Vous êtes sur la page 1sur 90

IRM

 cardiaque  
Applica0ons  et  perspec0ves  

Jean-­‐François  Deux,  Julie  Mayer,  Thibault  


Damy,  Pascal  Lim,  Alain  Luciani,  Hicham  
Kobeiter,  Pascal  Gueret,  Alain  Rahmouni  
Objec0fs  

•  Rappel  technique  /  séquences  


•  Connaître  les  indica0ons  principales  de  l’IRM  
cardiaque  
•  Connaître  les  différents  aspects  des  
cardiopathies  en  IRM  
•  Futur  
Un  brin  de  technique  …  
•  Aimant  supraconducteur  
–   bobinage  Nobium-­‐Titane  
–  Helium  liquide  (-­‐269°C)  
–  1,5  ou  3T  
–  30000  fois  le  champ  magné0que  
terrestre  (1,5T)  
•  Spin  des  molécules  d’H20:  63,9  Mhz  
•  3  bobines  de  gradient  (codage)  
•  Impulsion  de  radiofréquence  B1  
•  Signal  res0tué  par  les  molécules  d’eau  
•  Antennes  
De  l’espace  k  à  l’image  IRM  

Plan  de  Fourier                              image  


Imagerie  cardiaque  
•  Synchronisa0on  ECG  
–  Détec0on  sur  le  pic  des  ondes  R  
–  ECG  et  champ  magné0que  -­‐>  
cohabita0on  difficile  
•  Antennes  en  réseau  phasé  
–  6  à  32  antennes  couplés  
–  Augmente  le  SNR  
•  Coopéra0on  pa0ent:  
–  Apnée  de  10  à  20  secondes  
–  30  à  40  minutes  d’examen  
Cœur:  1,5  ou  3  Teslas  ?  

•  1,5  T  
–  Peu  d’artéfacts  
–  Prix  
•  3  T  
–  Plus  de  signal  théorique  
–  Artefacts  supplémentaires  
–  Cher  
Images  
Nb cycle=8 à 12

•  Monophasique:    
–  acquisi0on  télé  diastolique  
–  moyennée  sur  n  cycles  
–  Pb  si  espaces  RR  varient  
•  Mul0phasique:    
–  20  à  30  phases  /  RR  
–  Moyennée  sur  n  cycles  
•  Perfusion  
Images  
Nb cycle=8 à 12

•  Monophasique:    
–  acquisi0on  télé  diastolique  
–  Moyennée  sur  n  cycles  
–  Pb  si  espaces  RR  varient  
•  Mul0phasique:    
–  20  à  30  phases  /  RR  
–  Moyennée  sur  n  cycles  
•  Perfusion  
Images  
•  Monophasique:    
–  acquisi0on  télé  diastolique  
–  Moyennée  sur  n  cycles  
–  Pb  si  espaces  RR  varient  
•  Mul0phasique:    
–  20  à  30  phases  /  RR  
–  Moyennée  sur  n  bajements  
R R R R R
•  Perfusion  

1 2 3 41 2 3 41 2 3 41 2 3 4

1 2 3 45 6 7 81 2 3 45 6 7 8
Les  séquences  classiques  

•  Sang  noir  
–  T1:  graisse,  masse,  thrombus  
–  T2:  œdème  myocardique  
•  Sang  blanc  
–  Fonc0on  
•  Avec  gadolinium  
–  Perfusion  «  first  pass  »  
–  Tardives:  10-­‐15  minutes  post  
injec0on  
Pourquoi  ajendre  ?  

•  Nécrose  

Myocarde  viable   Infarctus  récent   Infarctus  ancien  


myocyte  détruit  
collagène  
capillaire  

inters,,um  

fibroblaste  

D’après  Croisille  et  al;  Eur  Radiol  2006  


Pourquoi  ajendre  ?  

