Vous êtes sur la page 1sur 21

Institut supérieur des études

technologiques de Tozeur

Rapport de stage
Effectué à :

Administration régionale de Ministère de l’équipement de l’habitat


et de l’aménagement de ben Arous

Période :

09/01/2020 à 05/02/2020

Elaboré par :

Siwar Ben Hazem

Année universitaire :

2019/2020

1
REMERCIMENT

J’ai l’honneur d’exprimer mes sincères remerciements aux personnels de la société


SODATRAP et les responsables du l’administration régionale de ministère de l’équipement
de Ben Arous en particulier les responsables qui m’ont aidée de faire ce rapport, les
administratifs et les techniciens pour leurs aides. Aussi mes remerciements s’adressent au
mon responsable de ma formation et le propriétaire de l’entreprise Mr Darraji Moncef

pour accepter ma demande de stage et pour me former . et Je veux aussi remercier


tous les ouvriers qui étaient très accueillants et qui m’aidaient avec tout ce qu’ils
pouvaient.

2
Table des matières
REMERCIMENT..............................................................................................................2

I. Introduction :.........................................................................................................6

II. Présentation générale de l’entreprise....................................................................7

III. Présentation du chantier....................................................................................7

1. Sources humaines :............................................................................................8

2. Les engins :........................................................................................................8

3. Matériels utilisés :.............................................................................................8

4. Matériaux utilisés..............................................................................................9

IV. Avancement des travaux...................................................................................9

5. Les parties réalisées avant le stage....................................................................9

V. Implantation :......................................................................................................10

VI. Fondation.........................................................................................................11

6. Définition........................................................................................................11

VII. Excavation des fouilles :.................................................................................11

VIII. Coulage du gros béton :...................................................................................13

IX. Les semelles :..................................................................................................14

7. Définitions :.....................................................................................................14

8. Mode opératoire :............................................................................................14

a) Traçage des axes..................................................................................................14

3
b) Maillage et section d’acier..................................................................................14

X. Implantation des semelles :.................................................................................15

XI. Implantation Les pré-poteaux :.......................................................................15

XII. Béton de propreté sous longrine......................................................................16

XIII. Longrine..........................................................................................................16

9. Définition........................................................................................................16

XIV. Conclusion Générale.......................................................................................18

4
I. Introduction :

Le stage est l’une de meilleure occasion aux étudiants pour une formation par alternance
afin d’avoir adopter aux réalités du milieu professionnel, mieux s’adopter à la côté pratique et
prendre contact avec l’environnement des travaux de génie civil.

Actuellement en première année en génie civil, j’attendais ce stage avec envie et


appréhension. En effet, je me suis inscrite en génie civil par ce que le secteur des bâtiments
m’intéressait et que ce domaine offrait de nombreux débouchés. Ce stage avait pour objectifs
de me faire découvrir le monde des bâtiments, le travail sur un chantier, ainsi que de
confirmer ma future orientation. J’ai donc effectué un stage d’une durée d’un mois (du
9janvier 2020 au 5 février 2020). Mon stage s’est déroulé sur un chantier d’un projet de
complexe de culture.

Dans le cadre de notre formation de technicien supérieur en génie civil, l’ISET TOZEUR
accorde à ces étudiants la possibilité de faire un stage d’un mois chaque année afin de les
mettre en contact avec la vie professionnelle et les coopère pour joigner la théorie étudiée à la
pratique appliquée au sein de la société. Ce stage est effectué en collaboration avec
l’entreprise SODATRAP qui est en train de construire un complexe de culture

Stage :

Présentation :

La durée du stage est de 30 jour, du 9 janvier au 5 février.

Les heures de travails sont réparties comme ci-dessous :

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi : 8h00-12h00 et 13h00-17h00.

Dimanche : jour férié

Le chantier est localisé à Nouvelle Mdina, il s’agit d’une construction d’un projet de
complexe culturelle.

