Vous êtes sur la page 1sur 12

Projet : Etude d’un mur de soutènement de

Hauteur 6,00 m avec contreforts


« 60 Logts A OUED LILI »
CARACTERISTIQUES DU SOL :
on retient les caractéristiques suivantes :
. Angle de frottement interne : φ = 35° « Cas défavorable »
. Poids spécifique du sol : h = 1,800 t/m3
. Profondeur  bon sol : 2,60 m
. Contrainte de sol : 1,0 bars ( voir rapport géotechnique )
Caractéristiques Techniques :
- Béton : pour un dosage de 350 kg/m3
La résistance à la compression fc28 = 22 MPa ( pour un contrôle régulier ) .
La résistance à la Traction à l’âge « j »  jours notée ft j est définie par la relation suivante :
pour fc28 = 22 MPa , f t28 = 1,92 MPa ;
 Contrainte limite de service :
La contrainte de compression du béton doit être au plus égale à :
f c28 = 22 MPa bc = 12,5 MPa
. L’acier est du type H.A FeE 400 , s = 348 MPa
. La fissuration est peu préjudiciable

Joints :
On place les joints pour les cas suivants :
- Changement de hauteur
- Changement de la contrainte de sol
- Changement de la surcharge
avec des espacements variants de 10 à 25 mètres
Barbacanes : On les place à raison deux (02) par m2
Forme du Mur : Longueur Totale du Mur de Soutènement Lt=80,00m
LTranches = 12,50 m ( voir plan d'implantation )

1
Joint de dilatation Mur Rideau Bêche (35x75) Murs de Soutènement MS1
Murs de Soutènement MS1-MS2-MS3 Contrefort (20x220)

20 400 20 400 20 400 20 400 20 400 20 400 20


Vue en PLAN Ech: 1/50 20
400
(35 x75) 20
Bêche
400
x220)
ort (20
MS 2 Contref A 20
emen t 400
Soutèn
Mu rs de
20
eau
Mur Rid 400 B

20
400
20
400 170°
20
Joint de dilatation 400
20 2540
Mur de Soutènement MS1 - Tranche 01 -

A
2960
-
che 02
MS1 - Tran
ement
Soutèn
Mur de

Hypothèses de Calcul du Mur :

- On suppose que le mur est dans le domaine de l’équilibre plastique donc on applique la théorie de
RANKINE .
- Le frottement est négligé entre le mur – remblai la poussée des terres sur le mur est
horizontale .
- Dans tous les calculs qui suivent on négligera la butée des terres en aval du mur pour des raisons
sécuritaires.
- La pression hydrostatique n’est pas prise en compte ( présence de barbacanes).

1ER )  ETUDE DU VOILE DE 6,00 M DE HAUTEUR


En générale les murs de 6,00 m de hauteur se situent dans les banquettes supérieures.
on retient : φ = 35° , coefficient de Frottement f = 0,40

σ = 1,00 bars (suivant le rapport géotechnique élaboré par le L.N.H.C Antenne


Tiaret en date 2011)
2
Surcharge Sa = 1,00 t/m

Différentes Actions Sollicitant le Mur :

Q1 : poussée des terres q


Q2 : poussée des surcharges
Pm : poids du mur (rideau)
Ps : poids de la semelle
Pr : poids des remblais
Q2
q : surcharge
Pcf : poids du contrefort Pm Q1
a e2 b
a= 220 cm
b= (A – (a+e2))= Pr
= (570– (220+50))= 300 cm
A
Ps
A
2
Actions verticales pour une bande de 1mètre linéaire :

Poids du rideau  Pm : (0,25+0,50)/2 x 6,00 x 1,00 x 2,500 = 3,450 t


Poids de la semelle  Ps : ((0,50 x 5,70) + (0,35 x 0,30)) x 1,00 x 2,500 = 5,100 t
Poids du contrefort  Pcf : (3,00 x 6,00)/2) x 0,20 x 2,500 = 3,105 t
Poids des remblais Pr : (3,00 x 6,00 x 1,00 x 1,800) = 22,356 t
Poids de la surcharge Pq : 3,00 x 1,00 x 1,00 = 1,080 t

Fv = 34,011 t '' sans surcharge ''


Fv = 35,091 t '' avec surcharge ''

Actions horizontales :

Poussée des terres : Q1 = Kp. h. Hm2 /2 avec Kp= tg2 (π /4 – φ/2) Pour φ = 35° Kp = 0,271
2
d'où Q1 = 0,271. 1,800. 5,05 / 2 = 6,220 t , appliquée à Hm/3 = 1,67 m à partir de la base du mur.

