Vous êtes sur la page 1sur 1

L’ESSENTIEL

Jacques Oudin Les paiements pour ser-


est décédé vices environnementaux
L’ancien sénateur de Vendée,
Jacques Oudin, est décédé du
sont bénéfiques
coronavirus, le 21 mars, à l’âge Lors du Salon de l’agri-

© Wikimédia
de 80 ans. L’homme a marqué, à culture, les agences de
travers ses mandats, le secteur de l’eau Seine-Normandie
l’eau, qui lui a rendu hommage sur et Adour-Garonne, des
les réseaux sociaux. Sénateur (RPR puis UMP, de collectivités de ces
1986 à 2004), il avait proposé en 2003 le projet deux bassins ainsi que

© AESN
de loi, devenu loi Oudin-Santini, votée en 2005. Ce des agriculteurs ont
texte autorise les collectivités, syndicats et agences présenté les premiers
de l’eau à consacrer jusqu’à 1 % de leur budget eau résultats de l’expérimentation des paiements pour services envi-
et assainissement au financement d’action de soli- ronnementaux (PSE). Ces derniers ont pour objectif de recon-
darité internationale dans ces secteurs. naître une agriculture qui protège l’eau, les sols, les milieux
et la biodiversité et contribue à l’atténuation des changements
climatiques. Les projets reposaient sur trois principaux critères :

L’ONU interpelle la présence de prairies et la longueur des rotations culturales, la


faible utilisation de pesticides et de fertilisants minéraux, ainsi

sur le climat que la préservation des haies, des bois et des zones humides.
À noter, l’agence Loire-Bretagne a lancé, au même moment, un
appel à initiatives de préfiguration à la mise en place d’un tel
dispositif, doté d’une enveloppe de 1,5 million d’euros, quand
Rhône-Méditerranée-Corse l’avait fait à l’automne 2019.
© Tobin Jones

22 engagements
À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le
22 mars dernier, les Nations unies ont publié leur
post-Assises de l’eau
rapport annuel sur la mise en valeur des ressources Le 29 janvier dernier, la Fédération des entreprises de l’eau
en eau. « Les changements climatiques affecteront (FP2E) a signé une feuille de route de 22 engagements pour la
la disponibilité, la qualité et la quantité d’eau néces- mise en œuvre des conclusions des Assises de l’eau, rendues
saires aux besoins humains élémentaires », alerte les en juin 2019. Ces engagements sont organisés en trois grands
auteurs, qui appellent les autorités à s’engager plus blocs : renforcer la confiance des consommateurs en l’eau du
fortement afin de garantir l’accès à l’eau potable et robinet, les responsabiliser et améliorer l’accès à l’eau ; mieux
à l’assainissement. « Alors que 2,2 milliards de per- protéger, partager et renouveler les ressources en eau ; développer
sonnes ne disposent pas d’un accès à l’eau potable et la transparence des services de l’eau et les formations aux évo-
que 4,2 milliards sont privées de systèmes d’assainis- lutions des métiers de l’eau. Tristan Mathieu, secrétaire général
sement sûrs, le défi est considérable », est-il souligné. de la FP2E, rappelle qu’ils « nécessitent de travailler de concert
En un siècle, la consommation mondiale d’eau a été avec l’État, les collectivités et tous les acteurs de l’écosystème
multipliée par six et augmente d’environ 1 % par an. pour faire évoluer les infrastructures et renforcer la sobriété des
prélèvements de l’ensemble des activités ».

49 %
C’est la proportion d’aides octroyées par l’agence
de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse en 2019
contribuant à l’adaptation au changement climatique
© FP2E

(sur 300 millions investis dans 3 050 projets).

6 Avril-Juin 2020 – HYDROPLUS