Vous êtes sur la page 1sur 32

N U M É R O   1 4 0 I T R I M E S T R E   3 I 2 0 1 4 I 3,60

R É S E A U F E F I N FOS Journal du Réseau FEF

• Délivrance des dérives sexuelles

DOSSIER
LA CONVERSION
I W W W . R E S E A U F E F . C O M1
NUMÉRO  140 I TRIMESTRE 3 I 2014

SOMMAIRE
3 ÉDITO
ÉRIC WAECHTER

4 Dossier
LA CONVERSION
EDOUARD NELSON ET GORDON MARGERY

1 4 Délivrance des dérives sexuelles


ROGER EYKERMAN

2 8 Séminaire annuel du Conseil


AUTORISATION
Représentatif du CNEF
DE REPRODUIRE du 9 au 12 septembre 2014
Pour toute
reproduction, même
à Loisy (60)
partielle, merci de
bien vouloir écrire à
la rédaction.

ABONNEMENT

Êtes-vous
à jour de votre
abonnement
2014 ?

Pour toute
information,
reportez-vous
en page 31.

I W W W . R E S E A U F E F. C O M
ÉDITO

Une volonté renouvelée et transformée par la puissance


du Saint-Esprit
Comment répondre favorablement aux est de notre fait. […] Vouloir le mal est le fait
impératifs de la vie chrétienne ? Peut-on, d’une nature corrompue ; vouloir le bien est
à partir de sa propre volonté, mettre en une grâce de Dieu».
œuvre notre sanctification ? Il m’arrive
d’entendre ici ou là l’affirmation suivante : Tout est grâce !
«À nous de faire notre part et Dieu fera le
reste». Chrysostome disait à son époque : S’il nous est possible de suivre Christ, de
«Apportons notre part et Dieu suppléera le mettre notre volonté en œuvre pour lui
reste». De même Jérôme affirmait : «C’est à obéir, cela n’est pas le fait de nos propres
nous de commencer et à Dieu de parfaire». efforts. Mais cela est possible parce que
Mais est-ce bien juste d’entrevoir notre nous sommes habités par le Saint-Esprit
sanctification de cette manière-là ? qui opère, dans la durée, un changement
profond jusqu’à incliner notre volonté et
En Rm 8.5-9, Paul compare la situation produire un fruit dans notre vie qui honore
de l’homme livré à lui-même à celle d’une Dieu1. Et c’est une bonne nouvelle !
personne habitée par le Saint-Esprit, c'est-
à-dire le croyant (v.9). Le constat qu’il fait «Quand chacun reconnaît qu’il n’est rien
est sans appel : l’homme qui ne connaît par lui-même et qu’il ne peut pas se venir en
pas Dieu (dans le sens d’une connaissance aide, il est désarmé. Il est nécessaire que les
personnelle) ne peut plaîre à Dieu (v.7a), armes de l’impiété soient brisées, rompues
ne peut se soumettre à la loi de Dieu, il et brûlées et que tu demeures désarmé,
ne le peut même pas (v.7b). À l’inverse, ne trouvant nulle aide en toi. Plus tu es
le croyant, parce qu’il est habité par le faible, mieux Dieu t’accueille. […] Lorsque
Saint-Esprit, connaît une transformation le Seigneur nous convertit, c’est comme si
de sa volonté qui lui permet de répondre on transformait une pierre en chaire ; tout
favorablement aux exigences de la vie avec ce qui relève de notre propre volonté est
Christ. aboli et ce qui prend la place vient de
Dieu. La volonté est abolie, non pas en tant
La corruption du péché est radicale ; elle que volonté, car lors de la conversion de
a souillé notre volonté jusque dans les l’homme, ce qui appartient à la première
moindres recoins. Il ne reste donc pas chez nature demeure. Mais cette volonté est
l’homme une part de sa volonté qui serait faite nouvelle, non pas pour commencer
exempte de la corruption du péché, sur à être volonté, mais pour être convertie de
laquelle il pourrait s’appuyer pour désirer mauvaise en bonne. C’est
Dieu et se tourner vers lui. La conversion Dieu qui accomplit cela».  
d’une personne est le fruit d’une volonté Calvin, Institution Chrétienne,
renouvelée par le Saint-Esprit. Bernard Livre II chap. II et III.
de Clairvaux disait : «Vouloir est présent
ÉRIC WAECHTER,
dans tous les êtres humains [croyants et SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
incroyants]. Vouloir le bien est le résultat DU RÉSEAU FEF
d’un amendement tandis que vouloir le mal
1 Phil 2.12-13, Gal 5.22-25 , Rm 8.5b et 9.

3
DOSSIER : LA CONVERSION

LA CONVERSION
EDOUARD NELSON ET
GORDON MARGERY

Introduction de dix définitions du mot «conversion».


Si on peut parler de conversion ou de
«Je vous le dis en vérité, si vous ne reconversion industrielle, l’usage le
vous convertissez pas et si vous ne plus courant, et premier dans la liste du
devenez pas comme les petits enfants, Larousse, c’est «l’action de se convertir
vous n’entrerez pas dans le royaume à une croyance, et particulièrement
des cieux» (Mt 18.3). d’abandonner une religion pour une
autre». Le Larousse ajoute : «passage
La formule qu’emploie Jésus est de l’incroyance à la foi religieuse».
frappante. Elle est appuyée par le Mais cela nous laisse sur notre faim.
célèbre : «En vérité je vous le dis». Elle
insiste sur la nécessité de la conversion. Mots et expressions dans l’Ancien
Elle la compare à un retour à l’enfance, Testament
ce qui pourrait évoquer la simplicité, la
confiance, l’humilité, la vulnérabilité, Les prophètes ont souvent lancé au
la dépendance des enfants. peuple d’Israël des appels à revenir
à Dieu. Joël dit, par exemple :
Mais qu’est la conversion ? «Maintenant encore, déclare l’Éternel,
revenez à moi de tout votre cœur,
Le sens des mots avec des jeûnes, avec des pleurs
et des lamentations. Déchirez votre
L’usage français cœur et non vos habits, et revenez à
l’Éternel, votre Dieu, car il fait grâce,
Le dictionnaire Larousse, dans son il est rempli de compassion, lent à la
édition de 2010, ne donne pas moins colère et riche en bonté, et il regrette

4
DOSSIER : LA CONVERSION

le mal qu’il envoie» (Jl 2.12-13)1. La faible. Nous trouvons ainsi : changer
conversion n’est pas simplement un de vie, changer radicalement, ou :
signe extérieur de regret et un effort changer, tout simplement.
de réformation morale. Les prophètes
israélites insistent sur un changement Quand Jésus dit à Pierre qu’il reniera
de cœur, intérieur et sincère, qui se son maître, il annonce aussi que Pierre
fonde sur une réelle connaissance du se ressaisira : «Quand tu seras revenu
caractère de Dieu et de ses actes2. (epistrephô) à moi, affermis tes frères»
(Lc  22.32). Pour parler de la repentance
Ce changement profond est parfois ici, Luc emploie le verbe que nous
comparé à une circoncision du cœur traduisons souvent par «se convertir».
(Dt 10.16 et Jr 4.4). Ézéchiel utilise Après la guérison de l’homme boiteux
une autre image : «Faites-vous un de naissance, Pierre demande à ses
cœur nouveau et un esprit nouveau» auditeurs de «se repentir» (metanoeô) et
(Éz 18.31). Dans les deux cas, c’est de «se convertir» (epistrephô) ou, selon
à l’homme d’agir pour que son cœur d’autres traductions, de «changer» et
change. «se tourner» vers Dieu (Ac 3.19). On
le voit bien, les deux concepts sont
Mots et expressions dans le Nouveau proches, se recoupent parfois, sans
Testament qu’on puisse toujours les distinguer de
façon tranchée.
Pour parler de la conversion, le
Nouveau Testament utilise deux Ainsi, lorsque Jésus dit : «En vérité je
groupes de mots. Le verbe epistrephô vous le dis, si vous ne vous convertissez
et des termes proches donnent lieu à pas (strephô) et si vous ne devenez
des traductions comme se tourner vers, pas comme les petits enfants, vous
se diriger sur, se tourner, retourner, n’entrerez pas dans le royaume des
revenir, se convertir. Le verbe cieux» (Mt 18.3), certaines traductions
metanoeô donne lieu à des traductions préfèrent d’autres nuances. La TOB et
comme changer, changer d’avis, la Bible en français courant disent : «Si
changer d’attitude, se repentir. Pour ce vous ne changez [pas]...» ; la Nouvelle
dernier groupe, les traducteurs récents Bible Segond : «Si vous ne faites pas
abandonnent souvent se repentir et demi-tour...» ; la Bible du Semeur : «Si
repentance, dont le sens est jugé trop vous ne changez pas d’attitude...».
restreint, au profit de termes parlant
de changement. Mais, de nouveau, Usage catholique et évangélique
changer d’attitude est souvent jugé trop
L’usage des deux groupes de mots dans
1 Voir aussi Ésaïe 55.7 ; Ézéchiel 33.11 ; Jérémie 8.6.
2 Cf. J. I. Packer, «Conversion», Nouveau Dictionnaire le Nouveau Testament ne nous renseigne
Biblique révisé, Saint Légier, Éditions Emmaüs, 1992 pas sur le sens que le mot «conversion»
p. 280-281.

