Vous êtes sur la page 1sur 47

ENSEM – Casablanca

Eléments de cours de :

Comptabilité Générale

Enseignante : Pr. Wafia NOKAIRI

Docteure en Sciences de Gestion


Professeur Habilité à la FSJES-Casablanca

Année Universitaire : 2019 - 2020

Le présent support présente une synthèse du cours de Comptabilité Générale. Il doit être complété
par les développements présentés lors des séances de cours et par la consultation des ouvrages de
référence en la matière dont une liste non exhaustive a été communiquée à titre indicatif.
Sommaire

 Bibliographie indicative

Introduction

Notions de base sur la comptabilité

Normalisation comptable marocaine

Documents comptables fondamentaux

 Fonctionnement des comptes

 Principe de la partie double

Organisation comptable de l’entreprise

 Enregistrement des opérations courantes

 La facturation

 les effets de commerce


Bibliographie indicative

 ABOU EL JAOUAD M., « La pratique comptable marocaine », Les Editions


Maghrébines, 2009

 EL AWAD Z., EL HASSANI Y. et LOUAFA F., « La comptabilité Générale de


l’entreprise », Imprimerie Najah El Jadida, 2005.

 FOUGUIG B. et FECHTALI A., « La comptabilité générale des entreprises


marocaines », Editions Consulting, 1996.

 KABBAJ S. et YOUSSEF S., « Comptabilité générale », Edisoft, 2012

 LAARIBI M., « Comptabilité générale », Imprimerie Najah El Jadida, 2005.


Sommaire

 Bibliographie indicative

Introduction

Notions de base sur la comptabilité

Normalisation comptable marocaine

Documents comptables fondamentaux

 Fonctionnement des comptes

 Principe de la partie double

Organisation comptable de l’entreprise

 Enregistrement des opérations courantes

 La facturation

 les effets de commerce


Introduction

 Définition de l’entreprise

- L’entreprise est une entité économique qui dispose des moyens lui permettant
de produire ou d’acheter des biens ou des services en vue de les vendre sur
un marché, moyennant un prix qui doit couvrir en principe les coûts supportés
et générer un bénéfice.

 Classification des entreprises :

- Nature d’activité (commerciale, industrielle, de services)

- Taille (Petite, Moyenne, Grande)

- Secteur (primaire, secondaire, tertiaire)

- Juridique (SNC, SARL, SA…).

 Principales fonctions au sein de l’entreprise :

- Achat, Production, Commerciale, Financière,…


Introduction

L’entreprise est une organisation ouverte, transparente, qui doit rendre des
comptes aux nombreux et différents partenaires avec lesquels elle est en relations
constantes.

Parmi ces partenaires, on peut citer:


Les salariés, qui consacrent à l’entreprise leur force de travail;

Les bailleurs de fonds (associés, banquiers, prêteurs) qui lui apportent leurs capitaux;

Les clients et les fournisseurs;

L’Etat (Impôts)

C’est la comptabilité qui permet d’assurer cette mission d’information financière


destinée à éclairer les divers partenaires de l’entreprise.

Elle joue également le rôle d’instrument de gestion pour les dirigeants de


l’entreprise.
Introduction

 La comptabilité est une sorte de tableau de bord, composé de toute une série
d’informations et d’instruments de mesure, qui permettent aux dirigeants de piloter
leur entreprise et mesurer sa performance.

Elle permet de répondre à de nombreuses questions:


Quelle est la situation financière de l’entreprise?

Quel est le résultat réalisé à la fin de l’année?

Quel est le montant des créances non encore encaissées auprès des clients de l’entreprise?

Quel est le montant des dettes à payer aux fournisseurs?

Quel est le prix de revient du produit ou du service rendu?

Quelle la date d’achat d’un matériel utilisé par l’entreprise et quelle est sa valeur actuelle?

Quelle est la valeur des stocks appartenant à l’entreprise?

…..
Introduction

 Définition de la comptabilité :

- Une technique qui permet d’enregistrer les opérations d’ordre économique


et financier effectués par l’entreprise et d’en générer la situation qui en
résulte à travers des documents de synthèse. Elle doit fournir ainsi, une
image fidèle de la situation de l’entreprise.

 Objectif de la comptabilité :

- La comptabilité constitue, d’une part, un instrument d’information


économique et financière puisqu’elle met à la disposition des partenaires de
l’entreprise des informations pertinentes (administration des impôts,
banques…) et, d’autre part, un outil de gestion indispensable pour les
responsables de l’entreprise.

