Vous êtes sur la page 1sur 59

BOLDRECO

1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

MANUEL
D UTILISATION
ET
D ENTRETIENT

CLIENT : SOCIETE LES CIMENTS DE BIZERTE


CLIENT : SOCIETE LES CIMENTS DE BIZERTE
PROJET : FILTRE A MANCHE / DEPOUSSIERAGE
BROYEURS CIMENTS Z4 et Z5
CONTRAT : B37/06 _ A5052

1/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

INDEX

1. Finalité, composition et description symboles.......................................6


1.1 Objectif.......................................................................................................6
1.2 Composition...............................................................................................6

2 Résumé des données de marquage..........................................................7


2.1 Déclaration de conformité..........................................................................7
2.2 Garantie.....................................................................................................7
2.3 Références au projet de normes en vigueur..............................................7

3 Comment utiliser et conserver la notice...................................................9


3.1 Utilisation de la « notice d’utilisation et d’entretien »..................................9
3.2 Conservation de la notice..........................................................................9
3.3 Droits du constructeur..............................................................................10

4 Notions de premier secours....................................................................11


4.1 Premier secours.......................................................................................11
4.2 Ce qu’il faut toujours faire........................................................................11
4.2.1 Examen de l’accidenté................................................................................................12
4.2.2 Accidenté inconscient.................................................................................................12
4.3 Accidenté inconscient qui respire............................................................12
4.3.1 Erreurs graves à ne jamais commettre.......................................................................13
4.3.2 Ce qu’il faut faire.........................................................................................................13
4.4 Accidenté inconscient qui ne respire pas.................................................13
4.5 Arrêt cardiaque........................................................................................14
4.6 Respiration artificielle...............................................................................15
4.7 Électrocution............................................................................................16
4.8 Brûlures....................................................................................................16
4.9 Corps étrangers dans l’œil.......................................................................17

5 Première intervention en cas d’incendie................................................18


5.1 L’incendie, éléments et définitions...........................................................18

2/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

5.2 Schématisation et phases de l’incendie...................................................19


5.3 Agents d’extinction...................................................................................20
5.3.1 Limitations d’emploi....................................................................................................21
5.4 Comment se comporter en cas d’incendie...............................................21

6 Utilisation prévue de l’installation...........................................................22


6.1 Caractéristiques techniques.....................................................................22
6.2 L’opérateur...............................................................................................23
6.2.1 Avertissements particuliers pour l’opérateur..............................................................23
6.3 Ambiance de l’utilisation..........................................................................25
6.3.1 Compatibilité électromagnétique................................................................................25
6.3.2 Température de l’air ambiant......................................................................................26
6.3.3 Altitude........................................................................................................................26
6.3.4 Agents Contaminant...................................................................................................26
6.3.5 Vibrations et heurts.....................................................................................................26

7 Description technique de l’Installation...................................................27


7.1 Caractéristiques techniques.....................................................................27
7.1.1 Filtre de dépoussiérage à manche.............................................................................27
7.1.2 Ventilateur à centrifuge...............................................................................................28

8 Commandes de l’Installation...................................................................29

9 Déplacement des machines.....................................................................29


9.1 Requis du personnel et moyens à utiliser pour le déplacement...............29
9.2 Filtres de dépoussiérage à manches......................................................29

10 Installation des Machines......................................................................30


10.1 Encombrement des machines...............................................................30
10.2 Prédisposition de l’Installation d’alimentation électrique........................30
10.3 Prédisposition de l’installation d’alimentation air comprimé..................30

11 Organes de sécurité: vérification et tarage..........................................31


11.1 Indicateur de présence de tension.........................................................31
11.2 Dispositifs d’interbloc.............................................................................31
11.3 Signaux d’alarme...................................................................................32

3/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

11.4 Touches d’arrêt d’urgence.....................................................................32

12 Instructions pour l’entretien..................................................................32


12.1 Entretien.................................................................................................32
12.2 Interventions d’entretien préventif..........................................................33
12.3 Interventions d’entretien cyclique...........................................................33
12.4 Contrôles périodiques............................................................................33
12.4.1 Installation pneumatique...........................................................................................33
12.4.2 Installation électrique................................................................................................33
12.4.3 Parties mécaniques..................................................................................................33

13 Instructions pour les réparations ordinaires de l’Installation............35


13.1 Anomalies – causes – solutions.............................................................35
13.2 Service d’assistance..............................................................................36

14 Instruction du personnel........................................................................38
14.1 Définition................................................................................................38
14.2 Instruction du personnel adepte à l’utilisation normale de l’Installation. 38
14.2.1 Attitudes de l’opérateur.............................................................................................38
14.2.2 Objectif de l’instruction..............................................................................................38
14.2.3 Procédures de l’instruction.......................................................................................38
14.2.4 Connaissances théoriques à donner à la personne instruite...................................38

15 Installation et Démantèlement de l’Installation....................................39


15.1 Installation du plénum............................................................................39
15.2 Montage des manches...........................................................................39
15.2.1 Précautions...............................................................................................................39
15.2.2 Montage des manches.............................................................................................39
15.2.3 Démontage des manches.........................................................................................43
15.3 Démantèlement de l’Installation.............................................................43
15.4 Élimination des substances toxiques nocives........................................44

16 MISE EN SERVICE..................................................................................45

17 Notice pièces de rechange.....................................................................46


17.1 Comment demander les pièces de rechange........................................46
17.2 Liste pièces de rechange conseillées....................................................47
4/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

18 Dessins d’ensemble et schémas électriques et pneumatiques:........48

19 Annexes documentation et certificat.........................................................49

5/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

1. Finalité, composition et description symboles

Dans ce chapitre sera illustré l’objectif pour lequel cette notice à été écrite, sa composition et la
signification des symboles utilisés.

Objectif
Les informations contenues dans cette publication ont pour objectif :

 indiquer l’utilisation de l’installation de Dépoussiérage du four d’incinération d’ordures


ménagères, prévue par les hypothèses du projet, et les caractéristiques mécaniques des
composants;
 fournir les instructions pour le déplacement, le transport, l’installation, le montage, les réglages
et l’utilisation de l’installation;
 fournir les informations sur les dispositifs électroniques et les engins électromécaniques réalisés
pour la protection des personnes exposées;
 fournir informations sur les risques;
 fournir les indications pour l’instruction du personnel autorisé à l’utilisation et à l’entretien de
l’installation, des fonctions de commande et de contrôle relatif;
 diriger les interventions d’entretien et faciliter la commande des pièces de rechange.

Composition
La publication présente est composée de:

Pages énumérées;
Schémas électriques;
Plan d’Installation
Ensembles composants;
Notices annexes.

6/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Résumé des données de marquage

Les données de marquage de l’installation, les conditions de garantie et les normes de référence sont
décrites dans ce chapitre.

Déclaration de conformité
La déclaration de conformité CE de l’installation est annexé à cette publication.

Garantie
Les Installations, construites par la société BOLDRECO, sont garanties contre les défauts relatifs
aux matériaux et à la main d’œuvre pour toute une période de 12 mois à partir de la mise en service
de l’installation même (maximum 18 mois à partir de la date de livraison de l’installation) sauf
spécifications particulières.
Durant ce temps-la, le constructeur garantie, selon son choix, la substitution ou la réparation des
parties qui se sont avérées être défectueuses, et la réparation des dommages éventuels sans aucun
autre frais de la part de l’acheteur.
La garantie ne sera pas considérée valide à partir du moment où l’installation est employée de
manière incorrecte ou contraire aux instructions fournies par le constructeur, ou en cas de
modifications et/ou réparations faites par un personnel non autorisé par BOLDRECO, ou sans
autorisation écrite par cette dernière.
Le constructeur décline toutes responsabilités envers les éventuels dommages causés aux personnes
et/ou matériels dérivants d’une utilisation impropre ou mauvais entretien de l’Installation.
Afin de faciliter la demande d’assistance et/ou des pièces de rechange, remplir entièrement le
modulaire de demandes de pièces de rechange (voir l’exemplaire ci-dessous) et communiquer les
données au service d’assistance de BOLDRECO. Vous trouverez plus de détails dans le chapitre 17
(paragraphe 17.1) la manière de faire une demande des pièces de rechange et le modèle pour cette
demande.

Installation Filtre sur broyeurs ciments


Numéro de matricule 37-06
Description machine Dépoussiérage du flux de ventilation du broyeur ciment
Description composant Filtre

Références au projet de normes en vigueur


Le projet et l’assemblage de l’installation de Dépoussiérage du four d’incinération d’ordures
ménagères, objet de cette publication, a été fait en suivant le projet de normes en vigueur dans le
champ de la construction des machines. Les normes appliquées par le constructeur sont énumérées
ci de suite:

CEI 60439/1: “Appareillages assemblés de protection et manœuvre pour la basse tension (cadre
BT). Partie 1: prescriptions pour appareillages de série (AS) et hors série (ANS) ”;
CEI 64-8: “Installations électriques utilisateurs d’une tension inférieure à 1000 V en courant
alternatif et à 1550 V en courant continu”;

7/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

CEI-EN 60204-1: “Sécurité de la machine. Équipement électrique des machines. Partie 1: règles
générales”
UNI-EN 294-1: “Sécurité de la machine. Distances de sécurité pour empêcher que les membres
supérieurs rejoignent des zones dangereuses”;
UNI-EN 292-1: “Sécurité de la machine. Concepts fondamentaux, principes généraux du projet.
Terminologie, méthode de base”;
UNI-EN 292-2: “Sécurité de la machine. Concepts fondamentaux, principes généraux du projet.
Spécification et principes techniques”;
UNI-EN 349: “Sécurité de la machine. Espaces minimum afin d’éviter l’écrasement de parties du
corps”;
89/392/CEE: Directive Machines, comme modifiée par la directive 91/368/CEE, 93/44/CEE et
93/68/CEE;
BT 73/23/CEE: Directive Basse Tension, comme intégrée par la 93/68/CEE;
EMC 89/336/CEE: Directive de Compatibilité Électromagnétique, comme intégrée par les
91/31/CEE et 93/68/CEE;
D.P.R 27-4-55 n° 547: “Normes pour la prévention des accidents sur le travail”;
D.lgs. 19-9-1994 n° 626: “Santé et sécurité sur le travail”, et modifications successives.

