Vous êtes sur la page 1sur 8

Juin 2020

CCI Leaks
Il y a quelque chose d’inexplicable en moi, qui porte malheur à celui qui me néglige. Talleyrand.

Convention collective: reprise des « négociations » jusqu’en décembre

Le coronavirus se calme, provisoirement, aussi l’élaboration de la ment au Statut, qui n’auront sans doute aucun intérêt à passer au
convention collective reprend. Non que vos représentants soient privé. Mais elle est dommageable pour les nouveaux embauchés,
restés inertes pendant le confinement, mais il n’y avait aucune placés uniquement au droit du travail, avec toutefois provisoire-
réunion possible entre les délégations salariés et employeur. ment le bénéfice de plusieurs dispositions statutaires. Elle sera
très ennuyeuse pour les salariés obligés de passer au privé dans
Le calendrier des rencontres a donc été actualisé: le 7 juillet, puis
les filiales externalisées.
toutes les deux semaines d’octobre à décembre. Objectif: accou-
cher de cette convention collective en fin d’année 2020. En annexe vous trouverez un point sur l »’avancée » des travaux sur
le périmètre
Rien n’est acquis, car le représentant de CCI France campe sur ses
positions, en résumé, presque rien pour presque personne. Soyez assuré que vos représentants en intersyndicale CGT/CGC/
UNSA ne signeront de texte que s’il présente un intérêt pour vous.
Cette situation est sans conséquence pour les salariés actuelle-

Humanis-Malakoff rompt le contrat de prévoyance fin 2020


Estimant que les comptes sont « dégradés », la mutuelle a rompu le Un appel d’offres sera nécessaire, et à partir de 2021 les salariés
contrat de prévoyance qui couvre les salariés CCI à la fin 2020. risquent de voir une situation dégradée. Augmentation des cotisa-
tions, baisse de prestation ?

Déclaration impôts 2019: le SIRH déraille


Au moment de remplir les déclarations impôts 2019, nous avons laire et se fait rembourser par la sécu. Les IJ sont donc
relevé 2 bugs majeurs dans le SIRH: les montants communiqués imposées 2 fois.
aux impôts par la CCIR est donc faux.
S’il est possible de corriger la première erreur dans la déclaration,
· le mois de janvier a été oublié, minorant ainsi le brut an- corriger les IJ est une gageure pour le salarié.
nuel. Nous allons donc demander à la CCIR de bien vouloir corriger
· Les IJ pour les malades n’ont pas été déduites du salaire l’anomalie des IJ auprès des impôts, pour vous éviter une double
communiqué aux impôts par la CCIR, qui maintient le sa- imposition.

