Vous êtes sur la page 1sur 36

CKS_0012264/25

81. GRAND INSPECTEUR, GRAND ÉLU, CHEVALIER


KADOSCH (2003)
Copie du cahier du grade
Suprême Conseil Féminin de France 44 pages

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 525 sur 604


CKS_0012274/25

GRAND INSPECTEUR ET GRAND ÉLU CHEVALIER


KADOSCH – SCFF (2003)
TABLE DES MATIERES

Symboles et emblèmes du 30e degré

Disposition du Temple au 30e degré

Titres, appellations et insignes au 30e degré

Ouverture des Travaux au 30e degré

Clôture des Travaux au 30e degré

INITIATION AU 30e DEGRE

Tableau de la Loge des Chevaliers du Soleil ou des Princes Adeptes

Disposition et décors du Temple au 28edegré

Ouverture des Travaux et Initiation au 28e degré

Travaux de réception du 19e au 28e degré

Fermeture des Travaux au 28e degré

Schéma de l'échelle mystérieuse

Disposition du Temple pour les Initiations au 30e degré

Initiation au 30e degré

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 526 sur 604


CKS_0012284/25

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 527 sur 604


CKS_0012294/25

DISPOSITION DU TEMPLE AU 30e DEGRE

Les murs du Temple sont tendus à l'Orient comme dans les Camps :
Au Septentrion étoffe blanche,
Au Midi étoffe noire.

Les tentures sont semées de croix rouges à huit pointes.

A l'Orient, au-dessus du Trône est un triangle équilatéral, pointe en haut, dans lequel
est inscrit en caractères hébraïques le nom divin ADONAI. Autour, la devise NEC
PRODITOR, NEC PRODITUR, iNNOCENS FERET (ni traître, ni trahi, mais innocent,
il supportera).

Derrière le trône, deux étendards croisés (ou des écussons).

L'un, incliné vers le Septentrion, est vert. il porte, du côté exposé à la vue, une croix
rouge à huit pointes, de l'autre un aigle noir à deux têtes, couronné d'or, bec et
ongles de même, portant dans ses serres un poignard d'argent, avec la devise
ViNCERE AUT MORI (Vaincre ou mourir).

L'autre étendard, incliné vers le Midi est blanc. Il porte du côté visible une croix de
Saint-André verte et la devise : DEUS VULT (Dieu le veut). Sur l'Autel des serments,
une croix rouge à huit pointes est posée sur le Volume de la Loi Sacrée qui est la
Bible.

Le Temple est illuminé par onze étoiles soit


5 à la droite du Président (3 blanches et 2 noires) 3 devant le 1er Grand Juge (2
blanches et 1 noire) 3 devant le 2e Grand Juge (1 blanche et 2 noires)

En outre, un flambeau jaune, allumé avant l'ouverture des travaux, est placé à la
gauche du Président.

TITRES, APPELLATIONS ET INSIGNES AU 30e DEGRE

Les Chevaliers Kadosch composent l'Aréopage.


Ils prennent place dans les Camps
Ils portent, de l'épaule gauche au côté droit, un cordon noir liseré d'argent, sur lequel
sont brodées les lettres C.: K.: H.∴

Les Chevaliers Kadosch sont armés d'un glaive et ne portent pas de gants.
Au cours des tenues, l'usage du glaive ne doit pas être remplacé parle signe d'ordre.

Les Officières portent un sautoir noir, liseré d'argent, au bas duquel sont brodés les
insignes de leur fonction.

Elles sont ainsi placées, appelées et décorées :


MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 528 sur 604
CKS_0012304/25

A l'Orient : Le Très Eminent Commandeur : Un aigle à deux têtes


A l'Occident, côté Septentrion : L’Eminent 1° Grand Juge : Une balance
A l'Occident, côté Midi : L'Eminent 2° Grand Juge : Une épée flamboyante
A l'Orient, côté Midi : L'Excellente Oratrice : Les Tables de la Loi.
A l'Orient, côté Septentrion : L'Excellente Chancelière : Deux plumes croisées
En tête du Camp du Midi : L'Excellente Trésorière : Deux clefs d'or
En tête du Camp du Septentrion : L'Excellente Hospitalière : Une aumônière rouge
A côté de la Trésorière : La Vénérable Maîtresse des Cérémonies : Une hallebarde
A côté de l'Hospitalière : Le Vaillant Capitaine des Gardes : Une masse d'armes
Dans les Camps : L'Illustre Porte - Bannière
A l'Occident, à côté du Second Grand Juge : Le Vaillant Servant d'Armes : Deux
épées croisées

Pour les initiations seulement, deux Poursuivants, revêtus obligatoirement l'un d'une
robe blanche, l'autre d'une robe noire, prennent place, le premier en tête du Camp du
Septentrion, le second en tête de celui du Midi, vers l'Orient.
Le Porte - Bannière se tient prêt à officier lors des serments et de la consécration.

OUVERTURE DES TRAVAUX EN AREOPAGE

La Maîtresse des Cérémonies allume d'abord la Lumière Eternelle.


Les Chevaliers non pourvus d'un Office et le Servant d'Armes ayant pris place,

LA MAITRESSE DES CEREMONIES


Prend sa canne et rejoint les autres Officières dans les parvis.
L'heure venue, elle frappe en Kadosch : 00 00 00 0

LE SERVANT D'ARMES
Ouvre la porte à deux battants.

LA MAITRESSE DES CEREMONIES


Debout, Chevaliers ! Le Très Eminent Commandeur et le Collège des Officières !

Précédé de la Maîtresse des Cérémonies et des autres Officières formées en deux


files, suivi du Capitaine des Gardes, glaive au col, le Très Eminent Commandeur
s'avance, tandis que les Officières se rangent face à face entre les deux Camps ;
puis il monte à l'Orient.

LE T∴E∴ COMMANDEUR 0
Soeurs Officières, reprenez vos plateaux !
Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez ranimer les étoiles.
Pause

Prenez place, Soeurs Chevaliers.


Eminent 1° Grand Juge, sommes-nous à couvert ?

LE 1° GRAND JUGE
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 529 sur 604
CKS_0012314/25

Vaillant Servant d'Armes, sommes-nous à couvert ?

LE 1° GRAND JUGE
Très Eminent Commandeur, nous sommes à couvert.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminents Grands Juges, assurez-vous que tous les Chev∴ qui composent vos
Camps respectifs sont Chevaliers Kadosch.
0
Debout, Chevaliers, face à l'Orient.
Les deux Grands Juges, maillet sur l'épaule gauche, se croisent à l'Occident ;
chacun d'eux gagne la tête de son Camp, puis revient vers l'Occident en inspectant
les Chevaliers qui se mettent à l'Ordre, main droite sur le coeur, doigts écartés, à son
passage. Les deux Grands Juges se croisent à nouveau à l'Occident et regagnent
leur place.

LE 2° GRAND JUGE
Eminent Premier Grand Juge, il n'y a que des Kadosch dans le Camp du
Septentrion.

LE 1° GRAND JUGE
Très Eminent Commandeur, il n'y a que des KADOSCH dans les deux Camps. Nous
pouvons travailler en toute sécurité.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Je reconnais aussi pour KADOSH les Chev∴ qui sont à l'Orient.
Les Chev∴ qui sont à l'Or.: se mettent à l'ordre. 0
Prenez place, Chevaliers.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminent 2° Grand Juge êtes-vous Chevalier KADOSCH ?

LE 2° GRAND JUGE
Je le suis. Son nom fut autre et le même pourtant.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Je vous comprends. Quel âge avez-vous ?

LE 2° GRAND JUGE
Un siècle ou plus.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminent 2° Grand Juge, que cherchez-vous ?

LE 2° GRAND JUGE
La LUMIERE.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Quelle Lumière et pour qui ?
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 530 sur 604
CKS_0012324/25

LE 2° GRAND JUGE
Celle de la Liberté, et pour ceux qui n'en abuseront pas.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminent 1° Grand Juge, cherchez-vous autre chose?

LE 1° GRAND JUGE
JUSTICE.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Pour qui ?

LE 1° GRAND JUGE
Pour les victimes de toutes les tyrannies spirituelles ou temporelles.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Pourquoi sommes-nous KADOSCH ?

LE 1° GRAND JUGE
Pour combattre sans cesse toute injustice et toute oppression, d'où qu'elles viennent.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminent 2° Grand Juge, quelle heure est-il ?

LE 2° GRAND JUGE
La nuit commence

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Puisqu'il est l'heure à laquelle les KADOSCH ont coutume d'ouvrir leurs travaux,
0
Debout et à l'ordre, Chevaliers. Glaive en main gauche, pointe en haut, main droite
sur le coeur.
Vaillant Capitaine des Gardes, veuillez ouvrir le Volume de la Loi Sacrée au Premier
Chapitre
de Saint-Jean.
Pause

A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers,


Au nom et sous les auspices du Suprême Conseil Féminin de France, en vertu des
pouvoirs qui m'ont été conférés,
Je déclare les Travaux ouverts au 30e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté,
dans ce Sublime Aréopage constitué au Camp de……………….sous le
N°……………….et le titre distinctif
A moi, Chevaliers, par le signe
Laisser retomber la main droite sur la cuisse et fléchir le genou droit.
et la batterie
00 00 00 0
Glaive en main gauche, main droite sur le glaive.
Tous les Chevaliers le font.
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 531 sur 604
CKS_0012334/25

Jurons de maintenir les principes sacrés de notre Ordre et de les défendre, même au
péril de notre vie.
Tous disent :
Je le jure.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
0
Reposez vos glaives et prenez place, Chevaliers.
Pause

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Excellente Chancelière, veuillez nous donner lecture, du balustre de nos derniers
travaux.
La chancelière exécute l'ordre.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
0
Eminents Grands Juges, demandez aux Chevaliers de vos Camps, s'ils ont des
observations à faire sur le balustre qui vient de vous être lu

LE 1° GRAND JUGE
0
Chevaliers du Camp du Midi, avez-vous des observations à faire sur le balustre qui
vient de vous être lu ?