•  Inflamma0on  -­‐  fibrose  

Myocarde  viable   Infarctus  récent   Infarctus  ancien  


myocyte  détruit  
collagène  
capillaire  

inters,,um  

fibroblaste  

D’après  Croisille  et  al;  Eur  Radiol  2006  


Choisir  le  TI  ou  comment  
maximaliser  le  contraste  

•  En  annulant  le  signal  du   z


myocarde  sain   Myocarde
pathologique
•  Acquisi0on  à  un  temps  TI  
ou  le  signal  du  myocarde  
sain  passe  par  0   Myocarde sain

•  Calcul  du  TI  


•  Variante:  séquence  en  
TI t (ms)
phase  
Pulse 180°
Séquence  de  réhaussement  tardif  
•  T1  IR  2D  ou  3D  
•  10-­‐15  minutes  après  
injec0on  (0,2  mmol/kg,  dose  
op0male)   TI=200  ms  

•  U0lisa0on  d’un  pulse  d’IR  


pour  annuler  le  signal  du  
myocarde  sain  
•  Réglage  du  TI  semi   TI=220  ms  
automa0que  (TI  scou0ng)  

Kim  et  al,  Circ  2008  


Séquence  Phase  sensi0ve  (2D)  
•  2  images  sont  reconstruites  pour  chaque  TI:  

TI  PSIR=300  ms  
Séquence  PSIR  

Image en magnitude Image en phase

TI:300ms
Indica0ons  IRM  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
Fonc0on  ventriculaire  gauche  
Absence  d’hypothèse  géométrique  
Difficulté  

•  Coupe  basale  +++  


•  Avancée  systolique  de  la  base  
•  VG:  
–  Dis0ngo  assez  facile  paroi  
OG/VG  
•  VD:  
–  Plus  difficile  car  paroi  VD  
fine  
–  Relief  OD:  sinus  coronaire  

Omoumi et al; J Radiol 2010;91:769-78


VG  déformés  
VD=>  morphologie  complexe  
•  Volumes,  FEVD  
•  Surfaces  
•  TAPSE  
Valeurs  normales  IRM:  
masse  et  volume  
•  Varient  suivant  âge  (plus  elevées  avant  45  ans),  sexe  
(homme  >  femme),  type  séquence  (BB  >  SSFP)  
•  Valeurs  normales  VG  
–  VTD  VG  =  60-­‐80  +/-­‐  15  mL/m2  (patho  >90)  
–  Masse  VG:  50  à  90  g /m2  (patho  >  90)  
–  FE:  55-­‐75%  
•  Valeurs  normales  VD  
–  VTD  VD  =  90  +/-­‐  10  mL/m2  
–  FE:  45-­‐65%  
–  Masse  VD:  2  à  3  fois  plus  faible  VG  

Alfakih  et  al;  JMRI  2003;17:323-­‐9  


Sandstede  et  al;  Eur  Radiol  2000;10:438-­‐42  
2D TTE vs. Cine-MRI
Volumes  et  FE  

Systema0c  under-­‐es0ma0on  of  LV  volumes  vs.  MRI  


Author year n LVEDV (ml) LVESV (ml) LVEF (%)
Jenkins C 2004 50 -54±33 -28±28 -1±13
Caiani EG 2005 46 -23±43 -19±30 4±8
Jacobs LD 2006 50 -23±29 -15±24 1±10
Jenkins C 2009 50 -41±21 -22±18 -2±4

Mais  sures0ma0on  de  la  masse  VG  en  ETT  (130  et  110  
g/m2)  
2D TTE vs. Cine-MRI Volumes  et  FE  
Grothues et al; Am J Cardiol 2002

Inter-­‐observer  variability  for  ETT  :  


-­‐ 20  to  38%  for  LV  volumes    
-­‐ 10  to  15%  for  LVEF  
Diagnos0c  posi0f:  diastole  
•  Contraste  de  phase  
•  Flux  transmitral  
–  En  apnée  (RT  faible  50  ms)  

–   En  respira0on  libre  (artefact)  