 Obligation de tenue de la comptabilité :

- La tenue de la comptabilité est une obligation légale qui résulte à la fois des
dispositions du droit comptable et de celles du droit fiscal.
Sommaire

 Bibliographie indicative

Introduction

Notions de base sur la comptabilité

Normalisation comptable marocaine

Documents comptables fondamentaux

 Fonctionnement des comptes

 Principe de la partie double

Organisation comptable de l’entreprise

 Enregistrement des opérations courantes

 La facturation

 les effets de commerce


Notions de base sur la comptabilité:

 Du point de vue juridique, la charte de la comptabilité résulte d’une importante loi


comptable du 25 décembre 1992 qui a institué le Code Général de Normalisation
Comptable. Ce dernier comporte:
 Le plan comptable générale des entreprises et

 La norme générale comptable.

Le plan comptable:
 La comptabilité, en tant qu’instrument d’information, est un langage financier,
donc il doit être compris par tout le monde. D’où la nécessité d’une certaine
harmonisation, pour que les documents comptables soient lus et compris de
tous.

 La syntaxe du langage est donnée par le plan comptable générale PCG qui
s’impose à toutes les entreprises.
Notions de base sur la comptabilité:

Le Plan de Comptes

 Le plan de comptes de l'entreprise est un document qui donne la


nomenclature des comptes à utiliser, définit leur contenu et détermine le cas
échéant leurs règles particulières de fonctionnement par référence au Plan
Comptable Général des Entreprises (P.C.G.E.).

 Le P.C.G.E comporte une architecture de comptes répartis en catégories


homogènes appelées "classes".
Les classes comprennent :
- des classes de comptes de situation ;
- des classes de comptes de gestion.
Notions de base sur la comptabilité:

Le plan comptable:
• Le PCG se présente comme un jeu de comptes avec des règles de jeu.
• Ces comptes sont regroupés en dix classes, dont seules les huit premières
intéressent la comptabilité générale:
• Classe 1 : Comptes de Financement Permanent
• Classe 2 : Comptes d’Actif Immobilisé
• Classe 3 : Comptes d’Actif circulant (hors trésorerie)
• Classe 4 : Comptes de Passif circulant (hors trésorerie)
• Classe 5 : Comptes de trésorerie
• Classe 6 : Comptes de charges
• Classe 7 : Comptes de produits
• Classe 8 : Comptes de résultats
• Classe 9 : Comptes analytiques
• Classe 0 : Comptes spéciaux
Notions de base sur la comptabilité:

 Les comptes se subdivisent ensuite selon la classification décimale. Par


exemple, dans la classe 2, on trouvera les comptes suivants à deux
chiffres:
 21 : Immobilisations en non-valeurs
 22 : Immobilisations incorporelles
 23 : Immobilisations corporelles
 2 4 / 2 5 : Immobilisations financières
 …
 Chaque compte à deux chiffres peut ensuite être subdivisé en comptes
à trois chiffres et ainsi de suite: exemple
 2 3 : Immobilisations corporelles
 2 3 1 : Terrains
 2 3 1 1: Terrains nus
 2 3 1 2 : Terrains aménagés
 …
Sommaire

 Bibliographie indicative

Introduction

Normalisation comptable marocaine

Documents comptables fondamentaux

 Fonctionnement des comptes

 Principe de la partie double

Organisation comptable de l’entreprise

 Enregistrement des opérations courantes

 La facturation

 les effets de commerce

 la comptabilité des salaires


Normalisation comptable marocaine (1/4)

Il s’agit d’un certain nombre de


règles du jeu comptable. Il s’agit
des règles conventionnelles
appelées « principes
comptables »
Normalisation comptable marocaine (2/4)

Les principes comptables

Les 7 (SEPT) principes comptables fondamentaux sont :


1. Continuité d'exploitation
2. Permanence des méthodes
3. Coût historique
4. Spécialisation des exercices
5. Prudence
6. Clarté
7. Importance significative
Normalisation comptable marocaine (3/4)

1. Continuité d’exploitation
Etablissement des comptes annuels dans la perspective d’une poursuite
normale de ses activités

2. Permanence des méthodes


Pas de modification d’un exercice à un autre

3. Coût historique
Les éléments du patrimoine restent inscrits en comptabilité à la valeur
d’entrée exprimée en unités monétaires courantes à la date d’acquisition