LE 2° GRAND JUGE
0
Chevaliers du Camp du Septentrion, avez-vous des observations à faire sur le
balustre qui vient de vous être lu ?

LE 1° GRAND JUGE
Quand le silence règne :
Très Eminent Commandeur, le silence règne dans les deux Camps.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Puisque aucun Chevalier ne demande la parole, Excellente Oratrice, veuillez donner
vos conclusions.

L'ORATRICE
Puisque aucun Chevalier n'a d'observation à faire sur le balustre des derniers
travaux, attendu sa régularité, qu'il plaise au Sublime Aréopage de l’approuver.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Que les Chevaliers qui sont d'avis d'adopter les conclusions de l'Excellente Oratrice
lèvent la main à mon coup de maillet !
0
Avis contraire ?
0
Le balustre des derniers travaux est adopté. Celui de ce jour en fera mention.
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 532 sur 604
CKS_0012344/25

Excellente Chancelière, veuillez procéder à l'appel. (excuses)

CLOTURE DES TRAVAUX AU 30e DEGRE


LE T∴E∴ COMMANDEUR
Quelqu'un demande-t-il la parole ?
Si le silence règne
Eminent 1er Grand Juge, quelle heure est-il ?

LE 1° GRAND JUGE
Très Eminent Commandeur, les étoiles pâlissent et l'horizon blanchit.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Puisque le jour va poindre, nous allons procéder à la clôture des travaux.
Excellente Hospitalière et Vaillant Capitaine des Gardes, remplissez votre office.
Les Chevaliers désignés exécutent les ordres.

LE 2° GRAND JUGE
Très Eminent Commandeur, les casques sont à votre disposition.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Excellente Hospitalière et Vaillant Capitaine des Gardes, veuillez monter à l'Orient.
Si une proposition a été déposée, le Très Eminent Commandeur en informe
l'Aréopage et, annonce, sauf urgence, qu'elle sera lue et discutée lors de la
prochaine tenue ; sinon, il dit :
Le casque aux propositions est revenu vide de toute supplique.
Le casque de bienfaisance sera pris en compte par l'Excellente Hospitalière.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
0
Eminent 2° Grand Juge, qu'est-ce qu'un KADOSCH parfait?

LE 1° GRAND JUGE
Celui qui a prêté le serment irrévocable de maintenir les principes sacrés de notre
Ordre, de défendre la cause de la vérité et de l'humanité contre toute autorité
usurpée, abusive ou irrégulière, quelle qu'elle soit.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Quels sont les ennemis des KADOSCH ?

LE 1° GRAND JUGE
Tous les despotismes, tous les dogmes, qui sont les oppresseurs de la liberté de
l'homme, de la liberté de pensée, de la liberté de conscience.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Quelle est la base d'opération du Chevalier KADOSCH ?

LE 1° GRAND JUGE

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 533 sur 604


CKS_0012354/25

Sa profession de foi qui doit l'aider à entraîner les Etres Humains libres dans le
combat qu'il mène.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Eminent 2° Grand Juge, quelle est cette profession de foi ?

LE 2° GRAND JUGE
Je respecte, sans conditions, la liberté absolue de conscience, de pensée et de
parole.
Je hais l'intolérance, l'hypocrisie, l'arrogance et l'usurpation, d'où qu'elles viennent.
Je méprise tous les charlatanismes et toutes les impostures.
Je respecte et je considère le travail qui ennoblit la nature humaine.
Je combats tous les privilèges, qu'ils procèdent d'intérêts particuliers ou collectifs.

LE T∴E∴ COMMANDEUR
0
Debout et à l'ordre Chevaliers.
Pause.

Glaive en main gauche, main droite sur le glaive.


Jurons unanimement de garder les secrets des Grands Elus Chevaliers KADOSCH,
de vivre et de mourir fidèles à nos serments et à notre devise : SAVOIR - AIMER —
AGIR
Tous disent: Je le jure

LE T∴E∴ COMMANDEUR
Glaive en main gauche, pointe en haut, main droite sur le coeur.
A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers,
Au nom et sous les auspices du Suprême Conseil Féminin de France, en vertu des
pouvoirs qui m'ont été conférés,
Je déclare fermés les travaux de ce Sublime Aréopage………constitué au Camp
de……….
sous le N° ………..et le titre distinctif………………

Reposez vos glaives.


A moi, Chevaliers, par le signe et la batterie
00 00 00 0
Vaillant Capitaine des Gardes, veuillez fermer le volume de la Loi Sacrée.
Eminents Grands Juges, éteignez les étoiles.

0
Les travaux de l'Aréopage sont fermés.

INITIATION AU 28° DEGRE

L'initiation au 30e degré est précédée de l'initiation au 28e degré et comporte un


enseignement au 29e degré. Le rituel qui suit est donc celui d'une cérémonie

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 534 sur 604


CKS_0012364/25

continue par laquelle les Ch∴ Rose + sont élevés successivement à tous les grades
compris entre le 19e et le 30e inclusivement.

DISPOSITION et DECORS du TEMPLE au 28e Degré


(Chevalier du Soleil ou Prince Adepte)

La Loge ou CONSEIL des Chevaliers du Soleil représente l'Eden.

Elle peut être tendue de BLANC ou ne pas comporter de tenture particulière.

Le TABLEAU de la Loge (supra) est adossé à l'autel du Président ou disposé


verticalement au pied de l'Orient, côté Midi, de manière à être bien visible des SS.:

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 535 sur 604


CKS_0012374/25

qui siègent dans les Régions du Midi et du Septentrion.


Il est recouvert d'un voile noir.
Un triangle EQUILATERAL transparent, pointe en haut, éclaire l'Orient.
Au milieu, est figuré le SOLEIL ; dans chaque angle, la lettre S.
Trois étoiles de cire blanche, l'une à l'Orient, les deux autres à l'Occident, complètent
l'illumination.

Le Conseil est présidé par le Premier Grand Juge de l'Aréopage,


Il représente ADAM et siège à l'Orient.
Il est assisté par un seul Surveillant qui est le Second Grand Juge de l'Aréopage et
représente la VERITE. II siège à l'Occident, côté du Midi.

Le GARDIEN DU SANCTUAIRE fait aussi office d'Introducteur pour les réceptions.

Le Conseil est complété par SEPT Chevaliers placés au premier rang, de l'une et
l'autre Régions, quatre au Midi et trois au Septentrion.
Ils représentent les sept KEROUBIM qui président aux révolutions des planètes.

Les 3 Officiers et les 7 autres membres du Conseil des Chevaliers du Soleil (les
Keroubim) sont décorés d'un SAUTOIR MOIRE BLANC au bas duquel est brodé un
oeil d'or.

Tous portent des GANTS BLANCS.


Il n'y a pas de tablier à ce grade.

Les autres membres de l'Aréopage sont décorés au 30e degré.


Le Très Eminent Commandeur prend place à l'Orient, à la droite du Président;

Les autres membres dans les Régions, au second rang.

OUVERTURE DES TRAVAUX au 28e degré

CHEVALIER DU SOLEIL OU PRINCE ADEPTE


Avant l'ouverture des Travaux, les Officiers, les Keroubim et les Chevaliers Kadosch
prennent place sans cérémonie dans le temple

La PRESIDENTE
0
Gardien du Sanctuaire, veuillez illuminer le Temple.
Pause

Chevaliers du Soleil, je vous rappelle qu'il n'y a pas de signe d'ordre à ce grade.
Le signe de reconnaissance se demande en posant la main droite sur le coeur, le
pouce en équerre.
On répond en montrant le ciel de l'index droit.
La batterie est de six coups égaux
000000
(Pause)

La PRESIDENTE

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 536 sur 604


CKS_0012384/25

Soeur Vérité, d'où venez-vous ?


La SOEUR VERITE
Du Centré des Ténèbres.

La PRESIDENTE
Comment avez-vous pu en sortir ?

La SOEUR VERITE
Par la réflexion et l'étude de la Nature.

La PRESIDENTE
Les Soeurs présentes sont-elles Chevaliers du Soleil ?

La SOEUR VERITE
Elles le sont.

La PRESIDENTE
Le sanctuaire est-il à couvert ?

La SOEUR VERITE
Oui, il l'est.

La PRESIDENTE
Soeur Vérité, quel temps fait-il sur la terre ?

La SOEUR VERITE
Il fait nuit parmi les profanes, mais le Soleil est à son midi dans ce Conseil.

La PRESIDENTE
Mes Très Chères Soeurs, profitons de la lumière dont cet astre nous éclaire pour
progresser dans le Chemin de la vertu, en suivant la Loi que le Grand Architecte de
l'Univers a gravée dans nos coeurs. C'est la seule qui puisse nous conduire à la
Vérité.
Elle frappe six coups:
000000.

La SOEUR VERITE les répète


000000
Gardien du Sanctuaire, veuillez ouvrir le Volume de la Loi Sacrée au Livre de la
Genèse.
Pause

Debout, Chevaliers !
A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers,
Au nom et sous les auspices du Suprême Conseil Féminin de France, Je déclare les
travaux ouverts au 28e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté, dans ce Conseil
de Chevaliers du Soleil.
A moi mes Soeurs, par le signe la batterie et l'acclamation écossaise !