•  Mais    ETT++  pour  RT  et  E/Ea  

•  Flux  veineux  pulmonaire  

Caudron J, Fares J, Bauer F, Dacher


JN.Radiographics. 2011 Jan-Feb;31(1):239-59
Speckle  tracking  versus  tagging  
•  Mesure  des  champs  de  déplacement  
•  Strain  global  ou  segmentaire  
•  Déforma0on  circonféren0elle,  longitudinale  ou  radiale  

Tagging 3T Strain circonférentiel

Remerciements Pierre Croisille; Logiciel Intag (Osirix), CREATIS (Lyon)


Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
Cardiopathies  ischémiques  
•  Technique  la  plus  sensible  de  
détec0on  de  la  nécrose  
myocardique  
–  Sensibilité  importante  de  l’IRM  >  
SPECT  
–  Nécrose  de  pe0te  taille  (sous  
endocardique)  
Cardiopathies  ischémiques  

•  À  10  minutes  post  Gd  


•  «  White  is  dead  »  
•  2D  ou  3D  
–  Segments  
–  transmuralité  
•  Résolu0on:  1.5  x  1.  5  x  
5  mm  
•  Avec  ou  sans  TI  scout  
(sequence  de  phase)  
Cardiopathies  ischémiques  
•  Corréla0on  transmuralité  –  
récupéra0on  
–  RT  nul  ou  <25%    récupéra0on  
fonc0onnelle  probable  
–  RT  >75%    pas  de  récupéra0on  
(spontanée  ou  après  
revascularisa0on)  
–  Entre  les  2:  zone  grise  
Cardiopathies  ischémiques  
Cardiopathies  ischémiques  
Comment  faire  mieux  ?  
•  Ajouter  un  stress  
pharmacologique  
•  Dobutamine  faible  dose  
–  À  la  suite  du  Gd  
–  Lors  d’un  second  
examen  
•  Améliore  la  VPP  
•  Limite:  temps  machine  
–  En  1  fois  
–  Revoir  le  pa0ent  

Bodi  et  al;  JACC  2005  


IR TFL 3D

Remerciements Pierre Croisille, Lyon


repos

10γ

15γ

cine radial (4 coupes/BH; 128X48, FOV:230, 26 à 21phases, TE:


23ms)

Remerciements Pierre Croisille, Lyon


IRM  dans  le  post  infarctus  récent  
•  Œdème  myocardique:  
–     aire  à  risque  
–  Séquence  T2    
•  Dégats  microvasculaires  
–  zone  en  hyposignal  franc:  50  à  75%  des  IDM  
reperfusés  
–  Séquences  de  perf  et  de  RT  
•  Bilan  d’extension  précis  de  la  nécrose  
•  Complica0ons  
IDM  récent  
•  STIMI  
•   IDM  ant  sur  occlusion  
IVA1  
•  Recanalisa0on  et  stent  
•  Flux  TIMI  3  
•  IRM  à  J4  
IDM  récent  

•  Perfusion  
IDM  récent  

•  RT  10  minutes  
IRM  et  IDM  récent  
–  Sures0ma0on  du  volume  de  nécrose  au  stade  aigu  
•     réduc0on  de  25%  du  volume  de  la  nécrose  pendant  les  premiers  
jours    

•  Stabilisa0on  à  par0r  du  7ème  jour  

–  Ne  pas  faire  l’IRM  trop  top  (si  possible)  

Ibrahim et al; Radiology janv 2010


Critères  pronos0cs  et  IDM  récent  
•  Critères  pronos0cs:  
–  «  No-­‐reflow  »  
–  Index  combiné  T2  et  LGE  
(«  salvage  index  »):  meilleur  
predicteur  de  «  short  term  
adverse  cardiac  events  »  *  
–  Gray  zone  
–  Ajeinte  VD  