4. Spécialisation des exercices


Les charges et les produits sont rattachés à l’exercice qui les concerne
Normalisation comptable marocaine (4/4)

5. Prudence
Les produits ne sont pris en compte que s’ils sont définitivement acquis à
l’entreprise, les charges sont comptabilisées dès lors qu’elles sont
probables, les moins-values sont toujours enregistrées comme charges et
les plus-values constatées entre les valeurs actuelles et les valeurs
d’entrée des éléments de l’actif ne sont pas comptabilisées

6. Clarté
Les opérations et les informations doivent être enregistrées dans les
comptes et sous la rubrique adéquate avec la bonne dénomination et sans
compensation entre elles

7. Importance significative
Les états de synthèse doivent révéler les éléments dont l’importance peut
affecter les évaluations et les décisions. Ces états ne doivent faire
apparaître que les informations d’importance significative. C-à-d celles
influençant l’opinion que les lecteurs peuvent avoir sur le patrimoine, la
situation financière et les résultats de l’entreprise
Sommaire

 Bibliographie indicative

Introduction

Normalisation comptable marocaine

Documents comptables fondamentaux

 Fonctionnement des comptes

 Principe de la partie double

Organisation comptable de l’entreprise

 Enregistrement des opérations courantes

 La facturation

 les effets de commerce

 la comptabilité des salaires


Les principaux documents de synthèse

 Le Bilan
 Le Compte de Produits et de Charges
 L’Etat des Soldes de Gestion

 Le Tableau de Financement

 l’Etat des Informations Complémentaires


Le Bilan : Concepts de base

 Définition du Bilan :

Le Bilan est un tableau qui permet de retracer la situation patrimoniale de


l’entreprise à une date donnée. Il est composé de deux parties :

- Passif, décrivant les origines des Ressources utilisées et ;

- Actif, retraçant les emplois qui en sont faits.

Situation de départ de M. BEN


Actif Montants Passif Montants

Emplois xxxxx Ressources xxxxx

Total Général - Total Général -

Le bilan est obligatoirement équilibré. Les ressources sont totalement employées.


ercice 1 - Enoncé :

BEN crée une entreprise en apportant 300.000 DH qu’il dépose dans un


bancaire ouvert au nom de son entreprise. Dressez le Bilan de départ de cette
Le Bilan : Concepts de base

 NOTION DE PATRIMOINE
Le patrimoine est l’ensemble des biens que possède une personne (physique
ou morale) à un moment donné, après déduction de l’ensemble de ses
dettes.
Valeur du patrimoine = Valeur des biens – Montant des dettes

 NOTION DE SITUATION
La situation d’une entreprise à un moment donné se compose :
- d’une part, de l’ensemble des biens qu’elle possède (emplois) : matériel,
mobilier, stocks, crédits accordés aux clients, avoirs en banque, en caisse,
centre de chèques postaux, etc ;
- d’autre part, de l’ensemble des sommes qui lui ont permis de posséder ces
biens (ressources) : capital (apport des propriétaires, dettes (emprunts,
dettes accordées par les fournisseurs).
Le Bilan : Concepts de base

 La situation d’une entreprise à une datte donnée est représentée par


un tableau appelé BILAN.

 Par convention, les ressources s’inscrivent à droite et constituent le


passif de l’entreprise. Les emplois s’inscrivent à gauche et constituent
l’actif de l’entreprise.

 La durée légale entre deux bilans successifs est d’une année : c’est
l’exercice comptable.

 Il coïncide généralement avec l’année civile, (c’est-à-dire, il commence


le premier janvier de l’année et s’achève le 31 décembre de la même
année).
Le Bilan : Concepts de base

 Les ressources sont de trois sortes:


 Celles fournies par l’exploitant, les associés ou les actionnaires et qui
restent de manière permanente dans l’entreprise;

 Celles qui restent dans l’entreprise de manière temporaire (ex: crédits


fournisseurs, créanciers, banquiers…). Ces ressources constituent les
« dettes à CT » dont le remboursement par l’entreprise s’échelonne sur une
durée < ou = à 12 mois.

 Ressources engendrées par l’entreprise elle-même: bénéfices.

