Vous êtes sur la page 1sur 1

Lycée Pilote de Nabeul

THEME N°4 ARITHMETIQUE

Partie A : calculs/recherches arithmétiques simples 

EXERCICE N°1: Calcul de PGCD


Ecrire un programme qui permet de saisir deux entiers positifs non nuls N1 et N2 puis de calculer et d’afficher leur PGCD (plus grand commun
diviseur) en utilisant :
1- Méthode1 : La méthode de différence dont le principe est le suivant : 2- Méthode 2 : La méthode d’Euclide dont le principe est le
- On remplace N1 par N1-N2 dans le cas où N1>N2 suivant :
- On remplace N2 par N2-N1 dans le cas où N2>N1 - On remplace N1 par N2
- On répète les deux dernières étapes jusqu’à atteindre N1=N2 - On remplace N2 par N1 MOD N2
- Le PGCD (N1,N2)=N1 ou N2 (puisqu’ils sont égaux) - On répète ces deux dernières étapes jusqu’à
atteindre N2=0
- Le PGCD (N1 , N2)=N1
EXERCICE N°2: Calcul de PPCM
Ecrire un programme qui permet de saisir deux entiers positifs non nul N1 et N2 puis de calculer et d’afficher leur PPCM (plus petit commun
multiple). Principe : si on considère que N1 est le plus petit des deux nombres, en le multipliant successivement de 1 à N2, nous obtiendrons
le PPCM dés que le produit sera un multiple de N2.
Partie B : Affichages multiples

EXERCICE N°1:Ecrire un programme qui affiche tous les entiers premiers d'un intervalle [x..y] avec x et y données.
EXERCICE N°2:
Les deux entiers a=12 et b=33 ont la propriété suivante : 12²+33²=1233. Afficher tous les couples d’entiers de deux chiffres vérifiant cette
propriété.
EXERCICE N°3
Ecrire un programme Pascal permettant de chercher tous les nombres automorphes se trouvant dans un intervalle [a..b] (4<a<b<1001).
Un entier n est dit automorphe s’il figure à la fin de son carré : 25 est un nombre automorphe car 25 2 = 625.
Partie C : Les suites

EXERCICE N°1Soit la suite Un suivante :


 U1=1
 U2=4
 Un = 3*Un-1 - 2 *Un-2
Ecrire un programme permettant de lire un entier n tel que n compris entre 3 et 20, de calculer et d’afficher le terme de U de rang n.
EXERCICE N°2: Soit la suite Un suivante :
 U0=2
 U1=3
 Un = Un-1 + 2 *Un-2
Ecrire un programme permettant de lire un entier x tel que x>2, de vérifier et d’afficher s’il est un terme de la suite U ou non. Afficher son rang
en cas d’affirmation.
Partie D : Exercices de divisibilité

EXERCICE N°1:
Un nombre est divisible par 11 si, en additionnant tous les chiffres de rang pairs puis ceux de rangs impairs  : la différence entre les deux
sommes est nulle ou donne un nombre divisible par 11.
Exemple : N= 65 456 292 : On additionne : 6+4+6+9=25 et 5+5+2+2=14
La différence : 25-14=11 qui est un nombre multiple de 11  donc N est bien divisible par 11.
Ecrire le programme permettant de saisir un entier N >40000, de vérifier et d’afficher si N est divisible ou pas par 11 en suivant la règle
expliquée ci-dessus.
EXERCICE N°2:
Un nombre est divisible par 7 si, en soustrayant et en additionnant alternativement chaque tranche de trois chiffres à droite, le résultat est
divisible par 7.
Exemple :
1- pour vérifier si N= 65 456 802 est divisible par 7 on doit faire : 802-456+65=411 qui n’est pas divisible par 7 donc N n’est pas divisible par 7
aussi.
2- Pour vérifier si N= 67 456 802 est divisible par 7 on doit faire : 802-456+67= 413 qui est bien divisible par 7 donc N aussi est divisible par 7
Ecrire le programme permettant de saisir un entier N composé d’au moins trois chiffres, de vérifier et d’afficher si N est divisible ou pas par 7.
Partie E : Exercice d’approximation
EXERCICE N°1:
Soit l’expression mathématique : x =1-1/3+1/5-1/7+1/9-….
Ecrire un programme permettant de calculer et d’afficher une valeur approchée de x à 10 -4 près en utilisant l’expression ci-dessus.

Vous aimerez peut-être aussi