Vous êtes sur la page 1sur 2

Bactérie ENTEROBACTERIES

Généralités - Bacilles GRAM - - Bac pathogènes : Escherichia coli, Salmonella, Shieglla, Yersinia => la
- Non sporulés, encapsulés (++ Klebsiella) ou non. plupart possèdent des pilis => facteur d’adhésivité.
- Mobile : flagelles péritriches ou Immobiles (Klebsiella, Shieglla, Yersinia pestis). - Bac opportunistes : Proteae (Proteus, Morganella, Providencia),
- Cultivent sur des milieux usuels, aéro-anaérobies facultatifs. Groupe KES (Klebsiella, Entrobacter, Serratia), Citrobacter. → infections
- Nitrate réductase (+), Oxydase (-) nosocomiales => haute résistance aux ATB
- La distinction en sérotypes se fait par l’étude des antigènes : O (somatique), H (flagellaire) et K (capsulaire).
- Habitat : TD (++ colon), parfois transitoirement le revêtement cutanéo muqueux, contamination des milieux humides.
Espèces Escherichia coli Salmonella Shigella Yersinia*
Caractères - Classification ancienne basée sur les Ag O, H - 4 Espèces : - Croissance lente.
et K. S. dysenteriae - Tropisme pour les tissus lymphoïdes.
- Grace au génotypage (biologie moléculaire) S. flexneri - Hôtes naturels => animaux (++ Rongeurs).
on a pu conclure qu’il existe une seule S .sonnei - (3) espèces :
espèce de Salmonella : S.entérica composée S. boydi.
elle-même de sous espèces (biotypes). Les
s/espèces étant subdivisées en sérovars
(sérotypes) ex: S.entérica sérovar Typhi. Y. pestis Y. enterolytica
Habitat germe commensal du TD de l'homme et - Intestin de l’Homme + Animal - Strict à l’Homme (Intestin) Rat Intestin de
des animaux (espèce aérobie la plus - Existence de porteurs sains - Existence de porteurs sains nombreuses espèces
importante de l'intestin de l’homme) animales (++ porc)
Epidémiologie

Mode de - Indirect : per os : Ingestion d’eau et - Indirect : per os : transmission oro- - Vectorielle : transmise du rat a - Ingestion d’aliments
contamin d’aliments contaminés (++ d’origine animale) fécale : ingestion d’aliment ou d’eau (++) l’homme par la piqure de la puce contaminés d’origine
ation (maladie liée au péril fécal) contaminée (maladie liée au péril fécal) du rat (Pulex irritans) animale (viande
humaine - Direct : manu-portage : sujets porteurs - Direct : manu-portage : main sales - transmission interhumaine par porcine mal cuite).
sains manipulant des aliments. voie aérienne (peste pulmonaire)
RG - Peut être épidémique - Souvent sporadique
foyers endémiques -> tous les fréquente en Europe.
continents sauf Australie. Rare en Algérie
Pouvoir L’E. coli ne provoquent normalement pas Responsable de Salmonellose avec (2) - Dysentérie bacillaire : ( Agent de la peste avec (2) Agent de la yersiniose
pathogène de maladie. Cependant, elle peut devenir aspects cliniques : S. dysenteriae sérotype 1) *Physiopath : aspects cliniques : - Infections
pathogène : - Forme septicémique : la fièvre typhoïde ou envahissement de la muqueuse intestinal -Peste bubonique : adénopathies digestives:
 Dans certaines circonstances les ou paratyphoïde : (Sérovar Typhi et Paratyphi A, => => réaction inflammatoire => miros inflammatoires satellites de la *Diarrhée fébrile +
défenses de l’hôte se trouvent affaiblies B ou C => strictement humaine) abcès => ulcérations piqure avec parfois syd pseudo-
(pathogènes opportunistes) : - Toxi-Infections alimentaire : collectives => *Clinique : associe : syndrome bactériémie et atteinte appendiculaire.
- Infection urinaire (++ nosocomiale) : gastro-entérite (Sérovars répandues chez dysentérique (diarrhées glairo-sanglantes pulmonaire. *Arthrites
basse (cystite) ou haute (pyélonéphrite) l’homme et l’animal) douleurs abdominales + - Mortalité importante réactionnelles /
- Infection intestinale : Gastro- entérites épreintes + ténesme) + syndrome - Peste pulmonaire : transmission érythème noueux.
*Parfois associée a un syd hémolytique et infectieux + déshydratation. interhumaine par voie aérienne - Septicémies : rare
urémique. *Complications = perforation => épidémie s’observe chez ID ou
*Chez le nourrisson : Diarrhée → risque - Syd diarrhéique (++ chez l’enf.) : - foudroyante et mortalité 100%. suite à une
de déshydratation !! - Diarrhée sanglante transfusion de sang
*Diarrhée des voyageurs « Tourista » *Complication = Syd hémolytique et contaminé
- Méningite néonatale urémique.
- Autres infections : à point de départ - Diarrhée des voyageurs.
urinaire ou intestinal : Suppurations
localisées ou Septicémies communautaire
ou nosocomiales.
 ou si elle acquière des facteurs (gènes)
de virulence, c’est le cas de certaines
souches d’E.coli :
- E.coli entéro-pathogène ECEP → gastro-
entérite
- E.coli entéro-toxinogène ECET →
diarhée aqueuse banale
- E.coli entéro-hémorragique ECEH →
diarrhée sanglante et dysenterie
- E.coli entéro-invasif ECEI → diarrhée
sanglante et dysenterie

