Vous êtes sur la page 1sur 54

Exploration biochimique du Testicule

Master II PHARMACIE
FMPOS, UCAD,
2019/2020
I- Généralités
II- Métabolisme des androgènes
II-1. Biosynthèse et transport
II-2. Devenir et Effets biologiques des androgènes
II-3. Régulation
III- Exploration
III-1. exploration statique
III-2. Exploration dynamique
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes
Conclusion
Exploration biochimique du Testicule

I Généralités

Définition

L'exploration de l’axe hypothalamo-hypophyso-


Testiculaire étudie le métabolisme des hormones
androgènes ainsi que les pathologies associées
aux troubles de l’homéostasie de ces hormones
et des facteurs de régulation.
Exploration biochimique du Testicule
 Intérêt biologique :
Reproduction (Développement et fonction Organes
génitaux, comportement sexuel)
Développement somatique
Effets métaboliques
Intérêt diagnostique et Thérapeutique
Stérilité masculine
Immuno-dosages
Traitement certains Cancers Prostate
Dopage milieu sportif (support médico-légal)
Exploration biochimique du Testicule
Rappels
 Androgènes
o Testostérone; Dihydrotestostérone (activité +++)
NB : surrénales : déhydroépiandrostérone , androstènedione
 Support Synthèse Androgènes
oTesticules : paire, contenu bourse
 cellule de Leydig
 Cellule de Sertoli
Interconnexion fonctionnelle
oHypothalamus
oHypophyse / Testicules
II. Biosynthèse des androgènes

Précurseur : Cholestérol (27 carbones)

 Différentes Etapes :

o Clivage Cupule 06 carbones (Chaîne latérale)

oHydroxylation en C20 puis en C22

oRupture liaison Carbones hydroxylés

oAction Desmolase + NADPH2 et O2 activé (Rôle

cytochrome P450)

o Prégnénolone (Précurseurs Stéroïdes)

o Synthèse Prégnénolone stimulée par ACTH


II.1 Biosynthèse des androgènes
II.1 Biosynthèse et transport des androgènes
Biosynthèse Prégnénolone et Progestérone
II.1 Biosynthèse et transport des androgènes
II.1 Biosynthèse et transport des androgènes

Modifications Prégnénolone
oOxydation en 3-céto de 3-OH en C3
oIsomérisation liaison 5 en liaison 4
Transports plasmatiques
oTestosterone binding Protein (TeBG) ou sex binding Protein
(60%)
oAlbumine (38%)
oTestostérone libre (2%)
oBioactivité = Libre et liée Albumine
II.1 Biosynthèse et transport des androgènes

Caractéristiques Testosterone binding Protein (TeBG)


oAffinité Testostérone
oAffinité DihydroTestostérone
oAffinité estradiol
Inflation TeBG :
Thérapeutique oestrogénique
Thyrotoxicose
Maladies hépatiques
Hypogonadisme
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Devenir androgènes

Aromatisation testostérone
oEstradiol
oAndrostènedione
oEstrone
oEstriol
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Devenir androgènes
Dégradation
oFoie : acide glucuronique, sulfate
Elimination
oReins : élimination +++
oBile : faible proportion, centre entérohépatique
 NB : hépatopathies (cirrhose) = accumulation oestrogènes
chez homme
oGynécomastie
oPerte Pilosité
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Testostérone et dihydrotestsostérone
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Testostérone et dihydrotestostérone
Rôle 5 alpha-Réductase
Dihydrotestostérone = véritable hormone mâle
Lipophile comme hormones stéroïdes
oRécepteur cytosolique
oTranslocation noyau de ligand-récepteur
oFixation Séquences nucléotidiques :
o HRE (Hormone response Element)
oCible Région promotrice
oEffets = régulation expression Gènes
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Effets biologiques des androgènes

Caractéres sexuels primaires


oDifférenciation sexuelle
oMaturation sexuelle
Caractères sexuels secondaires
oPilosité
oMue Voix
Comportement sexuel
 effets métaboliques :
o effet anabolisant (dopage milieu sportif)
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Schéma synoptique Action Androgènes


II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Catabolisme

OH
Foie testostérone

O
17OH stéroîde DH
17OH stéroîde DH
3β réductase
3α réductase
5α réductase
5α réductase 17OH stéroîde DH
3α réductase
5β réductase
O O O

