Vous êtes sur la page 1sur 15

Chapitre 2 : Analyse des Etats financiers : bilan financier

Le financier utilise les documents de synthèses fournies par le comptable (les


états financiers : le Bilan, l’Etat de résultat, l’Etat des flux de trésorerie et les
notes aux états financiers) afin d’établir des documents financiers ( le Bilan
financier, les Soldes intermédiaires de gestion, la capacité d’autofinancement, le
Fond de roulement, le besoin en fond de roulement, la trésorerie nette, les ratios
de liquidité, les ratios de solvabilité, les ratios de rentabilité, les ratios de
structure…) et d’utiliser des techniques d’évaluation permettant d’évaluer les
entreprises et de comparer les prix réels de leurs actions avec leurs cours sur le
marché boursier dans le but de prendre des décisions d’achat ou de vente.

Section 1 Retraitements et bilan financier


Le bilan comptable fourni par le comptable comporte plusieurs insuffisances, par exemple les valeurs
inscrites ne reflètent pas nécessairement les valeurs réelles des immobilisations à la date actuelle.
Dans ce sens, le financier essaye de tenir compte des valeurs marchandes pour corriger le patrimoine
réel de l’entreprise. Pour ce faire, il doit effectuer des opérations de retraitements afin d’établir un
bilan financier équilibré.

1) Cas des plus-values


Si le financier constate que la valeur réelle VR sur le marches d’un élément d’actif est
supérieure à sa valeur comptable VCN alors on a une plus-value (+V) = VR-VCN. Dans ce cas le
financier doit effectuer les opérations de retraitements suivantes :
- Augmenter la valeur de l’élément de l’actif par (+V)
- Augmenter l’impôt par [T*(+V)] dans le compte « dette fiscale à court terme » (DF à CT)
au niveau des passifs courants
- Augmenter le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par [(+V)- T*(+V)]

T : c’est le taux d’imposition

D’où l’opération de retraitement suivante

Actif KP et P
ANC KP
(+V) CSR: [(+V)- T*(+V)]
PC
DF à CT : [T*(+V)]
Total (+V) Total (+V)
Exemples :

*Un terrain enregistré dans le bilan comptable avec une valeur de 100 000 DT, la valeur marchande
de ce terrain a été estimée à 120 000 DT. Etablir l’opération de retraitement nécessaire sachant que
le taux d’imposition est de 30%

Solution :

- Augmenter la valeur du terrain par 120 000-100 000=20 000


- Augmenter l’impôt par 0,3*20 000 = 6 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Augmenter le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 20 000 -6 000 =14 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
Terrain KP
20 000 CSR: 14 000
PC
DF à CT : 6 000
Total 20 000 Total 20 000

 Une construction enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 100 000
DT alors que sa valeur réelle (marchande) représente 110% de sa VCN

TAF : Etablir l’opération de retraitement sachant que le taux d’imposition est de 30%

Solution :
VR= 110% VCN= 110% 100000=110000
(+V)=110000-100000=10000

- Augmenter la valeur de la construction par 110 000-100 000=10 000


- Augmenter l’impôt par 0,3*10 000 = 3 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Augmenter le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 10 000 -3 000 =7 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
construction KP
10 000 CSR: 7 000
PC
DF à CT : 3 000
Total 10 000 Total 10 000
 Une machine enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 100 000 DT,
le financier a constaté une plus-value de 30% de sa VCN
Solution :
(+V) = 30% VCN =30% 100000= 30000 donc VR = 100000 + 30000=130000
- Augmenter la valeur du terrain par 30 000
- Augmenter l’impôt par 0,3*30 000 = 9 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Augmenter le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 30 000 -9 000 =21 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
ITMOI KP
30 000 CSR: 21 000
PC
DF à CT : 9 000
Total 30 000 Total 30 000

