Vous êtes sur la page 1sur 2

Architectures et fonctions des réseaux de communication

TD n°1

INDP1 A, B, C, D et E

Exercice 1 :

Un émetteur E et un récepteur R sont reliés à travers un réseau via 3 nœuds I1, I2 et I3 (I1 et I2
constituent les points d’accès au réseau respectivement de E et R). E dispose d’un message M à
envoyer à R. L’unité de données (paquet) manipulée par le réseau est P de taille fixe. On supposera
que :

- La taille de M est de 5000 bits


- La taille de P est de 2000 bits
- Le débit des liaisons reliant les différents nœuds est de 1000 bits/s
- Le délai de propagation sur chaque tronçon est de 1sec.
- Les délais de traitement et d’attente au niveau des nœuds sont négligeables.
- Le temps de réponse de la transmission est égal à la durée qui s’écoule entre l’instant où E
émet le premier bit de M et où R reçoit le dernier bit de M.
1- On suppose dans un premier temps que le message M est transmis dans son intégralité.
Représenter alors le diagramme des temps de cette transmission entre E et R à travers I1, I2 et I3
et calculer le temps de réponse de la transmission.
2- On suppose maintenant que le message M est découpé en paquets avant sa transmission.
Représenter alors le diagramme des temps de cette transmission entre E et R à travers I1, I2 et I3
et calculer le temps de réponse de la transmission.
3- Montrer à l’aide des deux diagrammes de temps obtenus comment le partage de M en paquets
permet d’optimiser les ressources du réseau. Que peuvent montrer de plus ces deux diagrammes
de temps ?
4- On est encore dans le cas où le message est découpé en paquets, où les différents nœuds
échangent des acquittements positifs ou négatifs selon l’état du paquet reçu et où un nœud ne
transmet un paquet i que lorsqu’il a reçu un acquittement positif pour le nœud i-1.
On repart dans la situation décrite en 2- et on suppose que le 2° paquet subit une erreur de
transmission lors de son transfert entre E et I1. Représenter alors le diagramme de temps de
cette transmission en supposant que toutes les autres transmissions se déroulent
convenablement et qu’elles sont suivies par des acquittements positifs.

Exercice 2 :

Les modes connectés et non connectés constituent les deux alternatives pouvant être adoptées par
un réseau à commutation par paquets pour véhiculer ces derniers d’un émetteur à un récepteur.

1- Rappeler d’abord les avantages de la segmentation d’un message en paquets avant leur
transmission.
2- Rappeler en quoi consiste le mode connecté et quels en sont les avantages et les
inconvénients.
3- Rappeler en quoi consiste le mode non connecté et quels en sont les avantages et les
inconvénients.
Exercice 3 :

1- Pour chaque couche du modèle OSI donner son nom et décrire en quelques lignes son rôle.
2- Quel est le rôle des couches basses ? Quel est le rôle des couches hautes ?
3- Les couches hautes sont dites « de bout en bout ». Que signifie cette expression ?
4- Qu'est-ce qu'une trame ?
5- Dans le modèle OSI, est-ce que ce sont les T_PDU qui encapsulent les paquets ou le
contraire?
6- Dans le contexte du modèle OSI, donnez la définition de chacune des notions suivantes :
système ouvert, protocole, service, couche, couches homologues
7- Qu’est qu’une PDU ?
8- Qu’est qu’une SDU ?
9- Qu’est qu’un SAP?

Exercice 4:

Quelles sont les couches OSI chargées des opérations suivantes :

1- Découpage du flot binaire transmis en trame.


2- Détermination du chemin à travers le réseau.
3- Fourniture de la synchronisation des échanges.

Exercice 5:

1- Donner deux raisons pour lesquelles le modèle OSI est organisé en couches.
2- Rappeler les conditions à satisfaire pour un système ouvert.
3- Pour chacune des fonctions suivantes, rappeler son principe et les conditions nécessaires à sa
mise en place.
a. Multiplexage
b. Segmentation
c. Groupage
4- Quelle est la couche accessible par l’utilisateur ?
5- Quelles sont les couches activées lorsqu’un mail est envoyé ? Expliquer.
6- Comment deux couches homologues peuvent-elles communiquer ensemble ?