Vous êtes sur la page 1sur 75

Guide de

carrière
pour les membres du personnel de
l’UNESCO

Section de la formation et du développement de carrière


Bureau de la gestion des ressources humaines

24 novembre 2008
L’UNESCO remercie la section responsable du développement de carrière pour les membres du
personnel hors Siège (CDU) du Département des opérations de maintien de la paix (DPKO) des
Nations Unies pour leur précieuse collaboration. L’UNESCO remercie également l’Ecole des affaires
internationales (School of International and Public Affairs – SIPA) de l’Université de Columbia, The
American University of Paris ainsi que le Département de la gestion des ressources humaines (OHRM)
de l’Organisation des Nations Unies (l’ONU) pour leur contribution à l’élaboration de ce projet.

La photographie de la couverture, prise par JN Conradie, est une courtoisie de flickr.comTM.

Ce document, destiné à l’usage interne de ses employés, est la propriété de l’UNESCO. Bien que les
informations qu’il contient ne soient pas confidentielles, une partie de son contenu peut être protégée
par les lois portant sur la propriété intellectuelle. Toute diffusion, distribution ou copie – électronique,
mécanique, photocopie, enregistrée ou autre – ne pourra être effectuée sans l’autorisation écrite
préalable de l’UNESCO.

Copyright © UNESCO, Paris – 2008


Bureau de la gestion des ressources humaines
Tous droits réservés
Table des matières
[Note aux lecteurs : En cas de lecture en ligne, pressez la touche « Ctrl » et cliquez sur le titre du
chapitre ou sur l’appendice pour accéder au texte mis en lien.]

AVANT-PROPOS........................................................................................................................................ III

PARTIE I : INTRODUCTION AU DEVELOPPEMENT DE LA CARRIERE ....................................1


1. PRESENTATION DE LA CARRIERE ................................................................................................................ 1
Qu’est-ce qu’une « carrière »? .............................................................................................. 1
Une carrière à l’UNESCO ?.................................................................................................... 1
Le monde du travail en évolution .......................................................................................... 2
La réforme de l’ONU ............................................................................................................ 3
La carrière « sans frontière »................................................................................................ 3
Modèle de développement de carrière ................................................................................... 4
La gestion de sa réputation .................................................................................................. 5
Documents de référence .................................................................................................................... 6
2. BIEN SE CONNAITRE POUR TROUVER SA VOIE ............................................................................................... 7
L’auto-évaluation................................................................................................................. 7
Énumérer vos réalisations professionnelles ............................................................................ 7
Capacités et aptitudes, manières de travailler ........................................................................ 8
Valeurs professionnelles....................................................................................................... 8
Compétences et développement de carrière........................................................................... 8
Parfaire ses compétences..................................................................................................... 9
Documents de référence .................................................................................................................... 9
3. LE ROLE DU SUPERVISEUR DANS LE DEVELOPPEMENT DE CARRIERE .................................................................. 10
Un rôle essentiel................................................................................................................ 10
Le mentoring .................................................................................................................... 10
Documents de référence .................................................................................................................. 11
4. LES PHASES DE PLATEAU AU COURS D’UNE CARRIERE.................................................................................... 12
Qu’est-ce qu’une phase de plateau professionnel ? ............................................................... 12
Types de plateaux rencontrés au cours d’une carrière........................................................... 13
Stratégies et pièges à éviter ............................................................................................... 13

PARTIE II : OUTILS ESSENTIELS EN MATIERE DE GESTION DE CARRIERE .......................15


1. LE RESEAU SOCIOPROFESSIONNEL ET LA RECHERCHE D’EMPLOI ...................................................................... 15
Etablir son réseau de contacts socioprofessionnels ............................................................... 15
Entretenir son réseau socioprofessionnel ............................................................................. 16
Ce qu’il faut faire, ou ne pas faire, pour entretenir un réseau socioprofessionnel ..................... 16
Garder le cap dans sa recherche d’emploi ............................................................................ 17
Documents de référence .................................................................................................................. 18
2. REDIGEZ VOTRE CV ET VOTRE LETTRE DE MOTIVATION ................................................................................. 19
Introduction...................................................................................................................... 19
Un résumé ou un CV ? ....................................................................................................... 19
Faire une première bonne impression.................................................................................. 20
Conseils pour remplir un dossier de candidature................................................................... 20
Conseils spécifiques à l’attention des employés de l’UNESCO ................................................. 23
Lettres d’accompagnement, lettre de présentation ou lettre de motivation.............................. 23
Conseils pour postuler en ligne ........................................................................................... 24
Références professionnelles................................................................................................ 25
Documents de référence .................................................................................................................. 26
3. L’ENTRETIEN D’EMBAUCHE ..................................................................................................................... 27
Conseils pour un entretien d’embauche ............................................................................... 27
Préparer un entretien d’embauche ...................................................................................... 27
La première impression compte .......................................................................................... 28

●i●
Entretiens fondés sur les compétences ................................................................................ 29
Autres types d’entretien d’embauche................................................................................... 30
Les entretiens téléphoniques et les vidéoconférences ........................................................... 32
Répondre aux questions d’entretien .................................................................................... 32
Présentation en 90 secondes .............................................................................................. 32
Questions fréquemment posées lors des entretiens et suggestions de réponses ...................... 33
Conclure un entretien ........................................................................................................ 35
Elaborer un compte-rendu après un entretien ...................................................................... 35
Documents de référence .................................................................................................................. 36
4. SAVOIR S’Y PRENDRE AVEC L’OFFRE D’EMPLOI ............................................................................................ 37
Décider............................................................................................................................. 37
Refuser ............................................................................................................................ 37
Ne pas obtenir le poste ...................................................................................................... 37
Négocier........................................................................................................................... 38
Documents de référence .................................................................................................................. 38
5. FAIRE FACE AUX CHANGEMENTS .............................................................................................................. 39
Perte de travail.................................................................................................................. 39
Elaborer un plan d’actions .................................................................................................. 40
Planification financière ....................................................................................................... 40
Documents de référence .................................................................................................................. 40
6. CONCLUSION ...................................................................................................................................... 42

PARTIE III : ANNEXES.........................................................................................................43


ANNEXE 1 : AUTO-EVALUATION - REALISATIONS PROFESSIONNELLES................................................................. 43
ANNEXE 2 : VERBES D’ACTION - FORMES VERBALES ........................................................................................ 44
ANNEXE 3 : NOMS CORRESPONDANTS AUX VERBES D’ACTION ............................................................................ 45
ANNEXE 4 : AUTO-EVALUATION - MODE DE FONCTIONNEMENT AU TRAVAIL ET QUALITES PERSONNELLES .................... 46
ANNEXE 5 : AUTO-EVALUATION - IDENTIFIER VOS VALEURS PROFESSIONNELLES .................................................. 47
ANNEXE 6 : AUTO-EVALUATION - APTITUDES ET COMPETENCES ......................................................................... 48
ANNEXE 7 : AUTO-EVALUATION - OBJECTIF PROFESSIONNEL ............................................................................ 52
ANNEXE 8 : EXEMPLE DE LETTRE POUR SOLLICITER UN ENTRETIEN D’INFORMATION AU SEIN DE L’UNESCO ............... 53
ANNEXE 9 : EXEMPLE DE LETTRE DE REMERCIEMENT SUITE A UN ENTRETIEN D’INFORMATION ................................... 54
ANNEXE 10 : ENTRETIEN D’EMBAUCHE - FICHE AIDE-MEMOIRE......................................................................... 55
ANNEXE 11 : CURRICULUM VITAE I (EXEMPLE) ............................................................................................. 56
ANNEXE 12 : CURRICULUM VITAE II (EXEMPLE) ............................................................................................ 58
ANNEXE 13 : CURRICULUM VITAE III (EXEMPLE) .......................................................................................... 59
ANNEXE 14 : LE PHP ET DU P-11 - CONSEILS D’ELABORATION ........................................................................ 60
ANNEXE 15 : EXEMPLE DE LETTRE DE MOTIVATION - POSTE ADMINISTRATIF ........................................................ 63
ANNEXE 16 : VOUS PRESENTER EN 90 SECONDES ........................................................................................... 64
ANNEXE 17 : QUESTIONS A POSER LORS DE L’ENTRETIEN D’EMBAUCHE ............................................................... 65
ANNEXE 18 : EXEMPLE DE LETTRE - ACCEPTER UNE OFFRE D’EMPLOI .................................................................. 66
ANNEXE 19 : EXEMPLE DE LETTRE - REFUSER UNE OFFRE D’EMPLOI.................................................................... 67
ANNEXE 20 : PLANIFICATION DE RECHERCHE D’EMPLOI : ETABLIR SON BUDGET .................................................... 68

● ii ●
Avant-propos

Lors des débats pour la réforme des Nations Unies, la priorité fut donnée à l’efficacité, à la
compétence et au professionnalisme de la fonction publique internationale. Par ailleurs, la réalisation
d’une vraie parité hommes/femmes et une meilleure répartition géographique ont été reconnues
comme étant des points centraux de la gestion des ressources humaines du système des Nations
Unies. Enfin, l’harmonisation des pratiques et des procédures en matière de ressources humaines
devient désormais un des axes d’action prioritaire pour l’ensemble des agences des Nations Unies.

Ce nouveau Guide de carrière pour les membres du personnel de l’UNESCO a été élaboré par le
Bureau de la gestion des ressources humaines (HRM) afin de promouvoir et de faciliter le
développement de la carrière. HRM souhaite ainsi répondre aux questions fréquentes à propos de la
carrière que ce soit à l’UNESCO ou au sein des Nations Unies en général. Ce Guide comprend trois
parties : la première porte sur les fondamentaux du développement de carrière tandis que la
deuxième partie est consacrée à la recherche d’emploi. Des sources externes en lignes complètent ces
deux parties afin d’accéder à davantage d’informations. La troisième partie se compose d’annexes où
vous trouverez des outils concrets et spécifiques, comme des exercices ou des documents. Il est
conseillé de commencer la lecture par la première et la deuxième partie, plus explicatives, puis de
vous consacrer aux chapitres nécessaires à l’accompagnement du développement de votre carrière
ou, dans le cas des superviseurs, au développement de carrière de vos supervisés.

Le Guide de carrière fait partie intégrante d’un ensemble d’initiatives visant l’amélioration des services
venant en appui au développement de la carrière des membres du personnel de l’UNESCO. Ces
initiatives comprennent l’amélioration des structures de carrières dont un nouveau cadre fondamental
des compétences à l’intention de tous les membres du personnel de l’UNESCO. De plus, de nouvelles
formations sur des thèmes relatifs à la carrière sont déjà ou sont sur le point d’être mises en place. Un
Centre de documentation sur la carrière est en cours de création. Enfin, le site intranet de HRM
regroupera prochainement l’ensemble de ces projets.

HRM espère que ce Guide de carrière vous sera fort utile. Nous restons à votre écoute pour tout
commentaire sur ce Guide afin de l’améliorer et de répondre au mieux à vos attentes professionnelles.

Dyane Dufresne-Klaus
Directeur
Bureau de gestion des ressources humaines
Novembre 2008

● iii ●
● iv ●
Partie I : INTRODUCTION AU DEVELOPPEMENT DE LA CARRIERE

1. Présentation de la carrière

Qu’est-ce qu’une « carrière »?

Le Robert Illustré définit le terme carrière comme étant « un métier, une profession qui présente des
étapes, une progression » 1 . La notion de travail implique habituellement l’accomplissement d’une
tâche en échange d’une compensation (souvent pécuniaire) bien qu’un travail important et essentiel –
le bénévolat – puisse être accompli sans compensation. Et selon un dicton anglophone, quand on
aime son travail, on n’a plus l’impression de travailler.

La carrière implique habituellement une suite d’expériences, un cheminement dont la nature peut
varier considérablement : qu’il s’agisse de réaliser le même travail tout au long de sa vie, d’une
progression continue dans un domaine particulier, de sortir et entrer dans le marché du travail ou
d’effectuer plusieurs changements de carrière (et non de travail) en une seule vie. Les facteurs qui
influencent la carrière sont l’expérience personnelle, l’éducation et la formation, l’engagement pour
des idéaux, les responsabilités, les opportunités, les relations personnelles, la situation familiale, les
aptitudes naturelles, les compétences, les références, les préférences, les réseaux de contacts
personnels ou professionnels, les étapes d’une vie (jeune diplômé, responsable ou partant à retraite)
et… la chance !

Le travail occupant une place prépondérante dans notre vie d’adulte, ceux qui trouvent un emploi
répondant à leurs aspirations sont en général les plus épanouis dans leur carrière. Lorsqu’on leur
demande quel serait leur travail idéal, ils répondent sans détour : le mien !

Une carrière à l’UNESCO ?

Les employés de l’UNESCO rejoignent l’Organisation pour des raisons très variées. Certains ont
l’ambition de servir les Nations Unies et, en particulier, une institution spécialisée ; ils se sont donc
préparés en conséquence. D’autres découvrent l’UNESCO, au cours de leur carrière tandis que
d’autres encore y « atterrissent » un peu par hasard.

Les employés sont habituellement recrutés pour servir dans leur domaine d’expertise. Or, les priorités
de l’Organisation ou encore de son programme – voire une partie de ses structures entières –
changent ou sont régulièrement réaménagées. Des ressources peuvent être supprimées ou
fusionnées. Il faut faire preuve de beaucoup d’énergie pour faire face à tous ces changements qui
peuvent détourner l’attention portée à son développement personnel et à la gestion de sa carrière.

Les changements internes à l’UNESCO reflètent les mutations que subit le monde du travail au niveau
mondial. Les modèles de carrière ont évolué d’un système paternaliste – une carrière entièrement
consacrée au service d’un seul employeur – à un environnement beaucoup plus fluide et de ce fait,
également plus difficile. Ces changements, apparus au début dans le secteur privé, ont rapidement
gagné les organisations internationales sous la pression des Etats membres qui exigent de plus en
plus de rendement pour les fonds qu’ils accordent : des organisations plus réactives, plus efficaces et
plus dynamiques. A cet égard, le « Rapport du panel de haut-niveau pour une cohérence accrue au
sein du système des Nations Unies » cité dans les documents joints est éloquent. Ces changements
conduisent, entre autres, à une diminution de la sécurité de l’emploi pour certaines catégories du
personnel – régulier ou non, alors que d’autres peuvent avoir davantage d’opportunités
professionnelles.

1
Le Robert Illustré, édition 2007.

● 1 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Le monde du travail en évolution

Travailler au sein des Nations Unies et de ses agences spécialisées implique un compromis entre
avantages et inconvénients ! Ceux-ci peuvent varier en fonction du type de poste occupé et du lieu
d’affectation. En voici quelques exemples :

Avantages Inconvénients
♦ Occasion de travailler pour les Nations Unies ♦ Bureaucratie
et défis professionnels stimulants ♦ Risque de voir ses qualifications dévalorisées à
♦ Intérêts financiers (salaire et avantages) et l’extérieur
conditions de vie parfois excellentes ♦ Incertitude résultant des nombreuses réformes
(affectations à Paris, New-York ou Genève)
♦ Personnel spécialisé : stagnation réelle ou due aux
♦ Opportunité d’apprentissage et de formation opportunités de progression limitée.
♦ Environnement multiculturel ♦ Affectation hors-Siège : difficulté à rester en
♦ Contribution à une juste « Cause » contact avec les récents développements affectant
♦ Dépassement de soi son secteur d’activité.
♦ Spécificité du travail ♦ Terrain : Séparation familiale, amicale, etc.

Afin d’assumer ses choix professionnels et de bien vivre les changements décrits ci-dessus, il est
essentiel de s’engager sur la voie de la formation continue, que ce soit avec ou sans le soutien de
votre employeur. En ce sens, vérifiez quelles sont les possibilités auprès de votre responsable des
ressources humaines ou votre point focal de la formation.

L’UNESCO souhaite soutenir son personnel en lui offrant les meilleures opportunités de
développement afin qu’il puisse faire face aux changements affectant ses métiers. Une chose est
certaine : ce ne sont pas tous les employés de l’UNESCO qui seront amenés à relever les défis
auxquels devra faire face l’Organisation. Au nombre des changements, on peut citer:

♦ les nouvelles technologies qui rendent certaines professions désuètes (par exemple : dactylos),
♦ l’élimination progressive de certaines responsabilités confiées à l’externe et la perte de certains
emplois qui en résulte,
♦ les réformes au sein de l’ONU,
♦ les nouvelles priorités des pays donateurs,
♦ les coupures budgétaires.

Par ailleurs, certains profils professionnels qu’on ne trouve pas aujourd’hui à l’UNESCO pourraient
devenir, dans un futur proche, nécessaires à l’Organisation. Les tendances actuelles du marché du
travail indiquent que près de la moitié des emplois qui existeront en 2025 sont à créer. Une
comparaison entre les tableaux du personnel de 1988 et ceux d’aujourd’hui le démontre d’autant plus
que l’environnement de travail dans lequel s’inscrit l’UNESCO est bien plus vaste.

Ainsi, de nombreuses autres responsabilités transversales font maintenant partie intégrante du


mandat de l’UNESCO alors qu’elles n’existaient même pas, ou alors de façon très limitée, il y a
seulement vingt ans : administrateur LAN, Webmaster, responsable de développement de carrière,
administrateur de portail Internet, etc. La situation est la même pour les nouvelles thématiques de
programme de substance, technologiques ou administratifs entièrement nouveaux tels le HIV/SIDA,
l’intégration des femmes et minorités dans le développement, l’éthique et les normes de conduite, la
société de l’information, la diversité culturelle, la gestion fondée sur les résultats (par exemple SISTER
ou FABS). Compte tenu de cette tendance, il est probable que dans les vingt prochaines années, les
tableaux de personnel continueront à évoluer et seront sans doute très différents de ceux que nous
connaissons aujourd’hui.

L’UNESCO prévoit également, comme beaucoup d’autres organismes internationaux et des entreprises
à caractère global, le départ à la retraite de la génération de l’après-guerre qui se produira au cours

● 2 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

des vingt prochaines années. En résumé, le monde du travail est en complète mutation depuis
quelques d’années et celui de l’UNESCO n’y fait pas exception.

La réforme de l’ONU

Des efforts considérables ont été investis dans la réforme de l’ONU au cours de la dernière décennie,
l’objectif principal étant de renforcer la cohérence entre les différentes institutions et d’arriver à une
meilleure coordination de leurs actions. En matière de ressources humaines, les changements prévus
en ce domaine incluent :

♦ l’harmonisation des conditions de travail,


♦ l’accélération et l’amélioration des processus de recrutement de façon à déployer le personnel adéquat –
au bon endroit et au bon moment,
♦ la gestion et la budgétisation fondées sur les résultats,
♦ le travail d’équipe,
♦ l’amélioration du bien-être des employés et les initiatives visant à améliorer l’équilibre entre vie
professionnelle et vie privée,
♦ l’augmentation de la cohésion et de l’harmonisation entre les différentes politiques et processus,
♦ un partage accru des connaissances, de meilleurs réseaux d’échanges et la promotion des groupes
d’échange,
♦ plus de priorité donnée à la rotation et davantage de temps passé en affectation sur le terrain,
♦ la promotion et l’augmentation de la mobilité du personnel (inter-agences, géographique et
fonctionnelle).

La carrière « sans frontière »

Dans les récentes publications relatives au développement de carrière, la nouvelle norme proposée est
habituellement celle de la carrière « sans frontière ». Ce modèle est apparu dans les nouvelles
organisations (« start-up ») qui ont émergé dans le secteur des hautes technologies au début des
années 1990. Elles fonctionnaient souvent avec un effectif inférieur à leurs besoins, les conditions
d’embauche y étaient souvent ambiguës et leur durée limitée. Cet environnement ressemble à celui de
beaucoup d’organisations internationales, ONG et organismes dont le mandat est le maintien de la
paix, où les contrats d’embauche ont souvent une durée limitée (renouvelables ou non) et sont
généralement offerts pour la réalisation de seul projet lié à un financement spécifique assuré par des
Etats membres ou d’autres donateurs. Des tendances semblables ont également pu être observées
dans le secteur privé après des années d’externalisation, de réorganisation, de réingénierie et d’autres
réformes organisationnelles.

Une carrière « sans frontière » se caractérise par les éléments suivants :

♦ les qualifications, la connaissance et la réputation sont des points de référence plus pertinents
que la position ou l’ancienneté,
♦ avoir un plan de carrière, conforté par des réseaux professionnels,
♦ une formation continue, formelle ou sur le lieu de travail, appuyée par des réseaux
professionnels,
♦ planifier ses objectifs en fonction de sa carrière.

Il appartient désormais aux individus de définir leur propre cheminement de carrière et ce, non
seulement au sein de l’ONU mais également dans tous les secteurs d’activité. Les carrières sécurisées
et fondées sur l’ancienneté, progressant traditionnellement du plus bas échelon vers le plus élevé, ont

● 3 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

presque disparu. Les individus doivent désormais connaitre les exigences de la carrière « sans
frontière ». Ils opèrent maintenant dans des environnements organisationnels incertains sur lesquels
ni leur gestionnaires ni eux-mêmes n’exercent de contrôle absolu. C’est pourtant dans ce contexte
qu’ils doivent établir leur propre stratégie de développement de carrière.

En conséquence :
♦ l’individu devient le responsable de sa carrière,
♦ les organisations doivent offrir des formations et mettre en place des structures et des outils
pour adapter l’expérience et les compétences de la personne avec la stratégie et les objectifs
poursuivis par l’organisation.

Tant que l’UNESCO s’attache à définir un cadre pour le développement de carrière qui réponde au
mieux à ses priorités et à ceux de son personnel, elle sera sur la bonne voie. À l’avenir, son personnel
bénéficiera de meilleurs outils de développement de carrière et en conséquence, de plus
d’opportunités, soutenant ainsi le travail que l’Organisation accomplit, tant sur le terrain qu’au Siège.

Vue générale du développement de carrière

Le modèle ci-dessous décrit le processus de développement de carrière (dans le cas où la première


étape est la recherche de travail):

Auto-évaluation

1. Être prêt à explorer des opportunités (aussi appelé « survol d’opportunités »).
2. Identifiez vos priorités : que cherchez-vous, où, et pourquoi ? Voulez-vous progresser la même voie
ou en changer ?
3. Evaluez vos qualifications pour analyser vos forces, capacités de même que vos besoins en matière
de développement professionnel.
Les annexes 1 à 7 vous aideront à structurer votre auto-évaluation.

Vous pourriez vous poser les questions suivantes :

• quelle est ma situation actuelle ?


• Comment mon organisation change-t-elle?
• Comment le système des Nations Unies est-il en train de changer?
• Quelles opportunités pourraient ou non se présenter ?
• Quelles qualifications et expériences sont requises pour d’autres offres ?
Plusieurs de ces questions peuvent trouver une réponse en faisant une recherche ou avec l’appui de votre réseau
professionnel.

Prospection, réseau et renforcement de vos capacités

• Identifiez et recherchez des organisations et départements qui pourraient être intéressés par vos
qualifications.
• Si vous avez identifié des lacunes dans vos qualifications actuelles qui peuvent vous empêcher
d’atteindre vos objectifs, investissez dans la formation, les études et dans d’autres activités de
développement professionnel.