Les 33 licenciements Grenoble: CFE CGC organise le regroupement des procès


Il y a un mois, nous avons fait part de l’effroyable CPR pour les 33 Les lettres sont parties bien après la date envisagée.
licenciements de Grenoble, dans lesquels les CCI Grenoble et Ré-
Mais trop tôt pour une salariée à qui l’employeur avait promis en
gion ont accumulé les irrégularités.
CPR de solder son compte épargne temps pour différer de
Plus particulièrement, quelques jours son licenciement et franchir un seuil de prestations
· les offres de postes à pourvoir n’ont pas été communiquées sociales.
aux salariés après le 12 mars, ce qui est un manquement aux obli- Pourtant, il y a quelques années, un cadre de Direction à Lyon était
gations de reclassement. La cour d’appel de Paris a annulé des resté, lui, de nombreux mois sur son compte épargne temps, avant
licenciements pour cela.
licenciement...
· L’employeur n’a pas permis aux RP de se prononcer sur les
mesures individuelles, contrevenant ainsi au Statut. Face aux irrégularités, la CFE/CGC organise donc un regroupement
pour ceux qui veulent attaquer en justice et obtenir l’annulation de
leur licenciement.
Il s’en est suivi un flottement. Dans le mois qui a suivi la CPR, Gre-
noble a transmis à certains mais pas à tous, des annonces de Contactez nous si vous êtes intéressé, mais n’oubliez pas que vous
postes… avez 2 mois pour assigner, et qu’il faut préparer le dossier avant.
La crise sanitaire accélère le plan de transformation de Lyon Métropole
Enclenché bien avant le confinement, le Après une avalanche d’éloges, le coup de Les projets de filialisations en particulier
plan de transfo qui préfigurait déjà d’un big massue : la CCI elle aussi a été frappée par celui de CCI Formation inquiète les collabo-
bang de la CCI avait pour but de faire pivo- la perte de revenus. Pour 2020, le résultat rateurs car la crise économique ne permet-
ter l'institution consulaire vers un modèle net passerait de + 4,9 M à – 10,3 M , soit tra pas de survivre sans le cordon ombilical
marchand. On parlait alors agilité, perfor- une variation négative de 15,2 M … financier de la CCI…
mance, et décloisonnement des services. puisque privée des revenus des aéroports
La crise a par ailleurs exacerbé un certain
et du centre d’exposition.
A l’annonce du confinement et à la plus nombre de dysfonctionnements de mana-
grande surprise du personnel, la CCI alors Avant la crise, la CCI pensait pouvoir adou- gement créant des tensions dans un climat
si frileuse à l’égard du télétravail a su adap- cir le choc du redimensionnement avec des déjà hautement anxiogène.
ter son organisation très rapidement, per- départs volontaires en CCART ou en re-
Mais ne vous inquiétez pas, le plan de
mettant aux collaborateurs de performer et traite, or cette nouvelle donne ne permettra
transfo devrait régler tous ces problèmes
répondre présents face aux questions et pas de minimiser le volume des suppres-
car nous ne fonctionnerons plus de la
angoisses des entrepreneurs. On a réussi à sions de poste.
même manière !
décloisonner plus ou moins les services
On parle de supprimer 70 à 120 postes.
pour passer en mode projet avec un seul En attendant les salariés souffrent en si-
but : contacter et/ou répondre aux besoins Dans un contexte où les CCI ont montré lence en espérant une hypothétique amé-
des entreprises noyées par la multitude leur utilité, le personnel est choqué, déçu, lioration de leurs conditions de travail. La
d’informations et de dispositifs. C’est l’en- désabusé mais accueille l’annonce sans boule au ventre, puisque l’ombre du licen-
gagement de chacun qui a permis aux CCI grande surprise puisqu’en cohérence avec ciement a tendance à se rapprocher de
de redorer son blason auprès des tutelles, les trajectoires budgétaires des CCI depuis ceux qui oseraient manifester leur mécon-
de l’écosystème et de l’opinion publique. plusieurs années. tentement.

Indemnités télétravail: CCI Grenoble versera 75 en juillet


Dès l’annonce du passage en télétravail, nous avons interpellé la placés d’office en télétravail par leur employeur, la Direction de la
CCI de Grenoble sur la prise en charge des frais professionnels CCI de Grenoble, sollicitée à plusieurs reprises sur ce sujet, a
inhérents à cette pratique, assurés depuis le début de la période beaucoup botté en touche, mais,
de confinement par les agents eux-mêmes.
La Direction de Grenoble a décidé d’allouer en juillet les 3 mois de
Depuis le mois de mars, les Présidents et autres Directeurs Géné- l’indemnité de télétravail pour les salariés travaillant à domicile.
raux y sont allés de leur couplet sur « l’investissement sans faille
des collaborateurs », vantant leur implication ayant permis la pour- Espérons que Lyon et Grenoble feront exemple pour toute la ré-
suite des activités des CCI. Débouchant d’ailleurs sur une rallonge gion. Comment expliquer au sein du même employeur, que cer-
budgétaire de 100 millions pour tout le réseau. tains la touchent et d’autres non ?