5
DOSSIER : LA CONVERSION

a pris de nos jours. Nous verrons que font baptiser adultes, et l’emploi du
l’usage est différent selon qu’on se situe mot conversion rejoint parfois l’usage
dans la tradition catholique ou dans la évangélique.
pensée évangélique.
Nous pouvons dire ici que catholiques
En théologie évangélique, nous et évangéliques reconnaissent et
réservons le mot «conversion» pour valorisent le fait qu’il faut se détourner
la rencontre initiale et décisive avec du péché pour se tourner vers Christ,
Dieu. C’est le mouvement humain qui une première fois, puis mille fois après.
correspond à l’œuvre de Dieu qu’est Le problème est avant tout une question
la nouvelle naissance ou régénération, de vocabulaire. Si nous ne sommes pas
et qui en est indissociable. Le modèle d’accord sur le rôle de l’Église et des
typique de la conversion est celle de Saul sacrements dans la conversion, nous
de Tarse sur la route de Damas. Mais pouvons tous affirmer que la démarche
on reconnaît que tous ne vivent pas des de conversion, dans tous les sens du
conversions aussi spectaculaires et que mot, dépend de l’action du Saint-Esprit
la date de ce mouvement déterminant et est favorisée par l’annonce de la
vers Dieu n’est pas toujours connue. Parole.
Après la conversion, le chrétien sera
appelé à progresser dans sa vie de Paradoxalement, la façon catholique
disciple, à grandir dans la foi et dans de parler de la conversion peut sembler
la connaissance de Christ. Ces progrès par moments plus proche des usages
sont appelés sanctification. Si quelqu’un du Nouveau Testament, parce que plus
s’éloigne de Dieu puis revient, on large. Mais l’usage évangélique est
parlera de réveil, de repentance, de d’une plus grande précision théologique
renouveau, et pas de conversion. et permet plus facilement de faire le lien
avec ce que Dieu accomplit quand
En milieu catholique, on connaît bien sûr quelqu’un se confie en Christ pour son
des conversions comme celle de Paul. salut et s’engage à le suivre : il le fait
Mais le mot est employé pour tout élan passer de la mort à la vie, le fait naître
par lequel on se détourne du péché de nouveau, le fait entrer dans son
pour se tourner vers Dieu. Un document peuple.
du Groupe des Dombes s’intitule même
«Pour la conversion des Églises». Très Une démarche personnelle
couramment, nos amis catholiques
parleront de conversion au quotidien. La vision du Nouveau Testament
Certainement, la place du baptême des diffère de la pratique sociologique du
petits enfants dans la pensée catholique christianisme. Lorsqu’une personne,
favorise ce vocabulaire. Mais, de nos par tradition, fait partie d’un système
jours, de plus en plus de personnes se religieux, la réalité de l’engagement

6
DOSSIER : LA CONVERSION

personnel peut être obscurcie par des expérience particulière réservée à une
processus qui ne garantissent pas une élite spirituelle, ni même à une élite
soumission personnelle et assumée à inversée de grands pécheurs, supposés
Jésus-Christ. Trop souvent dans l’histoire pires que les autres.
du christianisme, on a remplacé la
réponse personnelle à Christ par Jean-Baptiste, Jésus et les apôtres ont
un système institutionnel, qu’il soit très souvent lancé des appels directs :
évangélique, protestant, orthodoxe ou Repentez-vous ! Revenez à Dieu  !
catholique. Ceci nous éloigne de la Changez radicalement ! Croyez à la
conversion biblique. En toute rigueur, bonne nouvelle ! Vous devez ouvrir
soit on appartient à Jésus-Christ, soit on vos yeux, recevoir la Parole de Dieu
ne lui appartient pas. Soit on cherche en vous, naître d’en haut – c’est-à-
à lui donner la première place dans sa dire de Dieu (voir Jn 1.13 ; 1 Jn 3.9 ;
vie, soit on ne le fait pas. 5.1,18), ou encore naître de nouveau,
c’est-à-dire être régénérés. Au début
Tous les êtres humains sont appelés à de l’Évangile de Marc, nous lisons que
se convertir. Ce n’est surtout pas une Jésus proclamait la bonne nouvelle

7
DOSSIER : LA CONVERSION

du royaume de Dieu en disant : «Le Parce qu’il est le Roi divin, mort pour
moment est arrivé et le royaume de nos fautes et ressuscité physiquement
Dieu est proche. Changez et croyez pour vaincre la mort et le mal à notre
à la bonne nouvelle !» (Mc 1.14-15). place, il mérite cet abandon de soi
La responsabilité de la conversion que le Nouveau Testament appelle
repose donc clairement sur les la foi. Mais une certaine forme de
humains. croyance purement objective est
insuffisante, car les démons croient au
Les deux mouvements de la conversion Dieu unique et ils tremblent (Jc 2.19) :
ils n’aiment pas Dieu et ne veulent
La conversion comprend deux à aucun prix se soumettre à lui. La
mouvements, la repentance et la foi, vraie foi, objectivement conforme
qui sont l’expression d’un changement à l’enseignement des apôtres (cf.
radical. 1 Co 15.1-4, Ga 16-9), doit produire
des actes.
Par la repentance, on se détourne de
sa manière de vivre sans Dieu. Cela La conversion et la croix
nous impose de reconnaître que sans
Jésus, nous allions dans une mauvaise Le double mouvement de la conversion
direction. Comme si nous avions pris unit le converti à Jésus, le libérant ainsi
une autoroute dans le mauvais sens. Le de la condamnation divine que mérite
verbe grec metanoeô exprime ici une sa rébellion contre Dieu. Il lui garantit,
réalité intérieure qui touche le cœur, un par l’intermédiaire de l’Esprit saint3,
changement d’attitude, un changement une vie présente en communion avec
de manière de penser et de vivre. Dieu et la résurrection à venir. Ce
retour vers Jésus est possible grâce à
Par la foi, on se donne entièrement à la croix. En mourant, Jésus a souffert
Jésus-Christ, on place sa confiance en la condamnation divine que nous
lui, on se remet entre ses mains pour méritons pour avoir rejeté l’autorité
la vie présente et pour la vie future. de Dieu. Il est mort à la place des
Comme si, ayant pris conscience que injustes, afin que ceux qui sont injustes
nous roulions sur l’autoroute dans le devant Dieu puissent, en se tournant
mauvais sens, nous lui demandions vers Jésus, être comptés comme
de nous montrer la bonne direction, justes, réconciliés avec Dieu. Par la
en nous engageant à le suivre. Croire repentance, le converti se reconnaît
en lui nous oblige à comprendre pécheur et décide de se détourner du
certains éléments qui le concernent : mal. Par la foi, il s’approprie l’œuvre
qu’il est le roi envoyé par Dieu, qu’il de Christ et reçoit le pardon, pour
est venu se donner pour nous libérer vivre d’une manière nouvelle.
des conséquences de nos fautes.
3 Packer, op. cit.

8
DOSSIER : LA CONVERSION

L’action de Dieu La conversion soudaine, datable

D’un point de vue psychologique, la Les conversions évoquées dans le


conversion est clairement un choix Nouveau Testament peuvent être
humain. Mais la Bible enseigne que spectaculaires comme celle de Paul
derrière ce choix, il y a une réelle sur le chemin de Damas4. C’est même
action de Dieu. C’est Dieu qui donne le modèle classique de la conversion
aux humains de se convertir. C’était dans la pensée évangélique. Certaines
déjà le cas avant la venue de Jésus : conversions du Nouveau Testament
si le peuple est capable de revenir peuvent être relativement paisibles
à Dieu, c’est que Dieu l’en rend comme celle du haut fonctionnaire
capable. Le prophète écrit dans le livre éthiopien et celle de Lydie5. Mais la
des Lamentations : «Fais-nous revenir nécessité de la conversion n’est pas
vers toi, Éternel, et nous reviendrons !» l’invention récente de certaines sectes.
(Lm 5.21). Jésus lui-même en parle clairement,
tout comme les auteurs du Nouveau
Cet article n’entend pas explorer Testament, avec leurs propres mots,
la relation entre la souveraineté de employant chacun son ou ses images
Dieu et la responsabilité humaine. particulières pour exprimer les diverses
Mais nous devons au moins noter facettes de cette réalité spirituelle.
que l’action humaine de se convertir
est indissociable de l’action de Dieu. À un moment précis, il faut prendre
Si Jean parle de ceux que Dieu fait une décision précise : se confier en
naître de sa propre autorité, sans Jésus au point de le suivre, ou pas. Le
faire intervenir une puissance humaine Nouveau Testament contient plusieurs
quelconque (Jn 1.13), il indique au récits de personnes qui ont choisi
verset précédent que cette naissance de ne pas suivre Jésus. Le choix de
est accordée à ceux qui reçoivent se tourner vers Christ n’est pas un
Christ, la Parole incarnée, et qui processus mais un engagement face
croient en lui. Au chapitre 3 de son à une alternative : soit on se convertit,
Évangile, il insiste encore sur la soit on ne le fait pas. Que ce choix
souveraineté de l’action de l’Esprit qui soit précédé par des mois, voire des
opère la naissance d’en haut, tout en années de réflexion et de préparation,
plaçant Nicodème et ses semblables et suivi par des années de croissance
devant un impératif : «Il faut que vous parfois hésitante, ne remet pas en
naissiez d’en haut». cause la réalité d’un choix décisif.