8/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Comment utiliser et conserver la notice

Dans ce chapitre sont reportées les indications sur les destinataires, sur les objectifs et sur le lieu de
conservation de la publication présente.

IMPORTANT

Avant de procéder avec la mise en marche ou pour n’importe quelle autre opération
d’entretien, lire attentivement cette publication.

Toutes les nouvelles, les dessins et les illustrations contenus dans cette notice sont de nature
technique réservée et ne peuvent absolument pas être reproduits, même partiellement, sans
l’autorisation écrite du constructeur, qui en est le propriétaire exclusif. Ce dernier ayant pour
but la recherche constante de nouveauté et qualité technologique, se réserve le droit d’y
apporter d’éventuelles modifications s’il le juge nécessaire sans avoir l’obligation d’en donner
préavis.

Il est interdit de reproduire même partiellement cette publication sans avoir été auparavant
autorisé par écrit par la société BOLDRECO.

Utilisation de la « notice d’utilisation et d’entretien »


Cette notice doit être consultée attentivement par tous ceux qui doivent utiliser l’installation
durant les différentes phases de sa vie opérationnelle, c’est à dire:

 les utilisateurs de l’installation;


 le personnel chargé de l’entretien;
 le personnel chargé du démantèlement final.

Cette notice contient toutes les informations nécessaires pour un fonctionnement correct et les
opérations d’entretien qui doivent être faites afin de garantir la sécurité des opérateurs durant les
phases de vie de l’installation et son rendement maximum.
Cette notice à été rédigée afin d’indiquer l’utilisation prévue pour l’installation, en partant des
hypothèses de projet et des caractéristiques techniques, de fournir les instructions pour les
déplacements, les réglages, l’utilisation, l’entretien, les informations pour l’instruction du
personnel, pour faciliter la commande des pièces de rechange et fournir des indications sur les
risques résidus.

Conservation de la notice
La notice d’utilisation et d’entretien doit être considérée comme partie intégrante de l’installation et
doit être conservée, pour toute référence future, jusqu’au démantèlement final de l’installation
même.
Cette notice doit être conservée à proximité de l’installation, pour être toujours disponible chaque
fois que l’on voudra la consulter, et conservée dans un endroit protégé, sec et à l’abri des rayons du
soleil.

9/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

En cas d’endommagement de la présente notice, l’utilisateur pourra redemander au constructeur de


l’installation une notice neuve en substitution de celle endommagée en contactant la société:

BOLDRECO
1114 Route Nationale, 85
38300 NIVOLAS VERMELLE
FRANCE
Tél.: (++33) 04.74.19.00.32 – Fax.: (++33) 04.74.19.03.06
e-mail.: boldreco@wanadoo.fr

Le constructeur se réserve le droit de demander la restitution de la notice endommagée au moment


de la consigne de celle de substitution.
Le constructeur a le droit de mettre à jour la production et les notices sans devoir le faire avec la
production et les notices précédentes, exceptions à part. L’acheteur pourra demander et recevoir les
éventuelles mises à jour de la notice présente ou ses intégrations, qui devront être considéré partie
intégrante de la notice. L’acheteur peut demander les informations ajoutées à celles qui sont
reportées dans cette publication en contactant le constructeur.
La fourniture des notices en substitution et/ou intégratifs devra être concordée avec le bureau du
service clientèle de la société BOLDRECO.
L’acheteur a la possibilité d’envoyer au constructeur toutes les propositions et les indications aptes
à améliorer cette notice même.

En cas de vente de l’installation à autrui, l’acheteur doit communiquer au constructeur le nom et


l’adresse du nouveau propriétaire, afin de faciliter la transmission des éventuelles intégrations de
la notice au nouvel acheteur.

Droits du constructeur
Le constructeur n’est pas responsable dans les cas suivants:

 utilisation impropre de l’Installation ;


 utilisation contraire aux normes nationales spécifiques ;
 utilisation de l’Installation de la part d’un personnel non qualifié ;
 Installation non correcte, au cas ou elle n’aurait pas été faite par du personnel de BOLDRECO
ou par du personnel autorisé par elle ;
 défaut d’alimentation ;
 graves carences dans l’entretien ;
 modifications ou interventions qui ne sont pas autorisées ;
 utilisation de pièces de rechange qui ne sont pas originales ;
 manque d’observation totale ou partielle des instructions reportées dans cette publication ;
 évènements exceptionnels.

10/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Notions de premier secours

Ce chapitre à pour objectif de fournir, même si ce n’est pas de manière complète, les suggestions
opératrices à suivre en cas d’accident (Norme CEI EN 650519-1 au point 15.3.2, Directive machine
sur la sécurité et sur la santé).

Ce qui suit a été copié des instructions:

“NOTIONS DE PREMIER SECOURS” – Notice de la Croix Rouge

Premier secours
Le Premier secours est l’aide prêtée à une (des) victime(s) d’un accident et/ou d’un malaise, dans
l’attente d’un médecin ou d’un personnel qualifié (ambulance).
La première personne qui prête son aide ne doit jamais se substituer au médecin.
Prêter le Premier secours signifie:

 Eviter des actions déconseillées et/ou dangereuse;


 éviter d’aggraver les conditions de l’accidenté;
 protéger l’accidenté de risques ultérieurs;
 favoriser la survivance de l’accidenté;
 savoir distinguer les cas urgents des cas graves mais pas urgent.

URGENCE: la vie de l’accidenté est en danger, ses fonctions vitales (respiration, battement du
cœur et circulation sanguine) sont compromises.
Il est nécessaire d’intervenir immédiatement.
L’urgence est donc toujours très grave.
GRAVITE: La gravité ne comporte pas nécessairement l’urgence. Il existe des situations très
graves (ex.: fracture suspecte de la colonne vertébrale) qui peuvent attendre. Les
conditions de l’accidenté pourraient s’aggraver irrémédiablement avec un
secours précipité et désordonné. Il vaut mieux ne pas toucher l’accidenté et
organiser calmement le secours et le transport.

Ce qu’il faut toujours faire


En cas d’accident, s’il y a des personnes accidentées, il est nécessaire d’observer les normes
suivantes:

 Éloigner la foule pour laisser de la place autours de l’accidenté;


 Effectuer avec soin un examen de l’accidenté:
o contrôler immédiatement les fonctions vitales de l’accidenté;
o évaluer la dynamique de l’accident;
o rassurer l’accidenté, s’il est conscient;
o éviter de faire des commentaires sur l’état de l’accidenté, même s’il parait
inconscient ;
 appeler les secours:

11/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

o spécifier le lieu de l’accident;


o indiquer le nombre de personnes accidentées ;
o faire une description détaillée de l’état des accidentés, en débutant par les plus
graves;
 effectuer les opérations opportunes afin de faire face à l’urgence et/ou à la gravité.
 assurer le transport de l’accidenté, à la charge exclusive de l’assistance (ambulance). On ne
doit dans aucun cas abandonner l’accidenté tant qu’il n’a pas été remis dans les mains de
personnes compétentes (médecin, personnel para médecin).

Examen de l’accidenté
La première chose à faire durant l’examen de l’accidenté est de vérifier s’il est conscient ou
inconscient.
L’accidenté peut être:

CONSCIENT: il répond aux questions et/ou aux stimulations;


INCONSCIENT: il ne répond ni aux questions, ni aux stimulations.

Accidenté inconscient
Si l’accidenté est inconscient, il est nécessaire d’établir immédiatement s’il respire ou pas.

Pour établir si l’accidenté respire spontanément, vérifier si:


 Il soulève régulièrement le thorax;
 Si la peau, les lèvres, les ongles et les oreilles ont une couleur normale ;
 La personne qui prête secours doit sentir le souffle (approcher la joue ou le poignet au nez
de l’accidenté, ou bien approcher une superficie brillante et voir si de la buée se forme);
 le cœur bat.

L’accidenté ne respire pas spontanément si:


 le thorax est immobile;
 si la peau, les lèvres, les ongles ont une couleur bleuâtre;
 si on ne sent pas l’haleine
 le cœur peut battre encore.

Pour sentir s’il y a des pulsations cardiaques, la personne qui prête secours doit toucher le
pouls de la carotide, en posant deux doigts d’une seule main (l’index et le médium) à côté de la
trachée, juste à côté de la pomme d’Adam.

Accidenté inconscient qui respire


Il s’agit ici de l’évanouissement, où les fonctions vitales sont maintenues.
La personne qui secourt doit protéger en tous les cas l’accidenté inconscient des risques
d’étouffement.

12/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Erreurs graves à ne jamais commettre


 Mettre un accidenté inconscient en position assise: la tête tomberait en avant et il ne
respirerait pas bien;
 laisser une personne inconsciente couchée sur le dos: la langue, qui dans le cas d’une
personne inconsciente se laisse aller, bloquerait les voies respiratoires;
 donner à boire à une personne inconsciente: ne contrôlant pas la déglutition, elle
étoufferait.

Ce qu’il faut faire


Préserver l’accidenté inconscient qui respire des risques d’étouffement en adoptant la POSITION
LATÉRALE DE SÉCURITÉ.
Pour mettre l’accidenté en position latérale de sécurité, il est nécessaire de: l’étendre sur le côté
avec les deux bras allongés ensemble du même côté. La tête, elle aussi de côté, doit être posée sur
un coussin bas de fortune et inclinée en arrière (de cette manière la langue permet le passage de
l’air). La jambe qui est sur le sol doit être allongée tandis que l’autre doit avoir un genou fléchi,
avec la pointe du pied bloquée au mollet de la jambe de dessous.(voir figure suivante).

Au cas ou les secours emploieraient plus de temps que prévu pour arriver, on peut mettre aussi dans
cette position les accidentés conscients. En agissant ainsi, on évitera que les conditions de
l’accidenté empirent, ou l’étouffement par inconscience, par le vomis ou l’hémorragie.

NOTA:
Attention à la fracture suspecte de la colonne vertébrale (que l’on peut supposer par le genre
d’accident violent)

! ATTENTION !
NE JAMAIS METTRE UN ACCIDENTÉ SUSPECTÉ DE LÉSIONS À LA COLONNE
VERTÉBRALE EN POSITION LATÉRALE DE SÉCURITÉ.
ÉVITER ABSOLUMENT TOUT DÉPLACEMENT.
Après avoir donné l’alarme, rester à côté de l’accidenté et contrôler qu’il respire.
S’il ne respire pas, il ne faut pas risquer l’hyper extension de la tête (dangereuse pour les
fractures éventuelles des vertèbres cervicales). Se limiter à l’extraction de la langue avec un
mouchoir sec (l’absence de respiration pourrait dépendre de la position couchée sur le dos). Si
cette manœuvre ne suffit pas, il faudra recourir à la respiration artificielle.