 Les emplois de ces ressources (leur utilisation et leur consommation):

 Emplois permanents (restent à la propriété de l’entreprise pour une durée > 1


an, ex: terrains, immeubles,…

Emplois temporaires (créances clients, débiteurs divers, disponibilités en


banque ou en caisse).
Le Bilan : Concepts de base

 PRESENTATION DE LA STRUCTURE DU BILAN

L’actif et le passif sont constitués d’éléments appelés postes du bilan.


Les postes du bilan sont regroupés au sein d’ensembles plus vastes appelés
masses ou classes.
Le bilan ramené à ses grandes masses peut être schématisé ainsi (cf. Plan
Comptable Général des Entreprises « PCGE ») :

BILAN
ACTIF PASSIF
ACTIF IMMOBILSE FINANCEMENT PERMANENT
ACTIF CIRCULANT (hors trésorerie PASSIF CIRCULANT (hors
« HT ») trésorerie« HT »)
TRESORERIE ACTIF TRESORERIE PASSIF
Le Bilan : Présentation

 Présentation du Bilan :
SSE

SSE
ACTIF PASSIF
CLA

CLA
2 Actif Immobilisé 1 Financement Permanent
3 Actif Circulant Hors Trésorerie 4 Passif Circulant Hors Trésorerie
5 Trésorerie - Actif 5 Trésorerie - Passif
Total Actif Total Passif
Le Bilan : Concepts de base

ACTIF

 L’actif immobilisé (classe 2 du PCGE)


Il regroupe les biens durables dans l’entreprise ; ces biens, appelés
immobilisations, constituent des moyens de production durables (leur
durée de vie est supérieure à une année) : terrains, construction,
matériels, mobiliers …

 L’actif circulant (HT) (classe 3)


Il représente les emplois temporaires de l’entreprise : stocks, créances
sur les clients…

 La trésorerie-actif (classe 5)
Elle rassemble les disponibilités de l’entreprise : espèces en caisse,
avoirs en banques.
Le Bilan : Concepts de base

PASSIF

 Le financement permanent (classe 1)


Il s’agit des ressources stables de l’entreprise : capitaux propres et dettes
de financement.

 Le passif circulant (classe 4)


Il s’agit des dettes contractées, généralement, pour des durées
relativement courtes (inférieurs à un an). Elles servent à financer
l’exploitation de l’entreprise : dettes envers les fournisseurs par exemple.

 La trésorerie-passif (classe 5)
Elle regroupe les sommes empruntées auprès des banques pour des
durées très courtes : facilités de caisse, découverts bancaires…
Le Bilan : Concepts de base

 Exercice 1 - Enoncé :

Monsieur BEN crée une entreprise en apportant 200.000 DH qu’il dépose dans un
compte bancaire ouvert au nom de son entreprise. Dressez le Bilan de départ de
cette société.
Le Bilan : Concepts de base

 Exercice 1 – Eléments de réponse :


L’apport de Monsieur BEN à l’entreprise constitue le capital de celle-ci. Il s’agit
d’une ressource.

Le dépôt de cette somme en banque matérialise l’utilisation des fonds. C’est un


emploi.

La situation de Départ de l’entreprise de M. BEN se présente comme suit :

Situation de départ de M. BEN


Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Dépôt en banque 200 000,00 Apport personnel 200 000,00
Total Général 200 000,00 Total Général 200 000,00

rcice 2 :
Le Bilan : Concepts de base

 Exercice 2 - Enoncé :

Début janvier 2016, un commerçant dispose d’un magasin de stockage, d’une


fourgonnette de livraison et de meubles de bureau évalués respectivement à
500.000 DH, 150.000 DH et 50.000 DH. Il possède 200.000 DH de marchandises
destinées à la vente. Tous ces actifs ont été payés à partir du compte bancaire du
commerçant qui affiche un solde de 80.000 DH.

Les ressources qui ont été utilisées pour l'acquisition de ces emplois sont
composés d'un emprunt bancaire de 330.000 DH et d'un apport personnel du
commerçant.

Dressez le bilan du distributeur après ces opérations.


Le Bilan : Concepts de base

 Exercice 2 – Eléments de réponse :

Le total des emplois dont dispose le commerçant est de 980.000 DH.

Puisque les deux seules ressources qu’il possède sont l’emprunt de 330.000 DH et
l’apport personnel, alors ce dernier est égal à : 650.000 DH.

