Vous êtes sur la page 1sur 6

L’INCROYABLE HISTOIRE

DU PLURIEL
DES NOMS COMPOSÉS
fiche pédagogique
FDLM N° 428 MARS-AVRIL 2020
EXPLOITATION DE LA PAGE 73 - MNÉMO

Fiche pédagogique réalisée par ADRIEN PAYET


Illustrations : LAMISSEB

NIVEAU : B
 1
ADULTES ET ADOLESCENTS

DURÉE : 45
 MIN
2 H AVEC LE PROJET

OBJECTIFS
n Savoir accorder correctement les noms com-
posés
n Créer des nouveaux mots composés : projet «
le laboratoire des inventions »

I. L’HISTOIRE ET LES PERSONNAGES


Écoutez l’audio puis répondez aux questions.

1) Qui a vécu une séparation amoureuse ?


a. bon et jour
b. porte et monnaie
c. ma et dame

2) Dans cette histoire le tiret est utilisé :


a. avant l’union des mots
b. pendant l’union des mots
c. après la séparation des mots

3) 3. Quel est le problème de S ?


a. Il a trop de travail
b. Il a trop d’ennemis
c. Il n’aime pas le Grand Ordonnateur

4) Que fait S ?


a. Il refuse de travailler
b. Il organise une manifestation
c. Il cherche une solution

5) Qui est gentil avec S ?


a. les verbes
b. les adjectifs
c. les adverbes

6) Qui critique S ? (plusieurs réponses attendues)


a. les noms
b. les éléments savants
c. les verbes
d. les déterminants
e. les adverbes

Le français dans le monde n° 428 1/6


7) S accepte de marquer l’accord :
a. partiellement
b. de tout le monde
b. d’aucun élément des noms composé

8) Comment S surnomme le Grand ordonnateur à la fin de l’histoire ?

II. APPROCHE GRAMMATICALE

1) Écrire la composition de ces noms composés.


Exemple : Tire-bouchon = Verbe + Nom
a. une année-lumière
b. un libre-service
c. un laissez-passer
d. un grand-père
e. une sage-femme
f. une co-action

2) Mettre au pluriel ces noms composés (nom + nom, adj + adj, adj + nom)
a. une porte-fenêtre
b. un oiseau-mouche
c. un court-métrage
d. un rouge-gorge
e. un bateau-mouche
f. un chou-fleur

3) Mettre au pluriel ces noms composés quand cela est possible (verbe + verbe ou verbe
+ nom)
a. un couvre-lit
b. un savoir-faire
c. un gratte-ciel
d. un laissez-passer
e. un compte-gouttes
f. un porte-avions

4) Mettre au pluriel ces noms composés (contenant des éléments savants ou adverbes)
a. un micro-ordinateur
b. une arrière-pensée
c. une avant-première
d. un anti-inflammatoire
e. un en-tête
f. une tragi-comédie

5) Mettre au pluriel ces noms composés (noms francisés ou contenant une préposition)
a. un week-end
b. un chewing-gum
c. un chef-d’œuvre
d. une gueule-de-loup
e. un arc-en-ciel
f. une armoire-à-pharmacie

Le français dans le monde n° 428 2/6


III. LES ASTUCES MNÉMOTECHNIQUES

Le pluriel s’applique aux deux mots pour les noms com-


posés de deux noms, deux adjectifs ou d’un nom et d’un
adjectif (ex : les bateaux-mouches)

Pour les noms composés contenant un ou deux verbes, le


verbe est invariable (ex : des tire-bouchons)

Les éléments savants sont invariables (micro-ordina-


teurs), les adverbes également (les avant-premières)

Si le nom composé contient une préposition, seul le pre-


mier nom se met au pluriel (ex : les arcs-en-ciel)

IV. ATELIER D’ÉCRITURE : LE LABORATOIRE DES INVENTIONS

1) Présenter le projet aux apprenants. Il s’agit de transformer un temps la salle de classe en labo-
ratoire et les apprenants en inventeurs de mots et d’objets.