Accidenté inconscient qui ne respire pas


Qui prête secours doit pratiquer avec urgence LA RESPIRATION ARTIFICIELLE.

13/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Arrêt cardiaque
L’arrêt cardiaque peut être la conséquence ou la cause de l’arrêt respiratoire.
Qui prête secours peut supposer que l’accidenté soit en arrêt cardiaque si l’accidenté:

 est inconscient;
 ne respire pas;
 la pulsation cardiaque est absente (pouls de la carotide à côté de la trachée ne se sent pas);
 mydriase pupillaire (pupilles dilatées);
 absence de réflexe de la paupière.

On ne peut pas être absolument sûr de la mort de l’accidenté même en ayant observé les indications
précédentes. On ne peut que parler de “mort apparente”.
IL NE FAUT JAMAIS ATTENDRE LA MYDRIASE COMPLETE. IL FAUT INTERVENIRE
IMMEDIATEMENT AVEC LE MASSAGE CARDIAQUE.
Le massage cardiaque doit toujours être accompagné par la respiration artificielle. Seulement avec
les deux manœuvres on peut effectuer une REANIMATION correcte.

Si les personnes qui prêtent secours sont deux, pour pratiquer une manœuvre correcte de
réanimation, une pratique la respiration artificielle et l’autre le massage cardiaque.
Elles doivent:

 se mettre à genou à côté de l’accidenté, en se mettant l’une en face de l’autre et l’accidenté


au milieu;
 allonger l’accidenté sur une surface rigide;
 placer la tête de l’accidenter en hyper extension;
 qui pratique le massage cardiaque doit donner un coup de poing sur le thorax de l’accidenté,
au niveau des deux tiers inférieurs du sternum ;
 celle qui pratique la respiration artificielle doit faire deux ou trois insufflations;
 celle qui fait le massage cardiaque doit faire quinze compressions du thorax, en posant les
mains sur le sternum.

14/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Respiration artificielle
Méthodes orales ou d’insufflation: bouche-à-bouche
Bouche-nez
bouche-bouche nez

Respiration BOUCHE à BOUCHE

Manœuvres préliminaires
– contrôler l'activité cardiaque (prise du pouls de la carotide à côté de
la trachée)

15/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

– enlever de la bouche ce qui l’obstrue ;


– soulager des vêtements qui serrent et dégager le thorax de ce qui sert;
– Mettre la tête en HYPEREXTENSION: la tête renversée vers l’arrière avec le menton tourné
vers le haut (cette position permet le déplacement de la langue qui dans le cas d’une personne
inconsciente allongée sur le dos retombe vers l’arrière en obstruant les voies respiratoires, et
favorise ainsi le passage de l'air)
– Boucher avec le pouce et l’index le nez de la victime en appuyant le côté de la même main sur
le front. L’autre main peut être placée sous la nuque pour favoriser l'hyper extension de la tête ou
sur le menton pour favoriser l'ouverture de la bouche ;
– appliquer la bouche sur la bouche de l’accidenté en la couvrant entièrement ;
– souffler toutes les 4-5 secondes; entre une insufflation et la suivante, se soulever légèrement
pour inspirer, en tournant la tête pour regarder le thorax de l’accidenté. Entre temps la victime
expire.
– contrôler le pouls;
– continuer jusqu’à la reprise autonome de l'activité respiratoire (entre temps, si la manœuvre
rejoint son objectif, l’aspect bleuâtre disparaît peu à peu).

Respiration BOUCHE - NEZ

Après l'hyper extension de la tête, la personne qui doit faire la respiration artificielle prend dans la
bouche tout le nez de l’accidenté ; avec une main il appuie sur le front, et avec l’autre il pousse sur
le menton et ferme la bouche.

Électrocution
Premier secours: enlever le courant. S’il n’est pas possible de s’approcher de la personne
électrocutée, la déplacer en la touchant exclusivement à l’aide d’un bâton en
bois, un manche à balais ou une planche en bois. Les métaux sont
conducteurs. Attention à l'humidité: l'eau est conductrice. S’isoler du terrain.
Ne jamais négliger cette précaution! Le courant a plusieurs effets. Une simple
“secousse” laisse le sujet conscient.
Mais le courant peut faire perdre la conscience.

Inconscient qui respire: Position Latérale de Sécurité (transport à l’hôpital).

Inconscient qui ne respire pas: Respiration Artificielle.


(En absence de pouls éventuellement aussi Massage Cardiaque - voir ci-après).

NOTA: en cas d’électrocution de haute tension, ne pas s’approcher de l'accidenté outre


20 mètres. Donner l’alarme et c’est tout.

16/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Brûlures
Il s’agit de lésions sur la peau dues à des agents physiques (chaleur, rayons, électricité) ou à des
agents chimiques (acides, bases fortes).

S’il s’agit de chaleur, elles peuvent être provoquées par une chaleur sèche (feu, électricité, etc.), ou
de chaleur humide (vapeur, eau bouillante, huile, etc.).

Brûlures de I° degré:

Caractérisées par un "érythème" ou une rougeur cutanée; l'érythème solaire en est un exemple

typique.

Premier secours: compresses d’eau froide, si la victime a de la fièvre, lui faire prendre un
antipyrétique.

Brûlures de II° degré:

Caractérisées par la formation de cloques Les cloques sont pleines de liquide, il ne faut pas les

percer.

Premier secours: immerger la partie du corps brûlée dans de l’eau froide, donner à boire. Gaze
stérile. Jamais de coton hydrophile, jamais d’alcool. Ne pas passer de corps
gras. Quand la cloque se percera, procéder avec un pansement comme pour une
blessure. Utiliser des bandes tubulaires en résille pour que la lésion soit aérée.

NOTA: Les brûlures de dimensions supérieures à une pièce de monnaie doivent être
soignées au service secours d’un hôpital. En faisant les soins à la maison, suivre
les indications de l’hôpital. Utiliser les bandes tubulaires de résille.
ATTENTION! Les brûlures s’infectent très facilement!!!

Brûlure de III° degré:

S’il y a la nécrose (mort) des tissus.

Premier secours: ne pas enlever les vêtements s’ils sont collés à la peau, couvrir les lésions avec
de la gaze stérile ou un tissu très propre. Emmener immédiatement la personne à
l’hôpital. Donner beaucoup à boire. Pratiquer la position antichoc.

Corps étrangers dans l’œil


Premier secours:

17/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

1. ne pas gratter l'œil


2. faire agiter la paupière sous l’eau courante (ex.: en cas de sable)
3. S’il s’agit d’un corps mobile et visible, on peut l’extraire de cette manière:
4. se laver correctement les mains ; se placer à côté d’une fonte de lumière; baisser la paupière
inférieure et l’extraire avec l'angle d’un mouchoir propre.
5. si le corps étranger est planté (par exemple si c’est un éclat) n’essayez même pas de l’enlever:
couvrir les deux yeux (même celui qui est sain) et emmener la victime dans un hôpital (si
possible Ophtalmique) en ambulance, ou en tous les cas allongés avec la tête bien bloquée.

18/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Première intervention en cas d’incendie

Ce chapitre à pour objectif de fournir, même si ce n’est pas sous forme complète, les suggestions
d’opérations à suivre en cas d’incendie (Norme CEI EN 650519-1 au point 14).

Ce qui suit est extrait de:

“LE RISQUE D’INCENDIE ”

L’incendie, éléments et définitions


L’incendie est défini, du point de vue chimique, comme l’oxydation rapide de substances
combustibles ou inflammables avec un développement de chaleur, fumées et gaz chauds.
Pour qu’il y ait un processus de combustion, et par conséquent d’incendie, trois éléments
fondamentaux sont nécessaires :
 le comburant;
 le combustible;
 la source d’ignition.
Le grand champ des combustions peut être séparé en trois grands groupes:
 combustion homogène, celle dans laquelle il y a des substances gazeuses (gaz + gaz);
 combustion hétérogène, celle dans la quelle il y a soit des substances solides que liquides
(solide + gaz ou liquide + gaz);
 combustion de systèmes de condense (explosifs)

Du point de vue physique, la combustion détermine principalement une augmentation de la


température, de l’ambiance ou l’incendie se développe, et qui peut rejoindre des valeurs très élevées
( 1000 ° C ) en très peu de temps.
Les produits de la combustion, avec les substances présentes dans l’atmosphère, même si elles ne
sont pas impliquées dans le processus d’oxydation, à haute température se répandent en activant un
flux d’air frais qui permet de maintenir la combustion. Comme nous avons dit auparavant, afin qu’il
y ait un incendie, la présence des trois éléments cités dans les pourcentages stœchiométriques est
nécessaire.

S’il manque même un seul de ces trois composants, le phénomène de combustion ne départ pas, ce
qui entraîne l’extinction de l’incendie selon trois modalités:
 épuisement du combustible;
 le manque d’oxygène;
 baissement de la température au-dessous de celle d’inflammation.

Les produits de la combustion peuvent être de composition très variée.


En relation à la composition des substances combustibles et à l’allure du processus de combustion
en général, on dit:
 flamme, la combustion qui survient durant la phase gazeuse;
 chaleur, l’énergie thermique développée durant le processus de combustion;
 gaz chauds le mélange de gaz et de vapeurs présents dans l’atmosphère avant la combustion
ou qui se sont créé suite au réchauffement et à la combustion;
19/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 fumées, la dispersion dans l’air de petites particules de carbone et d’autres substances


solides ou liquides produites par une combustion incomplète.

Schématisation et phases de l’incendie


Afin de connaître dans les détails les phases de développement d’un incendie, on recourt à sa
schématisation en partant par l’hypothèse que la température à l’intérieur du local où il se
développe soit uniforme.

Ce genre de schématisation s’approche de la réalité dans les cas d’incendie complètement


développés.

Les phases qui appartiennent à cette schématisation sont:


 phase initiale ou d’inflammation ;
 phase d’incendie réel ou à la vitesse de combustion constante;
 phase d’extinction ou de refroidissement.

Ensuite nous indiquerons en bref les caractéristiques de ces phases.


