Vous êtes sur la page 1sur 19

Lycée Clemenceau

PCSI 1 - Physique

PCSI 1 (O.Granier)
Lycée
Clemenceau

Loi d’Ohm
Effet Hall
Force de Laplace

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

I – La loi d’Ohm locale et macroscopique

1 – Présentation du modèle de Drude (1900) :


Dans un conducteur métallique (« ohmique ») soumis à une tension
électrique, les électrons de conduction se mettent en mouvement.
On définit l’intensité I du courant électrique et le vecteur j densité de
courant électrique :

dq r r rr
I=
dt
; j = ρmv ; I= ∫∫
(S )
j .n dS
ρm : densité de charges mobiles (ρ
ρm =nq, où n est la densité de charges
mobiles).
v : vitesse des porteurs de charge q.

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

Soit E le champ électrique responsable de la mise en mouvement des


charges mobiles.
Une charge mobile est d’une part soumise à la force électrique :
r r
f él = qE
Elle est également soumise à une force due aux charges fixes qui
composent le réseau cristallin du conducteur métallique.
On modélise cette force par une force de type « frottement fluide » :
r r
f rés = −kv
où k est une constante phénoménologique, dépendant du conducteur
ohmique considéré.

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

2 – Loi d’Ohm locale et conductivité d’un conducteur ohmique :


Le PFD appliqué (dans le référentiel du laboratoire) à une charge
mobile donne alors (m désigne la masse d’un porteur de charge) :
r r r
dv
m = qE − kv
dt
Soit :
r
dv k r q r
+ v= E
dt m m
1 k
On pose = (temps de relaxation du milieu) :
τ m r
dv 1 r q r
+ v= E
dt τ m
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique
r
dv 1 r q r
+ v= E
dt τ m
La solution de cette équation différentielle est (lorsque le champ
électrique est constant) :
r r t qτ r
v = A exp(− ) + E
τ m
En régime permanent (pour t >> τ) :
r qτ r
v= E
m
Le vecteur densité de courant s’en déduit :
r r nq 2τ r
j = nqv = E
m
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

r r nq 2τ r
j = nqv = E
m
nq 2τ
On pose : σ= (conductivité électrique du milieu)
m
r r
j = σE (loi d ' Ohm locale)
r
Avec E = − gradV :
r
j = −σ grad V

La loi d’Ohm est ainsi expliquée à partir de la limitation de la vitesse


de migration des porteurs du fait de leurs interactions avec le milieu
matériel (les cations fixes du réseau métallique).

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

3 – Ordres de grandeur :
Les porteurs de charge sont des électrons.
Le tableau suivant donne les conductivités de quelques métaux usuels à
température ambiante (300 K) :

Ag Cu Au Al Hg

σ (107 S.m-1) 6,21 5,88 4,55 3,65 0,10

−14
Pour le cuivre, on peut évaluer le temps de relaxation : τ = 2,4.10 s
Le régime permanent est atteint très rapidement, du moins tant que
les durées caractéristiques de variations du champ E sont très
supérieures à 10-14 s.

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

4 – Résistance électrique et loi d’Ohm macroscopique :


On considère un conducteur ohmique cylindrique de section transverse s
et de longueur L (un fil électrique en cuivre, par exemple).
I
r
E

r M (q,m) VB
VA v
r
L ux
Le champ à l’intérieur du fil est (en régime indépendant du temps) :
r V A − VB r
E= ux
L
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

r r
D’après la loi d’Ohm locale : j = σE . Par ailleurs :
rr
I= ∫∫(S )
j .n d S = jS
I
r
E

r M (q,m) VB
VA v
r
L ux
D’où : V A − VB L
I = σES = σS et V A − VB = I
L σS
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

L
On pose : R= (résistance électrique du fil)
σS
V A − VB = RI ( Loi d ' Ohm macroscopique)

1 ρL
On définit aussi ρ= ( résistivité ) : R =
σ S
r
E

r M (q,m) VB
VA v
r
L ux
I
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

II – L’effet Hall

1 – Action d’un champ magnétique sur le mouvement des porteurs


de charges :
Le conducteur ohmique est placé dans un champ magnétique B.
Le PFD appliqué à un porteur devient :
r r r r
dv r
m = q( E + v ∧ B) − kv
dt
r
dv 1 r q r r r
Soit : + v = ( E + v ∧ B)
dt τ m
r τq r r r
En régime permanent (t >> τ) : v = ( E + v ∧ B)
m

Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

2 – Mise en évidence de l’effet Hall : (exercice n°2)


r r
I B = Bu z

- - - - - - - - - r- - - - - - - - - Paroi (2)- -
b v
M (q,m) r r
EH = −EH u x

a + + + + + + + + + + + + + + + + Paroi (1) + + z

r
Econd O
y
L
x
r r
En régime permanent, on constate : v = v uy
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

r r
I B = Bu z

- - - - - - - -r - - - - - - - Paroi (2)
b v r r
M (q,m) EH = EH ux
z
a + + + + + + + + + + + + + Paroi (1)
O y
x
L
r r r r
qE H + q v ∧ B = 0
r r r r r r
E H = −v ∧ B = −v u y ∧ B u z = −vB u x
−b r r −b r r

0 ∫
E H .dx u x = ( −vB u x ).dx u x = vbB = −(V2 − V1 ) = V1 − V2 = ∆VH
0
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

r r
I B = Bu z

- - - - - - - -r - - - - - - - Paroi (2)
b v r r
M (q,m) EH = EH ux
z
a + + + + + + + + + + + + + Paroi (1)
O y
x
L

∆VH = vbB
Or : I = jab = nqvab , donc :
I 1 IB
∆V H = bB =
nqab nq a
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

r r
I B = Bu z

- - - - - - - -r - - - - - - - Paroi (2)
b v r r
M (q,m) EH = EH ux
z
a + + + + + + + + + + + + + Paroi (1)
O y
x
L

Si q = - e (cas d’électrons de conduction, avec I < 0 sur le dessin) :

1 IB IB 1
∆VH = − = − RH (avec RH = , constante de Hall)
ne a a ne
Application : mesure de champ magnétique (sonde à effet Hall)
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

III – La force de Laplace


1 – Force subie par un conducteur dans un champ magnétique B :
L’ensemble du conducteur (électrons de conduction et cations métalliques)
est soumis, de la part du champ magnétique B aux forces :

r r
I B = Bu z

- - - - - - - -r - - - - - - - Paroi (2)
b v r r
M (q,m) EH = EH ux
z
a + + + + + + + + + + + + + Paroi (1)
O y
x
L
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

• Sur les électrons de conduction :


r r r
[
n ( abL ) − e E H + − e v ∧ B ]
• Sur les cations métalliques (immobiles) :
r
[
n ( abL ) e E H ]
Globalement, le conducteur est donc soumis à la force :
r r r
[
F L = n ( abL ) − e v ∧ B ]
L’intensité I s’exprime sous la forme : I = jab = − nevab
D’où : r r r r r
F L = IL u y ∧ B = I L ∧ B
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

2 – Généralisation (cas d’un conducteur filiforme) :


On considère un tronçon de circuit filiforme parcouru par un courant
d’intensité I et plongé dans un champ magnétique B quelconque.

r Le conducteur est soumis à la force


B I s
(appelée force de Laplace) :

r r r
d FL = I d l ∧ B
Volume r
dττ dl En notant que :
r r r r
I = js soit I d l = js d l = j s d l = j d τ
r r r
d FL = j d τ ∧ B
Olivier GRANIER
Lycée Clemenceau
PCSI 1 - Physique

3 – Exemple d’application (exercice n°2) :


Calculer la force de Laplace agissant sur une portion plane quelconque
(ACD), parcourue par un courant d'intensité I et placée dans un champ
magnétique uniforme et perpendiculaire au plan du circuit.
Étudier le cas où (ACD) est un demi-cercle.
r I
r D
B = Bu z
r r r
r d FL = I d l ∧ B
C d FL
r
I dl A

r r r  r r r
FL = ∫( ACD )
I dl ∧ B = I
 ∫( ACD )
d l  ∧ B = I AD ∧ B

Cette force ne dépend pas de la forme du contour (ACD).
Olivier GRANIER