Le bilan du commerçant se présente donc comme suit :


Situation du commerçant- Début janvier 2016
Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Magasin de stockage 500 000,00 Apport personnel 650 000,00
Fourgonnette 150 000,00 Emprunt bancaire 330 000,00
Meubles de Bureau 50 000,00
Marchandises 200 000,00
Reste en banque 80 000,00
Total Général 980 000,00 Total Général 980 000,00
Le Bilan : Présentation

 Exercice 3 – Enoncé :

L’entreprise ABC commercialise des produits pharmaceutiques. Au 31 décembre


2015, sa situation comporte les éléments suivants :
- Capital social 500 000 - Frais de constitution 5 000
- Matériel informatique 100 000 - Mobilier de Bureau 50 000
- Emprunt bancaire 300 000 - Clients 15 000
- Fonds Commercial 35 000 - Fournisseurs 30 000
- Etat Créditeur 15 000 - Bâtiments 150 000
- Marchandises 50 000 - Banque A déterminer
- Terrain 200 000 - Caisse A déterminer

TAF :
Etablir le Bilan

NB : Les sommes en caisse représentent 10% des sommes disponibles en compte bancaire.
Le Bilan : Présentation

 Exercice 3 – Eléments de réponse :


Bilan de l'entreprise ABC au 31/12/2015
Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Actif Immobilisé Financement Permanent
Immobilisation en non valeurs Capitaux propres
Frais préliminaires 5 000,00 Capital Social ou personnel 500 000,00

Immobilisations incorporelles
Fonds commercial 35 000,00 Dettes de Financement
Autres dettes de financement 300 000,00
Immobilisations corporelles
Terrains 200 000,00
Constructions 150 000,00
Matériel de Transport 100 000,00
Mobiler, matériel de bureau & Améngt Div 50 000,00

Actif Circulant Hors Trésorerie


Stocks Passif Circulant Hors Trésorerie
Marchandises 50 000,00 Dettes du passif circulant
Fournisseurs et comptes rattachés 30 000,00
Etat créditeur 15 000,00
Créances de l'actif circulant
Clients et comptes rattachés 15 000,00

Trésorerie - Actif
Banques, Trésor Gén et chèques post. débiteurs 218 181,82
Caisses, régies d'avance et accréditifs 21 818,18
Total Général 845 000,00 Total Général 845 000,00
Le Bilan : Présentation

 Exercice 4 – Enoncé :

Messieurs JAMAL et MAMOUN décident de créer une société qu’ils dénomment «JAMA ». Le 02/01/2015,
les deux associés apportent :

- Monsieur JAMAL (gérant) :

* Fonds commercial 280 000 DH

* Machines 120 000 DH

* Matières premières 50 000 DH

- Monsieur MAMOUN :

* Meubles de bureau 50 000 DH

* Camionnette 130 000 DH

* Une somme de 270 000 DH déposée dans le compte bancaire de la société.

- Le 05/01/2015, JAMAL achète des marchandises pour 100.000 réglées par chèque bancaire de la société
et deux ordinateurs pour 50 000 DH, à crédit.

TAF :
Etablir le Bilan de la société JAMA au 05/01/2015
Le Bilan : Présentation

 Exercice 4 – Eléments de réponse :

Bilan de l'entreprise JAMA au 05/01/2015


Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Actif Immobilisé Financement Permanent
Immobilisations incorporelles Capitaux propres
Fonds commercial 280 000,00 Capital Social ou personnel 900 000,00

Immobilisations corporelles Dettes de Financement


Installations tech. Mat & Outillage 120 000,00 Autres dettes de financement 50 000,00
Matériel de Transport 130 000,00
Mobiler, matériel de bureau & Améngt Div 100 000,00

Actif Circulant Hors Trésorerie


Stocks Passif Circulant Hors Trésorerie
Marchandises 100 000,00 Dettes du passif circulant
Matières et Fournitures consommables 50 000,00 Fournisseurs et comptes rattachés
Etat créditeur
Trésorerie - Actif
Banques, Trésorerie Générale et CPD 170 000,00
Caisses, régies d'avance et accréditifs
Total Général 950 000,00 Total Général 950 000,00
Le Bilan : Variations

La situation d’une entreprise exprimée par un bilan n’est valable qu’à la date de ce
bilan. Toute opération effectuée par l’entreprise modifie le bilan.