La PRESIDENTE

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 537 sur 604


CKS_0012394/25

Fait la demande du signe à laquelle les Chevaliers répondent; puis exécutent la


batterie 0 0 0 0 0 0 et bras tendu l'acclamation :
HOUZZAI ! HOUZZAI ! HOUZZAI !

Prenez place, Chevaliers !

TRAVAUX DE RECEPTION DU 19e AU 28e DEGRE

La PRESIDENTE
Soeur Vérité, qu'appelle l'Ordre du Jour ?

La SOEUR VERITE
La réception aux grades philosophiques des Chevaliers Rose-croix nommés
par le Suprême Conseil au 30e degré du Rite.

La PRESIDENTE
Gardien du Sanctuaire, veuillez vous armer de votre glaive. Faites-vous assister par
les Chevaliers N∴ , N∴ , N∴(1), et allez au-devant des récipiendaires. Vous
recouvrirez leurs yeux d'un bandeau noir, puis vous les ferez frapper à la porte du,
Temple en Chevaliers Rose-Croix.
(I)
Autant que de récipiendaires, choisis parmi les Chevaliers Kadosh présents

Quand cela est fait :


Soeur Vérité, voyez qui frappe ainsi ?

La SOEUR VERITE
Ouvre la porte à deux battants, et dit :
Gardien du Sanctuaire, qui frappe ainsi ?

LE GARDIEN DU SANCTUAIRE
Ce sont les Chevaliers Rose-croix N∴ , N∴ , N..

La SOEUR VERITE
Reprend sa place et dit :
D'où viennent-ils, et que désirent-ils ?

LE GARDIEN DU SANCTUAIRE
Ils viennent du Centre des Ténèbres. Ils désirent en sortir pour voir la Vraie Lumière,
celle de la Vérité.

La SOEUR VERITE
Comment espèrent-ils y parvenir ?

LE GARDIEN DU SANCTUAIRE
Par la réflexion et l'étude de la Nature, en se dépouillant des préjugés, de l'erreur et
du mensonge dans lesquels les hommes sont tombés par ignorance, par cupidité et
par orgueil.

LA PRESIDENTE
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 538 sur 604
CKS_0012404/25

Puisqu'il en est ainsi, introduisez les récipiendaires au Centre du Vrai Bonheur.


Pause
Aidé par les assistantes, le Gardien du Sanctuaire conduit au centre de la Loge les
récipiendaires qui se tiennent par la main. Puis il va refermer la porte et revient se
placer devant le Tableau de la Loge.

La PRESIDENTE
Mes Soeurs Chevaliers Rose-croix, puisque par votre travail dans l'Art Royal vous
êtes parvenues au point de désirer connaître la Vérité, il faut vous la montrer toute
nue, c'est à dire à découvert. Consultez-vous dans cet instant. Voyez si vous sentez
en vous assez de force pour lui obéir en tout ce qu'elle vous commandera. S'il en est
ainsi, c'est qu'elle est déjà dans votre coeur. Mais gardez-vous de souiller son
sanctuaire par simple esprit de curiosité, de grossir le nombre des profanes qui l'ont
obligée à se cacher et à ne plus paraître sur terre que sous un voile épais.

Elle n'a pourtant jamais refusé de dévoiler ses secrets à ceux qui ont su se pénétrer
de l'enseignement des Sages, demeurer fermement attachés à leurs devoirs, user
avec modération de la force des passions nobles et des délices de cette vie, se
dépouiller des métaux qui nous alourdissent, se dégager des ténèbres de l'ignorance
et de la superstition, pour tourner leurs regards vers la Lumière du Soleil qui éclaire
et féconde le Monde. 0
Que cette Lumière vous soit rendue : nous n'avons plus rien à vous cacher.

Au coup de maillet, le Gardien du Sanctuaire dévoile le Tableau de la Loge ; puis ses


assistantes ôtent les bandeaux des récipiendaires.
Quant cela est fait :
Prenez place, mes Soeurs Chevaliers Rose-croix, au premier rang de l'une et l'autre
Régions, à la suite des Kéroubim.
Pause

Vous avez déjà franchi les dix-huit premiers degrés de notre Rite. La SOEUR
VERITE va vous en rappeler les enseignements. Ensuite, avant de vous initier aux
secrets des Chevaliers du Soleil, je vous communiquerai les neuf degrés qui vous
séparent encore de ce grade.

Mais souvenez-vous que, par l'initiation rituelle, nous ne pouvons que vous guider
vers des notions dont l'approfondissement et le développement sont laissés aux
soins de votre esprit.

La SOEUR VERITE
C'est dans votre Loge symbolique, image de l'Univers, centre du Monde et figure du
Temple de Salomon, que vous avez, mes Soeurs, reçu la pure Lumière
de la Franc-maçonnerie et découvert les bases de son enseignement traditionnel.

Apprenties, vous avez appris à mettre en pratique le premier devoir de l'initié :


dégrossir en vous la pierre brute et vous taire.

Compagnonnes, vous avez commencé à vous réaliser en mettant en pratique le


deuxième devoir de l'initié : le Travail.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 539 sur 604


CKS_0012414/25

Maîtresses, la légende d'Hiram vous a enseigné que la vie et la mort sont


indissolublement liées, et vous a mises en garde contre les mauvais Compagnons.

Maîtres Secrets, vous êtes passées de l'Equerre au Compas. Admises au rang des
Lévites, vous êtes parvenues devant le Saint des Saints. Vous avez médité en
silence sur le Devoir et reçu la clef qui vous a permis d'entreprendre la Quête de la
parole Perdue.

Vous aviez, avec le plus sage des Rois, versé des larmes sur le tombeau de notre
Maître Hiram mais son meurtre restait impuni. Vous avez été parmi les neuf Maîtres
élus par Salomon pour le venger : neuf seulement, car beaucoup aspirent à
l'Initiation, mais peu la réalisent en eux. Dans la caverne où il se terrait vous avez
découvert le traître, symbole des vices qui corrompent notre âme, et vous l'avez
exécuté sans faiblesse. Salomon récompensa votre ouvrage en vous armant
Chevaliers ; puis vous fûtes reçues Grands Maîtres Architectes.

Enfin votre patiente progression dans les substructures de l'Ancien Temple vous a
permis de découvrir le Triangle d'or. Puis ayant atteint la plénitude de la Perfection,
ayant fait alliance avec la Vérité et les hommes vertueux, vous êtes devenus Grands
Elus, Parfaits et Sublimes Maçons.

Dès votre premier voyage en Loge de Perfection, cependant, vous aviez été averties
de ne point vous forger d'idoles, de ne pas prendre les mots pour des idées, de
chercher l'idée sous le symbole, de n'accepter aucune idée que vous ne compreniez
et ne jugiez vraie. Aussi ne vous imposerons-nous jamais une interprétation
particulière des légendes ou des symboles de nos grades.
Pause

La PRESIDENTE

Par le progrès de vos connaissances et de votre réflexion, vous avez obtenu la


Liberté de passer le fleuve symbolique, pour être armées Chevaliers de l'Orient et de
l'Epée et travailler à la reconstruction du Temple. Cette tâche menée à bien, vous
avez reçu le titre de Prince de Jérusalem. Le grade de Chevalier d'Orient et
d'Occident vous a donné un aperçu des symboles de l'Apocalypse. Ainsi préparées,
vous avez été initiées au 18edegré.

Ce grade capital de l'Ecossisme vous invite à édifier en vous-mêmes un Temple tout


spirituel. Il rappelle et renouvelle l'esprit de l'ancienne Chevalerie, le don de soi,
poussé parfois jusqu'au suprême sacrifice.

Chevaliers Rose-croix, vous avez retrouvé la Parole perdue. Du plan de l'intelligence,


vous avez accédé à celui de la Foi, de la Charité et de ['Espérance. Déjà éclairées
par la connaissance et la réflexion, guidées et soutenues maintenant par ces trois
vertus majeures, vous brûlez de mettre en oeuvre, dans l'action, les puissances dont
elles sont porteuses. Auparavant, il vous reste encore plusieurs degrés à franchir.

La SOEUR VERITE

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 540 sur 604


CKS_0012424/25

Les fondateurs du Rite Ecossais Ancien et Accepté avaient réparti en VIII classes les
33 degrés de ce Rite. Avant de vous initier au 28°, celui de Chevalier du Soleil
auquel nous travaillons dans ce Conseil, nous allons vous communiquer ceux de la
Vie classe du 19° au 27° degré.

19° DEGRE GRAND PONTIFE OU SUBLIME ECOSSAIS DIT DE LA JERUSALEM


CELESTE
Le Temple est tendu d'azur semé d'étoiles d'or.
Le tableau de la Loge, inspiré de l'Apocalypse de Saint-Jean (Chapitres 11 &12)
représente la Jérusalem céleste, une ville carrée, descendant du ciel sur un nuage
pour écraser un serpent à trois têtes : c'est l'emblème de la Maçonnerie régénérée.
La ville a douze portes ; un arbre planté en son centre porte douze espèces de
feuilles différentes.
Sur le cordon cramoisi, liseré de blanc, sont brodés l'Alpha et l'Oméga. Selon la
légende du grade, Saint-Jean aurait, le premier, tenu la Loge de Perfection pour
régénérer la Maçonnerie.

20° DEGRE VENERABLE MAITRE DES LOGES REGULIERES


Le temple est tendu d'azur et d'or, en mémoire du ciel dans lequel l'Eternel apparut à
Moïse sur le Sinaï. Un chandelier à neuf branches l'éclaire.
Le Président représente Cyrus, le récipiendaire, ZOROBABEL. Purifié par le fer et
par le feu, ce dernier est interrogé sur les grades antérieurs et sur la construction des
deux premiers Temples. Il s'engage à la fidélité et à la constance pour parvenir à la
perfection et remplir dignement les fonctions de Vénérable Maître de Loge.