Diagnostic - Direct : Isolement du germe au site de - Direct : Prélèvement : - Direct (++) : coproculture Isolement de la - Direct (++) : Isolement à partir -Direct : Isolement de
l’infection puis culture sur gélose *Fièvre typhoïde : Hémoculture. bac ds les selles sur des milieux sélectifs des prélèvements de pus la bac par
ordinaire. *Toxi-infection : Coproculture puis sérotypage bubonique après ponction coproculture.
- Indirect : Méthodes immunologiques Puis Isolement, identification et sérotypage ganglionnaire, d’hémoculture ou -Indirect :
(utilisation des anti-immunsérums) ou - Indirect : (Uniquement Fièvre typhoïde) des crachats. Sérodiagnostic (tech.
génotypiques (mise en évidence des Sérologie = Sérodiagnostic de Widal et Félix d’agglutination) peu
gènes de virulence par PCR). → Titrage des Ac anti-O, anti-H des serovars fiable (réaction
Typhi et Paratyphi A, B et C. croisées avec d’autre
bac => faux +)
Traitement Naturellement sensible aux ATB, mais - Sensible a tt les ATB actifs sur GRAM - mais - Naturellement sensible aux ATB, mais *Trt d’urgence ! *Production de β-
existence de Résistances acquises apparition de résistances acquises => existence de résistances acquises => - Souvent résistants aux ATB lactamases => Res
(production de béta-Lactamase et de nécessité d’un antibiogramme avant tout antibiogramme nécessaire. - Trt : Aminoside ou aux Peni et C1G.
pénicillinase) => nécessité d’un trt !! - Trt de choix : Cotrimoxazole, Tétracyclines. *Trt : C3G,
antibiogramme avant tout trt !! - ATB à action intracellulaire = Fluoroquinolones, Péni A. Fluoroquinolones.
Chloramphénicol (Trt de la thyphoïde en Alg),
Cortimoxazole, Fluoroquinolones et C3G.

Prophylaxie mesures d'hygiène générale - Mesure d’hygiène - Mesure d’hygiène - Déclaration obligatoire.
- Contrôle bactériologique des eaux et des - Contrôle bactériologique des eaux et des - Isolement des malades.
aliments et du personnel de cuisine. aliments - Lutte contre les rats sauvages
- Déclaration obligatoire des intoxications - Pas de vaccin ! et les puces de rats.
alimentaires et Typhoïde. - Vaccin (++ professions a risque).
- Vaccination : composé de l’Ag Vi contre des
sérovars typhi et Paratyphi C.

*Yersinia pseudotuberculosis
- très proche de Y. enterolytica
- rôle important en pathologie vétérinaire
- Homme : contamination digestive et responsable d’adénite mésentérique (peut simuler une appendicite), plus rarement une septicémie.

Klebsiella-enterobacter-serratia Proteus–morganella-providencia Citrobacter


- Possèdent un métabolisme fermentaire particulier : production de - Bactéries de l’environnement et commensaux de l’intestin de l’homme - Possèdent la capacité d’utiliser le citrate comme source de
l'acétoïne (elles sont dites V.P + ) et des animaux carbone.
- Essentiellement saprophytes elles peuvent se retrouver à l’état - Proteus mirabilis : responsable d’infection urinaire - Citrobacter frundii est l’espèce type
commensal dans le tube digestif et les cavités naturelles. - Pathogène opportuniste et donnent des infections diverses.
er
- Elles sont actuellement au 1 plan dans la pathologie infectieuse
hospitalière.