Recherche d’emploi

• En vous fondant sur l’évaluation de vos qualifications et les résultats de vos recherches, préparez votre
curriculum vitae (CV) en fonction du profil des organismes qui vous intéressent.
• Adaptez votre dossier de candidature aux exigences de chaque poste.

● 4 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Recherche approfondie et échanges avec les employeurs éventuels

• Communiquez avec les employeurs éventuels.


• Prenez notamment en considération : la culture d’entreprise, les fonctions du poste, le cadre de travail,
les droits et avantages, les opportunités d’avancement, les délais, etc.
Une partie importante de cette recherche peut être effectuée en ligne ou encore à l’aide des media, de votre
réseau professionnel ou lors des entretiens d’embauche (si vous atteignez cette étape).

Prendre une décision

• Dans la mesure du possible, ne faites pas un choix par dépit. Les avantages à long terme d’attendre
l’offre d’emploi la plus adéquate sont de loin supérieurs à ceux d’accepter n’importe quelle offre.
• En vous détachant de l’offre d’emploi, examinez attentivement ses conditions détaillées.

La gestion de sa réputation

Bien que la gestion de la réputation soit souvent abordée dans le contexte de la communication
institutionnelle ou des relations publiques, la gestion de votre réputation est une composante
essentielle – même si souvent négligée – de la gestion de votre carrière. Elle peut avoir un impact
déterminant sur votre cheminement de carrière et sur vos démarches lors d’une recherche d’emploi.

La réputation est totalement fugace: elle peut varier considérablement dans le temps pour le même
individu. Cependant, la réputation d’un individu est l’opinion que les autres entretiennent à son
sujet. Elle peut souvent se résumer en peu de mot. En voici quelques exemples :

Réputation
Excellente Moyenne Mauvaise
Le meilleur employé/collègue que je Pas mauvais. Il est plus facile de le/la trouver au
n’ai jamais eu. café qu’à son bureau.
Mentor/gestionnaire/superviseur/m Bon dans tous les domaines. Ne sait pas travailler en équipe.
embre du personnel de premier
ordre.
Si vous avez besoin de quelque Fait ce qu’on lui demande. A surveiller de près.
chose, faites appel à lui/elle.
Excellent. Il/elle connaîtra une Correct, sans plus. Un vrai cauchemar. Ne plus jamais.
carrière fulgurante.

La réputation de quelqu’un peut varier du très négatif à l’excellence. Elle peut s’être forgée soit après
une longue relation ou après un incident isolé. L’opinion qu’ont les autres à votre sujet peut être juste
ou complètement erronée. Une réputation peut être endommagée, par erreur ou sur la base de
fausses accusations, mais elle peut également être réparée.

L’exercice 360°

La meilleure façon de savoir ce que les autres pensent de vous est de leur demander, tout
simplement, mais ceci exige un rapport de confiance avec eux, du tact et une certaine sensibilité aux
nuances culturelles. Pour obtenir cette information de façon plus formelle, on peut réaliser une
évaluation à 360º, qui est employée dans un certain nombre d’organismes internationaux et dans le
secteur privé comme partie intégrante des programmes de formation pour les managers. Par ce
processus, l’opinion des supérieurs, pairs et subalternes est recueilli par écrit (souvent en ligne et de
façon confidentielle) en vue d’offrir à l’individu une vision globale de ce que son entourage pense de
lui. Les résultats d’une telle évaluation sont souvent très utiles mais peuvent être difficiles à accepter.

● 5 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Si vous êtes très motivé par votre développement professionnel, une telle information est très
appropriée.

Les individus qui se concentrent excessivement sur leur relation avec leur superviseur aux dépens de
leurs rapports avec leurs pairs ou subalternes peuvent obtenir de piètres résultats lors d’une
évaluation à 360°. Bien qu’il soit essentiel d’entretenir de bonnes relations avec sa hiérarchie, les
managers compétents considèrent toujours l’impact de leurs décisions et de leur comportement sur
leurs collègues et membres de leur équipe.

La création d’un réseau professionnel efficace, décrite dans la Partie II, peut être par ailleurs utile à
ceux qui ont du mal à s’imposer parce qu’ils travaillent beaucoup et n’ont pas le temps nécessaire
pour s’occuper de leurs réseaux et de leur réputation.

Documents de référence

Recommandations contenues dans le Rapport du Groupe de haut niveau sur la cohérence de l’action
du système des Nations Unies dans le domaine du développement, de l’aide humanitaire et de la
protection de l’environnement, Rapport du Secrétaire général (A/61/836) :
http://documents.un.org/mother.asp /
http://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N07/294/01/pdf/N0729401.pdf?OpenElement
http://findarticles.com/p/articles/mi_m4035/is_3_43/ai_53392863
http://instruct1.cit.cornell.edu/courses/ilrhr769/98-01.pdf
http://osha.europa.eu/fr/publications/magazine/2/view
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/article-imprim.php3?id_article=53245
http://reputation.axiopole.info/
http://en.wikipedia.org/wiki/Reputation_management

● 6 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

2. Bien se connaître pour trouver sa voie

L’auto-évaluation

Tel qu’indiqué précédemment, la première étape dans la recherche d’emploi ou la révision de vos
opportunités professionnelles consiste en l’évaluation de vos propres forces et faiblesses – dans le but
de mieux vous connaître. Une auto-évaluation minutieuse vous aidera à identifier les qualifications,
aptitudes et compétences dont vous disposez. Une fois identifiées, elles seront clairement décrites
dans votre CV de façon à convaincre les employeurs potentiels de votre capacité à remplir les
fonctions ciblées.

Énumérer vos réalisations professionnelles

Vos réalisations sont les résultats obtenus et appréciés par vos employeurs précédents qui démontrent
vos capacités. Bien que la capacité à travailler en équipe soit une compétence importante, il est
essentiel de faire valoir votre contribution individuelle au travail effectué. Accomplir des tâches
régulières de façon exceptionnelle ou travailler sous pression pour respecter de très courts délais
constituent des réalisations qui méritent aussi d’être soulignées.

L’annexe 1 est la première d’une série d’exercices d’auto-évaluation qui devrait vous aider à mieux
vous connaître. Vous devez énumérer vos réalisations professionnelles, en faire l’analyse et indiquer
pourquoi elles vous paraissent importantes.

Exemples de réalisations
♦ A conçu et/ou a créé un nouveau programme, système, service, procédé ou plan
♦ A identifié une opportunité pour améliorer un processus ou un fonctionnement ; a développé
un plan et l’a exécuté avec succès
♦ A contribué à l’exécution d’une opération importante
♦ A dépassé les exigences de qualité ou d’autres normes professionnelles en vigueur
♦ A amélioré un procédé dans le travail
♦ A démontré sa capacité à travailler sous pression, acceptant de lourdes charges de travail
assorties de délais très courts
♦ A géré avec succès une situation d’urgence ou de crise
♦ A pris une initiative pour résoudre un problème
♦ A réduit des coûts
♦ A développé et exécuté avec succès un projet s’inscrivant dans le cadre du mandat du
Bureau/Secteur/Unité.
♦ A lancé, conçu et réalisé un plan ou un processus complexe

Note sur l’anglais : En décrivant vos Note sur le français : Pour décrire vos réalisations
réalisations en anglais, employez des verbes professionnelles dans un contexte exclusivement
d’action pour décrire ce que vous avez fait. francophone, l’utilisation des substantifs (c.-à-d. la
Employez le présent pour les tâches que vous forme nominale du verbe) est préférée aux verbes
réalisez actuellement (contrôle, supervise, d’action, ex. « création d’un site Web » ou
dirige, etc.) et le passé composé pour toutes « organisation de conférences à thème. » Pour vos
celles que vous ne réalisez plus (a contrôlé, a rédactions en français dans le contexte des
supervisé, a dirigé, etc.). Les annexes 2 et 3 organisations internationales, pensez à bien consulter
proposent des verbes d’action et les substantifs le site web de l’organisation concernée ou à vous
correspondants pour vous aider à mieux décrire renseigner car les normes française et anglaise sont
vos réalisations. souvent mêlées (voir annexe 2).

● 7 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Capacités et aptitudes, manières de travailler

Votre curriculum vitae (CV) ou historique de travail devrait également indiquer comment votre
manière de travailler et votre personnalité ont contribué à votre succès professionnel. Vous trouverez
à l’annexe 4 (Auto-évaluation : Mode de fonctionnement au travail et qualités personnelles) un
exercice et une liste des termes et des expressions utiles pour vous aider à le faire.

Dans l’annexe 4, vous trouverez une liste d’aptitudes et compétences, classées par genre et puis par
domaine d’activité. Faites un inventaire des compétences que vous avez acquises au fil du temps.
Cette liste n’étant pas exhaustive, vous pourrez donc ajouter des aptitudes supplémentaires dans les
cases libres. Par ailleurs, il se peut que vous disposiez de compétences utiles à d’autres domaines
professionnels: il s’agit des compétences transférables. Les identifier vous permettra de considérer de
nouvelles opportunités professionnelles dans des domaines auxquels vous n’aviez jamais songé.

Valeurs professionnelles

Les valeurs professionnelles, souvent négligées dans le choix d’un travail, sont pourtant
essentielles au succès et à la satisfaction professionnelle. Les valeurs de travail sont les récompenses
intrinsèques ou extrinsèques que procure le travail. Elles ne sont pas décrites dans la description des
tâches qui incombent à une fonction mais elles devraient être prises en compte, au même titre que les
responsabilités, les horaires et le salaire.

Soyez honnête avec vous-même lorsque vous élaborerez la liste de vos valeurs professionnelles. A cet
effet, les exemples sont nombreux et variés. Ces valeurs incluent notamment: aider les autres,
travailler de façon autonome, travailler en équipe, être considéré comme expert, être stable et sûr.
L’annexe 5 propose une liste plus exhaustive de ces valeurs qui peuvent guider votre choix de travail
ainsi qu’un exercice pour vous aider à définir les valeurs essentielles de votre auto-évaluation (voir
Auto-évaluation : Identifier vos valeurs professionnels).

Essayez de penser en fonction de ce que vous souhaiteriez pour votre carrière, déterminez ce qui est
essentiel et ce qui ne l’est pas. Exemple : « Je souhaite absolument travailler dans un domaine me
permettant d’accomplir des tâches très diversifiées mais peu m’importe de travailler de façon
autonome ou en équipe »… Différents postes – ou secteurs – offrent des avantages divers et
diversifiés, ainsi faut-il trouver la combinaison qui vous convient le mieux.

Identifiez ces qualifications que vous avez pu acquérir au cours de votre carrière ou de vos études.
L’annexe 6 (Auto-évaluation : aptitudes et compétences) présente une liste de qualifications et
d’aptitudes présentées par type et par domaine fonctionnel. Veuillez noter que cette liste n’est pas
exhaustive ; vous pouvez ainsi la compléter par des qualifications et aptitudes additionnelles dans les
espaces prévus à cette fin. Certaines de ces qualifications ou aptitudes peuvent s’appliquer à d’autres
fonctions ou situations professionnelles. On les appelle des qualifications transférables. L’identification
de celles-ci peut vous aider à envisager des offres d’emploi dans des secteurs ou pour des postes que
vous n’aviez pas précédemment occupés.

Compétences et développement de carrière

L’UNESCO a défini des compétences managériales pour les managers (P-5 et au-dessus) qui sont
comprises dans l’évaluation des performances depuis 2004 (voir Circulaire Administrative 2205).
Depuis 2007, HRM a lancé un projet pilote en collaboration avec le secteur CI pour définir à la fois un
profil des compétences fondamentales pour tout le personnel (G et P) et pour critiquer les
compétences managériales existantes et les harmoniser avec ce nouveau socle. Ce projet pilote va
être validé par les secteurs et services en 2008–2009.

Dans la mesure où beaucoup d’organisations ont déjà développé leur propre cadre de compétences –
qui peut légèrement varier, il faut savoir que ces compétences sont reconnues et servent souvent de

● 8 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

fondement à la rédaction d’offres d’emploi, aux questions lors des entrevues et aux évaluations de
performance. Les membres du personnel de l’UNESCO, qui souhaitent postuler pour un travail au sein
d’une autre organisation, devraient vérifier si celle-ci a déjà adopté un cadre de compétences et, le
cas échéant, se familiariser avec les compétences spécifiques sur la base desquelles leur dossier de
candidature sera évalué.

L’entretien professionnel fondé sur les compétences est présenté plus en détails à la section 7.

Parfaire ses compétences

Si vous avez réalisé l’auto-évaluation proposée ci-dessus, vous avez certainement identifié quelques
lacunes dans vos compétences. Par exemple vous pourriez souhaiter développer de nouvelles
qualifications, obtenir une certification professionnelle ou universitaire complémentaire, améliorer vos
compétences de gestion, acquérir une expérience pratique dans un nouveau secteur ou encore des
connaissances linguistiques ou informatiques.

Dans le cadre de votre démarche visant à préparer votre avenir professionnel, vous pouvez souhaiter
combler ces lacunes afin de répondre aux priorités de l’Organisation ou d’autres employeurs. Vous
devrez décider si vous êtes prêt à retourner étudier, vous engager dans une activité de bénévolat
pour acquérir de nouvelles qualifications ou augmenter vos compétences linguistiques. Dans le
système « onusien », la formation continue est fortement encouragée. Elle fait partie intégrante des
responsabilités des membres du personnel. Démontrer une volonté d’apprendre, demeurer au courant
des avancées récentes dans son domaine d’activité et rester compétitif dans un marché toujours
changeant vous sera bénéfique.

Pour perfectionner ses compétences de manière autonome et à moindre coût, les membres du
personnel peuvent consulter les ouvrages sur le perfectionnement du personnel disponibles au
nouveau Centre de documentation pour la carrière de l’UNESCO (centre de formation multimédia). Le
site intranet de TCD offre également toutes les informations utiles sur les programmes de formation
proposés et les programmes de développement de carrière.

Lors de votre séance d’évaluation de performance, votre superviseur peut également vous faire des
suggestions utiles sur les secteurs ou les compétences que vous auriez intérêt à développer. Dans le
meilleur des cas, il soulèvera spontanément cette question mais dans le cas contraire, n’hésitez pas à
solliciter son avis. Vous pouvez aussi le faire lors d’une séance d’évaluation formelle ou prévoir une
rencontre ad-hoc afin de solliciter son opinion concernant votre performance. La Section responsable
de la formation et du développement de carrière de l’UNESCO peut aussi vous conseiller sur la
meilleure façon d’aborder le sujet. Vous pouvez également obtenir des renseignements utiles sur
Internet en recherchant un « feed-back ».

Documents de référence

http://career-advice.monster.com/selfassessment/Job-Tips.aspx
http://career-advice.monster.com/selfassessment/Assessing-Your-Skills/home.aspx
http://careerplanning.about.com/od/selfassessment/Self_Assessment.htm
http://www.careerjournal.com/myc/school/20051019-keates.html
http://www.career-intelligence.com/assessment/Career-Assessment-Matrix.asp
Politique de formation et de développement de l’UNESCO (circulaire administrative)
http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001456/145677f.pdf (Circulaire administrative 2205)

● 9 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

3. Le rôle du superviseur dans le développement de carrière

Un rôle essentiel

Une mauvaise relation avec un superviseur figure parmi l’un des premiers motifs de démission. Ceci
est tout à fait cohérent avec le fait que la relation entretenue avec un superviseur reste importante
dans le cadre du travail. C’est lui qui détermine l’organisation du travail, les projets, le niveau de
responsabilité et la culture organisationnelle prévalant au sein du bureau ou de l’unité.

Autre fait aussi important, les employés s’investissent davantage dans leur travail lorsqu’ils ont un
superviseur soucieux de leur bien-être. Un superviseur compétent stimulera le développement de
chaque membre de son équipe. Un superviseur construit une équipe dévouée et apte à atteindre les
résultats en consacrant du temps à son équipe et en encourageant l’action de ses membres, en gérant
leur performance et en leur offrant un feedback formateur et des occasions de développement
individuel.

En tant que superviseur, vous pouvez soutenir le développement de carrière de votre équipe. A cet
effet quelques unes des meilleures pratiques consistent à :

Bonnes pratiques en matière de management


♦ offrir régulièrement un feedback positif pour encourager le travail bien fait (de manière
formelle et informelle)
♦ offrir régulièrement un feedback afin d’améliorer des performances non satisfaisantes (de
manière formelle et informelle)
♦ offrir un encadrement et des conseils en fonction des besoins de chaque membre de l’équipe
♦ analyser les besoins de développement personnel de chaque membre de votre équipe
♦ offrir des opportunités pour valoriser ou enrichir le travail
♦ encourager l’équipe à saisir des opportunités de développement et de formation
♦ compléter en temps utile les phases de l’évaluation de la performance

Chaque individu doit à son tour apprendre à communiquer avec son superviseur et à gérer cette
relation hiérarchique. A cet effet, identifier les superviseurs avec lesquels vous fonctionnez le mieux
s’avère essentiel. Durant l’entretien d’embauche, tentez d’évaluer si la personnalité du superviseur
répond à vos attentes et correspond à un profil compatible avec le vôtre. Ce n’est évidemment pas
toujours possible d’obtenir cette information par avance, mais certains superviseurs sont reconnus
pour leur rapports interpersonnels difficiles et d’autres pour leur excellentes qualités humaines.

Le mentoring

Le « mentoring » peut être défini comme une relation entre deux individus fondée sur le désir du
« mentor » d’appuyer le développement professionnel et personnel de l’autre collègue. Un « mentor »
offre ses conseils, aide à interpréter les événements, donne son opinion quant à la performance de
son protégé et à son avenir professionnel. Il peut être un appui précieux.

Vous pouvez trouver un mentor au sein de votre organisation ou à l’extérieur. L’avantage pour un
employé de l’UNESCO d’avoir un mentor qui travaille dans l’Organisation est qu’il peut offrir des
conseils plus ciblés et pertinents à votre situation professionnelle en tenant compte aussi des règles
de fonctionnement tacites favorisant le succès et l’avancement. Un mentor interne peut aussi vous
présenter à d’autres personnes et contribuer à élargir votre réseau. Avoir un mentor à l’extérieur de
votre organisation, peut vous permettre d’élargir vos contacts et de rester, dans votre domaine

● 10 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

d’intérêt, en phase avec le « monde extérieur ». Un mentor externe peut également offrir une vision
plus objective, non teintée par la culture organisationnelle.

Rôles et responsabilités

La personne qui bénéficie de l’appui d’un tuteur doit aussi jouer un rôle important au sein de cette
relation. Elle doit être ouverte à l’idée de recevoir des conseils et un « feedback » tout en assumant
seule la responsabilité de son développement. C’est le travail du mentor d’écouter, d’offrir des conseils
et de vous soutenir dans vos démarches et non de contrôler à votre place votre carrière. Vous devrez
certainement faire preuve de réceptivité envers votre mentor et trouver des façons de le remercier
pour le temps qu’il vous consacre. Vous devez aussi savoir utiliser le temps de votre mentor. Afin
d’optimiser vos entretiens, préparez par avance vos rendez-vous et penser aux sujets que vous
souhaiterez traiter avec lui; néanmoins ne vous attendez pas à ce qu’il résolve vos problèmes. Les
mentors se plaignent aussi parfois qu’aucun suivi ne soit effectué par leur protégé. N’oubliez pas de
rester en contact avec votre mentor, de l’informer lorsque vous avez suivi ses conseils et de partager
vos succès avec lui.

Certaines organisations ont des programmes formels de tutorat suivant lesquels les tuteurs et leurs
protégés sont mis en relation. En revanche, la plupart des relations de mentoring se crée à l’initiative
des parties et de manière informelle ; elles se développent dans le temps. Si vous avez eu l’expérience
d’une relation de mentoring informelle par le passé, l’évolution d’un tel rapport vous est probablement
familière. Sinon, si vous souhaiterez en savoir davantage en vue d’identifier une personne pouvant
jouer ce rôle pour vous et initier une relation de mentoring, vous pouvez consulter les documents
suivants, en plus de ceux existants au Centre multimédia de Bonvin.

Documents de référence

http://www.careerjournal.com/myc/survive/20050826-loeb.html
http://www2.unil.ch/liege/mentoring/index.html
http://www.mentoring.org/
http://coe.sdsu.edu/eet/articles/mentoring/index.htm
http://www.indicerh.net/expertiseRH/article.php?sid=72
http://www.parisdeveloppement.com/la-technopole-parisienne/lanimation-de-paris-technopole/programme-paris-
mentor/quelques-definitions.html

● 11 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

4. Les phases de plateau au cours d’une carrière

Qu’est-ce qu’une phase de plateau professionnel ?

Une phase de plateau professionnel est atteinte lorsque :

♦ la probabilité d’une promotion semble mince,


♦ il n’existe que très peu d’opportunités internes d’évolution,
♦ le développement professionnel ou les connaissances ne progressent plus et la stagnation
professionnelle est réelle.

Cette phase de la vie professionnelle est souvent caractérisée par la perte d’enthousiasme, des
tensions, l’ennui, la frustration, le manque d’effort (notamment en équipe) et d’engagement.

Il est courant de vivre une telle situation au cours d’une carrière – de « tomber en panne » – sans
arriver à progresser, latéralement ou verticalement. La structure pyramidale des organisations est
souvent en cause puisqu’elles offrent hiérarchiquement moins de positions à la tête qu’à la base. Le
manque de qualification est également des causes les plus courantes.

Au travail, la satisfaction professionnelle tend à être plus importante lorsque l’individu progresse et
continue à apprendre tout en poursuivant ses objectifs. Après trois ou quatre ans dans une même
fonction, les individus connaissent habituellement très bien leur travail et leur satisfaction
professionnelle peut commencer à diminuer. Le graphique produit par l’INSEAD illustre cette baisse de
satisfaction professionnelle ressentie normalement après quatre ans dans une même position 2:

Satisfaction dans le travail et implication

Chaque membre du personnel doit


bien connaître ce graphique

Nombre d’années passé dans le même poste

C’est l’une des raisons pour laquelle beaucoup d’employeurs, parmi lesquels les agences des Nations
Unies, ont établi ou explorent des politiques et des programmes pour favoriser la mobilité volontaire.

Cette partie vise à sensibiliser le lecteur sur les phases de plateau professionnel afin d’améliorer leur
compréhension. Ainsi nous espérons aider les employés et superviseurs à surmonter ce type de
challenge professionnel.

2
De la Division for Organizational Development, via le Bureau des Ressources Humaines (Office of Human Resources
Managemement - OHRM), Secrétariat des Nations Unies.

● 12 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Types de plateaux rencontrés au cours d’une carrière 3

Plateau structurel
Il est atteint lorsqu’un individu a progressé jusqu’au point où la structure de l’organisation ne lui
permet plus d’avancer et qu’aucun emploi n’est disponible au niveau hiérarchique supérieur. Ceci
arrive à la plupart d’entre nous, tôt ou tard, et les individus, eux-mêmes ont peu de contrôle sur la
cause de ces plateaux structurels.

Plateau de contenu
Il est atteint lorsque les tâches sont maîtrisées et que le travail ne présente plus aucun défi, lorsque
l’individu ne désire pas prendre des responsabilités supplémentaires ou être transféré vers un autre
service, ou encore lorsque ces possibilités deviennent limitées.