Phase d’inflammation

Cette phase met en évidence un régime de grande instabilité où le processus de combustion est
influencé par différents paramètres, comme les superficies de ventilation et la distribution du
matériel combustible à l’intérieur du local par rapport au foyer d’incendie.

La propagation de l’incendie aux matériaux, durant cette première phase, survient par irradiation et
convection.

Toujours durant cette phase, les revêtements des parois du local en relation à la position du foyer
exercent une grande influence.

La phase d’inflammation peut être en même temps divisée en différentes étapes qui permettent
d’avoir une compréhension meilleure du phénomène.

A. Ignition. - Phase d’origine qui se crée quand un élément combustible se trouve en contact avec
une fonte de chaleur, comme par exemple une petite flamme.
Cette phase doit toutefois posséder une grande énergie afin de favoriser le développement d’une
quantité de gaz et de vapeur inflammable en temps bref ; sinon le processus de combustion ne
s’active pas (ex. pyrolyse du bois).
Généralement, durant cette phase, l’oxygène présent est surabondant et le processus de
combustion n’est pas influencé par la ventilation. À ce point-la, la température moyenne de
l’incendie est basse.

B. Propagation. - Durant cette phase, les autres matériaux combustibles qui sont présents dans le
local sont touchés; la progression de l’incendie dépend clairement des caractéristiques de
combustibilité ou de l’inflammabilité du matériel ou des autres objets qui se trouvent dans le
local.

20/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Il est clair que si la chaleur de l’incendie ne touche pas la température d’allumage du matériel
combustible, le processus de combustion s’arrête.
Durant cette phase, le progrès de l’incendie est irrégulier et facilité par l’introduction d’air
provenant des vitres cassées. En même temps il est freiné par le manque d’oxygène ou par
l’exposition insuffisante des matériaux combustibles à la chaleur tandis qu’ils ne rejoignent pas
la température d’ignition.

C. Troisième étape. – Durant cette phase l’incendie se propage vers un élément combustible
proche, les flammes rejoignent le plafond où les gaz s’accumulent ainsi que des fumées chaudes.
La température augmente rapidement en déterminant l’ignition d’autres éléments combustibles.
Avec une ventilation adéquate, le processus de combustion procède en entraînant les différents
objets, tandis que les flammes et les gaz chauds répandent de l’énergie thermique dans toutes les
directions. À la fin de cette première phase, la température est tellement haute que l’extinction de
l’incendie est improbable. Tandis que l’incendie croît, la température monte et le phénomène de
combustion augmente avec une telle vitesse exponentielle d’arriver au point d’entraîner tous les
éléments combustibles présents dans le local : cette phase est appelée flash - over.

Véritable incendie, ou vitesse de combustion constante


Une fois finie la phase du flash – over, c’est celle de la combustion constante qui commence.
La température moyenne est élevée et une grande quantité de chaleur est en jeu. Les matériaux
combustibles sont sujets à de grands flux de chaleur et à cause de la pyrolyse, ils développent une
grande quantité de gaz inflammables. En fonction des superficies de ventilation, ceux-ci brûlent soit
à l’intérieur du local qu’à l’extérieur.

Phase d’extinction ou de refroidissement


L’incendie a rejoint son maximum, la température commence à diminuer plus ou moins rapidement
en relation à la puissance thermique dérivante du processus de combustion des matériaux résidus
et de celle reflétée par les superficies.
Cette phase peut se considérer finie quand la température rejoint les 300 °C environ.

Agents d’extinction
Les agents d’extinction sont des substances chimiques qui ont la propriété d’agir sur le système de
combustion pour arrêter le phénomène en modifiant les limites du processus d’oxydation et en les
portant à des valeurs telles de ne plus faire croître le processus même.
Il existe plusieurs genres de substances d’extinction qui possèdent les caractéristiques mentionnées
ci-dessus, mais on ne peut pas toutes les utiliser pour cette fonction.
Afin d’éviter une utilisation impropre, cinq classes d’incendie ont été identifiées dans la pratique :
1. Classe A: incendies de matériaux solides qui brûlent avec incandescence;
2. Classe B: incendies de liquides;
3. Classe C: incendies de gaz;
4. Classe D: incendies de métaux;
5. Classe E: incendies de classe A et D en présence de courant électrique.

Pour les incendies de Classe E, ont utilise comme moyen d’extinction l’anhydride carbonique (
CO2 ).
L’anhydride carbonique, dans les conditions standard, est un gaz sans couleur, sans odeur, il n’est
pas toxique mais asphyxiant à des concentrations supérieures au 15 %. Elle est employée dans les

21/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

procédés d’inertie des mélanges inflammables. Grâce à son niveau bas de conductivité, on
l’emploie dans l’extinction des incendies en présence d’appareils électriques sous tension.

Limitations d’emploi
À cause de ses caractéristiques, l’anhydride carbonique n’est pas efficace contre les extinctions de
substances qui contiennent de l’oxygène dans leurs structures moléculaires.
En outre, on ne peut pas l’utiliser pour l’extinction des incendies de métaux réactifs (soude,
potassium, magnésium, titane, zirconium, uranium, plutonium, etc.) et hydrures métalliques pour
leur action de décomposition de l’anhydride carbonique.

Comment se comporter en cas d’incendie


En cas d’incendie, se tenir aux normes suivantes:

 Donner immédiatement l’alarme et faire éloigner les éventuelles personnes qui se trouvent
dans l’endroit dangereux.
 Mettre hors tension la machine et les appareils électriques qui se trouvent dans la zone de
l’incendie et dans les alentours.
 Arrêter les Installations de ventilation et de conditionnement.
 Actionner les dispositifs anti-incendie fixes et contrôler l’intervention des éventuels
dispositifs anti-incendie automatique.
 Actionner les dispositifs mobiles d'anti-incendie (extincteurs, lances, etc.).
 Limiter l’incendie le plus possible, en éloignant le matériel inflammable qui pourrait être
rejoint par le feu.
 Appeler immédiatement les Pompiers.
 Une fois éteint l’incendie, contrôler qu’il n’y ait plus de foyers occultes.
 On pourra reprendre les activités seulement après avoir vérifier que toutes les Installations
fonctionnent parfaitement.

22/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Utilisation prévue de l’installation

Les fumées chargées de poussières sont extraites à la sortie du broyeur par le ventilateur d’exhaure,
entrent dans le filtre par les vannes d’entrées .Les gaz sont déchargées des poussières en passant au
travers des media filtrant avant d’être traitée et évacuées par la cheminée.
Les manches filtrantes ont la fonction de séparer les poussières de l’air.
Les poussières séparées tombent dans les trémies et sont évacuées par les vis de transport.
Si la température en entrée de filtre dépasse la température maxi autorisée des manches,
l’installation est arrêtée.
Sur la toiture du filtre sont placés les collecteurs d’air comprimé avec les électrovannes
pneumatiques, pour le décolmatage et les vérins d’isolement des cellules.
Les pneumos vannes sont dimensionnés pour permettre un décolmatage efficace.
Les séquences de lavages sont asservies par un séquenceur qui permet d’être asservi à la delta P des
éléments filtrants.
La fourniture d’air comprimé de décolmatage , filtré, déshuilé et à 6-7 bars.
Pour la localisation du matériel qui constitue l’installation, se référer aux plans en annexes à cette
documentation.

Caractéristiques techniques
Les caractéristiques techniques de l’installation sont reportées dans les tableaux suivants:

DESIGNATION Valeurs Observations


Filtre à manches
Caractéristiques du filtre à
manches
Type de filtre On line Partiel off line
Nombre de cellules U 4
Type de décolmatage Air comprimé
Surface de filtration totale m2 1086
Diamètre des manches mm 160
Longueur des manches mm 5000
Nombre total de manches U 480
Décolmatage
Type de décolmatage Air comprimé on line
Système automatique oui/non oui
Fréquence / durée de décolmatage 6 cycles par heure /
Caractéristiques géométriques Voir PLAN n° 37-06-0001

23/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

L’opérateur
L’installation du Dépoussiérage n’est pas formée de machines destinées à une utilisation spécifique;
une préparation professionnelle spécifique n’est pas requise de la part de l’opérateur. Il est toutefois
nécessaire de l’instruire sur l’utilisation de l’installation et sur les manœuvres d’urgence.
L’opérateur doit aussi consulter cette notice afin d’acquérir plus de familiarité avec le
fonctionnement de l’installation et des conditions de sécurité sur le travail.

Avertissements particuliers pour l’opérateur


Les termes droit, gauche, antérieur, postérieur, supérieur, inférieur, etc., utilisés dans cette notice
pour localiser les différents composants, se réfèrent toujours à l’installation vue du côté de
l’alimentation.
L’opérateur est tenu de respecter les indications suivantes:

 Avant de procéder à la mise en fonction de l’installation, l’opérateur devra avoir lu entièrement


cette publication et avoir acquis une connaissance profonde des spécifiques techniques et des
commandes de l’installation;
 Travailler toujours dans des conditions optimales de luminosité, en signalant aux responsables
du département les éventuelles choses qui ne sont pas correctes;
 Ne pas permettre à un personnel qui n’est pas autorisé ni qualifié de mettre en marche, de régler,
de conduire ou de réparer l’Installation. Pour les opérations nécessaires, se référer à cette notice;
 Les parties mécaniques et les composants électriques présents sur l’installation sont protégés
avec des panneaux entièrement fermés avec des vis nécessitant un outil pour l’ouverture .
 avant de procéder au nettoyage et/ou à l’entretien de l’installation, et avant d’enlever une
protection quelconque, s’assurer que l’interrupteur général soit sur la position “OFF”, de
manière à enlever l’alimentation électrique à l’installation durant l’intervention de l’opérateur ;
 l’installation d’alimentation électrique doit être pourvue d’un système de décrochement
automatique en amont de l’interrupteur général de l’installation et d’une Installation adéquate de
mise à terre qui remplit tous les requis des normes industrielles pour la prévention des accidents;
 tous les contrôles et les opérations d’entretien qui demandent l’enlèvement des protections de
sécurité sont faits sous la responsabilité complète de l’acheteur;
 contrôler que tous les dispositifs de sécurité contre les accidents (barrières, protections, carter,
micro-interrupteurs, etc.) n’aient pas été mal placés et qu’ils fonctionnent parfaitement avant de
commencer à travailler;
 ne pas enlever les dispositifs de sécurité
 s’assurer directement que les carcasses métalliques des moteurs et des transformateurs soient
branchées correctement à un circuit de mise à terre ;
 pour aucune raison on ne touchera l’installation électrique, pneumatique ou à un autre
mécanisme;
 la station de travail doit être libre des objets qui ne sont pas strictement nécessaires pour son
fonctionnement, ou qui peuvent être accrochés par les mécanismes de l’installation;
 ne pas porter de vêtement avec des manches larges durant le travail, et en particulier durant les
opérations de nettoyage;