 Une construction enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 90 000
DT. Le financier a constaté que cette VCN ne représente que 90% de la valeur
réelle
TAF : Etablir l’opération de retraitement sachant que le taux d’imposition est de
30%

Solution :
VCN= 90% VR
VCN 90000
Alors VR= = =100 000
90 % 90 %
(+V)=100000-90000=10000

- Augmenter la valeur de la construction par 10 000


- Augmenter l’impôt par 0,3*10 000 = 3 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Augmenter le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 10 000 -3 000 =7 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
construction KP
10 000 CSR: 7 000
PC
DF à CT : 3 000
Total 10 000 Total 10 000
2) Cas des moins-values
Si le financier constate que la valeur réelle VR sur le marches d’un élément d’actif est
inférieure à sa valeur comptable VCN alors on a une moins-value (-V) = VCN-VR.
Dans ce cas le financier doit effectuer les opérations de retraitements suivantes :
- Diminuer la valeur de l’élément de l’actif par (-V)
- Diminuer l’impôt par [T*(-V)] dans le compte « dette fiscale à court terme » (DF à CT) au
niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par [(-V)- T*(-V)]

T : c’est le taux d’imposition

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
ANC KP
(-V) CSR: [(-V)- T*(-V)]
PC
DF à CT : [T*(-V)]
Total (-V) Total (-V)

Exemples :

*Une machine enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 120 000 DT, la valeur
marchande de cette machine a été estimée à 100 000 DT. Etablir l’opération de retraitement
nécessaire sachant que le taux d’imposition est de 30%

Solution :

- Diminuer la valeur des ITMOI par 120 000-100 000=20 000


- Diminuer l’impôt par 0,3*20 000 = 6 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 20 000 -6 000 =14 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
ITMOI KP
20 000 CSR: 14 000
PC
DF à CT : 6 000
Total 20 000 Total 20 000

 Une construction enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 110 000.
Cette VCN représente 110% de la valeur marchande de la construction
Solution :
VCN= 110% VR= 110000 donc VR = 100000
(-V)=110000-100000=10000

Diminuer la valeur de la construction par 110 000-100 000=10 000

- Diminuer l’impôt par 0,3*10 000 = 3 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 10 000 -3 000 =7 000

D’où l’opération suivante

Actif KP et P
construction KP
10 000 CSR: 7 000
PC
DF à CT : 3 000
Total 10 000 Total 10 000

 Une machine enregistrée dans le bilan comptable avec une valeur de 100 000 DT,
le financier a constaté une moins-value de 30% de sa VCN
Solution :
(-V) = 30% VCN =30% 100000= 30000 donc VR=70000
- Diminuer la valeur des ITMOI par 30 000
- Diminuer l’impôt par 0,3*30 000 = 9 000 dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par 30 000 -9 000 =21 000

D’où l’opération de retraitement suivante :

Actif KP et P
ITMOI KP
30 000 CSR: 21 000
PC
DF à CT : 9 000
Total 30 000 Total 30 000

3) Les actifs fictifs

Les actifs fictifs sont des non valeurs, c-à-d : ils n’ont aucune valeur marchande puisqu’on ne peut pas
les vendre sur le marché. La valeur marchande de ces actifs est nulle.
Ces actifs fictifs ne sont enregistrés dans le bilan comptable que pour l’équilibrer. Ces éléments sont
regroupés dans le compte « autres actifs non courant » dans le bilan comptable. Comme actifs fictifs
ont peut citer :

- Les frais préliminaires : les dépenses effectuées avant la constitution de l’entreprise tels
que : droit d’enregistrement, frais d’étude de marché, honoraires de l’avocat chargé de
l’enregistrement de l’entreprise, les panneaux de publicité :
- Les écarts de conversion (actif) : les pertes subies à la suite d’une variation défavorable
de la devise (des taux de change)
- Charges à repartir : les dépenses effectuées pendant l’année actuelle et qui auraient
dues être répartis sur les années ultérieures : les loyers payés d’avance des années
ultérieures ou les frais de formation des personnels
- Primes d’émission et de remboursement : les commissions et les agios payés à
l’intermédiaire boursier à la suite d’une opération d’achat ou de vente des actions sur le
marché boursier

