Vous êtes sur la page 1sur 2

Evaluation N°1 Hydraulique appliquée 2 (2 h) Enseignant : MINANE Jacques Rémy, Ph.D.

Exercice 1 : Détermination de débit de pointe et vérification des conditions de


fonctionnement d’une buse en sortie noyée
L’évaluation d’un bassin versant dans une zone désertique dans le nord du Cameroun
(Garoua) a permis d’estimer sa superficie à 2 km2. On va supposer que le régime dans cette
zone de l’étude est du type sahélien (Pan est compris entre 300 - 750 mm). La longueur du
chemin hydraulique est de 2.5 km et la pente moyenne du bassin versant est de 4%. La zone
d’étude est fortement attaquée par l’érosion.

1. Déterminer le débit de pointe pour une période de retour de 5 ans.

Soit à évacuer un débit de pointe Q = 30 m3/s. La ligne rouge au droit du franchissement est
à la cote 14.60 m, le fond du thalweg étant à la côte 10.00 m soit une hauteur de remblais de
4.60 m. La côte maximum de l’eau à l’aval de l’ouvrage est de 13.50 m. La largeur de la plate-
forme routière au droit du franchissement (y compris le passage piéton) est de 10 m. La pente
des talus est de 1/1 et la largeur de l’ouvrage est comptée selon son axe. (Ke est égal à 0.5 et
considérer Vmax= 2m/s)

2. Vérifier les conditions de fonctionnement de l’ouvrage et conclure.

Exercice 2 : Détermination de débit de pointe et vérification des conditions de


fonctionnement d’une buse en sortie libre
Considérons un bassin situé approximativement sous l’isohyète 160 mm : le Kori qui
traverse la ville d’Agadez. Ce bassin de 25 km2 est constitué de roches granitiques à l’amont
puis de gravier et galets en descendant sur Agadez où les terrains deviennent sableux. Sa
perméabilité sera du type P3. Son relief sera rangé dans la catégorie R3 (pentes modérées
comprises entre 0.5% et 1%, intermédiaire entre des zones de plaine et des zones à ondulation
de terrain).

L’averse décennale calculée à la station d’Agadez est de 51.5 mm.

1. Déterminer le débit maximal de la crue décennale

Soit à évacuer un débit de pointe décennal Q = 13 m3/s. La ligne rouge au droit du


franchissement est à la cote 41.50 m, le fond du thalweg étant à la côte 37.23 m. La côte
maximum de l’eau à l’aval de l’ouvrage est de 39.75 m. La largeur de la plate-forme routière
au droit du franchissement (y compris le passage piéton) est de 13 m. La pente des talus est
de 1/1 et la largeur de l’ouvrage est comptée selon son axe.

2. Déterminer la section hydraulique de cette buse circulaire et vérifier les conditions de


fonctionnement de l’ouvrage (Vmax =3m/s, chanfrein type A)
Exercice 3: Vérification des conditions de fonctionnement d’un dalot en sortie libre

Soit à évacuer un débit de pointe décennal Q = 14 m3/s. La ligne rouge au droit du


franchissement est à la cote 14.40 m, le fond du thalweg étant à la côte 10.00 m. La côte
maximum de l’eau à l’aval de l’ouvrage est de 12.30 m. La largeur de la plate-forme routière
au droit du franchissement (y compris le passage piéton) est de 7 m. La pente des talus est de
1/1 et la largeur de l’ouvrage est comptée selon son axe.

1. Déterminer la section hydraulique de ce dalot (mur en en aile faisant 30° avec l’axe de
l’ouvrage)
2. Vérifier les conditions de fonctionnement de l’ouvrage

NB : Fixer des hypothèses nécessaires à la résolution des exercices

Vous aimerez peut-être aussi