2) Par groupe de deux, les apprenants doivent imaginer un objet qui n’existe pas (qui peut être
absurde ou farfelu) et lui donner un nom composé. Les apprenants peuvent s’aider de noms com-
posés réels : exemple de « porte-manteaux » inventer le « porte-colère ».
Des pistes d’idées peuvent être prises du catalogue des objets introuvables de Jacques Carelman :
https://urlz.fr/bVUP

3) Demander aux apprenants d’écrire une définition de leur nouveau mot.


Exemple : Le porte-colère est un objet servant à déposer sa colère quand on rentre chez soi ou au
travail, de façon à être de bonne humeur toute la journée.

4) Demander aux apprenants de dessiner leur objet et de le présenter à la classe. Pour une pré-
sentation plus dynamique, vous pouvez demander aux apprenants de mimer l’objet en action à
plusieurs.

Le français dans le monde n° 428 3/6


SOLUTIONS

I. L’histoire et les personnages


1.b
2.c
3.a
4.a
5.b
6. b, c, e
7.a
8. Big Ordonnateur

II. Approche grammaticale


1.
a. une année-lumière = nom + nom
b. un libre-service = adjectif + nom
c. un laissez-passer = verbe + verbe
d. un grand-père = adjectif + nom
e. une sage-femme = adjectif + nom
f. une co-action = élément savant + nom

2.
a. des portes-fenêtres
b. des oiseaux-mouches
c. des courts-métrages
d. des rouges-gorges
e. des bateaux-mouches
f. des choux-fleurs

3.
a. des couvre-lits
b. des savoir-faire
c. des gratte-ciels
d. des laissez-passer
e. des compte-gouttes
f. des porte-avions

4.
a. des micro-ordinateurs
b. des arrière-pensées
c. des avant-premières
d. des anti-inflammatoires
e. des en-têtes
f. des tragi-comédies