Nous parlons donc de la conversion


4 Cf. Actes 9.5s et Galates 1.11-17, mais aussi
en termes humains sans jamais oublier les conversions de Corneille (Ac 10.44s), et celle
l’action de Dieu. du gardien de la prison de Philippe (Ac 16.29).
5 Voir les chapitres 8 et 16 du livre des Actes.

9
DOSSIER : LA CONVERSION

Les expériences humaines s’inscrivent sa volonté, sont justifiés, c’est-à-dire


dans le temps, dans des périodes qui qu’ils sont libérés de la condamnation
peuvent être plus ou moins étendues. et reçoivent les mêmes droits que
Jules-Marcel Nicole disait qu’avant s’ils avaient toujours obéi à Dieu.
l’âge de 14 ans, il n’était pas Un converti s’efforce de se soumettre
converti, qu’à 17 ans il l’était, et qu’il à Jésus en toutes choses, malgré ses
ne pouvait pas préciser davantage échecs. Les convertis vivent un conflit
le moment de sa conversion. Puisque plus ou moins déclaré entre le désir
par la conversion on passe de la mort de faire la volonté de leur Seigneur et
à la vie et qu’on entre ainsi dans la le désir de continuer à gérer leur vie
famille de Dieu, il y a forcément un comme bon leur semble. Tous ceux qui
moment précis où la transition s’opère. suivent Jésus le font imparfaitement,
Mais tous ne sont pas en mesure d’en cependant tous le font dans l’espoir
indiquer la date précise. certain d’un avenir glorieux.

Comme nous l’enseigne l’image de Dans le Nouveau Testament, la


la naissance, ce ne sont pas les neuf conversion est étroitement associée
mois de grossesse qui précèdent, ni les au baptême. Après la prédication
années de croissance qui suivent, qui de Pierre le jour de la Pentecôte, les
peuvent remettre en cause l’importance auditeurs qui se repentent et qui se
de la naissance elle-même. Soit on est tournent vers Christ sont baptisés. Et
né, soit on ne l’est pas. cela se passe ainsi dans tout le livre
des Actes. Le Nouveau Testament ne
Les suites de la conversion connaît pas de converti non baptisé,
car refuser le baptême équivaut à
La conversion dans la pensée ne pas reconnaître Jésus comme le
évangélique est un événement unique. Messie. Le lien entre conversion, salut
Mais elle inaugure une nouvelle et baptême est si étroit que certains
vie dans laquelle le nouveau-né va en sont venus à penser que le salut
chercher, avec l’aide de Dieu, à vivre dépendrait du baptême. Mais une
en cohérence avec son nouveau statut théologie plus rigoureuse reconnaîtra
de personne graciée et de membre du que de nombreuses personnalités
royaume de Jésus-Christ. Un converti bibliques ont été sauvées sans
n’est pas une personne parfaite qui baptême (Abraham, dans la Genèse,
plane au dessus de la souillure du le brigand repenti en Luc 23...) et que
monde, c’est plutôt quelqu’un qui est dans les exposés les plus complets (par
en même temps pécheur et pardonné, exemple en Jean 6, Romains 5-8, ou
comme disait Luther. Car tous ceux qui Éphésiens 2), la vie éternelle dépend
appartiennent à Jésus-Christ, quelle uniquement de la foi en Christ et de la
que soit leur capacité à vivre selon grâce de Dieu.

10
DOSSIER : LA CONVERSION

Le baptême est l’un des signes qui tenir le cap biblique de la prière et
annoncent le salut et qui témoignent de la confiance dans l’œuvre de
de la conversion. Mais bien plus Dieu : c’est lui qui fait briller la lumière
importante est une vie empreinte de Christ dans les cœurs. Tout en
d’amour pour Dieu et pour le prochain. cherchant à transmettre le message
L’épître de Jacques dit clairement que et à présenter la personne de Jésus-
la foi sans les actes est morte. Christ, nous devons prier sans cesse
pour que Dieu amène des personnes à
Annoncer la conversion se convertir à Christ.

Un des défis dans l’évangélisation, Ce que nous visons, ce n’est jamais la


c’est bien de parler de la conversion. gloire de notre Église ou la renommée
Il y a au moins deux raisons à cela. de notre chapelle, mais la gloire de
Jésus. Nous appelons les humains à se
Premièrement, notre monde est bien convertir à Lui seul, et non à notre Église
éloigné de celui de l’époque biblique. ou au protestantisme évangélique.
La lecture de la Bible oblige nos Nous devons être explicites à ce
contemporains à faire un saut en arrière sujet avec ceux qui sont prêts à
de deux mille, ou trois mille ans et plus. nous écouter : notre but n’est pas
Ils rencontrent des notions, comme par le rayonnement de notre courant
exemple celle de péché, qui ne font religieux, mais l’avancement du
pas partie de leur horizon ou qui ont royaume de Jésus-Christ. Une personne
été déformées. Les préoccupations qui se convertit à Christ est toujours
premières de nos concitoyens ne sont libre de vivre sa vie avec Jésus où elle
guère d’ordre spirituel. veut - en cherchant cependant à être
soumise à l’enseignement de la Parole
Deuxièmement, il y a l’obstacle de la de Dieu, la Bible.
peur des sectes, la peur légitime de la
manipulation mentale et d’autres abus. Nous devons travailler notre langage,
«Vous voulez me convertir ?» Cette nos images, notre communication, afin
question comporte à notre époque un de rendre l’Évangile aussi accessible
reproche musclé : «Comment osez- que possible, sans en perdre le
vous me traiter ainsi ?» Parler de la contenu. Ce n’est pas un équilibre
conversion est au minimum malpoli. facile. Pour bien faire ce travail de
communication, nous cherchons à
Mais parler de la conversion, et bien comprendre notre époque, sa
appeler à la conversion, restent non pensée, et les vraies idoles de cœur
seulement possibles mais nécessaires. de nos contemporains. Mieux nous
comprenons notre culture, plus il sera
La prière est essentielle. Nous devons facile de trouver les mots justes, les

11
DOSSIER : LA CONVERSION

images puissantes pour toucher des cœur d’un humain, alors on peut dire
cœurs. qu’il y a conversion.

Timothy Keller, pasteur et évangéliste Dans notre monde, la culture n’est pas
à New York, utilise une image uniforme. À chaque fois donc, c’est
saisissante pour suggérer comment notre interlocuteur que nous devons
se faire comprendre à notre époque. essayer de comprendre au mieux. Jésus
Imaginons un ingénieur qui doit avait une connaissance parfaite de la
construire une route. Un énorme rocher culture des Samaritains. Mais lorsqu’il
barre la route. Une bonne approche s’est adressé à la femme samaritaine,
consiste à forer un trou jusqu’au cœur il ne lui suffisait pas d’utiliser un
du rocher, à y placer de la dynamite, vocabulaire adapté ou d’aborder des
et puis, avec une charge bien ajustée, thèmes de la vision samaritaine du
à faire exploser le rocher tout entier. monde. Jésus a fait exploser le rocher
Si cela est fait avec intelligence, on parce qu’il a mis le doigt sur le drame
fait exploser le rocher entier avec personnel de cette femme.
moins de dynamite que si on s’y
prend bout par bout, à partir de la Le livre des Actes des Apôtres fournit
surface du rocher, sans percer de trou de beaux exemples d’évangélisation
auparavant. Percer, c’est le travail adaptée au contexte culturel des
de compréhension de la culture, des auditeurs. S’adressant à des Juifs,
valeurs, du langage, de la pensée l’apôtre Paul fonde son message sur
de nos contemporains. Souvent, nous les textes de l’Écriture et sur l’histoire
n’arrivons pas à percer au cœur du d’Israël. Devant un public païen et
rocher de la culture contemporaine, plutôt rural à Lystre, il s’appuie surtout
et notre dynamite explose près de la sur la bonté de Dieu dans la création
surface, faisant des éclats, sans faire et parle des saisons et des récoltes. Et
exploser le rocher entier. devant des païens cultivés à Athènes,
il cite des poètes grecs et tient un
Un autre piège consiste à bien langage plus philosophique. Il faut en
percer, bien entrer dans la pensée de effet partir de ce que les gens savent,
l’époque, mais à le faire si bien que pour aller vers ce qu’ils ignorent
l’on oublie la dynamite à l’extérieur encore. C’est la base même de la
du rocher : la contextualisation mène pédagogie.
alors à une perte de l’Évangile biblique
dans toute sa puissance. À l’inverse, le Cet effort de communication doit être
travail de «forage «peut être négligé mené sans jamais «se conduire avec
ou demeurer insuffisant, ce qui réduit ruse» ou «falsifier la parole de Dieu»,
sensiblement l’impact de l’explosion. mais «en faisant connaître clairement
Quand l’Évangile explose dans le la vérité»6. Un langage contemporain,
6 2 Co 4.2.

