Vous êtes sur la page 1sur 28

LES CONFITURES SAINTE JULIENNE DU CAMEROUN

« Saveur des fruits du terroir »

FUTURE SOCIETE COOPERATIVE


« JULIANA NOAH »

********************************
Les Confitures Sainte Julienne du Cameroun (Yaoundé – Cameroun)
Tél. : (237) 22 03 42 79 / cell: 93 49 17 16 / 70 30 20 22 E-mail: giccsj@yahoo.fr
SOMMAIRE

I. L’entreprise, ses moyens et ses produits……………………....…………………P3

I.A. Le gérant, chef d’entreprise…………………………………………………..P3


I.B. Les autres associés……………………………………………………………P3
I.C. L’entreprise……………...……………………………………………………P4
I.D. Son personnel…………………………………………………………………P6
I.E. Les moyens matériels existants dans l’entreprise……………………………..P7
I.F. La comptabilité et outils de gestion de l’entreprise……………………………P8
I.G. Endettement de l’entreprise…………………...………………………………P8
I.H. Le produit……………………………………………………………………...P9
I.I. Impact environnemental de l'activité de l'entreprise

II. Le marché de l’entreprise et les perspectives commerciales……………………..P11

II.A. Notre Marché actuel…………………………………………………………..P11


II.B. La concurrence………………………………………………………………..P12
II.C. Les fournisseurs……………………………………………………………….P14
II.D. La stratégie marketing actuelle……………………………………………….P15
II.E. Nouveaux produits et perspectives commerciales…………………………….P15
II.F. Nouvelle stratégie marketing…………………………………………………..P15
II.G. Objectifs en termes de marché et de chiffre d’affaire…………………………P17

III.Le projet de développement de l’entreprise…………………………………………P18

III.A. Stratégie de développement de l'entreprise……………………………………P18


III.B. Description du projet de développement de l'entreprise………………………P18
III.C. Justification du projet………………………………………………………….P18
III.D. Les moyens supplémentaires nécessaires pour le projet………………………P19
III.E. La matrice financière…………………………………………………………..P19

IV. Le financement de notre projet de développement…………………………………….P25

IV.A. Le plan de financement sur 3 ans………………………………………………P25


IV.B. Le besoin de financement………...…………………………………………….P25
IV.C. Le plan de trésorerie prévisionnel………………………………………………P26

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 2


I. L’entreprise, ses moyens et ses produits

I.A. Le gérant, chef d’entreprise

Nom, prénom BIKELE Francis Gaétan


Date et lieu de naissance 03 Décembre 1983 à Yaoundé
Adresse, code postal, ville, Yaoundé (Emana), BP : 5238 Nlongkak,
Téléphone, fax, adresse
(237) 70 30 20 22 / 93 49 17 16
électronique
Fonction(s) assurée(s) dans
Gérant
l’entreprise
 Management Hôtellerie et restauration.
Formation &  BTS Informatique Industrielle (en cours).
Parcours professionnel  BAC F4TP ;
 CAP MEB ;
 CEPE ;

Expérience(s) dans le métier - Délégué adjoint dans le GIC Confiturerie Ste Julienne.
(technique/commercial) - Stagiaire dans l’ex-unité de confitures du monastère des
Expérience dans la gestion bénédictins du Mont Fébé (1995/1998) ;
d’entreprise - stagiaire au Mont Fébé Hôtel (2005/2006) ;
- saisonnier au complexe sportif de la BEAC (2006/2009) ;
- saisonnier ou extra au Hilton Hôtel (2009/2010) ;
- responsable de la clientèle à Activa-vie Assurance
(2010/2011) ;
- commissaire aux comptes dans la JE.D.E.B (Jeunesse
Dynamique d’Emana Buéa) ;

I.B. Autres associés

Les huit (08) membres associés du conseil d’administration (Famille NOAH Polycarpe)

Répartition du capital (valeur d’une part 5 000 F CFA)

NOM MONTANT PARTS %


NOAH Polycarpe 14 470 000 2 894 90,4375
BIKELE Francis 400 000 80 2,5
TANGA Sylvain Xavier 200 000 40 1,25
NOAH Polycarpe Junior 165 000 33 1,03125
AMBOMO Martine 140 000 28 0,875
NGONO Elie Christian 135 000 27 0,84375
ANDE olivier 130 000 26 0,8125

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 3


AYE adèle 125 000 25 0,78125
BETSENGUE Myriam 100 000 20 0,625
NOAH David 75 000 15 0,46875
FOUDA ONANA Raymond 35 000 7 0,21875
OMGBA Joseph Claude 25 000 5 0,15625
Total 16 000 000 3 200 100

Associé Principal:

Nom, prénom NOAH Polycarpe


Date et lieu de naissance 29/12/1956 à Stam
Adresse, code postal, ville, Yaoundé (Emana), BP : 5238 Nlongkak,
Cet associé remplit-il une Responsable de la cellule de production.
fonction opérationnelle dans
l’entreprise ?
Si oui, laquelle (lesquelles) ?

I.C. L’entreprise

Forme juridique.

Raison sociale / nom commercial GIC Confitures Sainte Julienne. (Changement de forme juridique
en Coopérative Juliana NOAH en cours)
Adresse, code postal, ville, Région du centre au quartier Emana, BP : 5238 Nlongkak,
Yaoundé
téléphone, fax, courrier électronique Tél : (237) 22 03 42 79, courriel : giccsj@yahoo.fr
Activités Transformation et commercialisation des fruits en confitures
naturelles
Date de début des activités 1999
Date et n° d’enregistrement Juillet 1999, N° CE/GP/0662/99/4989

Historique de l'entreprise :

La Confiturerie Sainte Julienne a vu le jour en 1999, lorsque Polycarpe NOAH, qui était le responsable
de l’unité de fabrication et de commercialisation des confitures du Monastère du Mont Fébé, quitte les
moines pour s’installer à son compte, après le départ du Père Ambroise et celui du Père Eugène, qui
militaient dans la promotion de cette activité (les moines restants ayant décidé d’arrêter cette
fabrication).
En accord avec le Père Supérieur du Monastère, Polycarpe décide de reprendre la fabrication et la
commercialisation des confitures et rachète quelques matériels et équipements.
Il décide de former un groupe dynamique et ambitieux qui se constitue en GIC (Groupe d’Intérêt
Commun) pour réaliser le projet.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 4


Le groupe est formé et est constitué de jeunes personnes et autres paysans dans un cadre familial, qui se
spécialise dans la transformation des fruits. Mais le véritable décollage de la structure est retardé par le
manque de financement à cause de la forme juridique (GIC).
Les dirigeants du groupe ont donc décidé de transformer le GIC en une société Coopérative (fin mai
2013) sous la nomination de : «Groupe Juliana NOAH ». Dans la même dynamique, M. NOAH
Polycarpe cède à la société un terrain de 400m² d’une valeur de 6 000 000F CFA et les 02 Bâtiments
qu’il a construit estimés à 8 000 000 CFA ; cela entre dans ses apports et porte ainsi le capital de
l’entreprise à 16 000 000F CFA.