Plateau de contribution
Il se produit quand l’individu cesse tout apprentissage pouvant lui apporter de nouvelles compétences
pour améliorer sa valeur professionnelle ; quand il ne peut pas remplir les exigences d’un poste
hiérarchiquement plus élevé ; faire face aux changements ou suivre les évolutions technologiques.
Chaque employé garde un contrôle relativement important des forces qui déclenchent les plateaux de
contribution. S’il n’intervient pas, sa valeur professionnelle peut se trouver rapidement affectée.

Plateau dû à une réputation endommagée


Il est atteint lorsque des comportements ou événements freinent provisoirement la progression de
carrière. Ceux-ci peuvent être imputables à l’individu lui-même ou résulter de l’association avec un
bureau/secteur/section, un individu ou un superviseur, – ou même de fausses accusations – ou
encore d’une combinaison de tous ces éléments.

Plateau de vie
Il est atteint lorsque la vie et le travail deviennent une vraie routine, lorsque vous espérez davantage
sans pour cela parvenir à l’atteindre. A bien des égards, c’est le plateau le plus sérieux. Bien que
certaines personnes préfèrent un travail routinier et la stabilité plutôt qu'un travail diversifié et
le changement, les plateaux de vie peuvent avoir des causes profondes qui vont bien au-delà des
préférences personnelles.

Stratégies et pièges à éviter

Causes comportementales
L’atteinte d’un plateau peut également être le résultat de certains comportements dont on ne se rend
pas nécessairement compte mais que l’on a adoptés, soit parce qu’on a cessé d’apprendre ou soit
parce qu’on se retrouve dans une situation insatisfaisante. Il est important de considérer sa situation
avec lucidité pour détecter si c’est un comportement « à risque » :

♦ m’est-il difficile de m’adapter aux changements se produisant actuellement dans mon milieu
professionnel ?
♦ m’est-il difficile d’accepter la critique ?
♦ quand ai-je entrepris une activité de développement des connaissances pour la dernière fois ?
♦ l’idée même de partir travailler me déprime-t-elle ? Réveille-t-elle en moi des idées négatives ?
♦ est-ce que je rencontre régulièrement des conflits au travail ?

3
Le contenu de ce chapitre est une adaptation de la formation “Career Plateaus: A Possibility for Change,” du Programme de
développement de la carrière, Services du développement du personnel, Bureau de la gestion des ressources humaines
(OHRM), Secrétariat des Nations Unies.

● 13 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Comment faire face aux périodes de plateau ?

♦ Revoyez votre vision du succès : explorez les façons de vous sentir satisfait au travail et
de sentir que vous réussissez indépendamment de votre progression hiérarchique : il est
possible d’accepter un transfert latéral, en assumant de nouvelles/différentes tâches ou encore
d’accepter de nouvelles tâches même sans transfert

♦ Trouvez des opportunités de formation

♦ Profitez de périodes moins chargées professionnellement pour développer d’autres


centres d’intérêt : explorer des opportunités d’étude ou d’activités personnelles
(responsabilités familiales, passe-temps ou projets personnels) pour lesquelles le temps ou
l’énergie vous manque lorsque vous vivez une période de travail plus intense.

♦ Cherchez à “bouger” : tentez un transfert au sein de votre organisation ou vers une autre
(un détachement par exemple). Changez de poste pour une meilleure motivation et de
nouveaux défis dans un nouvel environnement.

Si aucune de ces actions n’arrive à débloquer les situations de plateau, elles augmenteront tout de
même votre niveau global de satisfaction.

Comment se soustraire à une situation de plateaux

Il n’y a aucune réponse magique sur la façon d’éviter les plateaux professionnels : ils font partie de la
vie et du travail. Cela dit, si vous demeurez vigilant, vous pourrez identifier les signes qui annoncent
que vous vous en approchez ou que vous venez d’atteindre un plateau.

Atteindre un plateau est parfois positif. Par exemple, si vous élevez de jeunes enfants ou prenez soin
d’un proche, vous aurez besoin d’énergie pour ces activités qui sont extérieures à votre travail. Une
phase de plateau peut donc être positive si elle ne dure pas trop longtemps ou si elle est vécue
positivement. En revanche, un long moment passé en phase de plateau peut avoir des conséquences
importantes, tant sur le plan psychologique que professionnel. S’engager activement dans des études,
des activités de perfectionnement professionnel, se faire transférer ou accepter de nouvelles
responsabilités permet de mieux accepter les phases de plateaux.

● 14 ●
Partie II : OUTILS ESSENTIELS EN MATIERE DE GESTION DE CARRIERE

1. Le réseau socioprofessionnel et la recherche d’emploi

Etablir son réseau de contacts socioprofessionnels

Atteindre une phase de plateau dans sa carrière peut aussi conduire à initier une recherche d’emploi.
Quelle que soit la raison pour laquelle vous vous sentez prêt à changer d’emploi, cette recherche
impliquera habituellement une série d’actions. Cependant, en cas de changement de travail volontaire,
il est sans doute opportun de commencer par un examen de votre situation financière afin de
déterminer la flexibilité et la marge de manœuvre dont vous disposez pour trouver un nouvel emploi
(voir annexe 20). Une fois cet exercice préalable accompli, la recherche d’emploi peut réellement
commencer, avec chacune de ses étapes-clés. Une fois votre auto-évaluation complétée, vous devez
commencer à rechercher les opportunités potentielles et parfaire dans les moindres détails votre
présentation écrite et orale.

Voici les mécanismes les plus courants pour trouver un travail :

♦ réseaux personnels (famille et amis),


♦ réseaux professionnels (collègues actuels et anciens, associations
professionnelles et d’anciens élèves), * Note:
Le Centre
♦ prise de contact avec des employeurs potentiels,
Multimédia
♦ réponses aux annonces d’offre d’emploi, pourra vous
• en ligne : sites Web du système des Nations Unies (RecrutWeb, indiquer des
Galaxy, etc.), ReliefWeb, monster.fr, rileyguide.org, idealist.org, etc. lectures très
• presse écrite : journaux et magazines, généraux ou spécialisés (par utiles.
exemple le Monde, l’Express, The Economist), etc.,
♦ sociétés de placement de cadre ou cabinets de conseil en recrutement.

L’intranet de l’UNESCO propose de nombreux liens vers les pages d’offres d’emploi d’autres
organismes du système « onusien » et d’autres organismes internationaux.

Quand vous aurez décidé de ce que vous pouvez offrir à un employeur éventuel, commencez par vous
fixer un objectif professionnel. Vous pouvez en identifier plus d’un, mais dans ce cas vous devrez
les traiter séparément, car ils correspondront chacun à un type de travail différent, exigeant un « CV »
(RecrutWeb, Personnel History Profile [PHP], P-11, etc.) et une lettre de motivation différents. Par
exemple, vous pouvez avoir de l’expérience dans le domaine de l’éducation internationale et dans
celui des droits de la personne. Vous serez donc qualifié pour des positions dans ces deux secteurs.
Rédigez vos documents de présentation de façon adéquate, c’est-à-dire un CV pour des positions
offertes dans le secteur de l’éducation et un autre pour celles dans le secteur des droits de la
personne. L’annexe 7 propose une méthode pour vous aider à identifier vos objectifs professionnels.
Ceci sera utile pour élaborer et mettre à jour votre CV.

L’envoi d’un grand nombre de candidatures spontanées est une perte de temps et d’effort. L’UNESCO
reçoit des centaines de candidatures qui sont passées soigneusement en revue par le Bureau de la
gestion des ressources humaines ; les recruteurs ignoreront celles dont le profil n’est pas en
adéquation avec le poste ou qui semblent excessivement génériques et répétitives. Les chances d’être
sélectionné lors d’un tel envoi en nombre étant quasi-nulles, nous vous conseillons de postuler aux
seules annonces pour lesquelles vous êtes vraiment intéressé et qualifié.

● 15 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Entretenir son réseau socioprofessionnel

Le réseau socioprofessionnel est un ensemble de personnes avec lesquelles vous pouvez entrer en
contact et qui vous permettront à leur tour d’avoir accès à leurs propres réseaux. C’est une façon
efficace d’entrer en relation avec des gens qui peuvent vous aider et, par la suite, vous orienter vers
la prochaine étape de votre carrière. Davantage de personnes trouvent un travail grâce à leur réseau
de connaissances que par toutes autres méthodes de recherche d’emploi. L’entretien de son réseau
socioprofessionnel est un processus continu qui doit être soutenu tout au long de votre carrière et pas
seulement au moment d’une recherche d’emploi.

Celui qui travaille efficacement en réseau recherche toujours des informations, conseils, idées et
références auprès de son réseau. Pour commencer à établir votre réseau, dresser la liste de vos
contacts personnels et professionnels. Les contacts personnels incluent les amis, connaissances,
parents, voisins, etc. Les contacts professionnels, anciens ou actuels, comprennent : collègues,
superviseurs, associés, fournisseurs, vendeurs, collègues d’associations professionnelles ou de
séances de formation, formateurs ou professeurs.

La mise en place d’un réseau socioprofessionnel, et son maintien, peut être difficile, surtout au début
pour des individus introvertis. Cette démarche n’est d’ailleurs pas dépourvue d’implications culturelles.
L’importance du réseau nous rappelle qu’une bonne performance ne parle d’elle-même que si elle est
perçue par d’autres. Informez les personnes que vous rencontrez des projets auxquels vous avez
contribué, particulièrement s’ils ont été réalisés avec succès. Elles pourront ainsi associer mentalement
ces projets à votre nom. Ceci contribuera à établir votre réputation professionnelle : vous deviendrez
ainsi une personne qui atteint ses objectifs de façon décisive et efficace.

La gestion de réseau devient plus facile avec de la pratique. Certaines personnes ont des capacités
innées à mettre sur pied et maintenir un réseau vaste et utile ; d’autres ne sauront jamais le faire.
Celles qui le font bien et l’intègrent à leurs activités professionnelles jouissent d’un meilleur rendement
au travail, d’opportunités professionnelles plus abondantes et d’une carrière plus satisfaisante.

A l’annexe 8, vous trouverez un exemple de lettre pour solliciter un entretien de prise de contact.
Cette demande d’entretien peut parfois être formulée oralement lors d’une conversation téléphonique.

Ce qu’il faut faire, ou ne pas faire, pour entretenir un réseau socioprofessionnel

Conseils à suivre lorsque vous contactez un membre de votre réseau pour une recherche d’emploi :

Conseils
Demandez des informations et des conseils… et non pas un travail !
Habillez-vous de façon correcte, soyez ponctuel et préparez cet entretien
Veillez à utiliser les noms correctement (orthographe et genre) dans toutes vos correspondances.
Rappelez-vous que la gestion de réseau est réciproque. Si vous pouvez faire quelque chose
d’agréable ou d’utile pour vos contacts, n’hésitez pas à le faire. Par exemple envoyez un article
ou recommandez un événement. Faites preuve de tact et pensez stratégiquement.
Soyez conscient du temps : préparez une courte introduction afin d’expliquer les raisons de cet
entretien :
4
♦ à l’avance – par téléphone : présentez une brève introduction personnelle pour situer le contexte,
expliquez comment vous avez obtenu leur nom, vérifiez si le moment est opportun pour votre appel
(sinon, proposez de rappeler ultérieurement, à sa convenance) et expliquez la raison de votre appel
(quel type d’information vous cherchez).
♦ à l’avance – par courrier : présentez brièvement le contexte et expliquez comment vous avez obtenu

4
Ce sujet sera davantage développé au chapitre sur l’entretien d’embauche (voir aussi l’annexe 16).

● 16 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

leur nom ; expliquez l’objectif de votre lettre et l’information que vous recherchez.

♦ en entretien : préparez les questions à poser lors de l’entretien.


Remerciez rapidement votre contact pour le temps et l’assistance octroyés. (Voir l’annexe 8)
Laissez tranquilles les personnes que vous ne connaissez pas ni celles que vous connaissez
d’ailleurs ! Être agressif et indélicat avec votre réseau peut davantage vous nuire que vous aider.
Soyez attentif au contexte culturel et aux conventions sociales : le respect, la courtoisie, les
cadeaux (non autorisés au sein des Nations Unies), la ponctualité, etc.

Pour vous aider à suivre vos activités de réseautage, surtout lorsque vous recherchez des opportunités
professionnelles, vous pouvez utiliser l’aide-mémoire présenté à l’annexe 10.

Garder le cap dans sa recherche d’emploi

Obtenir un poste que l’on convoite demande du temps, des efforts, de la créativité, de la
persévérance et un peu de chance. Durant la période de recherche d’emploi, beaucoup de frustrations
et déceptions sont à prévoir en raison :

♦ de la faible disponibilité des postes qui vous intéressent,


♦ de l’impossibilité d’être retenu pour les postes visés,
♦ du manque de résultats positifs malgré les efforts investis,
♦ des critères « de raison » (financiers ou autres) qui l’emportent par rapport à vos préférences
ou intérêts. Par exemple, vous souhaitez quitter un travail stressant mais ne pouvez le faire en
raison de vos responsabilités familiales.

Dans ce contexte, il sera essentiel pour vous de respecter le plan d’action que vous aurez élaboré.
Voici les indicateurs signalant que vous commencez à vous en écarter :
♦ Remettre à plus tard des actions utiles à votre recherche d’emploi
Si vous vous retrouvez fréquemment en train de faire des choses qui ne sont pas liées à votre
recherche d’emploi – comme surfer sur Internet en dehors des sites de recherche d’emploi ou
d’employeurs potentiels, rencontrer des amis pour un café sans contribution à votre réseau,
etc. – vous êtes peut-être en train de vous égarer. Cet égarement peut être le symptôme de
difficultés plus importantes telles le manque de confiance en vous ou le manque de motivation.
En pareil cas, l’aide d’un conseiller ou d’un coach en gestion de carrière peut être utile.
♦ Manque d’énergie
« Je n’arrive pas à chercher du travail », « j’ai mal à la tête », « je suis épuisé », etc. Ces
malaises ainsi que l’insomnie peuvent s’expliquer par l’inquiétude ou une dépression. Celles-ci
accompagnent parfois une recherche d’emploi prolongée. Parler à un conseiller en pareil cas
peut s’avérer utile.
♦ La limite du premier entretien
Vous réussissez toujours à obtenir un premier entretien mais n’obtenez jamais rien après cette
étape. Ceci peut révéler des insuffisances au niveau de votre présentation. Revoyez-la,
exercez-vous pour améliorer vos aptitudes de communication et préparez-vous encore mieux
pour vos entretiens. 5
♦ « J’en suis encore à élaborer mon CV »
Un CV n’est jamais « fini ». Par définition, il est toujours à compléter, toujours en cours
d’élaboration. Cependant, s’il est bien rédigé, s’il a été adapté à chaque offre d’emploi,

5
Pour plus de détails se rapporter au chapitre sur l’entretien d’embauche.

● 17 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

parfaitement édité pour le style et les contenus, alors il est « assez bien » pour atteindre votre
objectif.
♦ Vous croyez ne pas être pris au sérieux
Vous pouvez manquer de concentration, votre recherche peut être insuffisante ou votre
aptitude à vous présenter inadéquate. Auto-évaluez votre démarche. Demandez conseil. Il est
peut être temps de rechercher du « feed-back » et du coaching.
♦ Les idées noires
Les périodes de transition professionnelles sont généralement difficiles. Si vous êtes en colère,
craintif ou frustré, il est important de reconnaître et travailler ces émotions qui peuvent affecter
vos chances de succès : il ne faut pas qu’elles vous empêchent d’aller de l’avant.

Tous ces signes peuvent expliquer une interruption dans votre recherche d’emploi. Dans ce cas, il est
essentiel :

1) d’en rechercher les raisons ;


2) de faire face au problème dès son apparition et
3) de revenir rapidement à votre plan d’action.

Conseil : trouver un partenaire pour la recherche d’emploi

Il peut être utile d’avoir un partenaire avec qui vous pouvez partager vos progrès, faire des plans et
rester en contact et cela quelle que soit la procédure choisie, face à face, par téléphone ou par email.
Recevoir un soutien moral, bénéficier d’une contrainte constructive de la part d’un collègue, obtenir
des conseils objectifs peuvent être d’un grand secours durant la période de recherche d’emploi. Dans
la pratique, un partenaire peut aussi réviser vos documents de présentation, vous aider à les éditer et
à les corriger, rechercher des idées pour élaborer des stratégies.

Documents de référence
http://content.monster.com/articles/3460/17290/1/home.aspx
http://www.careerjournal.com/jobhunting/jungle/20070101-jungle.html
http://www.emploipublic.fr/
http://www.emploi-international.org/
http://www.monemploi.com/mon_emploi/offres/recherche/reseau_de_contacts.html
http://contenu.monster.ca/tools/checkns/

● 18 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

2. Rédigez votre CV et votre lettre de motivation

Introduction

Préparer un dossier de candidature pour postuler à un emploi au sein du système des Nations Unies
demande beaucoup de patience, de recherche et de dur labeur car chaque agence, fonds ou
programme a ses propres règles dans la présentation des candidatures. Par exemple, le secrétariat de
l’ONU exige une notice personnelle en ligne (Personal History Profile ou PHP) ; le Programme des
Nations Unies pour le développement (PNUD) requiert un résumé en ligne spécialisé et l’UNICEF une
notice personnelle (le P-11 – le formulaire United Nations Personal History) ainsi qu’un CV (en
anglais). Les candidats aux postes de l’UNESCO sont invités à fournir leur CV par l’outil RecrutWeb et
leur « Factsheet » complétée.

Les conseils donnés pour élaborer un dossier de candidature s’appliquent à tous ces organismes. Alors
que dans chaque pays, les exigences concernant la rédaction d’un CV, de lettres de motivation ou de
dossiers de candidature diffèrent légèrement, les organismes internationaux ont adopté un modèle
commun : langage clair, description des fonctions et des réalisations orientées vers les résultats. Ceci
reflète une tendance observée à l’échelle internationale, que ce soit dans les ONGs, les fondations ou
les grands organismes publics.

Un CV ou un résumé ?

Il y a des différences d’utilisation des mots « résumé » et « CV, » selon les régions du monde. En
Amérique du Nord, un résumé offre une brève présentation de vos aptitudes, votre formation
académique, votre expérience et vos compétences. C’est un outil essentiel permettant d’évaluer les
qualifications de chaque candidat. Il doit être concis, logiquement structuré, complet,
attrayant, à jour et adapté au travail pour lequel vous postulez.

En Amérique du Nord, on utilise aussi le curriculum vitae – ou CV. Le CV poursuit un but semblable
mais est généralement plus long (trois à huit pages), plus détaillé et il présente en détails vos
qualifications, compétences, expériences et réalisations. En plus de la formation académique, le CV
inclut également des informations officielles relatives à un mémoire de Master, une thèse de doctorat,
des publications, des associations professionnelles, des présentations, des prix, mentions honneurs ou
accréditations.

Dans la plupart du reste du monde (en Europe, en Amérique latine,


au Moyen-Orient et en Asie), on utilise le mot « CV » au lieu du mot Note : La présentation des
« résumé ». En Amérique du Nord, les CV (c’est-à-dire, le document qualifications, que ce soit
plus long et détaillé) sont plutôt demandés dans la communauté sous forme de CV,
scientifique et académique pour les chercheurs, médecins et « résumé » ou celle utilisée
au sein d’organisations
professeurs.
internationales, doit
toujours être adaptée au
Comme mentionné ci-dessous, l’UNESCO utilise une combinaison du poste pour lequel vous
Fact Sheet et RecrutWeb (ce dernier étant utilisé exclusivement dans postulez
le contexte du recrutement). Le PHP et le P-11 sont les équivalents
pour le système des Nations Unies du CV.

Note : En pratique, aux offres d’emploi invitant les candidats à soumettre leur CV, on doit répondre
par l’envoi d’un document de présentation concis et sans aucune faute d’orthographe. Il en est de
même pour les documents de présentation envoyés pour solliciter un entretien, pour les candidatures
spontanées, ou pour tout autre usage courant. Une seule page suffit amplement pour les jeunes
diplômés tandis que les demandeurs d’emploi plus expérimentés peuvent aller jusqu’à deux pages. Si
vous avez un doute sur la longueur souhaitée par un employeur potentiel, n’hésitez pas à le lui
demander.

● 19 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Faire une première bonne impression

Indépendamment de la forme que prendra votre présentation, votre dossier de candidature écrit
représente votre première occasion de donner une première impression positive. Vous n’en aurez pas
d’autre. Il est en conséquence dans votre intérêt de fournir une documentation absolument
impeccable, tant sur le fond que sur la forme. On a tendance à supposer que si une erreur apparaît
sur vos propres documents, vous aurez aussi tendance à en faire au travail. Et puisque votre CV doit
être impeccable, passez-le en revue plusieurs fois (après une pause ou idéalement après une bonne
nuit de sommeil). Demandez aussi à quelqu’un en qui vous avez confiance et qui a de bonnes
aptitudes en communication écrite de le réviser.

En fait, jusqu’à ce que vous preniez votre retraite, votre CV ne sera jamais « fini ». Il s’agit plutôt d’un
document qui, en plus d’être adapté régulièrement pour chaque poste pour lequel vous postulez,
évolue à mesure que vous acquerrez de l’expérience, des connaissances et des compétences. Ce
document devra vous décrire de manière concise en tant que travailleur potentiel. Pour vous aider
dans l’élaboration de votre CV, des modèles sont présentés aux annexes 11, 12 et 13.

Conseils pour remplir un dossier de candidature

Note : Avant de postuler à un poste que ce soit en ligne ou version papier, lisez soigneusement
les instructions de l’annonce de l’offre d’emploi : leur non respect peut faire éliminer d’emblée
votre candidature.

Longueur

La longueur du CV/résumé dépend de votre expérience et de vos qualifications. Les jeunes diplômés
doivent se limiter à une page, les personnes ayant plus d’expérience peuvent aller jusqu’à deux pages.

Vos coordonnées

Commencer par vos coordonnées : nom et prénom, adresse, numéros de téléphone (y compris le
code de pays, l’indicatif régional et l’extension), adresse email et URL de site Internet (si cela est
approprié). Vous souhaitez une réponse : restez joignable, gardez vos coordonnées à jour !

Expérience professionnelle Note : Que mettre d’abord : la formation


académique ou l’expérience professionnelle ?
Présenter l’historique de vos emplois à temps Les candidats qui ont une expérience
complet et partiel, payés ou bénévoles, de professionnelle doivent d’abord présenter leur
même que vos travaux de recherche expérience. Les étudiants et les jeunes diplômés
académique et stages. Détaillez vos doivent mettre l’accent sur leurs études et, en
expériences de travail les plus pertinentes pour conséquence, indiquer en premier lieu
le poste auquel vous postulez. l’enseignement suivi.

Informations basiques pour chaque expérience professionnelle


le nom complet de l’organisation le nom du Bureau / Sector / Département ou la
Section où vous travailliez
Pour chaque expérience professionnelle, précisez :
♦ la période concernée (mois et année) ♦ le lieu de l’emploi (ville, état/région, pays)
♦ le titre ♦ les fonctions et réalisations*
* Vous devrez décrire vos anciens postes en un paragraphe avec vos responsabilités et
réalisations.