12
DOSSIER : LA CONVERSION

sans jargon chrétien, fait partie Conclusion


de la vraie fidélité, car chercher à
être compris, ce n’est que fidélité à Terminons cette étude sur la conversion
l’Évangile. par une citation de John Newton. Un
temps capitaine d’un navire qui faisait
Il nous semble que des expressions la traite négrière, participant de plein
comme «se détourner d’une vie gré à ce crime contre l’humanité,
centrée sur soi-même» «renoncer à il s’est converti de façon soudaine.
l’indépendance par rapport à Dieu» Il est devenu pasteur, militant anti-
ou «se tourner vers Jésus-Christ en lui esclavagiste, et auteur, entre autres, du
faisant confiance pour toute sa vie fameux cantique «Amazing Grace».
et en se soumettant à lui» peuvent Plus tard, en méditant l’œuvre de Dieu
nous aider à communiquer à notre en lui et la réalité de sa conversion à
époque ce que sont la repentance Jésus-Christ, il a écrit ceci :
et la foi. L’image du demi-tour sur
l’autoroute, déjà mentionnée plus «Je ne suis pas l’homme que je devrais
haut, fait partie d’une famille d’images être ; je ne suis pas l’homme que
qui peuvent aider à rendre concrète je voudrais être ; et je ne suis pas
la notion de conversion pour nos l’homme qu’un jour je serai ; mais
auditeurs. Le choix d’un conjoint peut par la grâce de Dieu, je ne suis plus
aussi servir de parallèle et favoriser l’homme que j’étais».  
la compréhension : se marier, c’est
faire à un moment donné un choix
décisif que l’on va ensuite assumer
au fil des années. On ne se marie
pas en sachant tout ce que cela va
impliquer, mais lorsqu’on en sait assez
pour s’engager. Des thèmes comme
EDOUARD NELSON
l’endettement, la culpabilité ou la
filiation peuvent encore fournir d’autres
GORDON MARGERY
portes d’entrée pour parler du salut en
Christ et de la nécessité de se convertir.

Abonnement Réseau FEF Infos
Êtes-vous à jour de votre abonnement 2014  ?
Pour toute information, reportez-vous en page 31.

13
THÉRAPIE

DÉLIVRANCE DES DÉRIVES


SEXUELLES
ROGER EYKERMAN

En juin 2014, la pastorale Réseau FEF Ile-de-France s’est penché sur le thème
de la délivrance. Le pasteur Richard Morris a traité de la délivrance des liens
occultes, le psychiatre Pascal Bourdois de la délivrance de la dépression, le psy-
chothérapeute Roger Eykerman de la délivrance des dérives sexuelles. C’est ce
dernier exposé que nous vous proposons en lecture. Vous pouvez écouter l’en-
semble des enregistrements sur notre site reseaufef.com dans les Ressources (dos-
siers audio, Chemin de délivrances).

La sexualité est un domaine dans le- plus seulement une source physiolo-
quel on peut observer de nombreuses gique de plaisir avec le risque inhé-
dépendances. Il me semble que le pro- rent de dépendance, mais un moyen
blème se pose plus qu’ailleurs car la de réalisation et d’accomplissement
sexualité tient une place particulière de soi que chacun peut légitimement
dans la société et dans les compor- rechercher.
tements humains. D’une part, elle est
Avant de parler de délivrance, il
liée au plaisir et on connaît le risque
faut déjà savoir de quoi on parle et
de dépendance lié à des produits tels
connaître la nature de la dépendance.
que alcool, tabac ou drogue. Mais
Cette dépendance peut se situer à plu-
d’autre part, elle est très présente dans
sieurs niveaux et une approche seule-
le discours social qui la valorise, pro-
ment spirituelle est simpliste et le plus
pose des normes, pousse aux perfor-
souvent inefficace.
mances, banalise et justifie toutes les
perversions. Ainsi, la sexualité n’est

14
THÉRAPIE

La dépendance sexuelle, ou addiction Je vous propose d’abord, pour clari-


sexuelle, pour employer un terme plus fier nos idées, d’en énumérer un cer-
moderne, se caractérise par la perte tain nombre.
de contrôle de la sexualité et la pour-
Je précise que j’ai rencontré aussi bon
suite du comportement pathologique lié
nombre de ces dérives chez des chré-
à l’acte sexuel malgré la connaissance
tiens. Il n’est donc pas inutile d’en par-
de ses conséquences négatives. À ma
ler, même si cela peut vous choquer.
connaissance, la dépendance sexuelle
Les personnes concernées sont sou-
n’est pas encore référencée par le ma-
vent des chrétiens réellement nés de
nuel diagnostique et statistique des
nouveau, mais qui pour toutes sortes
troubles mentaux (DSM-IV) mais cela ne
de raisons, sont encore incapables de
saurait tarder tant le problème est ré-
maîtriser leurs pulsions et vivent ce que
pandu aujourd’hui.
décrit Romains 7 : 14-25.
En sortir est une démarche souvent
En outre, la sexualité restant un sujet
longue et compliquée, et le risque de
tabou pour beaucoup de chrétiens, si
rechute est très grand à court terme, à
problème il y a, il est généralement
moyen terme ou même à long terme.
vécu dans le secret, la culpabilité et la
J’essaierai d’abord de passer en revue solitude la plus profonde. Tout se passe
différentes formes de comportements comme s’il y avait deux vies parallèles
sexuels, donc de dépendances pos- sans aucun lien, la vie ordinaire, avec
sibles, puis de réfléchir sur un certain ses dimensions sociale, sentimentale,
nombre de causes. professionnelle, spirituelle, et la vie
sexuelle. Pour beaucoup de gens, la
J’essaierai ensuite de proposer quelques
sexualité est un monde à part qui ne
éléments susceptibles d’aider les per-
regarde personne, et pas même Dieu.
sonnes concernées.
Toute difficulté dans ce domaine est dé-
valorisante et inavouable.
1) DESCRIPTION, DIVERSES Toute tentative de classification est arbi-
FORMES DE DÉPENDANCES traire car les problèmes sont complexes
Tous les comportements sexuels, qu’ils à la fois dans leurs manifestations et
soient qualifiés de normaux, et encore dans leurs causes. Il est fréquent qu’il
faudrait-il définir les limites de la nor- y ait des interférences et que des pro-
malité, de pathologiques ou de pervers blèmes se surajoutent.
peuvent conduire à une dépendance, On peut parler de dérives sexuelles,
depuis la simple exacerbation de la certains disent perversions sexuelles,
sexualité conjugale jusqu’aux pratiques quand l’orgasme est obtenu par un
les plus perverses. changement d’objet, de but par rap-
port à une «relation sexuelle dite nor-

15
THÉRAPIE

male», de zone de fixation de l’intérêt mais on ne peut pas vivre sans manger
érotique. ni dormir.
- Objet : partenaire, ou même objet Auto-érotisme (fréquent mais normale-
réel (ex : enfant, animal, poupée, go- ment transitoire à l’adolescence). C’est
demiché) ou fantasmé. la dépendance la plus fréquente parce
qu’elle peut exister seule, ou accom-
- But : en fait, moyen, procédé d’ob-
pagner les autres dépendances, s’en
tention de l’orgasme.
nourrir ou les alimenter. Elle est prati-
- Zone : lieu dont l’excitation est indis- quée le plus souvent dans le secret. Elle
pensable (ex : anus, seins, n’importe est cependant un motif assez fréquent
quelle autre partie du corps érotisée et de consultation pour des patients chré-
qui devient source d’excitation). tiens hommes qui vivent de plus en plus
Heureusement, je ne suis pas l’auteur mal cette dépendance très souvent as-
de cette définition, et j’échappe ainsi sociée à la pornographie, ou encore
à vos réactions sur le terme de «rela- à la demande de leur conjointe qui
tion sexuelle normale». Pour ma part, ne supporte plus cette situation. Les sti-
je considère comme relation sexuelle mulations visuelles excitent le désir qui
normale le coït entre un homme et une trouve son apaisement dans la mastur-
femme adultes et librement consen- bation. Mais le plaisir obtenu est re-
tants. J’y ajoute le cadre donné par cherché à nouveau dans une véritable
Dieu : le mariage. dépendance double, masturbation et
pornographie. Certains hommes ne
parviennent pas à passer de la mastur-
LES DÉVIATIONS D’OBJET bation à la relation conjugale qui ne
leur procure pas les mêmes sensations
Dans les déviations d’objet, l’individu ni autant de plaisir.
a besoin d’un type particulier de par-
tenaire sexuel pour pouvoir arriver à Pour les femmes, la masturbation est
satisfaire ses pulsions sexuelles. plus rare. Elle est surtout pratiquée par
des femmes qui ont déjà connu des ex-
Ces dérives sont souvent «justifiées» périences sexuelles ou une vie conju-
(considérées comme légitimes) en cas gale et se retrouvent seules.
de célibat ou d’insatisfaction dans la
vie conjugale par la notion d’un ap- Multipartenariat. Le changement de
pétit sexuel présenté comme un besoin partenaires ou leur multiplication est
vital au même titre que l’alimentation un besoin prégnant pour certaines
ou le sommeil. Ce n’est évidemment personnes. Il trouve souvent son ori-
pas exact. On peut vivre, certes avec gine dès l’adolescence dans une vo-
plus ou moins de difficultés selon les lonté de domination et de réalisation
personnes, sans satisfactions sexuelles, personnelle au travers de nombreuses

