Vous êtes sur la page 1sur 5

Description du mur:

Il s'agit d'un mur de soutènement en béton armé avec contreforts, il est constitué de:
1- Une paroi verticale constituée en voile mince (de faible épaisseur par rapport à la hauteur), appelée
rideau, destinée à soutenir les terres de remblai.
2- Des murs verticaux minces de forme triangulaire appelés contreforts placés en amont du rideau,
destinés à lier le rideau à la semelle.
3- Une dalle horizontale relativement mince appelée semelle, destinée à recevoir le remblai des terres, et
servir comme appui du rideau et contreforts.
4- Une longrine longitudinale appelée bêche, placée en amont de la semelle destinée à résister au
glissement.
5- Un débordement de la semelle en aval du rideau destiné à résister au renversement.
6- Des barbacanes seront placées sur toute la surface du rideau à raison d'une barbacane/m².
Caractéristiques mécaniques du sol:
D'après le rapport de sol du projet
Poids spécifique du sol " densité" : γ= 1,53 t/m3
Angle de frottement interne : φ= 9 °
La cohesion du sol : Cu = 0,18 bar
Profondeur d'ancrage: D= 2,00 m
Contrainte admissible de sol: σs = 1,00 bar
10 t/m²
Surcharge sur le mur : q= 0,15 t/m²

Page 1
Prédimentionnement:
Hauteur totale du rideau: H= 5,00 m
Hauteur de la semelle: h= 0,45 m
Largeur de la semelle: B= 3,80 m
Epaisseur inférieur du rideau: ei = 0,25 m
Epaisseur supérieur du rideau: es = 0,25 m
Epaisseur du contrefort: bo = 0,20 m
Dimensions de la bêche: c= 0,40 m
Débort de la semelle: d= 1,00 m
Distance entre contreforts: l= 3,50 m

Schéma des forces :


Qt : Poussée des terres
P : Poussée due à la surcharge (majoration de 20%)
Pm : Poids du rideau (mur)
Ps : Poids de la semelle
Pr : Poids du remblai

Forces verticales pour une bande de 1ml


de longueur:

Pm = 2,844 t
Ps = 4,275 t
Pr = 17,752 t
Pq = 0,383 t
D'où la résultante des forces verticales égale à :
Σ FV = 25,253 t

Forces horizontales (poussée ) :


1- Poussée des terres :
Qt = Kp.γ.H²/2 Kp : Coefficient de poussée
  
Kp  tg 2     0,73
4 2
Qt = 11,55 t Appliquée au 1/3 de la hauteur du mur c.à.d à : 1,67 m
2- Poussée due à la surcharge :
P = Kp.q.H = 0,498 t Appliquée a mi-hauteur du mur c.à.d à: 2,50 m
D'où la résultante des forces verticales égale à :
Σ FH = 12,051 t
Vérification de la stabilité et calcul des contraintes:
1- Vérification de la stabilité au renversement :
Σ Mr/A = HQ*Qt+HP*P = 20,499 t.m
Σ Ms/A = Xm*Pm+Xr*Pr+Xs*Ps+Xq*Pq = 57,111 t.m

Page 2
Sécurité au renversement:

Ks 
 Ms
A
2,79 Supérieur à 1,5 ; donc la stabilité au renversement est vérifier
 AMr

1- Vérification de la stabilité au glissement :

fg 
F H

F V
0,477 Si on prend un coefficient de frottement du sol égale à 0,5
La stabilité au glissement est assuree par la beche.

Condition de sabilité au glissement vérifiée

2- Vérification de la stabilité au poinçonnement :

Position de la résultante des charges verticales:

x
 Ms  2,26 à partir du point A l'excentricité: eo= |x - B/2| =
F V
0,36

Σ MG = HQ*Qt + HP*P - eo*FV = 11,37 t.m


N 6M FV 6M
σA = 11,37 t/m²  A; B   2
 
S LB LB LB 2
σB = 1,92 t/m²
La conbtrainte de référence est égale à : σréf = (3σmax + σmin)/4 = 9,01 t/m²
On voie bien que la contrainte de référence est inférieure à la contrainte admissible.

