Vous êtes sur la page 1sur 4
République du Niger (GROUPE DES PARTIS POLITIQUES NON AFFILIES Déclaration Réuni ce jour 8 juillet 2020 au Siége de PJP Génération Doubara, le groupe des partis politiques non affiliés du Niger rend publique la declaration dont la teneur suit : Des élections locales et de I'enrolement de la Diaspora. A titre de rappel, de son installation & aujourd'hui (3 ans) la commission électorale nationale indépendante (CENI) @ présente trois versions de son chronogramme dont : = a premigre suite a la communication de son Président sur le chronogramme et le projet de budget des élections locales et générales 2020-2021, faisant cas de fin janvier 2020 pour les élections locales; - la deuxime avec un document dit de travail, faisant cas de la tenue des 6lections le 12 mai 2020 et; - une 3** version faisant cas des locales au 1* Novembre 2020. Eu égard a ce manque de professionnalisme constaté et du doute qui plane sur son intégrité et impartialté a mener sa mission en toute Equité, notre Groupe a exigé, depuis la session du CNDP du 12 juin 2020, une communication officielle sur son chronogramme. En lieu et place de cette communication officielle sur les calendriers des 4chéances électorales, cette CENI, si dubitative laisse place A des sous débats qui presagent @ nouveau un report des locales au 17 janvier 2021. Auirement dit, entre les deux tours des présidentielles : quelle intelligence ! A ce niveau, notre groupe reste ferme sur lorganisation des élections locales avant toutes autres, car cela est techniquement faisable. Cost pourquol notre groupe proposo deux dates minutiousoment réiléchies : le 6 ou le 13 décembre 2020 D’ailleurs, nous rappelons a la CENI, qu'en janvier 2011 deux élections ont pu étre organisées au Niger (le 11 et 31) pourquoi pas en 2020 avec les moyens modernes dont nous disposons, notamment fenrolement biométrique et loutil informatique? ‘Slagissant de l'enrdlement des rigériens de la Diaspora, notre Groupe croit que la seule raison invoquée par la CENI (Covid 19) ne tient plus. Avec le constat du recul de la pandémie covid 19, le Groupe des pattis politiques non affiiés estime qu'll est opportun pour la CENI, de déployer immédiatement des équipes dans les pays de la CEDEAO, ol le Président de la République assure la présidence en exercice, ne serait-ce qu’ titre illustratif, afin d'évaluer dans quelle mesure cet enrdlement pourrait étre étendu dans les autres régions du monde. Nous tenons & rappeler que d'autres pays de notre espace communautaire s'adonnent au méme exercice malgré la situation saritaire qui prévaut. Du fichier électoral biometrique et des cartes d’électeurs. Toujours, dans le cadre de organisation des échéances électorales venir dans notre pays, notre groupe apprend avec amertume quien lieu et place dune carte blométrique c'est plut6t une carte sécurisée que la CENI compte délivrer aux électeurs, Pour catte raison, le Groupe des partis politiques non afliés exige de tous les acteurs de ce processus électoral : I’Audit indépendant du fichier en cours d'élaboration. Le rapport d'un tel audit doit étre disponible avant toute élection afin que toutes les corrections soient apportées au besoin. En outre, nous tenons fermement a la présence de nos représentants durant tout le processus d'impression des cartes électorales. Aussi relativement aux cartes d'électeurs & imprimer, nous: ‘+ Demeurerons absolument vigitants quant & leur nombre qui doit étre 6gal & celui des éiectours definitivement enrdlés. ‘+ Scruterons de trés pres la distribution desdites cartes 4 lintérieur et 6venituellement a l'extérieur du Niger, mieux, mettrons en alerie nos représontants pour dénoncer voire déjouer toute mancouvre contraire aux principes garantissant les droits inalignables des citoyens de retirer_personnellement leurs cartes. Enfin, notre groupe exprime la nécessité impérieuse diune nouvelle convocation extraordinaire du CNDP, pour une rencontre inclusive et en présence des Grands témoins comme a la session du 3 juillet 2020. Entre autres points de recherche de consensus national, la décrispation du contexte politique et l'assurance dlavoir des élections inclusives et apaisées. Nous annongons le voeu ultime de l'adoption par la classe politique nigérienne du mode de scrutin devant instaurer la proportionnelle au plus fort reste en lieu et place de la proportionnelle a la plus forte moyenne. En conséquence, cela permettra une large représentation des formations politiques dans les différents consells municipaux et régionaux et a l'Assembiée Nationale. ‘Au vu de tout ce qui précade, nous prenons lopinion nationale et internationale & témoins de la situation préélectorale dans notre pays, demandons a Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de Etat, garant de la paix el de la cohésion sociale de s‘impliquer afin ¢’apaiser le clmat politique nigérien pendant quill est temps. Fait & Niamey le 08/07/2020 Le GPPNA