16
THÉRAPIE

conquêtes. Plus tard, il peut trouver grands rassemblements évangéliques


son accomplissement dans l’échan- de jeunes).
gisme. Le vrai partenariat multiple est
Pédophilie masculine ou féminine,
rare chez les chrétiens. Mais on trouve
hétéro ou homosexuelle. Enfants im-
assez souvent l’adultère avec une ou
pubères ou adolescents. Plusieurs cas
plusieurs liaisons successives ou simul-
de chrétiens, parfois responsables
tanées, avec toutes sortes de justifica-
dans l’Église. L’addict est excité par
tions, notamment la frustration affective
la sexualité impliquant des enfants.
ou sexuelle.
Qu’il s’agisse de visionner du maté-
Homosexualité. Relativement fré- riel pornographique pédophile, de
quente à cause de la pression so- parler de sexualité à des enfants, de
ciale qui la banalise et la légitime. les soumettre à du matériel érotique
Mais parfois une éducation chrétienne ou pornographique ou de les exploiter
trop stricte peut aussi faire partie des sexuellement. Il est fréquent que l’inté-
causes. Dans ce cas, la sexualité est rêt pour les enfants soit d’abord affectif
souvent encore un sujet tabou, et les avant de devenir érotique.
gens de l’autre sexe sont présentés
Autres paraphilies : zoophilie, nécro-
comme le danger suprême, risque de
philie, gérontophilie.
perversion et d’immoralité. Un préa-
dolescent ou adolescent élevé ainsi
est souvent timide. Il ne se sent bien LES DÉVIATIONS DE BUT
qu’avec ses pairs, n’y voit aucun
danger, et il est désarmé devant une Dans les déviations de but, on constate
tentation homosexuelle. Il est particuliè- des conditions particulières, sexuelles
rement fragile s’il rencontre quelqu’un et/ou psychologiques, nécessaires à
qui profite de sa timidité alors que l’obtention de l’orgasme.
s’éveille sa propre curiosité par rap- Sadisme (souffrance de l’autre) ou ma-
port à la sexualité et sochisme (souffrance du sujet) : l’ad-
qu’il découvre de nouvelles sensations. dict puise son excitation et son plaisir
Dans une telle éducation, il y a fré- dans la douleur, infligée ou reçue. Les
quemment une absence de dialogue liens, baillons, menottes, fouets, pinces
qui conduit le jeune à se replier sur lui- et autres objets sont souvent utilisés
même. Ce jeune est très seul et fragile pour accroître la peur et l’excitation.
devant les pulsions de l’adolescence. L’addict peut se mettre lui-même en si-
(Pour illustrer ce que je viens de dire, tuation dangereuse pour satisfaire ses
j’ai rencontré plusieurs cas de patients pulsions.
qui ont eu une première expérience Domination : l’addict cherche à impo-
homosexuelle en étant séduit lors de ser le sexe - réellement ou en paroles

17
THÉRAPIE

- à d’autres personnes en situation vul- Agressivité sexuelle : ce qui intéresse


nérable. Il peut s’agir de commentaires l’addict, c’est la conquête, première
sexuels appuyés à des moments inap- phase de la relation sexuelle, celle qui
propriés ou d’attouchements déguisés. nécessite de séduire, de vaincre les ré-
L’addict utilise aisément une position de ticences éventuelles de l’autre pour le
pouvoir pour parvenir à ses fins. posséder sexuellement.
Fétichisme (ex: sous-vêtements fémi- Le sexe inconnu : l’addict est excité
nins, caoutchouc) : le noyau d’excita- par une relation sexuelle brève, immé-
tion de l’addict n’est pas une personne diate avec un(e) inconnu(e) sans se pré-
entière mais un objet sexuel (une partie occuper des risques.
du corps, un sextoy, un animal, etc.).
Le cybersexe : l’addict utilise les res-
Fantasmes spécifiques (ex: images, sources d’internet pour visionner du
corde) : l’addiction est centrée sur la matériel pornographique, échanger
création de scénarios élaborés. L’ad- sexuellement (avec ou sans passage à
dict imagine les moindres détails de l’acte) avec d’autres personnes ou s’in-
l’acte sexuel et de ce qui précède, sans venter une identité sexuelle. La sensation
d’ailleurs forcément tenter de passer à d’anonymat, de sécurité, d’impunité fa-
l’acte. Ces fantasmes envahissent la vie cilite l’excitation et le comportement
de l’addict au point de lui faire perdre compulsif envahissant.
toute envie de connexion émotionnelle
Prostitution, vénalité  : l’addict re-
avec sa/son partenaire.
cherche une relation sexuelle dans la-
Voyeurisme : l’addict est excité par quelle il contrôle tout (choix du/des/
le pouvoir de surprendre d’autres per- de la partenaire, choix des pratiques
sonnes nues ou engagées dans des sexuelles) par l’argent. L’addict s’excite
actes sexuels. Le risque d’être décou- en vendant sa participation sexuelle à
vert participe à l’excitation. des photos ou vidéos pornographiques,
en se prostituant, en échangeant ses fa-
Exhibitionnisme : l’addict est excité en
veurs sexuelles contre des cadeaux ou
s’exposant nu au regard d’autrui. Cho-
de la drogue.
quer et surprendre contribuent à ac-
croitre l’excitation. Toutes les combinaisons sont possibles
entre les diverses déviations d’objet ou
Travestissement
de but. Toute expérience réalisée, ne
Viol serait-ce qu’une fois, si elle a procuré
Pratiques spécifiques : sodomie pas- plus de plaisir que des expériences pré-
sive ou active, masturbation obsession- cédentes, peut donner envie de la re-
nelle, nouveler et devenir une dépendance.
En outre, la pornographie représente
dans des rubriques spécialisées toutes

18
THÉRAPIE

les perversions existantes, qui sont ainsi Dans la perspective chrétienne, une ré-
légitimées. cupération par l’Ennemi comme moyen
privilégié de tentation. De la culpabi-
lité. Notion de péché (renforcée dans
2) MÉCANISMES EN JEU, la culture chrétienne mais qui ne lui
CAUSES. est pas propre). Mais cette culpabili-
Le plaisir joue un rôle déterminant dans té peut être refusée délibérément dans
l’origine des dépendances sexuelles, une affirmation volontaire de liberté et
mais il ne s’agit pas toujours du plaisir d’indépendance, ou encore être inexis-
au sens strictement sexuel. Je commen- tante dans les comportements pervers.
cerai donc par quelques réflexions gé- Il me semble qu’il peut y avoir dans ce
nérales sur le plaisir. cas une dimension spirituelle : le refus
d’une conviction de péché produite par
1) Le plaisir procuré par le fonctionne- le Saint-Esprit (Jean 16.8), aboutit à la
ment sexuel est à considérer au sens le perversion (Romains 1 :24-28).
plus large. Il n’est pas seulement une
satisfaction physique ou physiologique, 2) Toute source de plaisir peut créer une
mais également psychologique, narcis- addiction si elle vient en même temps
sique. Il en résulte des comportements combler un besoin psychologique. J’y
de recherche et de répétition. reviendrai.

19
THÉRAPIE

3) On constate un certain parallélisme D’une part, les causes sont toujours


entre des sensations de plaisir pourtant dans la rencontre, l’articulation entre
déclenchées de manière différentes : le psychologique et le sexuel. D’autre
orgasme, extase, émotions, «nirvana», part, elles font partie de l’histoire du su-
etc. Cette propriété, avec la suivante, jet.
pourra être utile dans certains processus
Évidemment, le rapport personnel au
thérapeutiques en permettant de substi-
plaisir joue un rôle primordial. Il est na-
tuer à un comportement sexuel déviant
turel de vouloir reproduire toute expé-
une autre source de plaisir.
rience satisfaisante, d’autant plus que le
4) Il existe des interactions entre les plaisir a été intense.
différentes formes de plaisir, quelles
Traditionnellement, dans l’origine d’une
qu’en soient les sources, sexuelles ou
addiction à un produit (tel que alcool,
psychologiques (ex: émotionnelles, re-
tabac, drogue, médicaments psycho-
ligieuses). En conséquence, on peut
tropes), on évoque la rencontre entre
constater des phénomènes de compen-
un terrain favorable et ce produit. Pour
sation, d’apaisement, ou encore de su-
une majorité de gens, cette rencontre
rexcitation suivant les personnes et les
n’a jamais lieu. En ce qui concerne la
circonstances. Suivant le cas, cette pro-
sexualité, le problème me semble diffé-
priété pourra amener un renforcement
rent car la rencontre est inévitable. La
de l’addiction ou, au contraire, aider à
société, par un discours omniprésent
la dépasser.
sur la sexualité, fait de chacun un ter-
5) Quel qu’en soit le mode de déclen- rain favorable possible et chaque être
chement, l’organisme tend habituelle- humain est doté d’un appareil génital,
ment à reproduire des expériences de a un fonctionnement hormonal, ressent
plaisir : effet drogue (envie, besoin, ac- dans son corps des sensations.
coutumance, dépendance, manque).
La découverte du plaisir se fait de plus
Cela explique la répétition de cer-
en plus tôt. Autrefois, elle se faisait
tains comportements nocifs et la dépen-
seul vers la puberté par le ressenti de
dance.
nouvelles sensations corporelles. Au-
6) La dépendance sexuelle peut résul- jourd’hui, elle se fait le plus souvent par
ter d’une satisfaction soit directement une initiation, soit directe lors de jeux
sexuelle, soit psychologique, avec un ou de relations sexuelles, soit par des
déclenchement sexuel réel ou symbo- conseils entendus ou la pornographie,
lique. d’où de nouvelles addictions comme le
cybersexe.
LES CAUSES DE DÉPENDANCE
SEXUELLE Le plaisir sexuel découvert entraîne la
recherche de nouvelles expériences
gratifiantes. Quand ces nouvelles ex-