Poussée dûe à la surcharge :


Q2 = Kp . Sa . Hm = 0,271.0,400.5,05 = 0,547 t , appliquée à Hm/2 = 2,50 m

VERIFICATION DE LA STABILITE ET CALCUL DES CONTRAINTES  :

I) Sans surcharge :

1- a) Renversement :

- Moment de renversement :
Mr/A = Q1 x Hm/3 = 6,220 x (5,05/3) = 10,470 tm

- Moment de stabilité :
Ms/A = Pm.(a+(e2/2)) + Pcf.((b/3)+e2+a) + Ps.A/2 + Pr.((b/2 + e2+a))
Ms/A =3,450.(1,20+(0,40/2))+3,105.((2.70/3)+ 0,40+1,20)+5,100.2,150+22,356.((2,70/2)+1,20+0.40)
= 89,508 tm
Coefficient de sécurité : Ks = Ms / Mr
Ks = 89,508 / 10,470 = 8,55 > 1,50 vérifiée

1- b) Glissement :
FH / FV = 6,220/34,011 = 0,18 < f = 0,4 admissible '' pas de glissement ''

1- c) Contraintes : « réaction sur le sol »

- Point de passage de la résultante des charges verticales par rapport à A :


χ = Ms / FV = 89,508 / 34,011 = 2,63 m
soit à 0,48 m à droite du centre de gravité de la semelle.

- Excentricité :
e = χ – A/2 = 2,63 – 2,15 = 0,48 m

- Moment par rapport au centre de gravité de la semelle  :


MG = 6,220 x 1,683 – 34,011 x 0,48 = -5,85 tm

3
- Contraintes :
A = 0,981 kg/cm2
 34011 ± 6. 5,85.10 ) 5
.m=0,886 kg/cm2
100.430 100.4302
B = 0,601 kg/cm2

II ) Avec surcharge :

1- a) Renversement :

- Moment de renversement :
Mr/A = Q1 . Hm/3 + Q2.Hm/2 = 6,22. 1,683 + 0,547. 2,525 = 11,85 tm

- Moment de stabilité :
Ms/A = Pm.(a+(e2/2)) + Pcf.((b/3)+e2+a) + Ps.A/2 + Pr.((b/2 + e2+a))
Ms/A =3,450.(1,20+(0,40/2))+3,105.((2.70/3)+ 0,40+1,20)+5,100.2,150+22,356.((2,70/2)+1,20+0.40)
= 89,508 tm
Coefficient de sécurité : Ks = Ms / Mr
Ks = 89,508 / 11,85 = 7,55 > 1,50 vérifiée

1- b) Glissement :
FH / FV = 6,767/35,091 = 0,193 < f = 0,4 admissible '' pas de glissement ''

1- c) Contraintes : « réaction sur le sol »


- Point de passage de la résultante des charges verticales par rapport à O :
χ = Ms / FV = 89,508 / 35,091 = 2,55 m
soit à 0,40 m à droite du centre de gravité de la semelle .
- Excentricité :
e = χ – B/2 = 2,55 – 2,15 = 0,40 m
- Moment par rapport au centre de gravité de la semelle  :
MG = (6,22 x 1,683 + 0,547. 2,525 ) – 35,091 x 0,40 = -2,19 tm

- Contraintes :
A = 0,887kg/cm2
 35091 ± 6. 2,190.105 ) .m=0,887 kg/cm2
100.430 100.4302
B = 0,887 kg/cm2

4
Ferraillage des Eléments

Calcul du Rideau :
On considère le rideau comme une dalle semi-encastrée sur les contreforts est soumise à une charge
horizontale ( poussée des terres + surcharge ).
On décompose le rideau en tranches de 1,00 m à partir du sommet.
On considère la pression moyenne à mi-hauteur de chaque tranche.
Avec 1 = 4,20 m distance entre contreforts.