Chiffre d'affaire et résultats nets

(2011) (2012)
Chiffre d’affaires obtenu 5 696 300 F CFA 11 178 500 F CFA
Résultat après impôt 862 615 1 135 737

BILAN AU 31/12/2012

2012

Bruts Amortissement et provisions NETS


Actifs immobilises
Terrain 6 000 000 - 6 000 000
Frais d'établissement 75 000 75 000 -
Bâtiment 8 000 000 5 200 000 2 800 000
Installation et agencement 100 000 100 000 -
Matériels 4 120 000 2 274 500 1 845 500
Total actif immobilise (i) 18 295 000 7 649 500 10 645 500
Actif circulant
Petit outillage de production 375 000 375 000
Stock MP 2 300 000 2 300 000
Autres approvisionnements et consommables 900 000 900 000
Stock PF 1 117 850 1 117 850
Clients 882 073 882 073
Total actif circulant (ii) 5 574 923 5 574 923
Trésorerie actif
Banque, caisse, tontine 2 014 315 2 014 315
Total trésorerie actif (iii) 2 014 315 2 014 315
Total actif (i+ ii + iii) 25 884 238 7 649 500 18 234 738

Passif
Capital 16 000 000 16 000 000
Report a nouveau -
Résultat net de l'exercice 1 135 137 1 135 137

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 5


Total capital propre(i) 17 135 137 17 135 137
Dettes financières - -
Emprunt - -
Total dettes financières (ii) - -
Total ressources stables (i + ii) 17 135 137 17 135 137
Passif circulant
Dette A.O
Fournisseurs 1 099 001 1 099 001
Dettes circulantes hao et ressources assimilées
Dettes fiscales
Dettes CNPS
Autres dettes
Total passif circulant (iii) 1 099 001 1 099 001
Trésorerie passif
Banque, découverts - -
Total trésorerie passif (iv) - -
Total passif (i + ii + iii + iv) 18 234 738 18 234 738

Les bâtiments ont été construits l’un en 1992 et l’autre en 2004 pour des coûts respectifs de 6 000 000
CFA et 4 000 000 CFA. A la création de l'entreprise en 1999, le premier bâtiment avait déjà été amorti
de 7 ans pour une valeur de 2 100 000 CFA ; sa valeur d’entrée au capital a été donc retenue à 4 000 000
CFA et sa durée de vie estimée à 20 ans pour le calcul des amortissements.

I.D. Le personnel

Permanents :
Hommes Femmes TOTAL
Nombre de salariés permanents 04 03 07

Ancienneté
Type de Rémunération Appréciation du chef
Nom Fonction dans
contrat nette d’entreprise (1)
l’entreprise
AWONO Responsable Très bon employé,
2 ans CDI 40 000
Bernard commercial Responsable, motivé
AYE Adèle Très bon employée,
Responsable ; Doit être
Ouvrière 8 ans CDI 35 000
formée pour plus
d’efficacité
Bon employée ; Doit être
AMBOMO Délégué
4 ans CDI 35 000 formée pour plus
Martine Commercial
d’efficacité
Bon employé, doit être
NOAH Chef de
13 ans CDI 70 000 formé pour plus
Polycarpe production
d’efficacité
EMBOLO Ouvrière
6 ans CDI 35 000 Doit faire ses preuves
Séraphine qualité
Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 6
NGA Benoît Commercial 5 ans CDI 35 000 Bon employé
ouvriers Payé à la tache
Moyenne : Pas de
saisonniers (environ Bonne moralité
8 mois contrat
(environ 04) 30 000)

Nombre de salariés payés en dessous du SMIC: 0.


Rappeler le montant du SMIC national : à peu près 28 216 FCFA (43 euro)

Pour l’instant, les employés ne sont pas encore affiliés à la CNPS (caisse nationale de prévoyance
sociale). Les démarches ont été initiées et ce processus est en cours.

Politique de l'entreprise en termes de formation de son personnel

L’entreprise préfinance le renforcement des capacités et les employés remboursent progressivement (par
déduction d’un montant minime sur le salaire mensuel).
En 2012, certains membres du GIC ont bénéficié d’un cycle de formations en création et gestion
d’entreprises proposé par la Pépinière d’entreprises Graines de talent, qui a conduit à l'élaboration du
présent business plan. Ils ont également reçu une formation sur l’éducation financière dispensé par
PlaNet Finance. Ces différentes formations ont permis d’améliorer les compétences en gestion du
personnel.

Emplois occasionnels
L’entreprise emploie-t-elle du personnel occasionnel, si oui pour quelles tâches/occupations ?
- Pour la production en période de haute demande
- Pour la vente (dans les foires)
- Beaucoup de stagiaires en fonction des périodes de stage dans leur établissement

Décrire la politique de l'entreprise pour le recrutement du personnel


La politique de recrutement a trois phases :
- Essai : 3 mois renouvelable 1 fois
- Confirmation 6 à 12 mois renouvelable 1 fois
- CDI : généralement après 24 mois maximum

Conditions de travail
Hygiène et Sécurité/ Dispositions existantes en terme d’hygiène (sanitaires, points d’eau), propreté
des locaux et de protection du personnel aux postes de travail

Hygiène

 Eau fournie avec un particulier possédant un forage


 Nettoyage quotidien des postes de travail
 Nettoyage hebdomadaire de tout le site de production

Sécurité

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 7


 Boîte à pharmacie dans le site de production
 Des caches nez sont à la disposition du personnel travaillant à la production

I.E. Les moyens matériels existants dans l’entreprise

Le terrain et les locaux :


L’entreprise a un site de 400 m2 où s’y trouvent deux bâtiments.
- le site de production d’environ 90 m² bâtis est découpé en deux pièces principales.
- la direction générale et le service commercial sont bâtis sur 40 m2.

Liste des principaux moyens matériels que possède l’entreprise

Date
Désignation Qté Prix U. Prix Total Contact du
d’obtention
Utilisation fournisseur
Petits outillage // // 375 000 Epluchage fruits et autres Marché local 2012
(couteaux…)
Robot Santos 1 700 000 700 000 Emince les fruits HENRI Année 2000
(éminceur) BIAUGEAUD
zone industrielle
Thermoscelleuse 1 1 500 000 1 500 000 Ferme les coupelles MLB France zone Année 2008
manuelle industrielle

Congélateur 1 210 000 210 000 Conservation fruits Marché local Année 2008

Réfrigérateur 1 160 000 160 000 Conservation fruits Marché local Année 2010

ordinateur 1 120 000 120 000 Traitement d’informations Marché local Année 2006

Nous estimons que les équipements (Robot et Thermosceulleuse) sont sous utilisés - à peine 45 % et
nous voulons exploiter ces équipements à un taux de 80%.

I.F. La comptabilité et les outils de gestion de l’entreprise

Actuellement les documents de gestion (comptabilité, gestion commerciale, gestion des stocks,
calcul de la paie) sont traités à l’aide du tableur Excel.

I.G. Endettement de l’entreprise

Pour l’instant, nous n’avons contracté aucune dette financière majeure. Toutefois, nous avons effectué
un emprunt auprès d’un particulier de 320 000 FCFA (en mars 2013) pour la préparation de la foire
agroalimentaire qui s’est tenue à l’hôtel de ville de Yaoundé du 02 au 08 Avril 2013. Le remboursement
de cet emprunt doit se faire en mensualités progressives de 50 000 FCFA et sans intérêt.