21° DEGRE NOACHITE, PATRIARCHE NOACHITE OU CHEVALIER PRUSSIEN


Les Noachites (ou Noachides) sont les fils de Noé. La Maçonnerie honore ce
Patriarche, qui fut un « Juste » devant l'Eternel et le père de l'architecture navale.
Ses descendants, oublieux de l'Alliance contractée avec l'Eternel, symbolisée par
l'arc-en-ciel, firent construire la Tour dite de BABEL ou de confusion. A la pleine lune
de mars, l'Eternel provoqua la dispersion des ouvriers par la confusion des langues.
PHALEG, le maître d'oeuvre, se retira en Prusse pour y faire pénitence.
La Loge aux couleurs du firmament est éclairée par la seule lumière de la pleine
lune, et le Roi de Prusse la préside.

22° DEGRE CHEVALIER DE ROYAL HACHE PRINCE DU LIBAN


Dans la forêt du Mont Liban, la candidate reçoit pour bijou une hache couronnée d'or,
en mémoire des fendeurs sidoniens qui abattirent les cèdres destinés à la
construction de l'Arche de Noé, de l'Arche d'Alliance et des premiers Temples.
Admise au Conseil de la table ronde, fondé par Salomon, elle jure de consacrer
toutes ses forces à la Reconstitution du Temple.
Les princes du Liban doivent être instruits, forts, résignés et vertueux, discrets,
humbles et obéissants.

23° DEGRE CHEF DU TABERNACLE


Le Temple est tendu de blanc avec des colonnes noires et rouges. Ces trois
couleurs, celles par lesquelles passe l'oeuvre des Philosophes, symbolisent ici
l'innocence, la trahison et le sacrifice. Au-dessus du trône est l'Arche d'Alliance,
Tabernacle des Vérités révélées; à droite l'Autel des holocaustes à gauche, l'Autel
des parfums.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 541 sur 604


CKS_0012434/25

La candidate représente le fils d'Hiram qui vient sacrifier au Grand Architecte de


l'Univers. Le Grand Souverain Sacrificateur le reçoit au rang des lévites:

24° DEGRE PRINCE DU TABERNACLE


Le lévite, admis dans le Saint des Saints, est élevé par le Très Puissant à la dignité
de prêtre. Les Princes du Tabernacle, fidèles adorateurs du Grand Architecte de
l'Univers, étroitement unis dans le cercle de la Loge (ou Hiérarchie), sont invités à
jouir des bienfaits de la nature, mais aussi à rechercher la nourriture spirituelle de
l'âme, la lumière de la vérité, et à fuir les ténèbres de l'erreur.

25° DEGRE CHEVALIER DU SERPENT D'AIRAIN


Dans le Temple de Jérusalem on adorait, avant Ezéchias, un Serpent d'Airain,
symbole de la vie de la terre qui, selon la tradition, avait été façonné par Moïse pour
rappeler le Serpent qui lui apparut dans le Buisson ardent. Saint-Jean (Epître III, 14)
met ce serpent en rapport avec l'élévation du Christ. Par son mot de passe I.N.R.I.,
ce grade marque aussi une analogie avec celui de Rose-Croix.
Le but du 25° degré est le dégagement de la partie spirituelle de l'homme.
Son enseignement montre que, pour qu'il échappe à la mort spirituelle, il faut libérer
l'homme de toute intolérance et de toute tyrannie, afin que se crée l'union parfaite du
coeur et de l'esprit pour la gloire du Grand Architecte de l'Univers.

26° DEGRE ECOSSAIS TRINITAIRE OU PRINCE DE MERCY


A ce grade, la récipiendaire voit la Grande Lumière. Selon le rituel, la marque en est
la triple alliance que l'Eternel fit avec Abraham, avec son peuple dans le désert par
l'entremise de Moïse, avec les hommes par la mort et la passion de Jésus-Christ.
L'appellation Prince de Mercy est une allusion à cette triple alliance, ou grâce de
Dieu. Elle est la traduction du nom donné pour cette raison à ce grade dans les
Grandes Constitutions de 1786 rédigées en latin : Principes Gratiae.
Ce grade démontre essentiellement que le bien et le mal ne sont que les accords et
les discordances dont la réunion fait l'harmonie universelle

27° DEGRE GRAND COMMANDEUR DU TEMPLE


Par trois voyages, la Récipiendaire apprend à ce degré le mystère de la Triple Unité.
Libérée du joug, elle se voit confier la garde des clés du Temple de Jérusalem.
Par son mot sacré, I.N.R.I., ce grade confirme l'accomplissement de l'ancienne Loi
par la nouvelle, selon la formule alchimique, pour la réalisation du Grand Œuvre.
(Pause)

La PRESIDENTE
Vous avez pu remarquer que les grades qui viennent d'être résumés et que vous
avez reçus par communication ont tous une portée ésotérique et humaine.
Vous êtes réputées connaître à fond l'humanité ; il vous reste à approfondir les
mystère du Cosmos.
Pause

28° DEGRE CHEVALIERS DU SOLEIL OU PRINCE ADEPTE


Nous allons maintenant vous initier au grade de Chevalier du Soleil, ou Prince
Adepte qui, dès son apparition en France vers 1760, fut tenu pour le parfait
accomplissement de l'Initiation. Sous le voile de l'Hermétisme, il figurait, en effet,

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 542 sur 604


CKS_0012444/25

l'ascension de l'Homme, dépouillé des métaux qui l'alourdissent, libéré des préjugés
qui l'aveuglent, vers l'innocence première de l'Eden.

Certains rituels tardifs ont voulu en expliciter la doctrine en la présentant comme la


révélation des sept Vérités dites gnostiques. Mais nous ne saurions vous imposer
d'adhérer à des « vérités » particulières, alors que nous sommes toutes à la
recherche de la Vérité. Ces antiques maximes, énoncées ci-après, méritent
cependant d'être proposées à votre réflexion :

1°) II existe un premier Principe, impensable, inconnaissable, impénétrable pénétrant


l'Univers dans tous ses plans.
2°) La vie humaine n'est qu'un point dans l'éternité.
3°) L'harmonie universelle résulte de l'équilibre engendré par l'analogie des
contraires.
4°) L'absolu est l'Esprit existant par lui-même.
5°) Le visible n'est que la manifestation de l'invisible.
6°) Le mal, le malheur et la misère sont nécessaires à l'harmonie universelle.
7°) L'analogie est l'unique clef de la nature.
Pause

La SOEUR VERITE va maintenant vous instruire des symboles qui figurent au


Tableau de la Loge des Chevaliers du Soleil. Veuillez vous lever et faire face à ce
tableau.
Ma Soeur Kéroub ∴, veuillez prendre la canne de la Soeur Introducteur.
Vous désignerez les symboles au fur et à mesure que La SOEUR VERITE les
nommera.
Pause

La SOEUR VERITE

Le Soleil représente l'unité de l'Etre Suprême et le triangle qui l'entoure, l'immensité


de cet Etre Suprême.
Les trois S se lisent : Stellato Sedet Solio (il siège sur un trône étoilé) ; ils signifient
aussi Science Sagesse Sainteté.
Les trois chandeliers représentent les trois âges de la vie humaine, ou la triple
Lumière qui doit nous éclairer pour sortir des Ténèbres et connaître la Vérité.
La devise LUX EX TENEBRIS (1) signifie que l'homme éclairé par la Raison pénètre
aisément l'obscurité et l'ignorance de la superstition.
Les quatre triangles représentent les quatre éléments, ou les quatre devoirs de la vie
tranquille :
-pratiquer l'amour fraternel envers tous,
-douter des choses qu'on ne peut démontrer et qui ne sont connues que sous le nom
de mystères,
-ne pas faire à son prochain ce que nous ne voudrions pas qu'il nous fût fait,
-attendre avec confiance le moment où nous passerons dans l'autre vie.
Les sept planètes représentent les sept couleurs qui apparaissent pendant
l'élaboration de l'oeuvre des Philosophes, ou les passions de la vie qui sont utiles à
l'homme quand il sait en user avec modération, et dangereuses lorsqu'il s'y
abandonne.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 543 sur 604


CKS_0012454/25

Les sept Keroubim représentent les sept planètes ou les joies de cette vie que sont
la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher, le repos et la santé.
La Colombe représente l'esprit universel (SPIRITUS ou ANIMUS) qui donne la vie à
tout être, ou la figure de notre âme (ANIMA).
Le Temple représente notre corps que nous devons avoir grand soin de conserver.
Le personnage qui est à l'entrée, portant un agneau, signifie que nous devons veiller
à satisfaire nos exigences comme un berger veille sur son troupeau.

Le globe terrestre figure la Nature ou le monde que nous habitons. Le fleuve qui le
traverse symbolise l'utilité des passions nécessaires à l'homme pendant le cours de
la vie, comme les eaux sont utiles à la terre pour la faire fructifier.
La Croix entourée de deux serpents figure la prudence qui doit être la nôtre.
Enfin, le mot de passe STIBIUM, ou antimoine, désigne la materia prima des Anciens
d'où l'on tire l'ALKAES, ou l'oeuvre des Philosophes.

Soeur Présidente, les récipiendaires sont instruites du Tableau de la Loge des


Chevaliers du Soleil.