20
THÉRAPIE

périences ne sont pas associées à Je m’arrête un peu plus longuement sur


d’autres satisfactions psychologiques la pornographie car c’est actuellement,
qui les complètent et les tempèrent, elles en matière de dépendance, le motif de
peuvent devenir de moins en moins sa- consultation le plus fréquent.
tisfaisantes et entraîner une escalade
Le rôle particulier de la pornographie
permanente dans la recherche.
Le sexe est la condition du dévelop-
Des comportements addictifs ont tou-
pement et de la survie d’un peuple,
jours existé, mais les addictions les plus
d’où son contrôle social dans toutes
fréquentes ont évolué selon le contexte
les cultures. Tous les peuples ont utilisé
et le marché. Dans l’éducation, les va-
des images pour encourager l’activi-
leurs de maîtrise, d’effort, de mérite
té sexuelle procréatrice indispensable.
ont reculé devant celles d’épanouisse-
Mais le sexe étant aussi source de
ment, de droit au plaisir, de liberté indi-
plaisir, garder le souvenir de moments
viduelle. La société de consommation,
agréables ou pouvoir les provoquer
hyper médiatisée, a renforcé cette mu-
s’est imposé.
tation des valeurs et a créé de nouvelles
addictions Je ne ferai pas ici une étude historique
de la pornographie, mais il semble
Ainsi se développe une véritable idolâ-
qu’elle existe depuis des temps très
trie du plaisir. Même au sein du couple,
anciens. Les peintures rupestres préhis-
le plaisir n’est plus un don de Dieu mais
toriques, comme les objets d’art que
il est souvent recherché pour lui-même.
nous ont laissés beaucoup de cultures
Le sexe n’est plus un moyen de commu-
antiques ou plus récentes mais restées
nication dans le couple, une bénédic-
primitives, représentent souvent des at-
tion de Dieu, mais un but en lui-même.
tributs sexuels : vulves, phallus humains
La sexualité est élevée comme moteur
ou animaux, statuettes particulièrement
principal de la vie, au détriment des
suggestives (la seule représentation hu-
sentiments et de la dimension spirituelle.
maine de la grotte de Lascaux est un
La banalisation du sexe et de la por- homme en érection). De même, de
nographie ont fait tomber des barrières nombreuses fresques ornant les murs de
morales, justifient la liberté de vivre Pompéi, détruites en l’an 79 de notre
selon ses pulsions dès lors qu’elles ne ère, montrent des scènes sexuelles.
portent atteinte à personne. La porno-
Pourquoi le développement si grand au-
graphie est la vitrine sociale du sexe.
jourd’hui de la pornographie qui est en
Par le changement de regard qu’elle in-
elle- même une dépendance et alimente
duit dans la société, elle intervient dans
beaucoup de dépendances sexuelles ?
l’origine de dépendances sexuelles
même chez des gens qui ne la re- Il me semble qu’il y a d’abord une
gardent pas. cause spirituelle. On connaît l’impor-

21
THÉRAPIE

tance de la vision dans les processus il y a très souvent des images de nudi-
de séduction (cf. Ève vit…, La tentation té ou de scènes sexuelles. Inconsciem-
de Jésus, la convoitise des yeux dans ment, le spectateur fait le lien entre ces
1 Jean 2.16 ou Matthieu 5.28). Or, la images et les intègre dans son fonction-
pornographie est la mise en image de nement mental. Ainsi, représenter les or-
la tentation sexuelle. L’ennemi, le prince ganes génitaux et l’acte sexuel devient
de ce monde, utilise la pornographie normal.
comme un moyen de séduire et d’éloi-
Une autre cause est l’exploitation com-
gner de Dieu.
merciale qui en est faite. Dans notre so-
Une autre cause me semble être la ba- ciété dominé par la consommation, la
nalisation en même temps de l’image pornographie est une source de profit
du corps nu et de l’affichage de la pour un grand nombre de gens, soit di-
sexualité, même s’il n’y a pas toujours rectement, soit comme ‘produit d’appel’
un lien direct (ex : corps plus ou moins pour d’autres sources de profit (ex : vi-
dénudés dans la publicité pour produits déothèques, sites de rencontres).
alimentaires ou cosmétiques, symboles
Une autre cause est la multiplication des
sexuels dans des publicités de voitures
supports qui a entraîné une inversion
ou de produits d’équipement). C’est
du sens de la démarche. Il est devenu
également vrai dans les films, téléfilms.
très facile d’avoir accès à la pornogra-
Même sans qu’il y ait de pornographie,
phie sans qu’il soit nécessaire de faire

22
THÉRAPIE

un effort pour la rechercher. Il est même tion à risque, ou encore, pour des ado-
possible de recevoir des images porno- lescents, d’accéder au monde réservé
graphiques sans le vouloir et c’est sou- des adultes.
vent pour s’en protéger qu’il faut faire
La pornographie, par la puissance évo-
une démarche (ex : Internet). C’est par-
catrice et émotionnelle de l’image pro-
ticulièrement vrai pour les adolescents
duit une excitation sexuelle, qui est déjà
qui peuvent ainsi satisfaire leur curiosi-
en elle-même gratifiante dans une so-
té naturelle et se donner l’illusion d’ac-
ciété qui fait de la sexualité une idole
céder ainsi au monde des adultes (80
et valorise la sensualité, la virilité des
% des garçons entre 14 et 18 ans et
hommes.
45 % des filles du même âge déclarent
avoir vu au moins une fois un film X du- L’apparence inoffensive des images
rant l’année passée ; enquête citée par pornographiques n’est qu’une illusion.
le CSA le 24/11/2004). Elles produisent une excitation sexuelle
qui, elle, n’est plus virtuelle mais réelle
Enfin, la qualité des images véhiculées
et va avoir des conséquences sur le
par toutes sortes de médias me semble
comportement. Soit directement par la
jouer un rôle. Autrefois, et jusqu’au dé-
vision de l’image, soit par les passages
veloppement récent des moyens de
à l’acte induits, la pornographie produit
communication, de diffusion et de stoc-
du plaisir. Il s’ensuit alors une véritable
kage de l’image, la pornographie né-
dépendance dans un cycle permanent
cessitait une élaboration mentale, un
de recherche d’images, excitation, plai-
travail d’imagination, soit en partant
sir sexuel, nouvelle recherche d’images,
d’une image suggestive, soit après l’in-
etc.
vention de l’imprimerie en partant d’un
texte. L’image actuelle peut-être mémo- Cette dépendance est pratiquement sys-
risée, enregistrée telle quelle dans le tématique car, comme avec la drogue,
cerveau et revenir à tout moment sans la plupart des personnes qui essaient
aucun effort pour provoquer ou accom- ne le font pas par simple curiosité in-
pagner toute excitation sexuelle. tellectuelle mais à cause d’une certaine
fragilité psychologique préexistante.
En même temps, elle alimente des fan-
tasmes qui accompagnent les relations
sexuelles ou la masturbation solitaire. COMMENT EN SORTIR ?
Donc, elle provoque ou contribue à pro-
curer du plaisir au sens physiologique. La sexualité est au carrefour de la phy-
siologie et de la psychologie, de la
Enfin, il y a aussi très souvent du plai- volonté consciente et de pulsions in-
sir, même inconscient, par le seul fait conscientes, du désir sincère de sanc-
de transgresser un interdit ou d’agir en tification et des tentations de la vieille
secret, de vivre et de maîtriser une situa- nature charnelle, etc.