A la fin de chaque période, le résultat de l'exercice est égal à :


Résultat = total d'actif – total du passif

Si résultat > 0, Bénéfice  il s'ajoute au total du financement permanent (+)


Si résultat < 0, Perte  il se retranche du total du financement permanent (-)
BILAN DE CLOTURE DE L’EXERCICE ET RESULTAT

DETERMINATION DU RESULTAT A PARTIR DU BILAN

 Dans la pratique, l’entreprise ne peut pas dresser un nouveau bilan après chaque opération.
C’est pourquoi la loi a exigé un bilan annuel dressé à la fin de chaque exercice. Ce bilan
permet de présenter la situation de l’entreprise et de mettre en évidence le résultat final
réalisé.

 L’entreprise débute l’exercice avec un bilan équilibré, c’est-à-dire égalité entre les emplois et
les ressources :
ACTIF = PASSIF

 A la fin de l’exercice, et en raison de l’activité de l’entreprise, l’équilibre ci-dessus peut être


rompu soit par un excédent des emplois sur les ressources (ce qui constitue un
enrichissement de l’entreprise), soit, par un excédent des ressources sur les emplois (ce qui
correspond à un appauvrissement de l’entreprise et donc une perte).

On peut écrire alors : RESULTAT = ACTIF – PASSIF


Ou : RESULTAT = ACTIF – (CAPITAL + DETTES)
Si RESULTAT > 0 (actif>passif) : il s’agit d’un bénéfice.
Si, enfin : RESULTAT < 0 (actif<passif) : il s’agit d’une perte.
Le Bilan : Variations

 Exercice 5 – Enoncé :

Le 01/01/2015, la situation de l’entreprise Alpha présente les éléments suivants :


- Capital 150 000 - Impôt à payer 10 500
- Matériel de transport 120 000 - Stock de matières 1ères 56 000
- Mobilier de bureau 15 000 - Stock de produits finis 34 500
- Dettes fournisseurs 53 000 - Avoirs en banque 32 000
- Emprunt bancaire 50 000 - Avoirs en caisse 6 000

Au 31/12/2015, nous disposons des informations suivantes concernant l’entreprise Alpha :


- Stock de matières premières 55 000
- Stock de produits finis 35 000
- Créances sur clients 65 000
- Avoirs en banque 27 000
- Apports des associés sous forme de comptes courants 50 000
Les autres soldes au 01/01/2015 restent inchangés
TAF :
Présenter le bilan d’ouverture au 1er janvier 2015
Présenter le bilan de clôture au 31/12/2015
Le Bilan : Variations

 Exercice 5 – Eléments de réponse :

Le bilan d’ouverture au 1er janvier 2015 de l’entreprise Alpha se présente comme suit :

Bilan de l'entreprise Alpha au 01/01/2015


Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Actif Immobilisé Financement Permanent
Immobilisations corporelles Capitaux propres
Constructions Capital Social ou personnel 150 000,00
Matériel de Transport 120 000,00
Mobiler, matériel de bureau & Améngt Div 15 000,00 Dettes de Financement
Autres dettes de financement 50 000,00
Actif Circulant Hors Trésorerie
Stocks Passif Circulant Hors Trésorerie
Matières et Fournitures consommables 56 000,00 Dettes du passif circulant
Produits Finis 34 500,00 Fournisseurs et comptes rattachés 53 000,00
Etat créditeur 10 500,00
Trésorerie - Actif
Banques, Trésorerie Générale et CPD 32 000,00
Caisses, régies d'avance et accréditifs 6 000,00
Total Général 263 500,00 Total Général 263 500,00
Le Bilan : Variations

 Exercice 5 – Eléments de réponse :

Le bilan au 31 décembre 2015 de l’entreprise Alpha se présente comme suit :


Bilan de l'entreprise Alpha au 31/12/2015
Emplois ou Actif Montants Ressources ou Passif Montants
Actif Immobilisé Financement Permanent
Immobilisations corporelles Capitaux propres
Constructions Capital Social ou personnel 150 000,00
Matériel de Transport 120 000,00 Résultat net de l'exercice 9 500,00
Mobiler, matériel de bureau & Améngt Div 15 000,00
Dettes de Financement
Autres dettes de financement 50 000,00
Actif Circulant Hors Trésorerie
Stocks Passif Circulant Hors Trésorerie
Matières et Fournitures consommables 55 000,00 Dettes du passif circulant
Produits Finis 35 000,00 Fournisseurs et comptes rattachés 53 000,00
Etat créditeur 10 500,00
Créances de l'actif circulant Comptes d'associés créditeurs 50 000,00
Clients et comptes rattachés 65 000,00