Ces actifs fictifs doivent être éliminés du bilan financier en effectuant l’opération
de retraitement suivante :

- Diminuer la valeur de l’actif par (actif fictif)


- Diminuer l’impôt par [T*(-actif fictif)] dans le compte « dette fiscale à court terme » (DF à
CT) au niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par [(actif fictif)- T*(-actif fictif)]

T : c’est le taux d’imposition

D’où l’opération de retraitement suivante :

Actif KP et P
ANC KP
(actif fictif) CSR: [(actif fictif )- T*(-actif fictif)]
PC
DF à CT : [T*(-actif fictif)]
Total (actif fictif) Total (actif fictif)

Exemple : la rubrique Actif non courant du bilan comptable comporte les éléments suivants :

-logiciel 60 000
-Terrain 150 000
-Construction 300 000
-ITMOI 50 000 (Installation Techniques, Matériels et Outillages Industriels)
-Titre de participation 70 000
-Frais préliminaires 4 000
-Charges à repartir 6 000
-Ecart de conversion 10 000
TAF : Etablir l’opération de retraitement nécessaire sachant que le taux d’imposition est de 30 %

Solution :

Actifs fictifs = 4000+6000+10000=20000

Ces actifs fictifs doivent être éliminés du bilan financier en effectuant l’opération de retraitement
suivante :

- Diminuer la valeur de l’actif par (20000)


- Diminuer l’impôt par [0,3*(20000)]=6000dans le compte « dette fiscale à court terme »
(DF à CT) au niveau des passifs courants
- Diminuer le patrimoine dans le compte « compte spécial de réévaluation » (CSR) au
niveau des capitaux propres par [(20000)- 0,3*(20000)] =14000

D’où l’opération de retraitement suivante :

Actif KP et P
ANC KP
20000 CSR: 14000
PC
DF à CT : 6000
Total 20000 Total 20000

4) La subvention d’investissement
Afin d’encourager quelques secteurs, l’Etat peut accorder des subventions d’investissement.
L’entreprise qui bénéficie d’une subvention (S) n’est pas obligée de la rembourser.
Cependant, elle doit payer l’impôt sur cette subvention(T*S). Le payement de cet impôt est
amortissable généralement sur 10 ans (et parfois sur 5 ans. Remarque : si la durée
d’amortissement est 5 ans alors on doit vous informer au niveau de l’énoncée mais si on ne
dit rien alors il s’agit de 10 ans)
Dans ce cas, le financier doit effectuer l’opération de retraitement suivante :
- Au niveau des capitaux propre : Diminuer le compte « subvention d’investissement » par
S*T
S∗T
- Au niveau du passif courant : Augmenter le compte dette fiscale à court terme par
10
- Au niveau du passif non courant : Augmenter le compte « dette fiscale à long terme » par
S∗T
[(S*T)-( )]
10

Avec T : taux d’imposition

Actif KP et P
KP
Subvention d’investissement : S*T
PNC
S∗T
DF à LT [(S*T)-( )]
10
PC
S∗T
DF à CT :
10
Variation =0 Variation =0

Remarque : Dans le bilan financier le solde du compte «  subvention


d’investissement » sera = [S-S*T]= S(1-T)

Exemple : établir l’opération de retraitement sachant que la subvention d’investissement est


enregistrée dans le bilan comptable pour une valeur de 20 000 DT (taux d’imposition est de 30%)

Solution :

- Au niveau des capitaux propres : Diminuer le compte « subvention d’investissement »


par 20000*0,3=6000
6000
- Au niveau du passif courant : Augmenter le compte dette fiscale à court terme par
10
=600
- Au niveau du passif non courant : Augmenter le compte « dette fiscale à long terme » par
[(6000)-(600)] =5400