* Eitel et al; JACC 2010


Complica0ons  

•  Thrombus  
•  Remodelage  
Evolu0on  
•  Dispari0on  de  l’œdème  et  du  no  reflow  en  quelques  
semaines  
•  Récupéra0on  fonc0on  de  la  transmuralité  
•  Cicatrice  fibreuse  
•  Métaplasie  graisseuse  assez  classique  
J4   M4  
IDM  inférieur  
SCA  à  coronaires  saines  
•  Rôle  important  de  l’IRM  
– Confirmer  une  nécrose  
– Rechercher  un  diagnos0c  différen0el  
•  Myocardite  
•  Tako  Tsubo  
•  Autres  
Mme  C.,  69  ans  
•  DT  ST+  
•  Coronarographie  
Mme  C.,  69  ans  
•  DT  ST+  
•  Coronarographie  
Mme  C.,  69  ans  
•  IRM  à  J3  
Mme  C.,  69  ans  
•  IRM  3T  à  J3  
Mme  L.;  20  ans  

•  DT  ST+  
•  Tropo  T  à  4  ng/mL  
•  Coronarographie  normale  
Mr  L.;  20  ans  

•  IRM  3T  
Mr  L.;  20  ans  

•  IRM  3T  
Mr  B.,  35  ans  

–  IDM  ?  
•  ST+  Tropo+   –  Tako  Tsubo  ?  
•  Coronarographie   –  Myocardite  ?  
IRM  de  stress  
•  Avec  VD:  dipyridamole  (Persan0ne*),  adénosine  
•  Avec  Dobutamine  forte  dose  (moins  courant)  
•  Examen  couplé  à  une  étude  de  la  viabilité  myocardique  
•  Etude  MR  impact  
–  241  pa0ents,  adénosine  MR  versus  SPECT  
–  CA:  sténose  >  50%  
–  Performance  iden0que  au  SPECT  dans  la  détec0on  de  
l’ischémie  myocardique  

Schwitter et al; MR-IMPACT Eur Heart J 2008;29:434-5


Mr.  M;  53  ans  

•  FdR  CV  
•  DT  atypique  
•  EE  sous  maximale  
Mr.  M;  53  ans  
•  IRM  de  stress  

Coro  sténose CX dilatée


Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
CMD  
•  IRM:  
–  Fonc0on  VG  précise  
–  Suivi  sous  traitement  
–  Recherche  de  fibrose  
•  Primi0ve  
•  Séquelles  de  myocardites  
•  Mauvais  pronos0c  
–  Reclassement  de  la  CMD  
•  Lésions  sous  endocardiques  
•  13%  d’après  Mac  Crohon  et  al  

McCrohon JA et al. Circulation 2003;108:54-59.


Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
CMR  
•  Rigidité  anormale  du  0ssu  myocardique  
•  Dysfonc0on  diastolique  +++  
•  E0ologies  
–  Avec  hypertrophie:    
•  maladies  infiltra0ves  
•  Dg  différen0el:  CMH  
–  Avec  dilata0on:    
•  sarcoidose,  Wegener,  hémochromatose  
•  Dg  différen0el:  CMD;  Cardiopathies  ischémiques  
•  IRM:  rôle  +++  

Harris et al; Magn Reson Imaging Clin N Am 2008;16:165-83


CMR  avec  hypertrophie  

•  Maladies  infiltra0ves  
–  Amylose  
–  Maladie  de  Fabry  
–  Maladie  de  Danon  
–  Ataxie  de  Friedreich  
–  Oxalose  
–  Muccopolysaccharridose  
CMR  avec  hypertrophie  