23
THÉRAPIE

Je crois profondément à de véritables d’un Dieu impuissant à les délivrer mal-


délivrances par la grâce de Dieu, mais gré leur désir sincère.
j’ai souvent constaté l’échec de dé-
J’ai souvent constaté une sorte de dé-
marches spirituelles pourtant sincères.
doublement de la personnalité : une vie
Des jugements et des exhortations à la
conjugale, ecclésiale, sociale, irrépro-
pureté, à l’abstinence, à une vie équi-
chable, appréciée de tous, et une vie
librée, sont le plus souvent totalement
sexuelle secrète anarchique, pervertie ;
inefficaces et inadaptés, parce que ce-
une sorte de Mister Hyde et Docteur
lui qui les entend n’est pas en état de
Jekyll. Faute de pouvoir dominer leurs
les recevoir, d’autant moins que celui
pulsions, ces personnes s’étaient rési-
qui les donne n’a jamais exactement le
gnées à vivre avec, tout en donnant le
même vécu.
change socialement.
Il est vain de vouloir lutter contre le com-
portement ‘problème’ sans travailler sur
ses causes. Si les causes ne sont pas QUELLE AIDE APPORTER ?
analysées et modifiées, le comporte- Pour l’instant, en tant que pasteurs ou
ment ‘problème’ ne peut être résolu. anciens, voici quelques conseils :
Sauf de très rares exceptions miracu-
leuses, attendre passivement d’une dé- 1) Attention à ne pas jouer à l’apprenti
marche spirituelle seule une délivrance sorcier. Il s’agit de ce qu’il y a de plus
sans un travail psychologique parallèle, intime, difficile à livrer à un tiers, quand
aboutit à l’échec. ce n’est pas totalement impossible dans
certaines cultures. Il faut à la fois une
solide formation générale à la relation
Les situations de rechutes et de double d’aide et un approfondissement spéci-
langage sont alors habituelles. Souvent fique sur les problèmes de sexualité.
la démarche spirituelle est en fait une 2) Demander à Dieu du discernement.
fuite, l’attente passive d’une interven- Savoir être attentif. Proposer de l’aide
tion miraculeuse de Dieu qui dispense avec tact et discrétion. Compte tenu du
la personne de tout travail personnel et contexte social, demander, ou même
de toute responsabilité devant son pro- simplement accepter de l’aide dans ce
blème : «J’ai prié, les anciens m’ont im- domaine est vécu comme un échec et
posé les mains et cela n’a rien changé» une humiliation suprême. Aussi, il n’y
… «Le Seigneur m’avait délivré, mais a pratiquement jamais de demande
ça n’a pas tenu». d’aide spontanée, mais à chaque fois
Une approche seulement spirituelle, en à la suite de problèmes graves ou sous
termes de péché, de foi, de prière, peut la pression de tiers. La meilleure aide
même aboutir à un effet contraire : j’ai consiste parfois à renvoyer une per-
vu des gens se détourner délibérément sonne vers quelqu’un d’autre plus com-

24
THÉRAPIE

pétent ou mieux placé pour intervenir. 7) Dans le cas où la dépendance en-


On ne peut être à la fois le thérapeute traîne des comportements réprimés par
et le pasteur car les deux relations se la loi, il est nécessaire de rappeler la
parasitent l’une l’autre et les messages loi, même sans en être le représentant.
sont brouillés. Le fait de pouvoir tout entendre, de ne
pas juger, ne doit pas être perçu comme
3) Toujours distinguer la dépendance et
une autorisation de la perversion.
la personne qui en est victime. C’est le
plus souvent un état de fait et non un
choix volontaire. Même quand la per-
ET POUR LES PERSONNES
sonne ne souffre pas de son problème,
CONCERNÉES :
ou affirme avoir choisi d’être ce qu’elle
est, toute son histoire fait qu’elle ne peut 1) Reconnaître son état : tout commence
pas être autrement. par l’indispensable prise de conscience
d’une véritable dépendance qui doit
4) S’efforcer de comprendre une pro-
être suivie de la ferme décision d’en
blématique toujours complexe. Ne pas
sortir. Sortir d’une dépendance est une
juger, et surtout pas en fonction de ses
démarche active qui nécessite une mo-
propres valeurs ou réactions person-
bilisation de la volonté. Prier, deman-
nelles.
der à Dieu une délivrance est inutile s’il
5) Avoir une maturité suffisante. Maîtri- n’y a pas en même temps cette volonté
ser ses propres réactions de rejet, de réelle de tout mettre en œuvre pour y
dégoût, d’horreur. parvenir.
6) Permettre à la personne concer- 2) Analyser les mécanismes de la tenta-
née de parler dans une relation de tion et apprendre à les contrôler :
confiance. Attention, il ne s’agit pas
Le rôle des organes des sens.
d’une confession qui libère de la culpa-
bilité et, de fait, ouvrirait la voie à de Le contexte émotionnel.
nouveaux dérèglements, mais d’un vé- Le fonctionnement du corps.
ritable dialogue qui permet à la per-
sonne de réfléchir à son problème et 3) Repérer les facteurs déclenchant ou
de trouver des moyens d’évoluer. Pour favorisant les rechutes, les moments et
éviter des interférences avec d’autres les situations les plus dangereuses afin
problèmes, il est préférable d’avoir un de pouvoir les éviter systématiquement
interlocuteur qui ne traite que ce sujet (solitude, abstinence prolongée, cer-
et respecte un secret absolu (médecin, taines fréquentations, relâchement dans
sexologue, psychologue, voire un autre la vie spirituelle, etc.). Je donnerai plus
pasteur). loin une série de conseils spécifiques
sur la pornographie.

25
THÉRAPIE

4) Fixer des échéances et s’y tenir scru- 2) Détruire ou effacer tous les supports
puleusement. pornographiques possédés (K7, DVD,
livres, photos, disques durs d’ordina-
5) Mobiliser pleinement sa volonté.
teurs, clés USB, etc.).
6) Se laisser conduire par le Saint-Esprit
3) Supprimer dans l’environnement les
et ne pas l’étouffer.
moyens d’accès à la pornographie :
7) Être accompagné par quelqu’un qui les lieux propices, les relations avec
pourra être le témoin des engagements, certaines personnes.
des luttes et des progrès. Suivant le cas
4) Supprimer les abonnements à Ca-
et la profondeur de la dépendance,
nal+ ou aux chaînes payantes présen-
cela pourra aller d’un ami sûr à un pro-
tant de la pornographie. Retirer des
fessionnel de la relation d’aide ou un
chaînes préréglées des téléviseurs cer-
spécialiste.
taines chaînes gratuites au contenu éro-
8) Pour des personnes mariées, avoir tique ou pornographique.
une vie conjugale satisfaisante, sur le
5) Sur les ordinateurs, utiliser les verrous
plan relationnel et sexuel.
informatiques de protection des enfants.
9) Avoir des investissements lui permet- Faire mettre le mot de passe par une
tant de sublimer ses pulsions sexuelles personne de confiance. Il existe même
vers d’autres sources de plaisir. des «mouchards» qui avertissent un tiers
CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES en cas de tentative de connexion.
SPÉCIFIQUES POUR LUTTER CONTRE 6) Mettre l’ordinateur dans un lieu
LA PORNOGRAPHIE  «public», permettant constamment un
1) Décider d’arrêter totalement le re- contrôle inopiné de la famille, des col-
cours à la pornographie et de ne pas lègues.
renouveler les images déjà enregis- Ne jamais rester seul.
trées dans la mémoire. Si certaines
7) Prendre et signer des engagements
personnes, par habitude, ont encore
du même type que les alcooliques ano-
besoin provisoirement de telles images
nymes ou la Croix Bleue. Il ne s’agit
pour leur vie sexuelle conjugale, n’uti-
pas d’arrêter un temps pour recommen-
liser que des images anciennes déjà
cer ensuite, mais de se prouver qu’il est
mémorisées. Il est utile de prendre éga-
possible de se passer de la pornogra-
lement conscience qu’il s’agit en fait
phie. À la fin de la période d’engage-
toujours des mêmes images malgré une
ment, il faut le renouveler de manière
prétendue nouveauté. Il faut développer
à accumuler ainsi des victoires succes-
le sentiment de saturation, d’être blasé
sives.
par ces images.

26
THÉRAPIE

CONCLUSION Il veut être là aussi auprès d’un de ses


enfants qui est tombé dans l’esclavage,
Il est d’autant plus difficile de sortir de
mais Il n’intervient pas de force.
dépendances sexuelles que la tenta-
tion est omniprésente et que la sexua- Si donc le Fils vous affranchit, vous se-
lité reste un sujet tabou pour beaucoup rez réellement libres. (Jean 8:36).  
de chrétiens.
Pourtant, c’est Dieu qui a donné la ROGER EYKERMAN
sexualité pour le couple. Il est possible
de bien vivre sa sexualité avec sa béné-
diction. Dieu est là, dans les chambres
à coucher, approuvant la sexualité
conjugale.

Coordonnées du Secrétaire Général du Réseau FEF


Éric Waechter
18 avenue du Général de Gaulle - 26270 Loriol-sur-Drôme
Téléphone : 06 15 72 01 66 - Email : e.waechter@reseaufef.com

27
COMPTE RENDU

SÉMINAIRE ANNUEL DU
CONSEIL REPRÉSENTATIF
DU CNEF DU 9 AU 12
SEPTEMBRE 2014 À LOISY
(60)

Photos (1er jour du séminaire) de gauche à droite, de haut en bas : Daniel Pottier (pôle ADD), Fran-
çois Wolff (PO), Clément Diedrichs (directeur du CNEF), Daniel Hillion (intervenant), Rachel Carlier
(Assistante du CNEF), Thierry Legal (Directeur de la communication du CNEF), Reynald Kozycki (pôle
Réseau FEF), Jean-Marc Maurin (PO), René Delattre (PO), Raphaël Anzenberger (PO), Samuel Weiler
(PO), Paul Brignon (PO), Francis Didier (PO), Alain Stamp (Comité consultatif), Jean-Claude Rellier (PO),
Pascal Wicker (PO), Luc Réau (Pôle d’expression charismatique pentecôtiste), Pierre Jeuch (Pôle évan-
gélique FPF), Philippe Flahaut (PO), Claude Martinaud (PO), Daniel Liechti (pôle Réseau FEF), Etienne
Lhermenault (président- Pôle évangélique FPF ), Christian Blanc (pôle ADD), Eric Waechter (pôle Réseau
FEF) et Patrick Dudas (Pôle évangélique FPF).
Manquent sur la photo : Laurent Boshi (pôle ADD), Albert Watto (Pôle d’expression charismatique pen-
tecôtiste), Christian Caron (Pôle d’expression charismatique pentecôtiste) et Jean-Marc Pottenti (Pôle
évangélique FPF).