24/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 en cas de réparations, s’assurer qu’il n’y ait pas de parties mobiles qui puissent se mettre en
route;
 garder les mains et le visage loin des tubes et des raccords durant les tests de tenue et
d’efficience des Installations. Porter des lunettes avec une protection latérale;
 ne jamais utiliser les mains ou d’instruments qui ne soient pas aptes à localiser les pertes
éventuelles des différents tubes. Air, fluides sous pression ou irritants pourraient faire
gravement du mal à des personnes et/ou endommager des objets;
 ne pas utiliser les mains ou d’autres objets pour arrêter les parties pendant leur mouvement;
 ne jamais utiliser les mains à la place des outils exprès pour travailler sur l’installation;
 ne jamais utiliser les mains ou les doigts pour aligner les trous;
 contrôler les boulons et les éléments de fixage avant chaque poste de travail;
 ne pas utiliser de tubes ou de commandes comme point d’appui;
 lire attentivement les plaquettes placées sur l’installation chaque fois que l’on se prépare à
travailler dessus ou dans ses alentours;
 l’acheteur a l’obligation de garder toutes les plaques lisibles;
 si ce n’est pas particulièrement spécifié dans cette notice, éviter de réparer ou de régler
l’installation (ou une partie) pendant le fonctionnement, même partiel; cela afin d’éviter d’être
accrocher par des parties en mouvement;
 en cas de mauvais fonctionnement de l’installation ou de dommages aux composants, contacter
le responsable de l’entretien, sans continuer avec d’autres interventions de réparations ;
 il est interdit à quiconque d’utiliser l’installation dans un but différent de celui pour la quel elle
a été prévue et documentée. L’utilisation de l’installation devra toujours se faire de la manière,
dans un endroit et dans les temps prévus par les normes de bonne technique, de la loi en vigueur
dans chaque nation, même s’il n’existe pas de norme précise dans ce secteur dans le pays
spécifique;

 risques spécifiques :
Il est interdit d’ouvrir une porte d’accès aux manches filtrantes pendant le fonctionnement
en phases de filtration (température élevée – risque de brûlure)
Avant toute ouverture des portes de visites dans les trémies, il faut s’assurer :
Que l’installation n’est plus en phase de filtration (decolmatage à l’arrêt) et
consignée
Que les trémies de filtres soient vides
Que les organes d’extraction soient à l’arrêt
Porter des masques anti poussières et ouvrir les portes en faisant attention à ce que
l’opérateur ne soit pas en face de l’ouverture

Avant toute intervention sur le circuit d’air comprimé s’assuré :


Que l’installation n’est plus en phase de filtration (decolmatage à l’arrêt) et que celle-
ci soit consignée
Que le réseau d’air ne soit plus en pression (purger sur les réservoirs d’air)

25/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 la société BOLDRECO décline toutes responsabilités pour les éventuels accidents ou


dommages à personnes et/ou choses pour ne pas avoir observé soit les prescriptions
relatives à la sécurité que les normes reportées ici;
 ces prescriptions avec les normes relatives à l’installation et aux branchements électriques
font partie intégrante des Réglementations Industrielles anti-accidents de chaque pays;
 CES NORMES DE SÉCURITÉ INTÈGRENT ET NE SUBSTITUENT PAS LES
NORMES DE SÉCURITÉ EN VIGUEUR LOCALEMENT ET QUI DOIVENT ÊTRE
CONNUES PAR LES ADEPTES;
 Ne JAMAIS faire de réparations en hâte ou au petit bonheur : elles pourraient
compromettre le bon fonctionnement de l’installation;
 EN CAS DE DOUTE, APPELER TOUJOURS UN PERSONNEL SPECIALISE POUR
INTERVENIR ;
 LE CONSTRUCTEUR DÉCLINE TOUTES RESPONSABILITÉS EN CAS DE
MANUMISSION DE LA PART DE L’ACHETEUR ; DANS CE CAS-LA, L’ACHETEUR
SERA LE SEUL RESPONSABLE ENVERS LES ORGANES COMPÉTENTS POUR LA
PRÉVENTION DES ACCIDENTS.

Ambiance de l’utilisation
L’installation de Dépoussiérage peut travailler dans diverses conditions d’ambiance, mais toujours
dans des limites spécifiques : température, pression, humidité, très influencée par les appareils
électroniques montés sur les machines, et par les parties mécaniques de transmission de puissance.
Pour cette raison, nous reportons ci-après les conditions d’utilisation du projet du tableau électrique
et des Installations électriques de bord de la machine, comme il est établi par les normes CEI-EN
60204-Q.

Compatibilité électromagnétique
Les interférences électriques générées par l’équipement même ne doivent pas dépasser les niveaux
spécifiques des Normes relatives à l’équipement et dans les autres documents relatifs aux niveaux
de compatibilité électromagnétique (EMC). Les niveaux admis doivent être déterminés pour
l’application spécifique. Quand on utilise un équipement électronique, ce dernier doit avoir été
projeté pour surmonter au moins les épreuves spécifiées dans la publication IEC 801, niveau 3. Pour
ce qui est des limites admissibles et des méthodes de mesure des caractéristiques des interférences
radio, il faut tenir compte des Normes Européennes EN 5501, EN 55014 et EN 55022.
Les signaux d’interférence émis peuvent être limités par:
 suppression à la source, en utilisant des condensateurs, des inducteurs, des diodes, des diodes
Zener, des varistances ou des dispositifs actifs, ou une combinaison de tous;
 blindage de l’équipement dans un carter conducteur équipotentiel afin de le séparer des autres
équipements ;
Les effets indésirables des décharges électrostatiques, de l’énergie électromagnétique irradiée et des
interférences portés sur le réseau de puissance doivent être évités (par ex. par le moyen de filtres
appropriés, le choix de certains niveaux de puissance et l’emploi de modes et techniques de
câblages appropriés).
Les effets de l’interférence sur l’équipement peuvent être réduits grâce à:
 circuit potentiel de référence ou de connexions communes, chaque connexion commune est
traitée comme un seul circuit et branchée à un des différents points de référence centrale qui

26/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

sont mis à terre par des conducteurs isolés de grande section (par ex. un minimum de 6 mm 2 de
type Classe 6);
 branchements au châssis, dans chaque élément de l’équipement toutes les connexions au
châssis doivent être effectuées à un point commun et il faut utiliser des conducteurs enlacés à
grande section entre les guidages et les carters. Les branchements au châssis doivent être le plus
court possible;
 transmission des signaux, afin d’être sur que les branchements qui transmettent des signaux à
niveau bas ne soient pas influencés par les interférences qui proviennent des câbles de
commande ou de puissance, il est nécessaire d’utiliser des écrans électrostatiques, des écrans
électromagnétiques, des conducteurs enlacés et soigner l’orientation des câbles (par ex.
croisement à un angle le plus proche possible à 90°), ou bien disposer le plus possible les
connexions parallèlement au plan du châssis;
 séparation des équipements, séparation et/ou blindage des équipements sensibles (par ex. les
unités fonctionnant à impulsion et/ou avec des signaux de niveau bas) d’équipements de
commutation (par ex. relais électromagnétiques, thyristors), séparation des câblages avec un
signale de niveau bas des câbles de commande et de puissance.

Température de l’air ambiant


Les composants utilisés pour les Installations de cette machine peuvent, dans des conditions
normales, fonctionner correctement à une température de l’air ambiant comprise entre -10 et +50
°C.

Altitude
L’équipement électrique a été réalisé pour fonctionner correctement à une altitude jusqu’à 1000 m
au-dessus du niveau de la mer.

Agents Contaminant
L’équipement électrique a été conçu avec une bonne protection contre l’entrée de corps solides et
liquides. Dans cette publication nous fournirons le degré de protection minimum du tableau
électrique et des équipements de bord de la machine, tiré du degré de protection déclaré des
constructeurs des composants.

Vibrations et heurts
Les parties structurelles de l'installation et des machines singulières qui la composent ont été
réalisées selon l’état actuel de la technique de manière à éliminer ou à réduire les effets de
vibrations et/ou de heurts. Au cas ou durant le fonctionnement, des problèmes dus à un mauvais
isolement des vibrations arrivent, le client doit communiquer les anomalies à la société
BOLDRECO, qui s’occupera de fournir les solutions techniques nécessaires pour résoudre le
problème.

27/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Description technique de l’Installation

Caractéristiques techniques
Les caractéristiques techniques des seuls composants qui constituent l'installation seront décrites
dans les classeurs dossiers techniques de l’affaire.

Filtre de dépoussiérage à manche


Le filtre à manches, réalisé en acier S235JR, est constitué de structure de soutient, du corps de filtre,
trémie pour rassembler les poussières, du plénum, des vannes et électrovanne de décolmatage ,du
séquenceur de décolmatage des vannes d’isolation d’entrée et sortie des gaz.

Le plénum soudé est fermé en haut par une série de portes qui permettent les inspections et
l’échange des éléments filtrants. Le flux d’air filtré est évacué par une bouche de sortie. Des
perçages permettent le passage des rampes de soufflage des collecteurs d’air comprimé sur les
parois latérales du plénum.
L’accès à la partie supérieure du plénum est permis grâce à la présence d’un escalier.
Les collecteurs d’air comprimé sont fixés au filtre par le moyen d‘étriers de soutien.
L’évacuation des poussières se fait par les sas rotatifs motorisés sous trémie de filtre qui se jette
dans une vis collectrice.
L’installation est entièrement calorifugé (laine de roche), chaque trémie est tracée électriquement.