Alors que les CCI d’Ile de France, d’Aquitaine, de Lyon métropole


et bien d’autres ont accordé cette indemnité à tous les agents

Mise en place du télétravail: cafouillages et système D à IMT Grenoble


Dès le 16 mars, la direction de l’IMT se fendait d’un mail pour En absence de toute directive claire et de solution concrète de la
annoncer qu’elle allait « tout mettre en œuvre pour garantir une part de la Direction, les enseignants ont dû recourir au système D
certaine continuité pédagogique » et faire parvenir aux ensei- pour assurer la poursuite de leurs activités pédagogiques. Tout
gnants les instructions leur permettant de poursuivre une certaine ceci au prix d’heures passées à échanger avec leurs collègues
activité pédagogique avec leurs apprenants. pour trouver la solution la plus appropriée.
Mais les enseignants ont dû rapidement déchanter : à eux de C’est dire si les enseignants ont dû être sensibles aux remercie-
trouver des plateformes permettant de poursuivre leurs activités ments adressés « tout particulièrement aux managers qui ont
pédagogiques et de maintenir le lien avec leurs apprenants, les largement permis à l’IMT d’assurer [la] continuité et d’envisager
Managers se contentant pour la plupart de leur signaler l’exis- une réouverture fin mai ». (mail T. VIRON, 14 mai 2020).
tence de tel ou tel site potentiellement exploitable.
De nouveaux commerciaux de choc à IMT Grenoble
Les enseignants qui se démènent depuis plusieurs mois pour Ce directeur, qui sait tant rappeler qu’il est directeur, n’a visible-
dispenser leurs cours en distanciel et assurer l’ensemble de leurs ment pas pris conscience de la charge de travail supplémentaire
taches pédagogiques ont eu la surprise de découvrir qu’il leur générée par le passage en télétravail, et a donc eu la brillante
restait suffisamment de temps libre pour se muer en commer- idée d’attribuer aux enseignants des missions de type commercial
ciaux ! qui n’entrent pas dans le cadre de celles définies dans le réper-
toire des emplois nationaux.
Dans un mail du 18 juin 2020, Le Directeur de l’IMT Grenoble leur
a en effet annoncé qu’un fichier d’entreprises clients et prospects Et bien évidemment, tout cela entrera miraculeusement dans le
serait bientôt mis à leur disposition, charge à eux de les démar- plan de charge des enseignants, promis ! pas d’heure complé-
cher pour les inciter à recruter des apprentis et à assurer la mentaire, pas de prime, pas d’indemnité...puisque grâce au grand
« promotion » de l’IMT… écart arithmétique habituel, ces tâches supplémentaires attri-
buées à des enseignants déjà épuisés n’excéderont pas le pla-
Cerise sur le gâteau : les enseignants, contraints d’utiliser depuis
fond d’heures autorisé…
des mois leur propre matériel informatique ont découvert Ô mi-
racle que l’IMT mettrait à leur disposition sur site tout le matériel Là encore, la Direction de la CCI a été interpellée, mais silence
nécessaire pour leur permettre de s’acquitter de leurs nouvelles radio…les DG changent, les méthodes restent.
missions.

Licenciements à Lyon, au siège, Allier, Beaujolais et Ardèche ...


A Grenoble, 43 postes supprimés, dont 33 licenciements annon- 1 poste à Villefranche Beaujolais,
cés depuis décembre 2019 et prononcés il y a quelques jours.
15 postes à Lyon Métropole, sans lien avec les annonces des 80
Puy de Dôme, le quart des postes supprimés, annoncés en janvier à 120 envisagés.
2020, et 13 licenciements secs. Le confinement a ralenti la procé-
dure qui reprend de plus belle.. 4 au siège de la CCIR dont 2 directeurs.

Nous avions évoqué il y a un mois des rumeurs venues de l’Allier, La volonté des directions de frapper vite est évidente, car les deux
elles étaient, hélas, bien fondées. 5 postes. Va-t-il rester encore réunions techniques ont lieu en juillet, comme si en deux se-
des salariés CCI en Allier ? maines, il y aurait possibilité de reclasser les salariés concernés !