Comme tous les ans, au début du mois de septembre, le Bureau du CNEF convoque son co-
mité représentatif (CR) pour trois jours de travaux. Le CR représente l’ensemble des membres
du CNEF, à savoir les représentants des cinq pôles qui le constituent.

28
COMPTE RENDU

Chaque pôle représente un courant du pro- de la formation. Mais la mise en œuvre de


testantisme évangélique auquel s’ajoute un ces missions a aussi révélé une fragilité : les
pôle qui regroupe l’ensemble des œuvres moyens humains dont le CNEF dispose sont
évangéliques. Trois personnes siègent par limités et cela oblige à une gestion des prio-
pôle. Sont ainsi représentées au CNEF, rités pour son développement. Dit différem-
les Assemblées de Dieu de France (union ment, le CNEF ne peut répondre à toutes les
d’Églises qui forme un pôle à elle toute attentes du monde évangéliques français.
seule), les unions d’Églises évangéliques
Pôle œuvre et pôles Églises en réflexion sur
membres de la Fédération Évangélique de
le fonctionnement
France, les unions d’Églises d’expression
pentecôtiste et charismatique ainsi que les Lors de ce séminaire, une journée complète
Églises membres du Réseau FEF. Cette an- a été consacrée à la question de la rela-
née, tous les responsables de secteur du tion entre les œuvres et les unions d’Églises.
pôle œuvre ont assisté à la première jour- Comment mettre en place un fonctionne-
née du séminaire. ment qui vise la complémentarité entre
le pôle œuvre et les pôles des Églises et
Le temps d’un premier bilan
non la concurrence ? Deux exposés théo-
Après 4 années pleines de fonctionnement logiques sont venus introduire le débat.
depuis sa création en 2010, un premier bi- Jacques Buchhold a détaillé la perspective
lan a été fait pour mesurer l’écart entre le néotestamentaire de l’Église et des œuvres
projet d’origine et le fonctionnement actuel qui servent l’Église locale parce que celle-
du CNEF. Cet état des lieux s’est particu- ci ne peut répondre à toutes ses missions.
lièrement porté sur les missions du CNEF Daniel Hillion a engagé une réflexion sous
et sa gouvernance. Aidé par un consultant un angle plus pragmatique à partir des réa-
extérieur, cet audit a permis de mettre en lités contemporaines de la relation Églises-
exergue plusieurs aspects encourageants œuvre.
mais aussi quelques fragilités liées à la crois-
Les projets CNEF en cours…
sance rapide de cette jeune association.
Pour les aspects positifs, signalons la bonne Libre de le dire. Face aux entraves faites à
perception du CNEF chez l’ensemble des la liberté d’expression, de plus en plus fré-
Évangéliques en France. Les services qu’il quentes dans notre pays, le CNEF a lancé
rend répondent à un réel besoin : informa- une campagne d’information qui vise les Au-
tion, concertation, représentation auprès torités, les Églises, les médias et les jeunes.
des autorités ou encore la mise en œuvre Plusieurs fascicules sont en cours d’édition.
de projets. Le sondage d’un panel représen- Le premier sort ce mois-ci :
tatif de personnes du monde évangélique
«Libre de le dire à l’école» ose affirmer
français a permis de mesurer qu’il y a une
que si l’école est laïque, ses usagers ne
attente pour davantage de services ou de
le sont pas. Il ne saurait donc, sauf à res-
concertations. Notamment des réflexions
treindre la liberté d’expression, y avoir d’in-
communes autour de l’action sociale ou

29
COMPTE RENDU

terdiction faite aux élèves de partager leurs existe des relations de qualité entre les
convictions»1. La seconde convention du membres qui la dirigent. Et c’est le cas au
CNEF en janvier 2015 aura pour thème «li- CNEF. Deux raisons au moins l’expliquent,
berté, égalité, laïcité». Elle s’inscrira comme me semble-t-il. D’abord, tous les membres
un évènement majeur de cette campagne. sont animés d’un véritable fardeau pour la
proclamation de l’Évangile en France. Il faut
Bouge ta France 2017 est en route. Il s’agit
se réjouir de cette vision qui est commune
d’un évènement pour toute la jeunesse évan-
à toutes les personnes qui siègent à ce ni-
gélique française qui s’inscrit dans le prolon-
veau-là du CNEF. Le fait de regarder dans
gement des rassemblements organisés du
la même direction parce que l’on porte un
temps de l’Alliance Évangélique. Cet évène-
fardeau commun, atténue les clivages iden-
ment programmé pour l’été 2017 débutera
titaires qui, dans le passé, brouillaient les
par un rassemblement national de 4 jours.
relations entre évangéliques. Le CNEF ne fa-
Plusieurs milliers de jeunes sont attendus. À
vorise pas un nivellement des identités théo-
l’issue de ce congrès, les jeunes pourront
logiques ; il permet à chaque courant d’être
rejoindre les campagnes Bouge ta Ville qui
ce qu’il est et chacun est respecté dans son
seront organisées dans plusieurs villes de
identité. À plusieurs reprise, j’ai été frappé
France. Ces campagnes visent l’évangéli-
de constater que les différences de sensi-
sation et l’action sociale d’un quartier. Elles
bilité théologique qui, dans nos relations,
sont organisées par les pastorales CNEF
pouvaient devenir une source de tension,
des villes qui se portent candidates à une
étaient discutées paisiblement sans que per-
telle action.
sonne ne cherche à tirer la couverture à soi.
Une communion fraternelle bien réelle. Il y a là une grande maturité spirituelle qui
est la deuxième raison qui explique cette
Un autre temps fort de ce séminaire de ren-
qualité des relations : le CNEF est né des
trée a été la communion fraternelle vécue
suites d’une authentique demande de par-
entre les participants. Toute œuvre ou as-
don entre plusieurs courants évangéliques.
sociation ne peut se développer que s’il
Et nous vivons les fruits de cette repen-
1 Selon la présentation faite sur le site tance.  
www.lecnef.org

30
I W W W . R E S E A U F E F. C O M
R É S E A U F E F I N FOS - Administrateur, directeur de la publication et rédacteur en chef : Éric Waechter
ISSN 2117-3079 - Commission paritaire CPPAP no 0515 G 80548 - Dépôt légal 3ème trimestre 2014
Crédits photos : Réseau FEF, BLF, http://fr.123rf.com, sauf mentions contraires
Maquette : www.blfeurope.com - Impression : www.imeaf.com
R É S E A U F E F - Président : Reynald Kozycki
Trésorier : Pierre Bariteau - Secrétaire Général : Éric Waechter

Abonnement
À renvoyer dûment complété à : Réseau FEF - 18 avenue du Général de Gaulle - 26270 Loriol-sur-Drôme

France DOM et étranger


Tarif annuel
Normal Soutien Normal Soutien
1 exemplaire 15 E 20 E 17 E 25 E
5 ex. à la même adresse 50 E 65 E 55 E 70 E
10 ex. à la même adresse 80 E 85 E 100 E 110 E

Je désire m’abonner personnellement


me réabonner. Mon numéro d’abonné :……………………………………......….
abonner mon Église ou mon œuvre
réabonner mon Église ou mon œuvre. Le numéro d’abonné :……………........…
recevoir un spécimen gratuit sans engagement de ma part
Abonnement pour………………… exemplaires pour l’année 201………………...……...……
Je joins un chèque à l’ordre de Réseau FEF de la somme de…………………….......................……

Abonnement personnel :
Nom …………………………………… Prénom ……………………………....………
Adresse ……………………………………………………………………………....……………
………………………………………………………………………………....…………
CP-Ville-Pays ………………………………………………………………………………....…………

Abonnement Église ou œuvre :


Église/œuvre ……………………………………………………………………………....……………
Adresse …………………………………………………………………………………....………
CP-Ville-Pays ………………………………………………………………………………....…………
Adresse envoi si différente de celle ci-dessus……………….…………………..………………
……………………………………………………………………………....……………
CP-Ville-Pays ……………………………………………………………………………....……………

31
N U M É R O   1 4 0 I T R I M E S T R E   3 I 2 0 1 4 I 3,60

Assemblée Générale 2015


du Réseau FEF

Samedi 24 janvier 2015 de 10h à 17h


à l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne,
39 Grande Rue - 94130 Nogent-sur-Marne.

Cette assemblée générale se déroulera dans le prolongement


de la convention du CNEF (22 et 23 janvier 2015 à Cergy).
L’après-midi sera consacrée au thème de la multiplication
des vocations pastorales (conférences et table ronde).

I W W W . R E S E A U F E F. C O M