28/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Les caractéristiques techniques du filtre à manches sont reportées dans le tableau paragraphe 6 :

Les électrovannes pour l’actionnement des pneumos vannes sont placées dans des boîtiers, installés
sur les collecteurs d’air comprimé. Les caractéristiques de chaque collecteur sont reportées dans le
tableau ci-dessous:

Description Unité de Valeur


mesure
Caractéristiques géométriques

Électrovalves Nbr 40

Caractéristiques électriques

Tension d’alimentation électrovalve V 220


Fréquence électrovalve Hz 50

Caractéristiques pneumatiques

Pression d’exercice bar 6

Ventilateur à centrifuge
Le ventilateur a pour fonction d’aspirer les fumées en sorti du four et de les extraire par la cheminée
une fois que celles-ci sont filtrées par le filtre à manche.

29/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Commandes de l’Installation

Voir la documentation en annexe du séquenceur ESA ainsi que les paramètres de programme dans
celui-ci.

Chapitre 8 Déplacement des machines

Dans ce chapitre sont décrites les qualités requises par le personnel et les moyens à utiliser pour le
déplacement et les modalités de déplacement des machines singulières qui constituent l’Installation.

Requis du personnel et moyens à utiliser pour le déplacement


Les opérations de soulèvement et de déplacement des machines doivent être faites par un
personnel spécialisé et autorisé à utiliser les appareils de soulèvement.

Pour faire le déplacement et la mise en position des machines qui constituent l'installation, il est
nécessaire d’utiliser des systèmes appropriés de soulèvement choisi entre ceux mentionnés ci-
dessous :

 Chariot-pont;
 grue;
 mulet;
 palette de transport ;

ATTENTION: LA SOCIÉTÉ BOLDRECO DÉCLINE TOUTES RESPONSABILITÉS


POUR LES ÉVENTUELS DOMMAGES CAUSÉS A PERSONNES ET/OU CHOSES POUR
NE PAS AVOIR OBSERVÉ LES NORMES DE SÉCURITÉ EN VIGUEUR RELATIVES
AU SOULÈVEMENT ET AU DÉPLACEMENT DE MATÉRIAUX À L’INTERIEUR OU
À L’EXTERIEUR DE L’ÉTABLISSEMENT.

Filtres de dépoussiérage à manches

Les filtres sont réalisés en caissons à assembler sur le chantier. Les panneaux singuliers ont des
dimensions, des poids tels qu’il est nécessaire d’utiliser une grue pour les déplacer, après s’être
assurer que les panneaux soient bien fixés au moyen utilisé pour le déplacement.

DANGER: LES OPÉRATIONS DE SOULÈVEMENT ET DE DÉPLACEMENT DOIVENT


ÊTRE FAITES PAR DU PERSONNEL SPÉCIALISÉ ET AUTORISÉ À L’UTILISATION
DES ÉQUIPEMENTS ADÉQUATS.

ATTENTION: LA SOCIÉTÉ BOLDRECO DÉCLINE TOUTES RESPONSABILITÉS


POUR LES ÉVENTUELS DOMMAGES CAUSÉS A PERSONNES ET/OU CHOSES POUR
NE PAS AVOIR OBSERVÉ LES NORMES DE SÉCURITÉ EN VIGUEUR RELATIVES

30/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

AU SOULÈVEMENT ET AU DÉPLACEMENT DE MATÉRIAUX À L’INTERIEUR OU À


L’EXTERIEUR DE L’ÉTABLISSEMENT.

Chapitre 8 Installation des Machines

Dans ce chapitre sont fournies toutes les informations nécessaires pour préparer les lieux, les
moyens et les matériaux à la charge de l’utilisateur qui sont nécessaires pour l’Installation des
machines.

Encombrement des machines


Les dimensions de chaque machine ont été décrites dans tous les détails au chapitre 7 (Description
technique de l’Installation).
Pour un transport en pleine sécurité, consulter les chapitres 7 et 9 (Déplacement des machines).

NOTE: le D.P.R. 547-55 “SÉCURITÉ SUR LE LIEU DE TRAVAIL” prévoit des zones d’accès
libre et de passage autour des équipements de travail. Il est conseillé de laisser autour des machines
une zone d’accès libre d’environ 800÷1000 mm de largeur afin de permettre une circulation sure
des personnes exposées (opérateur, qui fait la manutention, etc.)

Prédisposition de l’Installation d’alimentation électrique


Le client devra prédisposer une Installation d’alimentation électrique avec les caractéristiques
suivantes:

 alimentation triphasée + neutre;


 tension de ligne 380/460 V à 50 Hz;
 stabilité de la tension d’alimentation, les variations ne doivent pas dépasser le 10% de la tension
nominale pour ne pas endommager les appareils électroniques;
 installation de mise à terre;
 sectionneur avec fusibles dimensionnés de manière opportune pour isoler chaque machine du
reste de l’Installation en cas de nécessité (même s’il est prévu un interrupteur général sur la
machine);
 câble d’alimentation par phase de section non inférieure à 2,5 mm2 ;

Prédisposition de l’installation d’alimentation air comprimé


L’Installation est prédisposée pour le fonctionnement avec de l’air comprimé à 5/6 bar. La
consommation totale d’air comprimé est fonction de la perte de charge de l’installation.

Prémisse

La consommation et la portée sont d’habitude exprimées avec la même unité de mesure (Normal
Litre minute ou Normal mètre cube à l’heure), mais elles représentent deux paramètres différents :

31/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Consommation Il s’agit de la quantité d’air comprimé nécessaire afin que les composants
: pneumatiques de l’Installation remplissent leur fonction durant un cycle de travail.
Cette valeur dépend du nombre de composants pneumatiques, de leur dimension et
de la pression d’alimentation dont ils ont besoin. Dans l’Installation
d’alimentation de l’air comprimé, il faut prévoir un réservoir (poumon) pour faire
face aux irrégularités de demande d’air comprimé et utiliser des tubes de
branchement, entre le réservoir et le composant, dimensionné comme il le faut.
Portée: C’est la capacité d’une ligne d’alimentation de faire face à des pics de
consommation instantanée, en évitant les chutes brusques de pression. La portée
diminue beaucoup si on emploie des tubes d’alimentation avec un petit diamètre
et/ou une longueur excessive.

L’utilisateur doit prédisposer une installation d’alimentation d’air comprimé dimensionné


correctement, en tenant compte des arguments mentionnés ci-dessus.

Chapitre 8 Organes de sécurité: vérification et tarage

Dans ce chapitre sont fournies les informations nécessaires pour le tarage et la vérification d’un bon
fonctionnement de tous les dispositifs et des composants ayant fonctions de sécurité.

Indicateur de présence de tension


Sur le tableau général de commande, aux soins du client, doit être placée un indicateur lumineux de
présence de tension. En tournant l’interrupteur général sur “1”, l’indicateur s’allume en avertissant
l’opérateur qu’il y a de la tension électrique sur les appareils électroniques de chaque machine.
Vérifier constamment le fonctionnement correct de l’indicateur de présence de tension.

Dispositifs d’interbloc
Les machines qui constituent l’Installation sont munies de systèmes de protection anti-accidents,
afin de rendre les lignes sures, soit pour les opérateurs que pour les personnes exposées.
Les éléments de puissance de chaque machine, et plus en général les parties en mouvement, ont été
isolés de l’endroit occupé par qui fait la manutention avec des barrières matérielles.
Les parties mobiles de chaque machine ont été isolées de l’ambiance de stationnement de
l’opérateur et des personnes exposées à travers l’utilisation de panneaux amovibles, et de panneaux
mobiles inter bloqué de manière opportune avec des interrupteurs de sécurité.

Les dispositifs de protection font partie de chaque machine qui constitue l’Installation. Leur
présence rend l’Installation sure comme les normes en vigueur l’imposent. Enlever les protections
comporte des risques élevés d’accidents pour les personnes exposées.

DANGER
NE PAS TOUCHER LES DISPOSITIFS D’INTERBLOC

32/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Signaux d’alarme
Les signaux d’alarme doivent être gérés du tableau de séquence par Installations de dépoussiérage,
décrit au CHAPITRE 8. Pour avoir plus d’informations relatives aux alarmes, voir le chapitre
mentionné ci-dessus et la documentation jointe à cette publication.

Touches d’arrêt d’urgence


Sur le tableau général de commande de l’Installation, réalisé aux soins du client, doit être prévu une
touche d’arrêt d’URGENCE” à action d’accrochage et de décrochage.
En appuyant sur la touche, on arrête très rapidement l’Installation même. Cette action peut être
nécessaire dans des conditions de fonctionnement critiques pour l’Installation ou pour la sécurité
des personnes exposées.
Les organes d’émergence ne demandent pas de vérifications et de tarages particuliers, contrôler
périodiquement la fonctionnalité de ces systèmes.

Chapitre 8 Instructions pour l’entretien

Dans ce chapitre sont fournies les informations qui permettent d’effectuer les opérations correctes
d’entretient de l’Installation.

Entretien
Les Installations et chaque composant défini en ayant pour objectif précis de rendre les opérations
d’entretien le plus facile et rapide possible. L’observation scrupuleuse des opérations d’entretien
décrites dans ce chapitre garanti une bonne conservation et un fonctionnement satisfaisant de
l’Installation.

ATTENTION
EN CAS D’IRRÉGULARITÉ OU DE FONCTIONNEMENT ANORMAL DE N’IMPORTE
QUEL COMPOSANT DE L’INSTALLATION, CONTRÔLER QUE DURANT L’EMPLOI,
LES INSTRUCTIONS FOURNIES DANS CETTE NOTICE ONT ÉTÉ OBSERVÉES
CORRECTEMENT. LES INTERVENTIONS DOIVENT ÊTRE FAITES RAPIDEMENT,
DES QUE L’ANOMALIE EST CONSTATÉ, AFIN D’ÉVITER L’ENDOMMAGEMENT
D’AUTRES PARTIES DE L’INSTALLATION.

Dans ce chapitre sont décrites les opérations à faire pour effectuer un entretient correct de
l’Installation.

! DANGER !
TOUTES LES OPÉRATIONS D’ENTRETIEN DOIVENT ÊTRE EFFECTUÉES
INSTALLATION A L’ARRET ET AVEC LES RACCORDEMENT D’ALIMENTATION
ÉLECTRIQUE ET D’AIR COMPRIMÉ DÉBRANCHÉS.
Pour débrancher, intervenir sur le sectionneur électrique en amont du branchement électrique
et sur la valve d’interception de l’air comprimé.

33/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Interventions d’entretien préventif


Par entretien préventif, nous voulons dire que ces interventions qui doivent être faites sur
l’Installation afin d’éviter les inconvénients possibles durant le fonctionnement. Durant le cycle
normal de travail, aucune intervention d’entretien n’est nécessaire hors des contrôles normaux dans
le respect des standards de qualité. En cas d’anomalies répétées, arrêter l’Installation et faire les
corrections nécessaires.

