Vous êtes sur la page 1sur 8

SOURCE:

SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

Psychotropes :
-Regroupe :

-Psycholeptiques : Psycho- Thymo régulateur


(3) analeptique : stabilisateur de l’humeur
sédatifs stimulants
-Neuroleptique -Antidépresseur SELS DE LITHIUM
-Anxiolytique -NOO-Analeptique TERATOGENE=contraception
-Hypnotique  LITHEMIE : pour la surveillance :
- 0.6 à 0.8 à titre préventif
- 0.7 à 1meq/l à titre curatif

 CI :
- Hypo NA (car le lithium prend la place du Na+ au
niveau des canaux  réabsorption du lithium 
hyper lithémie)
-REGIME SANS SEL (indication d’un régime normo-
salé), diurétique, laxatif
- IC, IR, IHC
- Grossesse, Allaitement
- Hypothyroïdie
NB : le lithium peut entrainer un SD polyuro-
polydipsique, accès diarrhéique, tremblements …
 EFFET secondaires :
- Tremblements++
- Hypothyroïdie
- Augmentation du poids, Diabète insipide
TEGRETOL (carbamazepine) :
- TERATOGENE=contraception
- TEGRETOLEMIE pour la surveillance
 CI :
- TDR cardiaque
- GAFA
- HBP
- Hypoplasie médullaire
DEPAMIDE (valprote)

Nouveaux antipsychotique : zyprexa ,rispiridone ;


abilify

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

NB : avant la mise en route d’un traitement par Lithium demander :


 un bilan thyroïdien + bilan rénal + ECG + si femme en âge de procréer : B-hCG

PSYCHOLEPTIQUES :

1- NEUROLEPTIQUES :
 Antipsychotiques
 Mode d’action : « Antagonistes du système dopaminergique » BLOCAGE DES
RECEPTEURS DOPAMINERGIQUES !!

Actions :
Principales: Accessoires:
-anti-déficitaire à faible dose - hypnotique
-Anti productive a forte dose - antiémétique (NLP caché)
-sédative à très forte dose

Indications :
 En aigu: délire aigu / épisode maniaque ou dépressif délirant
 Au long cours: psychoses dissociatives et non dissociatives
 Autres: mouvements anormaux (Tourette, Huntington), psychose postpartum…

Spécialités :
Neuroleptiques typiques (1ère Neuroleptiques atypiques (2nde Neuroleptiques d’action
génération) : CLASSIQUE génération) : peu d’effet prolongée (« retard »)
secondaires et plus efficace
- Halopéridol (Haldol®) : action Olanzapine (Zyprexa®) -Si mauvaise compliance
anti-productive (délire !!) Rispéridone (Risperdal®) Halopéridol 1inj en IM /1 mois
- Loxapine (Loxapac®) : action Rispéridone 1inj en IM /2
très sédative : Anti-agitation NB : indiqué surtout si semaines
- Chlorpromazine(LARGACTIL) : SCHIZOPHRENIE
Le 1er NLP découvert

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

Contre-indications :+++++
Absolues : (3) Relatives :
1- ES anti cholinergiques: 1- Insuffisances: rénale / hépatique /
- ATDTS de GFA cardiaque / coronaire / respiratoire
- RAU ou HBP (phénothiazines ++)
2- TDR cardiaque : 2- Pathologie neurologique : Epilepsie /
- Allongement du QT Maladie de Parkinson / Myasthénie / SEP
- TdC et TdR cardiaques
- hypokaliémie 3- Grossesse et allaitement
3- ATDTS de syndrome malin des neuroleptiques

-Effets secondaires :
1- Neurologiques:
- syndrome extrapyramidal +++
- dyskinésies ++ : (peuvent se voir a faible ou a forte dose)
 aigue  SE TRAITE PAR LES ANTICHOLINERGIQUE  réversible
 Chronique contre indication aux anti-cholinergique svt irréversible
- crises comitiales
- sd Akinétique ou hyperKinétique