La PRESIDENTE
0
Debout mes Soeurs !
Chevaliers Rose-croix, veuillez enlever vos insignes, mais non vos gants, et les
déposer sur vos sièges. Ensuite, vous vous approcherez de l'Orient.
Pause

Mes Soeurs Chevaliers Rose-croix N∴ , N∴ N∴ , je vais vous conférer le grade de


Chevalier du Soleil ou Prince Adepte, 28° degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté.
Soeur Vérité, veuillez m'assister.

La PRESIDENTE
Descend les degrés de l'autel. Elle embrasse chacune des récipiendaires sur les
deux joues,
lui baise le front, puis la décore du sautoir que lui tend La SOEUR VERITE
S'il y a plusieurs récipiendaires, des Keroubim, en nombre suffisant, remettent leur
sautoir à La SOEUR VERITE et se décorent au 30° degré.

Revenue à l'Orient, elle dit :


Prenez place mes Soeurs.
Pause

Vous l'avez constaté, les rites propres au grade de la Vérité sont simples comme la
Vérité elle-même après l'accolade fraternelle, un baiser sur le front, siège
symbolique de l'âme et de l'esprit.
On ne se met pas à l'ordre à ce grade ; il n'y a pas non plus de marche particulière.
La demande du signe de reconnaissance se fait en portant la main droite en équerre
sur le coeur ; en réponse, on montre le ciel de l'index droit.
La SOEUR VERITE et l'un des Keroubim en exécutent les mouvements.

L'attouchement se fait en prenant dans ses mains les mains de l'autre et en les
pressant doucement.
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 544 sur 604
CKS_0012464/25

Vous connaissez déjà le mot de passe : STIBIUM.


Le mot sacré est ADONAI ; la réponse, GABOL, ce qui signifie : Dieu est grand.
La batterie est de six coups égaux : 000000

Enfin, les questions d'ordre sont :

D. - D'où venez-vous ?
R. - Du Centre des Ténèbres.

D. Comment avez-vous pu en sortir ?


R. - Par la réflexion et l'étude de la Nature. (Pause)

Soeur Vérité et Soeur Keroub, prenez place.


Nous allons fermer les Travaux du Conseil.

CLOTURE DES TRAVAUX AU 28° DEGRE

La PRESIDENTE frappe un coup.


0
La Sœur Vérité le répète.
0

La PRESIDENTE
0
Soeur Vérité, quels progrès font les hommes sur la terre pour parvenir au vrai
bonheur ?

La SOEUR VERITE
La plupart suivent les préjugés vulgaires, peu les combattent, très peu viennent
frapper à la porte du Sanctuaire.

La PRESIDENTE
Mes Soeurs retournons parmi les hommes et efforçons-nous de leur inspirer, par
notre exemple, le désir de connaître la vérité !
Gardien du Sanctuaire, veuillez fermer le Volume de la Loi Sacrée, voiler le Tableau
de la Loge et éteindre les étoiles.
0
Debout, Chevaliers !

A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers,


Au nom et sous les auspices du Suprême Conseil Féminin de France, Je déclare les
travaux fermés au 28e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté, dans ce Conseil
de Chevaliers du Soleil.

A moi par le signe, la batterie et l'acclamation écossaise !


Elle fait la demande du signe à laquelle toutes répondent ;puis, exécutent la batterie
000000

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 545 sur 604


CKS_0012474/25

Et prononcent, bras tendu, l'acclamation :


HOUZZAI HOUZZAI HOUZZAI
Les travaux du Conseil sont fermés.
Pause

Nouveaux Keroubim, veuillez attendre ici.

Soeurs Officières et Keroubim, veuillez déposer vos sautoirs du 28° degré et me


suivre, ainsi que les Chevaliers Kadosch.

Précédées du Très Eminent Commandeur, de La PRESIDENTE et de La SOEUR


VERITE, elles sortent du Temple des Chevaliers du Soleil pour se rendre dans celui
des Kadosch, le Gardien du Sanctuaire fermant la Marche.

INITIATION AU 30e DEGRE

Le temple est décoré et disposé comme pour l’ouverture mais en outre,

L’ÉCHELLE MYSTERIEUSE comme ci-contre est disposée entre les Camps.


C'est une échelle double qui comporte, de chaque côté, deux montants et sept
échelons.
Les montants et les échelons du côté SEPTENTRION de l'échelle sont BLANCS et
portent des inscriptions en lettres NOIRES.
Le côté MIDI de l'échelle est NOIR et porte des inscriptions en lettres BLANCHES.
Les inscriptions se présentent comme suit:

Sur les échelons: Côté SEPTENTRION Côté M IDI


7e échelon : HOCHMAH BINAH TEBOUNAH GRAMMAIRE
6e échelon : S EBEL R H ETORIQUE
5e échelon : H AMAH SCHEAL L OGIQUE
4e échelon : EMOUNAH ARITHMETIQUE
3e échelon : M O THEK G E O M E TRIE
2e échelon : S CHOR LABAN M USIQUE
1e échelon : TSEDAKAH A S T R O N OMIE

sur le montant gauche : OHEB ELOAH ; sur le montant droit : OHEB KEROBO.
Des sièges en nombre égal à celui des récipiendaires doivent leur être réservés en
tête de l'un et l'autre Camps. Avant l'ouverture des travaux, on les aura transportés à
l'Occident, entre les Camps, face à l'Orient

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 546 sur 604


CKS_0012484/25

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Vénérable Maîtresse des Cérémonies, rendez-vous dans les parvis et amenez à la
porte de l'Aréopage les Chevaliers du Soleil qui sollicitent l'admission au 30e degré.
Vous ferez frapper l'une d'entre elles par la batterie de son grade
000000
Pause

Quand les six coups ont été frappés :


Vaillant Servant, voyez qui frappe ainsi.

LE SERVANT D'ARMES
Après avoir vérifié
Très Eminent Commandeur, c'est la Vénérable Maîtresse des Cérémonies
accompagnant les Chevaliers du Soleil qui sont admis à recevoir la consécration
comme Chevaliers Kadosch.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 547 sur 604


CKS_0012494/25

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Debout et à l'ordre, Chevaliers, glaive en main gauche, pointe en haut.
Pause

Vaillant Servant d'Armes, donnez l'entrée du Temple aux Chevaliers du Soleil en


ouvrant la porte à deux battants.
Ils entrent deux par deux, saluent en montrant le ciel de l'index droit, puis restent
debout entre les deux Grands Juges, face à l'Est.

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Chevaliers du Soleil ! Je dois d'abord vous demander de promettre sur votre honneur
de femme et de Franc-maçonne de ne rien révéler à aucune profane, ni à aucun
adepte d'un grade inférieur à celui-ci, de ce que vous aurez vu ou entendu dans ce
Temple.
Si vous êtes disposées à prendre cet engagement solennel, dites : Je le promets.
Les récipiendaires répondent
0
Acte est pris de votre promesse.
Mes Soeurs Chevaliers Kadosch, reposez vos glaives et prenez place.
Chevaliers du Soleil prenez place.
Pause

Mes Soeurs, vous avez jusqu'ici poursuivi avec persévérance votre quête de la
Parole de Vérité. Il est temps pour vous de passer à l'action.
Cependant, avant d'être initiées au grade auquel le Suprême Conseil vous a
nommées, un degré vous reste encore à franchir. Nous allons vous le communiquer.

29° DEGRE GRAND ECOSSAIS DE SAINT-ANDRE D'ECOSSE


OU PATRIARCHE DES CROISADES

Le 29° degré de notre Rite est dérivé du «Grade quatre fois Respectable d'Ecossais
de Saint-André d'Ecosse», institué à Metz en 1765 par le Baron de TSCHOUDY.

Selon sa légende, après la destruction du Temple d'Hérode par les Romains,


certains des ouvriers se réfugièrent en Ecosse, se placèrent sous le patronage de
Saint André et perpétuèrent leurs traditions. Leurs descendants se croisèrent sous
Saint-Louis, prirent le titre de Chevaliers de la Palestine et s'allièrent aux Hospitaliers
de Saint-Jean.

Le Temple du Grade, tendu de rouge, est orné de colonnes blanches. Dans chaque
angle, un flambeau à quatre étoiles est disposé devant une croix de Saint-André.
L'illumination est complétée au nombre total de 81 étoiles.

La PRESIDENTE en robe rouge, porte le titre de Patriarche.


Les Soeurs, appelées Respectables Maîtresses, portent un sautoir vert, couleur
espérance, bordé de rouge en mémoire du sang versé par les Croisés.

Le Mot Sacré est MOTH, qui veut dire homme au sens de mortel.
Les mots de passe : ARDARIEL ou ARDRIEL, CASMARAN, TALLIUD et FURLAC,
sont les noms des Anges du Feu, de l'Air, de l'Eau et de la Terre.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 548 sur 604


CKS_0012504/25

L'âge est de 81 ans.


La batterie est de neuf coups par 2, 3 et 4: 0 0 0 0 0 0 0 0 0.
La marche se fait par les pas d'apprenti, de compagnon et de maître.

Les Grands Ecossais de Saint-André se distinguent par le zèle, la ferveur et la


constance. Ils ont quatre devoirs :
- Respecter la Raison ;
- Servir la Vérité ;
- Défendre la Vertu ;
- Combattre pour le Droit.
Pause

Mes Soeurs Grands Ecossais de Saint-André, le grade de Grand Inspecteur et


Grand Elu, Chevalier Kadosch, auquel vous allez maintenant être initiées, couronne
la série des grades d'Elus. Il est apparu à Metz en 1761. Selon sa légende originelle,
après la destruction du Temple d'Hérode par les Romains, les continuateurs des
Maîtres élus par Salomon pour venger la mort d'Hiram Abif s'étaient retirés dans la
solitude du désert pour y mener une sainte vie. Aussi furent-ils appelés Kadosch,
c'est-à-dire Saints ou Parfaits.
Revenus à Jérusalem à l'époque de la première Croisade, ils auraient contribué à la
fondation de l'Ordre du Temple.
Notre grade commémore l'Ordre templier et s'en inspire, sans pour autant prétendre
en être le continuateur ni l'héritier.

