Vous êtes sur la page 1sur 7

TD : Les effets des variations des taux de change.

Chapitre 3 – Economie :
Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

Objectifs du programme officiel : - comprendre ce qu’est un taux de change.


- comprendre quel est l’effet du taux de change et des variations de
change sur l’intégration d’un pays dans le commerce international et la
DIPP.

A. Comprendre ce qu’est le taux de change.

Document 1. Une présentation du marché des changes.


Sur le marché des changes (le Foreign exchange, " forex " pour les initiés), on échange des euros contre
des dollars, des livres sterling contre des yens, des yens contre des euros..., bref, des monnaies (on dit aussi
dans ce contexte des devises) les unes contre les autres. Le taux de change reflète le prix d’une monnaie
exprimé par rapport à une ou plusieurs autres. Ce taux de change se forme et évolue sans cesse en fonction
des achats et des ventes de devises sur le marché des changes. Par exemple, le cours de l’euro contre le
dollar s’apprécie lorsque la demande d’euros relativement aux autres monnaies augmente ; à l’inverse, il se
déprécie lorsque les opérateurs préfèrent acheter du dollar, de la livre sterling... et vendre des euros.
Jézabel Couppey-Soubeyran, « A quoi sert le marché des changes ? », Alternatives économiques, mai 2011.
Q1. Qu’est-ce que le marché des changes ?
Q2. Qu’est-ce qu’une devise ?
Q3. Qu’est-ce qu’un taux de change ?
Q4. Distinguez appréciation et dépréciation d’une devise.
Q5. Quelle est l’effet de l’inflation sur le taux de change d’une monnaie ? La déprécie ou l’apprécie-t-elle ?

B. Comprendre les effets du taux de change sur l’économie.

Document 2.

Valeur en dollars d'un produit Valeur en euros d'un produit


Taux de change euro/dollar
français exporté 100 euros américain exporté 100 dollars

Début 2002 Début 2018 Début 2002 Début 2018 Début 2002 Début 2018

0,9 1,24

Q1. Entre 2002 et 2013, y-a-t-il eu une dépréciation de l’euro par rapport au dollar ?
Q2. Complétez le tableau ci-dessus en indiquant vos calculs.
Q3. Quelles sont les conséquences d’une appréciation de l’euro sur le prix des exportations et des
importations ? Sur la compétitivité-prix de de la zone euro ?
Q4. Même question pour une dépréciation de l’euro.
Q5. En ce qui concerne le prix du pétrole, quel est l’effet d’une appréciation de l’euro pour les économies de
la zone euro ?
Document 3. Evolution du cours de l’euro face au dollar de 1999 à 2018.

Source : abcbourse.com.

Document 4. Solde extérieur (balance commerciale) de la France de 1999 à 2014.

Questions documents 3 et 4.
Q1. Rappelez ce qu’est la balance commerciale.
Q2. Comment mettre en lien ces deux documents ? Quels sont les effets des variations du taux de change
euro/dollar sur la balance commerciale en France ?
Document 5. Un autre exemple. Les tensions diplomatiques Chine-Etats-Unis sur les questions monétaires.
Le monde entier a salué la volonté du nouveau président des Etats-Unis de rompre avec les pulsions
bellicistes de son prédécesseur. C'est pourtant par une déclaration de guerre adressée à Pékin que, sur le
plan monétaire, Barack Obama a inauguré son mandat.
Elle a pris la forme d'une réponse écrite du nouveau secrétaire au Trésor, Tim Geithner, à une question
que lui avait adressée la Commission des finances du Sénat. "Le président Obama - conforté par les
conclusions de nombreux économistes - pense que la Chine manipule sa monnaie, a-t-il expliqué.
Washington utilisera tous les moyens diplomatiques pour convaincre Pékin de réformer son approche des
taux de change."
La réponse de Pékin n'a pas tardé. "Le gouvernement chinois n'a jamais eu recours à une supposée
manipulation de devises pour engranger des bénéfices en commerce international, a affirmé le ministère
chinois du commerce dans un communiqué publié vendredi 23 janvier. Dans une situation où l'impact de la
crise mondiale continue de s'étendre, tous les pays devraient renforcer la coopération et affronter ensemble
les défis."
La Maison Blanche s'était jusqu'à présent toujours gardée d'utiliser le terme de "manipulation" à propos
de la façon particulière des Chinois de gérer la parité de leur monnaie. Un rapport officiel publié début 2006
par le Trésor américain avait failli le mentionner, mais in extremis, le mot en avait été retiré. Avec l'arrivée
d'Henry Paulson au Trésor, les relations monétaires entre Pékin et Washington s'étaient même
progressivement réchauffées. Grand connaisseur - et admirateur - de la Chine, M. Paulson avait, malgré la
pression des parlementaires américains, privilégié la méthode douce et accepté le principe d'une
réévaluation extrêmement progressive et lente du yuan.
A l'évidence, son successeur est au contraire un adepte de la méthode forte. Aux yeux de la nouvelle
administration américaine, tous les moyens doivent être utilisés pour tenter de relancer une économie
ravagée par la crise et essayer de stopper l'hémorragie d'emplois aux Etats-Unis. Même celui d'une certaine
forme de protectionnisme monétaire.
Pierre-Antoine Delhommais, « Barack Obama déclare la guerre monétaire à la Chine », Le Monde |
24.01.2009
Q1. Du dollar au yuan, laquelle de ces deux monnaies est la plus forte ?
Q2. Quel était l’objectif de Barack Obama en début de mandat, que semble vouloir poursuivre Donald
Trump ?

