Vous êtes sur la page 1sur 4

SUJET REVISION

N°1
www.TakiAcademy.com
Bac Maths
EXERCICE N°1 7 points 
Une usine fabrique des pièces de rechange industrielles.
Un contrôle de qualité de sa production avant sa commercialisation a montré que chaque pièce produite
par l’usine est soumise à deux contrôles : d’une part l’aspect de la pièce est examiné afin de vérifier qu’il
ne présente pas de défaut de sécurité, d’autre part sa rigidité est testée.
Il s’avère, à la suite d’un grand nombre de vérifications, que :
• 95 % des pièces sont sans défaut de sécurité
• Parmi les pièces qui sont sans défaut de sécurité, 80 % réussissent le test de rigidité
• Sur 1000 pièces, 10 ne satisfont à aucun des deux contrôles.
On prend au hasard une pièce parmi les pièces produites. On note les évènements :
S : « la pièce est sans défaut de sécurité » et R : « la pièce réussit le test de rigidité ».
1°) a) Préciser p ( S ) , p ( R / S ) et p ( R S ) .
b) Vérifier que p ( R / S ) = 0, 2 puis construire l’arbre de probabilité correspondant à cette situation
c) Montrer que p ( R ) = 0,8 .

d) Une pièce n’a pas réussi le test de rigidité. Calculer la probabilité qu’elle soit avec un défaut de

sécurité
2°) Les pièces ayant satisfait aux deux contrôles rapportent un bénéfice de 60 dinars, ceux qui sont avec

un défaut de rigidité et ayant satisfait au test de sécurité rapportent un bénéfice de 10 dinars, les
autres pièces sont rejetées.
On désigne par X la variable aléatoire qui associe à chaque pièce le bénéfice rapporté
a) Déterminer la loi de probabilité de la variable aléatoire X
b) Déterminer la fonction de répartition F de X et tracer sa courbe dans un repère orthogonal.

c) Quel nombre de pièces N doit produire l’usine pour qu’elle espère avoir un bénéfice de 23750

dinars ?
3°) On prélève de manière indépendante et au hasard dans la production de l’usine un lot de n pièces
( n   ) . On désigne par Y la variable aléatoire égale au nombre de pièces de ce lot subissant avec
succès le test de rigidité
a) A partir de quelle valeur de n, la probabilité d’avoir au moins une pièce réussie le test de rigidité
est supérieure à 0,9999 .

: 23390248 - 29862267
1 S1
Tous droits réservés © TakiAcademy.com
b) Dans cette question on prend n = 6 , calculer p (Y  E (Y )) (On donnera le résultat arrondi au
dixième)
4°) La durée de vie d’une pièce ayant réussi le test de rigidité, exprimée en années, jusqu'à ce qu’elle
arrête à fonctionner est une variable aléatoire Z qui suit une loi exponentielle de paramètre  .
Toutes les probabilités seront données à 10−2 près.
a) Sachant que p ( Z  12 ) = 0,75 , calculer la valeur approchée à 10−2 près de  .
On prendra 0,02 pour valeur de  dans la suite de l’exercice
b) Calculer la probabilité qu’une pièce réussit le test de rigidité ait une durée de vie inférieure à 15
ans
c) Une pièce a déjà fonctionné 12 ans, quelle est la probabilité qu’elle arrête à fonctionner au cours
des trois années d’après.

EXERCICE N°2 7 points 


L’espace est muni d’un repère orthonormé direct (O , i, j , k ) , donne A(1, 3, − 3) ; B ( − 1, 0,1) et C (1, 2, −2) .