● 20 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Employez des verbes d’action (soit l’infinitif, soit la


Note : Puisque l’on prend pour acquis
forme nominale - voir les annexes 2 et 3) et les
que ce document décrit vos propres
valeurs numériques en chiffres (plutôt qu’en lettres)
actions et réalisations, évitez d’alourdir le
pour rendre chaque description aussi spécifique et
texte en utilisant trop souvent les « JE »
concise que possible. Énumérez tout d’abord vos et « MOI ». Évitez également les
contributions les plus substantielles et remontez expressions superflues comme, « j’étais
ensuite vers vos tâches les plus courantes. Décrivez responsable de… » ou « mes fonctions
également le but poursuivi et les résultats obtenus. incluaient… ». Enfin, ne répétez pas
Dans la mesure du possible, utilisez des chiffres, votre titre dans la description de vos
pourcentages, données financières (exprimés en fonctions (ex. : « en tant qu’assistant
devises connues, par exemple € ou $) pour mesurer administratif, je… ».
vos résultats atteints.

Employez la voix active au présent ou le passé composé, suivant le cas. Évitez de mélanger verbes et
substantifs pour décrire vos fonctions : optez pour l’un ou pour l’autre. Exemple : « coordonne les
actions de … » ou « coordination des actions de… ». Voir le tableau ci-contre pour plus de précisions :

Emploi actuel Emplois précédents

Voix active, présent Voix active, passé composé

Mobilise… Réunis… Ai mobilisé… Ai réuni…


Assure… Programme… Ai assuré… Ai programmé…
Contrôle… Obtiens… Ai contrôlé… Ai obtenu…

Planification d’événements :
♦ Ai planifié les réunions bihebdomadaires de 15 – 20 ONGs associées.

♦ Ai coordonné le forum semi-annuel de la Communauté pour le développement durable avec la


participation de 25 ONGs, des partenaires municipaux et régionaux et de donateurs travaillant en
faveur du développement des PMEs dans la région X.

Critique :
♦ évitez de répéter la fonction
♦ évitez le “je” ou le “moi”
♦ employez des verbes actifs au passé composé – clair et facile à lire
♦ décrivez les intervenants présents et répondez aux questions « qui », « quand » et « où ».
♦ soyez clair et concis.

Note : ce niveau de détails n’est pas exigé pour les emplois occupés il y a très longtemps. Ceux-ci
devraient être décrits de façon plus concise et sommaire.

Enseignement académique et formation

Commencez toujours par le diplôme supérieur obtenu en remontant dans le temps pour inclure toutes
les formations, les certificats d’études, etc. Procédez dans l'ordre chronologique inversé. Décrivez :

♦ le diplôme supérieur obtenu, par exemple BSc, M.A., PhD, BEP/M ou autres,
♦ les mentions obtenues,
♦ le domaine d’étude : sciences économiques, éducation, sécurité ou hygiène alimentaire,
♦ le nom de l’établissement et l’endroit où il est situé (ville, [état/région] et pays),

● 21 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

♦ incluez le site Web de l’organisation/département (si possible),


♦ l’année d’obtention du diplôme (ou d’obtention prévue si les études sont en cours),
♦ dissertations, thèse ou concours académique (le cas échéant),
♦ les enseignements les plus importants.

Après votre formation principale, les conférences, cours d'été, écoles spécialisées, formations à
distance ou certification doivent être indiqués, encore une fois, dans l’ordre chronologique inversé.
Présentez en groupe les formations que vous avez suivies dans un même secteur ou dans une même
institution de formation, etc.

Prix et honneurs

Identifiez la récompense reçue ainsi que l’organisation qui vous l’a octroyée et la date à laquelle vous
l’avez reçue. Exemple : Médaille de l’UNESCO – 25 ans de service (2007) ; Lauréat du Prix L’Oréal-
UNESCO « Les Femmes et la Science », 2008.

Précisez aussi les bourses de mérite reçues ou autres mentions académiques ; par exemple : Erasmus
Mundus Scholar, 1989 ; Fellow de Macarthur, anthropologie culturelle, 2003 ; ou Récompense du
Patrimoine, la récompense archéologique britannique, 2006.

Activités socio-culturelles

Énumérez votre participation aux activités communautaires pour démontrer votre esprit de
coopération et votre engagement. Par exemple, travail bénévole auprès de Médecins Sans Frontières
ou Formateur global 2007 du programme de l’UNESCO HIV/SIDA.

Associations académiques, professionnelles ou communautaires

Indiquez votre appartenance à des associations auxquelles vous êtes (ou avez été) membre :

♦ académiques (ex.: membre de l’Association des anciens de Science Po);


♦ professionnelles (ex.: membre du Barreau brésilien, 2000–présent);
♦ communautaires (ex.: membre du Centre régional d’information pour la prévention du SIDA
(CRIPS), Paris, 2006–07).

Langues et/ou voyage

Énumérez les langues que vous maîtrisez ainsi que votre niveau Note : Préparez-vous à devoir
de compétence pour chacune d’elles. Précisez, si vous le jugez démontrer ces qualifications
pertinent, les certifications obtenues, examens de compétence (écrites ou orales) lors d’un
linguistique ou autre (ex.: DELF, TOFEL, etc.). entretien éventuel.

Si vous les jugez pertinents, vous pouvez inclure les différents voyages que vous avez effectués. Ils
peuvent constituer un atout, surtout pour les jeunes diplômés, même si les voyages personnels ne
peuvent se substituer à l’expérience professionnelle ou aux capacités linguistiques.

Références

Si des références sont formellement exigées dans l’offre d’emploi6, donnez le nom de la personne, son
titre, le nom de l’Organisation, l’adresse, son numéro de téléphone et l’adresse email complète. Vous

6
Exemple:

● 22 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

pouvez aussi mentionner « des références vous seront fournies sur demande » à la fin de votre CV.
Soyez sure que toutes les informations soient mises à jour.

Note : La plupart des Note : N’oubliez pas de prévenir les personnes mises
organisations internationales en référence que vous avez fournies leurs coordonnées
demandent des références pour à un employeur potentiel en leur indiquant le nom de la
les antécédents professionnels, personne qui pourrait tenter de les joindre et le nom de
vous devez donc toujours les l’Organisation de même que le poste auquel vous
avoir détenir prêtes. postulez.

Conseils spécifiques à l’attention des employés de l’UNESCO

Il est vivement recommandé aux membres du personnel de l’UNESCO de maintenir leur « Factsheet »
à jour. Le service des ressources humaines et les managers en général utilisent ces deux sources
d’information lorsqu’ils cherchent des candidats pour un poste. Les profils et fiches documentaires qui
ne sont pas à jour donnent une impression de négligence. Maintenir son dossier à jour laisse au
contraire à penser que la personne est organisée et motivée.

Si vous aspirez à la mobilité inter-agence, préparez votre profil personnel (PHP) dans « Galaxy ». Vous
devez poser votre candidature en ligne pour tous les postes offerts au sein du secrétariat de l’ONU, y
compris pour les missions de maintien de la paix.

Pour ceux qui sont en recherche active d’emploi, le P-11 est encore employé dans un certain nombre
d’agences, fonds et programmes de l’ONU. Il est possible de copier-coller des extraits du P-11 dans
les sites Internet d’autres organismes internationaux offrant des emplois.

Le style d’écriture à adopter pour rédiger les PHP et P-11 est très semblable à celui décrit dans la
section portant sur les résumés et CV : langage clair, concis, précis, utilisant la voix active et des
verbes d’action. L’annexe 14 offre de nombreux conseils pour élaborer sans erreur un PHP ou un P-
11.

Lettres d’accompagnement, lettre de présentation ou lettre de motivation

La lettre de motivation est un compagnon essentiel de votre CV lorsque vous soumettrez votre
candidature aux employeurs potentiels. Une lettre bien rédigée permet d’exprimer ce que vous offrez
dans un langage concis et de manière ciblée. Son but est de vous permettre d’obtenir un entretien.

Il est essentiel de bien rédiger les lettres avant de les adresser aux personnes, compagnies ou
organismes pour lesquels vous aurez effectué au préalable de minutieuses recherches. En élaborant
ces lettres, concentrez-vous sur vos forces et intégrez-les de façon cohérente. Soumettre une lettre,
un CV ou un résumé mal rédigés donne au recruteur d’excellentes raisons d’éliminer d’emblée votre
candidature.

Veuillez trouver ci-dessous dix conseils pour vous guider dans la rédaction de vos lettres de motivation
:

To be considered for the post, applications with a covering letter, detailed curriculum vitae and at least three (3) references
must be sent to the Programme Implementation Officer-PFMCBP at email address, pfmcbp@mof.gov.tl, no later than EOB on 30
March 2008.

● 23 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

10 conseils pour vous guider dans la rédaction de vos lettres de motivation

1. Adressez votre lettre à la bonne personne c’est-à-dire à celui qui a le pouvoir de décision
sur le poste auquel vous postulez. Utilisez le téléphone, Internet ou votre réseau pour
l’identifier et trouvez ses coordonnées exactes.

2. Assurez-vous de l’exactitude de ses coordonnées : son genre (M. ou Mme),


l’orthographe exacte de son nom, son titre, son adresse et/ou email.

3. Soulignez vos résultats, expériences et qualifications les plus pertinentes pour le poste
auquel vous postulez.

4. Limitez la longueur de votre lettre à une seule page, bien aérée (police de 10 points, marges
de 2,5cm). Cette indication concernant la longueur du texte s’applique également aux lettres
de présentation soumises en ligne. Utilisez un papier à lettres simple quant à sa taille, sa
couleur, son grammage et sa texture.

5. Enumérez vos aptitudes et compétences en rapport avec les besoins de


l’organisation/unité définis dans l’annonce de poste vacant.

6. Utilisez les espaces de même que les puces pour plus de clarté.

7. Omettez l’information concernant le salaire désiré à moins que ce ne soit spécifiquement


demandé. Ceci est fréquent en général en France et en Europe 7.

8. Indiquez les raisons de votre intérêt pour ce poste.

9. Concluez en remerciant le destinataire de la considération apportée à votre candidature.

10.Relisez, relisez, relisez ! Demandez à quelqu’un de proche (ou un autre lecteur averti) de
réviser votre texte : il doit être sans aucune faute.

Note : Ces recommandations sont d’application générale. Il est conseillé d’effectuer une recherche
approfondie du marché de l’emploi/employeur visés pour vous assurer que votre lettre correspond à
leurs exigences spécifiques. Une lettre de motivation manuscrite ou une photographie sur le CV est
parfois exigée dans certains pays mais fortement déconseillée dans d’autres. Prêtez attention aux
instructions fournies dans l’annonce d’offre d’emploi. Un exemple d’une lettre de motivation est
présenté à l’annexe 15.

Conseils pour postuler en ligne

Conseils pour postuler en ligne


1. Préparez dans un logiciel de traitement de texte (ex. : MS Word) tous les documents dont
vous aurez besoin pour postuler en ligne : CV, lettre de motivation, etc. Rédigez-les et éditez-
les à l’aide des outils d’édition électronique puis sur papier pour les dernières relectures de
façon à vous assurer de leur parfaite exactitude. Collez la version finale sur le site de
l’organisme visé dans le logiciel permettant le dépôt de candidature. Si un problème technique
survient lors de la transmission des données, vous aurez ainsi sauvegardé votre travail.
2. Vous pouvez aussi envoyer une copie de la candidature à votre mél pour l’avoir accessible
toujours « en ligne ».

7
Cette question peut de toute façon surgir lors de l'entretien : vous devrez donc vous y préparer. Conseil : demandez conseil à
votre réseau, vérifier les nombreuses sources d'information à ce sujet (Internet) et présentez votre réponse sous forme d'une
fourchette de salaire réaliste.

● 24 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

3. Conservez toujours une copie de vos documents de présentation à jour (CV, historique de
travail, etc.) sur votre courrier électronique personnel. Ainsi, si vous entendez parler d’une
opportunité de travail intéressante, vous pourrez les télécharger où que vous soyez et
respecter les délais de dépôt de candidature.
4. Si vous avez recours aux sites web spécialisés dans les offres d’emploi tels que
cadresonline.com, monster.fr ou monster.com, sachez que vous avez la possibilité de déposer
votre CV directement en ligne. En plusieurs points, ce dernier diffère du CV rédigé sur support
classique.
♦ Premièrement, vous n’êtes pas toujours obligé d’indiquer vos nom et adresse : vous
pouvez donc préserver votre confidentialité en mentionnant uniquement une adresse
email.
♦ Deuxièmement, l’important dans ce genre de CV réside dans l’utilisation judicieuse de
mots-clefs : il est donc primordial de connaître les mots et les phrases susceptibles
d’intéresser un éventuel employeur et de les appliquer chaque fois que c’est possible à
votre CV.
♦ Troisièmement, en ce qui concerne le format, vous n’êtes pas obligé de vous en tenir à
une seule page. 8 (Voir annexes 1 – 6).

Références professionnelles

L’UNESCO peut fournir une attestation de travail officielle confirmant les dates de service et les postes
occupés. À votre demande, vos évaluations de performance peuvent également être incluses. Des
références peuvent également être obtenues de la part des : superviseurs, clients, fournisseurs ou
vendeurs, collègues, personnes avec qui vous avez collaboré dans des postes bénévoles.

Évitez de fournir des références provenant de membres de votre propre famille ou d’associés. Quelle
que soit la personne choisie, assurez-vous que cette personne puisse fournir une référence qui serve
votre candidature. Au préalable n’oubliez pas de la contacter pour lui demander si vous
pouvez fournir son nom en référence. Profitez de cette occasion pour l’informer du :

♦ poste auquel vous postulez,


♦ nom de la personne et de l’organisme qui pourrait chercher à la contacter.

Si vous communiquez ces informations à la personne qui a accepté de fournir des références à votre
sujet, elle sera davantage en mesure d’indiquer à l’employeur potentiel votre capacité à remplir les
exigences professionnelles du poste auquel vous postulez. Les employeurs éventuels chercheront
habituellement à obtenir les informations suivantes :

♦ crédibilité : dans quelles circonstances elle vous a connu ? Depuis combien de temps ? Quel
rapport entretient-elle avec vous ?
♦ forces, aptitudes et compétences : une description de vos points forts illustrée d’exemples
concrets
♦ réalisations : une description de vos principales contributions
♦ traits de personnalité : son opinion sur votre personnalité, vos qualités interpersonnelles,
habitudes de travail, intégrité et confiance de même que vos compétences en termes de
relation-client ou de gestion, etc.

Le recruteur peut également souhaiter vérifier l’exactitude des informations que vous aurez fournies
lors de l’entretien ou dans vos documents de présentation :

8
Danielle Savage, « Le CV en français, » Internship/Career Development Office, The American University of Paris, p. 1.

● 25 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Vérification du CV – Informations inexactes

Erreurs apparaissant sur le CV


On estime à 50 % le nombre de CV présentant délibérément des informations erronées. Si vous
avez donné une information erronée, vous pouvez être éliminé d’office. Vous avez donc avantage
à demeurer honnête et à ne pas enjoliver la vérité. Il y a une nette différence entre la promotion
utile de ses qualités et le mensonge.
Etudes et formation
Vous devez être en mesure de fournir les certificats, diplômes et autre attestation pour tous vous
niveaux d’études. Par ailleurs, l’institution qui vous a délivré le certificat ou diplôme, doit être
reconnue.
Passé
On peut vous demander de fournir des informations sur vos antécédents judiciaires (infraction ou
délit). Dans le PHP et le P-11 par exemple, on vous demande votre casier judiciaire. Bien que ces
infractions à la loi ne puissent justifier, à elles seules, un refus d’embauche de la part de
l’employeur, soyez cependant prêt à lui donner une explication claire et concise. Il est certain que
l’employeur concerné cherchera à vérifier, au cours de l’entretien, si vous ne risquez pas de causer
des préjudices ou dommages à son organisation, ses collègues ou clients.
Résultats
Puisque les réussites passées sont le meilleur indicateur du futur, les recruteurs souhaitent
souvent vérifier les réalisations que vous portez à votre actif.
Convergence
Ce sont vos valeurs professionnelles, votre personnalité, vos préférences, votre style, votre
comportement sous pression et votre capacité d’adaptation qui déterminent si vous répondez aux
fonctions du poste.

Dernier élément : faites savoir aux personnes qui ont accepté de se porter garant que vous
appréciez leur aide et n’oubliez pas de les remercier en les tenant au courant de vos progrès. A long
terme, ceci contribuera à maintenir de bonnes relations.

Documents de référence

http://en.wikipedia.org/wiki/Resume
http://www.careerjournal.com/jobhunting/resumes/
http://www.cadremploi.fr/
http://www.juritravail.com/cv.html
http://content.monster.com/articles/3475/18771/1/home.aspx
http://www.cadresonline.com/coaching/cv_lettre_entretien/lettre_motivation/conseils_redaction_lettre.php
http://www.premier-emploi.stepstone.be/content/be/bfr/Conseils_pour_poser_sa_candidature_en_ligne.cfm
http://content.monster.com/articles/3471/17633/1/home.aspx

● 26 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

3. L’entretien d’embauche

Conseils pour un entretien d’embauche

En tant que membre du personnel de l’UNESCO, vous avez probablement déjà vécu un entretien
d’embauche au sein de l’Organisation. Si vous avez récemment subi un tel entretien, vous vous êtes
rendu compte qu’ils étaient souvent conduits par un groupe d’individus. L’UNESCO utilise la procédure
des entretiens d’embauche dits « ouverts ». Ceux-ci offrent une liberté relative quant aux questions et
à la structure de l’entretien.

Ceci devrait changer avec le développement d’un cadre de compétences comme il en existe dans la
plupart des autres organismes internationaux. Si vous devez passer un entretien d’embauche au sein
d’autres organismes du système des Nations Unies, il sera probablement fondé sur les compétences
(expliqué plus en détails ci-dessous). Si vous n’avez pas eu l’expérience d’entretien depuis quelque
temps, il est important non seulement de vous remettre en mémoire vos compétences mais aussi de
vous familiariser avec la manière dont la plupart des entretiens d’embauche sont conduits au sein de
l’ONU.

Pour l’employeur éventuel, l’entretien d’embauche est l’étape la plus importante pour choisir un
candidat. Pour le demandeur d’emploi, il fournit une occasion privilégiée de vérifier si le poste et
l’organisme correspondent à ses aspirations.

C’est habituellement un manque de préparation – et non un manque d’expérience ou de qualifications


– qui entraîne l’échec du candidat à l’entretien. Ce qui confirme bien que si vous vous préparez, vous
augmenterez certainement vos chances d’embauche ! Le succès d’un entretien dépend d’une série de
facteurs :

♦ la recherche préalable que vous aurez effectuée au sujet de l’organisation dans laquelle vous
postulez,
♦ votre capacité à faire correspondre vos aptitudes, capacités et expertises à l’offre d’emploi et
plus largement aux exigences organisationnelles,
♦ votre capacité à vous différencier positivement des autres candidats,
♦ votre capacité à vous intégrer dans le poste concerné, au sein de l’équipe et de l’Organisation,
♦ votre capacité à réagir à la pression, avec équilibre et confiance.

Préparer un entretien d’embauche

La préparation aux entretiens et la pratique augmenteront votre confiance et vos chances de succès.
Avant l’entretien, recherchez toutes les informations pertinentes concernant l’organisation visée :
mission, administration et statut. La plupart des organismes et compagnies importants présentent ces
informations sur leur site Internet. Vous pouvez vouloir rechercher les informations suivantes :

♦ informations concernant le secteur d’activités ou l’Organisation elle-même,


♦ son déploiement géographique,
♦ tendance d’emploi,
♦ votre poste au sein de cette Organisation,
♦ les autres candidats qui se présentent pour le poste (si possible),
♦ l’offre et la demande possible pour une personne présentant un profil similaire au vôtre.

● 27 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

En plus des recherches que vous effectuez sur l’Organisation, demandez aux responsables des
ressources humaines les informations concernant le type d’entretien que vous devrez passer:
structure de l’entretien (voir ci-dessous les différents types d’entretiens), nombre d’intervieweurs
présents ; tests ou entretiens spécialisés avec psychologues ou autres; durée prévue, etc.

Certaines organisations pourront vous faire passer un test pour vérifier vos compétences dans le cadre
des entretiens. Souvent chronométrés, ces tests fournissent au jury des informations très utiles :
capacité de l’individu à travailler sous pression en respectant des délais et capacité à rédiger (essais
ou textes courts). Cette étape peut s’avérer particulièrement utile lorsque plusieurs candidats
présentent des qualifications similaires.

Un bloc note et un stylo vous seront utiles lors de votre entretien d’embauche. Par ailleurs, vous
pourrez être invité à fournir des documents additionnels. N’oubliez pas d’apporter :

□ Copies supplémentaires de votre CV ou P-11 Note:


Conservez ces
□ Certificats de travail et lettres de référence documents
□ Evaluations professionnelles dans une
chemise ou un
□ Copies de diplômes, certificats ou attestations de formation attaché-case
afin qu’ils
□ Toute autre documentation qui pourrait renforcer votre candidature (par demeurent
exemple : échantillons d’écriture ou un vidéo/DVD de votre travail pour une propres et non
poste en information du public). froissés ; évitez
si possible de
les plier.
Conseil : NE FOURNISSEZ CES DOCUMENTS QUE SI L’ON VOUS LE DEMANDE

La première impression compte

Vous n’aurez que cette seule occasion pour faire une bonne « première impression ». Ainsi, il est
important de rappeler les cinq éléments clés d’une première rencontre réussie:

♦ Soyez poli et respectueux avec chacune des personnes que vous rencontrez à votre
arrivée. Chaque personne que vous rencontrerez – même brièvement – se fera une opinion à
votre sujet, du gardien de sécurité au réceptionniste jusqu’aux futurs collègues… pas
seulement les intervieweurs. Votre comportement est révélateur de la façon dont vous
fonctionnerez dans l’unité de travail/l’organisation. Dès votre arrivée sur les lieux, votre
entretien d’embauche commence : en conséquence, adaptez votre comportement.

♦ Apparence physique : habillez-vous de façon adéquate, en fonction de l’Organisation


pour laquelle vous postulez et du poste visé. Dans le doute, habillez-vous de façon plutôt
classique. Assurez-vous que vos vêtements sont propres et bien repassés. Portez une attention
particulière à votre hygiène personnelle : propreté, rasage, cheveux, désodorisant, n’utilisez
que très peu ou pas de parfum. Ne fumez pas ou ne mâchez pas de chewing-gum. Durant
l’entretien, assurez-vous que votre attitude ne soit ni trop détendue ni trop tendue ; soyez
confiant et ouvert.

♦ Manières et attitudes : utilisez des gestes contrôlés et ne jouez pas avec des objets tels que
stylo, lunettes ou bijoux, ne vous agitez sur votre chaise. Bougez naturellement et évitez
d’avoir l’air raide ou maladroit.

♦ Communication : assurez-vous d’être entendu et soyez attentif aux réactions de


l’intervieweur par rapport à votre voix. Articulez clairement et évitez de laisser retomber votre
voix à la fin de vos phrases. Évitez d’adopter un ton monotone qui vous donnerait l’air
indifférent et évitez l’argot, les expressions familières ou tout autre langage trop informel (par
exemple : euh, mais, ok, etc.)