Date Montant Intérêt Principal Mensualité Restant dû


Mai 2013 320 000 0 50 000 50 000 270 000
Juin 2013 270 000 0 50 000 50 000 220 000

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 8


Juillet 2013 220 000 0 50 000 50 000 170 000
Aout 2013 170 000 0 50 000 50 000 120 000
Sept 2013 120 000 0 50 000 50 000 70 000
Octobre 2013 70 000 0 70 000 70 000 0

I.H. LES Produits

Nos produits sont de trois types :

Produits Nature Conditionnement Approvisionnement


Le miel nous est fourni par les
commercialisé sous 2 formats :
apiculteurs situés dans la région de
Produit 1 Miel pur - pot en verre 450 g
l’Ouest Cameroun et nous ne
- coupelle 30 g
procédons qu’au conditionnement.
Le beurre de cacao est recueilli à
partir de la cuisson de la poudre de
commercialisé uniquement en
Produit 2 Beurre de cacao cacao. Nous ne le produisons pas ; il
coupelle de 30 g
nous est fourni par les artisans situés
aux alentours de Yaoundé (Mfou)
commercialisées sous 4 formats :
5 Kg, 1 Kg, 450 g, 30 g et en 9
Produit 3 : confitures 100% variétés : casmangue, ananas,
naturelles mangue, goyave, papaye, gelée
de goyave, fruit sauvage, safou,
orange,

NB : Pour ces deux premier produits, nous ne pouvons pas décrire le cycle ni les matières premières
utilisées pour la production car nous n’assurons que leur conditionnement et leur commercialisation.

Les produits sont 100% naturels c’est-à-dire faits uniquement avec de la pulpe de fruits, du sucre
(saccharose) et du jus de citron comme acidifiant et conservateur. Nous n’utilisons pas d’acide citrique,
ni de sirop de glucose-fructose, ni de colorants ni arôme artificiels. Les fruits que nous traitons
proviennent de l’agriculture paysanne traditionnelle, et nous envisageons de signer avec des fournisseurs
une charte qualité.

NB : Dans tout ce qui va suivre, nous ne parlerons que des produits 3 c'est-à-dire des confitures, objet
du présent plan d'affaires.

Prix de revient et de vente des produits


Format Prix de revient Prix de vente (FCFA)
Pot de 5 kg 5 000 8 500
Pot de 1 kg 1 400 2 500
Pot de 450 g 900 1 500
Coupelle de 30 g 80 150

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 9


Description des emballages

Les formats de 5 kg, 1 kg et 450 g sont conditionnés dans les pots en verre. Les deux derniers
sont cédés avec le produit mais celui de 5 kg nous est restitué par les clients après consommation du
produit pour être recyclé.
Le format 30 g est conditionné dans des coupelles qui sont des boites en plastique avec couvercle en
aluminium.

I.I. - Impacts sur l’environnement et mode de gestion

 Avantages des produits des confitures Ste julienne


Les produits des confitures Ste julienne ont l’avantage d’être naturels et biologiques. En effet les fruits
utilisés dans la confection sont issus de l'agriculture paysanne familiale traditionnelle, où ils sont
cultivés sans engrais chimiques destructeurs des sols et de la biodiversité. De même, le processus de
fabrication des confitures ne fait intervenir aucun produit chimique (pas d’acide citrique, de
conservateur ni de colorant chimique) dans les produits.
Les produits de l'entreprise Sainte Julienne ont ainsi un impact très positif sur l'environnement, et c'est
l'une des valeurs fortes défendues par l'entreprise.

 Nuisances répertoriées pour l'environnement et mesures d'atténuation

Nature du risque Mode de gestion/mesure d’atténuation


Forte consommation d’eau du Disponibilité d’un forage dans le voisinage.
pour le lavage des fruits. Dans les investissements futurs, il est envisagé la mise en
Dépendance du réseau place d’une petite station de traitement des eaux de lavage
d’adduction d’eau publique afin de recycler cette eau et amoindrir considérablement
CDE. notre dépendance en consommation d’eau du réseau CDE.
Nous disposerons aussi des containers de collecte des eaux
de pluie qui seront elles aussi traitées puis, utilisées
uniquement pour le lavage des fruits.
Production secondaire de Pour les déchets, deux solutions sont envisagées :
déchets (peaux, noyaux et - Enlèvement des déchets par HYSACAM (société de
pépins des fruits) ramassage d’ordures ménagères),
- Vente des déchets auprès des éleveurs et des agriculteurs.
Coupelle en plastique jetée dans Une réflexion est en cours pour l’instauration d’une prime
la nature après consommation aux utilisateurs en cas de retour des emballages. Il s’agira
du produit par les utilisateurs. par exemple d’offrir une ou plusieurs coupelles à tout
client ou personne qui aura rassemblé un certain nombre
d’emballages vides.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 10


II. Le marché de l’entreprise et les perspectives commerciales

II.A Le marché actuel

Nous nous situons sur le marché des confiseries avec une spécialisation particulière sur les
confitures faites à base de fruits locaux. La confiture est un très vieux produit dont il est difficile de
changer la recette. Certes, on peut imaginer un grand nombre de confitures différentes en faisant varier
les fruits et en les mélangeant (par exemple fraises-framboises), mais les habitudes de consommation
sont très traditionnelles.

Le marché des confitures au Cameroun est reparti entre les produits importés et les produits locaux de
production artisanale ou semi-industrielle. Il existe une partie marginale des produits « fait-maison »
dont l’incidence est négligeable sur le marché.

Le marché de l’entreprise Sainte Julienne est actuellement concentré dans la ville de Yaoundé, toutefois
nous avons deux grossistes qui prennent nos produits pour les revendre, l’un à Kribi (ville du sud
Cameroun) et l’autre dans la ville de Douala et au Gabon.

 Prix et formats
Sur le marché de la confiture, les prix et les formats sont très variables, ce qui brouille les repères des
consommateurs. Il n’existe pas de format standard : on trouve ainsi des pots de 30g, 310g, 330g, 350g,
370g, 400g, 450g, 500g, 750g, 1kg... Cette profusion de formats rend les comparaisons difficiles.

 Segmentation du marché
Au Cameroun, le marché des confitures est segmenté selon la gamme des produits.

 Confiture standard ou Classic


C’est le bas de gamme en premier prix, souvent produit localement et de façon artisanale. Il vise le
client lambda, quelque soit son niveau de revenus.

 Confiture Extra
C’est un produit de milieu de gamme de qualité convenable, provenant à la fois des importations ou de
la production locale. Il vise les classes moyennes de la population.

 Confiture Prestige
C’est le produit haut de gamme, destiné à la clientèle VIP (expatriés, cadres supérieurs etc…).

Evolution du marché ces trois dernières années

Année CA Evolution (%)


2010 3 462 750
2011 5 696 300 64
2012 11 178 500 96

Comme le montre le tableau ci-dessus, le taux d’évolution du marché lu à partir du chiffre d'affaires de
l'entreprise se situe au delà des 50% ; ces taux peuvent sembler excessifs mais ils sont pourtant bien
réels. La principale raison se trouve dans le fait que le marché existe et que la demande est supérieure à

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 11


l'offre. Nous sommes cependant incapables de le satisfaire dans la mesure où les emballages nous font
défaut et limitent ainsi notre commercialisation.

Notre clientèle actuelle est constituée en majorité des particuliers, nous avons arrêté de fournir les hôtels
car ils commandaient des quantités que nous n’étions pas capable de satisfaire en l'absence de fonds de
roulement suffisant. En plus, les ventes se faisaient à crédit, ce qui influençait fortement notre trésorerie
et notre capacité de production.

