Vous êtes sur la page 1sur 58

Les amputations de

membres

Pr R.NEMMAR
I. GENERALITES :

- Amputer le plus bas possible sans


compromettre le membre ou la vie du patient.
- Réaliser le meilleur moignon possible en un
seul temps sans recoupe ultérieure du
membre restant.
-Garrot pneumatique et bande d’Esmarch :
ne pas chasser le sang du membre en cas
d’amputation septique et en cas d’amputation
tumorale pour ne pas disséminer l’infection
ou la néoplasie.
-Tous les modes d’anesthésie peuvent être utilisés

-Garder le maximum de peau même celle de vitalité


douteuse, pour pouvoir couvrir le plus long moignon
possible
-Garder le maximum de muscles et les utiliser pour
la myoplastie ou le capitonnage du moignon
d’amputation
-Ligaturer séparément les vaisseaux
-Les nerfs doivent être individualisés à part et
sectionnés le plus haut possible pour éviter les
névromes
-Garder le maximum d’os
-La section de l’os se fera soit avec la scie de Gigli
soit avec la scie simple ou la scie oscillante
-L’extrémité osseuse coupée doit être bien
régularisée ; ponçage à la râpe
Vis-à-vis de la fermeture du moignon :

-Le drainage n’est pas obligatoire


-La fermeture peut être directe
-En cas d’amputation « septique »,
la fermeture se fera seulement
par quelques points de rapprochement
musculaire
-La traction collée du moignon :
n’est plus utilisée.
2-Le membre
inférieur
Etiologies :
1.Traumatiques
2.Vasculaires (artéritiques et
diabétiques)
3. Infectieuses
4. Tumorales
Le membre inférieur
Les niveaux
d’amputation
Le pied et les orteils
Les orteils
L’avant pied
Avant pied

Incision en gueule de requin


Arrière pied
Arrière pied Triple Arthrodèse
Arrière pied
Pied
Amputation de Syme
La jambe
La jambe
La jambe

La myoplastie
Le genou

valves frontales longue valve postérieure valves sagittales


Le genou
la myoplastie
La cuisse
La cuisse

la myoplastie
Osteosarcome extremité superieure du tibia gauche
Amputation de cuisse
La cuisse
La désarticulation de hanche

Incision en raquette
La désarticulation de hanche

Temps antérieur : dissection et ligature des vaisseaux


fémoraux.

Temps postérieur : section des pelvitrochantériens


et du nerf ischiadicus.

Temps antérieur : section des muscles antérieurs et


exposition articulaire.
La désarticulation inter ilio abdominale
ou amputation trans pelvienne
ou hemi pelvectomie

Amputation transpelvienne.:technique à Lambeau


postérieur. Technique à Lambeau postérieur. Temps antérieur.
Repérage et ligature des vaisseauxiliaques. L’iliopsoas,
le nerf femoris et le cordon sont isolés.

Amputation transpelvienne. Technique


à lambeau postérieur. Fermeture cutanée.
La désarticulation inter ilio abdominale
Hemi pelvectomie

Temps postérieur et supérieur

Technique à Lambeau antéromédial : tracé de l’incision.


Vue antérieure et Vue postérieure

Technique à Lambeau antéromédial : fermeture

section osseuse de l’aileron sacré par voie postérieure.


Appareillage des amputations et des

désarticulations du membre inférieur


3-Le membre
supérieur
Les niveaux d’amputation

2- désarticulation epaule.

3- amputation
transhumerale.

4-désarticulation
coude.
.5-amputation
transradio-ulnaire

.6-désarticulation
poignet
Les niveaux d’amputation

Trans humérale

Trans radio ulnaire

Trans metacarpienne
La main et les doigts
La main et les doigts

Troisième doigt : les trois zones d’amputation (I, II, III).

Amputation à la base du deuxième métacarpien


ou amputation de Chase

Cinquième doigt : les trois zones


d’amputation (I, II, III).
La main et les doigts

osteosarcome du 4éme doigt main


gauche
L’avant bras et le bras

Amputation trans radio ulnaire


Amputation trans humérale
La désarticulation de l’épaule
La désarticulation de l’épaule
La désarticulation inter scapulo thoracique
Appareillage des amputations et

désarticulations du membre superieur

Amputation du membre supérieur. Appareillage. Prothèse avec système


de suspension-traction de type « bricole anglaise »

Amputation du membre supérieur. Appareillage. Prothèse myoélectrique


pour amputation transradio-ulnaire.

Amputation transhumérale. Appareillage. Coude


UTAH myoélectrique à commande proportionnelle et
à option de balancement automatique lors de la
Amputation transradio-ulnaire. Appareillage.
marche
Différents types de prothèses myoélectriques.
4-Suites post-opératoires
5-COMPLICATIONS
•Douleurs:
➢Les douleurs de moignon avec mauvaise adaptation
manchon prothèse et appuis focaux excessifs.
➢ L’adaptation appareillage contrôle ces douleurs.
➢Un névrome douloureux à coté point d’appui cutané
➢Les douleurs fantômes plus rares.
➢Une antalgie peropératoire par anesthésie épidurale
efficace prévention de ce type de douleur.
COMPLICATIONS
•Contracture
contractures cheville (équin), genou ou de la hanche
(flexum).
orthèse à but préventif indiquée jusqu’à mobilisation avec
prothèse définitive.
• Saillie osseuse: reprise chirurgicale

• Capitonnage excessif du moignon


• Raideur moignon
•Hématome
Expose au risque de déhiscence ou d’infection.
Prevention par une hémostase soigneuse avant la fermeture
cutanée et un drain aspiratif laissé en place 24-48 heures.
•Infection
Le taux d’infections dans les suites postopératoires avoisine
20%.Les infections superficielles peuvent être traitées par
des soins locaux. En cas d’infection profonde une reprise au
bloc opératoire est généralement indiquée.
• Retard cicatrisation
• Raideur moignon
6-CONCLUSION
CONCLUSION