffère de celle du sang que par l’absence de
protéines va subir dans les différents segments
successifs du néphron, une réabsorption ±
importante de l’eau et des électrolytes.
a) Réabsorption dans le tube proximal
Dans le tube proximal, il ya une réabsorption
quantitativement très importante de l’eau
(80%), du glucose, des ions Na+, K+, Cl- … Le
filtrat y est réduit à 20 % de son volume initial.
10
Chez un homme adulte, la filtration
glomérulaire est de 125 ml/minutes. Ce qui fait
une production d’urine journalière de 180 mL.
Elle plus tard réduite à 20% de son volume
initial. Il ne reste plus que 36mL (80% ont été
absorbés).
b) Réabsorption au niveau de l’anse
Les parois de la branche descendante de l’Anse
de HENLE sont perméables à l’eau et aux
électrolytes. Le processus de concentration de
l’urine s’y fait par soustraction osmotique de
l’eau et par addition passive de l’électrolyte. La
branche ascendante de l’anse de HENLE est
imperméable à l’eau. Elle est le siège d’un
transport d’électrolytes vers le milieu
interstitiel.
c) Réabsorption dans le tube distal

11
Dans le tube distal, on assiste à une réapparition
des ions K+ dans les urines. Ces ions K+ sont
échangés contre les ions Na+ sous le contrô le du
système rénine-angiotensine-aldostérone.
On assiste également à l’échange des ionsCO3H-
assurée par l’anhydride carbonique. L’hormone
antidiurétique (ADH) contrô le la perméabilité à
l’eau dans les tubes distal et collecteur. Lors des
déshydratations, la sécrétion d’ADH est
importante, laquelle ADH perméabilise les tubes
collecteurs à l’eau, entrainant une réabsorption
importante de l’eau et une concentration de
l’urine.
4/ La régulation du débit urinaire
La réduction du débit sanguin entraine la
sécrétion de la rénine qui transforme
l’angiotensine plasmatique en angiotensine Iqui
à son tour est transformée en angiotensine II.
12
L’angiotensine II accroit la sécrétion de
l’aldostérone qui à son tour accroit la
réabsorption du sodium. Cette réabsorption du
Na va entrainer la réabsorption de l’eau, donc la
concentration de l’urine.
D’autres facteurs influencent la sécrétion de
l’ADH. En effet, en plus du degré de
déshydratation de l’espace extracellulaire,
détectée par des Osmorecepteurs
hypothalamiques. D’autres facteurs entrainent
la libération de l’ADH. Ce sont :
a) La baisse du volume sanguin
Elle va entrainer la baisse de la pression
sanguine. Les récepteurs des volumes
sanguins localisés dans les parois des
vaisseaux sanguins vont entrainer une
augmentation de la libération de l’Aldostérone

13
avec pour conséquence une augmentation de
la réabsorption de l’eau.
b) Le froid
Le froid entraine une baisse de la libération de
l’ADH avec pour conséquence une production
importante d’urine.
c) L’alcool
L’alcool inhibe la sécrétion de l’ADH avec pour
conséquence une production importante
d’urine.
II/ Etude particulière des constituants
urinaires
2.1- Eau
99 % de l’eau filtrée est réabsorbée.
passivement TC I
Activement TC II 
2.2- Corps non électrolytes :
Produits finaux du catabolisme protidique
14
a) Urée : sa concentration augmente si le
régime est carné.
b) créatine : provient du métabolisme azoté et
est en partie sécrétée par les reins.
c) Acide urique : terminaison de la dégradation
des nucléo-protéines. Important chez
l’homme ; chez les animaux, il est oxydé en
allantoïne.
2.3- Electrolytes
Leur concentration dans le sang est plus ou
moins constante, mais leur concentration
urinaire est très variable en fonction de
l’apport.
Na : résorbé au niveau des tubes contournés
pour la majeure partie.
K : on en retrouve beaucoup dans l’urine des
herbivores.

15
Ca : totalement résorbé au niveau des tubes
contournés surtout chez les jeunes en
croissance.
Phosphate : rô le de l’hormone parathyroïdienne
2.4- Substance à seuil
On appelle substances à seuil, toutes les
substances propres ou étrangères à l’organisme
qui, après leur filtration au niveau des
glomérules de Malpighi, sont totalement
résorbées par l’épithélium tubulaire tant que
leur concentration dans l’ultrafiltrat ne dépasse
pas une certaine valeur. Ce n’est que lorsque ce
seuil est dépassé que la substance est éliminée
dans l’urine.
Ex : glucose
Les substances sans seuil, quant à elles, sont
éliminées dans l’urine proportionnellement à
leur concentration sanguine.
16
Ex : urée
2.5- Contrôle du fonctionnement rénal
2.5.1 Nerveux
Intervient en contractant ou dilatant les
vaisseaux.
2.5.2 Hormonal
- vasopressine : stimule la résorption de l’eau.
L’absence de vasopressine entraîne le diabète
insipide.
- Mcs : facilitent la résorption Na+
L’élimination K+ Volume urinaire diminue

- Parathormone ou hormone
parathyroïdienne (Hormone sécrétée par les
glandes parathyroïdes) Dans les reins, la
parathormone favorise la rétention du calcium
et l'élimination du phosphore. Elle stimule
également l'enzyme rénale qui transforme la
vitamine D en vitamine active.
17
- Adrénaline :
 A faible dose, provoque une augmentation
de la pression sanguine, entraînant une
augmentation du volume urinaire =
diurétique
A forte dose, vasoconstriction totale
plus d’urine
2.6.- Physique :
L’urine filtre jusqu’au moment où la
pression de filtration = 0, cette diminution étant
due à une augmentation de la pression
capsulaire suite à l’urine déjà formée.
2.7- Evacuation de l’urine
Lorsque la pression d’urine dans la vessie =
150 mm Hg, il y a excitation des terminaisons
sensitives ; l’influx atteint le centre lombo-sacré
et la miction s’ensuit. Acte involontaire, qui peut
devenir volontaire par dressage.
18
N.B : Chez les oiseaux, ni vessie, ni urètre. Les
uretères débouchent directement au niveau du
cloaque.
Beaucoup d’acide urique, étant donné que
ce dernier représente à la fois le terme ultime
du catabolisme des protéines et des
nucléoprotéiques.

19