 Ciblage et positionnement
Notre offre cible in fine les particuliers consommateurs de nos produits. Pour les atteindre nous
vendons directement à nos consommateurs qui peuvent soit nous joindre par téléphone soit visiter nos
boutiques d’exposition.
La cible est donc large. Nous ne suivons pas une politique de spécialisation ou de niche et nous
adressons au gros du marché. On peut donc parler de marketing indifférencié.
Nous avons donc adopté une politique de marketing indifférencié qui s’adresse au segment principal du
marché, défini de façon très large : hommes, femmes, enfants, de la classe moyenne, cherchant une
confiture de bonne qualité à un prix convenable.

 Le business model
Notre entreprise est spécialisée dans la production des confitures à base des fruits locaux. Nous
achetons nos fruits chez les producteurs locaux installés dans la ville de Yaoundé et ses environs. Pour
transformer les fruits en confiture, nous avons une unité de production équipée d’un matériel adapté à
notre volume de production et comprenant notamment un Robot Santos, une thermoscelleuse manuelle,
un réfrigérateur, un congélateur et divers petits outils. Pour faire fonctionner ce matériel de production,
nous avons en charge une équipe de neuf personnes permanentes comprenant le personnel
d’encadrement (2 personnels), la force de vente (4 personnes) et la force de production (3 personnes),
auxquels viennent s’ajouter quatre ouvriers saisonniers recrutés en période haute. Ce personnel assure la
production, le stockage et la distribution de nos produits. Les clients accèdent à nos produits soit
directement (usine, boutiques), soit en allant chez les distributeurs (grossistes, grandes surfaces,
boutiques) soit en consommant dans les hôtels et les restaurants. Le cout de production et de distribution
représente en moyenne 60% du prix de vente du produit. Ce qui fait que l’entreprise génère une marge
brute située aux environs de 40% qui est repartie entre les parties prenantes du projet.

II.B. La concurrence

Les fabricants de confiture qui existent dans notre pays ne font pas face à la demande ; le 1/10e du
marché n’est même pas satisfait (surtout les hôtels et la chaine hôtelière). Il est vrai que le manque
d’infrastructure est le véritable problème ; mais il y a aussi à côté le manque d’innovation et la stratégie
de production qui reste monotone.

Le tableau suivant présente quelques concurrents sur le marché :


Prix de Noms des concurrents et
Produits Conditions de vente
vente origine
Confiture Ananas (coupelles
150F CFA
30g) Rock Farm
40 à 45% de fruits
Confiture Mangue (coupelles (Cameroun)
150F CFA
30g)

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 12


Confiture Goyave (coupelles
150F CFA
30g)
Confiture Citron (pots x
1 250F CFA
310g)
Confiture Ananas (pots x
1 250F CFA
310g)
Confiture Papaye (pots x
1 250F CFA
310g) Trappistines d’Obout
40 à 45% de fruits
Confiture Mangue (pots x (Cameroun)
1 250F CFA
310g)
Confiture Orange (pots x
1 250F CFA
310g)
Confiture Goyave (pots x
1 250F CFA
310g)
Confiture Framboises (pots x
2 850F CFA
350g)
45% de fruits Fine Ligne (France)
Confiture Cerises (pots x
2 850F CFA
350g)
Confiture Goyave (pots x
3 000F CFA
375g)
50% de fruits Confiture Extra (France)
Confiture Banane (pots x
3 150F CFA
375g)
Confiture d’Abricots (pots x
1 300FCFA
450g)
Confiture Cerises (pots x
1 300FCFA
450g)
35 à 40% fruits Valblan (France)
Confiture d’Abricots (pots x
2 500FCFA
1kg)
Confiture de Fraises (pots x
2 500FCFA
1kg)
Confi. Gelée Groseilles (pots
1 700FCFA
x 370g)
45% de fruits Belle France (France)
Confiture de Fraises (pots x
2 800FCFA
450g)
Confiture de Fraises (pots x
2 850FCFA
1kg)
35 à 40% fruits Winny (Belgique)
Confiture d’Abricots (pots x
2 500FCFA
450kg)
Confiture Cilicie (pots x
1 750FCFA
400g)
35 à 40% fruits Facci (Alta villa)
Confiture Pèche (pots x
1 250FCFA
400g)

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 13


Avantages concurrentiels

Produit et processus de fabrication


Nous développons comme avantages compétitifs :
- le maintien d’une fabrication artisanale, qui jouit d’une forte image partout dans le monde ;
- une qualité haut de gamme, avec une sélection rigoureuse de nos fruits, avec à moyen terme le
développement de « produits de terroir » (Safou, Ananas de Bafia, Cerises de nos forêts) ;
- produits constitués à 65% des fruits, ce qui n’est pas le cas chez les concurrents (50%
maximum).

Prix et avantages accordés


- Les portions Hôtels de 30g seront distribuées dans les cartons de 100 coupelles (une réduction de
3%/carton) ;
- Le prix de vente est inférieur à ceux des concurrents.

Distribution

- Proximité du marché

II.C Les fournisseurs

Intrants /MP Fournisseur statut Est-il contact


remplaçable ?
Fruits Association Intermédiaire Oui 79 23 31 76
JEDEB ;
David NOAH Producteur Oui 99 74 76 32
Pots Vercam (Douala) Producteur Oui
Stratex (Douala) producteur Non
Hôtels (cuisines) Recyclage
Coupelles MLB (France) Producteur Non (33) 05 56 44 36 11
Sucre Marchés locaux Revendeurs Oui
Carton Marchés locaux Revendeurs Oui

La fourniture en matières premières, intrants et emballages reste notre ventre mou car elle conditionne le
marché et notre capacité à satisfaire nos clients.

II.D Stratégies marketing actuelle

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 14


Les prix de vente de nos produits actuels
Format Prix de vente (FCFA)
Pot de 5 kg 8 500
Pot de 1 kg 2 500
Pot de 450 g 1 500
Coupelle de 30 g 150

Les prix sont fixés à partir des éléments suivants : nos coûts de production, la qualité de nos produits
(teneur en fruits) et des prix des concurrents.

La distribution

Les consommateurs s’approprient nos produits de différentes façons :


- Ils viennent les prendre à l’usine avec l’avantage d’une réduction des prix (environ 15 % des
ventes),
- Ils se ravitaillent dans nos points de vente (environ 60%),
- Ils se font livrer les produits (si la livraison a lieu dans la ville de Yaoundé, nous supportons les
frais de transport ; mais si elle doit se faire hors de la ville, ces frais sont à la charge du client) : 25% des
ventes.

Promotion
Actuellement la promotion de nos produits se fait dans des points de dégustation se trouvant dans des
hôtels et des restaurants. Une autre part importante de la promotion se fait dans la participation aux
foires et aux expositions, même si elle nous coute chère pour le moment.

II.E Nouveaux produits et perspectives commerciales

Nous envisageons de produire 3 nouvelles variétés de produits (Extra, Prestige et fruit-miel) en 6


conditionnements (30g, 40g, 370g, 450g, 1kg et 5kg).
- des portions hôtelières EXTRA (coupelles de 30 g pour petit déjeuner) ;
- des portions hôtelières PRESTIGES (pots en verre 40 g pour des classes V.I.P) ;
- des pots cylindriques ménages (pots en verre 450 g gamme extra ;
- Des pots à facette ménages (type <<Bonne Maman>>) de 370 g gamme Prestige ;
- Des coffrets cadeau avec un assortiment (uniquement en qualité Prestige).