Document 6. Taux de change dollar/yuan (en bleu) et euro/yuan (en jaune), de janvier 2005 à 2016
TD : Les effets des variations des taux de change.
Chapitre 3 – Economie :
Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

Objectifs du programme officiel : - comprendre ce qu’est un taux de change.


- comprendre quel est l’effet du taux de change et des variations de
change sur l’intégration d’un pays dans le commerce international et la
DIPP.

C. Comprendre ce qu’est le taux de change.

Document 1. Une présentation du marché des changes.


Sur le marché des changes (le Foreign exchange, " forex " pour les initiés), on échange des euros contre
des dollars, des livres sterling contre des yens, des yens contre des euros..., bref, des monnaies (on dit aussi
dans ce contexte des devises) les unes contre les autres. Le taux de change reflète le prix d’une monnaie
exprimé par rapport à une ou plusieurs autres. Ce taux de change se forme et évolue sans cesse en fonction
des achats et des ventes de devises sur le marché des changes. Par exemple, le cours de l’euro contre le
dollar s’apprécie lorsque la demande d’euros relativement aux autres monnaies augmente ; à l’inverse, il se
déprécie lorsque les opérateurs préfèrent acheter du dollar, de la livre sterling... et vendre des euros.
Jézabel Couppey-Soubeyran, « A quoi sert le marché des changes ? », Alternatives économiques, mai 2011.
Q1. Qu’est-ce que le marché des changes ?
Q2. Qu’est-ce qu’une devise ?
Q3. Qu’est-ce qu’un taux de change ?
Q4. Distinguez appréciation et dépréciation d’une devise.
Q5. Quelle est l’effet de l’inflation sur le taux de change d’une monnaie ? La déprécie ou l’apprécie-t-elle ?

D. Comprendre les effets du taux de change sur l’économie.

Document 2.

Valeur en dollars d'un produit Valeur en euros d'un produit


Taux de change euro/dollar
français exporté 100 euros américain exporté 100 dollars

Début 2002 Début 2018 Début 2002 Début 2018 Début 2002 Début 2018

0,9 1,24

Q1. Entre 2002 et 2013, y-a-t-il eu une dépréciation de l’euro par rapport au dollar ?
Q2. Complétez le tableau ci-dessus en indiquant vos calculs.
Q3. Quelles sont les conséquences d’une appréciation de l’euro sur le prix des exportations et des
importations ? Sur la compétitivité-prix de de la zone euro ?
Q4. Même question pour une dépréciation de l’euro.
Q5. En ce qui concerne le prix du pétrole, quel est l’effet d’une appréciation de l’euro pour les économies de
la zone euro ?
Document 3. Evolution du cours de l’euro face au dollar de 1999 à aujourd’hui.

Source : abcbourse.com.

Document 4. Solde extérieur (balance commerciale) de la France de 1999 à 2014.

Questions documents 3 et 4.
Q1. Rappelez ce qu’est la balance commerciale.
Q2. Comment mettre en lien ces deux documents ? Quels sont les effets des variations du taux de change
euro/dollar sur la balance commerciale en France ?
Document 5. Un autre exemple. Les tensions diplomatiques Chine-Etats-Unis sur les questions monétaires.
Le monde entier a salué la volonté du nouveau président des Etats-Unis de rompre avec les pulsions
bellicistes de son prédécesseur. C'est pourtant par une déclaration de guerre adressée à Pékin que, sur le
plan monétaire, Barack Obama a inauguré son mandat.
Elle a pris la forme d'une réponse écrite du nouveau secrétaire au Trésor, Tim Geithner, à une question
que lui avait adressée la Commission des finances du Sénat. "Le président Obama - conforté par les
conclusions de nombreux économistes - pense que la Chine manipule sa monnaie, a-t-il expliqué.
Washington utilisera tous les moyens diplomatiques pour convaincre Pékin de réformer son approche des
taux de change."
La réponse de Pékin n'a pas tardé. "Le gouvernement chinois n'a jamais eu recours à une supposée
manipulation de devises pour engranger des bénéfices en commerce international, a affirmé le ministère
chinois du commerce dans un communiqué publié vendredi 23 janvier. Dans une situation où l'impact de la
crise mondiale continue de s'étendre, tous les pays devraient renforcer la coopération et affronter ensemble
les défis."
La Maison Blanche s'était jusqu'à présent toujours gardée d'utiliser le terme de "manipulation" à propos
de la façon particulière des Chinois de gérer la parité de leur monnaie. Un rapport officiel publié début 2006
par le Trésor américain avait failli le mentionner, mais in extremis, le mot en avait été retiré. Avec l'arrivée
d'Henry Paulson au Trésor, les relations monétaires entre Pékin et Washington s'étaient même
progressivement réchauffées. Grand connaisseur - et admirateur - de la Chine, M. Paulson avait, malgré la
pression des parlementaires américains, privilégié la méthode douce et accepté le principe d'une
réévaluation extrêmement progressive et lente du yuan.
A l'évidence, son successeur est au contraire un adepte de la méthode forte. Aux yeux de la nouvelle
administration américaine, tous les moyens doivent être utilisés pour tenter de relancer une économie
ravagée par la crise et essayer de stopper l'hémorragie d'emplois aux Etats-Unis. Même celui d'une certaine
forme de protectionnisme monétaire.
Pierre-Antoine Delhommais, « Barack Obama déclare la guerre monétaire à la Chine », Le Monde |
24.01.2009
Q1. Du dollar au yuan, laquelle de ces deux monnaies est la plus forte ?
Q2. Quel était l’objectif de Barack Obama en début de mandat, que semble vouloir poursuivre Donald
Trump ?

Document 6. Taux de change dollar/yuan (en bleu) et euro/yuan (en jaune), de janvier 2005 à 2016