La Milice des pauvres Chevaliers du Christ, deuxième en date des Ordres militaires
et religieux de Chevalerie, fut fondée en 1118 ou en 1119, pour la protection des
pèlerins en Terre Sainte, par le roi BAUDOIN II dans une mosquée construite sur
l'emplacement du Temple, d'où le nom qui lui fut donné.

Sa devise était : « Non nobis, Domine, non nobis sed nomini tuo ad gloriam !»

Sa règle fut rédigée par Saint-BERNARD en 1128. L'Ordre s'illustra dans la défense
du Royaume latin par un courage allant jusqu'à la témérité, cependant qu'en
EUROPE il s'enrichissait d'innombrables donations.
Après la perte de la Terre Sainte, consommée par la prise en 1291 de leur Maison
de Saint-JEAN d'ACRE, les Templiers se retirèrent dans leurs commanderies
européennes.
L'ordre était devenu le plus grand banquier de la Chrétienté. Sa richesse, le fait qu'il
relevait directement du Pape, l'orgueil qu'il en tirait, lui avaient valu de tenaces
inimitiés.
Elu Pape en 1305, grâce à l'appui de Philippe le BEL, sous le nom de Clément V,
l'archevêque de Bordeaux, Bertrand de GOTH, invita le dernier Maître du Temple,
Jacques de MOLAY, à réformer l'Ordre. Les choses traînant en longueur, au matin
du vendredi 13 octobre 1307, le Roi fit arrêter tous les Templiers de FRANCE en
leurs 900 commanderies et les déféra à l'Inquisition. Sous la torture, Jacques de
MOLAY et des centaines d'autres acquiescèrent à un questionnaire préétabli,
avouant par là des pratiques sacrilèges et idolâtres peu croyables.
Cinquante-quatre Frères de la province ecclésiastique de SENS, dont relevait alors
le diocèse de Paris, ayant rétracté leurs aveux devant une Commission pontificale,
furent brûlés vifs en 1310 par ordre du Synode provincial.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 549 sur 604


CKS_0012514/25

En 1312, au Concile de VIENNE en Dauphiné, sous la pression de l'armée royale


campée sur l'autre rive du RHONE, Clément V supprima l'Ordre, sans pourtant le
condamner.
Ceux de ses biens qui ne furent pas confisqués par Philippe le BEL furent dévolus à
l'Ordre rival des Hospitaliers de Saint-JEAN, connu aujourd'hui sous le nom d'Ordre
de MALTE.
Le 18 mars 1314, enfin, Jacques de MOLAY et le Précepteur de NORMANDIE
Geoffroy de CHARNAY, ayant à leur tour rétracté leurs aveux, furent brûlés vifs par
les gens du Roi à PARIS, à la pointe occidentale de l'île de la Cité. « On ne sait, a
écrit BOSSUET, s'il n'y eut pas plus d'avarice et de vengeance dans cette exécution
que de justice ».

L'EXCELLENT ORATEUR
C'est le moins qu'on puisse en dire !

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Certes, au cours des deux siècles du Royaume latin, des sentiments chevaleresques
d'estime réciproque étaient nés entre Francs et Sarrasins. Des contacts s'étaient
établis, des alliances s'étaient nouées, notamment avec les Ismaéliens (ou Chiites)
du Vieux de la Montagne ; des auxiliaires musulmans, les Turcopoles, combattaient
aux côtés des Templiers. II se peut que, sans renier leur foi, ces derniers aient eu
accès à l'ésotérisme des confréries initiatiques qui florissaient en terre d'Orient. Cela
ne saurait justifier l'horreur du procès que leur fit l'autorité royale, ni excuser la
faiblesse du pouvoir spirituel les abandonnant au bras séculier.

Hélas ! bien d'autres crimes ont suivi celui-là I De nos jours encore, nous voyons
fouler aux pieds la dignité humaine et périr d'une mort ignominieuse des millions
d'êtres innocents.

Comment, après des siècles d'efforts contre la barbarie, de tels actes peuvent-ils
encore être commis Ils nous montrent combien fragile est le vernis de la civilisation.
Ils font à notre Ordre un devoir de lutter de toutes ses forces contre les menaces qui
pèsent sur elle, sur l'oeuvre d'harmonie et de concorde à laquelle il s'est voué, non
seulement contre la dictature sous toutes ses formes, mais aussi contre la
démagogie, la violence, l'intolérance, le racisme et l'immoralité.

Comme tous les grades d'Elu, le nôtre est traditionnellement qualifié de grade de
vengeance. II s'agit, en effet, de venger symboliquement, là le meurtre d'Hiram, ici le
supplice de Jacques de MOLAY. Au vrai, c'est un grade de combat. Et c'est tout
d'abord en nous-mêmes que nous devons combattre les passions mauvais,
symbolisées ici par Philippe IV et Clément V, là par les mauvais compagnons.
Pause 0

Récipiendaires, debout !
Vous avez maintenant un aperçu de ce que doit être la mission des Chevaliers
Kadosch. Etes-vous prêts à assumer tous les devoirs de ce grade ? Sinon, il serait
encore temps de vous retirer sous la promesse de silence que vous avez donnée.
Persistez-vous ?
Les récipiendaires répondent.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 550 sur 604


CKS_0012524/25

Puisqu'il en est ainsi, Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez disposer les
récipiendaires face à face, de part et d'autre de l'Echelle mystérieuse.
Pause

Les deux Poursuivants se lèvent et se tournent vers les candidates.


LE POURSUIVANT NOIR
Pourquoi restez-vous hésitantes devant cette nouvelle conquête à accomplir ? Quel
respect préconçu vous retient ? Le monde est à conquérir. Vous pouvez, par la
violence, accéder à de nouveaux pouvoirs. Osez !

LE POURSUIVANT BLANC
Prenez garde, Chevaliers. La violence est l'arme des faibles. Devant un grand
dessein, seule l'humilité est de mise. Ne piétinez rien, car toute chose est sacrée.

LE POURSUIVANT NOIR
Vous êtes une force qui méprise les fétiches.

LE POURSUIVANT BLANC
Vous êtes une âme qui vénère les symboles.

LE POURSUIVANT NOIR
Toute chose est matière et votre volonté vous en rend maître.

LE POURSUIVANT BLANC
Toute chose est esprit et votre esprit l'incorpore avec piété.

LE POURSUIVANT NOIR
N'ayez crainte de détruire.
Ne savez-vous pas que vous ne pouvez édifier que sur une place nette ?

LE POURSUIVANT BLANC
Ne détruisez pas inconsidérément. La plupart des matériaux dont vous aurez besoin
pour édifier, vous les trouverez dans les constructions anciennes. II vous suffira de
les disposer selon vos propres conceptions. Ne brisez rien. Déposez soigneusement.

LE POURSUIVANT NOIR
Osez et vous vaincrez le monde.

LE POURSUIVANT BLANC
Patience, le monde a été vaincu.

L'EXCELLENT ORATEUR
Vos premiers pas dans un carré long, vous les avez faits avec précaution, l'un après
l'autre, de façon mesurée. La maîtrise, vous ne l'avez acquise qu'en fuyant les
mauvais compagnons et en faisant revivre en vous l'esprit de notre Maître HIRAM.

Vous n'avez évité l'ouragan destructeur de la neuvième voûte qu'en raison de la


patience avec laquelle vous avez attendu de connaître le mot sacré qui ouvre

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 551 sur 604


CKS_0012534/25

normalement la porte. Pasteur rosicrucien, vous n'avez amené définitivement à vous


que ceux sur qui votre charité s'est exercée.

Vous voici devant un nouveau seuil à franchir. Tout, dans cet Aréopage, symbolise la
dualité. Vous pouvez concevoir la notion d'un plan supérieur, celui de l'absolu, où la
dualité se résout en unité. Mais vous ne pouvez vous maintenir sur ce plan
supérieur. II vous faut redescendre sur terre pour agir efficacement. Votre action ne
pourra que s'inspirer de l'idéal d'unité, vous préparer, vous et ceux sur lesquels elle
s'exercera, à une ascension qui excède les limites de notre vie.
Nous ne pouvons que vous indiquer la voie.
Soyez attentives à l'enseignement qui va vous être donné.
Pause

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Grands Ecossais de Saint-ANDRE, l'Echelle mystérieuse devant laquelle vous êtes
placés, résume les enseignements majeurs du nouveau grade auquel vous aspirez.
Elle procède des plus anciennes traditions : dans le chamanisme sibérien, dans la
Bible avec l'Echelle de JACOB, dans le monachisme oriental avec l'Echelle du
Paradis de Saint-Jean CLIMAQUE partout elle est symbole d'ascension spirituelle,
de passage à un niveau supérieur.
Comme vous pouvez les voir, notre Echelle mystérieuse comporte, de chaque côté,
deux montants et sept échelons, porteurs de diverses inscriptions. Autrefois, chaque
récipiendaire la gravissait par le côté Septentrion, en s'arrêtant à chaque marche
pour lire les mots hébreux qui y figurent, puis redescendait de même par le côté Midi.

Deux d'entre vous vont, au nom de toutes, effectuer symboliquement cette


ascension, puis cette descente.Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez faire
lire à l'une des candidates les inscriptions que portent les deux montants du côté du
Septentrion, en commençant par celui de gauche.