Etude de la 5ème tranche :

Pression : au point d : P = (1,35Kp . h . Hmi + 1,50Kp . q . Hmi )

Moment en Travée : Mt = P. 12 /10


Moment en appuis : Ma = P. 12 /20
Effort tranchant : T = P. 1/ 2
µ = M / [ A. d . bc ]
2

As = M / [s. d . ]

Tableau résumant les moments en travée et aux appuis ainsi que l’effort tranchant :
Kp = 0,271  ; h = 1,80 t/m3 ; q = 0,400t/m2 ; d = 27,5 cm (moyenne des hauteurs)
Pour une bande de 1,0 ml ( B= 1.00m )
  Ferraillage
Pression Ati (trav,) Ati (app,)
Tranche Hi (m) P
Mt (tm) Ma (tm) T (t)
cm2 cm2

1 0.5 0.41 0.72 0.36 0.86 0.76 0.38


2 1.5 1.23 2.17 1.09 2.59 2.29 1.15
3 2.5 2.05 3.62 1.81 4.31 3.86 1.91
4 3.5 2.87 5.07 2.53 6.04 5.45 2.68
5 5.05 4.15 7.31 3.66 8.71 7.96 3.90
- Cisaillement : Tmax. = 8,71 t
 = T./ b0.d = 8,710.103/1000.275 = 0,032 MPa < 0,05.fc28 = 0,05.22 = 1,1Mpa condition vérifiée
Conclusion : Les armatures transversales ne sont pas nécessaires.
5
Armature de répartition « armatures verticales » :
Ar = Apmax. /4 = 7,96/4 = 2,00 cm2 / m1 on adopte A = 7T12/ml (e =15)

Ferraillage Adopté
Travées Appuis
Tranche
Armatures. Armatures Armatures. Armatures
principales répartition principales répartition
1 7T12/15 7T12/15 7T12/15 7T12/15
2 7T12/15 7T12/15 7T12/15 7T12/15
3 7T12/15 7T12/15 7T12/15 7T12/15
4 7T14/15 7T12/15 7T14/15 7T12/15
5 7T14/15 7T12/15 7T14/15 7T12/15

Calcul de la Semelle :

A ) Avec surcharge :
La semelle est soumise :
- A la réaction du sol
- A son poids propre
- Au Poids du rideau, des terres et surcharge « qu’on suppose réparties uniformément »
Pression de la semelle : σPS = 1,35.hs . b . B
σPS = 1,35.0,45 . 2500 . 1,00 = 1518,75 Kg/m2 = 1,52 t/m2
Pression du Poids du rideau + terre + surcharge : σP = [1,35(Pm . + Pr )+1,50Pq ]/A
σP = [1,35(3,450 . + 22,356 )+1,50.1,08 ]/4,30 = 8,48 t/m2
Réaction du sol : σA = 0,887 Kg/cm2
σB = 0,887 Kg/cm2

Diagramme résultant : (Kg/cm2)

σP= 0,848
0.113
σPS=0,152 A 0,113 B
C

0.735
σA,B= 0,887
120 310

6
Calcul de ferraillage de la semelle :

Avec surcharge «  cas défavorable  »

1° ) Partie  AC :
Cette partie travaille en console, encastrée en point C
120
F1= 0,735 x 120 x 100 = 8 820 Kg
A C
appliquée à 0,60 m du point C
F1
Mc = 8820 x 0,60 = 5292,0 Kgm

Ferraillage : section 45x100


- Mc = 52,92 KN.m
As = 3,62 cm2 on adopte As = 7T12= 7,91cm2 (e =15)
Condition de non fragilité :
Amin. = 0,23 . 1,92 . 100 . 40/ 400 = 4,41 cm2 ; As  Amin. condition vérifiée

- Cisaillement : T = 8,820 t
 = T./ b0.d = 88,200.103/1000.400 = 0,22 MPa < 0,05.fc28 = 0,05.22 = 1,1Mpa condition vérifiée
Conclusion : Les armatures transversales ne sont pas nécessaires

χ
F2
2° ) Partie CB :
Cette partie est considérée comme une dalle P1 P2
appuyée sur deux cotés (rideau et bêche ). C B

F2= ((P2+P1)/2 . 100. b l=310


= ((0,113+0,113)/2) . 100. 310 = 3503 kg

Le moment dans la section d’abscisse χ est donné par :


M( X )= – P1 . χ 2 /2 – ((P2 – P1)/ l ). χ 3 /6 + ( 2P1 + P2 ). l . χ /6

Le moment max est obtenu pour χ = 1,55 m d'où Mmax. = M( 1,55 ) = 1357,41 Kgcm.
Ferraillage :
- Mmax = 1,357 KN.m on adopte As = 7T12= 7,91cm2 (e =15)
Condition de non fragilité :
Amin. = 0,23 . 1,92 . 100 . 40/ 400 = 4,41 cm2 ; As  Amin. condition vérifiée