Interventions d’entretien cyclique

HEBDOMADAIRE

 Nettoyage machines
Soigner le nettoyage de chaque machine.
NE PAS UTILISER LE JET D’AIR COMPRIMÉ POUR LE NETTOYAGE
Quand il est vraiment indispensable d’utiliser le jet d’air comprimé pour le nettoyage de certaines
parties qui sont inaccessibles, faire très attention à la manière dont on dirige le jet même, pour ne
pas causer la pénétration forcée de saletés dans les niches des coussinets, des cylindres ou d’autres
engins.
Vérifier qu’il n’y ait pas d’incrustations et/ou de colmatages de matières sur les machines.

Contrôles périodiques

Installation pneumatique
L’Installation de production et de traitement de l’air comprimé est à la charge du client, donc il est
nécessaire de consulter la documentation relative qui se trouve déjà dans les mains du client.

Tubulures et raccords

Vérifier la tenue et l’intégrité des tubes dans les points de raccord.

Installation électrique
L’Installation électrique est à la charge du client, donc il est nécessaire de consulter la
documentation relative qui se trouve déjà dans les mains du client.
En cas de fonctionnement anormal, contrôler:

 l’intégrité des fusibles à l’intérieur du tableau;


 les valeurs de la tension d’alimentation de chaque machine.

Parties mécaniques
 Vérifier le fixage de toutes les parties mobiles et de celles qui sont sujettes à heurts et/ou
vibrations.

34/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 Vérifier à l’œil nu l’état des parties sujettes à une grosse usure. Changer dès que possible les
parties des machines qui présentent des fissures ou des rayures profondes. La demande
d’éventuelles parties de pièces à changer doit être faite avec au moins 30 jours d’avance.

35/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Instructions pour les réparations ordinaires de


l’Installation

Dans ce chapitre, nous énumérerons les inconvénients les plus communs qui peuvent surgir durant
le fonctionnement de l’Installation.

Il est conseillé d’utiliser seulement des pièces de rechange originales BOLDRECO, car elles sont
les seules à garantir une interchangeabilité parfaite et elles sont garantis et testés même du point de
vue dimensionnel.
Au cas où l’inconvénient ne serait pas de ceux reportés dans la liste, ou que l’on n’arrive pas à
l’éliminer malgré que toutes les opérations aient été suivies à la lettre, consulter immédiatement la
société BOLDRECO. Ou un technicien recommandé par la BOLDRECO.

Anomalies – causes – solutions


Le but de ce paragraphe est d’aider l’opérateur dans la recherche rapide des solutions pour les
éventuels inconvénients de l’Installation.

ANOMALIE: perte de charge du filtre trop basse (valeurs inférieures à 60÷80 mm environ)

CAUSE: la superficie des manches ne se charge pas de poussière et le tissu filtrant ne se stabilise
pas.
SOLUTION: augmenter le temps de pauses des valves de lavage. Attendre la stabilisation de la
perte de chargement jusqu’à ce qu’on rejoigne la valeur de 100÷120 mm environ. Un tel
inconvénient est normal après avoir changé les manches filtrants.

ANOMALIE: sortie de poussières de la cheminée faible

CAUSE: une ou plusieurs manches sont endommagées


SOLUTION: isoler le filtre, ouvrir les portes supérieures et faire une inspection à l’intérieur. Les
manches endommagées en général ont le venturi et la partie supérieure de la rampe de soufflage
salie par les poussières. Changer les manches endommagées. Vérifier les dommages subis et en
rechercher la cause. Nous conseillons en tous cas pour ce genre d’anomalie, d’appeler notre bureau
technique pour évaluer ensemble l’inconvénient.

ANOMALIE: perte de charge élevée (les valeurs indiquées dépassent les 220÷240 mm
environ)

CAUSE: la pression de l’air ou du fluide de deolmatage est insuffisante (< 5 bar). À chaque souffle
il doit descendre en dessous de 4,5 bar.
SOLUTION: ramener la pression d’alimentation à une valeur de 6 bars. Vérifier en outre que la
portée à disposition correspond à la valeur de projet indiquée sur la fiche du filtre. Contrôler qu’il
n’y ait pas de fuite ou de soutirages anormaux.

CAUSE: programmation erronée du temps de pauses


SOLUTION: diminuer les temps de pauses des valves de lavage

36/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

CAUSE: électrovanne ou vanne à membrane pneumatique défectueuse


SOLUTION: contrôler les deux composants, en se rappelant ce qui suit: si le solénoïde ne se ferme
pas, la valve à membrane reste ouverte et continue de laisser s’échapper de l’air comprimé; si le
solénoïde ne s’ouvre pas, la valve à membrane reste fermée et la file de manches correspondante
n’est pas nettoyée.
Cet inconvénient peut arriver à cause d’un corps étranger ou de poussière . Démonter les
membranes, les changer si elles sont endommagées et nettoyer soigneusement l’intérieur en libérant
des éventuelles obstructions présentes.

CAUSE: programmation ou tarage erronée des temps de soufflage sur le séquenceur électronique.
Cet inconvénient se note grâce à un bruit particulier durant le soufflage.
SOLUTION: ramener le temps de soufflage aux valeurs d’origine. On comprend que la
programmation est correcte grâce à un bruit sec et sourd durant le soufflage.
À ce sujet, voir les instructions dans le détail sur la notice du séquenceur. Cette opération doit être
effectuée par un personnel qualifié.

CAUSE: entraînement d’humidité avec les fumées aspirées. Il se forme sur la superficie des
manches une épaisseur de poussières adhésives que le système de nettoyage n’arrive pas à enlever.
SOLUTION: éliminer les infiltrations d’humidité. Contrôler que la température de fonctionnement
se maintienne à une valeur de projet programmée.
Face à un tel problème, nous conseillons d’appeler le Bureau Technique de la BOLDRECO.

CAUSE: les manches sont désormais arrivés à la fin de leur cycle d’utilisation normale. Le tissu est
arrivé à un point de dégradation complète.
SOLUTION: changer les manches filtrants.

ANOMALIE: consommation d’air comprimé excessif

CAUSE: perte d’air du circuit


SOLUTION: contrôler l’absence de perte. Vérifier que les valves pneumatiques ne soient pas
endommagées. Dans ce cas-la, les changer.

CAUSE: temps de pauses entre un soufflage et l’autre trop court, temps de soufflage trop long
SOLUTION: programmer les temps de pauses et de soufflage correct.

ANOMALIE: sortie visible de poussières du refoulement du ventilateur

CAUSE: manches montés de manière incorrecte


SOLUTION: remonter correctement, après avoir bien nettoyé la zone du plénum où passe la
poussière.

CAUSE: manches endommagés


SOLUTION: les localiser et les changer. Si le défaut est situé à un endroit bien défini, appeler
BOLDRECO. Pour l’élimination de la cause.

37/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Service d’assistance
En cas d’anomalie qui ne rentrent pas dans le groupe reporté au paragraphe 14.1, nous conseillons
au client de contacter rapidement le personnel technique qualifié de la société BOLDRECO.
Pour une identification rapide de la machine, fournir les informations suivantes:

 Machine modèle:
 Année de construction:
 N° de matricule:
 Installation:

SERVICE D’ASSISTANCE
BOLDRECO S.A.S.
1114 Route Nationale, 85
38300 Nivolas Vermelle
FRANCE
Tél.: ++33 04.74.19.00.32
Fax.: ++33 04.74.19.03.06
E.mail : Boldreco@wanadoo.fr

38/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Instruction du personnel

Définition
La DIRECTIVE MACHINES CEE 89/392, définie l’image de l’opérateur au point 1.1.1.3:

L’ “OPÉRATEUR ” est la ou les personnes chargées d’installer, de faire fonctionner, de régler, de


faire l’entretient, de nettoyer, de réparer et d’installer une machine.

Dans ce chapitre nous parlerons de l’opérateur chargé de faire fonctionner l’Installation et de faire
les opérations de nettoyage normal.

Instruction du personnel adepte à l’utilisation normale de l’Installation

Attitudes de l’opérateur
Pour une utilisation en conditions normales de l’Installation, il n’est pas requis de la part de
l’opérateur une qualification professionnelle spécifique.

Objectif de l’instruction
L’instruction a pour but de préparer le personnel de manière à ce qu’il puisse utiliser les fonctions
de l’Installation en toute simplicité.

Procédures de l’instruction
L’instruction du personnel sera donnée directement par les techniciens qualifiés de la société
BOLDRECO, qui permettront à l’opérateur de rejoindre les objectifs du paragraphe 14.2.2. En outre
les techniciens s’assureront que le personnel ait pris connaissance du contenu de cette notice, soit
pour la sécurité du personnel et pour un fonctionnement correct de l’Installation.

Connaissances théoriques à donner à la personne instruite


 Rôles et capacité professionnelles du personnel adepte à l’entretient et à l’utilisation;
 technologies présentes sur l’Installation;
 modalité de mise en service et de hors service de l’Installation;
 règles générales de sécurité sur le travail;
 critères d’utilisation correcte de l’Installation;
 procédure à suivre au cas ou l’opérateur note des anomalies dans le fonctionnement de
l’Installation;
 procédure à suivre pour les inspections et l’entretient cyclique et comportement à suivre en cas
d’accidents;
 contenus de cette notice.

39/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Installation et Démantèlement de l’Installation

Installation du plénum
Le plénum est constitué de trois parties. Pour le montage du plénum il faut suivre la procédure
suivante :

 La manutention de chaque partie du plénum doit être faite par une grue, en utilisant les
crochets sur le plénum ;
 Soulever et positionner la première partie du plénum (la tête de droit ou la tête de gauche)
sur le corps du filtre ;
 Soulever et positionner la seconde partie du plénum (partie centrale) sur le corps du filtre ;
 Joindre les deux parties avec les boulons de faufilure ;
 Soulever et positionner la dernière partie du plénum (la tête de droit ou la tête de gauche) sur
le corps du filtre ;
 Joindre les parties en utilisant les boulons;
 Souder les trois parties du plénum ;
 Souder le plénum au corps du filtre ;
 Positionner et fixer les collecteurs de l’air comprimée sur les châssis à coté du plénum ;
 Connecter les collecteurs aux rampes de dé colmatage, en utilisant les manchons en gomme
et les colliers serre-tube ;
 Connecter les collecteurs de l’air comprimée à l’installation de production de l’air
comprimée ;
 Connecter les électrovannes au séquenceur de décolmatage.