LA CANDIDATE
OHEB ELOAH - OHEB KEROBO

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Ces deux expressions hébraïques signifient respectivement
L'AMOUR DE DIEU, L'AMOUR DU PROCHAIN.

Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez maintenant faire lire une à une à la
récipiendaire les inscriptions des échelons du côté Nord, en commençant par le bas.
Vous les désignerez successivement de votre canne.

LA CANDIDATE
TSEDAKAH
LE TRES EMINENT COMMANDEUR
TSEDAKAH, la justice, est la vertu majeure du Kadosch, tempérée par la Charité du
Rose Croix

LA CANDIDATE
SCHOR LABAN
LE TRES EMINENT COMMANDEUR

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 552 sur 604


CKS_0012544/25

SCHOR LABAN signifie là proprement Taureau blanc. Cette expression évoque pour
nous la force des anciens Templiers, en même temps que leur innocence.

LA CANDIDATE
MOTHEK
LE TRES EMINENT COMMANDEUR
MOTHEK, c'est la Douceur. Souvenez-vous que la douceur et la persuasion font plus
que la violence. Mais la douceur n'exclut pas la fermeté.

LA CANDIDATE
EMOUNAH

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


EMOUNAH signifie la Foi, celle de la Chevalerie, dont le 18e degré vous a appris à
reconnaître la grandeur.
LA CANDIDATE
HAMAH SCHEAL

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


HAMAH SCHEAL, le Soleil au-dessus de nous, vous remémore le symbolisme du
28° degré.

LA CANDIDATE
SEBEL
LE TRES EMINENT COMMANDEUR
SEBEL vous exhorte à la Patience dans l'adversité.

LA CANDIDATE
HOCHMAH –BINAH – TEBOUNAH
LE TRES EMINENT COMMANDEUR
A HOCHMAH, la Sagesse, et à BINAH, l'Intelligence, les Chevaliers Kadosch
associent TEBOUNAH, la Compréhension.
Pause

Vous voici parvenues, mes Soeurs, au terme de votre ascension symbolique, au


sommet de l'Echelle mystérieuse. Vous avez parcouru, en sept étapes
correspondant aux sept cieux des Anciens, le cycle des neuf vertus ou qualités du
Kadosch parfait.
Nous n'avons plus d'autre enseignement à vous donner.
Vous avez accédé au NEC PLUS ULTRA de l'initiation.
NEC PLUS ULTRA – RIEN AU-DELA – est la devise de notre grade.

N'en concevez nul orgueil.


Toute initiation n'est qu'un point de départ. Les vertus du Kadosch parfait, il vous
reste à les réaliser en vous, par un effort incessant, et à vous en inspirer dans votre
action sur la terre des hommes où vous allez maintenant redescendre.
Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez faire lire à une autre récipiendaire les
sept inscriptions qui figurent sur les échelons du côté du Midi, en commençant par le
haut. Elles seront lues sans interruption.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 553 sur 604


CKS_0012554/25

LA CANDIDATE
GRAMMAIRE – RHETORIQUE – LOGIQUE ARITHMÉTIQUE – GEOMETRIE –
MUSIQUE – ASTRONOMIE

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Dans votre descente symbolique, vous avez retrouvé, mes Soeurs, les sept Arts
Libéraux du Compagnon Maçon, et notamment le Cinquième, - la Géométrie – dont
se réclamaient déjà les bâtisseurs gothiques. Ainsi enracinées dans la tradition
maçonnique, il s'agira maintenant pour vous d'ouvrir votre esprit à toutes les
connaissances de notre époque, afin d'oeuvrer efficacement à la réalisation de notre
idéal.
Pause

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


0
Mes Soeurs Chevaliers Kadosch, debout et à l'ordre, glaive en main gauche !

0
Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez conduire les récipiendaires au pied
de l'autel.
Pause

Récipiendaires, avant de conférer à chacune d'entre vous le grade de Grand


Inspecteur et Grand Elu, Chevalier Kadosch, 30e degré du Rite Ecossais Ancien et
Accepté, je dois requérir de vous trois serments qui vous lieront à nous par de
nouvelles obligations. Après l'énoncé de chacun d'eux, l'une après l'autre, vous
étendrez la main droite dégantée au-dessus du glaive que je vous présenterai, en
plaçant la main gauche sur le coeur, et vous direz :

« Moi N∴, je le jure ».


Excellent Orateur, veuillez lire successivement les serments par lesquels les
nouveaux Kadosch vont s'engager.
Illustre Porte-bannière, vous inclinerez l'Etendard (ou la Bannière) à l'Aigle bicéphale
au-dessus des têtes des récipiendaires.

Le Très Eminent Commandeur, glaive en main droite, pointe en bas, vient se placer
devant l'autel
L'ORATEUR
PREMIER SERMENT
Je jure fidélité jusqu'à la mort aux Constitutions, lois et règlements de l'Ordre
Ecossais.
Je jure obéissance à mes supérieurs dans l'Ordre en tout ce qu'ils me commanderont
de non contraire à l'honneur.
LES CANDIDATES :
Moi N∴, je le jure.

DEUXIEME SERMENT
Je jure de faire mon devoir uniquement parce qu'il est mon devoir, sans souci de
mon intérêt, de ma renommée, sans orgueil ni ostentation. Je jure de consacrer mon
intelligence, mes discours, mes actions, mes forces et ma vie à l'accomplissement
MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 554 sur 604
CKS_0012564/25

des buts qui sont ceux de l'Ordre ; de travailler à la réalisation de l'unité de l'espèce
humaine par le moyen de son élévation spirituelle au succès de tout ce qui
rapproche les hommes et à l'échec de ce qui les divise ; au triomphe du bien sur le
mal, de l'ordre sur l'anarchie, de la raison sur les préjugés et les croyances aveugles,
de la sagesse sur les passions, de la liberté de conscience, de parole et d'écrits sur
toutes les oppressions quelles qu'elles soient.
Je jure de combattre inlassablement tout dogmatisme et de ne jamais me soumettre,
même pour avoir la vie sauve, à un despotisme, qu'il soit politique, militaire ou
religieux.

LES CANDIDATES:
Moi N∴, je le jure.

TROISIEME SERMENT
Je jure de ne jamais causer de tort à aucun Chevalier Kadosch, de ne médire
d'aucun ni d'en calomnier aucun ; de me porter, au contraire, au secours moral et
matériel de celui que je verrais en péril ou en détresse ou qui ferait appel à moi.
Je jure de coordonner mon action avec celle des autres Chevaliers Kadosch et de
leur prêter assistance dans leurs entreprises en faveur de l'Ordre et de ses buts.
LES CANDIDATES :
Moi N∴, je le jure.
Pause

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Acte est pris de vos serments.
Grands Ecossais de Saint-André, genou droit en terre
Il étend son glaive au-dessus de leurs têtes.
A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers,
Au nom et sous les auspices du Suprême Conseil Féminin de France,
En vertu des pouvoirs qui m'ont été conférés,
Je vous reçois Grands Inspecteurs et Grands Elus, Chevaliers Kadosch,
30e degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté.
Je vous investis des devoirs et charges afférents à ce grade et vous habilite à jouir
des droits et prérogatives qui lui sont attachés.

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Frappe successivement de la lame de son glaive sur l'épaule droite, l'épaule gauche
et la tête de chacun des nouveaux Chevaliers, puis revient poser son glaive sur
l'autel et dit :

Relevez-vous, Chevaliers, pour recevoir de moi le cordon et le glaive de votre grade


et, au nom de tous les Chevaliers Kadosch, l'accolade fraternelle.
Otez vos sautoirs et vos gants.
Vénérable Maîtresse des Cérémonies et Vaillant Capitaine des Gardes, veuillez
m'assister.

Ces deux Officières reçoivent des récipiendaires leurs sautoirs du 28° degré.
Puis, la Maîtresse des Cérémonies dispose sur son avant-bras gauche leurs cordons
de Kadosch, le Capitaine des Gardes se munit de leurs glaives et toutes deux

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 555 sur 604


CKS_0012574/25

s'approchent du Très Eminent Commandeur.

Celui-ci faisant face successivement à chacune des récipiendaires, la décore de son


cordon, puis prend son glaive de la main droite et le lui remet en main gauche, pointe
en bas, et enfin lui donne l'accolade.

Cela fait, il reprend sa place à l'Orient tandis que le Porte-bannière remet l'Etendard
(ou la Bannière) à sa place.

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


0
Chevaliers de l'un et l'autre Camps, reposez vos glaives et prenez place.
Pause

Chevaliers, vous voici armés pour le combat. Votre arme n'est point le poignard du
sicaire, ni le couperet du bourreau, ni le stylet du calomniateur, car les moyens de
votre action se situent sur un plan supérieur. Votre arme est le glaive flamboyant de
Saint-Michel, la lance inflexible de Saint-Georges, le caducée d'Hermès. Celui que
vous toucherez de sa pointe doit se trouver par là même ennobli et se ranger à vos
côtés au service de la cause pour laquelle vous combattez.
Allez dans le monde, seul, univers complet, responsable devant votre conscience
faite de connaissance et d'amour.
Nous n'avons pas de mot d'ordre à vous donner.
Tant que vous agirez en conformité avec nos principes, vous ne pouvez pas vous
tromper.
Ce n'est pas tant de notre Ordre que vous devenez le défenseur, mais de ce que
notre Ordre représente et de ce qu'il sert. A travers lui, et par l'investiture qu'en son
nom je viens de vous conférer, vous êtes désormais le soldat de l'Universel et de
l'Eternel.
Réfléchissez avant d'agir, de parler ou d'écrire. Ayez toujours présents à l'esprit les
sublimes enseignements de notre Ordre et vous agirez en Kadosch parfaits.
Animez autour de vous les énergies, dans le monde profane comme dans les
Ateliers. Stimulez les ardeurs, rassemblez-les, faites-les converger verse le but
assigné.
Pause

Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez faire prendre place aux nouveaux
Chevaliers en tête de l'un et l'autre Camps.
Pause

Nouveaux Chevaliers Kadosch, l'Eminent Premier Grand Juge va vous communiquer


l'instruction du 30e degré.
Vénérable Maîtresse des Cérémonies et Vaillant Capitaine des Gardes, veuillez
l'assister.
Pause

LE PREMIER GRAND JUGE


L'Atelier du trentième degré porte le titre de Sublime Aréopage.
La PRESIDENTE se nomme Très Eminent Commandeur.
Les Soeurs sont appelées Chevaliers Kadosch. Elles siègent dans les Camps.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 556 sur 604


CKS_0012584/25

Les procès-verbaux s'appellent des balustres.