5
II. Présentation générale de l’entreprise

Nom : Entreprise SODATRAP

Organisé par : Darraji Moncef

Nationalité : Tunisienne

Téléphone : 72226107

Adresse : BP N°79 Sidi Hmed, Nabeul (16), Tunisie

Date de création : 2001

Activité : bâtiment

Spécialité : entreprise générale.

Ingénieur conseil : Basem haffar ; ingénieur en génie civil

Principaux clients : ministère de l’équipement de l’habitat et de l’aménagement

III. Présentation du chantier 

Le chantier (où j’ai effectué mon stage) s’occupe de la réalisation :

Installation du chantier

Terrassement 

Fondation

Implantation

Excavation des fouilles

Coulage des semelles

Les prés-poteaux

6
Les longrines

Ce chantier, comme tous les autres chantiers, est équipé d’un ensemble de matériel qui lui
permet d’exécuter toutes les tâches relatives à la réalisation de ce projet.

1. Sources humaines :

-Chef chantier Mr Slimen

-Chef d’équipe

-Main d’œuvre qualifier : 10

-Main d’œuvre ordinaire : 11

*Ferrailleurs : chef d’équipe 1

-Main d’œuvre 8

-Conducteur d’engin 2

2. Les engins :

- Auto bétonnière

- tractopelle

- Pelle rétro caveuse

- camion-benne

- Semi-remorque

3. Matériels utilisés :

-Truelle -Massette -Marteau de coffreur -Etai

-Pioche -Meuleuse tronçonneuse -Mètre ruban - Pelle

7
-Niveau à bulle -Etai -Brouette -Fil à plomb maçon

-Balai -Gants de protections -seau de maçon

4. Matériaux utilisés

 Sable
 Gravier
 Ciment
 Brique
 Fer

IV. Avancement des travaux

Avant l’exécution de quel projet, il faut analyser le terrain par une personne ou société
spécialisée qui fera des essais géologiques et géotechniques pour connaitre les caractéristiques
du terrain.

5. Les parties réalisées avant le stage

 Installation du chantier

Quel que soit son importance, il est nécessaire de prévoir une bonne installation et
organisation du chantier. Ce qui permet, dans une longue mesure, de respecter les délais
imposés, d’éviter le gaspillage (main d’œuvre, matériaux, matériels) et de faciliter une bonne
gestion.

L’installation du chantier comprend toutes les constructions auxiliaires et les machines


nécessaires.

On y trouve par exemple :

 Les baraques et les ateliers


 Les installations utiles au transport et au levage sur le chantier.
 Les parcs de stockage.
 Les raccordements aux services publics (eau, électricité, eaux usées, …).

8
Les éléments de coffrage, ...

Après avoir eu une idée sur l’emplacement du chantier, l’ouvrage à exécuter, les voies d’accès
et les possibilités de raccordement aux différents services publics, on peut fixer les schémas
d’organisation du chantier et disposer l’installation.

Terrassement

Le terrassement est une mise en forme du terrain avant la construction. C’est l’ensemble
des travaux de fouille, de transport, d’entassement de terre, pratiqués pour modifier le relief
d’un terrain permettant de réaliser l’ouvrage de notre future maison.

+Le piquetage

Délimite précisément les limites du terrain, c’est pour positionner les contours de la maison.

+Le décapage

Vise à enlever une couche végétale dans le but d’aplanir le terrain.

+ Le remblaiement

Permet de préparer et de moduler le terrain afin d’accueillir la future construction.

V. Implantation :

On procède maintenant à l’installation du gabarit en reportant sur le terrain les dimensions des
ouvrages prévues dans le plan de masse d’implantation et de fondation.

L’opération consiste à aligner les piquets sur les extrémités des axes du gabarit. Les axes sont
matérialisés en joignant des cordeaux rattachés aux piquets. En suivant ces axes, on construit
le gabarit par la fixation de madriers espacés légèrement de part et d’autre du sol par des
planches de soutien.