II.F. Nouvelles stratégies Marketing et commerciales

Les stratégies envisagées restent essentiellement dans un premier temps la vente de proximité avec pour
cible les hôtels et les restaurants en leur concédant des rabais, ensuite le rapprochement vers les
supermarchés constitue l’axe deux de notre stratégie.
En troisième lieu, garder les stratégies utilisées actuellement pour la fidélisation des clients (point de
vente, vente usine et livraison à domicile).
Nous pourrons ainsi décliner notre nouveau mix-marketing.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 15


 Le produit
 Le nom de la marque évoque à lui seul l’image de notre produit : Ste Julienne, simple et
classique.
 Le packaging est pour Ste Julienne l’élément peut-être le plus important pour exprimer le
positionnement. Le pot va jouer un rôle déterminant dans notre succès. Tous les codes de la
confiture traditionnelle s’y retrouvent.
 La forme du pot reprend à l’identique le pot en verre traditionnel.
 L’étiquette simple, aérée permet de mettre en valeur le fruit à base duquel a été faite la
confiture.

 La communication
Le vecteur principal de la communication est le produit : Le produit exprime à lui seul très bien notre
positionnement. L’utilisation des autres outils de communication aura donc pour seul rôle de renforcer
notre stratégie de communication.
Nous utiliserons principalement les outils de communication hors media pour un départ.

 Le prospectus
Les prospectus seront conçus et distribués individuellement à nos prospects. Agréables et illustrant la
qualité et les vertus de nos produits.

 Le bouche-à-oreille
Notre enjeu c’est de faire de chaque client un ambassadeur de l’entreprise. Il nous faut rendre le produit
suffisamment attachant pour que chaque client en devienne ensuite le porte parole.

 Participations aux foires et salons


Nous allons cibler les salons professionnels et les foires les plus courus pour faire connaitre notre
produit à un maximum de consommateurs potentiels.

 Le prix
Le prix de vente de nos produits se situe dans une gamme comparable à celle de toutes les marques
concurrentes. Augmenter les prix nous ferait courir le risque de réduire les quantités vendues et donc les
quantités produites, ce qui augmenterait la marge de manœuvre des concurrents.

 La distribution
L’axe majeur de notre distribution actuellement est la vente directe aux particuliers. Nous envisageons
de relancer la vente via les hôtels, les grandes et moyennes surfaces pour toucher un public plus large.
Pour y parvenir, nous devons augmenter nos capacités de production pour répondre aux exigences de
cette clientèle. Cette stratégie va probablement affecter le niveau de nos marges mais nous pourrons
compenser par un volume de ventes plus élevé.

II.G objectifs en termes de marché et de chiffre d’affaire

Le marché

Nos objectifs pour les trois prochaines années sont :


1- Avoir ici à Yaoundé les hôtels (au moins 5 grands) et les restaurants (au moins 20) dans notre
portefeuille client ; à Douala 2 hôtels et 10 restaurants.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 16


2- pour les super marchés, seule la ville de Yaoundé sera concernée (Casino, Mahima, Bon prix,
Montana, SKT, Eco marché), l’objectif ici reste d’avoir au moins 4 Super marchés où distribuer nos
produits ;
3- Fidéliser la clientèle actuelle.

Le chiffre d’affaire

Notre objectif en termes de CA est de réaliser un minimum de 2 000 000 FCFA par mois en 2014 et
2015 et passer à au moins 3 500 000 FCFA chaque mois après 2016.

Marché 2011 2012 2013 2014 2015


Marché local 5 696 300 11 178 500 15 000 000 23 000 000 28 000 000

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 17


III. Le projet de développement de notre entreprise

III.A. Stratégies de développement de l’entreprise

Nous avons le savoir-faire. Bien sûr, il est perfectible, et nous sommes intéressés à le perfectionner.
Mais le plus important pour nous aujourd’hui est la stabilisation de la production et la promotion des
ventes : il s’agit d’être capable de répondre à tout moment aux besoins des consommateurs.
La stabilisation de la production passe par le ravitaillement en matière première et en emballage.
Il est question de nous doter en fonds de roulement qui nous mettrait à l’abri des spéculations du marché
des intrants (prix et disponibilité des fruits et du sucre fluctuant en fonction des saisons). Cela nous
permettrait de stocker des emballages et des matières premières pour 3 à 4 mois.
La promotion des ventes vise à nous assurer l’écoulement des productions futures. Ici encore le fonds de
roulement semble être la solution qui pourrait nous permettre d’avoir des contrats de publicité.

Le projet concerne
 L’augmentation de la capacité de commercialisation des produits existants,
 L’amélioration des produits existants,
 Le développement de nouveaux produits,
 La pénétration de nouveaux marchés,

III.B Description du projet de développement de l’entreprise

Date pour
Désignation Qté Prix Utilisation acquisition
Contact du fournisseur
1 Remplissage, HENRI BIAUGEAUD 2015
Doseuse de coupelles et homogénéité de la 5Bordeaux France zone
pots en verre 9 360 000 confiture industrielle)
1 HENRI BIAUGEAUD 2014
Capsuleuse twist off 03 Ferme les différents 5Bordeaux France zone
formats de pots en verre 5 408 000 pots industrielle)
1 3 272 750 HENRI BIAUGEAUD 2016
Sert à émincer les 5Bordeaux France zone
Coupe légumes fruits et les légumes industrielle)
1 1 500 000 Etiqueter nos 2016
Etiqueteuse produits Fournisseurs Chinois
Besoin en fond de 3 500 000 2014
roulement Financer l’activité

Rationalisation et sécurisation des approvisionnements, pénétration de nouveaux marchés (notamment a


l’export), augmentation des capacités de production, de la productivité, de la rentabilité, de la qualité des
produits via la normalisation ; tels sont les grands axes de notre projet de développement.

III.C. Justification du projet

Ce projet est très important pour l’avenir du GIC Confiturerie Ste Julienne. En effet, jusqu’à ce jour
notre production est à un niveau acceptable mais la commercialisation ne suit pas toujours à cause du
déficit d’emballages pour le conditionnement.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 18


Ainsi, les produits fabriqués passent trop de temps à l’usine avant d’être conditionnés. Nous sommes
donc très souvent obligés de faire deux et parfois même trois pasteurisations au lieu d’une seule pour
conditionner les produits : une lorsque nous produisons et gardons et une deuxième lorsque nous
voulons conditionner le produit. Cette démarche nous expose aux coûts supplémentaires, aux ruptures
de stock de matières premières et aux variations des prix au ravitaillement.
Par ailleurs, le rythme de notre production est un peu ralenti à cause du manque d’une partie de l’outil
de production ; en effet, nous ne disposons pas encore de machine et matériels pour la fermeture des
pots, ce qui est un handicap.
Par ailleurs, la qualité de notre produit aujourd’hui est telle que le seul frein à nos ventes est le fait que
le client potentiel ignore son existence. Le besoin en communication est nécessaire pour une grande
visibilité et promotion de nos produits.
Partant aujourd’hui de la ville de Yaoundé, c’est tout le pays qui a besoin d’être informé de l’existence
de nos produits ; mais nos moyens propres ne nous le permettent pas.
Au total la seule condition à la réussite à nos yeux semble être que nous puissions disposer d’un fonds
de roulement important pour produire et distribuer, et du capital investissement pour l’acquisition de
nouvelles machines pour un conditionnement rapide.