Calcul du ferraillage du rideau:


On considère que le rideau fonctionne comme une dalle continue semi-encastrée appuyant sur les
contreforts et soumise à une charge horizontale (poussée des terres) plus une surcharge.
On décompose le rideau en tranches horizontales de 1,00 m de hauteur et on prend comme pression
moyenne dans chaque tranche, la pression régnant à mi-hauteur.
Distance entre contreforts: l= 3,50 m

Page 3
Pression moyenne pour la tranche "i":
Pmi = 1,35Kp.γ.Hi + 1,50Kp.q.Hi
Moment en travée, moment en appui et effort tranchant:
Mti = Pmil²/10 Mai = Pmil²/20 Ti = Pmil/2
Kp = 0,729 γ= 1,53 q= 0,15 d 22,5
Tranche Hi Pmi Mti Mai Ti Ati Aai
01 0,500 0,84 1,02 0,51 1,46 1,32 0,66
02 1,000 1,67 2,05 1,02 2,92 2,66 1,32
03 2,000 3,34 4,09 2,05 5,85 5,41 2,66
04 3,000 5,01 6,14 3,07 8,77 8,27 4,02
05 4,000 6,68 8,19 4,09 11,70 11,24 5,41
05 5,000 8,35 10,23 5,12 14,62 14,35 6,83
Ferraillage adopté:
En travée En appui
Tranche
Arm. Princ. Arm. Répar. Arm. Princ. Arm. Répar.
01 T12/20 T12/15 T12/20 T12/15
02 T12/15 T12/15 T12/15 T12/15
03 T14/15 T12/15 T14/15 T12/15
04 T16/15 T12/15 T16/15 T12/15
05 T16/10 T12/15 T16/10 T12/15
CALCUL DE LA SEMELLE:
Pression de la semelle:
Ps = 1,35*hs*2,5*1,00 = 1,52 t/m²
Pression du rideau + terre + surcharge:
P = (1,35(Pm+Pr)+1,5Pq)/B = 7,47 t/m²
σA = 11,37 t/m²
σB = 1,92 t/m²
σ(B-d) = 8,38 t/m²
La résultante des charges sur chacune des partie de la semelle:
Vers le haut : 7,43 t
Vers le bas : 8,08 t

Ferraillage de la semelle: Dalle appuyee (rideau - beche)


La formule donnant le moment Mx a l'abscisse x :

x p 2  p1 x 3  p1  p 2
2 2
 p1  p 2 
  2 p1  p 2 
lx l  p  
Mx   p1  x
p 2  p1 
1
3 
2 l 6 6  

La valeur maximale du moment est obtenue pour x = :


Dans notre cas :
p0= 9,85
p1 = 0,61
p2 = 7,07
l =B-d 2,80
d’où x= 1,59 m
d’où Mmax = 4,11 t.m
d 40,50
A= 5,44 cm² T12/15

Page 4
Ferraillage du débort: Console encastree
Moment d'encastrement:
Mo 6,46 t.m
A= 8,73 cm² Soit T12/15
Ferraillage de la bêche:
Détermination de la réaction Rb:
Σ MO = o d'où
2,5Rb = 13,73 d'où Rb = 4,90 t/ml
Poids propre de la bêche:
c x c x 2,5 = 0,40 t/ml
La charge totale q = 5,30 t/ml
Le moment en travée : Mt = q x l²/10 = 6,50 t.m
Le moment en appui : Ma = qxl²/20 = 3,25 t.m
Les sections de ferraillage :
Coffrage de la bêche: b 0,35
h 0,6
d 54
At = 3,55 cm² Le ferraillage retenu est: 3T16
Aa = 1,75 cm² Le ferraillage retenu est: 3T16
CALCUL DU CONTREFORT:

Les contreforts travaillent comme des consoles verticales,


encastrées dans la semelle est soumises aux efforts transmis par le
rideau.
La section de calcul est une section en "T" dont le rideau
représente la table de compression.
q = 1,35Kp.γ.l.H/2 + 1,50Kp.qs.l = 12,78 t/ml
Mmax = qH/2 x H/3 = 44,11 t.m
On prend 1,75 m comme largeur de la table de compression, et la b 0,15
hauteur utile h = 1,50 m h 1,5
d 135
La section des armatures est : A = 10,10 cm² soit 3T16+3T16
Pour le reste du ferraillage du contrefort, on opte pour des T12/15 comme armature longitudinale, et des
cadres en T10/15 comme armatures transversales sur 2,00 m de hauteur puis T8/15 sur le reste.

Page 5