Trésorerie - Actif
Banques, Trésorerie Générale et CPD 27 000,00
Caisses, régies d'avance et accréditifs 6 000,00
Total Général 323 000,00 Total Général 323 000,00
Le Bilan : Variations

 Exercice 5 – Enoncé (suite) :

Au 31/12/2016, nous disposons des informations suivantes concernant l’entreprise Alpha :


- Stock de matières premières 67 000
- Stock de produits finis 30 000
- Créances sur clients 32 000
- Banque - 45 000
- Matériel Informatique 25 000
- Apports des associés sous forme de comptes courants 20 000
Les autres soldes au 01/01/2016 restent inchangés

TAF :
Présenter le bilan de clôture au 31/12/2016
Le CPC : Notions de base

 Définition du CPC : Eléments


Produits d'exploitation
Le CPC est un état qui permet de
Charges d'exploitation
déterminer le résultat d’une
Résultat d'exploitation
période donnée par le
Produits financiers
regroupement des soldes des
Charges financières
comptes de gestion. Par Résultat financier
cascade, les résultats Résultat courant
intermédiaires sont déterminés
Produits non courants
jusqu’à l’aboutissement au Charges non courantes
résultat final. Résultat non courant
Résultat avant impôt
Impôt sur le résultat
Résultat net
Le CPC : Notions de base

 Exercice 6 – Enoncé :

Lees produits et charges de la société ABC au 31/12/2015 se présentent comme suit :

CHARGES PRODUITS
Achats consommés de matières 11 000,00 Ventes de biens et services 14 000,00
Autres charges externes 1 640,00 Subventions d’exploitation 2 000,00
Charges de personnel 1 100,00 Gain de change 1 000,00
Dotations aux amortissements 500,00 Rentrées sur créances soldées 200,00
Charges d’intérêt 430,00
Impôt sur les bénéfices 30,00
Total Charges 14 700,00 Total Produits 17 200,00

TAF :
Présenter le CPC au 31/12/2015
Le CPC : Notions de base

 Exercice 6 – Eléments de réponse : CPC de l'exercice 2015 Montants


Produits d'exploitation 16 000
Le CPC de l’entreprise ABC au titre de
Ventes de biens et services produits 14 000
l’exercice 2012 se présente comme suit : Subventions d'Exploitation 2 000

Charges d'exploitation 14 240


Achats consommés de matières & fournit. 11 000
Autres charges externes 1 640
Charges du personnel 1 100
Dotations aux amortissements 500
Résultat d'exploitation 1 760
Produits financiers 1000
Charges d'intérêts 1000
Charges financières 430
Charges d'intérêts 430
Résultat financier 570
Résultat Courant 2 330
Produits non courants 200
Autres produits non courants 200
Charges non courantes 0
Résultat non courant 200
Résultat Avant Impôt 2 530
IS (30%) 30
RN Prévisionnel 2 500
Le CPC : Notions de base

 Exercice 6-2 – Enoncé :

L’entreprise de négoce de BENSA a réalisé les opérations suivantes pendant


l’exercice 2015 :

1. Ventes de marchandises : 8000


2. Achat de marchandises : 6200
3. Charges de personnel : 400
4. Impôts et taxes : 40
5. Autres charges externes : 130
6. Charges financières : 90
7. Stocks de marchandises au début de l’exercice : 0
8. Stocks de marchandises à la fin de l’exercice : 500
9. Cession d’un matériel totalement amorti : 660
10. Amende fiscale : 300

TAF :
Présenter le CPC de l’exercice 2015
Le CPC : Notions de base

CPC DE L'EXERCICE 2015


 Exercice 6-2 – Eléments de réponse : Eléments Montants
Produits d'exploitation 8 000,00
Le CPC de l’entreprise BENSA au titre de Ventes de marchandises 8 000,00
Charges d'exploitation 6 270,00
l’exercice 2015 se présente comme suit : Achats revendus de marchandises 5 700,00
Autres charges externes 130,00
Impôts & Taxes 40,00
Charges du personnel 400,00
Résultat d'Exploitation 1 730,00
Produits financiers 0,00
Charges financières 90,00
Charges d'intérêt 90,00
Résultat financier -90,00
Résultat courant 1 640,00

Produits non courants 660


Produits de cession des immobilisations 660

Charges non courantes 300


Autres charges non courantes 300

Résultat NON courant 360,00


Résultat avant impôt 2 000,00
Impôt sur résultat 0,00
Résultat net 2 000,00