Vous êtes sur la page 1sur 40

L’ECONOMIE DU PATRIMOINE

Rim Lahrichi
r S5
Type de document : étude
diagnostic

Auteur: Agence Architecture


Héritage et Design (AAHD), sous
la direction de Naima Lahbil
Tagemouati, consultante, docteur
d'Etat en Economie, en
collaboration avec Y oussef
Berroho, consultant architecte,
Amel Abou El Aazm, consultante,
et Abdallah Fili, consultant.

date de publication : octobre 2010


SOMMAIRE

I) Définition de l’économie du patrimoine!


!
1) Définition !
2) Notions à approfondir!
!
II) Situation Maroc!
!
1) Offre culturelle, !
2) Demande culturelle!
!
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
!
1) Patrimoine matériel ( Tissus historique , Musée, artisanat) !
2) Patrimoine immatériel (Ecrits littéraires)!
3) Industrie créative ( Musique et festivals, Le cinéma)!
!
IV) Comparaison avec la France!
!
V) Analyse des barrières du développement de !
l’économie du patrimoine au Maroc!
!
1) économique!
2) social!
3) culturelle!
4) politique!
!
Conclusion
r
Qu’est ce que l’économie du patrimoine ?

$
PATRIMOINE CULTUREL MATERIEL
I) L’économie du
patrimoine est
l’ensemble des
richesses monétaire $
PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL
crée par les différents
secteurs relatif au
patrimoine culturel
matériel, immatériel et
$
INDUSTRIES CRÉATIVES

les industries
créatives.

ECONOMIE DU PATRIMOINE
r
NOTIONS À APPROFONDIR

OFFRE DEMANDE CONSOMMATION


! !
! !
! Une offre est la La consommation
La demande, caractérise l'acte d'un
proposition
est la quantité de agent économique (le
commerciale
produits ou de consommateur) qui
qu'un vendeur fait
services que les utilise (consommation
à un client ou
consommateurs finale) ou transforme
qu'une entreprise
sont prêts à (consommation
lance sur un
acheter. intermédiaire) des
marché ou à un
ensemble de biens et services .
clients.

I) Définition de l’économie du patrimoine! r


2) Notions à approfondir
NOTIONS À APPROFONDIR

Limite de la conception du
patrimoine comme un
marché comme les autres :!
!
- déterminisme sociaux !
- profession, !
- éducation, !
- habitudes,!
- position social

I) Définition de l’économie du patrimoine! r


2) Notions à approfondir
II) SITUATION AU MAROC

II) Situation Maroc r


OFFRE CULTURELLE

ACTEURS PUBLICS ACTEURS PRIVÉ ACTEURS MIXTE

- Ministère
de la
culture
- Budget
Le budget de ce ministère a
régulièrement augmenté au cours de la
dernière décennie passant de 233 602
000 MAD en 2001 à 485 669 000 MAD
en 2009, soit plus qu’un doublement

- FNAC

r
II) Situation Maroc!
1)Offre culturelle
DEMANDE CULTURELLE

DEMANDE LOCALE DEMANDE TOURISTIQUE EXPORTATIONS

Quels sont ses


facteurs ?

II) Situation Maroc!


r
2) Demande culturelle
FACTEURS DE LA DEMANDE CULTURELLE

ECONOMIQUE SOCIAUX CULTURELLE

- Culture!
- Revenu! - Socialisation! - Pays!
- Part allouée ! - Déterminisme - Traditions
- au sociaux!
dépenses - Classe social
secondaire,
loisirs et
culture

II) Situation Maroc!


r
2) Demande culturelle
FACTEURS DE LA DEMANDE CULTURELLE

ECONOMIQUE

- Revenu!
- Part allouée !
- au
dépenses
secondaire,
loisirs et
culture

LOI D’ENGEL

II) Situation Maroc!


r
2) Demande culturelle
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Médina, Ksour et Kasbah

Diagnostic économique

Investissement

Apport et rentabilité

Solutions pour redynamiser


l’apport économique

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Médina, Ksour et Kasbah

Diagnostic économique

- prix de l’immobilier en - baisse de la


hausse, spéculation foncière
consommation primaire à
à travers les maisons ex Fés,
l’intérieur des médina due
Marrakech!
à l’exode de sa population

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Médina, Ksour et Kasbah

Investissement

Autres
organismes
Ministère de la Ministère d, des
culture habous, de l’habitat,
de l’urbanisme et de
budget de 10 Millions de l’aménagement du
MAD pour une trentaine territoire, Al
d’opérations de
Banque Collectivités Omrane, INDH,
restauration et de mise mondiale locale Banque Mondiale,
en valeur des kasbah, MCC, coopération
ksour et autres sites et italienne,
Aide Jusqu’en 2008, le montant
monuments historiques.! UNESCO....

