Vous êtes sur la page 1sur 4

Avant de commencer Cours

Description Rema
Titre
rques
1-/ Le générateur de tension : est un générateur qui délivre entre ses
bornes une tension constante quelque soit l’intensité de courant qui traverse le
circuit ( quelques soient les éléments qui constituenet le circuit ).

Son symbole :
i
Exemples de
E
générateurs 2-/ Le générateur de courant : est un générateur qui débite un courant
d’intensité constante quelque soit la tension délivrée entre ses bornes (
quelques soient les éléments qui constituenet le circuit ).

Son symbole i

Orienter une branche d’un circuit électrique, c’est choisir arbitrairement


un sens pour cette branche. Dans le schéma du circuit ce sens est
indiqué par une flèche sur laquelle est indiqué i dessiné sur le trait de la
branche ( Attention : Ce sens n’est pas oblgatoirement le sens du
courant réel, il peut l’être, mais c’est un sens arbitraire. Comme dans le
cas d’un mouvement lorsqu’on choisi un sens positif arbitraire.)

 Si on trouve que i>0, le sens du courant réel est le même que le


sens arbitraire choisi.
 Si on trouve que i<0, le sens du courant réel l’opposé du sens
Orientation arbitraire choisi.
d’un circuit

On utilise généralement la convention récepteur :La flèche


représentant la tension aux bornes d’un dipôle a le sens opposé de celui
du courant arbitraire.

Tension aux UAB


bornes d’un
dipôle i A Dipôle B i

Exemple : 1- Tension aux bornes d’un résistor

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 1 sur 4


Avant de commencer Cours

UAB

i A
Résistor R B i UAB = R.i > 0
Convention récepteur

Attention : la tension UBA = - UAB =- Ri

2- Tension aux bornes d’un générateur de tension

UAB

Générateur de UAB = - E < 0


i A B i
tension Convention récepteur
de f.e.m : E

Attention : la tension UBA = - UAB = E

Additivité des
tensions :

uAB = uAC + uCD + uDB

D’après la loi des mailles, on a :

+ uAB - uAC - uCD - uDB = 0


Loi des mailles + car la flèche de la tension a le
même sens que l’orientation du
circuit. (l’orientation du circuit est le
sens du courant arbitraire i ).

- car la flèche de la tension a le sens opposé de l’orientation du


circuit.
Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 2 sur 4
Avant de commencer Cours

On retrouve biensur la même relation que celle trouvée en


utilisant l’additivité des tensions :

uAB = uAC + uCD + uDB

En courant continu En courant variable


Relation entre
intensité de q dq
courant et I i
t dt
charge
électrique :
avec i en A t en s et Q en Coulomb (C).

Donc l’ampère A=C.s


Quelque soit t appartenant à  ; et > 0 ( f(t)= et est une

fonction positive ).

Ce qu’il faut savoir :

 C’est quoi e ? essayons de voir ça sur la calculatrice.

Taper 2ndF  ln  1 ; la calculatrice vous donne 2,718….

Donc e1 = 2,718…

La fonction
exponentielle
f(x) = ex

ex et ln(x) sont deux fonctions réciproques


( l’une annulle l’effet de l’autre ).

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 3 sur 4


Avant de commencer Cours

On prend :   cte  0 et t  0
limet  0.( c.à.d : e   0)
t 

limet  1. ( c.à.d : e0  1)
t 0

 Dérivée (e- t )’ = - ex.

 Ln(et) = t

 Ln(e-t) = - t.
ln(- t)
 e = - t.

Graphes de
quelques
fonctions
exponentiell
es, pour t 
0.

Une équation différentielle est une relation entre une ou plusieurs fonctions inconnues et
leurs dérivées.

L’équation Exemples :
différentiell a- 2f’’(t) -3f’(t) + 5f(t) = 0
e.
b- f’’(t) + 10f(t) = 3

c- f’(t) – 4f(t) =0

2
Contre exemple : f (t) + 2f(t) =0 n’est pas une équation différentielle

Cours En Ligne Pour s’inscrire : www.tunischool.com Page 4 sur 4

Vous aimerez peut-être aussi