2- Anti cholinergiques: hypo-sialorrhée / constipation / RAU-dysurie / GAFA-accommodation

3- Cardiovasculaires: allongement du QT (ESM) / hypotension orthostatique / athérosclérose

4- Endocriniens: hyperprolactinémie / prise de poids/ diabète /dyslipidémie: Sd métabolique ++

5- Psychiatriques: somnolence / émoussement affectif / dépression / ralentissement/OU EFFET


PARADOXAL AVEC EXCITATION PSYCHOSOMATIQUE

6- Modification de la régulation thermique

7- Syndrome malin des neuroleptiques : Ci a vie à tous les Neuroleptiques :


- introduction ou augmentation posologiques de NLP
- Tétrade clinique :
 hyperthermie maligne (40°) + sd extrapyramidal + tb de la conscience + signes
dysautonomiques (tachyc, HTA, hypotension…)
- Biologie :
 Rhabdomyolyse + Déshydratation (hémoconcentration + IRA –F) + hyperleucocytose (de
dégranulation) + cytolyse hépatique

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

- Traitement :
 Hospitalisation + refroidir + équilibrer les tb ioniques
 Agoniste dopaminérgique + myorelaxant (DANDROLENE)
 CI a vie aux NLP

NB : on peut observer un ictère cholestatique avec les NLP surtout LARGACTIL !!

 Monothérapie en 1ère intention / augmentation progressive de la posologie


 Tt correcteur anti cholinergique (Lepticur®) si Sd extra-pyramidal / dyskinésies
 Arrêt très progressif (plusieurs semaines) avec suivi rapproché après arrêt

NB : Les NLP agissent par les voies suivantes :


Voie nigro-striée Action neurologique
Voie méso limbique et méso corticale Action anti psychotique
Voie infundibulo tuberienne Effet secondaire métabolique

2- Anxiolytiques :

 Anti névrotique (tranquillisant)


 BZD = Agonistes du système GABAergique (BZD) diminue l’excitabilité cellulaire
 ACIDE LIPOPHILE SE FIXE SUR LES R-GABA induisant : un effet : (6)
- ANXIOLYTIQUE
- HYPNOTIQUE / SEDATIF / AMNESIANT
- MYORELAXANT
- ANTICONVULSIVANT

Indications :

-Anxiété / Sevrage / Crise convulsive / anesthésie (myorelaxant) / insomnies (effet hypnotique)

Pharmacocinétique :

 la voie IM n’est pas plus rapide que la voie per OS pour le valium
 Métabolisme hépatique / élimination rénale !
 risque d’accumulation en cas d’hypo protidémie chez le sujet âgé (SD CONFUSIONNEL)

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

AL non BZD -ATARAX (anti-H1)


-BB pour l’anxiété anticipatoire
BZD ½ vie plasmatique
EFFET HYPONOTIQUE : Temesta (irozepam) 12h
½ vie courte 20h
durée limite de Lexomil (bromazepam)
prescription : 2-4
semaines
Tranxène (clorazepate-K) 55h
EFFET ANXIOLYTIQUE : Valium (diazépam) 55h
½ vie longue
Lysanxia (prapézam) 65h
durée limite : 4-12
semaines

NB : Les BZD utilisés pour un effet hypnotique ont une ½ vie courte pour éviter les effets
secondaires le lendemain

NB : Les BZD sont ci en cas de myasthénie car ils inhibent la formation réticulée ascendante
activatrice

Contres indications :

ABSOLUES : RELATIVES :
-INS respiratoire sévère -Myasthénie
- ASTHME ?? - grossesse, allaitement
- SD d’apnée du sommeil -ATDTS de toxicomanie
- IHC, I. rénale

EFFETS SECONDAIRES AUX BZD :

1- Dépression respiratoire
2- diminution de la somnolence et de la vigilance, amnésie