Montage des manches


Pour effectuer le montage des manches il est nécessaire de suivre la procédure ci dessous indiquée.

Précautions
 Les manches doivent rester dans l’emballage jusqu’au dernier instant avant la mise en place;
 Il faut faire attention à ne pas endommager les manches avec des objets pointus, très lourds,
très chauds, avec le feu et/ou les étincelles.

Montage des manches


Après avoir achevé le montage de l’implantation, on peut procéder au montage des manches.
Les manches doivent être manipulées avec soin et conservées dans l’emballage original jusqu’au
dernier instant avant la mise en place.
Pendant le montage des manches et des paniers on ne doit pas fumer, aucune activité de soudure sur
le filtre, et même sur les gaines jointes au filtre, devra être faite soit pendant soit après le montage
des manches.
Pour procéder au montage des manches on doit se tenir à la procédure suivante :

 Vérifier que les gaines d’entrée et de sorite soient installées de façon définitive;

40/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 Ôter les portes, qui permettent l’accès à la plaque de fixage des manches, sur la toiture du
filtre;
 Après avoir ouvert les portes il faut démonter les tubes souffleur de l’air comprime, qui se
trouvent à l’intérieur du plénum du filtre, sur le rang des manches où l’on fait l’intervention;
 s’assurer que corps étrangers ne se trouvent pas sur la claque ou à l’intérieur du filtre;
 vérifier soigneusement que les trous de logement des manches ne soient pas endommagés;
 prendre une manche à la fois et l’insérer, par la côté du fond fermé, dans le trou de la plaque,
en faisant attention à ne pas l’endommager en la frottant sur le rebord du trou, en la
descendant lentement;
 fixer le collier flexible (SNAP-RING) de la manche au trou sur la claque, en pliant un petit
peu l’anneau d’étanchéité pour faciliter l’introduction dans le trou (voir photo 1). Faire
attention à ne pas plier l’anneau métallique qui est à l’intérieur du collier, avec un angle vif
puisqu’on risque une déformation permanente;
 installer la manche de façon que l’anneau supérieur du SNAP-RING soit sur la côté
supérieur de la plaque, et l’anneau inférieur du SNAP-RING soit sur la côté inférieur de la
plaque;
 vérifier que le collier soit bien adhérent à la claque, s’aider avec les mains pour forcer
l’adhérence (voir photo 2);
 vérifier sur les manches montées que les deux anneaux qui composent le SNAP-RING
soient disposés à cheval de la plaque (un dessous, l’autre dessous de la plaque).
 introduire le panier après en avoir vérifié l’intégrité (absence de difformité, de débit,
oxydations) (voir photo 3). Le panier endommagé NE DOIT PAS ETRE UTILISE;
 l’introduction du panier doit être faite lentement et avec attention pour ne pas endommager
la manche;
 vérifier que la bride du panier soit parfaitement appuyée à la plaque;;
 vérifier que la manche ne soit pas tendue;
 répéter la séquence pour toutes les manches et tous les paniers;
 vérifier que toutes les manches et tous les paniers soit insérés dans la plaque;
 après le montage il faut contrôler que les manches ne soient pas en contact avec les parois
du filtre. S’il y a des contacts il suffi de pivoter le panier de ½ tour;
 monter, ou remettre en place et fixer, les tubes souffleur de l’air comprimée;
 fermer le plénum, en repositionnant les porte sur la toiture, en vérifiant que les joints
d’étanchéité soient en bonne état et bien logées pou éviter l’entrée d’air parasite.

41/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Photo 1

42/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Photo 2

43/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Photo 3

Démontage des manches


Pour le démontage des manches on doit exécuter, dans l’ordre inverse, la procédure de montage
illustrée précédemment.

Démantèlement de l’Installation
Au moment ou on décide de procéder au démantèlement de l’Installation, il est nécessaire de :

 débrancher l’Installation, et chaque machine des installations d’alimentation électrique et


pneumatique;
44/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

 démonter, autant que possible, les parties des machines (ex.: carter de protection, lampes,
poignées, moteurs, actionneurs, etc.…) en les séparant sur la base de leur nature (ex.: tubulures,
composants en caoutchouc, composants en acier, en aluminium, cuivre…);
 avant de procéder au ferraillage, informer par écrit les organes préposés à cette charge dans le
respect des normes en vigueur dans le pays;
 après avoir reçu l’autorisation des autorités mentionnées ci-dessus, on peut procéder au
démantèlement des composants en suivant les indications des normes en vigueur dans la
matière.

Élimination des substances toxiques nocives


Pour procéder à l’élimination des substances toxiques nocives, consulter les normes en vigueur dans
le pays et agir en conséquence.

ATTENTION
N’IMPORTE QUELLE IRREGULARITE COMMISE PAR LE CLIENT AVANT, DURANT
OU APRES LE DEMENTELEMENT ET L’ELIMINATION DE L’INSTALLATION, DANS
L’INTERPRETATION ET L’APPLICATION DES NORMES EN VIGUEUR DANS LA
MATIERE EST ENTIEREMENT LA RESPONSABILITE DU CLIENT.

45/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 MISE EN SERVICE

Recommandations :
La température d’entrée dans le filtre doit être maintenue à 100°C. Cette valeur doit être maintenue
le plus possible constante.
Cependant, s'il y a des élévations anormales de température en entrée filtre on devra prendre les
dispositions suivantes:
T> 110°C = cette température déclenchera un alarme, sans aucun arrêt de l’installation
T  120°C = le dépassement de cette valeur provoquera l’arrêt immédiat de l’installation

FICHE PARAMTRE MISE EN SERVICE


Désignation Paramètre Unité Réglage observation
Pression pour décolmatage filtre - bar 5,5  
Pression pour tarage des pressostat - bar 4  
Paramétrage séquenceur de décolmatage
Marche auto/manuel 01 - 0 auto=0 / manuel=1
Temps d'excitation électrovanne 02 ms 170  
Temps de pause entre impulsion 03 sec 08  
1 Kpa = 0,0098
Seuil deltaP basse pour arrêt décolmatage 04 Kpa 0.8
mmH²O
Seuil deltaP haute pour démarrage 1 Kpa = 0,0098
05 Kpa 1
décolmatage mmH²O
1 Kpa = 0,0098
Seuil deltaP haute pour ALARME 06 Kpa 3
mmH²O
Sélection du nombre d'électrovanne 07 - 40 Nb électrovanne/filtre
Cycle additionnel après arrêt du ventilateur 08 - 0  
Seuil deltaP pour démarrage cycle additionnel 11 Kpa -  
Température de fonctionnement - °C 100  
Température déclanchement alarme - °C 110  
Température bloc de l’installation - °C 120  

46/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Notice pièces de rechange

Dans ce chapitre nous décrivons comment faire la demande pour les pièces de rechange de
l’Installation, et nous fournissons une liste des pièces de rechange pour un bon fonctionnement de
l’Installation pour deux ans.

Comment demander les pièces de rechange


La demande des pièces de rechange doit être faite par fax à:

BOLDRECO S.A.S.
1114 Route Nationale, 85
38300 Nivolas Vermelle
Tél.: ++33 04.74.19.00.32
Fax.: ++33 04.74.19.03.06

En indiquant:

 Type d’Installation:
 N° commande de référence:
 Année de construction:
 Type de machine:
 N° de matricule:
 ITEM:
 P & I de référence:
 Description de la machine:
 N° pièces de rechange demandées:
 Description pour chaque pièce de rechange:
 Éventuels préférences pour les modalités d’expédition:
 Raison sociale, adresse, données fiscales du demandeur et adresse d’expédition:
 Éventuelles ultérieures informations utiles

47/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Liste pièces de rechange conseillées

QUANTITE CONSEILLE
DESIGNATION QUANTITE INSTALLEE
1 AN
MANCHE filtrantes DN 160 lg 4500 480 20
PANIERS SUPPORT DN 155 LG 4500 avec fond 480 5
MEMBRANE pour vanne de decolmatage 2" 40 10
BOBINE pour électrovanne de décolmatage
40 10
MECAIR type SB2N 220V 50HZ
KIT de rechange pour pilote d' électrovanne
40 5
MECAIR CSN 10  
MANCHON de liaison caoutchouc DN 2"
40 5
lg= 300mm    
COLLIERS de serrage des manchons 40 5
CARTE SEQUENCEUR 1 1
ROULEMENTS SAS ROTATIFS 8 2
SET JOINTS SAS 8 2
STATION D’EXTREMITE D’ARBRE AVEC RLTS 4 1

48/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Dessins d’ensemble et schémas électriques et


pneumatiques:

N° Dessin Description
37-06-0001 PLAN ENSEMBLE
37-06-0002 SAS 250x250
37-06-0003 VIS CCU L=3540
37-06-0004 VIS CCU L=8231
37-06-0107 VENTILATEUR 172 - RD_315
37-06-0108 VENTILATEUR 372 - LG_315
37-06-0010 PID DECOLMATAGE
37-06-0013 SCHEMA ELECTRIQUE SEQUENCEUR
37-06-0014 RESEAU AIR COMPRIME
06-0011-V ARMOIRE COMPRESSEUR
06-0012-V ARMORE FILTRE A MANCHES
Tous les plans sont au format AUTOCAD sur le CD joint à cette documentation

49/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

Chapitre 8 Annexes documentation et certificat

ANNEXE DESCRIPTION NOTE


A VIS TYPE CCU 300
B SAS TYPE DCM10
C VANNE ET ELECTROVANNE TYPE VEP 516
D SEQUENCEUR
E VENTILATEUR
F CABLE CHAUFFANT
G OPACIMETRE
H MANCHES FILTRANTES

A NOTER
Certaines documentations ne sont pas fournis au format papier mais son joint à
cette documentation sous fichier informatique sur le CD.

50/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
A

51/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
B

52/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
C

53/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
D

54/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
E

55/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
F

56/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
G

57/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

ANNEXE
H

58/59
BOLDRECO
1114 RN85
38300 NIVOLAS VERMELLE
Tél. (33) 4 74 19 00 32 – Fax : (33) 4 74 19 03 06

59/59