Actif KP et P
KP
Subvention d’investissement : 6000
PNC
DF à LT 5400
PC
DF à CT : 600
Variation =0 Variation =0
Remarque : Dans le bilan financier, le solde du compte «  subvention
d’investissement » sera = [S-S*T] =20000-6000=14000 DT
Ou encore : S(1-T) =20000(1-0,3) =14000

5 ) les engagements hors bilan : les effets escomptés et non échus

L’entreprise qui détient un effet de commerce sur l’un de ses clients peut
l’escompter (le vendre) chez une banque avant son échéance. Comptablement,
on doit éliminer l’effet de l’actif du bilan comptable car il n’appartient plus à
l’entreprise. Cependant, juridiquement l’entreprise reste toujours l’unique
responsable dans le cas où son client ne rembourse pas la banque à l’échéance de
l’effet. On dit alors qu’on a un engagement hors bilan.
Le financier doit alors réintégrer cet engagement dans le bilan financier en
effectuant l’opération suivante :
- Augmenter le compte «  client effet à recevoir » au niveau de l’actif courant par le
montant de l’effet escompté et non échu (EENE)
- Augmenter le compte « Concours bancaire courant » au niveau du passif courant par le
même montant (EENE)

Actif KP et P

AC PC
Client effet à recevoir (EENE) CBC : (EENE)
(EENE) (EENE)

Exemple : établir l’opération de retraitement nécessaire si le financier découvre, en lisant les notes
aux états financiers, qu’il existe un effet escompté et non échus pour un montant de 6000 DT

Solution :

Actif KP et P

AC PC
Client effet à recevoir 6000 CBC : 6000
6000 6000

6) Répartition du résultat :

A la fin de chaque année, un assemblé général se réunit afin de répartir le résultat. La répartition du
résultat se fait selon la démarche suivante :

Résultat de l’exercice de l’année (N)


+ou – le résultat reporté de l’année (N-
1)
= solde à repartir
-réserve légale
-réserve statutaire
-réserve facultative
-dividende statutaire
-superdividende
-tantième
-part des fondateurs
=résultat à reporter pour l’année N+1
 Résultat de l’exercice : c’est le bénéfice de l’exercice actuel (N) calculé par la
différence entre les produits et les charges (évidemment, dans le cas d’une perte
on ne va pas répartir le résultat mais elle sera reportée pour la répartition de
l’année suivante en signe moins)
 Résultat reporté : c’est la partie du bénéfice de l’année dernière (N-1) qui a été
reportée pour financer l’exploitation de l’année actuelle (en signe +) ou la perte de
l’année dernière (en signe -)
 Réserve légale : c’est une réserve obligatoire pour toutes les entreprises. Chaque
année, chaque entreprise doit garder dans les réserves obligatoires (légales) 5% du
bénéfice net. Le compte « réserve légale » ne doit pas dépasser la limite de 10%
du capital social.
 Réserve statutaire : c’est une réserve obligatoire, mais le taux dépend du statut de
l’entreprise concernée
 Réserve facultative : l’assemblé général peut décider de garder (d’épargner) une
partie du bénéfice d’une manière facultative afin d’accroitre l’entreprise ou pour
faire des investissements futures
 Dividendes statutaires : (Intérêt statutaire) : c’est une partie du bénéfice qui sera
distribuée aux actionnaires selon un taux statutaire fixé par les statuts de
l’entreprise concernée. Le montant des dividendes statutaires est calculé en
multipliant le taux d’intérêt statutaire par le capital social libéré
 Superdividende : l’assemblé général peut, d’une manière facultative, décider de
distribuer des dividendes supplémentaires appelés superdividendes
 Tantième : c’est une partie du résultat qui sera distribuée au directeur général ou
au président général de l’entreprise afin de le motiver (à part son salaire)
 Par des fondateurs : c’est une partie du résultat qui sera distribuée aux fondateurs
de l’entreprise
 Résultat à reporter : c’est la partie du résultat de l’année actuelle (N) qui sera
reportée pour financer l’exploitation de l’année prochaine (N+1)