III.D Les moyens supplémentaires nécessaires pour le projet

Il est urgent et important pour nous d’avoir un fond de roulement assez important pour pouvoir
constituer des stocks, mettre sur pied notre plan commercial et marketing, provisionner notre trésorerie
pour faire face aux besoins urgent de liquidité.
Notre besoin de financement prend donc en compte le BFR (calculé en tenant compte des stocks, des
créances et des dettes fournisseurs), les besoins de mise en place des plans commerciaux et marketing
ainsi que notre besoin en trésorerie.
Toutefois, même si l'entreprise dispose actuellement de quelques équipements : la thermoscilleuse, qui
sert à la fermeture des coupelles, un robot à émincer « Santos » qui sert au découpage des fruits ; il sera
nécessaire d’acquérir à moyen terme d’autres équipements permettant de renforcer la productivité,
notamment la doseuse pour le conditionnement industriel des pots et la capsuleuse « Twist off » pour la
fermeture des pots. Il existe sur le marché des machines capable de faire les deux opérations en même
temps mais leur coût d’acquisition est plus élevé que ceux d’acquisition des deux séparément.

Budget provisoire pour la communication et la promotion

Libellé 2014 2015 2016


Foires et expositions 250 000 250 000 237 500
Affiches 100 000 100 000 95 000
Gadgets 150 000 150 000 142 500
Total 500 000 500 000 475 000

III.E Matrice financière

A. Le besoin en fond de roulement (la méthode est celle du BFR normatif)

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 19


Politique de stock de matières premières

Les matières premières sont prioritairement les fruits et le sucre. L'objectif est de profiter des
périodicités du marché pour se ravitailler au maximum lorsque le prix est au plus bas, généralement
après les périodes de récolte.
Il s’agira pour nous de constituer des stocks afin d’éviter :
- la rupture de production de certains parfums dû à la saisonnalité des fruits ;
- l’inflation du prix du sucre sur le marché qui influence fortement nos coûts de production, le sucre
étant une de nos principales matières premières.

Les produits finis


Actuellement il n’y a pas de politique de stockage de produits finis proprement dit, car tout ce qui est
produit est vendu, même si très souvent 10% des produits finis restent en stock.
Compte tenu du fait qu’une partie de la production est stockée, nous devons chercher et dégager des
ressources afin d’éviter un ralentissement ou un arrêt momentané de l’activité.
La valeur du stock en PF correspondant est égale à 10 % de la valeur du CA réalisé.

Les emballages
Nous pensons qu’il serait optimal que nous disposions des emballages équivalents à au moins trois mois
de production et que les commandes soient passées 6 semaines avant la fin du stock pour permettre une
commercialisation continue de nos produits.
Actuellement, le stock des emballages représente 20% de la valeur d'achats des cartons.
Nous n’avons pas de stock de conditionnement en pot.
Compte tenu de notre projet d’extension et de développement de l'entreprise pour faire face aux
exigences du marché, nous allons constituer des stocks de pots. Ainsi, la valeur du stock moyen des
emballages sera constituée à terme de 40% de la valeur des achats des pots et 30% de la valeur des
cartons.

Dettes fournisseurs
Les dettes fournisseurs correspondent à la valeur des achats à crédit auprès des fournisseurs. Il est de
20% du montant total des achats.

Mode d’encaissement et de décaissement


Catégorie Encaissement Décaissement
Clients comptant 30j 60j + de Comptant 30 j 60j + de
60j 60j
Client 80% 20%
Matières premières 65% 35%
Emballages 100%

Détermination du BFR

2 012 2 013 2 014 2 015


Créances clients 2 235 700 3 020 000 11 578 300 14 406 875
Délai moyen de règlement des créances 30 30 90 90
Stock moyen MP 566 238 755 637 2 611 235 3 247 544
Délai moyen 15 15 45 45

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 20


Stock emballages et conditionnements 20 000 40 000 1 711 087 2 109 073
délai moyen 30 30 120 120
stock PF 1 117 850 1 510 000 2 315 660 2 881 375
Délai moyen 60 60 60 60

Dettes fournisseurs 1 452 290 1 787 416 2 954 531 3 662 571
Délai règlement fournisseurs 15 15 15 15

Créances clients en jr de CA 183 756 248 219 2 854 923 3 552 380
stock 208 670 282 560 1 265 139 1 567 427
TOTAL A 392 426 530 780 4 120 062 5 119 807
Dettes Fournisseurs en jr 59 683 73 455 121 419 150 517
TOTAL B 59 683 73 455 121 419 150 517

BFR (A-B) 332 743 457 324 3 998 643 4 969 290
Variation du BFR 332 743 124 581 3 541 319 970 647

Les créances clients représentent actuellement 20% du CA et sont réglés à 30 jrs, mais compte tenu du
fait que nous comptons renouer avec les hôtels et les supermarchés, ce pourcentage devrait passer à 50%
et les délais à 90 jrs à partir de 2014, car c’est la pratique de ces clients.
Le stock moyen des emballages sera de 35% des achats et la durée portée à 120 jrs pour éviter tout
désagrément.
Les achats consommés acquis à crédit auprès des fournisseurs représentent environ 20% des achats
totaux et sont réglés à 15 jours.

B. Les chiffres d’affaire

2012 2013 2014 2015


coupelles 30g 3 404 000 5 600 000 6 133 300 7 666 650
pots en verres 40g - - 3 466 650 4 333 300
pots en verres 370g - - 4 400 000 5 500 000
pote verre 450g 3 702 000 4 300 000 3 066 650 3 833 300
pot en verre 1kgs 1 258 500 2 200 000 2 640 000 3 168 000
pot en verre 5 kg 2 814 000 3 000 000 3 450 000 4 312 500
CA ANNUEL 11 178 500 15 100 000 23 156 600 28 813 750
production stockée 1 117 850 1 510 000 2 315 660 2 881 375
autres produits 496 588 529 412 608 824 761 029
total produits 12 792 938 17 139 412 26 081 084 32 456 154

Les autres produits ici sont tirés de la vente des pots de conditionnement des confitures en 5 kg. En
effet, le prix de vente de ces confitures n’intègre pas le coût des pots et les clients doivent payer pour
avoir le pot ou alors donner une consigne de 1 500 F qu’il pourront récupérer une fois le bocal remis.
Cette dernière méthode est privilégiée car elle favorise le recyclage des pots en verre ainsi que
l'accessibilité du produit pour les clients.

Nous avons retenu l’hypothèse d’un taux de croissance de notre marché entre 15 et 25% selon les
produits.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 21


C. Tableau des achats

Les achats représentent la valeur des quantités d’intrants utilisés pour la fabrication et le
conditionnement des produits. Il est donné par le coût de production qui est la part de la production dans
le chiffre d’affaire.