Le français dans le monde n° 428 4/6


TRANSCRIPTION DE L’AUDIO
L’INCROYABLE HISTOIRE DU PLURIEL DES NOMS COMPOSÉS

On ne choisit pas d’être un humain, de s’appeler Jean-René et de naître à Bourg-en-Bresse. Que ce soit
clair, on ne choisit pas non plus d’être un nom composé, on le devient ! Voici l’histoire de ces noms à deux
composantes.
Certains mots qui s’aimaient beaucoup ont décidé de vivre ensemble pour toujours, c’est le cas par exemple
de Ma et Dame, devenus Madame ou de Bon et jour devenus « bonjour ». D’autres n’ont pas eu cette
chance. Vous seriez impressionné de connaître le nombre de divorces dans le monde des mots ! Ainsi des
mots comme porte-monnaie, sèche-cheveux, tire-bouchons et des centaines d’autres sont devenus, après
leur divorce, deux noms séparés par un tiret (que l’on appelle ironiquement un trait d’union).
Entre les couples de noms, de verbes, d’adjectifs et autres couples mixtes, cela faisait beaucoup de nou-
veaux mots à accorder. Le Grand Ordonnateur convoque S dans son bureau.
Le Grand Ordonnateur : Écoute-moi S, j’ai un service à te demander. De plus en plus de noms sont deve-
nus composés. J’aimerais que tu marques leur pluriel.
S : Aux deux parties du mot ? A chaque fois !
Le Grand Ordonnateur : Oui, ça serait le plus simple…
S : Impossible !
Le Grand Ordonnateur : Pourquoi ?
S : J’ai trop de travail avec les noms simples, je ne vais pas apparaître deux fois dans les noms composés !
Le Grand Ordonnateur : Tu pourrais faire un effort…
S : Quand est-ce que je me repose, moi ! Vous voulez m’assassiner ou quoi ? ! Regardez, rien que dans ce
mot « assassiner » j’apparais 4 fois !!!
S sort de la pièce en claquant la porte. Il s’enferme chez lui pendant 48 jours et n’apparaît plus dans aucun
mot. Vous pouvez imaginer la catastrophe ! Mais S a un défaut, il est très vaniteux, il adore qu’on lui fasse
des compliments.
Des adjectifs passent devant sa maison et chuchotent des gentillesses derrière la porte.
— S, tu es sage, sociable, savant, sexy !
— C’est vrai, S tu es tellement Super
— Tu es la meilleure lettre de l’Univers
— Sans toi c’est l’enfer !
S ouvre la porte et remercie les adjectifs. Quelques minutes plus tard les verbes passent devant sa maison
en l’insultant.
— S Sort de ta maison,
— Ne fais pas n’importe quoi !
— Sois responsable
— Retourne au travail espèce de fainéant.
Les adverbes aussi lui parlent méchamment.
— Vite
— Tu as assez fait de problème
Les verbes et adverbes mettent S de mauvaise humeur. Il fait sa séance de yoga (Il faut dire que S est très
souple !) puis va chez le Grand Ordonnateur. À l’entrée du Grand Palais, il croise les Nom SavantS : Tragi,
anti, micro etc. S n’aime pas les Noms savants, il les trouve ridicules
Micro : Enfin, vous rentrez dans le droit chemin dit Micro
Tragi : Pas besoin d’être un savant pour comprendre que chaque lettre doit rester à sa place
S entre dans le bureau du Grand Ordonnateur.
Le Grand Ordonnateur : Quel plaisir de vous revoir cher S ! Vous acceptez ma demande ?
S : Oui mais j’ai mes conditions, répond S. Je veux bien marquer le pluriel des noms et des adjectifs. Ils ont
toujours été gentils et loyaux avec moi. Par contre je refuse de marquer le pluriel des verbes, des adverbes
et de ces clowns d’éléments savants !
Le Grand Ordonnateur : Vous ne trouvez pas cela un peu compliqué !
S : Je trouve cela très bien ! C’est mon dernier mot, sinon je refais grève immédiatement !
Le Grand Ordonnateur : J’accepte vos conditions. Vous marquerez le pluriel des noms composés de deux
noms comme auteurs-compositeurs, de deux adjectifs comme faux-semblants et d’un nom et d’un adjectif
comme grands-parents.
S : Oui monsieur. Mais quand il s’agit d’un verbe et d’un nom comme « porte-avions » je ne marque le plu-
riel qu´à avion, pas au verbe.
Le Grand Ordonnateur : Quel est votre problème avec les verbes.
S : Je ne veux pas en parler. Je ne les aime pas, c’est tout !
Le français dans le monde n° 428 5/6
Le Grand Ordonnateur : Et que fait-on pour les noms composés contenant une préposition ? Par exemple
des arcs-en-ciel ou les chefs-d’œuvre ?
S : J’adore vos deux exemples, ce sont des mots magnifiques ! J’accepte de marquer le pluriel, mais unique-
ment du premier nom. Il faut bien que je me repose un peu…
Le Grand Ordonnateur : Très bien. Veuillez signer ici.
S : Qu’est-ce que c’est ?
Le Grand Ordonnateur : Un contrat où vous vous engagez à marquer le pluriel selon cet arrangement et
surtout à ne pas refuser de travailler en restant chez vous pendant 48 jours !
S : D’accord, mais j’aimerais que l’on indique que plusieurs exceptions peuvent exister.
Le Grand Ordonnateur : Oui comme toujours, c’est évident.
S signe le document puis sort de la pièce. Au dernier moment le Grand Ordonnateur l’appelle.
Le Grand Ordonnateur : Ah j’oubliais S… Que fait-on pour des mots composés étrangers qui ont été fran-
cisés comme week-end, chewing-gum etc.
S : J’accepte de marquer le pluriel pour eux ! C’est parce que je vous aime bien Big Ordonnateur !
Le Grand Ordonnateur se dit qu’il devrait sans doute être un peu plus sévère. Mais bon… S était revenu
et c’était là une excellente nouvelle. La grammaire pouvait à nouveau fonctionner normalement. Avec ses
complexités, certes, mais n’était-ce pas cela qui fait sa beauté !

*
**

Le français dans le monde n° 428 6/6