Vous êtes sur la page 1sur 2

RAPPORT D’ÉVALUATION DU COURS DE GUERRE ÉLECTRONIQUE AVANCÉ

Titre du cours COURS DE GUERRE ÉLECTRONIQUE AVANCÉ (AIHA)

Objectif

Ce cours d’une durée de huit semaines (320 heures) s’adresse à des techniciens-analystes de la Marine possédant un niveau de qualification intermédiaire et une grande expérience pratique en application des mathématiques (algèbre, géométrie et trigonométrie) et en analyse des transmissions électroniques en provenance de radars. L’objectif du cours est d’enseigner la théorie avancée des radars et de leurs applications afin d’accroître les compétences, l’accent étant mis sur une variété d’applications logicielles et progicielles.

Méthodologie

La matière est enseignée majoritairement dans le cadre de cours en salle de classe, auxquels s’ajoutent des lectures et des travaux individuels, des discussions en classe, des exercices pratiques en simulateur, des recherches et un projet individuel majeur.

Évaluation

Chaque étudiant fait l’objet d’un suivi constant visant à évaluer ses progrès, à l’informer de l’efficacité de son apprentissage et à prendre les mesures correctives qui s’imposent, s’il y a lieu.

L’évaluation est répartie comme suit :

– Travaux individuels en classe : 20 %

– Travaux individuels hors classe : 10 %

– Jeux-questionnaires à la fin de chaque leçon : 35 %

– Projet individuel d’importance : 25 %

– Examen final : 10 %

L’étudiant dont les progrès sont insatisfaisants bénéficie de conseils et d’assistance personnelle, il fait des travaux et des tests supplémentaires, au besoin, et peut être retiré du cours à défaut de résultats satisfaisants. Un rapport d’évaluation final est produit sur chaque étudiant et la cote A, B ou C est attribuée. La note de passage est de 79 %.

Description

Ce cours comporte plusieurs thèmes dont les suivants sont retenus pour cette évaluation, vu leur application générique à d’autres domaines non militaires.

Statistiques (25 heures) : Types de distributions, échantillon et validité, déviation standard, distribution multimodale, fonctions uniformes de densité des probabilités de Gauss et de Rayleigh, intervalle de confiance, moyenne-mode-médiane, distribution asymétrique, classe, corrélation, histogramme, kurtosis, distribution de probabilités, variance, etc.

Modulation de fréquences radars (70 heures) : Modulation d’amplitude, de fréquence et de phase, types de modulation radar inter-impulsions et intra-impulsion.

Traitement des signaux analogiques et numériques (55 heures) : Domaine des fréquences, séries et transformations de Fourier, échantillonnage des ondes par numérisation, filtres analogiques et numériques, numérisation des signaux de forme analogique.

Les antennes radars (50 heures) : Facteurs affectant la puissance et la densité, gain, zone effective, formes du faisceau d’émission, modélisation des formes et de la couverture des faisceaux d’émission, etc.

Transmetteurs et récepteurs radars (40 heures) : Types de radars, types et fonctions des transmetteurs radars, oscillateurs, magnétrons, modulateurs, amplificateurs, klystrons, transistors, gain, distorsion, bruits, syntonisation, types et composition des récepteurs, sensibilité, sélectivité, fréquence-durée-intervalle des pulsations, temps et fréquence de balayage.

Équation de portée d’un radar (40 heures) : Facteurs affectant la portée d’un radar, niveau de détection, temps d’intégration, bruit et interférence, réflectivité, ouverture d’antenne, longueur d’onde, volume de recherche, seuil de détection, atténuation atmosphérique, atténuation par les lignes de transmission, propagation des ondes radars. Calcul des probabilités de détection et de faux positifs ou négatifs.

Techniques et outils de mesure de stabilité des ondes radars (40 heures) : déviation et stabilité des fréquences, mesure des interférences, formule de variance de Allan pour la mesure de stabilité des ondes, cohésion des émissions radars.

Commentaires

Le cours de guerre électronique avancé sous les thèmes retenus recoupe des éléments et des concepts de la physique appliquée et des statistiques de niveau universitaire.

Nous proposons donc d’accorder trois crédits par intégration dans les programmes ci-dessous, à l’étudiant ayant suivi ce cours militaire.

– Baccalauréat en sciences (7696) : 3 crédits du sigle PHY dans le bloc de cours optionnels « Sciences de la matière et de la terre ».

– Certificat en science et technologie (4401) : 3 crédits du sigle PHY dans le bloc de cours optionnels « Champ des sciences de la matière et de la terre ».

ANALYSÉ PAR :

Pierre Lafleur Coordonnateur du PUFC Le 28 février 2008

APPROUVÉ PAR :

Marc Couture Directeur de l’UER ST