Vous êtes sur la page 1sur 4

Leçon 4 : Topologie des réseaux Informatiques

Introduction

Les dispositifs matériels mis en œuvre ne sont pas suffisants à l'utilisation du réseau
local. En effet, il est nécessaire de définir une méthode d'accès standard entre les ordinateurs,
afin que ceux-ci connaissent la manière de laquelle les ordinateurs échangent les informations,
notamment dans le cas où plus de deux ordinateurs se partagent le support physique et
la façon donc les ordinateurs sont interconnectés physiquement.

O.P.O : A la fin de cette leçon l’apprenant devra être capable de :

 Enumérer et Définir les différents types de topologie de réseaux informatique


 Enumérer et décrire les différents types de topologie logique
 Enumérer et décrire les différents types de topologie physique

I- Topologies réseaux
1- définitions

La topologie logique définit ma manière dans les informations circulent sur le réseau.
La topologie physique quant à elle définit la manière dont les équipements sont
interconnectés entre eux.

II- La Topologie Logique


La topologie logique se définit également comme un ensemble de mécanisme qu’utilise
un réseau pour faire transiter (circuler) les informations. Nous avons plusieurs types de
topologie parmi lesquels Ethernet, FDDI, Token-Ring, Apple Talk.

1- Ethernet
Ici, le nœud qui souhaite envoyer un message vérifie d’abord si la ligne est libre. Il est
utilisé dans la topologie physique en Bus.

2- FDDI (Fiber Distributed Interface)


Dans cette topologie, on utilise un câble en fibre optique et elle repose sur la règle
« chacun attend son tour ». Il utilisé dans la topologie physique en anneau.

3- Le TokenRing
Ici, on utilise un système à jeton pour l’accès aux médias. Il est câblé suivant les
topologies en étoile et en anneau.
4- AppleTalk
Cette topologie est utilisé par les ordinateurs de la société Macintosh ou MAC d’Apple. Il
est similaire à Ethernet.

III- La Topologie Physique

Dans un réseau informatique, suivant la façon dont les équipements sont connectés entre
eux, nous avons plusieurs topologies physiques parmi lesquelles on peut citer : la topologie en
Bus, en Anneau, en Maille, en Arbre.

1- Topologie en Bus
Dans cette topologie, tous les nœuds sont connectés à une même ligne de transmission.
Lorsqu’une trame est mise sur la ligne; tous les autres nœuds reçoivent la trame mais seul le
nœud à qui la trame est destinée peut voir le contenu.
Avantages : la communication est directe et la mise en place de cette topologie est facile à
mettre en œuvre.
Inconvénients :
 Les collisions (choc entre 2 trames provenant de 2 nœuds différents) multiples sont
très fréquentes.
 Une panne de la ligne paralyse tout le réseau.
 La performance du réseau se dégrade avec l’ajout de nouveaux nœuds.
Schéma :

2- Topologie en Etoile
Ici, nous avons un équipement central (Hub ou Switch) qui gère la communication entre
l’ensemble des nœuds du réseau. Lorsque l’équipement central reçoit une trame, si c’est un
Hub il le redirige vers tous les autres nœuds ; mais si c’est un Switch, il le redirige vers le
nœud à qui le message est destiné.
Avantages :
 Ajout facile d’un nouveau nœud
 La mise en place est très facile
 Une panne d’une machine ne paralyse pas le réseau
 Communication très aisée entre équipements (risque de collision réduit)
Inconvénients :
 Plus couteux qu’un réseau en Bus
 Panne du nœud central paralyse tout le réseau.
Schéma :

3- Topologie en Anneau
Dans cette topologie, tous les nœuds sont reliés par le biais d’une boucle ou répartiteur
qui gère la communication. Nous avons un jeton qui gère la communication entre les
différents nœuds. Pour transmettre un message, un nœud doit attendre le jeton (qui indique
que c’est son tour de transmettre) pour envoyer son message. Un nœud n’accepte une trame
que si celle-ci lui est destinée. Les messages envoyés par un nœud sont retirés du réseau par
celui-ci lorsque les messages lui reviennent.
Avantages :
Schéma
 Nombres de nœuds réduits
 Absence de collision
 Très grande fiabilité.
Inconvénients :
 Panne d’un nœud paralyse tout le réseau
 Difficulté de la mettre en œuvre
 Ajout/Suppression difficile d’un nouveau nœud.

4- Topologie en Maille
Ici, chaque nœud est directement relié à tous les autres nœuds ou bien uniquement avec
les nœuds avec qui il doit communiquer. L’envoie des messages se fait alors de façon direct.
Avantages :
 Ajout facile d’un nouveau nœud
 Une panne d’un nœud n’affecte pas le réseau
Inconvénients :
 Très couteux en termes de quantité de média
 Mise en place très difficile

5- Topologie en Arbre
Il s’agit d’une topologie obtenue à partir de la combinaison de plusieurs topologies
logiques. En générale on utilise la topologie en Bus, en Etoile et en Anneau.
Avantages : permet d’optimiser la communication dans un réseau et limiter les collisions.
Inconvénients : très couteux et la mise en place est très difficile
Schéma :

II- Les architectures réseaux

En tenant compte de la manière dont les périphériques s’échangent les données dans un réseau, on
peut diviser les réseaux informatiques en deux groupes ou architectures : L’architecture poste à
poste et l’architecture client-serveur.

a. L’architecture client-serveur

Dans une architecture client-serveur, on distingue deux types d’ordinateurs : les ordinateurs de type
« clients » et les ordinateurs de type « serveur ». Lorsqu’un client a besoin d’une information, il envoi
une requête au serveur pour demander cette information car toutes les informations sont stockées chez
le serveur. Ainsi, le rôle du serveur est de répondre aux requêtes des clients en leur envoyant les
informations qu’ils ont demandées à travers leurs requêtes.
NB : Une architecture client-serveur a généralement plusieurs clients pour un seul serveur. Mais on
peut aussi avoir plusieurs clients et plusieurs serveurs.
NB : Faire un schéma.

b. L’architecture poste à poste

Encore appelé architecture d’égal à égal, ou peer to peer, l’architecture poste à poste est constitué de
deux ordinateurs reliés entre eux afin de s’échanger les informations. Chacun des deux ordinateurs
joue à la fois le rôle de client et de serveur.

NB : Faire un schéma, et bien expliquer la différence entre les deux architectures, aussi simple et
évidente qu’elle soit.

Vous aimerez peut-être aussi