1)
a) Déterminer les composantes du vecteur AB  AC et en déduire qu’une équation cartésienne du
plan P = ( ABC ) est x + 2 y + 2 z − 1 = 0 .
b) Soit D (2, 4, 0) . Montrer que ABCD est un tétraèdre et calculer son volume V .
2)
a) Donner une équation cartésienne du plan E passant par le point E (0, 0, −4) et parallèle au plan
P.

b) Donne une représentation paramétrique de la droite ( DE ) et en déduire que le point


d’intersection du plan P et la droite ( DE ) est le point C .
3) Soit h l’homothétie de centre D tel que h ( P ) = E , les droites ( AD ) et ( BD ) coupent
respectivement le plan E aux points I et J .
a) Montrer que le rapport de h est 2.
b) Calculer le volume V du tétraèdre DIJE .
4)
a) Donner une équation de la sphère S de diamètre  CD  .
b) Montrer que le plan P est tangent à la sphère S .
c) Déterminer deux translations de vecteurs collinaire à DE tel que l’image de la sphère S par
l’une de ces translations est tangente au plan E .

: 23390248 - 29862815
S1 2
Tous droits réservés © TakiAcademy.com
EXERCICE 3 5 points 
33N°23
1) Soit dans  l’équation ( E ) : 3 x + 7 y = 10 2 n .
a) Donner une solution particulière dans  de l’équation 3u + 7v = 1 et en déduire une solution
particulière ( x0 , y0 ) de l’équation ( E ) .
b) Déterminer alors les solutions de l’équations ( E ) .
2) Soit dans  l’équation ( E ') : 3 x 2 + 7 y 2 = 10 2 n .
a) Montrer que pour tout x  les restes de 3x 2 par 7 sont 0 ;3 ; 5 et 6.
b) Montrer que pour tout entier naturel n , les restes de 2 n par 7 sont : 1 ; 2 et 4.
c) En déduire que si ( x , y ) solution de ( E ') alors 3 x 2  2 n  7  .
d) Conclure alors pour l’équation ( E ') .

EXERCICE 4 5 points 
33N°23
I- 1°) On considère les équations différentielles E : y ' 2y 0 et F : y '' y 0.
a) Résoudre l’équation E .
b) Soit g est une fonction deux fois dérivables sur , on pose h (x ) e x g (x ) .

Montrer que g est une solution de F si et seulement si h  est une solution de E .

c) En déduire que l’ensemble des solutions de l’équation F est l’ensemble des fonctions définies

sur IR par : g (x ) ex e x
( , )

2°) Soit g la solution de F vérifiant g (0) 0 et g '(0) 2.

a) Montrer que pour tout réel x, on a : g x ex e x


.

b) Dresser le tableau des variations de g. En déduire le signe de g (x ) pour tout x IR .

1
3°) Soit f la fonction définie sur IR par f (x ) x x
.
e e

Etudier les variations de f et construire sa courbe représentative C f dans un repère orthonormé

O , i, j .

4°) Soit la fonction définie sur 0, par (x ) ln(tan x ) .


2
1
a) Montrer que admet une fonction réciproque définie sur IR.

: 23390248 - 29862267
3 S1
Tous droits réservés © TakiAcademy.com
1 1
b) Montrer que est dérivable sur IR et que pour tout x IR , ' x f (x ) .

c) Soient IR A l'aire de la région du plan délimitée par la courbe C f et les droites

d’équations y 0 ; x 0 et x . Calculer lim A


n
ln x g (t )
II- Soit n IN , on pose pour tout x 0, , Gn x dt
0 g '(t )
1°) Calculer G 1 (x ) pour tout x 0, .

2°) a) Vérifier que pour tout t IR , on a : g (t ) ² g '(t ) ² 4.

b) En déduire que pour tout entier n IN * \ 1 et pour tout x 0, :

(x 2 1)n
G n 1 (x ) 4 G n 1 (x ) .
n xn

Gn 2
3°) Soit (u n ) la suite définie sur IN par un .
2n
a) Calculer u1 .

1
b) Montrer que pour tout entier n IN * \ 1 , on a : u n 1 3n
un 1 .
2n 2

c) Montrer que (u n ) est décroissante. En déduire qu’elle est convergente puis calculer sa limite.

: 23390248 - 29862815
S1 4
Tous droits réservés © TakiAcademy.com