•  Maladies  infiltra0ves  
–  Amylose  
–  Maladie  de  Fabry  
–  Maladie  de  Danon  
–  Ataxie  de  Friedrecih  
–  Oxalose  
–  Muccopolysaccharridose  
Amylose  cardiaque  
•  Dépôt  de  substances  amyloides  
intra  myocardique  
•  Différentes  formes:  AL,  AA,  ATT  
•  Ajeinte  diastolique  puis  systolique  
•  Si  signes  d’IC,  survie  brève  
•  IRM  +++:  
–  Epaississement  pariétal  
–  Réhaussement  pariétal  
hétérogène  (circonféren0el  
sous  endo  ++;  séquence  
sensibles  à  la  phases  
–  Nouveau  jt  ATT:  tafamidis  
Pennell et al,; Cardiovasc Imaging 2009;2:1378-80
Amyloidose  cardiaque    
Maladie  de  Fabry  
•  Déficit  géné0que  en  alpha  
galactosidase  A  (chromosome  X)  
•  Accumula0on  de  glycosphingolipides  
dans  le  cœur  
•  Sujet  jeune  
•  Dg  différen0el:  CMH  
•  IRM:  
–  Hypertrophie  
–  Réhaussement  inférolatéraux  
basaux,  épargnent  sous  endocarde  
Gange et al; Circulation 2009;120:e96-7
CMR  avec  dilata0on  

•  Sarcoidose  

•  Hemochromatose  

•  Maladie  de  Wegener  


Sarcoidose  
•  IC  progressive  dans  ¼  des  
pa0ents  avec  ajeinte  
cardiaque  
•  IRM  ++    
•  T2:  œdème  dans  les  lésions  
ac0ves  
•  Réhaussement  tardif:  
–  Foyers  de  réhaussement  sans  
systéma0sa0on  coronaire  
–  Souvent  intramyocardique  ou  sous  
épicardiques  

Vignaud  et  al;  JCAT  2002;26:762-­‐7  


Hémochromatose  cardiaque  
•  Surcharge  ferrique  
intramyocardique  
•  Pa0ents  polytransfusés  
(thalassémiques)  
•  Calcul  du  T2*  sur  image  
paramètrique  
•  Surcharge  si  T2*<20  ms  

Gujja et al; JACC 2010:21;56:1001-12


PCC  
–  Epaississement  du  péricarde  
•   T1  

•  >4  mm  

•  Complément  TDM  

–  Faseyement  du  SIV  

•  Repos  
•  Maneuvre  dynamique  
Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
CMH  

•  IRM  +++  
– Morphologie:  localisa0on  de  
l’hypertrophie,  masse,  
épaisseur  maximale  (>13  mm)  
– Ciné  MR:  turbulences,  SAM  
– IV+    fibrose  ?  

Chun et al; Radiographics 2010;30:1309-28


CMH  

•  Forme  obstruc0ve  
CMH  
•  IRM  post  OH  septale  
–  Localisa0on  précise  de  la  
nécrose  
–  Une  nécrose  respectant  le  
septum  basal  ou  une  nécrose  
non  transmurale  est  prédic0ve  
d’un  échec  de  la  procédure  
CMH  
•  IRM  post  OH  septale  
–  Localisa0on  précise  de  la  
nécrose  
–  Une  nécrose  respectant  le  
septum  basal  ou  une  nécrose  
non  transmurale  est  prédic0ve  
d’un  échec  de  la  procédure  
Cardiopathies  valvulaires  
•  IRM  
–  Bicuspidie  ?  Raphé  
commissural  (type  1);  
mesures  aor0ques  
–  IA  
•  Frac0on  de  régurgita0on  
•  Remodelage  (VTD  VG)  
•  Dispari0on  de  
hyperkinésie  (FE<50%)  
–  RAC:  V  max,  fibrose  
–  Pathologie  mitrale:  
indica0ons  plus  rares  

Weidemann et al; Circulation 2009;120:577-84


Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
DAVD  
•  Diagnos0c  difficile  
•  Arguments  cliniques,  anamnèse,  
ECG,  imagerie,  histologie  
•  Sujets  jeunes,  troubles  du  
rythme    mort  subite  
•  Infiltra0on  fibro-­‐graisseuse  du  
VD  
•  IRM  ++++  

Marcus  et  al;  Circula0on  2010;121:1533-­‐41  


DAVD  et  IRM  
•  Critères  majeurs  
–  Régionale  akinésie/  dyskinésie  /  asynchronisme  VD  
–  Et  :  
•  VTD  VD  >  110  mL/m2  homme  ou  100  mL/m2  femme  
•  ou  FEVD  <=40%  
•  Critères  mineurs:    
–  Régionale  akinésie/  dyskinesie  /  asynchronisme  VD  
–  Et  
•  VTD  >=100  et  <110  mL/m2  
•  ou  FEVD  entre  40  et  45%  