● 28 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

♦ Comportement : par vos gestes, exprimez suffisamment d’enthousiasme, de chaleur et de


sincérité. Une poignée de main ferme est habituellement la norme. En revanche adaptez-vous
à la culture et aux coutumes locales. Avant ou après l’entretien, faites attention à votre
comportement, même dans la salle d’attente. Evitez par exemple d’utiliser votre téléphone
portable et prenez soin de l’éteindre avant d’arriver sur les lieux.

♦ Vos interventions : donnez des réponses franches. Écoutez attentivement les questions en
entier et réfléchissez avant d’y répondre. Quelques secondes de réflexion silencieuses pour
formuler votre réponse sont tout à fait acceptables. Limitez votre réponse à la question posée.
Si vous ne connaissez pas la réponse, dites-le franchement (éviter d’inventer ou de fabriquer
une fausse réponse). Demandez avant d’y répondre des clarifications pour toutes les questions
que vous ne comprenez pas entièrement.

Entretiens fondés sur les compétences

Les entretiens fondés sur les compétences ou les entretiens comportementaux reposent sur le
postulat suivant : le comportement passé est le meilleur indicateur du comportement à venir. La
plupart des organismes de l’ONU emploient ce type d’entretien pour évaluer les candidats potentiels ;
aussi mérite-t-il d’être traité en détails dans ce guide.

Lors d’un entretien fondé sur les compétences, l’intervieweur pose des questions pour sonder votre
compétence dans un certain domaine ou pour un poste en particulier. Par exemple, l’intervieweur
pourrait sonder votre expérience antérieure en travail d’équipe en s’enquérant des succès que vous
auriez connus ou des défis que vous auriez relevés en travaillant en équipe. Il n’est pas rare qu’il
souhaite approfondir un aspect ou un domaine particulièrement pertinent en rapport avec le poste
visé en posant davantage de questions. Les réponses du candidat sont habituellement notées pour
chaque compétence sur une échelle qui évalue spécifiquement comment le candidat a répondu à
chacune des questions, la pertinence de l’exemple offert, etc.

Une « compétence » est une combinaison d’aptitudes, d’attributs et de comportements qui sont
directement liés à l’exécution réussie d’une tâche. Selon le niveau de responsabilité et l’environnement
de travail, vous pourriez être invité à décrire une occasion où vous auriez démontré votre capacité à
résoudre des problèmes ou des conflits, une occasion où vous auriez accompli plusieurs tâches à la
fois, votre faculté d’adaptation, votre attitude comme votre leadership ou votre capacité à travailler
sous pression.

Les entretiens fondés sur les compétences permettent à un employeur potentiel d’obtenir une
multitude d’informations essentielles. En revanche, ils peuvent s’avérer difficiles pour un candidat qui
ne s’y est pas préparé parce qu’ils le forcent à se dévoiler sous le feu des projecteurs !

Conseils pour réussir un entretien fondé sur les compétences :

♦ donnez des réponses brèves – deux à trois minutes ou moins – spécifiques, pertinentes et
directes pour l’emploi sollicité.

♦ maintenez un contact visuel attentif; demeurez calme et maîtrisez vos émotions.

♦ n’inventez jamais d’exemple : les intervieweurs sentent généralement les faux-semblants et les
questions plus précises qui suivront auront tôt fait de vous démasquer.

♦ soyez précis quant au contexte dans lequel se déroule votre exemple : décrivez la situation et
concluez avec quelques mots sur le résultat ou les conséquences de votre action.

♦ si l’on vous demande de compléter un questionnaire, certaines questions peuvent être croisées
pour vérifier la constance de vos réponses.

● 29 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Vos réponses exigent réflexion et organisation. Pour tirer parti au maximum de l’impact de vos
réponses :

♦ anticipez les compétences transférables et les qualités personnelles qui sont exigées pour le
poste sollicité. Ces compétences sont souvent énumérées clairement dans l’annonce de l’offre
d’emploi.
♦ révisez votre dossier de candidature : il devrait contenir de nombreux exemples de résultats
obtenus que vous pourriez mentionner lors de l’entretien.
♦ réfléchissez à votre expérience professionnelle, vos activités de bénévolat ou associatives,
scolarité ou expérience personnelle pour préparer à l’avance des anecdotes qui illustreraient
efficacement vos qualifications et compétences. Veillez à préparer une anecdote pour chacune
des compétences présentées dans votre CV en précisant leur contexte et les leçons que vous
en tirez et les résultats que vous avez obtenus.

Autres types d’entretien d’embauche

Outre l’entretien fondé sur les compétences, il existe beaucoup d’autres types d’entretien d’embauche.
Comme vous aurez peut-être l’occasion de passer des entretiens d’embauche à l’extérieur du système
des Nations Unies ou avec des intervieweurs qui n’ont pas été formés aux techniques d’entretien
comportemental, il est utile de présenter les autres types d’entretien.

Les entretiens d’embauche non structurés (souvent


utilisés par les recruteurs de l’UNESCO) prennent la forme d’une Attention : l’atmosphère
discussion libre entre l’intervieweur et le candidat. Il n’y a informelle des entretiens non
aucune contrainte quant aux questions demandées et à la fin, structurés peut vous conduire à
un jugement global est porté au sujet de la pertinence du vous relâcher, à vous faire
perdre de vue les enjeux de
candidat pour le poste. Une série de questions pouvant être
même que l’importance de
posée lors de l’entretien non structuré est présentée plus loin
peser chacun de vos mots.
(Table : Questions fréquemment posées et suggestions de
réponses).

Un entretien biographique comporte une exploration semi-structurée des expériences antérieures


d’un candidat. Par cette démarche, l’intervieweur tente de couvrir de vastes sphères d’activités tel
l’enseignement, l’expérience professionnelle, les activités de loisirs et les objectifs de vie et de
carrière. Les réponses données par le candidat pourront être évaluées pour chacune de ces sphères
d’activités.

L’entretien situationnel est un procédé rigoureusement structuré comparable à un questionnaire


auquel on doit répondre oralement. Chaque candidat doit répondre aux mêmes questions –
hypothétiques et prédéterminées – sans que des questions de relance ne soient autorisées. Les
réponses fournies sont évaluées par rapport à un ensemble préétabli de réponses.

L’entretien « sous pression » : certains recruteurs sélectionnent leurs candidats durant un


entretien sous pression. Différentes situations peuvent mettre le candidat sous pression : le laisser
patienter dans une salle d’attente pendant une heure avant d’être salué, lui imposer de froids silences
qui se prolongent avant que ne démarre l’entretien ; contester ses croyances ou son jugement de
façon directe ou abrupte ; lui demander d’effectuer une tâche impossible, etc. Ces mises en scène
sont conçues pour vérifier sa capacité à résister à la culture organisationnelle, aux clients ou en
général au stress. Si vous vous trouvez dans cette situation, rappelez-vous qu’il s’agit d’une technique
conçue pour examiner comment vous réagissez face au stress : restez calme et plein de tact.
Quelques cabinets d’avocats américains sont connus pour avoir utilisé ce type d’entretien mai cela
devient de plus en plus rare.

● 30 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

L’audition permet de voir des candidats dans l’action. Elle s’utilise par exemple pour sélectionner des
informaticiens ou des formateurs. Elle prend la forme de simulations ou d’exercices permettant
d’évaluer vos qualifications. L’audition peut également être très utile au candidat qui pourra
démontrer ses capacités de manière interactive et donc plus familière pour lui. Les simulations et
exercices permettent également de deviner la nature du travail attendu. Si vous sentez que d’autres
candidats ont davantage d’expérience ou de qualifications que vous, l’audition peut vous aider à
confirmer votre niveau. Assurez-vous de réviser vos connaissances si vous croyez devoir passer une
audition.

L’entretien en groupe : deux ou trois candidats sont invités à travailler ensemble pour résoudre des
études de cas. Ceci permet d’évaluer leur capacité à travailler en équipe, à influencer un groupe, à
réagir à la pression, à imposer leur point de vue, à écouter, etc. Afin de vous y préparer, essayez de
savoir par avance si vous aurez à faire face à ce type d’entretien.

L’entretien de suivi : un 2e, 3e ou même 4e entretien sont parfois imposés pour confirmer la
décision d’embauche. Ils permettent soit de choisir entre les derniers finalistes soit à d’autres
décideurs de vous rencontrer. Souvent, un décideur peut aussi souhaiter se faire une idée plus claire à
votre sujet avant de s’engager contractuellement.

L’entretien de suivi peut prendre plusieurs formes et en conséquence vous devez vous y préparer. En
rencontrant la même personne, vous n’avez certainement pas besoin d’affirmer vos compétences avec
autant de force que lors du premier entretien. Vous devez plutôt tenter de nouer des liens, de
comprendre les objectifs poursuivis par l’organisation, sa vision et sa culture. L’intervieweur doit vous
voir comme une réponse à ses besoins. Si vous recevez une offre d’embauche lors du deuxième
entretien, vous pourriez vous retrouver dans la situation de devoir négocier les compensations
financières. Vous pourriez aussi vous retrouver avec un nouvel intervieweur et devoir reprendre votre
démarche pour le convaincre de la pertinence et de l’adéquation de votre profil pour le poste.

Quelques conseils pour réussir un entretien de suivi :

Conseils pour un second entretien

♦ Soyez confiant et mettez l’accent sur ce que vous avez à offrir comme candidat et sur votre
intérêt pour la position en question.
♦ Si possible et afin de bien vous préparer, tentez de savoir à l’avance ce qui est prévu pour cet
entretien de suivi : les informations recherchées, les doutes qui demeurent après le premier
entretien, les personnes que vous devrez rencontrer de même que le type d’entretien prévu.
♦ Tentez d’obtenir des informations sur la dynamique et la culture de l’organisation.
♦ Préparez-vous à l’éventualité d’une négociation salariale.
♦ Préparez-vous à toute éventualité : détendez-vous et nouez des liens avec l’employeur
potentiel et dissipez les doutes qui auraient pu survenir lors des premières rencontres.

Un intervieweur efficace :

♦ pose des questions ouvertes qui exigent que vous relatiez précisément vos réussites
passées en restant concis,
♦ encourage le candidat à parler au moins 70 à 80 % de la durée de l’entretien,
♦ maintient un contact visuel lorsque l’environnement culturel s’y prête,
♦ est à l’aise avec les silences et sait attendre que le candidat finisse de parler,
♦ sait mettre le candidat à l’aise.

● 31 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Les entretiens téléphoniques et les vidéoconférences

Pour réduire les dépenses réelles liées à l’embauche de nouveaux recrutés, il est de plus en plus
courant de présélectionner les candidats potentiels lors d’entretiens téléphoniques ou par
vidéoconférence. Ces nouvelles techniques offrent des avantages et… des inconvénients !

Une mauvaise ligne téléphonique représente un inconvénient majeur lors de ce type d’entretien. La
qualité de voix ou de l’image peut aussi être affectée par la transmission téléphonique et crée une
distance difficile à combler entre l’intervieweur et le candidat. Le langage du corps ou la
communication non-verbale est totalement absente par téléphone et fortement inhibée en
vidéoconférence d’où l’importance de la communication verbale. Il est donc essentiel de porter
attention à la tonalité adoptée, à la clarté de son élocution, au contenu... La sociabilité et la capacité à
établir des rapports sont également plus difficiles à démontrer. L’entretien téléphonique ou par
vidéoconférence fait perdre la possibilité au candidat de glaner de précieuses informations
complémentaires obtenues lors d’une visite des locaux de travail : l’atmosphère du bureau, son
organisation physique, la ville, la future équipe, etc. Un des avantages majeurs de l’entretien
téléphonique – pour les intervieweurs et l’interviewé – reste qu’il permet de dépasser les contraintes
géographiques. L’entretien peut avoir lieu à tout moment (tout début de matinée ou fin de soirée)
sans obligation de se vêtir formellement. Les notes préparées pour l’entretien – notes de présentation
ou exemples de réalisation – peuvent être gardées en main et consultées.

La vidéoconférence est de plus en plus utilisée car la technologie s’améliore et son coût diminue. Elle
peut cependant ajouter un facteur de stress si vous êtes peu familier avec cette technologie. Assurez-
vous d’arriver à l’avance puisque les problèmes techniques sont fréquents. Si possible, au préalable
demandez une vérification des équipements. Soyez patient, prévoyez les retards possibles et en
conséquence organisez-vous. Enfin, assurez-vous d’avoir en main tous les outils qui vous permettront
de réaliser une vidéoconférence : réservations, code d’accès éventuel, etc.

Adoptez la même préparation que pour les entretiens en face à face en tentant d’obtenir le maximum
d’informations sur le rôle et les responsabilités de vos intervieweurs, sur le poste en question et
l’employeur.

Répondre aux questions d’entretien

Il est judicieux de se préparer à un entretien en s’exerçant. Pour ce faire, vous trouverez ci-dessous
des exemples de questions d’entretien avec des suggestions de réponse qu’il vous faut personnaliser.
En préparant vos réponses, n’oubliez pas de préparer également des questions que vous pourriez
poser lors de votre entretien. Cette rencontre est en effet un processus de découverte mutuelle.

Parfois un intervieweur peut se concentrer sur un seul élément de votre CV ou la description du poste
peut changer à la dernière minute. Ces situations imprévues peuvent être inconfortables pour vous.
Exercez-vous également à répondre à des questions difficiles. Demander à un collègue ou à un ami de
vous faire passer un entretien peut également être très utile.

Avant de préparer vos réponses à des questions spécifiques, rédigez une brève notice personnelle
comme indiqué dans le paragraphe suivant.

Présentation en 90 secondes

Lors d’un entretien d’embauche, y compris celui fondé sur les compétences, vous serez
nécessairement invité à parler de vous-même. Pour vous aider à donner une présentation percutante,
pertinente et concise, il est conseillé de préparer une brève introduction pour décrire votre formation
académique, expérience professionnelle, situation actuelle et vos objectifs de carrière.

Votre présentation en 90 secondes doit :

● 32 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

♦ attirer l’attention de votre intervieweur sur vos expériences professionnelles et vos aspirations
♦ stimuler son intérêt à votre égard,
♦ décrire des réalisations personnelles pertinentes,
♦ décrire votre situation actuelle et ce que vous recherchez.

Votre présentation en 90 secondes devrait être adaptée et pertinente pour chaque occasion. Vous
devez en effet être capable de fournir davantage de détails ou, au contraire, de pouvoir vous
restreindre, suivant les exigences de chaque situation.

Dans un cas comme dans l’autre, une fois que vous serez à l’aise avec votre présentation en 90
secondes, vous pourrez l’adapter aisément pour communiquer efficacement avec les membres de
votre réseau socioprofessionnel ou lors d'un entretien d’embauche. La durée de 90 secondes est
donnée à titre indicatif. Certaines sources d’information recommandent plutôt 60 secondes, d’autres
deux minutes. L’important est de s’être préparé pour une présentation brève et percutante et de
s’être entrainé. Voir l’annexe 16 pour comprendre comment préparer cet exercice important.

Questions fréquemment posées lors des entretiens et suggestions de réponses

GÉNÉRAL
Questions génériques pouvant être posées en entretien
Questions Réponse suggérée Ma question/Notes
Parlez-moi de vous. Présentez-vous en 90 secondes (voir la
section précédente).

Que pouvez-vous nous offrir (que Soulignez vos qualités et possibilités


d’autres candidats ne peuvent pas) principales ; adaptez-les au poste concerné et
? à l’organisation.

Que connaissez-vous au sujet de Démontrez votre connaissance de leurs


notre organisation ? objectifs, produits, services ou mandat. Vous
pouvez profiter de cette occasion pour poser
une question au sujet de l’organisation.

Quels autres types de travail vous Ne vous sentez pas obligé de dévoiler des
intéressent ? informations quant aux autres entretiens
d’embauche ou négociations en cours. Si
nécessaire, parlez-en de façon générale. Cette
question vise à sonder votre engagement par
rapport à leur secteur d’activité.

Quels sont vos points forts ? Fournissez trois ou quatre points forts illustrés
d’exemples pertinents.

VOS CAPACITÉS
Questions d’auto-évaluation
Questions Réponse recommandée Ma question/Notes
Quels sont vos points faibles ? N’en choisissez qu’un seul à moins que l’on ne
vous en demande davantage. Identifiez un
domaine de compétence ou une aptitude que
vous auriez intérêt à développer et décrivez
comment vous avez travaillé pour vous
améliorer dans ce domaine.

Que considérez-vous comme vos Choisissez les réalisations les plus pertinentes
par rapport au poste visé et aux conversations

● 33 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

réalisations les plus significatives ? déjà engagées avec l’intervieweur. Au


préalable, préparez votre réponse. Observez
l’attitude non verbale de l’intervieweur pour
conclure de manière opportune et évitez ainsi
de vous étendre plus que nécessaire.

Quelles sont les compétences, Présentez deux ou trois éléments de réponse


expériences ou qualifications qui significatifs et pertinents pour le poste en
assurent votre succès professionnel question et pour l’Organisation, appuyés de
? réalisations qui ont profité à votre employeur
précédent.

Décrivez un problème difficile Ne choisissez pas la plus terrible


auquel vous avez fait face et mésaventure. Faite ressortir la leçon tirée
comment vous l'avez résolu d’un incident.

Décrivez une situation où vous avez Référez-vous à vos réalisations. Présentez un


dû travailler sous pression ou vous ou deux exemples de situation où vous avez
vous êtes trouvé obligé de respecter été particulièrement efficace en indiquant
des délais courts. comment vous avez fait.

Combien de responsabilités Vous pouvez répondre en termes de


impliquant X (ex.: ressources responsabilités budgétaires, ressources
financières) avez-vous assumées humaines, projets, etc. que vous avez
par le passé ? assumés. Si vous n’avez pas assumé de telles
responsabilités, dites-le mais enchaînez avec
une réalisation qui démontre une compétence
pertinente.

Combien de personnes avez-vous Donnez le nombre de personnes supervisées


supervisées ? directement et indirectement de même que
les équipes, entrepreneurs, clients ou
collègues. Décrivez le type d’encadrement
exercé.

Quels sont les points que votre Illustrez vos points forts par des exemples de
précédent superviseur identifierait comportement ou d’attitude démontrée au
comme les plus forts ou les plus travail et présentez vos points faibles de
faibles ? manière positive.

Veuillez nous parler d’une situation Référez-vous à vos réalisations et aux


où vous avez dû faire preuve de solutions perspicaces que vous avez
créativité pour résoudre un préconisées qui sont en rapport avec
problème. l’Organisation ou le poste en question.

PERTINENCE DE VOTRE CANDIDATURE


Permet de déterminer si votre profil correspond à l’Organisation
Questions Réponse recommandée Ma question/Notes
Décrire une situation où vous avez Citez un exemple d’erreur peu importante
vu votre travail critiqué. Comment pour laquelle vous avez reçu une critique
avez-vous réagi ? constructive qui vous a permis d’apprendre et
insister sur ce dernier point. Evitez de blâmer
un tiers.

Comment décririez-vous votre Mentionnez deux ou trois traits de


personnalité ? personnalité positifs et mettez l’accent sur
leur valeur ajoutée pour le poste brigué ou
pour employeur concerné

Pourquoi quittez-vous votre travail ? Répondez toujours brièvement. N’adoptez pas


une attitude défensive et évitez de trop vous
étendre sur ce sujet. Si vous avez perdu votre
emploi suite à la fermeture du bureau ou à la
suppression de votre unité etc.…, expliquez
comment votre licenciement a fait partie d’un
plan de restructuration. Gardez une attitude
positive par rapport à cet événement.

● 34 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Comment évalueriez-vous votre Soyez constructif : référez-vous aux


Organisation précédente ? avantages et aspects positifs. Évitez tout
jugement négatif.

Comment vos collègues vous Mentionnez brièvement vos qualifications,


décriraient-ils ? forces et personnalité.

Pourquoi devrions-nous vous Résumez vos expériences professionnelles qui


recruter ? sont pertinentes pour le poste visé de même
que les réalisations qui prouvent que vous
seriez un atout pour cet employeur.

Tout comme vous pouvez être formellement testé sur certains points lors du processus de sélection, il
est également possible que l’on vous demande de faire une brève démonstration de vos compétences
pendant l’entretien.

Conclure un entretien et élaborer un compte-rendu

Habituellement, l’intervieweur conclura en demandant si vous avez des questions. La réponse à ne


pas donner est « aucune » ! Vous devriez toujours avoir des questions à poser, que vous aurez pris
soin de préparer. L’annexe 17 propose quelques exemples de questions pouvant être posées lors d’un
entretien de façon à démontrer votre intérêt pour le poste et l’employeur.

Une fois l’entretien terminé, il est poli de conclure en remerciant l’intervieweur qui a bien voulu vous
accorder du temps et vous fournir l’occasion d’apprendre davantage sur son Organisation. A ce stade,
il est également approprié de s’enquérir des prochaines étapes du processus de sélection ainsi que
des délais prévus pour recevoir une réponse.

Elaborer un bref compte-rendu après un entretien vous sera utile afin d’évaluer vos forces et
faiblesses. Soyez honnête avec vous-même. Il est également important de vous rappeler que certains
entretiens seront plus réussis que d’autres. Il est certainement frustrant de conclure que vous n’avez
pas donné une prestation à la hauteur de vos attentes mais la perfection est difficile à atteindre !
Tâchez de tirer des enseignements lors de chaque rencontre pour améliorer votre aptitude à réussir
vos entretiens d’embauche.

Les questions suivantes peuvent vous aider à élaborer votre compte-rendu :

Qu’est-ce qui a bien fonctionné ? Pourquoi ?

Qu’est-ce qui n’a pas bien fonctionné? Pourquoi ?

Que ferais-je différemment si je devais repasser cet entretien ?

Qu’ai-je appris durant cet entretien?

● 35 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Quelles aptitudes dois-je encore développer pour mieux réussir à l’avenir?

Ai-je bien écouté les questions de l’intervieweur ?

Documents de référence

http://hotjobs.yahoo.com/interview;_ylt=ArNdQFns9gcsOY9h5Ne8OYDCRaIX
http://amdt.wsu.edu/research/dti/
http://jobsearch.about.com/od/interviewsnetworking/a/dressforsuccess.htm
http://jobsearch.about.com/cs/interviews/a/interviewdining.htm
http://hotjobs.yahoo.com/interview/An_Interview_Strategy_Telling_Stories__20061128-
041625.html?subtopic=Interview+Preparation
http://intranet.unesco.org/hrm/index.php?id=851
http://intranet.unesco.org/hrm/index.php?id=852
http://www.lerucher.com/dossiers/0702/info1.asp?from=expatriation
http://redaction.blog.regionsjob.com/index.php/post/2007/07/12/Les-differents-types-dentretiens-dembauche
http://www.studya.com/entretien_embauche/entretiens.htm
http://www.100cv.com/conseil-emploi/entretien-embauche.html

● 36 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

4. Savoir s’y prendre avec l’offre d’emploi

Décider

Il est important de rappeler qu’aucun travail n’est parfait : chaque offre d’emploi présentera certains
avantages et certains inconvénients. Evaluez soigneusement chaque opportunité de travail qui vous
est offerte. Si vous recevez une offre et qu’elle ne répond pas à vos aspirations, vous pourrez toujours
choisir de ne pas l’accepter et continuer votre recherche pour trouver mieux.