Ces coefficients pour les différents produits sont de :

PRODUIT MP EMBALLAGE
30g 0.47
40g 0.30 0.36
370g 0.39 0.17
450g 0.48 0.17
1kg 0.50 0.20
5kg 0.59 0.19

La formule de calcul est la suivante pour les MP par exemple :

Achats MP (2013) = CA 30g * 0.47 + CA 40g*0.30 + CA 370g*0.39 + CA 450g*0.48 + CA 1kg*0.5 +


CA 5kg*0.59

Tableau des achats calculés :

2012 2013 2014 2015


Matières premières 5 662 377 7 556 373 10 444 939 12 990 175
Conditionnement pot en verre 1 499 074 1 180 706 4 127 717 5 122 682
Emballages cartons 100 000 200 000 200 000 200 000
total 7 261 452 8 937 078 14 772 656 18 312 857

D. Le personnel

Remarque : Jusqu’en 2012, il n’y avait pas de rémunération à proprement parlé du personnel ; nous
distribuons une prime de 150 000 FCFA répartie entre les employés, que nous considérons comme
salaire chaque mois. Pour cette année 2013, cette prime est passée à 250 000 FCFA. Les salaires
véritables et budgétés sont ceux commençant en 2014.

Salaires annuels
Désignation Nbre Sal Unitaire sal mensuel Année 1 à 3 Année 4 et 5
Gérant 1 60 000 60 000 720 000 756 000
Responsable de Production 1 60 000 60 000 720 000 756 000
SECRETAIRE comptable 1 35 000 35 000 420 000 441 000
Responsable commercial 1 45 000 45 000 540 000 567 000
vendeur 1 35 000 35 000 420 000 441 000
ouvriers qualifiés 2 32 500 65 000 780 000 819 000
TOTAL 7 300 000 3 600 000 3 780 000

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 22


Dans ce tableau, seuls les employés permanents ont été pris en compte ; le surplus étant reversé dans le
tableau des frais généraux, car ils n’interviennent que lorsque la production est abondante.

E. Immobilisations et tableau d’amortissements

Libellé Nbre Valeur Origine Taux 2012 2013 2014 2015


Terrain 400 6 000 000 - - - -
Construction immeuble 2 8 000 000 5% 400 000 400 000 400 000 400 000
Classeur 1 180 000 10% 18 000 18 000 18 000 18 000
Ordinateur 1 120 000 25% - - - -
Matériel de bureau 1 1 250 000 10% 125 000 125 000 125 000 125 000
Thermoscelleuse 1 1 500 000 10% 150 000 150 000 150 000 150 000
Robot à émincer 1 700 000 20% - - - -
Congélateur 1 210 000 20% 42 000 - - -
Réfrigérateur 1 160 000 20% 32 000 32 000 - -
Petit outillage 1 375 000 33% 123 750 123 750 123 750 -
Doseuse 1 9 360 000 20% - - - 1 872 000
Capsuleuse 1 5 408 000 20% - - 1 081 600 1 081 600
Etiqueteuse 1 1 500 000 25% - - - -
petits équipements 1 200 000 20% - - - 40 000
Total 890 750 848 750 1 898 350 3 686 600

F. Frais généraux

LIBELLE MENSUEL 2012 2013 2014 2015


Entretien et réparations 20 000 240 000 240 000 300 000 300 000
Eau, électricité et gaz 40 000 240 000 240 000 240 000 240 000
Publicité Tableau 100 000 100 000 500 000 500 000
Formation FF 100 000 100 000 100 000 100 000
Déplacements 30 000 360 000 360 000 468 000 468 000
Etude et recherche FF 100 000 100 000 100 000 100 000
Fournitures administratives FF 50 000 50 000 75 000 75 000
Services bancaires FF 15 000 15 000 25 000 25 000
Sous-traitance 20 000 500 000 500 000 250 000 250 000
TOTAL 1 705 000 1 705 000 2 058 000 2 058 000

La sous-traitance est surtout utilisée par manque de machines et d'équipement de production. Elle va
diminuer de moitié à partir de 2014 une fois certains équipements acquis.
Par contre, le budget de la communication va croitre considérablement pour passer à 500 000F pour
aider à atteindre les objectifs commerciaux et marketing fixés.
Le budget des entretiens et réparations va augmenter en 2014 à cause de l’acquisition des nouveaux
équipements ; ceux de la consommation d’énergie et des déplacements vont augmenter de 30% suite aux
volumes de production.

G. Emprunts bancaires

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 23


Emprunts taux = 1.1% (13.2% annuel) Durée = 24 mois
Année Capital restant dû Intérêt Principal Annuité
Mois 1 7 300 000 80 300 269 700 350 000
Mois 2 7 030 300 77 333 272 667 350 000
Mois 3 6 757 633 74 334 275 666 350 000
Mois 4 6 481 967 71 302 278 698 350 000
Mois 5 6 203 269 68 236 281 764 350 000
Mois 6 5 921 505 65 137 284 863 350 000
Mois 7 5 636 641 62 003 287 997 350 000
Mois 8 5 348 644 58 835 291 165 350 000
Mois 9 5 057 480 55 632 294 368 350 000
Mois 10 4 763 112 52 394 297 606 350 000
Mois 11 4 465 506 49 121 300 879 350 000
Mois 12 4 164 627 45 811 304 189 350 000
Mois 13 3 860 438 42 465 307 535 350 000
Mois 14 3 552 902 39 082 310 918 350 000
Mois 15 3 241 984 35 662 314 338 350 000
Mois 16 2 927 646 32 204 317 796 350 000
Mois 17 2 609 850 28 708 321 292 350 000
Mois 18 2 288 559 25 174 324 826 350 000
Mois 19 1 963 733 21 601 328 399 350 000
Mois 20 1 635 334 17 989 332 011 350 000
Mois 21 1 303 322 14 337 335 663 350 000
Mois 22 967 659 10 644 339 356 350 000
Mois 23 628 303 6 911 343 089 350 000
Mois 24 285 215 3 137 285 215 288 352

L’hypothèse retenue est celle d’un emprunt de sept millions et trois cent mille FCFA, avec un taux
d’intérêt à 1.1% par mois et une mensualité constante de 350 000 FCFA.

Echéancier de remboursement
2014 2015 2016
Intérêt Emprunt 760 438 277 914 -
Principal Emprunt 3 439 562 3 860 438 -
TOTAL 4 200 000 4 138 352 -

H. Compte de résultats

Eléments 2012 2013 2014 2015


Vente des produits 11 178 500 15 100 000 23 156 600 28 813 750
Variation production stockée 1 117 850 392 150 805 660 565 715
Autres produits 496 588 529 412 608 824 761 029
Produits d'exploitation 12 792 938 16 021 562 24 571 084 30 140 494
Achats consommés 7 261 452 8 937 078 14 772 656 18 312 857
Autres charges d'exploitation 1 705 000 1 705 000 2 058 000 2 058 000
Impôts et taxes - - - -

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 24


Charges d'exploitation 8 966 452 10 642 078 16 830 656 20 370 857
Valeur ajoutée 3 826 487 5 379 483 7 740 428 9 769 638
Rémunération du Personnel 1 800 000 3 000 000 3 600 000 3 600 000
Charges sociales et fiscales - - 556 200 556 200
Excédent Brut d'exploitation 2 026 487 2 379 483 3 584 228 5 613 438
Dotations aux amortissements 890 750 848 750 1 898 350 3 686 600
Résultat d'exploitation 1 135 737 1 530 733 1 685 878 1 926 838
Produits financiers - - - -
Charges financières - - 760 438 277 914
Résultat financier - - - 760 438 - 277 914
Résultat avant impôt 1 135 737 1 530 733 925 440 1 648 923
Impôt sur les bénéfices - - - -
Résultat net 1 135 737 1 530 733 925 440 1 648 923
Autofinancement 2 026 487 2 379 483 2 823 790 5 335 523