Sur ce gabarit, on pointe des clous permettant le traçage des limites des fouilles qui sont
ensuite schématisées par le sable en rapport avec le plan de fondation.

9
VI. Fondation

6. Définition

On appelle fondation c’est la structure qui permet de transmettre au sol l’ensemble des actions
s’appliquant sur une structure. Elle joue donc un rôle particulier puis qu’elle constitue
l’interface entre cette construction et le sol sous lequel celle si se situe. Ses actions sont
transmises à la fondation par des éléments porteux verticaux (poteaux, voiles, murs en
maçonnerie…).

-e rôle de la fondation est:

-Limiter les déformations des sols: tassement.

-Assurer la sécurité des habitants et la stabilité de la construction, et donc notre projet on a


étudié la fondation superficielle.

VII. Excavation des fouilles :

-La fouille : c’est une excavation réalisée dans le sol, pour y établir les fondations d’une
construction ou pour poser des canalisations.

-Le fond de fouille : désigne le niveau le plus bas ou s’arrête l’excavation.

-La fouille en rigole est la partie des travaux de terrassement qui correspond au creusement du
sol pour accueillir le béton des semelles de fondations.

1
La fouille en rigole est peu profonde, peu large et linéaire. Sa profondeur n’excède pas
1m et sa largeur est inférieure à 2m. La fouille en tranchée lui est similaire, mais avec une
profondeur supérieure à 1m.

Les dimensions de la fouille en rigole sont directement fonction des dimensions de la


semelle filante à réaliser, puisque l’on coule généralement le béton de fondation en pleine
fouille.

Les dimensions de la semelle filante dépendent de la charge du bâtiment et de la nature


du sol. Elles sont fixées par un calcul de dimensionnement réalisé par un bureau
d’étude spécialisé.

-Les sondages réalisés au cours de la campagne de reconnaissance géotechnique effectuée par


le plan de fondation qui permettent de déterminer la profondeur des fouilles qui est de 1m
ainsi que l’épaisseur de la couche du gros béton qui est à l’environ de 55 cm.

- L’exécution des fouilles est assurée mécaniquement par des engins jusqu'à atteindre le bon
sol puis on assiste aux travaux de finition manuelle.

1
VIII. Coulage du gros béton :

Avant le coulage du gros béton de fondation, les fouilles seront examinées pour l’accord de
l’ingénieur structure et VRD.

Quant à la préparation du mélange du gros béton, elle est assurée par une bétonnière à axe
horizontal. Celle-ci est placée près des fouilles, à proximité des réserves en sable et en
gravier. Pour rapidité d’action, une pelle mécanique alimente la bétonnière en gravier et en
sable, le ciment (CPA) est apporté dans des sacs de 50 kg à l’aide des brouettes

-Le dosage par m3 de béton est le suivant :

-300 kg de ciment CPA.

-200 L de gravier 25/40.

-600 L de gravier 12/25.

-400 L de sable 0/5.

-150 L d’eau de gâchage.

Après que le mélange devient homogène, vient la phase du coulage du gros béton dans les
fouilles. Ces fouilles seront remplies par le gros béton.

1
IX. Les semelles :

7. Définitions :

La semelle est l’élément type d’une fondation superficielle, elle est Caractérisé
géométriquement par :

-Sa profondeur d’encastrement qui est l’épaisseur minimal des terres Situé en dessus de son
niveau d’assise.

-Sa largeur

-Sa longueur qui est la dimension parallèle à la largeur.

Une semelle est dite filante lorsque L > 5.B

N.B: On note « L » la longueur, « B » la largeur

Une semelle filante de fondation doit être posée sur un béton de propreté exécuté dans le fond
de la fouille (béton dosé à 150 kg/m3 et d'une hauteur de 4 cm minimum). Ce béton de
propreté permet d'éviter l'altération ou la décompression du sol d'assise et doit être réalisé très
rapidement après l'ouverture des fouilles.