A cela s’ajoutent: A qui le tour désormais ?

1 poste en Ardèche,
-

- -
Le périmètre a été le premier thème d’étude abordé par les représentants de la délégation employeur
et les organisations syndicales. Son importance est primordiale, puisqu’il doit délimiter le champ d’ap-
plication territorial et professionnel de la nouvelle convention collective nationale.

L’article L710-1 du code du commerce stipule qu’elle s’applique de droit à toutes les CCI de région,
territoriales, départementales ou locales, ainsi qu’à CCI France. Mais qu’en est-il des filiales, sociétés
et autres structures détenues ou contrôlées par les CCI ?

La délégation employeur a souhaité restreindre au maximum le champ d’application de la nouvelle


convention collective : dans sa proposition, elle offre aux SIC et aux structures juridiquement dis-
tinctes des CCI la possibilité d’opter pour cette convention collective, sans pour autant l’imposer.

L’intersyndicale entend quant à elle y inclure la totalité des personnels privés des CCI, ainsi que les
personnels des structures détenues majoritairement par les CCI.

L’intersyndicale UNSA, CFE CGC et CGT propose donc que la convention collective s’applique :

aux personnels des CCI, des filiales de CCI et des sociétés contrôlées par une CCI, ainsi qu’à toute
personne morale de droit public ou de droit privé constituée exclusivement ou contrôlée par
une CCI ou une filiale de CCI, qu’ils soient situés en métropole ou dans les DROM-COM, y com-
pris Saint Pierre et Miquelon et la Nouvelle Calédonie ;

A toute société ayant le caractère de filiale d’une CCI ou dont plusieurs CCI possèdent ensemble
plus de la moitié du capital, ainsi qu’à toute société contrôlée par une CCI et dont l’activité princi-
pale relève de l’article L 710-1 du code de commerce, en particulier : formation professionnelle,
initiale ou continue y compris en alternance, formation supérieure y compris en alternance, créa-
tion et de gestion d’équipements, notamment portuaires ou aéroportuaires, organisation de
foires, salons professionnels et congrès ou de gestion et d’exploitation de sites accueillant des
foires, congrès ou salons professionnels
A toute personne morale de droit public (groupement d’intérêt public…) ou de droit privé (société,
civile ou commerciale, association, GIE, etc.) constituée exclusivement ou contrôlée par une
CCI, une filiale CCI ou toute autre société contrôlée par une CCI, et dont l’activité principale
consiste à faciliter, par la mise en œuvre de moyens techniques et humains nécessaires,
l’exercice des missions des CCI ou de leurs filiales, en assurant au profit de celles-ci notam-
ment des tâches administratives, comptables, financières, informatiques, logistiques, la ges-
tion du patrimoine immobilier, des ressources humaines ou des missions d’action commer-
ciale, de marketing ou de communication.

A toute personne morale de droit privé dont le capital est détenu pour moins de 50% par une CCI,
une filiale de CCI ou une autre société contrôlée par une CCI si une négociation avec les délé-
gués de cette personne morale ou des salariés mandatés à validé ce choix.

Aux SIC des CCI relevant déjà d’une convention collective de branche étendue, s’ils font le choix
d’y adhérer.

A toute personne morale (CCI, filiale de CCI, société contrôlée par une CCI, personne morale de
droit public et de droit privé assurant des tâches au profit des CCI ou de leurs filiales) dont la
création est postérieure à la publication de la loi PACTE :

pour les EESC, possibilité pour tout agent mis à la disposition optant pour un contrat de
droit privé d’être affilié à la convention collective

pour les autres personnes morales : celles non soumises à une convention collective de
branche à la date de publication de loi PACTE entrent dans le champ d’application de la
convention collective des CCI, celles soumises à une convention collectives de
branche non étendue à la date de la loi PACTE peuvent y adhérer

- -