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

3- intoxication aigue aux BZD :

Coma calme hypotonique + TB respiratoire

-NB : intoxication aux carbamates : coma calme hypotonique +hypo-T° + hypotension (choc)

-TTT : flumazenil (ANEXATE) : Si intoxication seulement aux BZD (risque de convulsion si prise d’un
ATD tricyclique)

4- Syndrome de sevrage :

-2-12j après l’arrêt


-agitation, insomnie, angoisse, tremblement, sueurs, tachycardie, confusion, convulsion
-TTT symptomatique + réintroduction des BZD
-JAMAIS D’ARRET BRUTAL

 débuter par une posologie faible

NB : syndrome de sevrage aux opiacés : se traite par le NARCAN (naloxone)

3- Hypnotiques : SOMNIFERES exp : Stilnox

PSYCHO-ANALEPTIQUES :

1-ANTIDEPRESSEURS : stimulant de l’humeur

Mécanismes : augmente les AMINES intra-synaptiques : NORADRENALINE , SEROTONINE ,


DOPAMINE +++

Les indications : SD DEPRESSIF, troubles anxieux, douleurs NEUROGENES résistantes

NB : Action anti-impulsive des IRS : Boulimie …

3 types d’Antidépresseur :

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

ATD mono-aminergique Inhibiteur de la recapture de Inhibiteur de la recapture


la sérotonine de la sérotonine et de la
Noradrénaline
1- IMAO : inhibe la dégradation de la Inhibe la recapture de la
noradrénaline sérotonine
CI en cas de tt par BB !!!!

2- Les noradrénergique : inhibe la


recapture de l’adrénaline
a- AD tricyclique
b- Adrénergiques

AD tricycliques : IRSNA (inhibiteur IRS : inhibiteur de la


de la recapture de recapture de la
Mécanisme : la sérotonine et sérotonine
-inhibe la recapture synaptique de l’adrénaline de la Exp : DEROXAT
Noradrénaline)
ont une action sur :
- les R-cholinergique : bloque les R-muscariniques
- bloque les R-histaminiques
-R-Adrénergique alpha1

EXP :
 désinhibiteur : clopramine (ANAFRANIL)
 Sédatif : amitriptyline (LAROXYL)

CI : DOSE EFFICACE ATTEINTE RAPIDEMENT


o HBP, GFA (ES : anti cholinergique) ci :
o TROUBLE cardiaque (ES : TDC, TDR) a- relative : allaitement, grossesse
o allaitement
o allergie ES : digestif : nausée, diarrhée

ES : -inhibteur enz ++: AVK


- Neurologique : convulsion (abaissement du -TDC cardiaque
seuil epileptogéne), agitation, coma -virage manique
- TDR / TDC cardiaque
- Anti cholinergique -SD SEROTONINERGIQUE : classique sd
Psycho : confusionnel du sujet âgé sous IRS

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm
SOURCE:
SOURCE: Cours
Cours des
des professeurs,
professeurs, MikBook,
MikBook, KB,
KB, Prepecn,
Prepecn, collège,
collège, Siamois
Siamois Qcm
Qcm

- virage maniaque, levée d’inhibition, suicide -Ressemble au sd malin des NLP

Règles de prescription : -F°40C, tremblement, dyskinésie


Augmentation progressive, trt de 6 mois
- jamais d’arrêt brutal

2-NOO analiptique : AMPHETAMINE (augmente la libération des catécholamines) ; KAT,


COCAINE

Bonus :

 Les NLP et les Antidépresseurs tricycliques ont en commun les effets suivants :
- alpha bloquant + inhibition de la recapture de la noradrénaline
- anti-cholinergique + anti sérotonine
 et n’ont pas en commun l’effet antihistaminique retrouvé chez les NLP.

Résumé par: A.bendaas


Résumé par: A.bendaas
Commencer
Commencerles
lesQcm
Qcm