Vous pouvez aussi décider d’accepter une offre qui ne correspond pas tout à fait à votre idéal pour
pouvoir recevoir un salaire, acquérir de nouvelles qualifications ainsi qu’une nouvelle expérience. Vous
pourrez toujours décider de reprendre plus tard votre recherche d’emploi et ce de façon plus
détendue. La règle habituelle est de rester dans le même poste pour une période d’au moins deux
ans. Il serait donc imprudent d’accepter une offre si vous ne pensez pas pouvoir y rester au moins
douze mois.

Il est préférable d’éviter une série d’emplois de courte durée. Si vous êtes consultant ou contractuel,
ce qui est courant au sein des organismes internationaux, indiquez à vos employeurs potentiels la
nature de vos mandats et leur durée ; les contrats de courte durée peuvent toujours s’expliquer par
les sources et modes de financement d’un projet et non provenir de votre propre performance.

Lorsque vous avez décidé d’accepter une offre d’emploi, confirmez immédiatement votre acceptation
par écrit. Confirmez votre accord quant à la date de début, au salaire et à la description de poste tel
que convenu lors de vos négociations. Vous pourrez profiter de l’occasion pour soulever toute autre
question qui aurait pu rester en suspens. Concluez en exprimant votre reconnaissance et votre joie de
rejoindre l’Organisation. (A l’annexe 18, consulter les exemples de lettre d’acceptation).

Refuser

Dès que vous décidez d’accepter une offre d’emploi, empressez-vous d’appeler ou d’écrire (courrier ou
email, selon l’usage) à tous les autres organismes qui vous avaient témoigné un intérêt ou proposé un
poste. Informez-les que vous avez accepté une autre offre d’emploi et que vous retirez votre
candidature. Assurez-vous de préserver vos relations et de laisser une bonne impression à vos
interlocuteurs de façon à pouvoir les recontacter ultérieurement si besoin était. Soyez professionnel.

Soyez positif en refusant une offre d’emploi. Si possible, informez l’employeur potentiel au sujet de
vos projets (éducation ou nouveau poste). Vous n’avez pas besoin d’indiquer pourquoi vous avez
accepté un autre poste ou les conditions d’embauche. Exprimer toujours votre reconnaissance pour
chaque offre d’emploi reçue de même que pour l’intérêt et la confiance accordée. (Voir les exemples
de lettre de refus à l’annexe 19).

Ne pas obtenir le poste

Si vous n’avez pas été retenu pour un poste, vous serez sans doute très déçu. Tâchez néanmoins de
demeurer courtois, poli et aimable : manifestez votre intérêt pour cet employeur et pour le poste pour
lequel vous avez été interviewé. Il est possible que la décision ne soit pas finale. Le candidat retenu
peut encore refuser le poste qui pourrait alors vous être offert. Il est également possible que vous
ayez besoin à nouveau de contacter cette société/interlocuteur dans le futur, pour un autre poste ou
pour le même, redevenu vacant. Travaillant dans le même domaine d’activités, il est aussi fort
possible que vous croisiez une nouvelle fois cet interlocuteur pour des raisons professionnelles.

● 37 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Négocier

Si vous avez reçu une offre mais souhaitez attendre d’autres réponses d’employeurs potentiels avant
de vous décider, vous devrez sans doute négocier un délai supplémentaire pour votre réponse. Cette
situation n’est pas rare. Néanmoins, le facteur temps est souvent délicat ! Il est raisonnable de
demander un peu de temps avant de vous décider mais demander plus d’une à deux semaines serait
mal perçu. La majorité des employeurs vous offrirait quelques jours seulement, vous obligeant ainsi à
prendre une décision sans avoir reçu les autres offres attendues.

La date d’entrée en fonction peut parfois être négociable. Vous devrez sans doute en discuter avec
votre employeur actuel – et votre nouvel employeur – de façon à vous entendre au mieux avec eux.
Ceci est particulièrement vrai dans les organisations internationales où le recrutement s’avère être un
processus très long. Ainsi, votre patron actuel peut hésiter à vous laisser partir avant d’avoir
embauché ou trouvé votre remplaçant. En tout état de cause, il est sage d’essayer de trouver le
meilleur compromis entre les besoins de votre patron actuel et ceux de votre futur patron. En France
et dans nombre de pays européens, le droit du travail fixe le préavis légal devant être effectué en cas
de démission ou de licenciement ; la durée de ce préavis peut cependant être raccourcie en cas
d’accord entre les parties.

Si vous souhaitez retarder votre date d’entrée en fonction, soyez clair sur vos raisons et tentez d’avoir
une conversation à ce sujet soit lors d’un rendez-vous soit par téléphone. L’écrit n’est pas
recommandé. Par exemple une prise de fonction impliquant un déménagement justifie le besoin de
temps pour régler avant votre départ vos affaires personnelles. Essayez d’estimer le temps dont vous
aurez besoin et demandez-le. Votre entrée en fonction marque le début d’une nouvelle collaboration.
Trouvez donc un terrain d’entente qui tienne compte à la fois de vos besoins (surtout en cas de
départ) et de ceux de votre employeur.

Documents de référence

www.optioncarriere.com
www.lexpansion.com/carriere
www.carriereonline.com
www.capital.fr/carriere
www.careerjournal.com/columnists/qanda/interviewing/20070306-qandainterviewing.html

● 38 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

5. Faire face aux changements

Perte de travail

Recevoir un avis de licenciement est toujours une nouvelle difficile à comprendre et à accepter. Pour
cette raison, assurez-vous de recevoir l’avis de licenciement à la fois par écrit et par oral. Si vous ne
comprenez pas l’information qui vous a été donnée ou le motif de licenciement, n’hésitez pas à
demander des explications. Une rencontre avec une personne des ressources humaines peut
également s’avérer nécessaire.

Vous devrez clarifier toutes les questions concernant votre situation actuelle de même que les
conséquences financières de votre licenciement. Ne considérez que l’information – et les faits –
provenant de sources officielles telles que le directeur des ressources humaines, le directeur de votre
bureau ou division, votre dirigeant administratif ou votre superviseur. Evitez ainsi de prêter attention
aux rumeurs, sources de malentendus et d’idées fausses. Tentez également d’obtenir un maximum
d’informations par écrit.

Il est normal d’éprouver des émotions fortes telles que, la colère ou la déception en apprenant votre
licenciement et ce, même si vous vous y attendiez. Malgré la difficulté, il est très important que vous
ne personnalisiez pas la situation en jugeant votre superviseur, vos collègues ou l’Organisation dans
son ensemble. Se voir imposer un tel changement est une grande cause de stress mais si vous
demeurez professionnel et gardez votre sang froid, vous pourrez plus facilement identifier les moyens
pour sortir gagnant de cette situation.

Il est important que vous compreniez l’impact d’émotions telles que la crainte, le ressentiment, le
démenti, la colère, la tristesse, l’insécurité, le rejet ou le doute sur vos propres capacités. Elles
peuvent affecter votre comportement, votre jugement, votre santé, votre bien-être et votre futur. Il
est important de reconnaître ces sentiments et ces émotions et d’en parler avec vos amis, famille,
collègues, membres de votre communauté religieuse/spirituelle ou un professionnel de la santé à qui
vous faites confiance. Ils ne pourront certainement pas changer votre situation mais pourront sans
doute vous aider à clarifier certains aspects ou vous donner des conseils pour mieux appréhender le
futur. L’écoute de quelqu’un de solide peut apporter un certain réconfort. Tentez de n’entretenir que
des pensées positives et concrètes plutôt que de ressasser du ressentiment puisque ceci ne changera
pas votre situation.

Conseils pratiques

♦ Il est beaucoup plus facile de trouver un emploi lorsque l’on travaille déjà. Si vous prévoyez des
suppressions d’emplois dans votre organisation, anticipez rapidement en initiant d’ores et déjà
votre recherche d’emploi. Dans un monde idéal, vous devriez commencer à rechercher un
nouvel emploi dès que se profilent compression budgétaire ou restructuration.
♦ Vous passerez d’une situation familière où vous connaissez les règles à une situation peu
familière comportant beaucoup d’inconnus. Ceci peut déclencher une gamme d’émotions telles
que le ressentiment, la colère, la crainte, le soulagement ou l’excitation. Votre capacité à faire
face aux prochaines étapes est liée à la façon dont vous vivrez ces émotions. Une autre étape
importante pour garder le contrôle est la planification et le lancement d’une activité
constructive.
♦ Organisez votre temps pour vous occuper : faites de l’exercice régulièrement, préservez un bon
sommeil et mangez de manière saine. Si vous commencez à fuir la compagnie des autres ou à
vous sentir isolé ou déprimé – ce qui se produit fréquemment en pareil cas – vous devriez sans
doute rechercher l’aide d’un professionnel.

● 39 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Rappelez-vous: ne vous identifiez pas à votre seul travail. Votre travail est seulement un aspect de
vous-même. Il existe beaucoup d’autres facettes de vous-même et de la vie. Vous devez accepter que
ce travail se termine et commencer à explorer pour l’avenir d’autres opportunités.

Elaborer un plan d’actions

La méthode et la stratégie de recherche d’emploi que vous mettrez en place affecteront directement
vos résultats. Un plan d’actions ciblé et réaliste permet effectivement de reprendre le contrôle
d’une telle situation. Il ne sert à rien d’attendre que quelque chose se présente ou de multiplier
frénétiquement des actions non pertinentes. Prendre des mesures constructives et longuement mûries
est une première étape dans la bonne direction.

Les demandeurs d’emploi, qui ciblent leurs actions et suivent une stratégie définie, obtiennent
habituellement dans un délai plus court de meilleurs résultats. Concevoir et mettre en œuvre votre
plan d’actions vous aidera à :

♦ couvrir davantage et plus rapidement une gamme variée d’offres et, de ce fait, diminuer le
temps de recherche et d’obtention d’un emploi répondant à vos aspirations,
♦ optimiser vos atouts,
♦ garder des habitudes de travail disciplinées et rester « actif »,
♦ maintenir ou améliorer votre confiance et votre estime personnelle,
♦ garder le contrôle sur votre vie professionnelle et personnelle.

Que vous soyez en poste ou que vous ayez quitté votre emploi, mettez en place une organisation de
travail qui corresponde à votre fonctionnement et à vos habitudes. Par exemple, effectuez des
recherches sur Internet pendant deux heures chaque matin pour sélectionner des offres d’emploi
dignes d’intérêt. Animez votre réseau avec vos mentors, partenaires de recherche d’emploi ou
collègues lors de déjeuners. Répondez à des offres d’emploi l’après-midi.

Mettez en place une organisation de travail simple de façon à ce que vous puissiez la respecter. Créez
un journal pour identifier vos priorités, votre liste de choses à faire et veillez à y noter toutes les
activités que vous avez dû laisser en suspens. Évaluez comment vous utilisez votre temps, ce que
vous avez accompli et, au besoin, ajustez votre planification. Fixez-vous des objectifs réalistes et
modestes que vous pourrez atteindre. Tout cela devrait vous permettre de rester motivé et de vous
aider à maintenir le cap. Évitez de fixer la barre trop haute. Si vous êtes matinal, travaillez tôt le matin
; si vous êtes plutôt un « couche-tard », travaillez en soirée.

Planification financière

Pour vous permettre de faire face à vos obligations financières durant cette période de transition, il
est conseillé de passer en revue et d’ajuster votre budget personnel. Pour vous aider à effectuer ce
travail de planification, l’annexe 20 propose un modèle de budget qui vous permettra d’évaluer vos
revenus par rapport à vos dépenses. Si nécessaire, vous pouvez aussi demander à HRM des conseils
sur les compensations financières prévues lors d’un licenciement. Vous pouvez également contacter
directement La Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies (UN Joint Staff Pension
Fund/UNJSPF). Veuillez vous référer également au site Intranet de l’UNESCO et aux fonds de pension
et caisse de retraite compétente.

Documents de référence

https://pengva1.unjspf.org/UNJSPF_Web/

● 40 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

http://www.careerjournal.com/myc/climbing/20070430-loeb.html
http://www.directemploi.com/1erEmploi/organiser-recherche-emploi.asp
http://v4.orientation.fr/article-348-1-Comment_organiser_sa_recherche_demploi.html
http://online.wsj.com/article/SB121424878857397463.html?mod=Careers
http://online.wsj.com/article_email/SB121623686919059307-lMyQjAxMDI4MTE2NzIxMzc2Wj.html

● 41 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

6. Conclusion

Nous espérons que ce Guide de carrière, – le premier en son genre –, sera utile pour votre
planification et développement de carrière, tant au sein de l’UNESCO qu’à l’extérieur.

Toute recommandation ou suggestion relative au contenu de ce Guide peut être transmise à la


Section de la formation et du développement de carrière du Bureau de la gestion des ressources
humaines à l’adresse électronique suivante: careerdevelopment@unesco.org. Nous vous en serons
reconnaissants et en tiendrons compte pour les futures éditions.

● 42 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Partie III : ANNEXES

Annexe 1 : Auto-évaluation - Réalisations professionnelles

Instructions: Dans le tableau ci-dessous, prenez un instant pour énumérer entre cinq et dix réalisations
professionnelles dont vous êtes fier(e) ; il est préférable que vous mentionniez celles qui datent de moins de
deux ou trois ans mais vous pouvez aussi remonter jusqu’à cinq à dix ans si ces réalisations sont pertinentes.
Soulignez les mots-clés qui décrivent vos expériences ET en quoi elles sont importantes pour vous.

Réalisation Raisons
1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

● 43 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 2 : Verbes d’action - formes verbales

Instructions : Utilisez l’infinitif (ex. développer, mettre en place ou négocier) ou la forme nominale du verbe (ex.
le développement, la mise en place ou la négociation) selon le cas.

accélérer consacrer équilibrer machiner recueillir


accompagner conseiller escompter maintenir rédiger
accomplir consolider établir manipuler réduire
accorder construire étager maximiser régir
accroître consulter étirer mener relater
acheter contester étudier mesurer remodeler
acquérir contraster évacuer mettre à jour remplacer
adapter contribuer évaluer mettre en renforcer
administrer contrôler examiner application réorganiser
adopter convaincre exécuter mettre en place répondre
aérer convertir exercer modérer résoudre
affecter coordonner expédier modifier retirer
agrandir correspondre expliquer montrer réunir
aider couper multiplier réussir
faciliter
ajouter créer réviser
façonner négocier
ajuster créer un partenariat
favoriser normaliser se retirer
améliorer creuser
financer noter serrer
analyser cultiver
fixer servir
annoncer observer
décider fonctionner simplifier
approuver obtenir
découvrir fonder situer
arbitrer orchestrer
décrire former sonder
articuler organiser
définir formuler soulager
assembler orienter
déléguer fournir soumettre
assigner ouvrir
démêler frayer soutenir
assurer
démontrer parcourir stabiliser
auditer gagner
dépasser participer stimuler
augmenter guider
dépister passer en revue structurer
autoriser
déterminer identifier permettre suggérer
avérer
développer impliquer persuader surpasser
diagnostiquer imposer peser surveiller
cataloguer
diminuer imprimer préconiser synthétiser
centraliser
diriger improviser préparer systématiser
changer
disposer inciter présenter
choisir témoigner
distribuer indiquer prévoir
circuler tracer
documenter influencer produire
clarifier traduire
donner innover profiler
classifier traiter
doubler inspecter programmer
collaborer transférer
combiner inspirer projeter
économiser transformer
commander installer prolonger
écrire transporter
commencer instituer proposer
éditer travailler
commercer instruire publier
effectuer tripler
commissionner interpréter
élargir raccourcir trouver
comparer interviewer
éliminer rapporter
compiler inventer unifier
encadrer rassembler
compléter investir utiliser
encourager réaliser
composer enrichir juger récapituler valider
concevoir enseigner justifier rechercher vendre
conclure entreprendre recommander vérifier
condenser entretenir lancer
réconcilier viser
conduire envoyer recruter voter

● 44 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 3 : Noms correspondants aux verbes d’action

accélération consécration envoi machination rédaction


accompagnement conseil équilibre maintien réduction
accomplissement consolidation établissement manipulation régie
accord construction étage maximisation remodelage
accroissement consultation étirement mesure remplacement
achat contestation étude mise à jour renforcement
acquisition contraste évacuation mise en application réorganisation
adaptation contribution évaluation modération réponse
administration contrôle examen modification résolution
adoption conviction exécution monstration retirement
aération conversion exercice multiplication réunion
affectation coordination expédition réussite
négociation
agrandissement correspondance explication révision
normalisation
aide coupure
facilité note serrage
ajout création
façonnage servitude
ajustement création d’un observation
favoritisme simplification
amélioration partenariat obtention
financement situation
analyse creux orchestration
fixation sondage
annonce culture organisation
fonctionnement soulagement
approbation orientation
décision fondation soumission
arbitrage ouverture
découverte formation soutien
articulation
description formulation parcours stabilité
assemblage
définition fourniture participation stimulation
assignation
délégation passage en revue structure
assurance gain
démêlage permission suggestion
audition guidage
démonstration persuasion surpassement
augmentation
dépassement identification pesage surveillance
autorisation
dépistage implication préconisation synthèse
catalogue détermination imposition préparation systématisation
centralisation développement impression présentation
changement témoignage
diagnostic improvisation prévision
choix trace
diminution incitation production
circulation traduction
direction indication profilage
clarification traitement
disposition influence programmation
classification transfert
distribution innovation projection
collaboration transformation
documentation inspection prolongation
combinaison transport
don inspiration proposition
commande travail
doublement installation publication
commencement triplement
institution
économie raccourci trouvaille
commerce instruction
écriture rapport
commission interprétation unification
édition rassemblement
comparaison interview utilisation
effectuation réalisation
compilation invention
élargissement récapitulation validation
complément investissement
élimination recherche vente
composition
encadrement jugement recommandation vérification
conception
encouragement justification réconciliation visée
conclusion
enrichissement recrutement vote
condensation lancement
enseignement recueil
conduite
entreprise
entretien

● 45 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 4 : Auto-évaluation - Mode de fonctionnement au travail et qualités


personnelles 9

Les traits de personnalité sont souvent considérés comme étant innés ou acquis très tôt au début de la
vie alors que les qualifications résultent de l’apprentissage. Les traits de personnalité et les
qualifications sont pourtant étroitement liés. Ce sont souvent les caractéristiques innées qui facilitent le
développement des compétences acquises.

En considérant les diverses aptitudes que vous démontrez actuellement et celles que vous essayez de
développer, veillez à articuler ce lien entre vos traits de personnalité et vos compétences dans vos
lettres de motivation et lors des entretiens d’embauche.

Vous pouvez aussi demander à un membre de votre famille ou à un ami proche de vous décrire en
suivant les instructions ci-dessous. Vos listes sont-elles semblables ? En quoi diffèrent-elles ? Pourquoi
? Vous trouverez sans doute cet exercice utile dans le cadre de votre analyse de qualifications.

Instructions : Ecrivez une liste de dix traits de personnalité qui vous décrivent : cinq relevant de
l’auto-perception et cinq reflétant la perception que les autres ont de vous.

Auto-perception Perception des autres

1. 1.

2. 2.

3. 3.

4. 4.

5. 5.

Vous avez des difficultés ? Veuillez vous référer à la liste ci-dessous :

Accommodant Courageux Fiable Motivé Rassurant


Adaptable Créatif Fidèle Objectif Réaliste
Alerte Travaillant Flegmatique Observateur Réfléchit
Ambitieux Décisif Flexible Organisé Responsable
Amical Délicat Honnête Orienté vers les Sensible
Analytique Diligent Humoristique résultats Sincère
Autoritaire Diplomate Imaginatif Pacifiste Sociable
Aventurier Discret Indépendant Patient Souple
Calme Dynamique Informé Persistant Sportif
Capable de sang-froid Économe Initiateur Ponctuel Stable
Charismatique Efficace Innovateur Positif Studieux
Clairvoyant Énergique Introspectif Pratique Sur de soi
Compétent Enthousiaste Inventif Précis Tolérant
Confiant Équilibré Logique Professionnel Tourné vers l’avenir
Conformiste Expérimenté Maître de soi Progressiste Unique
Consciencieux Expressif Méthodique Prudent
Conservateur Fait preuve de Méticuleux Raisonnable
Coopératif jugement Modéré Rapide

9
Source: SIPA Guide to International and Public Affairs, School of International and Public Affairs, Columbia University, 2004, p.
7.

● 46 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 5 : Auto-évaluation - Identifier vos valeurs professionnelles

Instructions : Dressez la liste des dix valeurs qui guident vos choix de carrière : cinq qui sont
essentielles et cinq qui sont souhaitables. Vous avez des difficultés à en trouver dix ? Référez-vous
à la liste des valeurs présentées ci-dessous.

Essentielle Désirée

1. 1.

2. 2.

3. 3.

4. 4.

5. 5.

Valeurs professionnelles
Appartenance (sens de l’) Éthique Pouvoir/liberté
Autonomie Flexibilité Prestige
Avantages/salaire Identification au travail Prévisible
Aventure Idéologie Production de résultats
Cause/aspect moral Indépendance Puissance et autorité
Changement/variété des tâches Indépendance financière Responsabilité
Concurrence Influence Responsabilité sociale
Confiance Innovation Rythme enlevé/rapidité
Contact avec le client Intégrité Sécurisant
Créativité Nécessité de prendre des décisions Service
Culture d’entreprise Niveaux d’effort requis Stabilité
Défi Nouer des liens d’amitié avec les Statut social
Défi physique collègues Stimulation intellectuelle
Direction d’équipe Opportunité de croissance Structure non-hiérarchique Style de
Diversité personnelle ou professionnelle gestion (plus ou moins étroite)
Diversité raciale/ethnique Opportunité d’étude et de Travail à l’extérieur
développement Travail de précision
Efficacité
Possibilité d’acquérir des Travail sous pression
Environnement progressiste
connaissances
Équilibre vie privée/travail Venir en aide aux autres
Possibilité de développer une
Esprit d’équipe Vision
expertise
Esthétique Volontarisme

● 47 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 6 : Auto-évaluation - Aptitudes et compétences

Communication/Représentation

De bon conseil, convaincant, rédaction, explication, influence, information, interprétation, langues,


négociation, motivation, persuasion, présentation, prise de parole en public, interrogation, rapport,
représentation, mise à jour, traduction, rédaction.

Analyse

Analyse politique, analyser, calculer, classifier, comparer, conceptualiser, étudier, évaluer, formuler,
mesurer, observer, raisonner, rechercher, rendre compte.

Relations Interpersonnelles

Sensibilité culturelle, diplomatie, tact.

Gestion

Collaborer, décider, déléguer, diriger, évaluer, exercer un contrôle utile, faire face au changement, gestion
de projets, mener des discussions, mettre en œuvre, motiver, former, superviser, rapports avec les autres,
rapporter, résolution de conflits, résolution de problèmes, suivi de progrès, surveiller.

Technique

Bases de données, bilans, construction, correction d’épreuves, dessin assisté par ordinateur,
disposition/conception, édition, programmation html, recherche en ligne, traitement de texte, tableur,
utilisation de logiciels de création des graphiques.

Organisation

Coordonner, gestion de dossiers, méticuleux, planification, systématisation.