HO HO HO
H H
H
androstérone étiocholanolone épiandrostérone

17céto‐conjugués
II.2 Devenir et effets biologiques des androgènes

Catabolisme

OH
Tissus/récepteurs DHT)

testostérone
O

5α réductase OH

dihydrotestostérone DHT
O
H
OH 3β réductase OH

3α réductase

3α‐androstane diol 3β‐androstane diol


HO HO
H H

17 OH ‐Conjugués
II.3 Régulation

Acteurs Régulation
oHypothalamus : GnRH
oHypophyse : FSH, LH
oTesticules : cibles FSH, LH
FSH : spermatogèse
LH : stéroïdogenèse
Rétrocontrôle
oRétrocontrôle positif (déficit Androgènes)
oRétrocontrôle négatif (Inflation Androgènes)
Métabolisme Androgènes

Régulation : schéma général


III EXPLORATION

III. 1 Exploration statique

III. 2 Exploration dynamique


II.1 EXPLORATION STATIQUE

III.1.1 Prélèvement – conservation- transport :

Sérum recueilli sur tube standard ou contenant un gel séparateur

Plasma recueilli sur héparinate de lithium

Stabilité 1 à 2 semaine entre 2 et 8°C

Six mois à -20°C, une seule congélation possible

Stabilité du sérum recueilli sur tube à gel séparateur : 48 heures entre 2 et 8°C
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Méthodes de dosages

Dosage testostérone totale peut être effectué par


des techniques immunologiques faisant appel à un
traceur isotopique ou non.
Les antisérums actuellement disponibles sont
suffisamment spécifiques, notamment vis-à-vis de
la dihydrotestostérone (DHT), pour permettre un
dosage direct dans l’aliquote sérique ou
plasmatique, aussi bien chez l’homme que la
femme et les enfants.
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Méthodes de dosages

Certains auteurs préconisent cependant de privilégier les


dosages réalisés après extraction par un solvant et
faisant appel à la RIA par compétition ; il s’agit en
particulier des patients avec des valeurs faibles de
concentration pour lesquelles une meilleure sensibilité est
nécessaire.
II.1 EXPLORATION STATIQUE

Méthodes de dosages

Pour le dosage de la testostérone biodisponible ou fraction non


liée à la SHBG et à la CBG, on met à profit la propriété que
possèdent ces protéines porteuses de précipiter par le sulfate
d’ammonium à demi-saturation
1) la SHBG et la CBG de l’échantillon, avec la fraction de la
testostérone qui leur est liée, sont précipitées par le même
volume d’une solution saturée de sulfate d’ammonium.
2) Après centrifugation, la testostérone est mesurée dans le
surnageant par le même immunodosage que celui appliqué
pour la mesure de la testostérone totale.
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Méthodes de dosages

La mesure de la testostérone libre n’est pas simple et la


méthode de référence fait appel à la dialyse à l’équilibre à
travers une membrane semi-perméable. Une trousse
permettant le dosage direct de la fraction non liée aux
protéines plasmatiques est disponible dans le commerce.
III.1 EXPLORATION STATIQUE
Dosage de la testostérone plasmatique (SHBG, albumine, CBG, libre)

• Méthodes de dosage: RIA,EIA,ECL

Testostérone totale :

H: 3,5 a 10 µg/l 8,7 a 34,7 nmol/l

Enfant: taux bas > 70 ans: DALA

DALA (déficit androgénique lié à l’âge)


III.1 EXPLORATION STATIQUE
Dosage de la testostérone plasmatique (SHBG, albumine, CBG, libre)

Testostérone biodisponible ou testostérone non liée à la protéine de


Transport de l hormone sexuelle, SHBG (albumine , libre): 40%
testostérone totale). Nécessité d’utiliser méthode dosage non
influencée par SHBG
oDosage après précipitation par sulfate d’ammonium

Testostérone libre (50%):


H: 90 à 300 ng/l
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage de la dihydro-testostérone plasmatique:

• Extraction par solvant organique

• Séparation par chromatographie sur colonne méthode de dosage RIA

Sensibilité très faible

H: 150 à 1 100 ng/l soit 0,50 à 3,70 nmol/l


III.1 EXPLORATION STATIQUE
Dosage de DHEA et S‐DHEA (sérum):
• Extraction+ chromatographie+ RIA
DHEA:
H: 1,5 à 9,0 ng/ml 5,0 à 31,0 nmol/l