- Cisaillement : T = 3,503 t
 = T./ b0.d = 35,030.103/1000.400 = 0,10 MPa < 0,05.fc28 = 0,05.22 = 1,1Mpa condition vérifiée
Conclusion : Les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

7
F1 Rc F2 RB
Calcul de la bêche : section 35x75

Schéma statique :

F1 = 8820 Kg
F2 = 3503 Kg C B
ΣM/c = 0 RB x 310 – F2 x 155 – F1 x 60 = 0
RB = (3503 x 155 + 8820 x 60 ) / 310 = 3458,60 kg/ml

Poids propre de la bêche au dessous de la semelle :


0,35 x 0,30 x 2500 = 262,50 Kg / ml

Charge totale :
P = 3458,60 + 262,50 = 3721,10 Kg / ml

Moment en travée : Mt = 3721,10 x 4,202 /10 = 6564,02 Kgm


Moment en Appui : Ma = 3721,10 x 4,202 /20 = 3282,01 Kgm

- Travée : Mt = 65,64 KN.m


As = 2,64 cm2 on adopte A = 4,62 cm2 soit 3T14

- Appui : Ma = 32,82 KN.m


As = 1,31 cm2 on adopte A = 4,62 cm2 soit 3T14
Condition de non fragilité :
Amin. = 0,23 . 1,92 . 35 . 75/ 400 = 2,89 cm2 ; As  Amin. condition vérifiée

Effort tranchant : T = 1,10 x P.L / 2 = 1,10 x 3721,10 x 4,20 / 2 = 8595,74 Kg


- Armatures transversales :
T.= 85,96 KN
u = T./ b0.d =85,96.103/350.700 = 0,35 Mpa 
u adm. = min. (0,2.fc28/b , 5 Mpa)= min.(2,93 , 5 Mpa ) = 2,93 Mpa condition vérifiée
Diamètre des armatures transversales :
Øt  min.(Øl; h/35; b0/10) = min.(16 ; 21,42 ; 35) = 16 mm
donc on adopte Øt = 8 mm d’où At = 4Ø8 = 2,01 cm2
St max. min.{0,9d ; 40cm}= min.(63 cm ; 40 cm ) = 40 cm
Donc on adopte Stmax = 10 cm et 15 cm
Pourcentage minimal :
(At/b0.St).fe  Max.( u /2 ; 0,4 Mpa )= 0,4 Mpa
(2,01/35.10). 400 = 2,30 Mpa  Max.( u/2 ; 0,4 Mpa )= 0,4 Mpa condition vérifiée

8
Calcul du contrefort :

Le contrefort travaille en console verticale, encastré dans la semelle et soumise aux efforts transmis par
le rideau .
La section de calcul est en forme de T

bT = 260cm

Pression :
P = 1,35Kp.γ.Hm .l + 1,50Kp.q.l

P = 1,35.(0,271 x 1,800 x 4,60 x 4,20) + 1,50.(0,271 x 1,00 x 4,20) = 14,43 t / ml

Moment maximal d’encastrement :


M = ( P. H /2 ) . H /3 = ( 14,430. 4,60 /2 ) . 4,60 /3 = 50,89 tm

Section de calcul :
b1 = 6. e1 = 6.20,0 = 120 cm
bT =2.b1 + e1 = 240+20 = 260 cm
donc on adopte comme - largeur de la Table de compression bT = 260 cm
- Hauteur utile : h = 310 cm

µ = 508,900.103/ [ 260. 3052 . 12,5 ] ≈ 0,002 d’où 


 = 0,002  20/225 = 0,09 donc l'axe neutre tombe dans la table de compression  et
 = 0,999 , 1000. s = 10 donc s= 348 MPa
As = 508,900.103 / (348.. 305. 0,999) = 4,80 cm2 on adopte A = 6,03 cm2 soit 3T16

- Armatures transversales :

T.= P. H /2 = 14,430. 4,60 /2 = 331,890 KN


u = T./ b0.d = 331,890.103/175.3050 = 0,62 MPa 
u adm. = min. (0,2.fc28/b , 5 MPa)= min.(2,93 , 5 MPa ) = 2,93 MPa condition vérifiée

Bonne Réception ………..

9
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Note de Calcul
Mur de Soutènement MS1-MS2-MS3

Cabinet d’Etudes
Techniquesd’Architecture et Urbanisme
Adresse : Cite 500 Log EPLF N227 TIARET
Tél / Fax  :046.22.71.99

10
11
http://www.civilmania.com/topic/23118-logiciel-ltbeam/

12