Administration et appui général


□ capacités analytiques et d’évaluation □ sens de la planification organisationnelle
□ coaching/accompagnement/conseil □ évaluation des performances
□ contrat/autres négociations □ compte-rendu des performances
□ communication orale/écrite □ résolution de problèmes
□ conférences/planification d’événements □ gestion de projets
□ prise de décisions □ approvisionnement
□ diriger les autres □ achat
□ rédiger des directives, rapports, □ supervision
correspondance
□ fixer des objectifs □ recherche indépendante et analyse
□ audit interne □ planification stratégique
□ connaissance des règles et procédures □ programmation
de l’ONU/UNESCO
□ leadership □ temps et feuille de présence
□ mentorat □ gestion de temps
□ motiver les autres □ organisation de voyages
□ □

Technologies de l’information et de la communication


□ systèmes internes □ ressources humaines
□ applications Cisco □ gestion de l’information
□ installations de tours/antennes □ réseaux/serveurs
□ technologies de base de données □ gestion et administration des performances
□ solutions Data Center □ spécifications requises
□ diagnostics □ et programmation de système de
□ réseaux de distribution □ programmation et conception de systèmes
□ systèmes financiers □ communications vocales/transmission de données

● 48 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

□ technologie hardware/software □ HF/VHF/UHF, micro-onde et requis en matière de


technologie satellite
□ support technique □ VSAT
□ □ conception de Web de/développement/support
□ □

Culture
□ archéologie □ éthique culturelle
□ art □ folklore
□ cinéma □ patrimoine immatériel
□ développement de collections □ dialogue interculturel
□ art contemporain □ bibliothèques
□ artisanat □ livres/littérature
□ histoire culturelle □ monuments
□ expression culturelle □ musées
□ objets culturels □ musique
□ politique culturelle □ tourisme et développement durable
□ danse □ textiles
□ diversité culturelle □ centre du patrimoine mondial
□ ethnomusicologie □ culture physique
□ □

Éducation
□ éducation des adultes □ évaluation
□ éducation de base □ éducation formelle/non-formelle
□ éducation permanente □ VIH/SIDA
□ programme □ éducation supérieure
□ formation à distance □ alphabétisation
□ infrastructure éducative □ capacité de calcul
□ planification de l’éducation □ éducation physique
□ politique en matière d’éducation □ éducation primaire
□ conception/mise en œuvre/monitoring/ □ éducation scientifique/technique/professionnelle
évaluation des programmes éducatifs
□ réforme de l’éducation □ éducation secondaire
□ stratégie de l’éducation □ formation des enseignants
□ soutien de l’éducation □ éducation dans le secteur tertiaire
□ □

Services de maintenance de technologie et de bâtiment


□ construction et services de maintenance □ développement de procédés
□ formulation budgétaire et rapports □ gestion de projets
□ génie civil □ spécification des besoins
□ supervision de chantier □ prévision en matière de travail/entretien/formation
□ étude de faisabilité/évaluations □ rapports techniques
□ étude de procédés □

Finances et comptabilité
□ analyse actuarielle/estimation □ comptabilité analytique
□ audit □ systèmes d’information
□ contrôle de budget et de coûts □ audits internes
□ budgétisation des capitaux □ gestion et contrôle de stock
□ gestion de la trésorerie □ connaissance des règles financières de l’ONU
□ crédit □ rapport de gestion
□ négociation de dettes □ développement de nouvelles affaires
□ connaissance de systèmes financiers de X, □ analyse et planification
ex. FABS, Mercury, système Sun
□ gestion de données financières □ gestion de risques
□ politique financière □ planification de stratégies financières

● 49 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

□ devises étrangères □ finances


□ organisation fiscale □

Ressources humaines
□ conseils en matière de carrière □ service médical
□ développement de carrière □ développement organisationnel
□ gestion du changement de □ retraite
□ allocations/indemnités □ planification et administration
□ diversité □ politique et procédures
□ droit du travail □ évaluation des performances
□ droits/avantages □ recrutement/sélection/placement/ dotation en
personnel
□ profils de poste génériques □ analyse de risques/coût/avantages
□ santé et sécurité sûreté de □ relations entre les membres du personnel
□ conseils en ressources humaines □ stratégies en matière de planification et de gestion
des ressources humaines
□ systèmes de ressources humaines □ tableaux d’effectif/modèles
□ systèmes d’information en matière de □ planification de la succession
ressources humaines
□ assurances □ formation et développement du personnel
□ classification de poste □ gestion de salaires
□ □

Sciences exactes
□ sciences fondamentales □ ingénierie et sciences
□ biosphère □ hydrologie
□ biodiversité □ gestion intégrée des zones côtières
□ renforcement des capacités □ commission intergouvernementale océanographique
□ climat □ politique scientifique
□ observation de la terre □ développement durable
□ sciences écologiques et sciences de la terre □ tsunamis
□ ingénierie et éducation □ évaluation de l’eau
□ □

Opérations
□ administration □ gestion
□ opérations aériennes □ contrôle des mouvements
□ planification budgétaire □ ingénierie des processus
□ construction □ approvisionnement
□ service clientèle □ production
□ produits dangereux (IAW l’A.I.T.A) □ contrôle et gestion de projet
□ distribution □ assurance qualité
□ ingénierie □ recherche et développement
□ contrôle des dépenses □ développement de systèmes
□ production et inventaire □ gestion de qualité
□ gestion de matériel □ entreposage
□ □

Informations publiques/communications
□ production audio(-)/visuelle □ multimédia
□ marque □ information du public
□ communication audiovisuelle □ rédaction de discours
□ stratégie de communication □ journalisme
□ assistance socioculturelle □ gestion de connaissances
□ édition □ relations publiques
□ film □ radio/TV
□ collecte de fonds □ relations avec les media
□ multimédia □ porte-parole

● 50 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

□ collecte de l’information □ traduction


□ portails □ vidéo
□ communiqués de presse □ conception/développement/maintenance de sites Web
□ □

Régional
□ Afrique □ Europe
□ Asie/Asie de l’Est/Asie du Sud □ Amérique centrale/Amérique latine
□ Etats arabes □ Méditerranéen
□ Europe de l’Est □ Moyen-Orient
□ Pays baltes □ Amérique du Nord
□ Les Balkans □ Le Pacifique
□ Caraïbes □ Sahel
□ □ Afrique sub-saharienne

Sécurité
□ anti-terrorisme □ prévention de perte
□ protection rapprochée □ catastrophes naturelles/planification des secours
d’urgence
□ systèmes de communication □ évaluation des besoins
□ sécurité d’entreprises □ sécurité des logements
□ gestion de crises/d’incidents □ organisation des forces de sécurité
□ gestion des urgences et des plans □ prévision en matière e sécurité
d’évacuation
□ détection d’incendie/lutte contre l’incendie □ formation en matière de sécurité
□ gestion des forces de garde □ dispositifs sophistiqués
□ enquêtes (accidents, sécurité-incidents) □ sécurité en matière de personnel

Sciences sociales et humaines


□ anthropologie □ migration
□ bioéthique □ philosophie
□ sciences cognitives □ éducation physique
□ démographie □ sciences politiques
□ éthique □ psychologie
□ études de cas en matière de discrimination □ science et technologie
homme-femme
□ géographie □ politique et recherche en sciences sociales
□ droits de l’homme □ protection sociale
□ assistance humanitaire □ études sur les femmes
□ justice et loi □ la jeunesse et les sports
□ linguistique □ sociologie
□ □ jeunesse et sports

Autres domaines importants


□ analytique/évaluation □ VIH/SIDA
□ meilleures pratiques □ questions humanitaires
□ négociations bilatérales/multilatérales □ identification des besoins et des solutions
appropriées
□ renforcement des capacités □ affaires juridiques
□ société civile/loi □ moyens d’existence
□ résolution de conflits □ médiation
□ désarmement, démobilisation, réintégration □ négociation
(« DDR »)
□ affaires économiques □ affaires politiques/analyse
□ égalité hommes/femmes □ reconstruction post-conflit
□ facilitation □ réfugiés/personnes déplacées/« IDPs »
(internally displaced persons)
□ □ séparation de la justice et du pouvoir
□ □

● 51 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 7 : Auto-évaluation - Objectif professionnel


Préciser l’objectif professionnel que vous poursuivez au tout début de votre CV offre une indication claire sur
ce que vous recherchez. Il attire l’attention du lecteur dans une direction précise tout en fournissant des
informations sur vos qualifications.

Exemples d’objectifs de travail :

• Fonction administrative avec responsabilités en matière de planification de la gestion administrative


dans une ONG de taille moyenne active sur la scène internationale.
• Programmation informatique ou analyse de système. Recherche organisation offrant des opportunités
de croissance et de développement, un contact significatif avec le client ainsi que des occasions de
déplacement sur le terrain.
• Poste de dirigeant de programme à l’international dans le secteur de l’éducation, avec une
concentration de l’activité en faveur de l’éducation des femmes et des filles. Le poste devrait exiger de
la flexibilité et un solide sens de l’organisation de même que la capacité à travailler en étroite
collaboration avec les donateurs et partenaires en vue de l’implantation de projets d’envergure.

Dans l’espace ci-dessous, commencez à travailler la rédaction de votre objectif de travail. Pensez à ce que
vous avez découvert au cours de votre auto-évaluation et notez ce que vous voulez sous forme d’objectif de
travail.

Feuille de travail d’objectif du travail

1. A quel poste aspirez-vous - titre, spécialisation et secteur d’activités ? Écrivez le type de poste recherché, tel
que vous le décririez à quelqu’un de votre entourage :

2. Définissez votre sphère de responsabilité. Décrivez la gamme de tâches que vous accepteriez, de la plus modeste
jusqu’à celles que vous croyez pouvoir réaliser avec succès si l’on vous en donnait la chance :

3. Identifiez vos aptitudes pertinentes à ce travail. Décrivez les deux ou trois qualifications-clés qui sont
particulièrement importantes pour bien réussir dans le poste identifié. Choisissez-en une ou plusieurs – celles dans
lesquelles vous excellez – et que vous utiliserez avec plaisir. Notez-les ci-contre :

4. Identifiez les domaines de spécialisation ou intérêt spécifique que vous voudriez employer dans votre
prochain travail. Si vous avez un intérêt particulier, de l’expérience ou une formation dans un secteur spécifique et
souhaitez l’inclure dans votre objectif (rappelez-vous que ceci peut limiter vos possibilités d’embauche), écrivez-les ci-
dessous :

5. Quel autre aspect de votre vie professionnelle est important pour vous ? Y a-t-il un autre élément que vous
voudriez inclure dans votre objectif du travail ? Il pourrait s’agir d’une valeur qui est particulièrement importante pour vous,
une préférence pour la taille ou le type d’organisation, ou autre chose.

● 52 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 8 : Exemple de lettre pour solliciter un entretien d’information (au


sein de l’UNESCO)

Prénom(s) Nom(s)
Adresse
Numéro de téléphone professionnel
Numéro de téléphone mobile
Adresse électronique (email)

Date

(Madame/Monsieur Prénom Nom)


Titre
Secteur/Bureau

Madame/Monsieur,

Depuis 2006, je travaille au sein de la Division de la promotion ÅPartie I


de l’éducation de base en qualité de spécialiste de
Exposez votre objectif et votre
programme. J’ai toujours été intéressé au renforcement des
intérêt.
capacités éducatives en Asie du Sud-est. Souhaitant effectuer
une mobilité professionnelle, j’ai pris contact avec Mme Jenny
Mentionnez le nom de votre
Pilling (HRM/TCD) qui m’a orienté vers vos services afin
référence.
d’obtenir des conseils ou des suggestions.

Sachant que vous connaissez parfaitement cette région, je ÅPartie 2


vous serais reconnaissant d’accepter de me recevoir afin que
Précisez bien que vous recherchez
je puisse bénéficier de votre expérience. A toutes fins utiles, je
des conseils et non un poste.
me permets de vous joindre mon CV qui vous explicitera mon Joignez toujours votre CV.
parcours académique et professionnel.

Je vous remercie par avance pour le temps que vous voudriez ÅPartie 3
bien me consacrer et je me permettrais de prendre contact
Important : assurez le suivi de ce
avec votre secrétaire pour un entretien avec vous.
courrier
Je vous prie de croire, Madame/Monsieur, à l’expression de
ma considération la meilleure.

Prénom/Nom

● 53 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 9 : Exemple de lettre de remerciement suite à un entretien


d’information

Prénom Nom
Adresse
Numéro de téléphone
Adresse électronique (email)

Date

Monsieur ou Madame « Nom »


Titre
Secteur/Bureau
Organisation
Adresse
Ville, état/région, code postal, pays

Chère Madame/Cher Monsieur,

Je tiens à vous remercier pour l’entretien que vous m’avez accordé


mardi dernier.
* Insérez ici votre sujet : ex :
Vos conseils et suggestions à propos d’une mobilité professionnelle perspectives de carrière ou
en Asie du Sud-est m’ont été très utiles et vont m’aider à concrétiser « programmes intensifs d’étude
mon projet. de X » dans tel ou tel secteur
Sujet ou objet du conseil
Comme vous me l’avez recommandé, je vais joindre Mme Mech
Lay, au bureau de l’UNICEF au Cambodge, qui pourra m’apporter Personne recommandée
d’autres informations et je vais lui indiquer ma décision.
Je vais assister à la conférence suivant votre conseil, organisée par
l’UNESCO sur le renforcement des capacités dans les bureaux hors Préciser votre plan d’action.
Faites-le, c’est important !
Siège en Asie et postuler à l’annonce d’emploi lancée par l’UNICEF
pour un poste de spécialiste en éducation primaire au Cambodge.

Je vous transmettrai mon CV dans les jours qui viennent dès que j’y
aurai ajouté les éléments que vous m’avez judicieusement indiqué de *… ou tout autre document
préciser. numérique ou papier, justifiant
de votre cursus professionnel
(ex : Profile RecrutWeb, PHP,
En vous renouvelant mes remerciements pour cet entretien, je vous P-11, etc.).
prie de croire, Madame/Monsieur, l’expression de ma considération
la meilleure.

Prénom Nom

● 54 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 10 : Entretien d’embauche - Fiche aide-mémoire 10

Date de l’entretien : / / Lettre de remerciement envoyé le : / /

Organisation : Division :

Nom(s) : Prénom(s) :

Titre : Email :

Adresse :

N° de téléphone : Fax :

Nom de l’assistante :

Recommandé par :

Nouvelles références obtenues lors de l’entretien :

Pouvez-vous utiliser son nom comme référence ?

Conseils :

Date de l’entretien : / / au sujet de :

Peut aider à :

Premiers objectifs :

Peut aussi aider à :

Seconds objectifs :

Ses intérêts :
Observations
générales :

10
SIPA Guide to International and Public Affairs, School of International and Public Affairs, Columbia University, 2004, p. 55.

● 55 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 11 : Curriculum vitae I (exemple)


Remarque:
Renseignez-vous sur MARIAM SAID VAN CAUWENBERGE
les normes de
recherche d’emploi
pour chaque pays. Adresse actuelle : Adresse permanente :
Belge
Donner des 34 rue de Grenelle, Sint-Pietersnieuwstraat 25
38 ans
informations sur votre Appartement A.3.09 Gent B-9000
âge, nationalité, état Célibataire
75007 Paris, FRANCE BELGIQUE
civil ou le nombre
d’enfants peut Tél.: +33 1 45 78 62 71 Tél.: +32 9 223 12 34
s’avérer nécessaire, Mob.: +33 6 7890 1234 msvc1970@hotmail.com
recommandé ou à m.vancauwenberge@unesco.org
proscrire !
PROFIL PROFESSIONNEL
Expérience démontrée en marketing, communication et information publique. Excellentes
aptitudes rédactionnelles et d’édition. Ouverture à l’international. Approche réaliste des
problèmes organisationnels et de motivation du personnel. Dynamique et positive.

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES
Depuis 2005 Spécialiste de programme, Bureau de l’information du public, UNESCO, Paris, France
ƒ Suivi et analyse de l’actualité, opinion publique et presse, identification des tendances et
conseil auprès de la direction pour des actions et réponses pertinentes.
ƒ Mise en œuvre des programmes d’information destinés à rendre public les enjeux et/ou
grands événements publics prioritaires : ébauches de stratégies d’informations,
coordination, suivi et communication sur les progrès réalisés, analyse des résultats.
ƒ Développement de la couverture médiatique des évènements de l’UNESCO par le biais de
conférences de presse, entrevues et séminaire de presse.
ƒ Ebauches d’articles pour parution dans les bulletins, périodiques et rapports internes.
ƒ Collaboration avec d’autres secteurs pour améliorer la gestion du partenariat intersectoriel
(interventions internes et externes).
ƒ Point focal pour les questions relatives à l’égalité des genres et la formation.

2003-2005 Spécialiste de l’information publique, Mission de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI)


ƒ Mise en œuvre des programmes d’information pour la couverture médiatique des
événements prioritaires de l’ONU ; coordination et suivi des progrès réalisés, prise de
décision et analyse des résultats.
ƒ Suivi et analyse de l’actualité, opinion publique et presse, conseil à la direction pour des
actions et réponses appropriées.
ƒ Elaboration d’une stratégie pour la médiatisation.
ƒ Elaboration de supports d’information: dossiers de presse, communiqués, articles, etc.

2001-2003 Directrice en communication, Centre Européen pour la Prévention des Conflits


(ECCP), Utrecht, Pays Bas
ƒ Développement et mise en œuvre de la stratégie de communication de l’ECCO.
ƒ Rédaction et développement de supports de communication écrit: bulletins d’information,
bulletins, rapports annuels et brochures.
ƒ Développement du site de l’ECCP : http://www.conflict-prevention.net/.
ƒ Lobbying pour l’ECCP et ses programmes.
ƒ Mise à jour et amélioration de la base de données de l’ECCP.
ƒ Edition de documents en anglais : propositions, présentations et rapports de collecte de
fonds.
ƒ Recrutement et supervisions des stagiaires en communication.

● 56 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

1998-2001 Directrice, Collecte de fonds et communications, Echange international de santé,


Londres, Royaume-Uni
ƒ Contribution au développement de l’organisation, de l’identité et du profil stratégique
externe.
ƒ Elaboration du plan d’action annuel et du budget pour la communication et collecte de
fonds.
ƒ Innovation dans l’utilisation de nouveaux médias pour toucher un plus large public.

1992-1997 Coordonnatrice, Fondation « Opportunities, Vision & Values », Zurich, Suisse


ƒ Campagne de commercialisation dans la partie francophone de la Suisse.
ƒ Organisation et supervision de programmes. Supervision d’une équipe de 8 personnes.
ƒ Définition et mise en œuvre des stratégies marketing.

1990-1992 Coordonatrice des publications, Crisis Group International (ICG), Bruxelles, Belgique
ƒ Production de supports imprimés (disposition, formatage, impression et distribution).
ƒ Responsable de l’impression et de la distribution des publications et de l’envoi des
communiqués de presse par messagerie électronique, fax et courrier.
ƒ Coordination de l’équipe des traducteurs des documents de marketing (français, arabe,
russe, indonésien et espagnol).
ƒ Gestion des bases de données électroniques des contacts et abonnés de Crisis Group.
ƒ Réalisation d’enquêtes externes sur les programmes, activités et recommandations du
groupe.

FORMATION
1988-89 Maîtrise en relations publiques, London College of Communication, Université des Arts de
Londres.
1986-87 Licence en communications, Université Catholique de Louvain, Belgique, (programme
dispensé en anglais)

FORMATIONS COMPLEMENTAIRES

ƒ Certificat universitaire supérieur, Cross-Sector Partnership (PCCP), Programme de


Cambridge pour l’Industrie, Université de Cambridge (2006).
ƒ Formation des formateurs, Centre pour la gestion de conflits, Norvège (2002).
ƒ « Essentials of Humanitarian Practice » (2001) « So, You Think You Want to be a
Humanitarian Worker? », RedR, Royaume-Uni (2000).
ƒ « Proposal Writing: The Comprehensive Course », Foundation Center, Washington, DC
(1999).
ƒ Espagnol intermédiaire, Centro de Lenguas e Intercambio Cultural, Séville, Espagne (1996).

APTITUDES LINGUISTIQUES
Français : bilingue - certificat d’examen de compétence Flamand/Néerlandais : langue
linguistique de l’UNESCO (LPE - 2007). maternelle.
Anglais : bilingue (séjour de deux ans au Royaume-Uni) Allemand : bilingue.
- certificat d’examen de compétence linguistique de
l’ONU (LPE - 2006). Espagnol/Pushtu/Dari : bonnes
notions.

● 57 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Remarque:
Renseignez Annexe 12 : Curriculum vitae II (exemple)
-vous sur
les normes
Chantal SAUVÉ
de
45, rue des Sauveurs CONSEILLERE JURIDIQUE/DROIT INTERNATIONAL
recherche
d’emploi 75009 Paris, France Juriste en droit international.
pour +33-1 23 45 67 89 (boîte vocale) Anglais/espagnol/portugais.
chaque (Mob.) +33-6 12 34 56 78
pays. 20 ans d’expérience dans le conseil juridique et managérial.
csauvé@neuf.fr
Donner des
41 ans, mariée, 2 enfants 7 ans d’expérience dans le développement international.
information
s sur votre Franco-canadienne Solide expérience internationale institutionnelle et privée.
âge,
nationalité,
état civil ou
le nombre Expérience professionnelle
d’enfants
peut
2004 SOCIETE INDIVIDUELLE EN NOM PROPRE, Coarraze, France. Clients internationaux (ONU).
s’avérer
nécessaire, • COACH ET FORMATRICE EN MANAGEMENT.
recommand 1998 – 2003 HSD ERNST & YOUNG, PARIS - LA DEFENSE, FRANCE. CABINET D’AVOCATS INTERNATIONAL.
é ou à
proscrire !
• DIRECTRICE DEVELOPPEMENT.
1996 – 1998 DESSAU, MONTREAL, CANADA. 2EME SOCIETE D’INGENIERIE AU CANADA (450 EMPLOYES/US $45M DE CA).
• DIRECTRICE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL.

1993 – 1996 ORGANISATION DES NATIONS UNIES (HCR), BUREAU REGIONAL DE BUENOS AIRES, ARGENTINE (1 AN)
BUREAU REGIONAL DE CARACAS, VENEZUELA (1 AN), BUREAU DE LIAISON, RIO DE JANEIRO, BRESIL (1 AN).
• CONSEILLERE JURIDIQUE REGIONALE ASSOCIEE ET CHARGEE DU BUREAU DE LIAISON.

1991 COMMISSION DE LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE, SECRETARIAT GENERAL, BRUXELLES, BELGIQUE.


• CONSEILLERE JURIDIQUE.
1990 COMMISSION DE RÉFORME DU DROIT, OTTAWA, CANADA.
• CONSEILLERE JURIDIQUE.
1988 – 1990 COMMISSION DE L’IMMIGRATION ET DU STATUT DE RÉFUGIÉ, MONTREAL, CANADA.
• AGENT D’AUDITION (TRIBUNAL - 1990),
• CONSEILLERE JURIDIQUE (STAGE D’AVOCATE EN CONTENTIEUX - 1989),
• RECHERCHISTE JURIDIQUE (CENTRE DE DOCUMENTATION - 1988).