•  Graisse,  paroi  fine,  RT:  subjec0vité  importante  

Marcus  et  al;  Circula0on  2010;121:1533-­‐41  


Cardiopathie  de  non  compac0on  
•  Anomalie  de  développement  de  la  paroi  
myocardique  

•  2  couches:  
–  Une  couche  interne  spongieuse  
hypertrabéculée  

–  Une  couche  externe  mince  


hypocontrac0le  

•  Défaut  de  contrac0lité,  substrat  arythmogène  


•  IRM  ++:  aspect  hypertrabéculé  du  myocarde,  
régions  apico-­‐latérales,  rapport  >2,3  en  
diastole,  réhaussements  possibles  
Petersen  et  al;  JACC  2005;46:101-­‐5  
Indica0ons  larges  
•  Fonc0on  VG  /VD  
•  Cardiopathies  ischémiques  
•  Cardiopathies  non  ischémiques  
–  CMD  
–  CMR  
–  CMH  
–  Valves  
•  Cardiopathies  spécifiques  
•  Masse  et  tumeurs  
•  Congénital  
Masse  et  tumeurs  
•  Caractérisa0on  0ssulaire  
(perfusion)  

•  Rapports  avec  myocarde  et  


péricarde  

•  Scanner  possible  en  


complément  
Mr  B.    
•  DT  atypique,  EE  lithigieuse,  Echo  d’effort  
•  Echo  cœur:  masse  en  regard  paroi  latérale  VG  
•  IRM:  
Mr  B.    
•  Echo  cœur:  masse  en  regard  paroi  latérale  VG  
•  IRM:  
Mr  B.    
•  Echo  cœur:  masse  en  regard  paroi  latérale  VG  
•  IRM:  
•  Dg  ?  

Myxome intra VG
Autres  indica0ons  
•  Avant  resynchronisa0on  cardiaque:  
–  IC  avec  QRS>120  ms,  dyspnée  III/IV  
NYHA  et  FE<35%  

–  Etude  du  réseau  veineux  


–  Prédic0on  de  l’efficacité  du  geste:  

•  Volume  de  la  cicatrice  corrélé  au  


pourcentage  de  réussite  
•  Localisa0ons  de  nécrose  
préjudiciables  (septum,  région  
postérolatérale)  
White et al; JACC 2006;48:1953-60
Manzke et al; Eur Radiol 26 sept 2010
Autres  indica0ons  
•  ACFA  et  abla0on  par  RF  

–  IRM  avant:  anatomie  des  veines  


pulmonaires  

–  IRM  après:  Aspect  des  zones  de  cicatrice  


post  RF  autours  des  veines  pourrait  être  
un  élement  intervenant  dans  la  récidive  
de  la  FA  

Peters et al; JACC Cardiovasc Imaging 2009;2:308-16


Futur  
Spectre P31
•  Haut  champ  3T  ou  plus  
•  Antenne  >  32  canaux  
•  Agents  de  contraste  
spécifiques  (macrophages,  
fibrine,  molécules  
d’adhésion)  
•  Caractérisa0on  0ssulaire  
–  Spectroscopie  P31  (ATP)  
–  Diffusion  
Exemple  diffusion  intra  cardiaque  
•  Carcinome  thymique  opéré  
•  Ascension  des  marqueurs  tumoraux  à  18  mois  
•  ETT:  hypertrophie  VG  

T2 STIR Réhaussement tardif Diffusion B=200


Conclusion  
•  IRM  :technique  d’imagerie  cardiaque  la  
plus  polyvalente  

•  Manque  de  machine  freine  son  


développement  

•  Probléma0que  sensible  de  l’exposi0on  


RX  de  la  popula0on:  atout  ?  

Vous aimerez peut-être aussi