Les tenues du Sublime Aréopage ont lieu dans un Temple, tendu à l'Orient comme
dans les Camps, au Septentrion, d'étoffe blanche, au Midi, d'étoffe noire. Ces
tentures sont parsemées de croix rouges à huit pointes.

Le Temple est illuminé par onze étoiles, soit :


5 à la droite du Président (3 blanches et 2 noires)
3 devant le 1er Grand Juge (2 blanches et 1 noire)
3 devant le 2e Grand Juge (1 blanche et 2 noires)

La Lumière éternelle est un flambeau de cire jaune.

CORDON : un large cordon noir liseré d'argent, porté en écharpe de gauche à droite.
Ce port indique que votre raison et votre coeur doivent désormais commander à
votre main.
La couleur du cordon est noire, comme celui des autres Elus, en mémoire du
meurtre d'Hiram et du supplice de Jacques de MOLAY.
Cette couleur rappelle également que l'homme, qui se régénère en se spiritualisant,
dépouille l'homme de chair et franchit les portes de la mort pour entrer dans le cycle
de la vie éternelle.
Sur le cordon sont brodées les lettres C∴K∴.H∴en argent.

ATTRIBUTS : le grand attribut est une croix rouge à huit pointes.


Elle rappelle par sa couleur le sang versé par les Templiers.
Le petit attribut est l'aigle noir bicéphale, couronné, aux ailes éployées, emblème
autrefois du Saint Empire, aujourd'hui de tous les Suprêmes Conseils du Monde.

BIJOU : un poignard, symbole d'action et de combat. Il est attaché en bas du cordon.

TABLIER: il n'y en a pas. A quoi servirait-il, puisque vous avez achevé le travail qui
doit s'accomplir dans le Temple ?

GANTS : Le Chevalier Kadosch ne porte pas de gants (autrefois, il portait des gants
noirs.)

SIGNES :
Signe d'ordre : le glaive dans la main gauche, pointe en l'air, la main droite sur le
coeur, les doigts écartés.
Signe de reconnaissance : porter la main droite sur le coeur, doigts écartés et la
laisser tomber sur la cuisse droite en fléchissant le genou droit.

MOT DE PASSE :
Le Tuileur dit : BEGAHA KOL (tout est régénéré).
La réponse est : PHARAS KOL (tout est expliqué).

LE MOT DE PASSE constitue la demande de l'attouchement.

ATTOUCHEMENT : la pointe du pied droit contre la pointe du pied droit du Tuileur,


genou contre genou. La première présente son poing droit fermé, le pouce à la

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 557 sur 604


CKS_0012594/25

verticale. La seconde se saisit vivement du pouce de son vis-à-vis, puis le laisse


glisser et chacune recule d'un pas.

MOT SACRE : Le Chevalier Kadosh dit HABORKAH (je loue).


Le Tuileur répond ADONAI (mon Seigneur). Le Chevalier dit alors le mot sacré :
MI KAMOKA BA'ELIM ADONAÏ (Qui est égal à toi, parmi les dieux, ô Seigneur ?)

BATTERIE : sept coups par trois fois deux et un : 00 00 00 0

MARCHE : trois pas précipités.

ENTREE DANS LE TEMPLE :


Faire trois pas précipités, les mains entrelacées au-dessus de la tête, paumes en
dedans. Puis se mettre à l'ordre en tendant le bras gauche, poing fermé, pouce
vertical, en portant la main droite sur le coeur, doigts écartés.
Ensuite, saluer le Très Eminent Commandeur en laissant tomber la main droite sur la
cuisse droite et en fléchissant le genou. Enfin, tendre le bras droit en avant, poing
fermé, pouce levé à la verticale.

AGE :
Un siècle ou plus (ou je ne compte plus).
Aucun nombre ne peut préciser le point où est parvenu le Chevalier Kadosch.

HEURE D'OUVERTURE DES TRAVAUX :


la nuit commence.

HEURE DE FERMETURE DES TRAVAUX :


Les étoiles pâlissent et l'horizon blanchit.

QUESTION D'ORDRE :
D. Etes-vous Chevalier Kadosch ?
R. Je le suis. Son nom fut autre et le même pourtant.
Pause

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Vénérable Maîtresse des Cérémonies, veuillez conduire l'un des nouveaux Grands
Elus au Second, puis au Premier Grand Juge, pour qu'il lui donne les mots, signes et
attouchements.
Quand cela est fait :

LE PREMIER GRAND JUGE


Très Eminent Commandeur, les mots signes et attouchements sont justes et parfaits.

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Debout et à l'ordre, Chevaliers, glaive en main gauche 1
Je proclame les Chevaliers N∴, N∴, N∴ et N∴, ici présents entre les deux Camps,
Grands Inspecteurs et Grands Elus, Chevaliers Kadosch.
Eminents Premier et Second Grands Juges, veuillez inviter les Chevaliers présents
dans vos Camps à les reconnaître pour tels.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 558 sur 604


CKS_0012604/25

LE PREMIER GRAND JUGE


Chevaliers du Camp du Midi, je vous invite à reconnaître désormais pour Grands
Inspecteurs et Grands Elus, Chevaliers Kadosch les Chevaliers N∴, N∴, N∴, N∴ .

LE SECOND GRAND JUGE


Chevaliers du Camp du Septentrion, je vous invite à reconnaître désormais pour
Grands Inspecteurs et Grands Elus, Chevaliers Kadosch les Chevaliers N∴, N∴, N∴,
N∴ .

LE TRES EMINENT COMMANDEUR


Reposez vos glaives.
Chevaliers de l'un et l'autre Camps, je vous invite à vous joindre à moi pour tirer une
chaleureuse batterie en l'honneur des nouveaux Chevaliers Kadosch de notre
Aréopage.
A moi par le signe et la batterie ! 00 00 00 0
Prenez place, Chevaliers !
Pause

Je donne la parole à l'Excellent Orateur.


Après le discours de l'Orateur les travaux sont clos selon le rituel.

COMMENTAIRES

Le temple d'Hérode, en fait, un agrandissement du Temple de ZOROBABEL, est


considéré comme le second Temple aussi bien par les auteurs des rituels anciens
que par les théologiens. Le troisième Temple est le Temple spirituel mentionné dans
les grades capitulaires. (Cf. Genèse, Xl, 1-9 et 16)

Les poursuivants ont été ajoutés en 1958 d'après un rituel pratiqué par nos Frères
russes émigrés. En ce qui concerne le terme même de poursuivant, notons qu'au
début de son règne, Philippe V dit le Long, fils de Philippe le BEL, réorganisait
l'administration du royaume et créait des « chevaliers poursuivants » pour
l'accompagner et le conseiller.
Ces « Poursuivants » étaient désignés à tour de rôle pour être auprès de lui dans
ses déplacements.
On trouve parmi eux de grands officiers de la couronne, ainsi que d'autres
personnages, membres du Conseil secret ou du « conseil qui gouverne », légistes,
administrateurs du Trésor, bourgeois anoblis et amis personnels du roi.

Le terme de Saint Empire Germanique est une appellation traditionnelle de


l'Ecossisme et s'applique au « Saint Empire des Suprêmes Conseils ».
Elle signifie que, dans les Etats, tels que le Saint Empire Romain Germanique, au
sein des Juridictions, les pouvoirs spirituel et temporel sont exercés par les
Suprêmes Conseils.

L'article 18 des Grandes Constitutions de 1786 fait mention du « Trésorier du Saint


Empire ». Dans des documents émanant, dès 1802, de la Juridiction Sud des Etats
Unis, et dès 1813, de la Juridiction Nord, figurent les appellations suivantes :
« Souverain Grand Commandeur du Saint Empire, Ministre d'Etat du Saint Empire,

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 559 sur 604


CKS_0012614/25

Secrétaire Général du Saint Empire et illustre Trésorier Général du Saint Empire ».

Dans notre Juridiction, en 1822, le Comte MURAIRE était qualifié dans sa


correspondance de « Secrétaire du Saint Empire du Suprême Conseil de France ».
Ces appellations sont depuis tombées plus ou moins en désuétude, à l'exception de
celle de Ministre d'Etat, Grand Orateur. De la notion de Saint Empire sont issus le
petit attribut du trentième degré, ainsi que le sceau des Suprême Conseils
comportant un aigle noir à deux têtes, le bec d'or, les ailes déployées, tenant dans
ses serres une épée nue, avec une banderole portant la devise

DEUS MEUMQUE JUS.

MàJ mars 2010 Tome 2 de 2 - Page 560 sur 604