Formation Publications, recherches et travaux académiques


1992 Université d’Oxford, Angleterre B.C.L. 2005 Chargée de cours, Université de Montréal, Faculté de
(scolarité de doctorat, philosophie du droit). droit. Enseignement du droit international aux
étudiants de 1er cycle.

1990 École du Barreau du Québec, Canada 2001 Introduction au droit international, Flammarion, Paris.
Assermentée comme avocate en octobre.

1989 Université de Montréal, Canada. 1993 Concours académique, droit commercial international.
Licence de droit. 1ère place.

1988 Ecole des Hautes Etudes Commerciales, 1990 « Harmonisation du droit criminel en Europe » (325
Canada. pages), Centre de droit public comparé, Paris, France.
Cours complémentaires en économie
publique. 1991 Mission d’observations en Ex-Tchécoslovaquie (Rapport
soumis à la Commission de la CE).

1989 Mission d’observation : élections présidentielles


chiliennes (Rapport soumis au Ministère des affaires
extérieures, Canada).
Divers Langues
Bureautique : Maîtrise approfondie de Word, Anglais : Excellent niveau
Excel et Power Point.
Espagnol : Excellent niveau
Portugais : Excellent niveau

● 58 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 13 : Curriculum vitae III (exemple)

Diego LOPEZ KIRCHNER Remarque: Renseignez-vous sur les


85, Av. Bellevue normes de recherche d’emploi pour Photo
29200 Brest, France chaque pays. Donner des informations d’identité
¨ : +33 (0)2 98 00 00 00 (répondeur/fax) sur votre âge, nationalité, état civil ou le
nombre d’enfants peut s’avérer
ª: +33 (0)6 12 34 56 78 nécessaire, recommandé ou à proscrire !
dslopezk@yahoo.fr

FORMATEUR
COMPETENCES
• Evaluation des besoins en formation et formation professionnelle
Formation
Animation de séminaires et d’équipes
Transmission de méthodes et contenus de l’audiovisuel, de la photographie et de l’édition
• Edition et communication graphique
Adobe Certified Expert (ACE) sur Photoshop
Maîtrise des chaînes graphiques traditionnelles et PAO
Expérience et pratique de la conception, de la réalisation et du suivi technique d’un produit
imprimé Expérience de l’évaluation des méthodes et supports
Maîtrise complète des principaux logiciels de type PAO sur plateformes MAC OS et Windows
• Conception – rédaction
Recherche d’identification globale
Réalisation de cahiers des charges
Aide à la conception et à la création

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES
2004 – 2005 Société Colarol, Paris - Formateur
Conception, rédaction graphique – Maquettiste PAO

2000 – 2004 Centre de formation professionnelle de Quimper - Responsable administratif


Ingénierie de formation
Gestion administrative et financière de l’organisme
Relation avec les partenaires institutionnels et les entreprises
Suivi pédagogique et administratif des stagiaires

1999 Centre de formation professionnelle de Brest - Formateur


Analyse stratégique
Formation managériale
Ingénierie de formation

1994 – 1999 Société de recherche et d’études aérospatiales (AERIA), Brest - Technicien


photo-interprète
Traitement statistique et cartographique des prises de vue aériennes pour l’urbanisme

DIPLÔMES
1993 Diplôme de Statistiques à l’Université de Brest
1988 Baccalauréat C, Lycée Sainte Thérèse, Brest
1987 Bachillerato, Colegio Francés Hidalgo de México S.C. (Mexique)

LANGUES
Espagnol : Langue maternelle
Français : Langue maternelle
Anglais : Notions

● 59 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 14 : Le PHP et du P-11 - Conseils d’élaboration


Acronymes : Veillez à écrire en entier les acronymes ou abréviations lorsqu’ils sont utilisés pour la
première fois. L’UNICEF ou l’UNESCO peut s’écrire tel quel, dans le contexte du système des Nations
Unies mais « RH » doit s’écrire en entier (ressources humaines) suivi de l’acronyme entre parenthèses
puis sous forme d’acronyme par la suite.
Adresse : Elle doit être complète (appartement, code postal, etc.)
Évitez les erreurs suivantes :
• « Je »… Le pronom personnel est superflu puisque le destinataire sait qu’il s’agit de vous...
• « Responsable de » superflu

• « etc. » qui peut être considéré comme imprécis. Il vaut mieux préciser ce que vous voulez
dire et, au besoin, illustrez vos propos avec un exemple spécifique.
Chômeurs : Aucune entrée spécifique n’est prévue pour les périodes de chômage.
Compétences : Pensez à préparer les exemples illustrant vos compétences et réalisations afin de les
exposer aisément lors de vos entretiens
Contenu : Indiquez les informations une seule fois. Si vous avez déjà parlé du personnel que vous
supervisez dans la partie entreprise/employeur, ne répétez pas ces informations dans la description
des fonctions. Si vous avez développé une compétence spécifique, indiquez-la dans la section portant
sur les réalisations.
Détails : Fournissez des détails quand ils aident vraiment à la compréhension de vos propos. Si ce
n’est pas le cas, omettez-les. Si vous avez suivi un certain nombre de séances de formation sur un
sujet particulier, présentez-les ensemble afin de gagner en concision.
Distinctions académiques : La boîte « distinction ou mention académique » n’a pas été incluse
dans le PHP. Cependant, vous pouvez mentionner les distinctions académiques obtenues durant vos
études (ne pas séparer les études générales et spécialisées, le cas échéant).
• Domaine d’étude principal : Espagnol, Bourse d’Alvarez Alonso.
• Domaine d’étude principal: Affaires publiques internationales, scolarisé à la Fondation birmane.
Vous pouvez également souhaiter refléter une mention obtenue. Exemple : Doctorat obtenu en 2002
avec thèse ayant reçu la mention « Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité ».
Domaine d’études : Si vous avez entièrement rempli la partie « études en sciences humaine », vous
pouvez choisir « autres sciences humaines ».
Domaine de travail : Si vous ne trouvez rien qui corresponde exactement à ce que vous avez fait
(par exemple affaires politiques, affaires civiles, droits de l’homme ou spécialisation de ce genre),
choisissez « domaine de gestion et technique pour lesquels aucune famille de travail n’existe ».
Domaine de travail préféré : Assurez-vos de garder cette section à jour. Vous pouvez également
souhaiter garder deux (ou plus) versions spécialisées de votre P-11 ou PHP.
Formation : Cours complémentaires. Les traiter ensemble par champs d’étude ou par établissement
d’enseignement.
Format : Le PHP n’accepte pas le formatage électronique mais le P-11 le permet. Soyez donc très
vigilant : vérifiez minutieusement la disposition, la ponctuation et l’orthographe après avoir recopié les
textes à partir de Word (ou de votre P-11). Attention : des paragraphes simples et serrés sont exigés.
Lettre de motivation : Il est désormais permis de joindre une lettre de motivation à votre formulaire
– ne négligez pas cette opportunité et suivez les conseils présentés dans la section portant sur ces
lettres.
Mise à jour : La mise à jour du PHP et du P-11 doit être effectuée régulièrement, chaque fois que
vous changez de travail et chaque fois que vous postulez pour un nouveau poste. Vous pouvez
également souhaiter garder plus d’une version de ce document, pour cibler des postes différents.
Veillez à l’éditer à chaque fois que vous devez l’utiliser pour postuler pour un emploi.

● 60 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Modèle : Utiliser les MAJUSCULES pour le(s) nom(s) de façon à permettre – notamment un lecteur
étranger – de distinguer le nom du prénom. Il est utile d’utiliser le titre « madame, monsieur » pour
plus de clarté. Ex.: Kimiko Kageyama ou Mme Kimiko KAGEYAMA ; Xiaolin Xia ou M Xiaolin XIA.
Orthographe : Relisez bien votre travail et éditez-le sur papier parce qu’aucun outil de vérification
orthographique ou grammaticale n’existe dans le logiciel de saisie des PHP ou P-11.
Postes semblables ? Emplois temporaires ? Si vous avez eu de courts mandats ou occupé des
postes semblables durant peu de temps, évitez de créer des entrées séparées.
Qualifications/certifications : Incluez cette information dans la section portant sur la formation et
l’éducation ou la description formelle des fonctions. Pour la certification de l’A.I.T.A ou le CPR
(instructeur de premiers soins), n’oubliez pas de noter la date d’échéance, si nécessaire.
Récompenses, honneurs ou décorations : Ajoutez-les aux réalisations. Mentionnez les
récompenses, en précisant bien les organismes et dates
• Récompense de l’ONU pour le rendement de l’équipe, Centre de coordination d’actions de mine
de l’ONU (UNMEE), Service de la gestion, 2003.
• Prix Ethique Elie Wiesel pour « service méritoire face au danger au Timor Oriental », 1999.
Relations familiales : Mentionnez toute information pertinente
Motifs de départ : Indiquez les raisons pour lesquelles vous avez quitté votre dernier poste. Soyez
bref et positif. Exemples : « fin de projet », « mandat ponctuel », « études » ou
« obligations familiales ». Indiquez « N/A » si vous n’avez pas d’emploi au moment où vous remplissez
votre formulaire. Eviter de détailler le nouveau job, dès que cette information est déjà en dessous.
Salaire : Aucun salaire ? Consultez la section portant sur les volontaires ci-dessous. Si vous avez
oublié votre salaire, regardez le site intranet de l’UNESCO :
(http://intranet.unesco.org/hrm/index.php?id=hr_pay_benefits) ou le site Web de l’ICSC (rechercher
« salary scales » ou utiliser « Quick Links ») : http://icsc.un.org.
Sauvegardez votre travail : le PHP permet la sauvegarde ; faites-le RAPIDEMENT ET
FREQUEMMENT afin de ne pas perdre votre travail. Rédigez et éditez votre document dans Word puis
de copiez et collez-le dans le format des PHP ou P-11. Une fois terminé, relisez et éditez-le sur papier.
PENSEZ à sauvegarder régulièrement !
Sociétés professionnelles et activités civiles, publiques ou internationales : identique au P-11
Support : Sauvegardez une version PDF ou Word de votre PHP/P-11 sur votre ordinateur de bureau
et sur une clé USB (ou autre support électronique, en cas d’urgence)
Réalisations : C’est peut-être l’aspect le plus difficile du PHP. Evitez d’y répéter vos fonctions.
Comment votre travail s’est distingué ? Quels ont été votre impact ou votre valeur ajoutée ? (Voir les
critères de succès de PAS pour plus de conseils). Présentez des exemples concrets et mesurables,
autant que possible. Veillez à n’y faire apparaître que vos réalisations ; vos aspirations et type de
travail ne font pas partie de cette rubrique.
Superviseurs : Fournissez aussi l’adresse email si possible, si le poste a été occupé durant les cinq
dernières années.
Syntaxe et temps des verbes : Évitez de mélanger les temps des verbes, les verbes avec les
substantifs. Ecrivez des phrases simples, claires et courtes en utilisant le présent pour décrire votre
poste actuel et l’imparfait pour les expériences passées.
Transmission du PHP : Si vous voulez envoyer votre PHP en tant que pièce jointe à un courrier
électronique (email), le logiciel de saisie du PHP imprimera votre document et le sauvegardera comme
document « .PDF ». Quel que soit le logiciel utilisé par votre destinataire pour l’ouvrir, le format sera
préservé. Attention : Toutes modifications apportées au PHP après sa transmission électronique ne
seront pas reçues par votre destinataire. En d’autres termes, si vous faites des mises à jour après avoir
soumis votre candidature, elles n’apparaîtront pas.

● 61 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Volontaires (non UNV) : Étiez-vous un volontaire ? Si oui, le formulaire n’acceptera pas le « O »


comme réponse. Vous pouvez cependant indiquer « 1 » de sorte que votre candidature puisse être
recommandée.

● 62 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 15 : Exemple de lettre de motivation - Poste administratif

Date
Prénom Nom
Adresse
Numéro de téléphone
Adresse électronique (email)
M/Mme « Nom »
Titre
Organisation
Adresse
Code de postal, ville et pays
Madame/Monsieur « NOM » 11,
Ayant acquis plus de huit années d’expérience professionnelle dans le domaine Indiquez clairement la raison pour
laquelle vous vous présentez
de l’administration et des finances, je vous fais part de ma candidature au comme candidat(e)
poste d’administrateur CLT 857 publié dans Relief Web le 12 janvier 2009.

Depuis huit années, en qualité de collaborateur au sein du service de gestion Les compétences et l’expérience
décrites sont directement liées à
administrative et financière de l’antenne de la Banque mondiale à Paris, j’ai été
l’annonce d’emploi.
amené à communiquer régulièrement avec des ministères, ambassades et
agences de l’ONU et à organiser des conférences internationales et régionales.
Ma connaissance de plusieurs langues m’a aussi permis de mener à bien des
tâches de traduction et d’interprétariat dans le cadre de l’organisation de ces
conférences.

De plus, j’ai développé au cours de ma carrière, des compétences en


informatique (maîtrise des logiciels de bureautique) et en gestion financière et
administrative. En effet, j’ai coordonné, en qualité de « point focal », le
traitement de la paie de 125 membres du personnel et effectué le traitement
des réclamations d’assurance-maladie au sein de la Direction des ressources
Inclure des détails concrets et
humaines. Les fonds déboursés ont atteint entre €750.000 et €3.000.000. J’ai spécifiques – combien, quand,
également mis au point un système d’inventaire utilisant les nouveaux outils qui, quoi, etc.
informatiques pour lequel par la suite j’ai assuré la maintenance et les
améliorations nécessaires. Enfin, je suis responsable, depuis cinq ans, du
recrutement du personnel de soutien ainsi que des stagiaires de l’antenne de
la Banque mondiale de Paris.

Votre organisation internationale, très développée et présente dans le monde


entier, a certainement besoin de recruter des administrateurs fiables et
compétents afin de gérer au mieux son fonctionnement interne et ses activités. Ceci indique que le/la candidat/e
J’ai suivi avec intérêt les dernières réformes administratives adoptées par votre est motivé(e) et a effectué des
Organisation, notamment dans le cadre de la réforme de l’ONU, et je souhaite recherches
aujourd’hui pouvoir être un acteur de leur mise en œuvre.

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part pour un entretien, je vous Conclure poliment, avec confiance
prie de croire, Madame/Monsieur, à l’expression de ma considération la et de façon proactive
meilleure.

[signature]

11
L’expression « Chère Madame » ou « Cher Monsieur » ne s’utilise que dans les cas où la personne nous est connue. Il est
courant de s’adresser à un(e) étranger(e) par le simple « Monsieur » ou « Madame ». « Monsieur Nom » ou « Madame Nom »
personnalise un courrier adressé à une personne qui nous est étrangère.

● 63 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 16 : Vous présenter en 90 secondes

Instructions : Cette présentation en 90 secondes doit offrir un résumé des points les plus forts
de votre candidature et de ce que vous recherchez.

Résumé professionnel : il s’agit d’un bref instantané portant sur le type de travail que vous
avez effectué, vos aptitudes et compétences principales de même que vos réalisations majeures.

Raison de votre recherche d’emploi : Préparez également une brève réponse expliquant
pourquoi vous recherchez actuellement un travail. Veillez à formuler cette explication de façon
positive : éviter impérativement de blâmer qui ou quoi que ce soit.

Exemple : “Comme vous le savez certainement, l’UNESCO…” (raison du départ/de la recherche).

Objectif futur : Préparez aussi une description précise du poste que vous briguez : secteur cible,
position cible, fonction ou rôle.

Résumé professionnel (60 secondes) :

Raison de votre recherche d’emploi (10 secondes – seulement si on vous le demande) :

Poste recherché (20 – 30 secondes) :

● 64 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 17 : Questions à poser lors de l’entretien d’embauche

1. Quels sont les objectifs à poursuivre en priorité dans ce poste ?


2. Que voudriez-vous voir accompli à court terme (3 mois) ?
3. Quels sont les objectifs à long terme que vous souhaiteriez ?
4. Dans quelles circonstances ce poste est-il devenu vacant ?
5. Quel est le taux de renouvellement du personnel dans le service ? Quels sont les principaux
motifs de départ ?
6. En ce qui concerne la nouvelle personne qui occupera ce poste, que souhaiteriez-vous qu’elle fasse
de différent ?
7. Quels sont les défis les plus importants auxquels devra faire face la personne qui occupera ce
poste ?
8. A votre avis, quelle serait la meilleure façon pour elle de relever ces défis ?
9. Quel support recevra la personne occupant ce poste en termes de personnel, finances, autres
ressources, appui institutionnel, etc.?
10. Quelle liberté de manœuvre aurais-je pour fixer mes propres objectifs, délais et méthodes de
travail ?
11. Quels sont les produits et services qui ont connu le plus de succès au sein de cette organisation au
cours des dernières années ?
12. Quels changements cruciaux prévoyez-vous dans un avenir proche ?
13. Qu’est-ce qui explique le succès de l’unité/la division ?
14. Qui supervise ce poste ? Aurais-je l’occasion de rencontrer la personne ?
15. Est-ce que ce poste comporte des responsabilités de management d’équipe ?
16. Quel est l’environnement de travail ?
17. Comment décririez-vous une semaine ou une journée type dans votre bureau ?
18. Est-ce que je recevrai une formation formelle ?
19. Qu’est-ce que vous aimez le moins dans ce travail ?
20. Quels sont les trois attributs les plus importants pour bien assumer les fonctions de ce poste ?
21. Souhaitez-vous des références ?

Ces questions sont présentées à titre indicatif pour vous aider à préparer votre entretien d’embauche.
Certaines d’entres elles ne seront peut-être pas pertinentes au regard votre situation.

Autres questions que vous pourriez poser

L’important est de vous détendre, de suivre le rythme de l’entretien et de faire de votre mieux. Avant
que vous ne l’ayez réalisé, vous serez déjà dans votre prochain poste !

● 65 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 18 : Exemple de lettre - Accepter une offre d’emploi

Prénom Nom Accepter une offre


Adresse d’emploi 13
Numéro de téléphone
Une fois que vous avez décidé
Adresse électronique (email) d’accepter une offre d’emploi,
confirmez immédiatement par
Date écrit.

Monsieur/Madame « Nom »
Titre
Organisation
Adresse
Code postal, ville, pays

Cher Monsieur/Chère Madame 12,

Je suis très heureux d’accepter votre offre d’emploi pour Marquez votre satisfaction
rejoindre Oxfam en qualité de conseiller politique d’avoir été choisi(e) et rappelez
les termes et conditions de
responsable des changements climatiques. Comme nous votre emploi.
l’avons évoqué lors de notre conversation téléphonique, je Confirmez la date de
vous confirme pouvoir prendre mes fonctions le 19 février commencement de la prise de
2009. J’ai bien compris que je serai affecté à votre bureau vos fonctions. N’hésitez pas à
poser toute question relative au
de Londres, avec de fréquents déplacements sur le terrain
travail.
et la possibilité d’un transfert vers un bureau hors Siège
dans un avenir proche ; pour débuter, mon salaire initial Faites référence au salaire
annuel sera de £42,000. proposé dans l’offre d’emploi.

Je reste à votre disposition pour toute information


complémentaire que vous jugeriez nécessaire de me
demander avant ma prise de fonction.

Je me réjouis de pouvoir bientôt rejoindre Oxfam et faire Clôturez la lettre en réitérant


partie de vos collaborateurs. votre satisfaction à rejoindre
l’organisation/société.

Je vous prie de croire, Madame/Monsieur, à l’expression de


ma considération la meilleure.

Prénom Nom

12
L’expression « Chère Madame » ou « Cher Monsieur » ne s’utilise que dans les cas où la personne nous est connue. Il est
courant de s’adresser à un(e) étranger(e) par un simple « Monsieur » ou « Madame ». « Monsieur Nom » ou « Madame Nom »
personnalise un courrier adressé à une personne qui vous est étrangère.
13
SIPA Guide to International and Public Affairs, School of International and Public Affairs, Columbia University, 2004, p. 49.

● 66 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 19 : Exemple de lettre - Refuser une offre d’emploi

Prénom Nom Refuser une offre d’emploi 15


Adresse
Numéro de téléphone Dès que vous acceptez l’offre d’emploi d’une
organisation/ société, téléphonez ou écrivez à
Adresse électronique (email)
toutes les autres qui étaient aussi intéressées par
vous, afin de les informer de votre décision.
Date Cependant, il est important de ne pas couper les
ponts car vous pourriez en effet avoir besoin de
Monsieur/Madame « Nom » renouer le contact avec elles, pour des besoins
Titre professionnels et/ou saisir d’éventuelles
Organisation opportunités d’emploi futures.
Adresse
Code de postal, ville et pays

Cher Monsieur/Chère Madame 14,

Je vous remercie de l’intérêt que vous avez porté à Lors d’un refus d’emploi, positivez. Selon les
ma candidature pour le poste de Chef de projet au circonstances, indiquez à l’employeur où vous
sein de votre Organisation. Toutefois, je suis allez travailler. [Si vous faîtes des études, dites-
aujourd’hui au regret de décliner votre offre car je leur où vous vous êtes inscrit(e).] Il n’est pas
nécessaire d’indiquer pourquoi vous avez accepté
viens d’accepter de rejoindre l’UNESCO en qualité de
une autre position ni de leur indiquer le montant
Spécialiste de programme au sein du Secteur des
de votre salaire.
sciences humaines et sociales.

Ma décision fut difficile à prendre car votre Exprimez toujours votre satisfaction à toute offre
Organisation et les projets qu’elle mène me reçue et à l’intérêt que vous continuez de porter
paraissent intéressants et motivants. J’espère à l’organisation/société.
sincèrement pouvoir rester en relations avec vous et
je tiens à vous remercier pour le temps que vous
m’avez consacré et la confiance que vous m’avez
accordée.

En vous renouvelant toute ma considération et


gratitude, je vous prie d’accepter, Madame/Monsieur,
mes salutations les plus respectueuses.

Prénom Nom

14
L’expression « Chère Madame » ou « Cher Monsieur » ne s’utilise que dans les cas où la personne nous est connue. Il est
courant de s’adresser à un(e) étranger(e) par le simple « Monsieur » ou « Madame ». « Monsieur Nom » ou « Madame Nom »
personnalise un courrier adressé à un étranger.
15
SIPA Guide to International and Public Affairs, School of International and Public Affairs, Columbia University, 2004, p. 50.

● 67 ●
Þ Guide de carrière de l’UNESCO ß

Annexe 20 : Planification de recherche d’emploi : établir son budget

REVENU
MOIS : 1 2 3 4 5 6 Notes

Vos revenus
Salaire
Indemnités de licenciement
Paiement des heures supplémentaires
Paiement des congés accumulés
Allocations de chômage
Pension ou autres allocations
Autre
Autre

Autres revenus
Salaire du conjoint et/ou des associés
Revenus des personnes à charge
Revenus d’épargne
Revenus d’investissement
Autre
Autre

RESSOURCES TOTALES

DÉPENSES
MOIS : 1 2 3 4 5 6 Notes
Loyer/hypothèque/logement

Assurances
(voiture, santé, etc.)
Charges (électricité, eau, téléphone)

Frais de scolarité/coût de formation

Nourriture

Vêtements

Remboursements de prêt

Impôts et autres charges fiscales

Dépenses diverses

Retenues de l’ONU

Pensions alimentaires à verser (ou


autre)
Autre

Autre

DÉPENSES TOTALES

SOLDE

● 68 ●