d’unmontant de total des investissements
14 millions de $ publics ou des
qui a vu le jour.
collectivités locales
Mécènes s’élevaient à 729 M MA

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Médina, Ksour et Kasbah

Apport et rentabilité

tourisme
consommation
des ménages

artisanat

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Médina, Ksour et Kasbah

Solution pour redynamiser l’apport économique

- créer un prix d’entrée symbolique aux médinas pour les


touristes : justification par l’étendue des savoirs faire et
objets contemplé !
!
- créer des taxes de séjour pour les hébergements des
maisons d’hôtes sur le même principe que pour les hôtels

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées

Diagnostic économique

Investissement

Apport et rentabilité

Solutions pour redynamiser


l’apport économique

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées


Diagnostic économique

Les musées ont des fonctions


traditionnelles de base : conserver,
exposer, mettre en valeur et
transmettre le patrimoine!
OFFRE! DEMANDE!

31 musées! Pour évaluer le succès des


musées, on utilise deux
dont : ! indicateurs : soit le nombre
16 du ministère de la d’entrées, soit un ratio entre le
culture! nombre de visiteurs et la
population du pays.

10 musées privés!
!
5 musées d’autres
Le ratio visiteurs/population du
ministères Maroc que nous avons calculé
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
r
pour le Maroc est inférieur à 1

III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées


Diagnostic économique

DEMANDE!

Pour évaluer le succès


des musées, on utilise
deux indicateurs : soit le
nombre d’entrées, soit
un ratio entre le nombre
de visiteurs et la
population du pays.

!
Le ratio visiteurs/
population du Maroc que
nous avons calculé pour
le Maroc est inférieur à 1

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées

Investissement

Ministère de la
Fonds Hassan II
culture
Fonds Hassan II pour le
Le budget a plus que développement économique et
doublé au cours des social qui contribue au
dernières années financement de quelques
(233 602 MAD en grands projets culturels comme
2001 à 485 669 000 FNAC la bibliothèque nationale de
MAD en 2009) Rabat, ou le musée des arts
contemporains, le musée
« Fonds national pour
national de l’archéologie et des
l’action culturelle » qui
sciences de la terre).!
injecte un montant
annuel de 38 millions de
MAD

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées

Apport et rentabilité Extérnalités

pas de rentabilité !
conséquences positive des
CAR :!
musée : externalités!
pas de produit dérivé!
entrée avec des prix trés bas social = source d’inspiration
pour l’artisanat marocain !

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Musées


Solution pour redynamiser l’apport économique

Le problème n’est pas le prix de l’accès au


musée car il n’y pas d’évolution de l’affluence
les jours gratuit vendredi et jours férié.
Créer du marketing pour les musées, au
niveau de la télévision passer des publicité pour
les expositions, et prendre l’exemple des
affichages dans les lieu public comme en
France.
La forte fréquentation des sites historiques peut
nous conduire à nous questionner sur la raison
de cette fréquentation et comment reproduire
cette attractivité sur les musées

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Artisanat

artisanat vs industrie

travail principalement conçu industrie renvoie à la


manuel ce qui entraine une production en serie avec une
production limitée de pièces composante machine plus
nombreuse que la main
d’oeuvre au niveau de leur
ratio

r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Artisanat

utilitaire
ARTISANAT ARTISANAT
DE DE
SERVICE PRODUCTION
fort
contenu
culturel

r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
III) Pôles de l’économie du patrimoine!

1) Patrimoine matériel : Artisanat


Rapport entre artisanat et croissance économique

EMPLOI
cas 1 : artisan créer sans penser à la finalité marchande!
cas 2 : artisan détenant un savoir faire et qui produit!
cas 3 : le designer conscient du marché et fait le lien
entre la demande et l’offre!

r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
L’EMPLOI DANS L’ARTISANAT EN CHIFFRE

1/5 des emplois au Maroc dans le secteur de


l’artisanat!

!
65% emplois à l’échelle nationale!
!
4 employer en moyenne par magasin!
!
30000 dhs de chiffre d’affaire par an en
moyenne !