S‐DHEA:
H: 1 450 à 3 670 ng/ml 4,0 à 10,0 μmol/l

Indications :pubertés précoces ou retardées,


Hyperandrogénies, vieillissement....
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage de Δ4‐androstènedione (sérum):

• Extraction + chromatographie + RIA

Valeurs usuelles

H: 0,5 à 3,0 ng/ml 1,7 à 10,5 nmol/l


III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage de Δ5‐androstènediol (urines):

• Hydrolyse par glucuronidase

• Extraction+ chromatographie + RIA

• Élevée dans tumeurs surrénaliennes


III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage de 3α‐androstanediol et son glucuronide (sérum; urines)

• Hydrolyse par glucuronidase

• Extraction +chromatographie + RIA

• Diminuée dans hypogonadismes chez homme


III.1 EXPLORATION STATIQUE
Dosage de 17‐céto (urines):

• En voie d’abandon

• Hydrolyse acide à chaud

• Extraction par dichlorométhane

• Dosage colorimétrique par réaction de Zimmerman:

Coloration pourpre obtenue par action du méta-dinitrobenzène sur les 17-

céto en milieu alcalin mesurée par spectrophotométrie à 520nm


III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage des 17-hydroxy (urines):

17‐hydroxy: réaction de Porter et Silber ϕhydrazine/H2SO4== jaune (λ=410


nm)

Détermination de l’activité de l’alpha réductase


• Elevée dans les Hyperandrogénies
• Diminuée dans les hypogonadismes
III.1 EXPLORATION STATIQUE

Dosage gonadotrophines (LH/FSH):


• EIA,ECL
• FSH:
oHomme prépuberté : < 4.6 U/L

oHomme adulte : 1.4 - 18.1 U/L


III.1 EXPLORATION STATIQUE

• LH:
oHomme prépuberté : < 3.6 U/L
oHomme adulte : 1.5 - 9.3 U/L
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE

Test de stimulation par HCG:


Exploration fonction leydigienne en 1ère intention
Suspicion anorchidie, retard pubertaire, hypofertilité, hypogonadisme
Dosage testostérone et E2
Test court (chez adulte):
o 5 000 UI HCG / I.M.
o J0(t0); J0(t0+4h); J1; J2 et J4.
Test long (chez enfant):
o 1 500 UI HCG / I.M. X 3 à 48h d’intervalle
o J0 et J6
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE
Test de stimulation par HCG:
Résultats :
Chez homme normal :
• augmentation testostérone à J0 (T0 + 4h)*1,5
• Augmentation E2 à J1
• Hypogonadisme hypogonadotrope:
Augmentation testostérone réduite, décalée à J2 et J3
• Hypogonadisme primitif
Augmentation testostérone très faible, voire absente (anorchidie)
• Tumeur testiculaire
Augmentation testostérone ,E2
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE
Résultats (enfant):
Chez enfant N: testostérone max dès début puberté, absent après PII
(11‐15 ans)
 Retard pubertaire simple
Elévation testostérone (> 2,5 μg/l)
Cryptorchidie
Elévation testostérone très faible
Anorchidie
Elévation Testostérone faible
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE
Test de stimulation par LH‐RH (Stimu‐LH®):
• Evaluation fonction sécrétoire hypophyse gonadotrope(libération FSH,
LH)
• Explorations hypogonadismes et troubles pubertaires
• Jeune de 12h
• Dosage FSH et LH
Protocole:
oPrélèvements à t‐15min et t0
o I.V. Stimu‐LH® (50 à 100 μg chez adulte ou 100 μg/m ² chez enfant)
o Prélèvements à t+15; +30; +60; +90 min ( +120; +180; +240)
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE
Test de stimulation par LH‐RH (Stimu‐LH®):
Résultats (homme):
oTaux de base FSH et LH élevés + réponse explosive :insuff. testiculaire
osi patient virilise: orchite ourlienne; atrophie testiculaire
osi patient non virilise: anorchidie; Klinefelter
oTaux de base FSH et LH abaisses + réponse diminuée :insuff.
Gonadotrope
otumeur hypophyse; séquelles de méningite; dysplasie olfacto-
genitale de Kallmann.de Morsier; hemochromatose
Résultats (enfant)
oréponse FSH > réponse LH : avant puberté
opic LH à t+30min ,à P2, P3, P4 (x5)
opic FSH a t+45/60 min a P2, P3, P4 (x2)
III.2 EXPLORATION DYNAMIQUE
Test au citrate de clomifène (clomid):
• Exploration fonction gonadotrope (homme)
Protocole:
oPrélèvement à J0
oPer os 100 mg Clomid x 5 à 7 j
oPrélèvements à J5 et J8
oDosages FSH, LH, testostérone.
Résultats:
oN = élévation FSH et LH à J5, testostérone à J8
oSi pas d’élévation FSH et LH :hypogonadisme d’origine
hypothalamique
oSi Elévation FSH et FH, et pas de testostérone: hypogonadisme
d’origine testiculaire
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies

Hypogonadismes males:
• Hypogonadismes hypergonadotrophiques
o Déficience des cellules de Leydig et de la spermatogenèse
avec diminution testostérone et élévation LH, FSH
oDysfonctionnement isole tubes séminifères avec élévation ou
taux N FSH

Hypogonadismes hypogonadotrophiques ou insuff. testiculaires


secondaires: diminution testostérone , FSH,LH, ou taux N FSH LH
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypergonadotrophiques
• Insuffisances testiculaires primaires
oSyndrome de KLINEFELTER(gynécomastie; petits testicules ,infertilité)
caryotype: 47XXY
Diminution testostérone
élévation FSH, LH
oAnorchidie
« castration complète »
absence caract. sexuels secondaires
Diminution testostérone
Élévation FSH LH
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypergonadotrophiques
• Déficits hormonaux ou déficience du récepteur hormonal:
oDéficits enzymes voie synthèse testostérone:
Hermaphrodisme, tubes séminifères rudimentaires ou absents:
sexe ambigu; cryptorchidie
Diminution testostérone
stimulation HCG entraine augmentation précurseurs en amont
enzyme déficitaire
• Déficit en 5 alpha réductase
oPseudohermaphrodisme avec Tests normaux
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypergonadotrophiques
• Déficits hormonaux ou déficience du récepteur hormonal
o Syndrome des testicules féminisants
résistance totale a la testostérone (absence ou déficience récepteur DHT)
phénotype femelle avec testicules absents ou dans canal
inguinal
caryotype: 46XY
Diminution ou taux normal testostérone
Augmentation ou taux normal FSH, LH
Activité 5 alpha réductase normale avec taux de DHT
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypergonadotrophiques
• Déficits hormonaux ou déficience du récepteur hormonal
oSyndrome de REIFENSTEIN:
anomalie du récepteur d’androgènes
phénotype mâle avec gynécomastie, virilisation incomplète
caryotype: 46XY
Élévation ou taux normal testostérone FSH LH
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypergonadotrophiques
• Autres lésions testiculaires:
otraumatiques
oinfectieuses
opar irradiations
oiatrogènes
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypogonadotrophiques
• Syndrome de KALLMAN‐De MORSIER ou dysplasie olfacto‐génitale
oDéficit en testostérone / insuff. Hypophysaire primaire
oMal. Autosomique récessive, parfois dominante à expression
faible avec anosmie, développement insuffisant caractères
sexuels secondaires
III-3. Troubles du métabolisme des androgènes

Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypogonadotrophiques
• Syndrome de KALLMAN‐De MORSIER ou dysplasie olfacto‐génitale
oDiminution FSH LH
oTest au clomid négatif
oPas d'élévation de LH
oDiagnostic différentiel souvent impossible avec retard de
puberté
III Pathologies
Hypoandrogénies
Hypogonadismes hypogonadotrophiques
• Syndrome des eunuques fertiles:
oDéficit isole en LH
oEjaculat faible avec spz N
oFSH normal, diminution testostérone, test HCG positif
• Insuffisance hypophysaire globale ou dissociée: gonadotrope pure,
idiopathique
• Syndromes acquis:
o lésion hypophyse
o iatrogènes (œstrogènes, épileptiques)
III Pathologies

Hypoandrogénies
Hypogonadismes malformatifs
 Hypogonadismes divers
• Dénutrition
• Cirrhoses hépatiques
• Hémochromatoses
• Hémoglobinopathies
• Atteintes neurologiques médullaires basses

Vous aimerez peut-être aussi