III.F. Le seuil de rentabilité

SR = CA * CF / MCV
CA : chiffre d'affaire hors taxe (préciser pour quel exercice)
CF : toutes les charges fixes pour le même exercice y compris amortissements, intérêt sur remboursement des emprunts
CV : charges variables (toutes les charges liées à la production)
MCV : marge sur coût variable = CA – CV

Eléments 2012 2013 2014 2015


CA 12 792 938 17 139 412 26 081 084 32 456 154
CV 7 261 452 8 937 078 14 772 656 18 312 857
MCV 5 531 487 8 202 333 11 308 428 14 143 298
Personnel 1 800 000 3 000 000 3 600 000 3 600 000
Charges sociales et fiscales - - 664 200 664 200
Frais généraux 1 705 000 1 705 000 2 058 000 2 058 000
Amortissements 890 750 848 750 1 898 350 3 686 600
Charges financières 760 438 277 914
CF 4 395 750 5 553 750 8 980 988 10 286 714
SR en CFA 10 166 265 11 604 991 20 713 214 23 606 036

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 25


IV. Le plan de financement et de développement

IV.A. Le plan de financement sur trois ans

2013 2014 2015


Immobilisations
Immobilisations corporelles
Ordinateurs complet 160 000
Doseuse 9 360 000
Capsuleuse 5 408 000 -
Petits outillages - 200 000
Etiqueteuse - - -
Total - 5 568 000 9 560 000
Immobilisations financières
Caution eau -
Caution électricité -
Caution téléphone -
Total - - -
Immobilisation incorporelles
Frais d'aménagement -
Frais d'établissement -
Total - - -
Variation du BFR 124 581 3 541 319 970 647
Remboursement emprunt 320 000 3 439 562 3 860 438
Total des emplois 444 581 12 548 881 14 391 085

Ressources
Apport associes - 2 000 000
Capital 10 000 000
Subventions 2 300 000
Emprunt 320 000 7 300 000
Autofinancement 2 379 483 2 823 790 5 335 523
Total des ressources 2 699 483 10 123 790 19 635 523

Couverture emplois/ ressources 2 574 902 - 2 425 091 5 244 438

IV.B Besoin de financement

Ce tableau montre comment seront financés les investissements à réaliser (augmentation du BFR et
investissements) au cours des trois prochaines années.

Financements Autofinancements Bluebees Fond Afrique Subventions Associes


Investissements 16 628 000 - 3 800 000 10 000 000 2 300 000 2 000 000
BFR 4 636 547 1 136 547 3 500 000
Total 21 264 547 1 136 547 7 300 000 10 000 000 2 300 000 2 000 000

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 26


Le besoin de financement de l’entreprise est de 21 264 547 FCFA pour les trois prochaines années et qui
serviront au financement du BFR et des investissements. Pour l’année 2014, le besoin de financement
du BFR est envisagé ainsi qu’un investissement de 5 650 000 FCFA pour l'achat de la capsuleuse.

Le financement sollicité à cet effet auprès de BlueBees est de 7 300 000 FCFA (3 500 000 FCFA pour
le financement du BFR et 3 800 000 FCFA pour le financement des investissements). Les
investissements prévus en 2015 et 2016 seront quant à eux réalisés à travers le financement en capital
risque du fond Afrique, la subvention du Ministère des PME et l’apport des associés.

IV.C Trésorerie prévisionnelle

2012 2013 2014 2015


Trésorerie début d'année - 2 014 315 3 472 237 3 065 981
Décaissements
1A. D'exploitation
Achat ttc 7 261 452 8 937 078 14 772 656 18 312 857
Tva à décaisser - - - -
Charge du personnel 1 800 000 3 000 000 3 600 000 3 600 000
Frais généraux 1 705 000 1 705 000 2 058 000 2 058 000
Charges sociales - - 556 200 556 200
Impôts et taxes - - 108 000 108 000
Total exploitation 10 766 452 13 642 078 21 094 856 24 635 057
1B. Hors exploitation
Investissements - - 5 568 000 9 560 000
Remboursements emprunts - 320 000 3 439 562 3 860 438
Charges financières - - 760 438 277 914
Total hors exploitation - 320 000 9 768 000 13 698 352
Total 10 766 452 13 962 078 30 862 856 38 333 409

Encaissements
2A. D’exploitation
Ventes ttc 11 178 500 15 100 000 23 156 600 28 813 750
Total exploitation 11 178 500 15 100 000 23 156 600 28 813 750
2B. Hors exploitation
Capital 500 000 10 000 000
Apport des associes 2 000 000
Subventions 2 300 000
Emprunts - 320 000 7 300 000
Comptes courants -
Total hors exploitation 500 000 320 000 7 300 000 14 300 000
Total 11 678 500 15 420 000 30 456 600 43 113 750

Solde de l'année 912 048 1 457 922 - 406 256 4 780 341
Solde cumulé 2 014 315 3 472 237 3 065 981 7 846 322

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 27


Conclusion

Le marché des confitures au Cameroun présente des opportunités à saisir du fait de la grande
consommation par différents segments (ménages, restaurants, hôtels, boulangerie/pâtisserie, etc.). Il
s’agit d’un marché très porteur et ouvert, bien que dominé par la présence des produits d’origine
étrangère dont la teneur en fruit est très faible, qui sont confectionnés avec des produits chimiques et aux
prix de vente peu accessibles pour une consommation de masse.

Crée en 1999, le GIC Confiturerie Ste Julienne propose une gamme diversifiée de confitures Bio « fait-
maison » à base de fruits locaux (sans conservateur chimique). Les confitureries Ste Julienne trouvent là
donc un marché en plein expansion et où les perspectives de croissance et de développement sont
importantes.

Toutefois, afin de maintenir la présence et la disponibilité des gammes de produits sur le marché, le GIC
s’appuie sur un conditionnement recyclé qui doit encore être amélioré. La fourniture en matières
premières, intrants et emballages reste notre ventre mou car elle conditionne le marché et notre capacité
à satisfaire nos clients. Ainsi, la stabilisation de la production passe par le ravitaillement en matière
première et en emballage. Il est question de nous doter en fonds de roulement qui nous mettrait à l’abri
des spéculations du marché des intrants (prix des fruits et du sucre fluctuant en fonction des saisons).

Pour prétendre à une croissance et un développement, les confitureries Ste Julienne comptent prendre un
certain nombre de mesures : renforcement de son BFR pour acquérir les emballages de
conditionnement des produits, communiquer sur les produits afin de les rendre plus visibles et
disponibles ; investissement en équipements de production pour améliorer la qualité des produits
disponibles, créer de nouveaux produits pour satisfaire la clientèle.

Notre besoin en financement à crédit, qui s’élève à 7,3 millions de francs CFA, vise à renforcer le BFR
et améliorer les outils de production avec de nouveaux équipements. Le remboursement du crédit se fera
sur deux années.
Les autres investissements prévus en 2015 et 2016 seront quant à eux réalisés grâce à un financement en
capital risque du fond Afrique, une subvention du Ministère des PME et l’apport des associés.

Business plan ‘Confiture Ste Julienne’ Page 28