!
-15% exportation en baisse !
!
584 millions dhs de chiffre d’affaire
pour l’exportation
r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
3) Industrie créative

livres cinéma

musique

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


3) Industrie créative

LIVRES

! OFFRE DEMANDE ! RENTABILITÉ


3,5 et 4 ouvrages sont ! !
publiés par jour en moyenne. ! trés faible : !
En France cette moyenne est Reste inférieur à l’offre En effet, étant donné le
de 147 titres par jour!
comme le témoigne les tirage moyen de 2411
! exemplaires, vendus à
invendus! raison de 50 MAD l’un,
Maisons d’édition , compte cibliée sur des sujets avec des droits d’auteur de
d’auteurn comme les ouvrage 12 %, et des ventes qui
autres( établissement
politique! s’étaleraient au mieux sur
supérieurs, médias,
une année, en moyenne
bibliothèques cet..) !
sur deux à trois ans. En
Au delà de ces exceptions, supposant qu’il n’ait pas
le volume le plus fréquent, d’invendus, cet auteur
en termes de tirage, est de aurait un revenu de 1205
2000 exemplaires. Mais MAD par mois si tous les
malgré ce tirage de faible exemplaires sont vendus
ampleur, les invendus en un an ! C’est-à-dire un
restent importants.! salaire inférieur au SMIG.

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


3) Industrie créative

MUSIQUES ET FESTIVALS

OFFRE RENTABILITÉ FINANCEMENT


Artistes : plusieurs artistes
marocain peuvent de nos
offre de produit : jours vivre uniquement de
billetterie et vente des leur métier en effet en Ministère de la Culture à
plus de la vente de disque soutenu financièrement
disques! 17 festivals .!
et de billetterie qui n’est
festivals croissance
pas la principale source Office national marocain
importante! de leurs revenus, la
! diffusion des radios et
du tourisme finance
également les festivals,
leurs apparitions dans des dans des dont la première
spots publicitaire pour la a été menée en 1959/60
promotion de produit et la dernière en
constitue une grosse part 2006/2007.

de leur revenu!
!
Les festivals ont un
impact sur les villes qui !
les accueillent.!
!

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


EMPLOI
Création d’emploi : Plus il y a de festivals, plus
il y a de personnes employées . Par exemple,
Touareg Prod, société créée en 2001, emploie
en moyenne 20 à 30 personnes sur toute
l’année, mais fait appel à un nombre croissant
d’intérimaires durant la haute saison (mai – juin
– juillet)!
Types d’emploi divers, agent de maintenance
de sécurité, ingénieur son et lumière, cadreur
vendeur de billet …!
!

r
III) Pôles de l’économie du patrimoine!
3) Industrie créative

CINÉMA

OFFRE RENTABILITÉ FINANCEMENT


Alors que les films Les deux principales
Offre cinématographique
est la production, alors le marocains occupent sources de financement
cinéma marocain se porte régulièrement première sont le Centre
bien. La! place du box office au cinématographique!
production Maroc, ils ne sont pas
marocain et les
cinématographique rentables. Par exemple, télévisions publiques.
marocaine est estimée Les anges de Satan, Néanmoins
actuellement à une premier au Box office l’autoproduction est
quinzaine de films par an 2007, a coûté 5 millions largement utilisée par les
augmentation de 300 %
de mad mais a réalisateurs marocains
en 50 ans
pour combler les
engrangé qu’1, 8 million!
! ! carences.!
!
!

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


3) Industrie créative

CINÉMA

Baisse du nombre de salle de


cinéma leur nombre a été divisé par
RENTABILITÉ 6 en 30 ans passant de 350 en
1980 à moins de 50 salle de nos
Alors que les films jours!
marocains occupent
régulièrement première
place du box office au CAUSES
Maroc, ils ne sont pas
rentables. Par exemple, Peu de communication et promotion!
Les anges de Satan,
premier au Box office
2007, a coûté 5 millions
de mad mais a Piratage!
engrangé qu’1, 8 million!
!
NON
Salles et écrans, ils présentent une
offre variée et réussissent à capter
une clientèle régulière

III) Pôles de l’économie du patrimoine!


3) Industrie créative
CINÉMA
IV) Comparaison avec la France!

CINÉMA
IV) Comparaison avec la France!
LIVRES
IV) Comparaison avec la France!
MUSÉES
IV) Comparaison avec la France!
V) Analyse des barrières du développement de !
l’économie du patrimoine au Maroc!

économique social
revenu encore trop faible manque de moyens humains
pour pouvoir accéder au quantitatifs et qualitatifs
loisir et à la culture! (malgré le partenariat avec les
l’argent gagné est exploité collectivités locales) pour
développer cet économie.!
dans le poste
consommation et épargne! Le taux d’analphabetisation
pas de marketing pour cet crée une distance entre cet
économie économie et les marocains

culturelle
politiques
renvoie à la faiblesse du les pratiques liée à la
budget alloué. Il ne dépasse « consommation » de
guère 0, 3% du budget général, bien culturel n’est pas
proportion jugée encore intériorisé par la
disproportionnée par rapport
aux enjeux du secteur culturel majeur partie de la
en termes de développement
population
Conclusion