Vous êtes sur la page 1sur 1

BILAN : La pollution de l'eau et du sol & Radio-activité

Caractéristiques de la pollution de l'eau et du sol Les substances à activité radio-active


Définition : Modifications des caractéristiques (chimiques, physiques et biologique) de l'eau (ou du sol) sous
l'effet de substances liquides, solides, gazeuses, thermiques, radioactives ou sonores, nuisible pour la santé ou Définitions :
entraînant un déséquilibre de l'écosystème. - Atomes radio-actifs : Atomes instables qui émettent des particules et des radiations par désintégration. Cette
désintégration est spontanée, irréversible et donne un atome plus stable.
Critères de surveillance de la qualité des eaux (ou du sol) : - Demi-vie : C’est le temps au bout duquel la moitié de la matière radioactive est désintégrée.
Critères physiques : Couleur, transparence, température, pH, radio-activité...
- Les principales émissions radioactives sont : Les particules alpha et bêta, les rayons X et gamma.
Critères chimiques : O2, MO, NH4+, NO2, SO2 …DBO5, DCO...
- les unités de mesures : Becquerel (émission) ; Gray (contact) ; Sievert (dommages).
Critères biologiques : Types et effectif des êtres vivants :
- Espèces particulières indicatrices de pollution, espèces sentinelles, espèces indifférentes. gamma
- Faune macro-invertébrée : IBG (Indice biologique global de l’eau), IBQS (Indice biologique de la qualité du sol). Becquerel Gray
alpha alpha
bêta
Effets polluants des métaux lourds et des matières radioactives bêta
X
Dans une chaîne alimentaire, la concentration de ces substances donc la toxicité augmente en passant des Sievert gamma
producteurs (ex : phytoplanctons) au consommateurs primaires (ex : zooplancton) au consommateurs
secondaires (ex : poisson) à l'homme. les êtres vivants du niveau trophique supérieur sont les plus touchés. Al – Pb - Béton
Niveau trophique : Eau → producteurs → consommateurs I → consommateurs II → Homme
Toxicité : + ++ +++ ++++ +++++ Avantages :
Cause : Accumulation dans les organes. Expl : Hg dans le tissu nerveux et l'iode radioactif dans la thyroïde. Production d’énergie électrique : Transformation de l'énergie nucléaire en énergie thermique
(vapeurs d'eau) puis en énergie électrique (Turbines-alternateurs) dans les centrales nucléaires.
Datation absolue : Détermination de l'âge absolue des roches et des fossiles en géologie ou d'outils et
Effets polluants de la matière organique (industrie alimentaire, eaux usées [égouts]) restes archéologiques et préhistoriques.
Caractéristiques : Déversement de la matière organique MO dans l'eau→ multiplication des bactéries aérobies Thérapie et diagnostic médicaux : Soins de cancers par radiothérapie, réalisation de clichés par
(respiration) → consommation d'O2 → mort des animaux par asphyxie → ajout de MO (cadavres) → rayons X, scintigraphie ...
multiplication des bactéries anaérobies (fermentation) → production d'acides, alcool et gaz toxique (H2S) → Recherche scientifique : techniques de marquage et de traçage dans la biologie, dans l'industrie.
mort des animaux et des végétaux => déséquilibre de l’écosystème. Industrie alimentaire : Ionisation des aliments : Stérilisation (élimination des insectes et bactéries) et
Déversement de la MO → X bactéries aérobies → O2 : ▼ => DBO5 : ▲+ DCO :▲ => Milieu pollué. durée de conservation et inhibition de la germination.
DBO5 : - Demande biologique en oxygène pendant 5 jours. Il se mesure à l’obscurité à 20°C. Inconvénients :
- Cet indice correspond au volume d'oxygène consommé pendant 5 jours par les bactéries aérobie pour + Cancers (thyroïde par l'iode radioactif, sang, poumons …) + Mutations (alléliques ou chromosomiques)
l'oxydation de la matière organique. + Malformation congénitales (embryons et fœtus …) + Mortalité (les doses mortelle => brûlures )
DCO : - Demande chimique en oxygène. Il se mesure à l’obscurité à 20°C.
- Cet indice correspond au volume d'oxygène nécessaire à l'oxydation chimique de la MO. Traitement des déchets nucléaires
Solution ; Stations de traitement des eaux usées, systèmes d'aération des eaux ...etc - Les couler dans le verre ou le béton ;
- Les stocker dans des barils de béton ou d'acier inoxydable ;
- Les déposer dans des endroits géologiquement stables (mines de granites, sels, argile) à hydrologie réduite.
Effets polluants des sels minéraux : Eutrophisation (agriculture)
caractéristiques : Déversement de sels minéraux (engrais chimiques : (N et P) dans l'eau→ multiplication des Types de déchets nucléaires
algues de surface →diminution de la transparence → obstacle à la lumière → moins de lumière en profondeur Type A : 90%, vie courte (centaines d'années) - activité faible à moyenne (rayon bêta et gamma) - petit matériel...
→ diminution puis annulation de la photosynthèse → mort des algues des profondeurs → pas de production d'O2 . Type B : 9%, vie moyenne (milliers d'années) - activité moyenne (rayon alpha), - filtres, contenants d"uranium…
L'augmentation de la MO des algues mortes→ oxydation par les bactéries aérobie → mort des animaux par Type C : 1%, vie longue (plusieurs milliers d'années) - activité forte (tous rayons) - produits de fission...
asphyxie → ajout de MO (cadavres) → multiplication des bactéries anaérobies (fermentation) → production
d'acides, alcool et gaz toxique (H2S) → mort des animaux et des végétaux => déséquilibre de l’écosystème.
Énergies de substitution : renouvelables et propres
Solutions : Rationalisation des engrais chimiques, utilisation du compost, aération des milieux pollués ...etc

N+P → algues de surface : ▲ → opacité de l'eau → photosynthèse réduite → moins d'O2 => milieu pollué
- A cause du caractère polluant et limité des énergies traditionnelles (pétrole, gaz naturel, charbon) ;
- A cause du caractère dangereux de l'énergie nucléaire et malgré son fort rendement ;
Cas des pesticides/insecticide : Leur utilisation en agriculture nuit à l’écosystème car ils tuent aussi bien les On a recours aux nouvelles sources d’énergies qui sont propres et renouvelables telles que :
insectes nuisibles que les insectes utiles. Leur remplacement par la lutte biologique est préférable pour conserver + L'énergie solaire, l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique (barrages, marrées, vagues), l'énergie volcanique ;
un équilibre biologique du milieu naturel. + Le carburant éthylique (éthanol) et le méthane (CH4) à base de biomasse et de déchets domestiques.

M. KEBDANI – Lycée ABILKHAYR/BERKANE Creative common licence (by SA)

Vous aimerez peut-être aussi