8. Mode opératoire :

a) Traçage des axes

Pour le traçage des axes des semelles sur le gros béton, et suivant le plan de fondations, on
reporte ces axes sur le gros béton, en se servant d’un cordon et d’un fil à plomb. Ces axes
seront imprégnés sur mortier 

b) Maillage et section d’acier

 Le maillage et les sections d’acier utilisé dépendent de la position de la semelle et de la


Charge appliquée à celle-ci.

1
X. Implantation des semelles :

-Coffrage : après la détermination des axes, on coffre l’emplacement Des semelles.

-Ferraillage : un maçon place les ferraillages qui sont composés d’un quadrillage d’acier ø12.

-Coulage : l’apport du béton se fait par une grue et à l’aide d’un seau Munie dans cette
dernière, on fait glisser le béton dans la fouille si de suite pour les autres fouilles.

-Décoffrage : ce rapport ne s’effectue que lorsque la prise du béton est suffisante et début de
durcissement.

XI. Implantation Les pré-poteaux :

Après le décoffrage des semelles, on procède au coffrage des pré-poteaux qui sont déjà fixés à
la semelle avant son remplissage

-Coffrage  : après le décoffrage des semelles, on coffre l’emplacement des prés poteaux.

-Ferraillage  : avec quadrillage d’acier ø6/15.

-Coulage  : le coulage de gros béton

-Décoffrage : le décoffrage s’effectue lorsque le durcissement du béton est suffisant.

1
Il est à noter que les pré-poteaux sont remplis à un niveau bien déterminé. L’acier restant hors
béton s’appelle acier en attente et c’est au niveau que la liaison avec les poteaux est assurée.

XII. Béton de propreté sous longrine

Le béton de propreté : est une couche de béton maigre (faiblement dosé en ciment) mis en
place au fond de la fouille et destiné, une fois durci, à protéger le béton des semelles de
fondations des risques de souillures occasionnées par des matières terreuses et végétales.

Il s’agit d’une couche de 5 à 10 cm d’épaisseur sous tout ouvrage béton armé s’appuyant sur
la terre, exécuté en béton dosé (en plus de l’eau) à :

-200 Kg de CPA 45.

-800 L gravier 5/25.

-400 L sable 0/5.

 Le béton de propreté joue un rôle de support pour les longrines.

XIII. Longrine

9. Définition

Les longrines constituent la ceinture du logement. Elles sont des poutres qui assurent les
liaisons entre les poteaux au niveau des fondations.

Elles sont conçues pour :

-Supporter la charge des murs et des cloisons.

-Limiter les risques de fissuration dans les cloisons suite à un éventuel tassement du sol.

-Lier les éléments verticaux et assurer la stabilité globale de la structure.

-Réaliser une répartition des charges apportées par les murs et les poteaux entre les semelles.

Coffrage : sur le béton de propreté, on coffre la place de longrine avec des planchers en bois.

1
Ferraillage : le ferraillage est réceptionné par le bureau de contrôle ou l’ingénieur (contrôle
de structure).

Coulage : On fait ensuite couler le béton armé jusqu’à une hauteur de 40cm

 Tout coulage de béton dans les œuvres de béton armé est exécuté avec vibration dans le
but d'éviter le phénomène de ségrégation.

Décoffrage : le décoffrage s’effectue lorsque le durcissement du béton est suffisant. (Le


décoffrage sera effectué après 48 heures)

1
XIV. Conclusion Générale

Ce stage était important tant sur les plans techniques que sur les plans rationnels. En effet, il
m’a permis d’enrichir mes connaissances et de découvrir l’organisme d’accueil et son système
de fonctionnement, de suivre de près les travaux relatifs à l’exécution du projet et il m’a offert
la possibilité d’appliquer, de contrôler et de tester les facultés d’analyse et de synthèse des
méthodes et des moyens industriels utilisés et d’acquérir une idée pratique sur la précision du
travail et difficultés d’exécution.

1
1
1
2
2