Exemple 1: Dans le bilan comptable on observe les informations suivantes :

- Capital social : 100 000 DT


- Réserve légale : 3000 DT
- Réserve statutaire : 1500 DT
- Réserve facultative : 500 DT
- Résultat de l’exercice 20 000 DT
- Résultat reporté : 18 000 DT

L’assemblé général nous a fourni les informations suivantes concernant la répartition du résultat:

- Le taux d’intérêt statutaire 6%


- Superdividende : 2000 DT
- Réserve statutaire (de l’année actuelle) : 500 DT
- Réserve facultative (de l’année actuelle) : 800 DT
- Tantième : 1000 DT
- Part des fondateurs : 1200 DT
TAF : établir la répartition du résultat

Solution :

 Reserve légale : 5% BN = 5%(20000) =1000


Vérification : Limite de 10% Capital social =10% (100000) =10000
Le compte « réserve légale » a un solde de 3000 avant la répartition
Apres la répartition le solde du compte « réserve légale » sera : 3000+1000=4000
4000<10000 on n’a pas dépassé la limite donc on accepte de garder cette année
une dotation de réserve légale de 1000 DT
 Dividende statutaire =6%du capital social libéré =6%(100 000) =6000
 Répartition :

Résultat de 20000
l’exercice
+résultat reporté 18000
= solde à repartir 38000
-réserve légale 1000
-réserve statutaire 500
-réserve facultative 800
-dividende statutaire 6000
-superdividende 2000
-tantième 1000
-part des fondateurs 1200
=résultat à reporter 25500

Exemple 2: dans le bilan comptable du 31-12-2018, on observe les informations suivantes :

- Captal social : 200 000 DT


- Réserve légale : 19600 DT
- Réserve statutaire : 5000 DT
- Réserve facultative : 2000 DT
- Résultat de l’exercice 40 000 DT
- Résultat reporté : 36 000 DT
 L’assemblé général nous a fourni les informations suivantes :
- valeur nominale d’une action= 20DT
- Le taux d’intérêt statutaire : 6%
- Montant total des dividendes par action : 1,4 DT
- Dotation de la Réserve statutaire (de l’année actuelle) : 1000 DT
- Dotation de la Réserve facultative (de l’année actuelle) : 1600 DT
- Tantième : 4400 DT

TAF
1) établir la répartition du résultat

2) déduire les éléments du bilan financier

Solution : 1)

 Reserve légale : 5% BN = 5%(40000) =2000


Vérification : Limite de 10% Capital social =10% (200000) =20000
Le compte « réserve légale » a un solde de 19600 avant la répartition
Apres la répartition le solde du compte « réserve légale » sera :
19600+2000=21600
21600>20000 on a dépassé la limite donc on n’accepte de garder cette année
qu’une dotation de réserve légale de 400 DT (20000-19600)
 Dividende statutaire =6%du capital social libéré =6%(200 000) =12000
capital social 200 000
Nombre d’actions = = = 10000 actions
valeur nominale 20
Dividende totale = dividende totale par action * nombre d’actions
=1,4*10000=14000
Superdividende =dividende totale –dividende statutaire =14000-12000=2000
 Répartition :

Résultat de 40000
l’exercice
+résultat reporté 36000
= solde à repartir 76000
-réserve légale 400
-réserve statutaire 1000
-réserve facultative 1600
-dividende statutaire 12000
-superdividende 2000
-tantième 4400
-part des fondateurs 0
=résultat à reporter 54600

2) les éléments du bilan financier

Actif Capitaux propres et passives


Capitaux propres
- Capital social 200000
- réserve légale 20000 (19600+400)
- Réserve statutaire : 6000 (5000+1000)
- Réserve facultative : 3600 (2000+1600)
- Résultat à reporter : 54600DT
Passif non courant

Passif courant
- Dividende 14000 (12000+2000)
- Tantième 4400
- Part des fondateurs 0

Exemple 3: Dans le bilan comptable du 31-12-2018 on observe les informations suivantes :

- Captal social : 100 000 DT


- Réserve légale : 9800 DT
- Réserve statutaire : 2500 DT
- Réserve facultative : 3500 DT
- Résultat de l’exercice 20 000 DT
- Résultat reporté : 28 000 DT
 L’assemblé général nous a fourni les informations suivantes :
- la valeur nominale d’une action 100 DT
- Le taux d’intérêt statutaire 6%
- Superdividende par action : 1 DT
- Dotation de la Réserve statutaire: 500 DT (de l’année actuelle )
- Dotation de la Réserve facultative 800 DT (de l’année actuelle)
- Tantièmes 1000 DT
- Part des fondateurs 1200 DT
 Le capital social a été libéré comme suit :
- Le ¼ a été libéré le 5/4/2017
- Le ¼ a été libéré le 1/1/2018
- Le ¼ a été libéré le 1/7/2018
- Le ¼ a été libéré le 1/10/2018

TAF

1) établir la répartition du résultat

2) déduire les éléments du bilan financier

Solution : 1)

 Réserve légale : 5% BN = 5%(20000) =1000


Vérification : Limite de 10% Capital social =10% (100000) =10000
Le compte « réserve légale » a un solde de 9800 avant la répartition
Apres la répartition le solde du compte « réserve légale » sera : 9800+1000=10800
10800>10000 on a dépassé la limite donc on n’accepte de garder cette année
qu’une dotation de réserve légale de 200 DT (10000-9800)
 Dividende statutaire =6%du capital social libéré
- Le ¼ libéré le 5/4/2013 : on a travaillé avec ce capital pendant toute l’année 2018 donc
ce premier ¼ sera rémunéré pour toute l’année = ¼(100000) *6% = 1500
- Le ¼ libéré le 1/1/2014: on a travaillé avec ce capital pendant toute l’année 2018 donc ce
2eme ¼ sera rémunéré pour toute l’année = ¼(100000) *6% = 1500
- Le ¼ libéré le 1/7/2014: on a travaillé avec ce capital pendant la moitié de l’année 2018
6
donc (6mois) : ce 3eme ¼ sera rémunéré pour 6mois = ¼(100000) *6% * = 750
12
- Le ¼ libéré le 1/10/2014 : on a travaillé avec ce capital pendant le 1/4 de l’année 2018
3
donc (3mois) : ce 4eme ¼ sera rémunéré pour 3mois = ¼(100000) *6% * =375
12
Donc dividende statutaire = 1500+1500+750+375=4125

 Superdividende = superdividende par action *nombre d’actions


capital social 100 000
 Nombre d’actions== = = 1000 actions
valeur nominale 100

Superdividende = 1Dt*1000 actions=1000 DT


 Répartition :

Résultat de 20000
l’exercice
+résultat reporté 28000
= solde à repartir 48000
-réserve légale 200
-réserve statutaire 500
-réserve facultative 800
-dividende statutaire 4125
-superdividende 1000
-tantième 1000
-part des fondateurs 1200
=résultat à reporter 39175

2) les éléments du bilan financier

Actif Capitaux propres et passives


Capitaux propres
- Capital social 100000
- réserve légale 10000 (9800+200)
- Réserve statutaire : 3000 (2500+500)
- Réserve facultative : 4300 (3500+800)
- Résultat à reporter : 39175DT

-
-

Passif non courant


-
Passif courant
- Dividende 5125 (4125+1000)
- Tantième 1000
- Part des fondateurs 1200
-

Vous aimerez peut-être aussi